Vous êtes sur la page 1sur 4

IV 2 MARS 2018

COURS & MARCHES


➜ Productions végétales
Blé tendre : fermeté liée au weather market
CÉRÉALES 27 février ALIMENTATION ANIMALE Les prix du blé tendre sur le marché physique français gagnent du
N : nominal ; C : camion ; TC : train complet ; P : péniche ; A : acheteur ; V : vendeur ; T : traité 20 février terrain cette semaine, portés par les cours de la céréale sur les marchés à terme
Blé tendre Récolte 2017 SONS ET ISSUES €/t européen et états-unien. Deux éléments expliquent cette hausse : la baisse de
Rendu Spécifications Échéance Euro/tonne Observations
Sons fins - départ région parisienne 114-116 l’euro face au dollar, redonnant un peu de compétitivité aux origines euro-
TOURTEAUX péennes, et la présence de la demande internationale. Sans oublier l’inquié-
Rouen 76/220/11 fév.-mars 157,50 N Soja Lorient 358 tude quant à la santé des cultures de blé d’hiver états-unien qui connaissent
Fob Spécifications Échéance Euro/tonne
Tournesol Saint Nazaire 164 toujours des conditions de culture très sèches. Et aucune amélioration signifi-
Colza - Rouen 226 cative n’est attendue dans les prochains jours, selon les opérateurs nord-amé-
Moselle meunier févr.-mai 153,00 N PULPES BETTERAVES ricains. Une nouvelle dégradation des cultures outre-Atlantique est attendue
Départ Spécifications Échéance Euro/tonne Aisne - dans les régions les plus exposées à la sécheresse. En France, il est encore tôt
Somme - Oise - pour connaître l’impact de la vague de froid actuelle. Au 19 février, les condi-
Eure/Eure-et-Loir BPMF 76 kg/hl févr.-juin 147,50 NC
Marne 155 tions de culture «bonne à très bonnes» évoluaient de 84 % à 85 % (93 % en
Marne BPMF févr.-mai 147,00 NC LUZERNE DESHYDRATEE 2017), selon Céré’Obs. L’activité sur le marché hexagonal est limitée.
Départ Marne 170
Maïs Récolte 2017
PSC Orge de mouture :
Rendu Spécifications Échéance Euro/tonne Manioc Lorient - raréfaction de l’offre sur le marché intérieur
Corn gluten feed - Lestrem 150
Les prix de l’orge de mouture sur le marché physique français sont haussiers,
Bordeaux févr.-mars 147,50 N sur la semaine. La demande internationale et l’offre réduite justifient la te-
nue des primes portuaires. Sur le marché intérieur, la demande des fabricants
Fob Spécifications Échéance Euro/tonne
PAILLES ET FOURRAGES d’aliments pour animaux se heurte à la fermeté des prix et à sa rareté. Selon
Rhin févr-juin 160,00 N 23 février Céré’Obs, les conditions de culture «bonnes à très bonnes» des orges d’hiver
PAILLES DE BLE régressent de 83 % à 82 % au 19 février (90 % en 2017).
Départ Spécifications Échéance Euro/tonne
Centre Bassin Parisien : A titre indicatif
Eure/Eure-et-Loir févr.-juin 143,00 NC 70,00 à Orges de brasserie : fermeté en variétés d’hiver
Balle rectangulaire sous abri 300-400 kg
80,00 €/t Les cours des orges de brasserie d’hiver continuent de s’apprécier
Orge fourragère Récolte 2017
Balles pickup (départ champ) 25 kg n.p. sur les deux récoltes. En orge de brasserie de printemps, les prix poursuivent
Rendu Spécifications Échéance Euro/tonne Nord-Est : leur tendance baissière en récolte 2017, entraînant ceux de la récolte 2018.
Rouen 62-63 kg/hl févr.-mars 163,00 N Balles de 20-25kg sous abri inc. Les affaires traitées concernent la variété Planet. Selon Céré’Obs, les semis
Grosses balles rectangulaires de 300-400 kg
inc.
des orges de printemps progressent au 19 février, de 5 % à 6 % (14 % en
Fob Spécifications Échéance Euro/tonne N sans abri 2017).
Moselle sans limit. d’orgettes 61/62 kg/hl févr.-juin 151,00 N Grosses balles rectangulaires de 300-400 kg 70,00 à
sous abri 90,00 €/t Maïs : progression des prix
Départ Spécifications Échéance Euro/tonne
Les prix du maïs sur le marché physique français progressent d’une
Aisne 62/63 kg/hl févr.-juin 146,00 NC SUCRE mercuriale sur l’autre, malgré une demande limitée et une offre importante.
Ils gagnent des points dans le sillage des cours de la céréale sur les mar-
Eure/Eure-et-Loir 63 kg/hl mini févr.-mars 148,00 NC (Londres) 27 février
chés à terme européen et états-unien, portés par les bonnes ventes à l’export
Marne 62/63 kg/hl févr.-juin 145,00 NC Terme Mai 2018 : 431,17 F/T outre-Atlantique et les interrogations quant aux volumes à venir d’Amérique
du Sud. Selon AgRural, la récolte brésilienne accuse un certain retard, à 15 %
OLÉO-PROTÉAGINEUX CHEZ NOS VOISINS réalisée contre plus de 30 % en moyenne quinquennale. Par ailleurs, les préci-
Colza Récolte 2017 23 février pitations en Argentine seraient nettement insuffisantes au regard des besoins
PAYS-BAS CAF Hollande (en E/tonne) :
et la sécheresse devrait se poursuivre, selon les dernières prévisions météo-
Rendu Spécifications Échéance Euro/tonne Observations
Blé tendre rologiques. En France, le marché est relativement calme. A noter quelques
Rouen mars-avr. 244,00 N affaires en Bretagne, vers l’Espagne et le nord UE.
Mars 172,00
Fob Spécifications Échéance Euro/tonne Observations
Avril-juin 172,00
Moselle mars-avr. 356,00 N Colza : fermeté de la graine et du tourteau
Août-décembre 172,00 Les cotations du colza ont encore progressé entre les 19 et 26 fé-
Pois Récolte 2017
vrier, toujours portées par la fermeté du soja sur Chicago. La progression des
Départ Spécifications Échéance Euro/tonne Orge UE prix de l’huile de palme observée sur Kuala Lumpur et de l’huile de colza
Marne fourrager févr. 168,00 VC Mars-avril 170,00 sur Rotterdam a également joué. Les cours du canola canadien ont égale-
Aisne fourrager févr. 175,00 VC Avril-juin 171,00 ment grimpé. Des achats techniques sur Winnipeg sont rapportés. Les cours
Août-décembre 164,00
du tourteau de colza se sont appréciés d’une semaine sur l’autre, à l’image du
PRIX DU LIN TEILLÉ EN FRANCE complexe soja sur le marché à terme états-unien.
Récolte 2017 Récolte 2016
21 février Tournesol : petite progression des cours
Mois de : 238,1 Mini : 130 206,2 BELGIQUE
Décembre 2017 (-6,1) Maxi : 300 Les cours du tournesol évoluent à la hausse, dans le sillage du
En euro/tonne CAF Belgique
Récolte complète 235,8 Mini : 110 212,9 Blé meunier (76/220/12) : 171,00 complexe oléagineux. Les prix du rendu Saint-Nazaire ont gagné 7,50 €/t du
(+1,6) Maxi : 300 19 au 26 février. Les cours du tourteau de tournesol se sont raffermis sur les
Prix en Euros/100 kg de Fibres longues - base Comptabilités Matières Blé fourrager (72/73kg/hl) : 166,00
Mini/maxi fibres longues - base Factures de vente Comptabilités Matières
places hexagonales, en sympathie avec la fermeté de sa graine.
(source Cipalin) Orge (62/63kg/hl kg) : 167,00
Soja : nouveau renchérissement
MATIF BLÉ MEUNIER MATIF COLZA - PARIS Les cours du soja sur le marché à terme états-unien ont progressé
1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne. 1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne. d’une semaine sur l’autre. En soja, les conditions climatiques en Argentine
Echéance 16/02/18 19/02/18 20/02/18 21/02/18 22/02/18 Echéance 16/02/18 19/02/18 20/02/18 21/02/18 22/02/18 concentrent une nouvelle fois l’attention du marché. Quelques pluies sont at-
Mars 2018 159,5 160,75 160,5 161,25 161,75 Mai 2018 350,25 352 354 354,5 353,5 tendues dans les dix prochains jours en Argentine, mais cela pourrait s’avérer
Mai 2018 161 162,25 162,25 163 163,5 Août 2018 347,25 348,5 350 351 350,25 insuffisant pour soulager les cultures. Autre élément haussier : la hausse de
Sept. 2018 166 167,25 167,25 167,5 168 Nov. 2018 350,75 352 353,25 354 353,25 l’huile de palme sur Kuala Lumpur, conséquence de la bonne demande inter-
Déc. 2018 169,75 171 170,75 171,25 171,75 Févr. 2019 354,25 355,25 356,75 357,5 357,25 nationale. Les cours du tourteau de soja sur les ports bretons ont de nouveau
Mars 2019 172,25 174 173,25 174 174,5 Mai 2019 356,25 357,25 358,75 359,5 359,25 renchéri dans le sillage de son homologue sur Chicago.
Mai 2019 174,5 176 175,25 176 176,5 Août 2019 347,5 348,5 349,5 350 349
Sept. 2019 173,75 175 174,75 174,5 175 Nov. 2019 351 352 353 353,5 352,5 Déshydratés : sans changement
Déc. 2019 176,5 176,25 177,25 177,5 178,5 Févr. 2020 341,5 342,5 343,5 344 343 Les prix des luzernes et des pulpes déshydratées n’observent
Mars 2020 179,25 178,75 177,75 178,5 179 Mai 2020 346,25 347,25 348,25 348,75 347,75 pas d’évolution particulière sur le marché physique français, cette se-
Mai 2020 179,25 178,75 177,75 178,5 179 Août 2020 346,25 347,25 348,25 348,75 347,75 maine.
Volume 28 023 29 684 41 393 35 316 39 291 Volume 4 976 2 452 8 700 9 009 5 406
PO 325 545 305 778 299 437 300 794 292 519 PO 95 980 93 832 95 761 99 195 100 368 Pailles et fourrages : statu quo
Les granulés de paille renchérissent, les balles de matière première
>Evolution du cours du blé >Evolution du cours du maïs françaises se raréfiant suite à la demande atypique des Pays-Bas cette cam-
pagne. Les cours des pailles de blé tendre et d’orge n’ont pas évolué par rap-
port à notre précédente mercuriale.

Sucre : nouvelle progression des cours


Les prix du sucre ont connu des mouvements brusques sur la se-
maine pour retrouver l’équilibre dans un marché qui manque d’information
à se mettre sous la dent, selon l’AFP. A Londres, la tonne de sucre blanc pour
livraison en mai valait 361,20 dollars le 23 février, contre 356,70 dollars le
vendredi précédent. A New York, la livre de sucre brut pour livraison en mai
valait 13,45 cents, contre 13,29 cents sept jours auparavant. «Les prix peinent
à sortir d’une fourchette étroite depuis plusieurs mois, alors que les marchés
>Evolution du cours du soja et du colza >Evolution du cours du sucre tablent sur des récoltes abondantes l’année prochaine», a commenté Tom Ku-
jawa, analyste chez Sucden.
Coproduits : raffermissement des PSC
Les cours des produits laitiers évoluent en ordre dispersé. Alors que la cota-
tion spot de la poudre de lait affiche un retrait, celle de lactosérum progresse.
Les cours des drêches de maïs et du corn gluten feed évoluent à la hausse,
en lien avec la nette fermeté du complexe protéique, notamment du tourteau
de colza. Les granulés de paille renchérissent, les balles de matière première
françaises se raréfiant suite à la demande atypique des Pays-Bas cette cam-
pagne.
2 MARS 2018 V
COURS ET MARCHES
➜ Fruits et légumes
Pomme de terre
Le commerce export se poursuit vers l’Est, et cette dynamique peut s’expli- MIN DE RUNGIS MARCHE A TERME DE LA POMME DE TERRE
quer par des cours bas, mais aussi sans doute par une diminution d’une offre Prix au kg sauf précision 27 février 26 février
allemande et polonaise de qualité insuffisante. La France est toujours pré- Moyen € Francfort industrie (25 t)
Carottes cat. 1 - sac 10 kg 0,50 € / 100 kg
sente vers l’Italie, mais toujours avec des prix négociés. Vers la péninsule 40 mm +
Choux verts cat. 1 - colis 6 5,50 avril 2018 4,90
ibérique, les flux sont réguliers bien qu’en retrait par rapport à la campagne Choux-fleur cat. 1 - colis de 6 8,50
précédente et quelques problèmes de litiges sont signalés. Vers l’industrie, Champignons de Paris cat. 1 - plateau 1,90 juin 2018 6,70
un petit courant d’affaire pour la Fontane existe, mais les volumes travaillés Epinards 2,10 nov. 2018 -
Laitue - Batavia cat. 1 - colis de 12 7,50 avril 2019 14,40
restent faible. Des cours plus ferme sont annoncés pour des variétés plus Navets violet rond 1,15
spécifiques (innovator, challenger…) mais cela concerne des livraisons diffé- Charlotte cat. 1 0,55
rées. Sur le marché intérieur, le commerce est routinier et vit au rythme des Chérie cat. 1 0,65
opérations commerciales parfois dénoncées par les producteurs. Poireaux France cat. 1 1,00 POMME DE TERRE DE CONSOMMATION
Radis - la botte 0,85 27 février
Source : FranceAgriMer - Réseau des nouvelles des marchés (RNM) centre de Lille Endives extra Nord-Picardie colis de 5 kg 1,20 Source : FranceAgriMer - Réseau RNM Cours hors taxe en euro
Carotte : fermeté Endives Nord-Picardie colis de 5 kg 1,05 Bas Haut Moy. Var.
Pommes Granny Smith cat. 1 201-270 g 1,50
Malgré les vacances scolaires, le marché conserve une tendance haussière, en Pommes Golden cat.1 201-270 g plateau 1 rg 1,40 AGATA
raison des nombreux écarts de tri, suite aux intempéries, qui limitent la pro- Pommes Golden cat.1 170-220 g plateau 2 rg 1,10 France lavée cat. I 50-75 mm carton 12,5 kg 320 400 345 =
duction (2 970 t, commercialisées dans le Sud-Ouest, en semaine 8).
France lavée cat. I 50-75 mm filet 2,5 kg 290 400 340 =
Cette semaine, les difficultés d’arrachages risquent de s’amplifier avec le
retour du froid et d’induire un recul des mises en marché, ce qui pourrait
MIN DE LOMME BINTJE
Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille - 27 février
contribuer au maintien de la tendance haussière des prix. France non lavée cat. II 40-75 mm filet 10 kg 100 110 110 =
Prix
Prix Prix France non lavée cat. II 40-75 mm filet 25 kg 90 100 100 =
Les prix sont en «Euro/kg» (sauf indications contraires) moyen
Chou-fleur : de meilleurs besoins exports mini maxi
(Euro) France non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg 110 160 120 =
La demande intérieure est restée timide, en semaine 8. En revanche, les be- Salades
France non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg 100 150 110 =
soins hors Hexagone se sont amplifiés, permettant une bonne absorption des LAITUE Batavia blonde France cat.I colis de 12 (la pièce) 0,65 0,85 0,80
plus larges apports (2,73 millions de têtes, commercialisées en semaine 8) et LAITUE Feuille de chêne blonde France cat.I colis de 12 (la pièce) 0,65 0,85 0,80
France non lavée cat. II 60-75 mm filet 25 kg 130 200 155 =
une revalorisation des prix. LAITUE Feuille de chêne rouge France cat.I colis de 12 (la pièce) 0,65 0,85 0,80 CHARLOTTE
Cette semaine, le marché s’annonce encore fragile : si le retour du froid va LAITUE pommée France cat.I colis de 12 (la pièce) 0,80 0,85 0,85 France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg 350 550 430 =
relancer un peu les ventes et freiner l’offre, la poursuite des vacances, notam-
MÂCHE Coquille France 5,00 6,00 5,40 France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg 310 520 430 =
ment sur Paris, restera en revanche un facteur limitant.
Légumes et herbes aromatiques VARIÉTÉS DE CONSERVATION
AIL violet sec France cat.I 60-80mm 2,80 2,90 2,90
Concombre : une consommation encore timide Bassin Nord non lavée cat. II 40-75 mm filet 10 kg 100 120 120 =
La campagne française se met doucement en place : les volumes, bien qu’en ÉCHALOTE France cat.I 0,70 0,90 0,80
Bassin Nord non lavée cat. II 40-75 mm filet 25 kg 90 110 110 =
progression, sont restés encore modérés, en semaine 8 (35-40 000 colis, dans OIGNON jaune France cat.I 60-80mm 0,28 0,35 0,30
Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg 110 130 130 =
le Centre-Est) et ont été confrontés à un développement encore timide des OIGNON rouge France cat.I 60-80mm sac 5kg 0,70 0,75 0,70
Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg 100 120 120 =
lignes commerciales en GMS. PERSIL frisé France (la botte) 0,55 0,80 0,70
Cette semaine, le contexte s’annonce plus délicat : le bon ensoleillement de Légumes fruits et graines Bassin Nord non lavée cat. II 60-75 mm filet 25 kg 130 200 155 =
ces derniers jours devrait se traduire par un développement sensible des vo- COURGE Butternut France 0,80 0,95 0,85 France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg 350 450 390 =
lumes (doublement attendu dans le Centre-Est), tandis que le froid risque de COURGE Potimarron France 1,10 1,30 1,20 France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg 300 450 380 =
freiner l’entrée en consommation de ce légume. HARICOT Coco Import cat.I plateau 1,50 2,10 1,85 France lavée cat. I 40-75 mm filet 10 kg 110 240 165 =
TOMATE anciennes Noire de Crimée France cat.I colis 3kg 3,50 4,10 3,90
Poireau : regain de demande France lavée cat. I 40-75 mm filet 5 kg 120 250 175 =
TOMATE ronde France grappe extra 2,80 3,00 2,90
Les cours ont sensiblement renchéri, en fin de semaine 8, sous l’effet d’un Légumes tubercules, racines
France lavée cat. I 50-75 mm filet 10 kg 120 250 175 =
réveil des ventes et une accélération des récoltes (pour stockage), en prévision CAROTTE France cat.I botte (la botte) 0,95 1,20 1,05 France lavée cat. I 50-75 mm filet 5 kg 130 260 185 =
de l’arrivée du froid. ÉPIDERME ROUGE
CAROTTE France cat.I sac 10kg 0,40 0,40 0,40
Les ventes porteront principalement sur les volumes stockés, en ce début de
CAROTTE France extra colis 12kg 0,75 0,80 0,75 France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg 350 450 390 =
semaine marqué par la vague de froid. Cela devrait s’accompagner d’une nou-
CÉLERI-RAVE France 0,60 0,80 0,70 France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg 300 450 380 =
velle valorisation des prix.
NAVET rond violet France 0,75 1,10 0,90
POMME DE TERRE CHAIR FERME Charlotte France lavée
Salade : une offre plus réduite
Le flux de ventes est resté modeste, en semaine 8, sur l’Hexagone —notam-
cat.I +35mm carton 12,5kg
0,70 0,82 0,75
POMME DE TERRE INDUSTRIE
POMME DE TERRE CHAIR FERME Charlotte France lavée 27 février
ment vers les grossistes—, tandis que l’activité export s’est montrée plus 0,90 1,00 0,95
cat.I grenaille carton 12,5kg
Les prix constatés concernent une marchandise livrable au plus tard dans
concurrentielle (Italie/Espagne). Tout cela s’est traduit par quelques ajuste- POMME DE TERRE CHAIR NORMALE Agata France lavée
0,55 0,65 0,60 la quinzaine qui suit sa publication initiale. Vrac départ Hors Taxes.
ments baissiers des prix. cat.I 50-75mm carton 12,5kg consommation
POMME DE TERRE CHAIR NORMALE div.var.cons Bassin Nord Attention : Les prix sont affichés en Euro/Tonne, pour toutes
Cette semaine, la poursuite des vacances scolaires et les plus faibles exporta- lavée cat.I 55-75mm sac 5kg
0,20 0,30 0,25 les cotations en pommes de terre.
tions resteront un frein au commerce. Le froid, en ce début de semaine, pour- POMME DE TERRE div.var.cons Bassin Nord lavée Prix Prix Prix Varia.
0,22 0,30 0,30 Les prix sont en EUROS
rait toutefois réduire les disponibilités et favoriser ainsi la fermeté des prix. cat.I 40-70mm sac 10kg mini maxi moyen Moy.
POMME DE TERRE div.var.cons France cat.I +50mm sac 10kg 0,30 0,40 0,35 BINTJE
Tomate : démarrage RADIS France botte (la botte) 0,85 1,00 0,90 Bassin Nord non lavée 360g sous eau
La saison s’amorce tout juste en Provence, le froid et les intempéries de ces Légumes verts, tiges 20,00 20,00 20,00 =
+35mm Fritable : la tonne
dernières semaines ayant ralenti le développement des cultures. CHOU blanc France cat.I colis de 6 (la pièce) 0,60 0,65 0,60 CHAIR NORMALE
J.-L.C CHOU Frisé vert France cat.I (la pièce) 0,85
div.var.cons Bassin Nord non lavée 360g
CHOU rouge France cat.I (la pièce) 0,55 0,60 0,60 sous eau industrie Tout venant 35mm 30,00 50,00 45,00 =
CHOU DE BRUXELLES France cat.I 1,30 et + Fritable : la tonne
CHOU FLEUR France cat.I gros (la pièce) 1,35 1,50 1,45 POMME DE TERRE Floconable : la tonne NC
ENDIVE Nord-Picardie cat.I colis 5kg 0,80 0,90 0,85
0,4 FONTANE
ENDIVE Nord-Picardie extra colis 5kg 1,10 1,25 1,20
+35mm vrac Fritable : la tonne 30,00 30,00 30,00 =
ÉPINARD France cat.I 2,20 2,50 2,30
POIREAU France cat.I colis 10kg 0,75 0,85 0,75
POIREAU France cat.I plateau 5kg 0,80 0,90 0,85
0,3
POIREAU Nord-Picardie cat.I botte 1kg 0,85 0,90 0,90

• Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de la pomme


de terre au stade expédition ou industrie :
0,2 - sur le site internet :
www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un abonnement
directement sur ce site,
Par fax ou mail en souscrivant un abonnement auprès du
centre de Lille au 03 62 28 40 49.
• Vous pouvez également obtenir la cotation quotidienne de
0,1 la pomme de terre au stade expédition par un simple coup de
50 51 52 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 téléphone sur audiotel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34€ la mn).

ENDIVES
Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille Le marché de l’endive est fortement mal-
NORD / PICARDIE Expédition Hebdo - Valeur moyenne quotidienne. Les prix sont en Euros. mené. Depuis plusieurs semaines, le com- • Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne
merce est excessivement calme en de- de l’endive Nord Picardie au stade expédition :
S. LEITENBERGER

Cat.I 2 x 500 g : Cat.I 6/9 fruits Cat.I colis Cat.I sachet Extra colis Extra plateau
Date
le kg sachet 1 kg : le kg 5 kg : le kg 1 kg : le kg 5 kg : le kg 1 rg : le kg hors des engagements avec les GMS. Le - sur le site internet :
www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un
19-02 1,14 1,10 1,02 1,02 1,15 1,29 consommateur semble bouder le produit abonnement directement sur ce site,
comme d’autres légumes d’hiver. Dans ces - Par fax ou mail en souscrivant un abonnement
20-02 1,14 1,07 0,98 0,99 1,12 1,23
conditions, les cours continuent à baisser auprés du centre de Lille au 03 62 28 40 49.
21-02 1,14 1,02 0,94 0,95 1,09 1,19 doucement surtout que les autres bassins ont fortement
diminué les leurs. Certains producteurs ont diminué un • Vous pouvez également obtenir la cotation quo-
22-02 1,14 1,02 0,94 0,94 1,07 1,16
peu leur production, mais l’allègement du marché se fait tidienne de l’endive Nord Picardie au stade expé-
23-02 1,14 1,02 0,94 0,94 1,08 1,16 surtout par les importants retraits de marchandises, les dition par un simple coup de téléphone sur audio-
banques alimentaires ou la conserverie. tel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34€ la mn).
Moyenne 1,14 1,05 0,96 0,97 1,10 1,21
Source : FranceAgriMer Réseau des nouvelles des marchés (RNM) centre de Lille
VI 2 MARS 2018

COURS ET MARCHES
➜ Productions animales
GROS BOVINS ENTREE-ABATTOIR BASSIN NORD-EST GROS BOVINS VIFS COTATION EUROP
du 19 au 25 février Au kg net :
JEUNES BOVINS 12 A 24 MOIS BŒUF GENISSES VACHES RETHEL 19 février
Bœufs R 3,40 (=) - Génisses U 3,85 (=) ; R 3,40 (=) - Vaches U 3,50 (=) ;
Viande hors Bl. Aqu. Charolaise Limousine
En Viande R 3,20 (=) ; O 2,77 (=) - Jeunes bovins U - (-)
Viande hors Bl. Aqu. Viande BI/Parth. Parth. ARRAS 15 février
€/kg Mixte Lait Viande Mixte Lait mixte Mixte Lait
BI/Parth. Parth. + 350 kg - 10 ans - 10 ans - 10 ans - 10 ans Bœufs E 4,90 (=) ; U 3,70 (=) ; R 3,40 (=) - Génisses E 5,40 (=) ;
net lait
+ 350 kg + 350 kg + 350 kg + 350 kg U 3,85 (=) ; R 3,45 (=)  ; Vaches E 5,30 (=) ; U 3,75 (=) ; R 3,40 (=) ;
Jeunes bovins U 4,95 (-0,03)
E 4,40 (-0,03) - - - - - - - - - - - - - -
SANCOINS 21 février
U+ 4,01 (=) 4,28 (=) - - - - - - - - - - - - - Génisses U 3,70 (+0,02) ; R 3,60 (=) - Vaches U 3,55 (+0,03) ; 0 - (-)
FORGES-LES-EAUX 15 février
U= 3,98 (+0,01) 4,25 (+0,01) - - - - - 4,62 (-0,015) - 3,91 4,81 - - - - Bœufs U - (-) ; R - (-) - Génisses U - (-) ; R - (-) ; O - (-) – Vaches U 3,76 (=) ;
R 3,39 (=) - Jeunes bovins U - (-) ; R - (-)
U- 3,96 (+0,01) 4,13 (-0,02) - - - - - 4,26 (-0,04) - 3,80 (-0,03) 4,43 (+0,04) 3,66 (-0,05) 4,10 (=) - - LE CATEAU -
RVEN US
Vaches U 3,48
COUR(=)S;NO
R 3,28
N PA(=) - Génisses U 3,68 (=) ; R 3,35 (=) -
R+ 3,92 (+0,02) - - - 3,73 - - 3,91 (+0,03) - 3,64 (+0,04) 4,06 (+0,11) 3,60 (-0,01) 3,90 (+0,05) - - Bœufs R 3,13 (=)
CHOLET 19 février
R= 3,76 (+0,03) - - - - - - 3,69 (+0,05) - 3,50 (-0,02) - 3,47 (-0,04) - - - Bœufs U - (-) ; R - (-) - Génisses E 5,55 (=) ; U 4,27 (=) ; R 3,60 (+0,01) ;
Vaches E 4,83 (=) ; U 4,05 (=) ; R 3,54 (+0,02) ; O 3,28 (+0,02)
R- 3,60 (-0,01) - - - - - - - - 3,37 (=) - - - 3,32 - Jeunes bovins E 4,11 (=) ; U 3,94 (-0,02) ; R 3,81 (-0,02)
Blondes d’Aquitaine :
O+ - - - - - - - - - - - - - 3,30 (=) - Génisses plus de 350 kg : E 5,15-5,90-5,55 (=) ; U 3,71-5,05-4,27 (=) ;
R 3,43-4,10-3,60 (+0,01)
O= - - - 3,39 (+0,01) - 3,29 (+0,04) 3,04 (=) - - - - - - 3,30 (+0,04) 2,86 (+0,02) Vaches plus de 350 kg moins de 10 ans : E 4,77-5,05-4,83 (=) ;
U 4,05-4,69-4,42 (=) ; R 3,48-4,00-3,65 (=)
O- - - - 3,37 (=) - - 3,04 (+0,02) - - - - - - - 2,83 (+0,01) Jeunes bovins : E 4,20-4,55-4,22 (=) ; U 4,02-4,12-4,08 (=)
P+ - - - 3,33 (=) - - 3,04 (+0,02) - - - - - - - 2,83 (+0,01) BROUTARDS MOULIN-ENGILBERT
20 février
P= - - - - - - 3,02 (+0,01) - - - - - - - 2,79 (+0,01)
< 200 kg : E- U- R-;
P- - - - - - - - - - - - - - - - 200-250 kg : E- U 3,14-3,14 R-;
250-300 kg : E- U 2,87-3,18 R 2,60-3,02 ;
Légende : Niveaux d’engraissements retenus pour les jeunes bovins, bœufs, génisses et vaches : conformations E et U : niveaux 2 et 3 ; conformations R, O et P : niveau 3 300-350 kg : E- U 2,76-2,98 R 2,65-2,83 ;
Vaches limousines : l’insuffisance des effectifs ne permet pas d’effectuer des cotations selon les critères de FranceAgriMer. 350-400 kg : E- U 2,60-2,86 R 2,56-2,66 ;
L’ensemble des cotations nationales et régionales est disponible sur le site de France Agrimer à www.RNM.franceagrimer.fr 400-450 kg : E- U 2,59-2,77 R 2,47-2,59 ;
450-500 kg : E- U- R -.

BOVINS MAIGRES VEAUX DE BOUCHERIE


Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer
Cotation de référence du 19 au 25 février Prix moyen pondéré aux 100 kg net : 595,7 (-1,4) du 19 au 25 février (€/Kg/carcasse)
(e/Kg/vif) E3 U3 R3 O3 BLANC ROSE TRÈS CLAIR ROSE CLAIR ROSE ROUGE
Limousins mâle 6-12 mois (250 kg) 3,19 2,97 2,60 – E U R O P E U R O P E U R O P E U R O P E U R O P
Limousins mâle 6-12 mois (300 kg) 3,01 2,82 2,45 –
Nord - - - - - - 7,65 6,86 6,20 4,69 - 7,34 6,50 5,93 4,85 - 5,35 5,12 4,63 3,74 - - - 3,79 3,17
Limousins mâle 6-12 mois (350 kg) 2,86 2,67 2,25 –
Limousins femelle 6-12 mois (270 kg) 2,76 2,66 2,20 – Sud - - - - - - 8,51 6,67 5,86 - - 7,84 6,45 6,08 5,16 - 6,26 5,64 5,52 4,73 - - - 4,88 4,25
Charolais mâle 6-12 mois (300 kg) – 2,85 2,48 – Cotation nationale - - - - - 9,59 8,22 6,77 6,10 4,85 9,00 7,61 6,48 5,98 4,98 - 6,07 5,36 5,13 4,27 - 5,26 4,55 4,28 3,65
Charolais mâle 6-12 mois (350 kg) – 2,75 – –
Charolais mâle 6-12 mois (400 kg) – 2,64 – –
LE CATEAU EN CAMBRESIS MARCHÉ AU CADRAN
Charolais mâle 12-24 mois (450 kg) – 2,52 –
Effectif total : 21 - Tendances - observations : Cotation des veaux
Charolais mâle 12-24 mois (500 kg) – 2,39 – – - 28 février
cours reconduits. de plus de 10 jours
Charolais femelle 6-12 mois (270 kg) – 2,63 – –
Croisé Mixte Mixte/Mixte Mixte/Viande Veaux Engraissement
Charolais femelle 12-24 mois (400 kg) – 2,47 – –
Mâles Standard 50 à 60 kg 340-380-350 ; 45 à 50 kg 160-220-200 ; 59 - Avesnes-sur-Helpe - Desvres
Croisés mâle 6-12 mois (300 kg) – 2,78 2,50 –
Croisés mâle 6-12 mois (350 kg) 2,85 2,67 2,40 – 40 à 45 kg NC
45 à 50 kg 100-150-120 ; Amenés 146 à Haut Lieu.
Croisés mâle 6-12 mois (400 kg) – 2,60 2,37 – Femelles Standard 50 à 60 kg 200-250-225 ;
40 à 45 kg 50-150-120. A la pièce
Croisés femelle 6-12 mois (270 kg) – 2,47 2,20 –
Croisés femelle 12-24 mois (400 kg) – 2,30 2,05 – Laitier
S
RVENU 45 à 50 kg 45-65-60 ; Veaux race Bleue et Croisés 200-360
Mâles Standard 50 à 60 kg NON P; A
80-95-85
COURS
< 40 kg 10-40-30.
VEAUX DE 8 JOURS A 4 SEMAINES 40 à 45 kg 55-60-50 ;
45 à 50 kg 10-20-15 ;
Gros veaux indemnes IBR 100-140
Femelles Standard 50 à 60 kg 20-40-30 ;
Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer < 40 kg inc. Très bons veaux non indemnes 100-120
du 19 au 25 février Croisé Laitier Lait/Lait Lait/Viande Lait/Mixte
Bons 80-100
Moyennes nationales constatées sur le Foirail Mâles Standard 50 à 60 kg NC ; 45 à 50 kg NC ;
• Mâle type viande : 228 (+3) ; Femelle type viande : 156 (+3) 40 à 45 kg NC ; Moyens 30-60
• Mâle type lait 40-45 kg : 53 (+2) ; 45-50 kg : 98 (+1) ; 50-60 kg : 126 (+1) 50 à 60 kg NC ;
Femelles Standard > 60 kg NC ;
• Femelle type lait 40-45 kg : — ; 45-50 kg : — ; 50-60 kg : — Petits inv.
< 50 kg NC.
E/Tête Mâles Femelles
supérieur > 70 kg < 60 kg 60-70 kg supérieur > 70 kg < 60 kg 60-70 kg
Charolais 485 457 257 362 446 393 189 313 PORCS
Limousin 542 510 240 412 491 439 194 342
Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer
Blond d'Aquitaine — — — — — — — —
Rouge des Prés 490 465 300 375 470 415 225 325 du 16 au 22 février
€/Kg/Carcasse Classe E Classe S
supérieur < 60 kg 70-80 kg 60-70 kg supérieur < 50 kg 60-70 kg 50-60 kg Bretagne 1,25 1,33
Croisé race à viande 465 275 435 325 375 175 325 250 Centre, Haute et Basse-Normandie, Pays-de-Loire, Poitou-Charentes 1,32 1,41

supérieur 50-65 kg 45-50 kg 40-45 kg supérieur 50-65 kg 45-50 kg 40-45 kg


Nord, Pas-de-Calais, Picardie, Ile-de-France, Lorraine, Alsace, Champagne, Ardennes 1,31 1,40
Mixte Montbéliard 265 201 130 40 — — — — Cotations régionales du porc charcutier classe E - Entre parenthèses, évolution par rapport à la semaine précédente.
Mixte Normand 168 137 106 55 — — — — Classe E (nouvelle définition) : teneur en viande maigre (TMP) de 55% à moins de 60% (antérieurement : TMP de 55% et plus).
Classe S (introduite comme classe obligatoire par le réglement (UE) n°1308/2013) : teneur en viande maigre (TMP) supérieure ou égale à 60%.
supérieur < 40 kg 50-60 kg 45-50 kg 40-45 kg supérieur < 40 kg 50-60 kg 40-45 kg 40-45 kg
Croisé mixte 469 335 384 238 250 255 — 167 175 — COTATIONS RÉGIONALES PORC-DÉCOUPE NORD-PICARDIE MARCHÉ DU PORC BRETON
Lait 148 20 126 98 53 — — — — — 22 - Plérin 22 février
Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille du 12 au 18 février
Présentés : 29 671
supérieur > 60 kg < 50 kg 50-60 kg supérieur > 60 kg < 50 kg 50-60 kg Prix net de ristourne, départ salle de découpe, hors taxes aux 100 kg.
Pièces provenant de carcasses de porc dont le pourcentage de muscle oscille entre Base 56 TMP 1,201E (+0,016)
Croisé race laitière 357 275 103 200 260 169 64 107
49 et 60 pour cent. Quantités exprimées en tonnes. Base 56 TMP + charte
Lorsque seul le prix moyen est indiqué, il s’agit de la moyenne pondérée des prix relevés 1,221 E
qualité régionale (T)
PORCELETS Les prix sont en «euro/kg», Prix Prix Variations Vendus au classement de
Prix 1,189 à 1,210 E
Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer les quantités sont en «tonne» Apport mini maxi
moyen €
moyennes prix départ élevage
(sauf indications contraires) € € € Moyenne mobile 12 mois 1,337 E
Région : Nord - Picardie Note de conjoncture Tendance -
Les quantités sont exprimées en têtes. Epaule : Ronde, sans gorge, Coches 291 vendues.
Lorsque seul le prix moyen est indiqué, il s’agit de la moyenne des prix qui nous sont communiqués. brute non élaborée poids compris - 1,67 2,25 1,81 +0,04 Moyenne départ élevage 0,858 E (+0,031)
Les prix sont en «€/kg», entre 5,5 et 6,5 kg Fourchette départ élevage 0,841 à 0,863 E
Prix Prix Prix Var.
les quantités sont en «la pièce» Apport Moyenne transportées 0,854 E (+0,025)
(sauf indications contraires) mini € maxi € moyen € moy.€
UNIQUE
S Jambon : Sans mouille, sans crosse, Fourchette transportées 0,845 à 0,862 E
N COMM - 2,13 2,65 2,19 +0,02
PORCELET 25 KG COURS NO poids 10 kg environ 26 février
NC NC NC NC -
Nord-Picardie : le kg
Présentés : 7 209
PORCELET POST SEVRAGE Longe : sans palette, sans travers, base 56 TMP 1,205E (+0,004)
- NC NC NC -
7 kg Nord-Picardie “pièce” avec pointe, poids compris entre - 2,55 3,15 2,77 +0,06
Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille base 56 TMP + charte
9,5 et 10,5 kg 1,225 E
qualité régionale (T)
La grande majorité des informations contenues dans ces pages sont réalisées Poitrine : Brute de coupe avec mouille, Vendus au classement de
1,198 à 1,210 E
avec le concours du quotidien «Les Marchés» et l’hebdomadaire «La Dépêche». Toutes reproductions sans plat de côtes d’épaule, - 2,14 3,00 2,17 +0,13 prix départ élevage
et communications sont interdites poids compris entre 5,5 et 6,5 kg Moyenne mobile 12 mois 1,336 E
2 MARS 2018 VII
COURS ET MARCHES
➜ Productions animales ➜ Analyses des marchés
OVINS ŒUFS
Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer Zone Nord Rungis Embellie sur le marché

BREBIS Ciré Couvert
du 19 au 25 février
Couvert Sont pris en compte les œufs de la produc-
tion communautaire de la catégorie «A» en
27 février
de l’œuf calibré
U - - -
colis de 360, sauf pour le calibre TG (+73 g).
- 30 kg R - - + 30 kg 2,62 Cours hors taxe en Euro/. La semaine dernière a été mar- d’où un difficile maintien des
O 2,40 2,06 - Très gros (+73 g) les 100 pièces 11,06 e quée par une embellie du marché tarifs, voire encore quelques
AGNEAUX Ciré Couvert Couvert Gros (63-73 g) les 100 pièces 10,43 e
de l’œuf calibré. La demande s’est concessions. En œuf tout venant
16 U 7,51 7,39 19 à 7,35 Moyens (53-63 g) les 100 pièces 9,84 e
avérée régulière à plus tonique pour le conditionnement, la flui-
à 19 kg R 7,04 6,87 22 kg 6,65 Petits (-53 g) les 100 pièces -
selon le calibre et la région consi- dité était encore plus franche et
O 5,58 5,64 5,61 dérés, tandis que l’offre a présenté le manque d’œufs moyens plus
des signes de repli. A l’équilibre sensible. Un contexte qui limitait
Parthenay 21 février VOLAILLES pour le calibre TG, quelques les disponibilités à l’industrie qui
BREBIS E Variation E Variation
Marché de Deinze manques étaient relevés pour le M devait, en outre, conjuguer avec
U 1,00 -0,05 plus de 1,30 -0,05
21 février voire le P, tirant les cours vers le de moindres volumes d’œufs de
moins de 60 kg R 0,80 -0,05 60 kg 1,00 -0,05
Prix e/100 kg Evolution haut. En revanche, quelques lour- fin de ponte.
O - - - -
AGNEAUX E Variation E Variation
Poulets (belplume y compris) 88 = deurs persistaient en calibre G, Laure-Anne Lefebvre (Les Marchés)
Poules brunes 10-12 -2
E - - - -
Poules blanches 3-5 -2
U 3,70 +0,05 38 à 3,60 +0,05
Reproductrices 68-70 +3
- 38 kg R 3,20 +0,05 44 kg 3,10 +0,05 (poids vivant moins 2%)
O - - - - Tous les prix sont côtés hors TVA
Gras U.R.O
Sancoins 21 février Min de rungis
brebis de réforme E Variation E Variation prix HT kg/net 27 février
U 0,90 -0,03 plus de 1,10 -0,10 Mini e Maxi e
- 60 kg R - - 60 kg - - Pintades label France 4,70 5,70
O - - - - Poulets entier France
2,20 2,50
standard prêts à cuire
AGNEAUX E Variation E Variation
Poulets entier France label 3,40 4,70
E - - - -
Poules France standard 1,90 2,15
-38 kg U 3,56 +0,32 38 à 3,49 -0,01
R 3,05 +0,15 44 kg 3,31 - Coqs France standard 2,15 2,40
Canards entier de Barbarie
O - - - - 3,50 4,00
3 kg et +

CHEVAUX > Ces pages de cours et cotations sont une co-pro-


Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer duction des journaux de Picardie (l’Agriculteur de Commentaires FNB de la situation et des perspectives
l’Aisne, l’Oise Agricole, l’Action Agricole Picarde) ;
 du 19 au 25 février Champagne-Ardenne (Agri-Ardennes, la Marne de marché
(E/Kg/Carcasse) Agricole, la Revue Agricole de l’Aube, l’Avenir
Animaux jeunes
Extra Bon Bovins finis ATTENTION : pas de commentaire FNB de la situation et des perspec-
Agricole et Rural de Haute Marne) ; Centre Ile-de- tives de marché gros bovins finis cette semaine.
Laitons légers clair — — France (Horizons éditions Eure-et-Loir, Loir-et-Cher,
Seine-et-Marne, Ile-de-France) ; et du Nord-Pas-de- INFORMATION : les éleveurs dénoncent toujours les modalités de formation des prix
Poulains lourds foncé — — qui ont pour seul objectif de conserver des niveaux de cotations les plus bas possibles.
Calais (Le Syndicat Agricole). Ces modalités consistent à déterminer un prix de base (communiqué à FranceAgriMer
Chevaux d’âges
La grande majorité des informations contenues pour les cotations) puis un complément de prix versé plusieurs semaines après l’abat-
Races légères < 360 kg — — tage (non communiqué à FranceAgriMer). Elles s’appliquent tout particulièrement aux
dans ces pages sont réalisées avec le concours
Races lourdes > 360 kg — — bovins valorisés «Eleveur & Engagé». Les cotations publiées par FranceAgriMer ne re-
du quotidien «Les Marchés» et l’hebdomadaire flètent donc pas la réalité de la valorisation des bovins à l’entrée abattoir.
* Prix rendu à la frontière italienne. Entre parenthèses, variation par rapport à la semaine précé- «La Dépêche». Toutes reproductions
dente. Moyenne nationale des prix des carcasses. Origine France entrée abattoir (Hors taxe) et communications sont interdites Bovins maigres (au 26 février) : cours reconduits. Marché moins fluide pour les ani-
maux lourds, répondant à la demande algérienne.

➜ Analyses des marchés des productions animales

Broutards :
moins d’animaux en 2018
Les exportations de broutards ont aux animaux irlandais en ache- aux variations des marchés ita- s’agirait d’un problème de fertili- la demande export va se tasser.
de nouveau progressé en 2017 ; tant 30 500 têtes, soit 58 % de lien et espagnol. té lié à différents facteurs : mau- Au contraire, les Italiens com-
en particulier vers l’Espagne. En plus qu’un an plus tôt, note vaise qualité des fourrages, épi- mencent à reprendre goût à la
2018, les perspectives sont à un l’Idele. En 2018, l’Irlande vise Beaucoup sode épidémique et tensions de viande bovine, quant aux Espa-
recul des envois français, suite à 50 000 broutards envoyés en Tur- moins d’animaux en 2018 trésoreries qui n’ont pas permis gnols, leur activité d’engraisse-
la baisse des naissances en 2017. quie. De autre côté, les envois FranceAgriMer estime que les aux éleveurs de complémenter ment est en plein boom. Dans ce
1,078 million de broutards ont français d’animaux maigres vers exportations françaises de brou- suffisamment les animaux, selon contexte, tout laisse à penser que
été exportés par la France en l’autre versant des Pyrénées ont tards vont reculer de 2,5 % en les hypothèses de l’Idele. les prix des broutards français
2017, indique l’Institut de l’éle- bondi de 30 %. Notre voisin es- 2018. En cause, la faiblesse des Dans ce contexte, les disponibi- vont atteindre des niveaux histo-
vage (Idele). C’est 0,6 % de plus pagnol développe avec succès sa disponibilités : fin 2017, le stock lités françaises vont être limitées riques cette année. Une tendance
qu’en 2016. L’Italie demeure, stratégie d’engraissement pour de mâles entre un et dix mois avait en 2018, notamment au second qui peut d’ores et déjà s’observer
de loin, le premier débouché fournir des bovins au marché mé- chuté de 6 %. Celui des mâles de 0 semestre. Or, en l’état actuel sur les marchés en vif.
des animaux puisque c’est 78 % diterranéen. Les échanges avec les à 6 mois affiche même une baisse des choses, rien n’indique que Virginie Pinson (Les Marchés)
d’entre eux qui ont traversé les autres pays européens ont reculé de 13 %. Une chute qui s’explique
Alpes, tandis que 16 % prenaient l’an dernier. En effet, la France a par le recul des naissances de
le chemin de l’Espagne et seuls perdu, dans son ensemble, son veaux de races allaitantes «qui
4 % quittaient les frontières de statut indemne du sérotype 4 de touche toutes les races et tous
l’Union européenne. la FCO. Les pays indemnes sur les bassins de production», alerte
La France a recentré ses ce sérotype, comme l’Allemagne, l’Idele. Au second semestre 2017,
échanges avec ses deux voisins, les Pays-Bas ou le Maghreb, exi- ce sont 207 500 veaux de moins
d’autant plus que la concurrence gent des animaux vaccinés, rares qui sont nés par rapport à la
y est moins forte. Ainsi, en Italie, sur notre territoire. L’importance même période de 2016, soit une
il est plus facile pour les expor- des pays tiers a beaucoup reculé chute de 12 %. Selon l’Institut,
tateurs hexagonaux de conclure depuis leurs achats records de les départements les plus touchés
des ventes, qui ont augmenté de 2015, avec une chute de 41 % des sont la Nièvre (- 28 %), l’Allier
2,2 % l’an dernier, car l’Irlande expéditions en 2017, les échanges (- 23 %) et la Saône et Loire (- 21 %).
est bien moins présente. Si ses étant plus compliqués notam- Pourtant, la décapitalisation du
exportations de broutards ont ment pour des raisons sanitaires. cheptel allaitant, certes réelle
bondi en 2017 de 20 % par rap- La France a perdu en diversité avec un recul de 2,4 % du nombre
port à 2016, c’est que le marché de ses débouchés l’an dernier, et de vaches l’an dernier, ne peut pas
turc a ouvert grand ses portes se montre donc plus dépendante expliquer un tel effondrement. Il

Centres d'intérêt liés