Vous êtes sur la page 1sur 8

DEVOIR DE CONTRÔLE N˚2 4 eme MATHS 1

ÉPREUVE : MATHÉMATIQUES DURÉE : 2 HEURES

/
Pr : BEN FREDJ SOFIANE

s
lu
sp
Exercice 1. .( 6 points) A
J

lu
b

hp
b

ABD est un triangle equilateral dire t, I; O; J sont I

at
les milieux respe tifs des segments [AB ℄, [BD ℄ et
b

[AD℄ et soit C le symetrique de A par rapport a K


b

m
b

(BD) et K est le milieu de [DC ℄.

s/
b

up
b
C

ro
/g
m

1. (a) Montrer qu'il existe une unique isometrie f du plan telle que f (A) = B; f (B ) = D et f (D ) = C .
o

(b) Montrer que f (I ) = O.


.c

g = t−→ Æf !
OI .
ok

2. Soit OI
ou t−
→ la translation de ve teur
OI

(a) Determiner g(I ) et g(B ), et montrer que g(O) = O.


bo

(b) Deduire que f = t− Æ


→ S(IO) o u S(IO) est la symetrie orthogonale d'axe (IO).
ce

IO

3. (a) Soit Æ la mediatri e du segment [JD℄. Montrer que t−→ = SÆ Æ SJB .


.fa

IO
(b) M etant un point de (JB) telle que M = f (M ).

w

Montrer que (MD ) et (BM ′ ) sont paralleles et MD = BM ′ .


w
w

Exercice 2. .( 7 points)
//

h 1i 4 1
1. Soit u la fon tion de nie sur l'intervalle 0; par : u (x) = x3 x+ .
s:

2 3 6
tp

(a) Dresser le tableau de variations de u.


ht

i 1h
(b) Montrer que l'equation u (x) = 0 possede une solution unique dans 0; .
2
 eit e−it 3 4 3 1
2. (a) t etant un reel. Developper puis deduire que sin t = sin t + sin 3t
2i 3 3

(b) Montrer que = sin .
18

1
3. Dans la suite, le plan est rapporte a un repere orthonorme dire t (O; !
u ;!v ). Dans le graphique donne
4 1
( voir feuille annexe ), on donne la ourbe representative de la fon tion v : x 7! x + et le er le
3

3 6
trigonometrique C .
(a) En utilisant sur la droite des ordonnees.
pla er

i
(b) Construire le point A d'aÆxe zA = e 18
2

/
i
On note j = e 3 . Determiner la nature et les elements ara teristiques de l'isometrie du plan ˆr‡ qui a

us
4.
tout M d'aÆxe z asso ie le points M ′ d'aÆxe jz.

pl
p
3+i

s
C l'equation (E ) : z

lu
5. On onsidere dans 3
= .
2

hp
(a) Montrer que zA ; jzA et j2 zA sont les solutions de (E ).

at
(b) En utilisant le point A onstruire les points B et C d'aÆxes respe tives jzA et j2 zA .

m
3. .( 7 points) Soit f une fon tion derivable sur R veri ant :

s/
Exercice


up
• f (1) = et f (0) = 0.
4

• Pour tout r
eel x, f ′ (x) =
1
. ro
/g
1 + x2
m

1. k etant un entier naturel. On note gk la fon tion de nie sur [0; +[ par :
o

x k 
.c

gk(x) = f f (x) + f (k)


1 + kx
ok

(a) Cal uler gk (k).


bo

(b) Montrer que gk est derivable sur [0; +[ puis al uler g′k (x) pour x  0.
ce

x k
( ) Deduire que pour tout reel x  0, f = f (x) f (k).
.fa

1 + kx
x 1 
w

(d) Cal uler lim f puis montrer que lim f (x) = .


x→+ 1+x x  2
w

→ +

Montrer que pour tout reel x  0, f (x)  x.


w

2. (a)
//

(b) 
E rire une equation de la tangente a la ourbe representative de f au point d'abs isse nulle.
Dresser le tableau de variation de f sur [0; +[.
s:

( )
Tra er la ourbe (C ) de la restri tion de f sur [0; +[.
tp

(d)
ht

n
X  1 
3. Pour tout entier n  1, on pose Sn = f
k2 + k + 1
.
k=1
 1 
(a) Montrer que pour tout k  1, f = f (k + 1) f (k).
k2 + k + 1
(b) Cal uler lim
n →+
Sn .

2
FEUILLE ANNEXE
Nom : ................................

Prenom :...............................

/
us
s pl
lu
hp
at
m
1

s/
up
ro
/g
o m
.c

−1 O 1
ok
bo
ce
.fa
w
w

−1
w
//
s:
tp
ht

3
CORRIGÉ
Solution 1. .
1. (a) A; B et C trois points non alignés et AB = BD 6= 0, AD = BC 6= 0 et BD = DC 6= 0
alors il existe une unique isométrie du plan f telle que f (A) = B; f (B) = D et
f (D) = C .

s/
(b) I est le milieu du segment [AB℄ , f ([AB℄) = [BD℄ et O est le milieu de [BD℄ alors
f (I ) = O.

lu
sp
2. (a) • On a : I 7 ! O 7 ! I alors g(I ) = I .
f t→

OI

! !

lu
DJ = OI d’où B 7 ! D 7 ! J alors g(B) = J .
f OI
t →

• On a :

hp
• O est le milieu de [BD℄ , f ([BD℄) = [DC ℄ et O est le milieu de [BD℄ alors

at
f (O) = K .

m
! 1! ! 1! ! !
D’autre part K O = CB et OI = DA d’où CB = DA d’où t−→ (K ) = 0 donc

s/
2 2 OI
g(O) = O.

up
(b) g est une isométrie qui fixe deux points distincts O et I et g différente de
l’identité puisque g(B) 6= B alors g = S(OI ) . ro
/g
d’où t−→
OI
Æ f = S(OI ) () f = t−→OI Æ S(OI )
om

3. (a) Æ et (JB) sont parallèles (elles sont perpendiculaires à (JD)) alors SÆ Æ S(JB) est
.c

une translation.
ok

D’autre part I 7 ! O 7 S! I donc SÆ Æ S(JB) = t−→


S JB
( ) Æ
IO
.
bo

(b) On a :
ce

f = t−→
OI
Æ S(OI )
.fa

= SÆ Æ S(JB) Æ S(IO)
w

= SÆ Æ S(IO) Æ S(JB) (IO) ? (JB)


w

= SO Æ S(JB) (IO) ?Æ et O 2 Æ
w
//

f (M ) = M ′ alors SO(M ) = M ′ puis que M est un point de (JD).


s:

SO(M ) = M ′ et SO (D) = B alors MD = M ′ B et (MD) et (M ′ B) sont parallèles.


tp
ht

4
Solution 2. .
1. u est dérivable sur [ 1=2; 1=2℄.
  
1 1
(a) Pour tout réel x 2 [ 1=2; 1=2℄, u (x) = 4x
′ 2
1=4 x (x + .
2 2

x 1=2 1=2

s/
u ′ (x)

lu
1

sp
6
u (x)

lu
1

hp
6

at
m
(b) On a :

s/
• u est continue et strictement décroissante sur [ 1=2; 1=2℄

up
• u (1=2)  u ( 1=2) < 0
ro
alors l’équation u (x) = 0 admet une solution unique dans ℄ 1=2; 1=2[.
/g
2. (a) Pour tout réel x, on a :
om

 
eix e−ix 3
.c

sin x =
3
ok

2i
e 3ix
3eix + 3e−ix e−3ix
bo

=
8i
ce

e3ix e−3ix 3 (eix eix )


=
8i
.fa

2i sin(3x) 6i sin(x) 1 3
sin(3x) + sin x
w

= =
8i 4 4
w

donc
w

1 3 3 1
//

sin3 x = sin(3x) + sin x , sin x = sin3 x + sin(3x)


4 4 4 4
s:

4 3 1
, sin x = 3 sin x + 3 sin(3x)
tp
ht

 1
(b) On a : 0 < =18 < =6 d’où 0 < sin < .
18 2
  4  1 
En prenant x = dans la formule précédente, on aura sin = sin3 + sin( )
18 18 3 18 3 6
d’où :  
 4 1  
sin = sin 3
+ donc u sin = 0 il s’en suit que = sin .
18 3 18 6 18 18

5
3. (a) Comme v( ) = , alors la droite d’équation y = x coupe en unique point M0
d’abscisse inférieur à 1=2 est le point de coordonnées ( ; ).
!
(b) La parallèle à (O; i ) et passant par M0 coupe le cercle trigonométrique en un
point d’abscisse positive qui est A.
2
4. r est la rotation de centre O et d’angle .
3
 3 p
3+i
5. (a) • z3A = ei=18 = ei=6 =

s/
2
 3  3 p

lu
3+i
• jzA = e i2
e i=18
=e i=6
=

sp
 3  3 p2
3+i

lu
• j zA = e
2 i2
ei=18
= ei=6 =

hp
2
p
3+i

at
L’equation z = 3
possède exactement trois solutions complexes donc les
2

m
solutions de cette équation sont : zA , jzA et j2 zA .

s/
(b) zB = jzA alors B = r(A), zC = j2 zA = jzB alors C = r(B).

up
ro
/g
om
.c

1
ok

B
bo

b
ce
.fa
w

A
w

b
w
//

−1 O 1
s:
tp
ht

C −1

6
Solution 3. .
1. (a) gk(k) = f (0) f (k) + f (k) = 0.
x k
(b) • x 7! est dérivable sur [0; +[.
1 + kx
• f est dérivable sur R.
x k
• si x  0 alors appartient à R.
 1+ kx
x k

s/
alors x 7! f est dérivable sur [0; +[ et par la suite gk est dérivable sur
1 + kx

lu
[0; +[.

sp
Pour tout réel x  0, on a :

lu
   
x k ′ ′ x k

hp
gk (x) =

f f ′ (x)
1 + kx 1 + kx

at
(1 + kx) k(x k)
=   1 2 1 +1 x2

m
(1 + kx) 2
x k
1+

s/
1 + kx

up
1 + k2 (1 + kx)2 1
= 
(1 + kx) (1 + kx) + (x k)2 1 + x2
ro
2 2

1 + k2 1 1 1
/g
= =
(1 + k ) (1 + x ) 1 + x
2 2 2
1+x 2
1 + x2
om

= 0

(c) gk(0) = 0 et pour tout réel x  0, g′k (x) = 0 alors pour tout réel x  0, gk (x) = 0.
.c
ok

x k
Donc : pour tout réel x  0, f = f (x) f (k).
1 + kx
bo

 
x 1  x 1 
= 1 et lim f (x) = alors lim f
ce

(d) On a : lim = .
x→+ 1 + x x→1 4 x→+ 1+x 4
 
.fa

x 1 
Pour k = 1 et pour tout réel x  0, f (x) = f + f (1) alors lim f (x) = .
1+x 2
w

x→+

2. (a) Pour tout réel x  0, on pose h (x) = f (x) x. h est dérivable sur [0; +[ et pour
w
w

1
tout réel x  0, h ′ (x) = 1, alors pour tout réel x  0, h ′ (x)  0.
//

1 + x2
h est décroissante sur [0; +[ donc si x  0 alors h (x)  h (0) donc pour tout réel
s:

x  0, f (x)  x.
tp

(b) Une équation cartésienne de la tangente à (Cf ) au point d’abscisse nulle est
ht

y = x.

7
(c) .

x 0 +
f (x) 1

+

2
f (x)

s/
0

lu
sp
(d) .

lu
hp
at
1

m
s/
up
1 2
ro 3 4 5
/g
 
1
om

3. (a) En utilisant 1= : avec x = k + 1 alors : f = f (k + 1) f (k).


k2 + k + 1
(b) Pour tout n  1,
.c
ok

Sn = f (2) f (1) + f (3) f (2) + ::: + f (n ) f (n 1) + f (n + 1) f (n ) = f (n + 1) f (1).


bo

 

d’où lim Sn = lim f (n + 1) f (1) = .
ce

n →+ n →+ 4
.fa
w
w
w
//
s:
tp
ht

Vous aimerez peut-être aussi