Vous êtes sur la page 1sur 15

Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :

Classe : 2STM Typologie des Matériaux : Elaboration Doc Professeur

I. Mise en Situation :
Un bon produit, c’est-à-dire qui fonctionne bien, a un bon rapport qualité/prix et donne
satisfaction à l’utilisateur, utilise les matériaux les mieux adaptés et en exploite pleinement le
potentiel et les caractéristiques.
Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire
des objets et mis en œuvre en vue d'un usage spécifique. Toute matière entrant dans une construction
devient un matériau.

Prenons un exemple que vous connaissez bien, une bicyclette. Nous constatons que de très
nombreux matériaux sont utilisés :

- de l’acier ou des alliages légers pour le cadre,


- du caoutchouc pour les pneumatiques,
- de la matière plastique pour les phares,
- du cuivre pour les fils du circuit électrique, ...
Pour chacune de ces pièces le choix du matériau à utiliser s’est fait en fonction de ses
caractéristiques (propriétés, aptitudes) qui vont permettre à la pièce de bien se comporter
devant les sollicitations de son environnement lors de son utilisation.
* On appelle Matériau ,toute matière entrant dans la fabrication d’un objet

II. Choix d’un matériau :


Aujourd’hui, avec un nombre de matériaux plus important que jamais, estimé entre 40000
et 80000 le concepteur doit choisir dans ce vaste éventail le matériau le mieux adapté à son
problème. Les spécifications fonctionnelles de chaque composant constituent les données de
base pour le procédé de choix des matériaux, ces spécifications constituent la première étape
de processus d’optimisation du choix des matériaux pour une application donnée.

Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 1 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : Elaboration Doc Professeur

III. principales familles de matériaux :


On classe habituellement les matériaux en quatre grandes familles :

3.1. Les matériaux métalliques :


3.1.1. Les alliages ferreux : On distingue le fer et ses alliages (la fonte et l’acier).
3.1.2. Les alliages non ferreux : - L’aluminium et ses alliages.
- Le cuivre et ses alliages.
- Le zinc et ses alliages.
3.2. Les matériaux non métalliques :
3.2.1. Les plastiques :
Produites essentiellement à partir du pétrole, les matières plastiques sont l’un des
symboles du XXe siècle et sont présentes partout : automobile, aéronautique, bureautique,
audiovisuel, emballage,…
La bakélite (1909) est le plus ancien plastique entièrement synthétique.
Il existe également des plastiques naturels : résines, goudron,….
On distingue deux catégories :
 Les termoplastiques : Ils ramollissent et se déforment sous l’action de la chaleur.
Ils peuvent être refondus et remodelés un grand nombre de fois.

 Les thermodurcissables : Ils ne se ramollissent pas sous l’action de la chaleur


Une fois crées il n’est pas possible de les remodeler par chauffage.

3.2.2. Les composites : de façon générale, ils sont la combinaison macroscopique de


deux ou plusieurs matériaux. Chaque matériau permet de remplir une fonction
particulière.

Exemples :

Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 2 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : Elaboration Doc Professeur

IV. Elaboration des matériaux métalliques :


4.1. Elaboration des matériaux métalliques ferreux :
4.1.1. Elaboration de la Fonte :
4.1.1.1. Matières Premières :
a) Minerais de fer :
Le fer s’y trouve essentiellement combiné sous forme d’oxyde ferrique ou oxyde magnétique
Fe3O4 (magnétite).le fer en sera donc extrait par réduction.
b) Coke métallurgique :
Le coke est du carbone presque pur Il est utilisé comme un puissant réducteur dans les
hauts-fourneaux le coke apporte la chaleur nécessaire à la fusion du minerai et le carbone
nécessaire à sa réduction.
4.1.1.2. Principe d’élaboration :
La fonte s'obtient dans les hauts fourneaux à partir de minerai de fer et du coke
(carbone). L'élévation de température conduit à la fusion de la charge et à la transformation
chimique, ce qui permet d’obtenir de la fonte liquide et des résidus : laitier et gaz.

4.1.2. Elaboration de l’Acier :


L’acier s'élabore actuellement de deux manières :
 Soit en convertisseur, à partir de la fonte liquide dans les aciéries à
l’oxygène avec réduction du carbone.
 Soit au four électrique, à partir de ferrailles dans les aciéries électriques
(acier de recyclage).

Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 3 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : Elaboration Doc Professeur

Étapes d'obtention de l'acier

a) Acier à l’oxygène :
Il est obtenu à partir de la fonte liquide dans un convertisseur. Le passage de la fonte
à l'acier s'effectue grâce à l'insufflation d'oxygène pur pour éliminer l’excédent de carbone et
d'impuretés par brûlage. Ci-dessous le schéma de principe de l’élaboration.

Principe d'une élaboration d'acier à l'oxygène


Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 4 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : Elaboration Doc Professeur

b) Acier à électrique :
Il est surtout obtenu à partir de ferrailles refondues dans un four électrique. La fusion est obtenue
par des arcs électriques. L'opération comporte trois phases : fusion, oxydation, décrassage du bain ; puis
coulée de l'acier. (Voir les schémas de principe).

Schémas de principe d’une obtention d’acier électrique

4.2. Elaboration des matériaux métalliques non ferreux :


4.2.1. Elaboration de l’aluminium :
L’aluminium figure comme le troisième élément de l’écorce terrestre en quantité, après
l’oxygène et le silicium. Nous le rencontrons à l’état d’oxydes : alumine (Al2 O3).Le minerai le
plus utilisé pour la production industrielle est la bauxite. Son nom provient du lieu de sa
première découverte en 1821 aux Baux-de-Provence.

Traitements de la bauxite pour l'obtention de l'alumine puis l’aluminium

Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 5 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : Elaboration Doc Professeur

4.2.2. Elaboration de cuivre :


4.2.2.1. Généralités :
Le minerai de cuivre est exploité si sa teneur en cuivre pur est comprise entre 1 et 15%.
Le minerai de cuivre se présente sous plusieurs formes dont :
 Les minerais sulfurés : la bornite, la chalcopyrite (le plus courant, il est de
couleur or).
 D’autres minerais : l’azurite 2Cuco3 (bleue), la malachite Cuco3 (verte).

4.2.2.2. Traitement Des Minerais De Cuivre :

Le minerai de cuivre est concassé par des opérations mécaniques. La poudre obtenue est
agglomérée sous la forme de briquettes. Leur fusion est réalisée dans un four réverbère où il est
transformé en matte. La matte est parcourue par un courant d’air dans un convertisseur, il sera
réduit en cuivre blister à 99 % de cuivre et 1 % d’impuretés.

L’affinage du cuivre blister est effectué avec l’aide d’une injection sous pression d’oxygène
dans un four à fusion, il sera coulé en plaques. Ensuite, ces plaques (anodes) sont plongées
dans une cuve d’électrolyse où le métal se dépose sur des cathodes. Les cathodes sont ensuite
coulées en barres, lingots, billettes,

Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 6 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : Propriétés Doc Professeur

I. Mise en situation :
Les propriétés sont d’une importance capitale pour la connaissance des matériaux. Leur
détermination se place donc en premier plan dans le domaine du contrôle des métaux. C’est
L’ensemble des caractéristiques, déterminées et contrôlées de toutes les manières qui donnent
une idée complète des possibilités de mise en valeur et d’utilisation du métal.
II. Propriétés principales :
On distingue :
 Propriétés physiques.
 Propriétés chimiques.
 Propriétés mécaniques.
2.1. Propriétés physiques :

Principales propriétés physiques :


 La structure Cristalline : la structure de base des métaux est constituée par un
arrangement ordonné des atomes appelée structure cristalline. Un cristal peut être décrit à partir
d’une maille élémentaire qui reproduite dans les trois directions de l’espace permet de
reconstituer le volume.

 Mailles : à l’intérieur des grains, les atomes, en contact les uns avec les autres, disposés
régulièrement, forment des empilements compacts. Les réseaux cristallins ainsi formés sont
appelés mailles. Les mailles rencontrées le plus fréquemment sont la maille cubique centrée, la
maille cubique à faces centrées et la maille hexagonale compacte.
a- Système Cubique Centré : CC
La maille élémentaire possède un atome à chacun de ses sommets et un atome en son centre
(9 atomes). Parmi les métaux cristallisant dans le CC : le fer α, le Cr, Mo, W et Va…

b- Système Cubique à Face Centré : CFC


Le cube élémentaire possède un atome à chaque sommet et un atome au centre de chacune
de ses 6 faces (14 atomes). Parmi les métaux cristallisant dans le CFC : Le fer γ, Ni, Cu, Al,
Or,…

c- Système Hexagonal Compacte : HC


Les atomes occupent les sommets et le centre des 3 prismes triangulaires composants un
prisme hexagonal de hauteur varie de 1.6 à 1.9 fois le coté représentant la maille élémentaire
Parmi les métaux cristallisant dans le HC : Mn, Zinc, Cadmium et le titane.
Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 7 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : Propriétés Doc Professeur

 La couleur : Varie d'un métal à un autre, facilite son identification :


Cuivre : rouge, Or : jaune.

 Le point de fusion : la température de fusion d'un métal pur est toujours identique (la
même)
 Mercure : -38 °C Aluminium : 660 °C
 Fer : 1530 °C Tungstène : 3400 °C
 Cuivre : 1080 °C

 Masse volumique :
Cette caractéristique indique la masse par unité de volume, elle s'exprime en :
 Kilogramme par mètre cube (Kg/m3)
 Kilogramme par décimètre cube (Kg/dm3) (unité usuelle de la densité :).
 Gramme par décimètre cube (g/dm3).

 Conductibilité :
Propriété que possède un corps de transmettre la chaleur, l’électricité ou
certaines vibrations.

 Dilatabilité :
Propriété qu’ont les corps de se dilater, d’augmenter de volume souvent due à la
chaleur.

Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 8 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : Propriétés Doc Professeur

2.2. Propriétés chimiques :

Résistance à la corrosion sous l'action de l'Oxygène :

 Fer : S’oxyde rapidement.


 Aluminium
 Zinc Oxydation superficielle.
 Etain

 Nickel
 Chrome Aucune réaction (inoxydable).
 Or

2.3. Propriétés mécaniques :

Caractérise le comportement (la réaction) du métal quand on le soumet à des forces


pour le déformer. Elles sont déterminées par des essais mécaniques normalisés.
- ténacité :
Résistance qui oppose les matériaux à leur rupture sous un effort de déformation
lent et continu (aptitude à absorber de l’énergie).
Ex : traction, flexion, cisaillement.
- élasticité :
Propriété nécessaire pour des pièces devant subir une déformation passagère
Ex : ressort, etc.
- résilience :
Résistance d’un métal aux chocs.
- fragilité :
Résistance qui oppose un corps pour se rompre soumit à un effort brusque.
Ex : clavette de cisaillement.
- dureté :
Résistance qu’opposent les corps à la pénétration d’autres corps.
- ductilité :
Aptitude d’un matériau à subir les déformations.

2.4. Tableau récapitulatif :

Masse
Volumique Résistance Température
Matériau Couleur 2 Autre propriété remarquable
3
(Kg/dm ) Rm(N/mm ) de fusion(°C)
FER Gris brillant 7.86 1530 - S’oxyde rapidement
ALUMINIUM Blanc brillant 2.7 660 - Conduit bien la chaleur
- Conduit bien la chaleur
CUIVRE Orange rouge 8.92 220 1080
- Très bonne conductibilité électrique
- Excellente coulabilité
ZINC Gris bleu 7.10 420
- Résiste bien à la corrosion
ETAIN Blanc gris 7.3 230 -Conductibilité électrique médiocre
PLOMB Gris foncé 11.34 15 330 - S’oxyde peu

Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 9 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : désignation de matériaux Doc Professeur

I. Introduction :
La désignation symbolique des aciers est composée de lettres et de chiffres/nombres,
écrits en général sans espace entre eux. Ces symboles expriment des caractéristiques
principales et des caractéristiques liées aux propriétés d’emploi, par exemple des
caractéristiques mécaniques, physiques ou chimiques.
II. ALLIAGES FERREUX :
2.1. Aciers Alliés ACIERS ALLIES

FAIBLEMENT ALLIÉS FORTEMENT ALLIÉS

Aucun élément d’addition n’atteint la Un élément d’addition atteint au


teneur de 5% moins la teneur de …5%

Pas de Symbole Symbole X

Un nombre entier, égal à cent fois le Un nombre entier, égal à cent fois le
pourcentage de la teneur moyenne en carbone pourcentage de la teneur moyenne en carbone

Un, ou plusieurs groupes de lettres, qui sont les


symboles chimiques des éléments s’addition Un, ou plusieurs groupes de lettres, qui sont les
rangées dans l’ordre des teneurs décroissantes. symboles chimiques des éléments s’addition
rangées dans l’ordre des teneurs décroissantes.

Une suite de nombres, rangés dans le même ordre que


les éléments d’addition, et indiquant le pourcentage de
la teneur moyenne de chaque élément ces teneurs
Une suite de nombres, rangés dans le même ordre
sont multipliées par un facteur.
que les éléments d’addition, et indiquant le
pourcentage de la teneur moyenne de chaque
élément ces teneurs sont des pourcentages réels.

Elément Symbole Symbole Elément Symbole Symbole Elément Symbole Symbole


simple chimique AFNOR simple chimique AFNOR simple chimique AFNOR
Aluminium AL A Etain Sn E Silicium Si S
Azote N - Fer Fe Fe Soufre S F
Béryllium Be Be Lithium Li - Strontium Sr -
Bismuth Bi Bi Magnésium Mg G Tantale Ta -
Bore B B Manganèse Mn M Titane Ti T
Cuivre Cu U Plomb Pb Pb

Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 10 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : désignation de matériaux Doc Professeur

Domain d’application :
Acier fortement allié : matériel de travaux publics construction métallique, industrie
alimentaire, instrument de chirurgie, tubes
Acier faiblement allié : arbre, tiges de piston, engrenage, cames, cage de roulement.

Exemples :

 Aciers Faiblement alliés :

 Aciers Fortement alliés :

Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 11 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : désignation de matériaux Doc Professeur

2.2. Aciers non alliés :

Domaine d’application :
Acier non allié : pièce d’usure, câbles, fils, ressort.

Exemples :

S235 : acier d'usage général, dont la limite minimale apparente d’élastique Re = 235MPa

E320 : acier de construction mécanique, dont la limite minimale apparente d’élastique Re = 320MPa

C 35 : Acier non allié à 0,35% de carbone

GS 335 : acier d'usage général moulé, dont la limite minimale apparente d’élastique Re = 335 MPa.

Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 12 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : désignation de matériaux Doc Professeur

2.3. Les fontes :

Les fontes à Graphite Lamellaire :

Les fontes à graphite lamellaire, appelées « fontes grises » sont très utilisées car elles :
- Sont économiques,
- Amortissent bien les vibrations,
- Ont une bonne coulabilité et usinabilité,
- Sont peu oxydables,
- Ont une bonne résistance à l'usure par frottement,
- Résistant bien aux sollicitations de compression.
Utilisation : carters, bâtis, blocs moteur, pièces aux
formes complexes

Les fontes malléables à Graphite Sphéroïdale:

Les fontes à graphite sphéroïdale sont obtenues


par adjonction d'une faible quantité de magnésium avant
moulage. Elles sont plus légères et ont une meilleure
résistance mécanique que les fontes grises.
Utilisation : étriers de freins, vilebrequins, tuyauteries
soumises à hautes pressions

NB :
GJMW : Fonte malléable à cœur blanc (white)
GJMB : Fonte malléable à cours noire (black)
Exemple : EN-GJL-250 : Fonte à graphite Lamellaire dont la résistance à la rupture par
traction Re= 250MPa

Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 13 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : désignation de matériaux Doc Professeur

III. ALLIAGES NON FERREUX :


3.1. Aluminium et ses alliages :

L'aluminium est obtenu à partir d'un minerai appelé bauxite. Il


est léger (densité = 2.7), bon conducteur d'électricité et de chaleur. Sa
résistance mécanique est faible, il est ductile et facilement usinable. Il
est très résistant à la corrosion.
Utilisation : aéronautique du fait de sa légèreté
Désignation : la désignation utilise un code numérique. Il peut
éventuellement être suivi par une désignation utilisant les symboles
chimiques.
Exemple :

EN-AW-2017 (Al Cu 4 Mg Si) (alliage d'aluminium avec 4% de cuivre, du Magnésium et du Silicium


(moins de 4%))
3.2. Cuivres et ses alliages :

Il existe de très nombreux alliages de cuivre dont les plus connus sont : les bronzes, les laitons,
les cupro-aluminiums, les cupronickels et les maillechorts.

Les laitons sont faciles à usiner et ont une bonne résistance à la corrosion. Ils peuvent être
moulés ou forgés. Ils sont utilisés pour les pièces décolletées, tubes, 
Les bronzes ont une bonne résistance à la corrosion, un faible coefficient de frottement et
sont faciles à mouler. Ils sont utilisés pour réaliser, entre autre, les coussinets et bagues de
frottement.
Désignation : c'est un code numérique. Il peut éventuellement être suivi par une désignation
utilisant les symboles chimiques.
Exemple :
CW612N (Cu Zn 36 Pb 3) : (alliage de cuivre avec 36% de Zinc et 3 % de Plomb)

Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 14 / 15
EL Mustapha
Date : Sciences de l’Ingénieur/Production / Alimenter Nom :
Classe : 2STM Typologie des Matériaux : désignation de matériaux Doc Professeur

IV. Désignation des Matériaux plastiques :


THERMOPLASTIQUES
Symbole Désignation Utilisation
CA Acétate de cellulose Plus vieux plastique (1905). Peignes,
ABS Acétate de cellulose Carrosserie Auto. Articles ménagers
PMMA Polyméthacrylate de Transparent. Vitres, optiques
méthile(PLEXIGLASS) d’éclairage
PA6/6 Polyamide type 6-6 (NYLON) Engrenages, coussinets
PA 11 Polyamide type 11 (NYLON) Canalisations
PC Polycarbonate Transparent. Visières de casque.
PE hd Polyéthylène haute densité Poches plastiques, récipients
PE bd Polyéthylène basse densité Flacons, bidons
PTFE Polytétrafluoréthylène (TEFLON) Joints, patins de glissement
POM Polyoxyméthylène (DELRIN) Robinets, engrenages
PP Polypropylène Tuyaux, bouteilles
PS Polystyrène Emballages électroménagers
PSB Polystyrène résistant aux chocs Carters électroménagers
PVC U Polychlorure de vinyle (rigide) Canalisations
PVC P Polychlorure de vinyle (souple) Tuyaux, gaines isolantes

THERMODURCISSABLES ELASTOMERES

Symbole Désignation Symbole Désignation


PF 21 Phénoplaste (BAKELITE) NBR Butadiène-Acrylonitile
(PERBUNAN)
EP Epoxyde (ARALDITE) EPM Ethylène-Propylène
UP Polyester FPM Fluorocarbone
PUR Polyuréthanne FKM Elastomère fluoré (VITON)
V. Exercice :
 Expliquer les désignations des matériaux suivantes :

 EN-GJL-200.
 EN-GJMB-450-6.
 EN-GJS-400-18.
 EN-GJS-400-185-RT.
 Ft 20.
 16 Ni Cr Mo 8-6.
 X 5 Cr Ni 20-10.
 GS 335.
 GC40.
 GE 52 .
 EN AB-21 000 Al Si 48.
 Cu Be 3.
 Al Mg 4.

Prof : EL MOUKHTARI
Lycée AL FATH Doc : Page 15 / 15
EL Mustapha