Vous êtes sur la page 1sur 8

Chapitre 3: Stockage et distribution

I- Définitions
 Réseau de desserte = Ensemble des équipements (canalisations et ouvrages annexes)
acheminant de manière gravitaire ou sous pression l’eau potable issue des unités de potabilisation
jusqu’aux points de raccordement des branchements des abonnés ou des appareils publics (tels que
les bornes incendie, d’arrosage, de nettoyage…) et jusqu’aux points de livraison d’eau en gros. Il est
constitué de réservoirs, d’équipements hydrauliques, de conduites de transfert, de conduites de
distribution mais ne comprend pas les branchements.

 Réseau de distribution = réseau de desserte + conduites de branchements

Nœud = point de rencontre de plusieurs conduites


(I par exemple)
I 2
III
Tronçon = portion de conduite comprise entre deux nœuds successifs 1
(1 ou 2 par exemple) II

 Conduite maîtresse ou principale = canalisation assurant la jonction entre l’alimentation et le


premier embranchement de conduites secondaires
II- Dimensionnement
II-1 Cahier des charges
 1ère étape : connaissance des besoins Zone rurale = 150
Zone urbaine:
Débit moyen de projet (litres/habitant/jour) 5000 à 20000 hab. = 150 à 200
20000 à 100000 hab. = 200 à 300
Considérer les
> 100000 hab. = >300
prévisions d’extension !
Déduction des débits moyens horaires

Débit de pointe (primordial pour le dimensionnement des ouvrages de distribution : conduites, stations de
pompage, réservoirs)

En France, règle pratique (expérience) débit maximal de distribution = débit journalier moyen multiplié par:
 3 pour les communes rurales,
 2,4 pour les villes moyennes (50 000 à 100 000 habitants), Coefficients de pointe
 2 pour les grandes villes.

Pour considérer des coefficients de pointe différents selon la position d’un tronçon dans un réseau

Formule de TRIBUT QP = 0,011n + 0,111 n + 0,356 [l/s]


QP est le débit de pointe d’un tronçon en fonction du nombre n de foyers qui puisent sur le tronçon

Hypothèses
- débit de pointe instantané chez un abonné (n=1) ≅ 0,5 l/s (équivalent à l’ouverture simultanée de 2 robinets)
- 1 abonné ou 1 foyer = 3,4 habitants
Répartition journalière type des besoins

Tranche horaire débit


6h à 7h a Consommation
7h à 11h 3,5a Distribution
11h à 16h 0,4a
16h à 18h 2a a Adduction
18h à 22h 0,5a t
22h à 6h 0,125a 0 12 24

a =consommation horaire moyenne

 1ères conséquences :
- Répartition des débits dans les différents tronçons d’un réseau

- Calcul de la capacité d’un réservoir


 2ème étape : connaissance des pressions et des vitesses
 Pour la pression
Retenir :
Pression statique ≤ 40m (sans consommation) au point le plus bas du réseau
Mais pression ≥ 20m (lors de la consommation) en chaque point du réseau

Nota : alimentation incendie  toute borne doit pouvoir être alimentée à raison de 17 l/s sous pression de 1
bar et assurer la desserte à 200m maximum d’un risque (stockage de 120m3 prévu en réservoir)

 Pour la vitesse

φ) m/s (φ
0,25m/s < V < (0,6+φ φ en m)

Eviter dépôts et incrustations


Limiter les pertes de charge, bruit, surpressions, …
II-2 Réseau ramifié

4 points de rencontre de plusieurs conduites


(I, II, III et IV)  4 nœuds
Source XI
11
4
11 portions de conduite comprises entre deux
0 I IV
1 nœuds successifs (1 à 11)  11 tronçons
10
3 X
2
9
II
III IX  Principe de calcul
5
6 8
7
V
Conservation de l’énergie: application du théorème de
VII VIII Bernoulli entre 0 (charge connue) et les extrémités
VI
 7 équations

Conservation de la masse: continuité aux nœuds :


ΣQ = 0 (somme algébrique!)
 4 équations

Plusieurs manières pour le dimensionnement selon les données du projet


II-3 Réseau maillé
 6 nœuds (N)
qI III qIII
Source  9 tronçons (T)
0 3
1 5  1 nœud à charge déterminée (réservoir,
I qIV sortie de station de pompage…) (R)
9  3 mailles (M)
IV
2 4 8

On doit toujours vérifier:


V 7 VI
II T = N+R+M-1
6
qV qVI
qII

 Règles de dimensionnement

• Identification des liens entre nœuds à charge déterminée  définition des mailles formées par ces liens

• Continuité des débits à chaque nœud ΣQe = ΣQs


ξ1 ξ6

• Conservation de l’énergie dans chaque maille Σξi=0 Q1 Q6

Q2
ξ2

5
Q

ξ5
Q
3
Q4
ξ3
Système de T équations à T inconnues à résoudre ξ4
II-3 Réseau maillé (suite)

 Méthodes de résolution
Approximations successives

• Répartition initiale des débits Q dans les tronçons à partir des débits prélevés sur chaque tronçon

• Déduction des diamètres (hypothèse sur vitesse) et pertes de charge (hypothèse sur rugosité)

• Vérification de la conservation de l’énergie dans chaque maille ?

OUI  répartition initiale exacte

NON  erreur ∆Q à minimiser dans la maille

1 ∑ξ i t = nombre de tronçons dans la maille

∆Q ≅ − i =1
ξi = PDC dans le tronçon i
2 t
ξi
∑Q
i =1
Qi = débit dans le tronçon i.
i

Remarque : dans le cas de 2 mailles adjacentes, le tronçon commun se verra affecter les corrections de
débits déterminées dans chaque maille avec leur signe respectif
II-3 Réseau maillé (suite)

Les calculs successifs s’arrêtent pour des critères fixés :


|∆Q|
|∆ | ≤ 0,5 l/s et |Σξ| ≤ 0,2 m (calculs manuels)
|∆Q|
|∆ | ≤ 0,1 l/s et |Σξ| ≤ 0,01 m (logiciels)

Si les conditions en vitesse et en pression sont non satisfaites alors modification du choix initial
des diamètres de certains tronçons et calcul à recommencer au début

Méthode matricielle par mailles

A partir des débits initiaux Q0 , méthode itérative matricielle qui permet de répartir les corrections ∆Q
sur l’ensemble du réseau de manière à satisfaire l’équilibre des pertes de charge

Pour chaque maille, on vise ∑ ξi = 0 ⇔


i
±
∑ i 0 ,i
i
R .(Q ± ∆QM ) n
=0

On doit déterminer les correction ∆QM à appliquer aux débits initiaux de tous les tronçons i d’une
maille M afin de satisfaire les équations de conservation

II-4 Vérification in fine des conditions incendie (réseau ramifié ou maillé)


≤ 2,5m/s) et en pression (≥
 Vérifier les conditions de vitesse (≤ ≥ 10m) en ajoutant le débit de 17l/s dans
la suite des tronçons incluant des bornes d’incendie
 Si conditions non vérifiées alors modifier le diamètre de certains tronçons et calcul à
recommencer au début (calcul aux débits de pointe et vérification incendie aux débits
(pointe + incendie))