Vous êtes sur la page 1sur 10

Essai LOS ANGELES TP4

Université
Mohamed Boudiaf de M'sila
Faculté de technologie
Département de genie civil

TP de MDC
TP 04 : LOS ANGELES

Préparé par :

1-Dehmeche Ridha
2-Bourasse Chafik
3-Boguerra Walid
4-Boussaadia Nabil

3émeannées Génie civil Groupe : 01

Année scolaire : 2014/2015

Page 1
Essai LOS ANGELES TP4

I. INTRODUCTION

La technique routière a évalué depuis son existence, et cela dans le but de la


réalisation de routes plus performante, plus durables et plus rentables sur le plan
économique.
Dans ce sens, les chercheurs ont axé leur travaux sur l’amélioration de la qualité
et de la durabilité des routes, soit on qui concerne l’aspect géométrique, ou bien ce qui
concerne les matériaux utilisé dans la construction de routes.
Pour cela plusieurs techniques ont été élaborées, afin de trouver des matériaux
adoptables au genre du trafic circulant sur la route considérée.
Parmi ces techniques de sélection de matériaux, on s’intéressera dans ce présent
T.P, a l’essai LOS ANGELES, qui permet de mesurer la résistance combinée a la
fragmentation par chocs et à l’usure par frottements des éléments d’un granulats, et qui
est spécifique aux granulats utilisés dans les corps de chaussées.

II. BUT DE L'ESSAI ET DOMAINE D’APPLICATION :

L'essai a pour but de déterminer la résistance à la fragmentation par choc et la


résistance obtenue par frottement des granulats. Il s’applique aux granulats d'origine
naturelle ou artificielle utilisée dans le domaine du bâtiment et des travaux publics (les
assises de chaussée et les couches de roulement).

III. CONSISTANCE & PRNCIPE DE L’ESSAI :

L'essai consiste à placer un échantillon de granulats


( La granulométrie du échantillon soumis à l’essai et choisi parmi
quatre classes A,B,C,D ) dans un cylindre métallique tournant
pendant 500 révolutions (équivaut à un quart d’heure environs)
à une cadence de 30 à 33 tours/minute, avec des boulets en
fonte ; une planchette relève les boulets à chaque rotation de la
machine, et les laissent retomber sur les granulats.

Page 2
Essai LOS ANGELES TP4

Le Principe de l’essai est donc de mesurer les éléments inférieurs à 1,6 mm


produit par fragmentation aux boulets et par frottement réciproque dans la machine
Los Angeles.

IV. APPAREILLAGE:

4.1 Appareillage spécifique:

4.1.1 L’appareil LOS ANGELES :

 deux extrémités, ayant un diamètre


intérieur de711mm ± 1mm et une Un
cylindre creux en acier de 12mm ±
0,5mm d'épaisseur, fermé à ses
longueur intérieure de 508mm ± 1mm
. Le cylindre est supporté par deux
axes horizontaux fixés à ses deux
parois latérales, mais ne pénétrant pas
à l'intérieur du cylindre ; le montage
est tel que le cylindre peut ainsi
tourner autour de son axe qui doit être horizontale. L'acier est du type AFNOR
A.50 .
 Une ouverture de 150mm de largeur, sur toute la largeur, sur toute la longueur
du cylindre, permet d'introduire l’échantillon. Pendant l'essai, cette ouverture
est obturée d'une façon hermétique aux poussières par un couvercle amovible
tel que la surface intérieure reste bien cylindrique.
 Cette surface cylindrique intérieure est coupée par une tablette en saillie placée
à une distance de 400mm du rebord du couvercle, distance mesurée le long du
cylindre dans la sens de la rotation. Cette tablette, en acier dur du type A. 56 est
de section rectangulaire (longueur égale à celle du cylindre, largeur de 90mm ±
0,5mm, épaisseur de 25 mm) .Elle repose, suivant un plan diamétral , le long
d'une génératrice et est soudée ou fixée par des boulons sur les parois latérales .
Elle doit avoir des arêtes vives.

Page 3
Essai LOS ANGELES TP4

4.1.2 Charge de boulets :


La charge est constituée par des boulets
sphériques de 47mm ± 1mm de diamètre et pesant
entre 420et 445g, en acier Z 30 C13 conformément à
la norme NF A35-572.
La charge abrasive à introduire dans l'appareil
varie avec la granulométrie de l'échantillon, de la

façon suivante :
(Tableau: classes granulaire et la quantité de boulets d'acier pour l'essai)

4.1.3 Un moteur d'au moins 0,75KW


assurant au tambour de la machine une vitesse de rotation régulière comprise
entre 30et 33 tours par minute.

4.1.4 Un bac destiné à recueillir les matériaux après essai.

4.2 Appareillage d’usage courant :

 Une balance précise au gramme de porte au moins égale a5 Kg

Page 4
Essai LOS ANGELES TP4

 Une étuve à 105°C afin de sécher le granulat.

 Des tamis d’ouverture de mailles de 14 mm,10 mm et 1.6 mm avec un


fonds de tamis (tous les tamis utilisés doivent être conformes aux
spécification A.S.T.M).
 Des bacs et des truelles.
 Un compte tours de type rotatif, pour compter les tours jusqu’au
nombre voulu.

V. MODE OPERATOIRE

Préparation du matériau soumis à l’essai :

La prise d’essai se fait sur un échantillon représentatif du matériau, lavé et séché


à l’étuve à 105°C jusqu'à poids constant (5 heures au minimum). On la tamise pour la
séparer en fractions granulométriques distinctes, puis on l’assigne à une classe
spécifiée du tableau qui est le plus près de sa granulométrie. Dans notre cas nous
utiliserons une classe granulaire (12,5 - 16). On prélève lors de la prise d’essai, un
échantillon de 5000 g. La préparer de la façon suivante :
 On tamise l’échantillon à sec sur chacun des deux tamis de la classe granulaire
choisie, en commençant par le tamis le plus grand qui est emboîté sur le plus
petit.

Page 5
Essai LOS ANGELES TP4

 On recueille dans un bac 5000 g du matériau tamisé, mais il est préférable d’y
rajouter environ 100 g, ce poids supplémentaire servant à compenser celui des
poussières ou de la gangue terreuse.
 On lave cette quantité recueillie sous un jet d’eau et on la remue à la truelle
jusqu’à ce que l’eau soit claire.
 Après lavage, on verse le matériau dans un bac perforé et on égoutte quelques
instants.
 On sèche l’ensemble à l’étuve à 105 °C, jusqu’à poids constant.
 On retire le bac perforé de l’étuve et on le laisse refroidir, on enlève l’excédent
du matériau pour ajuster le poids à P = 5 kg ± 1 g.

Réajuster le poids du matériau à 5000 g,


soit P ce poids

Page 6
Essai LOS ANGELES TP4

 Mettre le matériau, la charge abrasive* tout en les posant doucement dans le


cylindre
 Remettre le couvercle du cylindre en le fixant bien à l’aide des boulons.
 Mettre la machine en marche.
 Laisser tourner le cylindre pendant 500 révolutions, équivaut à un quart
d’heure.

 Une fois le quart d’heure écoulé, ouvrir le cylindre en retirant le couvercle.


 Retirer la charge abrasive.

Page 7
Essai LOS ANGELES TP4

 Verser le contenue du cylindre dans le bac de récupération


 Passer l'échantillon ainsi obtenu au tamis 1,6 mm tout en le rinçant avec de
l'eau

(*) : La charge abrasive à utiliser est de 11 boulets puisqu’on travaille avec la classe
granulaire 10 - 14.

Page 8
Essai LOS ANGELES TP4

VI. CALCUL & INTERPRETATIONS


La résistance à la fragmentation par choc augmenté de la résistance par
frottement réciproque est donnée par :

p  p'
L. A   100
p

 p' = le poids du matériau récupéré après la fin de l'essai.


 P = poids du matériau soumis à l'essai = 5000 g.

Le contact entre granulats augmente l'usure, cette dernière nous donne donc la
qualité du granulat.

Un granulat est dit de mauvaise qualité si l'usure est importante ( p’ : petit ►p :


grand donc L.A est grand), et dit de bonne qualité dans le cas contraire ( p’ : grand
►p : petit donc L.A est grand).

En résumé plus L.A est faible plus le matériau est dit de bonne qualité (bonne
résistance mécanique), et plus L.A est important plus le matériau est dit de mauvaise
qualité (mauvaise résistance mécanique).

Les gravillons routiers les plus résistants ont un L.A = 10 - 15 ;


Les moins résistants ont un L.A = 40 - 45, ces derniers peuvent être utilisés en
couche de fondation.
Au-delà d'un L.A = 45, il est déconseillé à les utiliser en techniques routières
même en basse couche.

VII. CALCUL

 p’ = 4754.-ptare=4426.2-967.5=3786.9 g
Page 9
Essai LOS ANGELES TP4

 p = 5000 – p’ = 5000 – 3786.9 =1213.1 g


 P = 5000 g.

Le coefficient L.A qui donne la résistance à la fragmentation par choc augmenté


de la résistance par frottement réciproque est :

p p 1213.1
L. A  100   100  24.26%
P 5000

DONC L.A =24.26%

VIII. COMMENTAIRE

L.A = 24.26% veut dire que le matériau soumis à l’essai est ni très résistant, ni
très fragile, il a donc une résistance moyenne à l’usure.

IX. CONCLUSION

L’essai « LOS ANGLES » est un essai simple dont la durée d’exécution


est relativement courte qui nous a permis de mesurer le coefficient LOS
ANGELES qui est utilisé pour estimer le pourcentage d’usure des granulats, ce
qui est très intéressent dans la technique routière pour le choix des granulats
performants satisfaisants la durabilité de la chaussée, en fonction de la
catégorie de la route et de nombre des poids lourds qui la parcours
journellement.

Un bon granulat résistant à l’abrasion est caractérisé par un faible


coefficient « LOS ANGELES » et vis versa, il est d’autant plus grand, que les
granulats seront moins résistants à l’abrasion.

Page 10