Vous êtes sur la page 1sur 2

le développement participatif, des échanges des positions défendues par Jacques Bugnicourt

d’expériences Sud-Sud, et des réflexions sur un depuis 20 ans. Enda y enregistra des succès
modèle alternatif de développement. importants notamment avec le lancement d’une
Ainsi naquit en 1974 la revue « environnement montgolfière (« la goutte de l’espoir ») et la
africain » où fut introduit le concept d’éco- publication de la revue « Vivre Autrement » sous
développement, situant Jacques Bugnicourt et forme de quotidien pendant toute la conférence.
Enda Tiers Monde parmi les précurseurs de ce La revue sera également publiée pendant les
qui sera officialisé pendant la conférence de Rio autres grandes conférences des Nations-Unies
sous le terme de « développement durable ». qui s’en sont suivies (Beijing, Istanbul).
Le 5 juin 1986, un prix sera décerné à cette A l’instar de Rio sur le plan international,
revue à l’occasion de la célébration de la Journée l’inauguration à Dakar de l’Ecopole Ouest
Mondiale de l’Environnement pour avoir Africaine le 13 avril 1996 en présence des
procuré « au cours des dix dernières années Présidents sénégalais et malien, fut une
une tribune pour l’échange d’information sur consécration au Sénégal. Et ce fut encore une
des sujets traitant de l’environnement et du inspiration de Jacques de transformer une
développement en Afrique ». D’autre part, la vieille usine désaffectée en un lieu de créativité
participation active de Jacques Bugnicourt à la populaire et de formations. La même année,
bataille des idées pour un autre développement Enda acquiert un statut consultatif général
l’amènera à croiser sur son chemin des dizaines auprès du Conseil Economique et Social
de personnalités de rang mondial, mais aussi une (ECOSOC) des Nations-Unies.
foule de héros anonymes du développement
« à la base ». C’est à la fin des cycles des grandes conférences
Les années 1980 eurent comme priorité la lutte des Nations Unies que Jacques Bugnicourt
contre la pauvreté. Dans une Afrique ébranlée commença à annoncer son intention de quitter
par les Plans d’Ajustement Structurel », ces la direction d’Enda pour consacrer son énergie
années-là virent se lancer des initiatives tout sur quelques dossiers. Sa silhouette devenait
azimut : l’économie populaire comme réponse à alors encore plus familière aux habitants des
la pauvreté urbaine, la communication à la base, bidonvilles, notamment de Rail et de Baraka.
les technologies de première ligne, l’agriculture En 1999 il devint membre du Haut Conseil de
urbaine, l’assainissement alternatif, les plantes la Coopération Internationale et son pouvoir
médicinales, les énergies populaires, la défense d’influence s’exerçait dans de nombreuses
des droits des jeunes travailleurs, la lutte contre institutions (du propre aveu de son président
le sida (dont Enda fit une priorité dès 1986), Michel Rocard, la Commission du développement
la prévention des violences urbaines, etc. et de la coopération du parlement européen
Autant d’intuitions qui se concrétisèrent en a ainsi voté plusieurs résolutions « dont
formation d’équipes qui vinrent enrichir une l’inspiration venait largement d’Enda »), et à la
institution foisonnante. Parallèlement, le réseau veille de sa mort, il a participé à un déjeuner de
Enda se mondialisait et essaimait en Afrique, « Afrique Initiatives » dont il était le fondateur
en Asie et en Amérique Latine où une quinzaine et où il imaginait avec quelques investiseurs
d’antennes furent créées. En 1990, Enda devint l’apport que pourraient avoir certaines grandes
membre d’APC et fut l’une des premières entreprises pour le continent.
institutions au Sénégal à entrer dans l’ère de la Le 16 avril 2002, Jacques Bugnicourt meurt
communication électronique. Les bases venaient foudroyé sur un trottoir parisien, quelques
ainsi d’être posées qui permirent à Enda de heures seulement après avoir rencontré le pilote
changer d’échelle. M. Schumacher pour plaider encore une fois la
En 1992, la conférence de Rio sur l’environnement cause des populations des quartiers déshérités
et le développement verra la reconnaissance de Dakar.
Né le 19 mars 1930 à Warsy, un village de Picardie, En même temps qu’il menait de si brillantes
en France, Jacques Bugnicourt intègre Sciences études universitaires, il a également été un
Po Paris en 1947, dans la même promotion militant actif des mouvements de jeunes,
que Jacques Chirac. Il y rencontre également d’abord à la Jeunesse Etudiante Chrétienne et
Michel Rocard avec qui il noue une amitié ensuite des Jeunesses Socialistes dont il devint
jamais démentie. A sa sortie de Sciences Po, sa le Secrétaire National en 1956, c’est-à-dire
sensibilité tiers-mondiste l’incline tout le numéro 1.
naturellement à choisir l’Ecole Nationale de En 1957, Jacques part faire son service militaire
la France d’Outre-Mer où il se lie d’amitié avec en Algérie.
Cheikh Hamidou Kane et où il marque son
passage par la publication d’un brulot intitule Dans le cadre de ses fonctions d’Officier SAS
«l’empire colonial est mort» ; il se distingue chargé de la réforme agraire, il découvre
aussi par le lancement, avec d’autres, d’une avec stupeur la politique de déplacement des
pétition contestant l’enseignement de l’ENFOM, populations rurales tendant à parquer dans
en demandant à être initié non pas à des des camps de regroupement des centaines de
fonctions d’administrateurs coloniaux, mais milliers de personnes. Il en informe son ami
comme Conseillers auprès de gouvernements Michel Rocard dès son arrivée en Algérie en
ayant vocation a être indépendants, s’attirant 1958. Son ami Cheikh Hamidou Kane (alors Commissaire préfacé en 1971 par le prix Nobel d’économie
ainsi les foudres du Ministre de la France au Plan du gouvernement de Mamadou Jan Tinbergen.
Celui-ci en fit rapport au Délégué Général, et les
d’Outre Mer, au point d’être menacé d’exclusion. Dia) qui s’est lancé dans une expérience de La conférence sur l’environnement de
fuites qui s’en suivirent dans la presse ont failli lui
développement autocentré et d’animation Stockholm, en 1972, lui donnera alors
De cette période, Jacques sortira bardé de coûter son poste, mais eurent le mérite d’arrêter
rurale, et qui lui confie le premier poste de l’opportunité de poser la première pierre de
diplômes, et aussi de solides convictions. ces pratiques monstrueuses dont la finalité était,
Directeur de l’Aménagement du Territoire (qu’il ce qui sera l’œuvre de sa vie : la construction
Diplômé de Sciences Po, Docteur en droit, selon une révélation faite par Michel Rocard,
occupera jusqu’en 1963). Il sillonnera le Sénégal d’une ONGI du Sud pour l’environnement,
diplôme de l’ENFOM, diplôme de la Hochschule de permettre à l’armée de tirer plus à l’aise au
de long en large, de l’estuaire du fleuve Sénégal le développement et la lutte contre la
fur pilotis de Berlin, diplôme de l’Institut napalm dans les zones de Maquis. L’histoire ne
aux berges des fleuves Gambie et Casamance, pauvre qu’il dénommera Enda tiers-monde.
d’Etudes supérieures de droit rural, docteur en le dira pas, mais Jacques Bugnicourt a, par-là,
jusqu’aux confins sénégalo-guinéens du Sénégal Créé d’abord comme un programme de
économie, géographe... Une véritable boulimie évité la perte de nombreuses vies, et à la France
Oriental où il fut, avec son ami M. Rocard, les formation pour l’environnement,commun au
de connaissances qui a fait dire à Michel de commettre un crime de guerre. Chargé de la
premiers blancs à être conviés à une cérémonie PNUE, à l’ASDI (Coopération suédoise) et à
réforme agraire, il a souvent négocié avec le FLN
Rocard, lors de la cérémonie d’hommages d’initiation Bassari. Il accompagna ensuite Ben
au grand dam de ses supérieurs. l’IDEP, Enda sera reconnu par le gouvernement
organisée en son honneur à l’Unesco le 29 avril Madi Cissé dans la création de l’Ecole Nationale
Et ce fut le Sénégal, en 1961, pour participer à la sénégalais comme Organisation internationale
2002, que c’est l’un des hommes les plus diplômé d’Economie Appliquée où il fut professeur et qu’il
construction du jeune état indépendant. à caractère associatif et à but non lucratif le
qu’il connaisse. dut quitter en 1968 sous la menace d’expulsion 27 juillet 1978, et Jacques Bugnicourt en
du Sénégal pour avoir pris position en faveur des assuma le poste de Secrétaire Exécutif jusqu’à
étudiants pendant les événements de mai 1968. son décès le 16 avril 2002.
En 1966, il avait déjà rejoint l’IDEP, dirigé par Après quelques sessions de formation tenue
Samir Amin, pour y enseigner l’aménagement par-ci par-là en Afrique, la première grande
du territoire. Ces années lui permirent de bataille d’Enda survint dans les années 1973-
développer une activité multiforme, dispensant 1974 avec la période de sécheresse la pire que le
des cours dans des instituts au Sénégal, en Sahel ait connue.
France et au Maroc, participant à de multiples
Un rapport intitulé « un peuple privé de son
colloques internationaux, et collaborant avec
environnement » sortira de ce processus dont de
plusieurs revues.
larges extraits seront publiés en 15 langues dans
C’est également dans cette période qu’il publia le « Courrier de l’Unesco ». Plusieurs programmes
sa thèse de doctorat sur « disparités régionales furent ensuite lancés dont le plus important fut
et aménagement du territoire en Afrique » « le programme CHODAK » pour promouvoir