Vous êtes sur la page 1sur 18

D7

Risques et Précautions liés au Matériel

REPRÉSENTATION ISOMÉTRIQUE - SCHÉMAS -2


REPRÉSENTATION ISOMÉTRIQUE
Ingénieurs en
Sécurité Industrielle

I - DÉFINITION .............................................................................................................................. 1

II - UTILISATION ............................................................................................................................ 1

1 - Mise en place d’un circuit nouveau .............................................................................................. 1


2 - Entretien et inspection.................................................................................................................. 1
3 - Exploitation ...................................................................................................................................1

III - ORIENTATION D’UNE INSTALLATION ET DE SES TUYAUTERIES ..................................... 4

IV - PRINCIPE DE LA REPRÉSENTATION ISOMÉTRIQUE .......................................................... 4

1 - Papier isométrique .......................................................................................................................4


2 - Correspondance entre papier isométrique et tuyauterie à représenter ........................................ 5

V - MISE EN ŒUVRE ..................................................................................................................... 7

1 - Tuyauteries horizontales ou verticales .........................................................................................7


2 - Robinetterie .................................................................................................................................. 8
3 - Exécution du tracé .......................................................................................................................9
4 - Échelle de représentation...........................................................................................................11
5 - Représentations particulières .....................................................................................................12

VI - PRATIQUE SUR SITE............................................................................................................. 14

Ce document comporte 18 pages


BE TUY - 02141_A_F - Rév. 1 02/08/2005

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


1
D 7 -2

I- DÉFINITION
Une vue isométrique est une représentation d’un circuit de tuyauterie en perspective. La perspective
isométrique est donc une représentation en trois dimensions.

II - UTILISATION

1- MISE EN PLACE D’UN CIRCUIT NOUVEAU


Lors d’une phase de construction d’unité ou simplement lors d’une modification apportée sur une unité
existante, les représentations isométriques constituent le document de base permettant
l’approvisionnement et le montage des circuits : tuyauterie, robinetterie, instrumentation (planches n°1
et n°1 bis).

2- ENTRETIEN ET INSPECTION
L’isométrique sert :

- à situer sur la tuyauterie la position des points de contrôle (épaisseur, radiographie, …)


- à repérer les soudures et tout accessoire situé sur la tuyauterie
- à définir un tronçon de tuyauterie à changer
- à situer certains échafaudages pou travaux d’entretien
- à repérer les tuyauteries auxiliaires de machine avant démontage

3- EXPLOITATION
• 1er cas

Lors de la construction d’une unité, des isométriques peuvent être remises aux exploitants afin de les
familiariser avec l’installation sur laquelle ils auront à intervenir.

À cette occasion on vérifie l’exactitude du tracé des tuyauteries défini par l’isométrique.

L’attention doit être portée sur la position des divers accessoires, leur sens de montage (robinet,
clapet, filtre, vanne de contrôle, …) et sur l’accessibilité de la robinetterie.

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


2
D 7 -2

• 2ème cas

Sur une installation existante, deux types de relevés isométriques peuvent être demandés :

- relevé d’une tuyauterie en dessinant son tracé et tous les accessoires qui le composent
(coude, réduction, robinetterie, purges et évents, prise de température, prise de
pression, …)

d
Nor

VOIR ISO
REPÈRE …
SO
DN O IR IE …
100 50 V ÈR
P 00 X50
DN RE R E1
P 100
L OE
CA
VOIR ISO
REPÈRE …

DN 100
T 2100

45° VO
RE IR IS
TI PÈ O
210 RE
1
DN …
15

PI
DN 50

210
1

DN
50
DN 15

D CONS 1427 A

Relevé isométrique réalisé sur site

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


3
D 7 -2

- relevé d’un appareil et de ses tuyauteries adjacentes

10"300
GO
Pose Dépose
1"300 Échafaudage
Dépose Pose
16"300

Pose Dépose

eur
Vap 4"300

Dépose Pose

108
E2

10"300

Pose Dépose

16"300

Pose Dépose
D SEC 223 D

Représentation isométrique destinée au platinage d’un échangeur

Les utilisations de ces relevés sont multiples :

- étude d’un circuit (exemple : circuits auxiliaires de machines tournantes)


- présentation d’une modification
- élaboration d’une procédure
- préparation d’une intervention (exemples : lavage d’appareil, platinage d’un équipement)

La planche n°2 illustre la représentation isométrique d’une installation complète en vue d’établir une
procédure de démarrage, d’arrêt et de mise à disposition.

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


4
D 7 -2

III - ORIENTATION D’UNE INSTALLATION ET DE SES TUYAUTERIES


Une installation est orientée par rapport à un Nord usine qui peut être différent du Nord géographique.

Les files, sur lesquelles sont alignés les poteaux supportant les plates-formes ou les racks de tuyauterie, sont
perpendiculaires entre elles et sont orientées, par rapport à ce Nord usine, suivant les directions Est-Ouest et
Sud-Nord.

On peut donc considérer qu’il existe trois familles de tuyauteries :

- les tuyauteries verticales


- les tuyauteries horizontales orientées selon la direction Sud-Nord usine
- les tuyauteries horizontales orientées selon la direction Est-Ouest usine

Toutefois, dans une installation quelques rares tuyauteries ne suivent aucune des directions ci-dessus
(exemple : échappement de soupape vers une ligne de torche).

IV - PRINCIPE DE LA REPRÉSENTATION ISOMÉTRIQUE


1- PAPIER ISOMÉTRIQUE
Un tracé ou représentation isométrique se réalise sur un papier dit “isométrique”.

Ce papier isométrique comporte en filigrane une trame constituée de trois ensembles de droites :

- un ensemble de droites verticales

- deux ensembles de droites inclinées formant entre elles un angle de 120° et appelées
fuyantes

120° 120°
D CONS 1001 B

120°

Papier isométrique

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


5
D 7 -2

2 - CORRESPONDANCE ENTRE PAPIER ISOMÉTRIQUE ET TUYAUTERIE À


REPRÉSENTER
– Les tuyauteries verticales sont représentées sur les lignes verticales du papier.

– Les tuyauteries horizontales de direction Sud-Nord sont représentées sur l’une des familles de
fuyantes.

– Les tuyauteries horizontales de direction Est-Ouest sont représentées sur l’autre famille de
fuyantes.

– Les choix d’orientation sont figurés sur la feuille de relevé.

Haut Haut

Ou d No
est Nor rd Est

Est est Sud


Sud Ou

D CONS 1002 B
Bas Bas

Différents choix d’orientation

Avec ce mode de représentation, deux tuyauteries perpendiculaires forment sur le papier isométrique
un angle de 120°.
Vertical

90° réel 90° réel 120° 120°

l Ho
izo nta 90° réel rizo
nta
Hor l
120°
D CONS 1001 A

Angles réels des tuyauteries Angles des tuyauteries en représentation isométrique

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


6
D 7 -2

Le papier isométrique permet aussi de représenter les plans horizontaux, les plans verticaux de
direction Sud-Nord et les plans verticaux de direction Est-Ouest contenant les tuyauteries.

Plan horizontal
N Haut

Ou d
est Nor

D CONS 1002 C
Est
Plan vertical 60° 60° Sud
direction Plan vertical
Est-Ouest direction Bas
Sud-Nord

Représentation isométrique des plans horizontaux et verticaux

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


7
D 7 -2

V- MISE EN ŒUVRE

1- TUYAUTERIES HORIZONTALES OU VERTICALES


L’exemple ci-dessous illustre la mise en œuvre d’une représentation isométrique.

N N

b b

a a c
c

D CONS 1011 B
Tuyauterie réelle Tuyauterie en représentation isométrique

Un tronçon horizontal de direction Sud-Nord aboutit au coude repère a.

Entre les coudes repères a et b se situe un tronçon vertical.

La partie horizontale reliant les coudes repères b et c de direction Ouest-Est puis la partie verticale,
ayant pour origine le coude repère c termine l’isométrique.

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


8
D 7 -2

2- ROBINETTERIE (symbolisation)

Robinet vanne Robinet vanne Robinet vanne


raccordé par brides raccordé par soudure vissé

Clapet à battant Robinet à soupape Purgeur de vapeur


raccordé par brides raccordé par brides

PSV

erie
aut
Tuy

ulure
Tub

Platine d'isolement Soupape de sûreté Filtre raccordé D CONS 1009 B


entre robinet et bride à brides par brides

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


9
D 7 -2

3- EXÉCUTION DU TRACÉ
Les tubes et les raccords (coudes, tés, brides) sont tracés en trait épais continu, qui matérialise l’axe
de la tuyauterie sur lequel on représente par une flèche le sens du fluide. On y porte également
l’indication du diamètre de la tuyauterie ainsi que la présence du calorifuge et du traçage.

nt
r i a lisa
e até rie e oin
t)
ag i s m yaute Van
n (j
B oss p a
it é la tu ace
Tra e de Esp e
TI l'ax Brid
ge
o rifu
Cal e
de çag
a t ion Tra
c
ifi ent
ent
Ind instrum
l' e
u fluid Co
urb
sd e
Sen Sou
dur DN
Ré e
duc 100
150 tion Dia
Té mè
DN tre
nom

D CONS 1004 A
ina
l

Représentation isométrique d’une tuyauterie avec accessoires

Sur une tuyauterie horizontale, les brides, fonds bombés (caps), réduction et robinetterie se
représentent verticalement dans le but de donner plus de relief au dessin.

Dans le cas d’une tuyauterie verticale, ce matériel est représenté suivant la direction des fuyantes
contenues dans le plan vertical où se situe le tronçon considéré.

En aucun cas un trait ne doit se situer hors des parallèles imprimées sur le papier isométrique
sauf cas particuliers, tels que tuyauteries orientées à 45°, réductions excentriques, …

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


10
D 7 -2
La représentation des accessoires à éviter est illustrée par le schéma ci-dessous.

D CONS 1006 A
Représentation à éviter

La représentation correcte est représentée ci-dessous.

Les branches 1, 2 et 3 se situent dans un plan vertical A de direction Sud-Nord. Les accessoires
portés sur la branche 1 sont donc dessinés sur les fuyantes ayant cette orientation.

Sur la branche 2, le fond bombé, la réduction et la vanne, en trait fin, ainsi que les brides, en trait
épais, sont dessinés verticalement.

4
3

A
B

2
1
D CONS 1006 C

Représentation correcte

Sur la branche 4, située dans le plan vertical B, de direction Est-Ouest, la vanne est dessinée suivant
les fuyantes de même direction.
02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


11
D 7 -2

4- ÉCHELLE DE REPRÉSENTATION
La représentation isométrique s’effectue sans respect d’une échelle de réduction.

Toutefois, afin de respecter une allure générale du dessin, on s’efforce de maintenir une certaine
proportion entre les divers éléments composant la tuyauterie.

Il est parfois nécessaire de déformer volontairement une longueur de tuyauterie, pour montrer
clairement l’agencement du matériel sur une distance réduite.

0
120 N

00
100
1100

D CONS 1003 B
600

Représentation avec déformation volontaire

L’exemple ci-dessous montre le croisement des tuyauteries résultant du respect des proportions et de
la déformation volontaire du tracé minimisant ces croisements.

800 N N
0

0
400
6000

D CONS 1005 B

0
800

Représentation avec respect des proportions Représentation avec déformation volontaire

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


12
D 7 -2

5- REPRÉSENTATIONS PARTICULIÈRES
a - Réduction

Leur représentation s’accompagne de l’indication de leur forme suivant des abréviations suivies de 2
diamètres :

- R.C. réduction concentrique


- R.E. réduction excentrique

Exemple : R.C. 100 × 80 (4” × 3”)

Chacune d’entre elles peut se représenter de deux façons :

00 X80 00 X80
RE1 R C1

X80 X80

D CONS 1007 A
00 00
RE1 RC1

Réduction excentrique Réduction concentrique

b - Liaisons avec équipements

Lorsqu’une tuyauterie se raccorde à un appareil on ne représente habituellement que l’axe de celui-ci


et la tubulure de raccordement.

Cependant, si le relevé se rapporte à l’ensemble d’une section ou pour améliorer la compréhension, il


peut être intéressant de représenter les appareils par une schématisation simplifiée.

ale
iz ont Brid
e
hor
u lure
Tub
le
er tica
lu re v
u
Tub
Axe de l'appareil

pa reil
nt) l'ap
(joi de
ace Axe
Esp
D CONS 1010 A

Représentation des liaisons avec les équipements

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


13
D 7 -2

c - Lignes orientées à 45°

Parfois les tuyauteries empruntent des directions hors verticales ou hors fuyantes.

• Tuyauteries situées dans un plan horizontal

b
a b

Nord

D CONS 1014 D
Vue de dessus (en plan) Représentation isométrique

En vue de plan, la partie a-b, située hors des directions orthogonales, est l’hypoténuse du triangle-
rectangle ayant 2 angles à 45° et situé dans un plan horizontal.

En perspective ce triangle est donc représenté avec 2 côtés égaux : un de direction Sud-Nord et l’autre
de direction Est-Ouest. Après avoir tracé ces deux côtés, il ne reste plus qu’à relier les points a et b et
hachurer le triangle par des parallèles de direction Sud-Nord.

• Tuyauteries situées dans un plan vertical

Élévation N
b

b
a

Nord
Vue en plan a
b
a
D CONS 1015 D

Représentation isométrique

Même principe de représentation que précédemment.

Dans ce cas, les hachures sont représentées verticalement.

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


14
D 7 -2

VI - PRATIQUE SUR SITE


Muni d’un bloc de papier isométrique, on effectue les relevés à main levée.

Ayant repéré la tuyauterie, on la parcourt visuellement dans son intégralité afin de prévoir la mise en page et
les limites du relevé, qui doivent être précisées clairement.

On précise la direction Nord usine sur les fuyantes du papier isométrique, dans le coin supérieur de la
feuille.

Le choix de cette direction dépend entre autres :

- de la clarté de la représentation isométrique qui en découle


- des facilités d’accès à la tuyauterie et donc de relevé

Une fois le Nord usine définit sur la feuille, on représente la tuyauterie en fonction de son orientation
réelle par rapport à ce Nord.

Dans un premier temps le dessin est esquissé en négligeant les accessoires (robinetterie, réduction, té, …)
afin d’effectuer une mise en page correcte.

Cette première ébauche achevée, on représente tous les accessoire rencontrés puis on indique :

- le sens de circulation du fluide


- le diamètre nominal
- les diamètres des réductions
- la série gravée sur les brides (exemple : 150 # - ISO PN 20)
- toutes les informations relatives au circuit (calorifuge, traçage, …)

Par contre, il peut ne pas être nécessaire de faire figurer les points de soudure, l’arrondi des coudes, les tés.

Lorsque le relevé sur site est terminé, on procède à une mise au net, éventuellement sur format A3.

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


15
D 7 -2

REPRÉSENTATION ISOMÉTRIQUE D’UNE TUYAUTERIE

— Planche n°1 —

D CONS 1428 A

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


16
D 7 -2

REPRÉSENTATION ISOMÉTRIQUE D’UNE TUYAUTERIE


— Liste de matériel —

— Planche n°1 bis —


MATERIEL POUR FABRICATION

MATÉRIEL POUR MONTAGE

DIVERS

D CONS 1429 A

02141_A_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


02141_A_F
1,2
b
PS
V PI
1
TC
CS 1
O

rm é TSV u
u fe ) Ea
sea
IDE Ré rche,…
AC (to

ES
TR RS
AU TEU
A u 3"(D
I S Ea N8
3" TIL 0)
U
(DN T2 50 )
80) D N1 3"(D INC
6" ( N8 IN É
PDI
E1 0) RA
De C1 LG RÉ TE
AC SE UR
1 A
2" V2 (to U FER
rch M
0) e,… É
(D N5 4" ( PV )
DN1
00) 1
1" ( EH
DN
25)
TI PC

3" (DN 80)


P2B 1
FV FC
LAH 3 3

LG
1" ( LC
DN
25) 1
V1
LAL AH
LC
2
P2A FI
2
17

AL
TV
1
0) M1
N5
2" (DN 50)

D
2" (
— Planche n°2 —

ES
SD
ÉE ES
R RIV USÉ
Eau industrielle

A UX
EA
Vapeur

11/2
Air

TSV " (D
FC N4 LV
Azote

1 0)
2
3" P3
(DN FV
1
80) T1 E2 Eau

A
P1

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


1" (
D
N2
B 5)
P1 Vers
P 2A/B 6" (
D N1
2"
Eau 50)
MO TI
V LV
3"(D AC PH
N8 1 1
0) 1
11/2 MO
V
2" ( " Ga
DN 2 zn
50) (DN 2" (
40) DN5
atu
rel
0)
EA
REPRÉSENTATION ISOMÉTRIQUE D’UNE INSTALLATION COMPLÈTE

Note : UX
VE TRA
— Les purges en 3/4" (DN 20) sont reliées au RS IT Vap
D MEQ 1464 A

D'É STA ÉES eur


réseau d'égout qui est dirigé vers la station d'épuration PU TIO
RA N B P
— L'assemblage des tuyauteries est réalisée par brides TIO
N
D 7 -2

Vous aimerez peut-être aussi