Vous êtes sur la page 1sur 5

Généralités :

Marché d’embauche au Maroc en secteur énergétique


- Profil recherché : ingénieur fluide ou ingénieur en ER
- Domaines de travail : CVC (Chauffage, Ventilation et
Climatisation) = HVAC, Plomberie sanitaire, PCP, Efficacité
Energétique…

Energies renouvelables : ce sont des énergies qui proviennent des


ressources naturelles et qui se renouvelant (les stocks ne s’épuisent pas)

On distingue entre cinq types d’énergies renouvelables : l'énergie solaire,


l'énergie éolienne, l'énergie hydraulique, la biomasse et la géothermie.
Leur caractéristique commune est de ne pas produire
d'émissions polluantes (plus ou moins), et ainsi d'aider à lutter contre
l'effet de serre.

Pour l’énergie solaire, il existe deux types d’énergies : énergie solaire


thermique qui utilise la chaleur émise par le rayonnement moyennant les
capteurs thermiques et l’énergie solaire photovoltaïque dans laquelle on
utilise les panneaux PV

Split system : c’est le système de climatisation individuel (qu’on trouve


dans les maisons).

ADEREE : Agence Nationale pour le Développement des Energies


Renouvelables et de l’Efficacité Energétique.

Le bâtiment durable :
Toute construction ou rénovation qui maitrise les impacts de l’environnement et
assure une performance énergétique optimale tout en assurant le confort des
occupants.
Le confort d’occupants :
- Confort thermique (T= 20 à 26 °C, Humidité = 30 à 65 °W)
- Confort acoustique (en dB)
- Confort visuel

Consommation énergétique au Maroc :


• La consommation énergétique au Maroc pose un problème majeur surtout en
secteur de bâtiment qui représente 36% de la consommation globale de
l’énergie, ensuite vient le secteur industriel et puis le transport, les autres
domaines comme l’agriculture n’interviennent qu’avec des faibles
pourcentages, en effet 80,55% de la consommation énergétique en bâtiment
est lié au logement résidentiel (logement standing, logement économique et
les Villas éco) en revanche le logement tertiaire présente 19,45% du volume
de la consommation, ce type de logement comprend les bâtiments
administratifs, d’enseignement, les hôtels et les hôpitaux).

• Dans le cadre de proposition de solutions, le Maroc a lancé deux lois


consistant à la réduction de la consommation énergétique
- en 2010 : loi de l’efficacité énergétique N° 47-09
- en 2011 : loi des énergies renouvelables N° 10-09
Après, l’ADEREE a lancé un programme d’efficacité énergétique dans le
bâtiment dont l’objectif principal est d’alléger la consommation énergétique de
ce secteur, le programme comprend la mise en place d’un code d’efficacité
énergétique dans les bâtiments qui sont en cours de construction, ce
programme est le Règlement Thermique de Construction au Maroc (RTCM).

Utilités du RTCM :
✓ Le RTCM est un document de base incorporé dans les cahiers des
charges projets de construction, extension ou rénovation des bâtiments.
C’est un outil d’aide à l’optimisation thermique et énergétique de
l’enveloppe du bâtiment qui intervient au stade de la conception.

✓ Chaque type de bâtiments subit des exigences car les sites résidentiels se
différent. Le territoire marocain a été subdivisé en 6 zones climatiques
homogènes
✓ La RTCM a pour objectif principal de réduire les besoins thermiques des
bâtiments.

Besoins thermiques = besoins en chauffage calculés en hiver + besoins


en climatisation calculés en été
Ces besoins thermiques se sont des puissances par unité de surface, exprimées
en kilowattheures par mètre-carré par an (kWh/m2/an)
Le principe de calcul de ces besoins thermiques consiste à sommer les différents
apports de chaleur par l’enveloppe de bâtiment, par les équipements électriques,
les occupants et tout autre moyen qui dégage de la chaleur en été, et en hiver on
calcule les déperditions d’énergie moyennant tous les facteurs qui absorbent la
chaleur, sommant finalement les besoins en chauffage et les besoins en
climatisation pour obtenir les besoins thermiques annuels.

Degré de Jour Unifié :

Le DJU (degré jour unifié) est une valeur représentative de l’écart entre la
température moyenne d’une journée donnée et un seuil de température préétabli
c’est température de référence à l’intérieur de l’habitation (fixée à 18 °).

DJU (journée) = 18°C –Tmoyenne du jour


Les DJU sont additionnés jour par jour, par mois et par année, ce qui permet un
calcul très fin pour déterminer les besoins de chauffage d'un bâtiment d'une zone
climatique donnée.

DJU = ∑ Tréf –Timoyenne du jour


Avec i allant de 1 jusqu’à n où n désigne la période
Lorsque la température de référence est inférieure à la température moyenne
journalière le DJU vaut 0.

Efficacité énergétique et Volets du RTCM :


Définition :
EE : Toute action agissant positivement sur la consommation de l’énergie,
quelle que soit l’activité du secteur considéré.
Efficacité énergétique = énergie produite utile / énergie
consommée
Le RTCM apporte une solution au problème de la consommation énergétique
excessive dans le secteur du bâtiment, en effet, elle fixe les niveaux de
performance pour les composantes de l’enveloppe du bâtiment (efficacité
énergétique passive-volet passif). Ces niveaux de performance dépendent du
type de bâtiment concerné mais également du zonage climatique établi. Le
RTCM définit également les performances énergétiques minimales des systèmes
de chauffage, ventilation et climatisation – CVC (efficacité énergétique passive-
volet actif)

Les approches de l’efficacité énergétique selon le RTCM :


Les solutions proposées par le RTCM mettent en œuvre deux approches :
Approche perspective : approche simple axée sur les caractéristiques thermiques
de l’enveloppe de bâtiment (Taux des baies vitrées TGBV, Coefficient de
transmission U des murs extérieurs, de toitures et de vitrages, Facteur solaire
FS* des vitres …), pour chaque zone il ne faut pas dépasser le dimensionnement
donné par la règlementation.
Cette approche est traitée par l’application BINAYAT (étude de cas 1), vers la
fin il faut établir une fiche de conformité de bâtiment.
Approche performancielle : approche globale et complexe basée sur le calcul
des besoins en chauffage et en climatisation du bâtiment (tout ce qui est intérieur
et extérieur par rapport au bâtiment), elle s’intéresse plutôt aux performances
énergétiques des équipements et installations énergétiques. Cette approche est
applicable lorsque le TGBV est supérieur de 45%
Cette dernière nécessite des logiciels qui traitent tous les types de flux de
chaleur à l’intérieur comme à l’extérieur du bâtiment comme le logiciel HAP
Hourly Analysis program 4.1