Vous êtes sur la page 1sur 7

612 Lecteurs de codes-barres

1. Types de lecteurs de codes-barres


GU ID E TE CHNIQU E

Les lecteurs de code-barres sont classés en deux Principe de lecture


catégories en fonction de la nature du capteur : les
• Lecteurs laser
lecteurs laser et les lecteurs à CCD.
1. Miroir polygonal 2. Diode photoélectrique
Faisceau
Lecteurs laser laser

• Poste fixe pour automatisation de chaîne de Miroir

production (lecture automatique, large plage de


lecture)
Ligne de convoyage
Installations de production
3 • Signal analogique

• Poste fixe pour supermarchés


(lecture possible sous de nombreux angles, onéreux)
Supermarchés 4 • Conversion A/N
• Signal numérique

• Type douchette, portatif


• Barres étroites et barres larges
(pratique, lecture possible à grande distance) 5 • Espaces étroits et espaces larges
• Distinction
Entrepôts
• Décodeur
Lecteurs à CCD 6 “5” “4” • Interface

• Type poste fixe


(lecture automatique, faible encombrement, peu Sortie

onéreux, distance de lecture limitée) 1. Le faisceau laser émis par la diode laser est réfléchi par
Equipements pour analyses de sang le miroir polygonal en rotation et balaie le code-barre.
Lecteur de numéro de siège 2. La lumière réfléchie est captée par l’élément récepteur
Changeur automatique de cassette vidéo (Diode photoélectrique).
3. La forme de l’onde du faisceau lumineux réfléchie est
Capteurs • Type portatif, balayage après contact représentée dans l’illustration ci-dessus sous forme de
photoélectriques
(pratique, peu onéreux, lecture après contact) signal analogique.
Barrière
4. L’onde subit une conversion A/N (analogique/
immatérielle de
sécurité
Petites surfaces
numérique) afin de pouvoir délimiter clairement les deux
Capteurs de Installations de fabrication
proximité types de zones (espace et barre).
Capteurs de Avantages et inconvénients 5. La largeur de chaque barre et de chaque espace est
pression déterminée à partir du signal numérique.
Automates Lecteurs laser Lecteurs à CCD 6. Ces données sont décodées. La série de barres et
programmables
• Lecture à grande • Compact d’espaces est lue conformément aux normes des code-
distance • Peu onéreux
Compteurs barres, puis les données sont envoyées en sortie par un
• Grande plage de • Durée de vie
lecture importante en raison connecteur RS-232C.
Lecteurs de Avantages • Utilisable pour des de l’absence de
codes-barres • Laser à CCD
objets en mouvement moteur
Systèmes de • Possibilité 2. Capteur d’image à CCD
vision d’entrelassement
Lentille
Capteurs de • Onéreux • Plage de lecture
déplacement Miroir
limitée réfléchissant 3.
Micromètres Inconvénients • Ne convient pas 1. LED rouge
optiques pour les objets en
mouvement
Méthodes de
communication Capteur d’image à CCD
Classes
d’enceintes de
protection 1. La lumière de la diode électroluminescente (LED) vient
éclairer toute la surface du code-barre.
2. Le capteur d’image à CCD capte la réflexion directe
sous forme d’image.
[Note] L
 e CCD est conçu pour recevoir une réflexion directe, c’est
aussi le cas du capteur laser.
3. Le code-barre est lu à partir des données fournies par
l’image.
612 www.keyence.fr
Lecteurs de codes-barres 613
Detection configuration and features
2. Balayage monoligne et balayage multiligne

GU IDE TE CHNIQU E
Les lecteurs de code-barres sont classés en deux 2. C
 hoix d’un type de balayage
catégories selon la méthode de balayage utilisée : le
Le choix entre le balayage monoligne et le balayage
balayage monoligne ou le balayage multiligne
multiligne dépend soit de l’orientation de l’étiquette
(balayage par trame).
code-barre, soit du fait que le code-barre se trouve sur
1. Différences entre balayage une cible fixe en mouvement.
monoligne et balayage multiligne Barres verticales Barres horizontales
(orientation “barrière”) (orientation “échelle”)
Le balayage monoligne utilise une seule ligne de
balayage qui traverse la zone concernée (cf. illustration
ci-dessous). Le balayage multiligne utilise au contraire
plusieurs lignes de balayage.
Le balayage multiligne est préférable pour la lecture de
code-barres dont la qualité d’impression est médiocre.
En effet, même la présence de défauts sur le code-
barre n’empêche pas la lecture juste de celui-ci dans • Barres verticales (orientation “barrière”)
sa totalité. Le balayage multiligne est conseillé, que la cible soit
ou non en mouvement. Ce balayage accroît en effet la
Balayage monoligne Balayage multiligne fiabilité de la lecture.

• Barres horizontales (orientation “échelle”)


Le balayage de trames est le type recommandé
lorsque les objets à code-barres s’arrêtent pendant la
lecture. Cependant, si les objets se déplacent, le
* La série BL-500 travaille sur
10 lignes de balayage.
balayage simple est préférable. Le laser effectue un
balayage vertical des codes-barres pendant le
déplacement, le balayage simple donne donc les
mêmes résultats que le balayage de trames.

3. Code-barres Capteurs
photoélectriques
Barrière
1. Types de code-barres immatérielle de
sécurité
Capteurs de
Il existe près d’une centaine de symboles pouvant composer un code-barre. Les symboles suivants, classés en proximité
systèmes de code, sont très largement utilisés. Capteurs de
pression
UPC/EAN/JAN ITF CODE39 CODABAR (NW-7)
Automates
Symbole programmables

Compteurs

Lecteurs de
490123 4 567 8 9 4 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 * C O D E 3 9 * A 1 2 3 4 5 A codes-barres
Type de caractère Chiffres uniquement (0 à 9) Chiffres uniquement (0 à 9) Chiffres (0 à 9), symboles Chiffres (0 à 9), codes Systèmes de
(-, espace, $, /, +, %, .), (-, $, :, /, +, .), caractère de vision
alphabet (A à Z), caractère de départ/d’arrêt (A, B, C, D)
départ/d’arrêt (*) Capteurs de
déplacement
Caractéristiques Utilisation standard dans le Ce code barre est de taille plus Le code alphanumérique permet Possibilité de représentation
domaine de la distribution. réduite comparé à d’autres codes la représentation d’informations de ce code. Micromètres
aussi utilisés pour les chiffres. variées. optiques

Exemples Code commun à 60 pays. Utilisation standard dans la Largement utilisé dans les domaines Banques du sang Méthodes de
d’application Environ 90% des besoins distribution. techniques. MIL (norme militaire) communication
quotidiens en matière de Code barre utilisé pour la DPE Classes
codage sont couverts par ce code. programmation des AIAG (Automobile Industries Bibliothèques d’enceintes de
protection
Code utilisé dans les industries magnétoscopes. Action Group) Transports postaux
de l’habillement et de l’édition. EIA (Electric Industries
Association) TOYOTA
OTAN (Organisation du Traité de
l’Atlantique Nord)

UPC : Universal Product Code EAN : European Article Number JAN : Japan Article Number ITF : Interleaved Two of Five
(code universel de produit) (numérotation européenne des articles) (numérotation japonaise des articles) (entrelacement deux sur cinq)

www.keyence.fr 613
614 Lecteurs de codes-barres

2. Composition of barcode 3. L
 argeur des barres et des espaces
Largeur de l’étiquette Un code-barre est composé de barres et d’espaces de
GU ID E TE CHNIQU E

largeurs différentes.
Zone de silence Symbole de code-barre Zone de silence
Ces barres et espaces portent les appellations
suivantes :
NB
WB
Hauteur du
NB : Barre étroite (narrow bar)
code-barre
WB : Barre large (wide bar)
a 0 1 2 3 a NS : Espace étroit (narrow space)

WS : Espace large (wide space)

WS
NS
Caractère de Données Chiffre de Caractère
départ (message) contrôle (clé) d’arrêt [Note] La largeur de la barre large est déterminée proportionnellement
à celle de la barre étroite. Les proportions standards sont les
suivantes :
Zones de silence NB : WB = NS : WS = 1 : 2 à 1 : 3
Il s’agit des zones non imprimées placées directement (en règle générale, NB : NS = 1 : 2,5)
avant et après le symbole de code-barre. Si la largeur
La largeur de la barre étroite est appelée “largeur de
de ces zones est insuffisante, la lecture du code est
barre étroite”. La “largeur de barre étroite” est utilisée
impossible. La largeur de ces zones de silence doit
comme norme de spécification des lecteurs de code-
être d’au moins 10 fois la largeur de la barre la plus
barres.
étroite ou faire plus de 2,5 mm.
Remarques
Caractères de départ et d’arrêt Si la largeur de barre étroite est faible :
Il s’agit d’une série de barres et d’espaces qui • La surface d’impression est relativement faible et
fournissent au lecteur des instructions de début et de permet cependant d’inclure une quantité
fin de lecture. CODE39 utilise le caractère “*”. d’informations importante ; autrement dit, une largeur
CODABAR utilise les caractères “A”, “B”, “C” et “D” ; donnée peut contenir un plus grand nombre de
ceci n’est toutefois pas le cas pour UPC/EAN et ITF. signes.
• La largeur de balayage devient étroite
Capteurs Chiffre de contrôle (clé) (la plage de lecture diminue).
photoélectriques
Ce chiffre permet de s’assurer, par une opération • Les imprimantes de code-barres doivent présenter
Barrière
immatérielle de mathématique, que la valeur lue est correcte. Il suit une qualité d’impression élevée (imprimante laser ou
sécurité
immédiatement les données du code-barre. imprimante à transfert thermique).
Capteurs de
proximité

Capteurs de Largeur de l’étiquette Si la largeur de barre étroite est importante :


pression
Elle correspond à la largeur totale de l’étiquette, en • La surface d’impression doit être plus grande, même
Automates
programmables tenant compte des zones de silence. La lecture du si la quantité d’informations reste faible.
code-barre est impossible si les zones de silence se • La largeur de balayage devient étroite
Compteurs
trouvent hors de la plage de lecture. (la plage de lecture augmente).
Lecteurs de • Il n’est pas nécessaire d’avoir une qualité
codes-barres
Hauteur du code-barre d’impression élevée (imprimante matricielle ou
Systèmes de
vision Le code-barre doit avoir une hauteur d’au moins 2 mm imprimante à jet d’encre).
Capteurs de
dans le cas où la lecture s’opère par balayage
déplacement monoligne et d’au moins 5 mm pour le balayage 4. Imprimante et qualité d’impression
Micromètres multiligne. La largeur de la barre étroite dépend de l’imprimante
optiques
utilisée.
Méthodes de
communication [Note] Il s’agit ici de données standards qui ne tiennent pas compte
des cas particuliers.
Classes
d’enceintes de Imprimante laser
protection
Imprimante à transfert thermique
Imprimante matricielle
Largeur de la Imprimante à
barre étroite jet d’encre
0,15 0,20 0,25 0,30 0,35 0,40 0,45 (mm)

614 www.keyence.fr
Lecteurs de codes-barres 615
4. Utilisation experte des codes-barres

GU IDE TE CHNIQU E
1. Angle de montage laminés à brillance élevée ont des problèmes de
réflexion spéculaire. Une réflexion spéculaire se
Inclinez le lecteur produit lorsqu’une telle surface brillante reflète la
Figure A de codes à barres. Figure B
lumière laser et empêche une lecture correcte.
Dans ce cas, choisissez soigneusement l’angle de
montage du lecteur. Évitez au maximum d’avoir à
Environ
15° utiliser ces types de codes-barres afin d’éviter les
lectures instables.
Réflexion diffuse Réflexion régulière
de la lumière de la lumière Laser balayant une surface métallique exposée :

Comme l’indique la Figure A : Inclinez le lecteur de


codes-barres d’environ 15°. Positionnez le lecteur de
codes-barres de sorte qu’il reçoive la lumière laser
incidente en diagonale. S’il est installé
perpendiculairement à la cible, le lecteur reçoit une
réflexion très intense (réflexion régulière de la lumière) Surface métallique
qui excède le niveau de réception du lecteur et
empêche la lecture correcte des codes-barres.
Comme le montre la figure ci-dessus, lorsque la lumière
2. Interférences de la lumière ambiante laser balaye une surface métallique exposée, la
surface reflète la lumière laser et provoque une
Capteur réflexion spéculaire. La zone de réception lumineuse
photoélectrique
reçoit cette réflexion spéculaire, qui est identique à la
réflexion directe. La lecture peut devenir instable.
Capteur photoélectrique
Couvrez la surface métallique exposée à la source du
Attention ! reflet ou appliquez une peinture noire matifiante sur la
Risque d’interférence. surface métallique. Capteurs
photoélectriques
Barrière
immatérielle de
La lumière d’un capteur photoélectrique de sécurité
synchronisation monté trop près du lecteur de codes- Capteurs de
proximité
barres peut gêner le lecteur. Montez les capteurs
Capteurs de
photoélectriques de telle sorte que la zone de pression
dge
owle Pra
réception lumineuse du lecteur de codes-barres ne Basic
s kn cti
ca
l sk
ills Automates
reçoive aucune lumière photoélectrique transmise ou programmables

réfléchie provenant du capteur.


3
9 Ch
ap
Code Tech ter

Compteurs
23 1
of Bar e 1. St niqu
Basics n Cod 33 2. St ation es an
r1 tributio ation ary- d
Chapte EAN rd Dis 39 ary- type Corr
r2 Standa abar Ch typ Lase ect
Chapte ITF and and Cod 54 Ba apte e CC r Us
r3 39 8 r r2 D Ba Bar Co age
Chapte CODE EAN-12 591. Ba Code r Co de of
r4 128
and t 2. De r Co Prin de Read Bar
gth Lis n
Re Co
Chapte CODE 3. Ba tails de Pr ter ader er de

3. Codes-barres et influences
r5 Cod e Len atio r Co of Th inting and Re
Cha pte Bar cul Ba ad
ix 1 it Cal Ap
de
Verifermal Meth r Co er
ck Dig pe
Append 2 Che ier Print ods

Lecteurs de
A. nd de 3
ix Ch ices ers La
be
Append
B. 4
C.Si eck
ng Poin
l
le 12
D. Skew Scan ts W
Co , Pi
ncep tch and hen a
t of and Raste Bar

codes-barres
extérieures nécessitant une attention
Max Tilt r Sc Code 19
im an Ca
um nn 20
Allo ot 25
wa Be
ble Re 31
ad
Line
Sp
ee
d
33
34
37

Systèmes de
particulière
38
39

vision

Codes-barres imprimés sur surface métallique ou fond Guides des codes-barres Capteurs de
déplacement
brillant :
Micromètres
* Nous proposons des guides de base à nos clients optiques

désireux d’acheter du matériel pour codes-barres. Méthodes de


communication
Presqu’aucune Lisez ces guides pour avoir un aperçu des principes
réflexion diffuse n’est Classes
générée en raison de la fondamentaux des codes-barres. d’enceintes de
protection
réflexion spéculaire.

Les codes-barres imprimés sur des surfaces


métalliques, des fonds brillants ou les codes

www.keyence.fr 615
616 Lecteurs de codes-barres

5. Distance de lecture (plage de lecture)


GU ID E TE CHNIQU E

La plage de lecture est fonction de la largeur de barre Comme on peut le constater, le diamètre du spot croît
étroite (la largeur de la barre la plus étroite d’un code- de part et d’autre d’un certain point. Le point au niveau
barre) et du contraste entre la couleur des barres et duquel le diamètre du spot atteint sa valeur minimum
celle des espaces (PCS). est appelé distance focale (120 mm dans le cas du
BL-500). Plus le diamètre du spot est petit, plus la
1. Différence entre plage de lecture et largeur de barre étroite lisible est petite. Lorsque le
largeur de barre étroite code-barre s’éloigne de la distance focale, le code-
Le graphique ci-dessous donne les caractéristiques de barre de la petite largeur de barre étroite devient alors
la plage de lecture du BL-500 tel qu’il est décrit dans le illisible car le diamètre du spot est devenu trop grand.
catalogue. La plage de lecture est par conséquent déterminée par
la largeur de la barre étroite.
Largeur lisible d’une étiquette (mm) Ceci explique pourquoi la plage de lecture est large
D: 194
lorsque la largeur de barre étroite est large également,
C: 178
B: 142
et pourquoi la plage de lecture est petite lorsque la
A: 134 largeur de barre étroite est faible, le code-barre étant
positionné au niveau de la distance focale.

2. Lisibilité dépendante du contraste entre la


couleur des barres et celle des espaces (PCS)
Distance de
lecture (mm) Les lecteurs de codes-barres utilisent le contraste
entre la lumière réfléchie par les barres noires et celle
C: 80 à 220
D: 80 à 240
A: 80 à 165
B: 80 à 175

réfléchie par les espaces intermédiaires pour lire les


codes. Plus le contraste est élevé, meilleure est la
lisibilité, et inversement.
Le contraste est exprimé par la valeur de PCS (Print
Contrast Signal) qui est fournie par la formule suivante :
(Conditions de mesure) Largeur de barre étroite
A: 0,25 mm Coefficient de réflexion de Coefficient de réflexion de la
Capteurs • Utilisation du code-barre
photoélectriques standard de KEYENCE.
BL-500 B: 0,33 mm l’espace (barre blanche) − barre (barre noire)
• Obliquité : -15 C: 0,5 mm PCS =
Barrière • Inclinaison vers l’avant : 0 D: 1,0 mm
immatérielle de Coefficient de réflexion de l’espace (barre blanche)
sécurité • Inclinaison latérale : 0

Capteurs de
Si d’une part l’espace est complètement blanc et
proximité
Le graphique montre que la plage de lecture varie en possède un degré de réflexion proche de 100%, et si
Capteurs de
fonction de la largeur de la barre étroite. La plage de d’autre part la barre est complètement noire et a un
pression
lecture dépend de la taille du faisceau laser captant degré de réflexion proche de 0%, le PCS a alors une
Automates
programmables le code-barre, c’est-à-dire du diamètre du spot. valeur de 1. Plus le signal de contraste (PCS)
L’illustration ci-dessous montre la relation existant entre s’approche de 1, plus la lisibilité augmente. Les objets
Compteurs
la distance par rapport au lecteur de code-barre et le à faible contraste tels que le carton ondulé ont un PCS
Lecteurs de
diamètre du spot. faible qui se traduit par une plage de lecture plus
codes-barres
étroite.
Systèmes de
vision Distance focale
Pour élargir la plage de lecture (profondeur de champ) :
Capteurs de
déplacement • Utilisez une plus grande largeur de barre étroite.
Micromètres
La plage de lecture augmente avec la largeur de barre
optiques étroite.
Méthodes de
communication • Choisissez des couleurs à contraste élevé pour les
Classes couleurs des barres et des espaces.
d’enceintes de
protection Le bleu foncé et le blanc augmentent par exemple la
valeur du signal de contraste (PCS). N’utilisez pas de
barres rouges sur un fond blanc, car le rouge et le
Lisible Illisible blanc reflètent la même quantité de lumière laser rouge
et le PCS avoisine zéro.

616 www.keyence.fr
Lecteurs de codes-barres 617
3. Lisibilité dépendante de la couleur des barres La réflectivité étant importante pour le rouge, le jaune et
l’orange, ces couleurs sont reconnues comme étant blanches
Le lecteur de code-barre laser utilise un laser à semi-
(espaces). Le bleu, le vert et le violet ayant une faible

GU IDE TE CHNIQU E
conducteur en lumière visible (longueur d’onde de 670 nm). Le
réflectivité, ces couleurs sont reconnues comme étant noires
graphique ci-dessous indique les coefficients de réflexion par
(barre).
rapport à la longueur d’onde de chaque source de lumière, en
fonction de la couleur de l’objet. Dans le cas du laser à semi-
Barre bleue sur étiquette blanche
conducteur en lumière visible (longueur d’onde de 670 nm), le
Barre noire sur étiquette rouge Lisible
coefficient de réflexion est bas pour le violet, le bleu et le vert,
Barre violette sur étiquette jaune
mais il est élevé pour le jaune, l’orange et le rouge.
Coefficient de
réflexion Barre rouge sur étiquette blanche
Laser à semi-conducteur en lumière visible
Illisible
%
100
(670 nm)
Barre noire sur étiquette bleue
Bleu

50 Violet Vert
Le violet-rouge et le violet pâle présentent des coefficients de
réflexion faibles et sont donc difficiles à lire.
400 500 600 700 800 900 1 000
Longueur d’onde : nm
* Il est conseillé d’utiliser des barres noires et des espaces
blancs afin d’assurer une lecture fiable.
Coefficient de
réflexion
* Il est également possible d’utiliser pour les barres les
%
100 couleurs suivantes : le bleu marine foncé, le bleu foncé et le
vert foncé.
50 Jaune Orange Rouge

400 500 600 700 800 900 1 000


Longueur d’onde : nm

Coefficient de Lumière au
transmission Laser à semi-conducteur tungstène
670 nm
%
100 Laser He-Ne
632,8 nm 720 nm

LED rouge
50 660 nm LED infrarouge
950 nm

400 500 600 700 800 900 1 000


Longueur d’onde : nm
Capteurs
photoélectriques
Barrière
6. Lecture et vitesse maximum de la cible immatérielle de
sécurité
Capteurs de
Il est évident que le code-barre doit être «visible» aussi 1. C
 as de figure 1 : barres verticales proximité

longtemps que dure le balayage du faisceau laser. Toutefois, Largeur du balayage Capteurs de
*D
 ans le cas de barres pression
le code-barre peut se déplacer en cours de lecture. La Largeur de l’étiquette
verticales, la distance pouvant Automates
vitesse maximale de la cible est par conséquent égale à la programmables
être parcourue (course
distance parcourue, divisée par la durée du balayage.
possible) est égale à la largeur Compteurs
Quels facteurs faut-il connaître pour du balayage moins la largeur
Lecteurs de
déterminer la vitesse maximum de la cible? de l’étiquette. codes-barres

Taille de l’étiquette Longeur de l’étiquette


Systèmes de
BL-500/501 (type laser) vision
(longueur et hauteur)
* La longueur de l’étiquette Hauteur
• Course possible = (106 mm) - (Largeur de l’étiquette) Capteurs de
déplacement
comprenant des zones de silence.
de l’étiquette (pour une plage de lecture de 120 mm)
Micromètres
* 0 1 2 3 * • Temps de balayage = 6 ms optiques
Orientation de l’étiquette (lorsque le chiffre de contrôle exact est obtenu deux fois) Méthodes de
(barres verticales ou barres horizontales) communication
Le BL-500/501 peut effectuer 500 balayages par seconde, la Classes
Barres verticales Barres horizontales d’enceintes de
durée d’un balayage étant de 2 ms. Trois balayages au moins protection
sont nécessaires pour obtenir deux fois le chiffre de contrôle
correct.
3 4

La durée de balayage est donc de : 2 ms x 3 = 6 ms.


2
1

9 8 7 6

(100 mm) – (Largeur de l’étiquette)


Vitesse maximum de la cible =
6 ms (m/s)

www.keyence.fr 617
618 Lecteurs de codes-barres

La vitesse obtenue ci-dessus reste une valeur 2. Cas de figure 2 : barres horizontales
théorique et il est conseillé de se ménager une marge Hauteur de
de sécurité. Pour cela, prendre cette valeur et la diviser l’étiquette
GU ID E TE CHNIQU E

Dans le cas de barres


par deux, ceci permettant de tenir compte de facteurs horizontales, la distance
tels qu’une mauvaise qualité de cible ou une définition pouvant être parcourue
médiocre. (course possible) est égale à la
largeur de l’étiquette.

Exemple :
Si on suppose que la largeur de l’étiquette est de
50 mm,
100 mm - 50 mm Hauteur de l’étiquette
= 8 m/s BL-500/501 :
6 ms 6 ms
La vitesse réelle sera alors de : 8 m/s x 0,5 = 4 m/s Hauteur de l’étiquette
BL-180/185 :
6 ms
Remarques
Remarques
Si la plage de lecture augmente, la largeur de
Le temps de balayage indiqué ci-dessus constitue la
balayage augmente également, le lecteur de code-
vitesse de déplacement maximum.
barres peut alors accepter un accroissement de la
Si la qualité du code-barre s’altère, la lecture de
vitesse de la cible.
celui-ci peut devenir impossible dans le temps imparti
défini ci-dessus. (peu importe dans ce cas s’il s’agit de
BL-500/501 : 194 mm
barres verticales ou horizontales)
(pour une plage de lecture de 220 mm)

Il s’agit là de la largeur de balayage maximale. Le temps minimum nécessaire afin de pouvoir effectuer
Il est conseillé d’effectuer des essais «grandeur une lecture fiable correspond à :
nature» sur des code-barres réels car les résultats BL-500/501 = Environ 20 ms
dépendent en partie de la qualité d’impression. BL-180/185 = Environ 20 ms

Capteurs
photoélectriques BL-180/185 (type à CCD)
Barrière
immatérielle de Il est difficile de calculer la vitesse maximale de cible
sécurité
pouvant être acceptée par un lecteur laser à CCD. Il
Capteurs de
proximité est nécessaire d’effectuer des essais sur les étiquettes.
Capteurs de Les données de ces tests vous sont fournies à titre de
pression
référence.
Automates
programmables
Dans le cas de la norme à neuf chiffres CODE39
(*KEYENCE*) pour laquelle la barre la plus étroite est
Compteurs
de 0,25 mm et la largeur de l’étiquette de 35 mm, la
Lecteurs de vitesse maximale de déplacement de cible est de
codes-barres
80 m/min.
Systèmes de
vision

Capteurs de
déplacement

Micromètres
optiques

Méthodes de
communication
Classes
d’enceintes de
protection

618 www.keyence.fr