Vous êtes sur la page 1sur 1

Ministère de l’Enseignement Supérieur A.U.

2014-2015
et de la Recherche Scientifique Communications sans fil
Université Virtuelle de Tunis Date : 28/01/2015
Mastère professionnel N2TR-1 Durée : 2h

Communications sans fil : Examen


Exercice (6 points)
1- Enumérer les avantages et les inconvenants d’un réseau sans fil.
2- Quelle est la relation entre la bande passante d’un signal avant et après son codage au
moyen d’une technique d’étalement de spectre ?
3- Citer les différentes techniques multi-antennes. Décrire brièvement le principe de
chaque technique.
Problème
I. (5 points)
Un champ électromagnétique de 23,5 dB au-dessus d'un microvolt/m a été mesuré à 12,7 km
d'une station d'émission caractérisé par une fréquence de 900 MHz, une puissance de sortie de
10 Watts et un gain de 17 dB par rapport à l'antenne isotrope.
Les pertes en lignes entre l'émetteur et son antenne sont incluses dans le gain de cette
dernière.
1- Calculer la puissance d’alimentation appelée aussi puissance isotrope rayonnée équivalente
notée PIRE.
Une station d'émission desservant de nombreux récepteurs distribués de façon aléatoire
(radiodiffusion, service mobile), on calcule le champ en espace libre (en v/m) en un point
situé à une distance d de l'émetteur par la relation :
en V/m
2- Calculer le champ en espace libre E0.
3- Déterminer l'affaiblissement par rapport à l’espace libre.
II. (9 points)
Les codes Walsh sont les codes orthogonaux les plus couramment utilisés avec CDMA. Ils
sont utilisés uniquement si tous les utilisateurs d’un même canal CDMA sont synchronisés.
Considérons un système CDMA dans lequel les utilisateurs A et B possèdent respectivement
les codes de Walsh (-1 1 -1 1 -1 1 -1 1) et (-1- 1 1 1 -1- 1 1 1).

1- Montrer le résultat au niveau du récepteur lorsque A transmet un bit à 1 et B ne transmet


rien.
2- Montrer le résultat au niveau du récepteur lorsque A transmet un bit à 0 et B ne transmet
rien.
Dans la suite, on suppose que la puissance reçue de la part de chacun des utilisateurs est la
même.
3- Montrer le résultat au niveau du récepteur lorsque A et B transmettent tous deux un bit à 1.
4- Montrer le résultat au niveau du récepteur lorsque A transmet un bit à 0 et B un bit à 1.
5- Montrer le résultat au niveau du récepteur lorsque A transmet un bit à 1 et B un bit à 0.
6- Montrer le résultat au niveau du récepteur lorsque A transmet un bit à 0 et B un bit à 0.

Page 1 sur 1