Vous êtes sur la page 1sur 6

Avis Technique 20/09-150*01 Add

Additif à l'Avis Technique 20/09-150

Rupteurs de pont thermique Rupteur


Thermoprédalle Rector
pour planchers

Thermal breaks for slabs

Titulaire : Rector Lesage SA


18 Rue de Hirtzbach
BP 2538
FR-68058 Mulhouse Cedex

Usine : Rector Lesage SA

Tél. : 03 89 59 67 65
Fax : 03 89 59 67 66
Internet : www.rector.fr
Email : info@rector.fr

Commission chargée de formuler des Avis Techniques


(arrêté du 2 décembre 1969)
Groupe Spécialisé n°20
Produits et procédés spéciaux d’isolation

Vu pour enregistrement le 6 mai 2010

Secrétariat de la commission des Avis Techniques


CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR-77447 Marne la Vallée Cedex 2
Tél. : 01 64 68 82 82 - Fax : 01 60 05 70 37 - Internet : www.cstb.fr

Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr)
© CSTB 2010
Le Groupe Spécialisé N° 20 "PRODUITS ET PROCEDES SPECIAUX D’ISOLATION" de
la Commission chargée de formuler les Avis Techniques, a examiné le 28 janvier
2010, les rupteurs de ponts thermiques portant la dénomination commerciale
« Thermoprédalle Rector » présentés par la société Rector Lesage SA. Il a formulé,
sur ce procédé, l’Avis Technique ci-après, additif à l’Avis Technique N°20/09-150.

L’Avis Technique 20/09-150 est modifié sur les points suivants.


2.3 Cahier des Prescriptions Techniques
Particulières
1. Définition succincte
2.31 Conception et calcul des ouvrages
1.1 Description succincte du procédé Le 6ème alinéa de l’article 2.31 est modifié comme suit :
Pour mémoire : En zones sismiques, certaines configurations de balcons en console ont
Les rupteurs de ponts thermiques THERMOPRÉDALLE RECTOR sont des fait l’objet d’une étude spécifique (Rapport NECS/Dynamique Concept
composants de construction destinés à limiter les ponts thermiques du 11/02/2009 modifié le 07/10/2009). Celle-ci vise uniquement les
entre les planchers en béton et les murs de façade et pignons en béton bâtiments réguliers ou à régularité moyenne (au sens des règles PS92)
armé ou en maçonnerie. Le système est constitué de pains isolants en et R+6 maximum. L’accélération maximale considérée (palier du
laine de roche insérés dans des boites en plastique fixées sur pré- spectre élastique multiplié par l’accélération) est de 6,25 m/s². Dans
dalles en béton armé en usine. Le procédé est constitué d’un appui ces configurations, les charges linéaires en extrémité des balcons ne
continu en béton armé obtenu par la prédalle et d’appuis ponctuels doivent pas excéder 250 daN/m. La portée limite des balcons dans ce
entre les boites. Les liaisons en béton permettent de transmettre les cas est de 2,50 m.
réactions du plancher aux murs. En dehors de ces configurations et pour d’autres types de bâtiments,
Les appuis localisés sont réalisés à partir de paniers d’armatures lais- l’utilisation des rupteurs pour les balcons en console en zone sismique
sés en attente dans les prédalles. doit respecter l’article 7.1 des Règles PS 92. Les balcons doivent repo-
ser sur un appui direct (poutres avec retombée ou mur). Dans tous
1.2 Identification des constituants les cas, la portée de ces balcons doit être limitée à 1,50 m.
Le concepteur du plancher doit vérifier les autres Etats Limites en
2. AVIS tenant compte des différents sens de portée, de l’accrochage des
charges et de l’équilibrage des balcons (notamment dans le cas où la
portée du plancher est perpendiculaire à celle des nervures).
2.1 Domaine d’emploi accepté
2.2 Appréciation sur le procédé 2.32 Mise en œuvre

2.21 Aptitude à l’emploi


Stabilité Conclusions
Sécurité au feu Appréciation globale
Isolation thermique L’utilisation du procédé dans le domaine d’emploi accepté (cf para-
graphe 2.1) et complété par le Cahier des Prescriptions Techniques,
Isolation Acoustique est apprécié favorablement.
Le paragraphe est modifié comme suit :
Les rupteurs thermiques ne modifient pas l’isolement de la façade aux Validité
bruits extérieurs, les transmissions par les ouvertures (fenêtres, en-
Jusqu’au 30 juin 2012
trées d’air, etc.) étant dominantes.
La mesure de l’indice d’affaiblissement acoustique et du niveau de
bruit de choc réalisée par le CSTB (RE n° AC08-26012188) permet de
dire que la présence des rupteurs thermiques n’induit pas de perte
Pour le Groupe Spécialisé n°20
d’isolement direct par rapport à une configuration de plancher avec Le Président
prédalle béton armé sans rupteur. François MICHEL
Par ailleurs, une étude, référencée sous le numéro DAE/2007-
499/CM/GC a été effectuée par le CSTB. Elle conclut qu’une liaison
rupteur THERMOPRÉDALLE/façade a un comportement vibratoire
assimilable à ceux estimés par les méthodes européennes EN 12354-1
à 6. Ces dernières sont donc applicables pour dimensionner une opéra-
tion en présence de THERMOPREDALLE en utilisant comme données
d’entrées les résultats du rapport d’essai AC08-26012188.
Cette étude complétée par la jurisprudence QUALITEL (FIC 2009
3. Remarques complémentaires du Groupe
AI/09) révisée le 26 février 2010, conclut qu’un plancher Spécialisé
THERMOPRÉDALLE 5+15 associé à une façade de type voile de béton
de 15cm ou blocs de béton creux enduit une face de 20cm isolée par
un doublage thermo acoustique intérieur permet de respecter Pour mémoire :
l’isolement réglementaire (Dn,T,A) de 53dB entre logements. Ce plan-
Les méthodes de justification sous sollicitation sismique, hors bâti-
cher devra de plus être associé à un revêtement de sol présentant un
ments couverts par les règles PS-MI 89, nécessitent l’intervention d’un
∆Lw majoré de 3dB par rapport à ce qu’il serait nécessaire pour un
bureau d’études de structures maîtrisant les calculs dynamiques et
plancher BA de 18cm afin de respecter le niveau de bruit de choc
peuvent avoir des conséquences sur la conception générale de
réglementaire.
l’ouvrage. De ce fait, l’utilisation du procédé doit dans ce cas avoir été
prévue le plus en amont possible.
2.22 Durabilité - Entretien
2.23 Fabrication et Contrôle Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n°20
2.24 Mise en œuvre Bernard ABRAHAM

2 20/09-150*01 Add
Dossier Technique
établi par le demandeur

A. Description 8.2 Sécurité incendie

1. Classe du système 8.3 Parasismique


Pour mémoire : En zones sismiques, certaines configurations de balcons en console
ont fait l’objet de l’étude sismique référencée au paragraphe 10.
Le rupteur THERMOPREDALLE RECTOR est un procédé de traitement
Celle-ci vise uniquement les bâtiments réguliers ou à régularité
des ponts thermiques au niveau des jonctions plancher-mur périphé-
moyenne (au sens des règles PS92) et R+6 maximum. L’accélération
rique et plancher-balcon, pour les bâtiments à isolation thermique par
maximale considérée (palier du spectre élastique multiplié par
l’intérieur.
l’accélération) est de 6,25 m/s². Dans ces configurations, les charges
Le rupteur THERMOPRÉDALLE RECTOR est un procédé de rupteur de linéaires en extrémité des balcons sont limitées à 250 daN/m. La
ponts thermiques constitué d'une prédalle en béton armé munie en portée limite des balcons dans ce cas est de 2,50 m.
rive de boîtes en polymère rigide destinées à recevoir sur chantier
En dehors de ces configurations et pour d’autres types de bâtiments,
des blocs isolants en laine de roche. Ceux-ci de hauteur égale à
l’utilisation des rupteurs pour les balcons en console en zone sismique
l’épaisseur de la dalle de compression et placés en continuité de
respecte l’article 7.1 des Règles PS 92. Les balcons reposent sur un
l’isolation intérieure, assurent une rupture efficace des ponts ther-
appui direct (poutres avec retombée ou mur). Dans tous les cas, la
miques.
portée de ces balcons est limitée à 1,50 m.
La liaison mécanique entre le plancher et le mur est assurée par des
cages d'armatures ("paniers") intégrées à la fabrication, en extrémité 8.4 Isolation acoustique
de la prédalle. Elles sont localisées entre les boîtes en polymère,
formant ainsi des nervures en béton armé de 15 cm de largeur et de
hauteur égale à l'épaisseur du plancher. L'entraxe des nervures est
8.5 Isolation thermique
généralement de 82 cm ; il peut être réduit en utilisant des demi-
boîtes.

2. Domaine d’emploi proposé


B. Résultats expérimentaux
Pour mémoire :
9. Feu
Le rupteur de ponts thermiques THERMOPREDALLE RECTOR est
destiné à tous les niveaux de plancher de bâtiments collectifs, de
bureaux et tertiaires, situés ou non en zones sismiques et limités à
10 niveaux maximum. 10. Sismique
Les planchers ont une épaisseur supérieure ou égale à 18 cm et sont
non suspendus. Les murs sont en béton armé (voile, prémur) ou en Le paragraphe suivant est ajouté à l’article 10
maçonnerie. • THERMOPREDALLE RECTOR. Analyse de la résistance au séisme du
rupteur thermique. Rapport NECS/Dynamique Concept du
11/02/2009 modifié le 07/10/2009
3. Description du procédé de plancher
11. Thermique

4. Fabrication et contrôles
12. Acoustique

C. Références
5. Traçabilité de la laine de roche

6. Mise en œuvre

7. Finitions

8. Conception et calculs
8.1 Règles générales

20/09-150*01 Add 3
Tableaux et Figures du Dossier Technique

Portées maximales des balcons en zone sismique

Les portées limites données dans les tableaux ci-dessus, résultent de la vérification à l'ELS et ELU
fondamental ainsi qu'à l'ELU accidentel (séisme), avec les hypothèses suivantes :
- masse volumique du béton armé = 2500 daN/m3
- charges sur la travée d'équilibrage : G = 150 daN/m² ; Q = 150 daN/m²
- charges sur le porte-à-faux :
G = 100 daN/m² (revêtement éventuel AR) ; Q = 350 daN/m² ;
garde-corps léger = 20 daN/ml ; garde-corps lourd = 250 daN/ml
- l'enrobage des aciers supérieurs du porte-à-faux = 3 cm (au droit de la section critique)
- l'épaisseur du balcon côté travée d'équilibrage a été prise constante pour toute la portée du
balcon (h1 = h2)
- les flèches limites du balcon ont été prises égales à (avec L en cm) :
sans revêtement : L/175 si L ≤ 2,0 m ; 4/7 + L/350 si L>2,0 m
avec revêtement : L/250 si L ≤ 2,0 m ; 0,4 + L/500 L>2,0 m

NOTA : ces tableaux sont donnés à titre indicatif, dans tous les cas le dimensionnement des balcons
doit être réalisé par le bureau d'études structures de l'opération. Ce dernier devra notamment s'as-
surer que les sections d'armatures supérieures du porte-à-faux sont compatibles avec la disposition
des rupteurs thermiques en rive de thermoprédalle.

4 20/09-150*01 Add
Pour mémoire

Annexe IV
Dispositions constructives

1. Liaisons plancher-balcon (schémas de principe ne représentant pas la totalité des arma-


tures)

Sens de portée des prédalles parallèle au porte-à-faux

Sens de portée des prédalles perpendiculaire au porte-à-faux

20/09-150*01 Add 5
2. Disposition de ferraillage en zone sismique

Disposition sur joint entre les paniers de rive

6 20/09-150*01 Add