Vous êtes sur la page 1sur 31

www.almohandiss.

com

Cavitation

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

I- Introduction
• Divers problèmes d’utilisation et de fonctionnement des pompes
sont posés à l’ingénieur

• Problème de cavitation : crucial dans le dimensionnement et la


durée de vie d’une pompe

Description

• Energie d’un fluide E =


P + z + v 2

ρ. g 2.g
• Aux pertes de charge près E = Constante

• Conséquence
P diminue et peut devenir inférieure à
• Si V augmente la pression de vapeur saturante du
liquide pompé
Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com
www.almohandiss.com

Exemples de cavitation dans un écoulement

Cavitation dans un venturi..

Fuite sous une vanne.

Ce type de cavitation peut s’observer dans le cas accidentel


(obstacle gênant la fermeture) de l’écoulement de fuite au droit
d’une vanne ou d’un clapet de sécurité.
Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com
www.almohandiss.com

La pression de vapeur saturante

• Diagramme des états d’un corps (P, T)


• Courbes de changement de phase

Seuil de référence :
• Pression de vapeur saturante Ps(T)
A T=20 °C, Ps ~ 2337 Pa

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Si (par endroits) la pression P devient inférieure à la pression de


vapeur du liquide pompé (Ps) :
Le liquide entre en ébullition, vaporisation partielle à l’intérieur de
la pompe

Formation de micro-bulles et de cavités remplies de vapeur du


liquide pompé

Entraînement des cavités et des bulles par l’écoulement

Résorption (implosion) des bulles Forte pression sur les parois


Plusieurs milliers de bars

Phénomènes de formation et d’implosion des bulles de vapeur


très rapides (millièmes de seconde)

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Conséquences mécaniques

La résorption est brutale et entraîne des chocs violents contre


les parois de la pompe

Erosion rapide et intense des surfaces des aubages et


certaines sections des canalisations de sortie (# de l’abrasion et
la corrosion)

Détérioration des aubages de la roue (roue en dentelles)

Signes de la cavitation: apparition de bruits («cailloux brassés»)

Vibrations importantes de la pompe


et du bâti
Chute de la pression de refoulement

Désamorçage de la pompe

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Développement de poches de cavitation et de tourbillons cavitants


d’extrémité d’aube sur le premier étage (inducteur) des pompes à hydrogène
de la fusée ARIANE 5 – Essais en simulation à l’eau réalisés au CREMHyG

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Causes de la cavitation
La cavitation est due à la chute de pression dans la zone
d’aspiration de la pompe dont les causes sont :

Augmentation de la hauteur géométrique d’aspiration hga :

hga : niveau d’aspiration – niveau de référence

Axe de la roue : pompe Bride d’aspiration :


à axe horizontal pompe à axe vertical

Augmentation de la température du liquide


(liquides chauds, stations thermales)

Diminution de la pression atmosphérique par augmentation de


l’altitude

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Augmentation du débit de pompage

Augmentation de la vitesse de rotation


(augmentation de la vitesse du fluide)

Remarque

Pour les pompes multicellulaires ou en série : la cavitation est à


craindre pour la première roue

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

II- Notion de (NPSH)disponible

hga
L’arrivée du liquide jusqu’à la pompe est
due à la différence de pression entre
1 l’aspiration (1) et l’œillard de la pompe (E)

Bernoulli entre les points 1 et 2

Pat v PE
2
E + hg + ⎛ ΔΗ⎞ asp
ρ.g + 0 + 0 = +
ρ.g 2.g a ⎜





ΔΗ⎞⎟⎠ asp Perte de charge à l’aspiration
Linéaires (conduite) Singulières (crépine, coude,…)

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

On introduit la pression de vapeur saturante Ps :

PE - Ps + vE2 = Pat - Ps ⎛
- ⎜⎜ hg + ⎜ Δ Η⎟ asp ⎟⎟
⎛ ⎞ ⎞

ρ. g 2. g ρ.g ⎝ a ⎝ ⎠ ⎠

Charge nette d’aspiration (NPSH) disponible


NPSH⎞⎟⎟ =
Pat - Ps - ⎛hg + ⎛ ΔΗ⎞ asp ⎞
⎜⎜
⎝ ⎠disp ρ.g ⎜⎜
⎝ a ⎜⎝ ⎟

⎟⎟

NPSH (Net Positive Suction Head)

Sens : Energie disponible à l’entrée de la pompe mise à la


disposition de la pompe

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Remarques :

Pour une température de 18°C Ps = 0.2 m négligeable devant


ρ.g
Pat
ρ . g = 10.33 m
Influence de la densité du fluide pompé sur
Pat
ρ. g
• = 10.33 m eau de densité 1 • = 0.76 m de mercure de densité 13.6

• = 14.75 m en essence densité 0.7

(NPSH)disp dépend uniquement du circuit d’aspiration et du


liquide, ne dépend pas de la pompe




ΔΗ⎞⎟⎠ asp croit avec le débit (NPSH)disp diminue avec le débit

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Exemple ( ρP. sg négligé )

Ligne piézométrique
Pompe en aspiration
ΔHasp

hgasp

hgasp

ΔHasp Pompe en charge


NPSHdisp
patm
ρg
NPSHdisp

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com
III- Notion de (NPSH)requis

L’application de Bernoulli entre le niveau d’aspiration et l’entrée


de la pompe donnait
v 2
Pat + 0 + 0 = P2 + E + hga + ⎛⎜⎝ ΔΗ⎞⎟⎠ asp
2.g
Pression disponible à l’entrée de la pompe (Oeillard) point E :

Pat - hga + ΔΗ
⎡ ⎛ ⎞ ⎤ v
- E
2
⎢ ⎜ ⎟ asp ⎥
⎣ ⎝ ⎠ ⎦ 2.g
En réalité, la pression continue de diminuer à l’intérieur de la
pompe 2 causes

1. Pertes de charge dans la pièce d’aspiration entre E et F : ⎛




ΔΗ⎞⎟⎠pa

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

2. Dépression supplémentaire dans la face arrière de l’ailette


(extrados) : Δpa

Profil de la dépression
Δpa : Dépression maximale
en C

Δpa = pF - pC

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Charge requise : (NPSH)requis

PF - PC v2F

⎜⎜ NPSH ⎞
⎟⎟ = ρ.g + ΔΗpa +
⎝ ⎠ requis 2.g

Sens : « Energie » demandée par la pompe

Remarques :

(NPSH)requis dépend uniquement de la pompe, ne dépend


pas du circuit d’aspiration

Pour une vitesse de rotation donnée n : ⎛⎜ ΔH⎞⎟pa et Δpa croient


⎝ ⎠
avec le débit

(NPSH)requis augmente avec le débit Q

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

En pratique, on ne calcule pas le (NPSH)requis, le constructeur


fournit la courbe (NPSH)requis = f(Q) pour une vitesse de rotation n

Variation du (NPSH)requis avec la vitesse de rotation n pour une


pompe donnée

Application de la similitude

Vitesse de rotation n Q , H , (NPSH)requis

Vitesse de rotation n’ Q’ , H’ , (NPSH)’requis


2
Q = n
' '
H'= n⎟

⎜ n⎟
' ⎞

Q n H ⎟



(NPSH)requis
' 2 2
= H'
= Q ⎛ '⎞
⎜n ⎟
⎛ '⎞
⎟ = ⎜
⎟ ⎜
⎜n⎟

(NPSH)requis

H Q ⎟⎠ ⎜
⎝⎝ ⎠

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com
IV- Condition de non cavitation

1. L’aspiration met à la disposition de la pompe (NPSH)disp

2. La pompe requiert (NPSH)requis

Pour éviter la cavitation

(NPSH)requis < (NPSH)disp

Condition à respecter pour tous les débits de fonctionnement


possibles

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

Marche sans cavitation Q’ < Qcritique

En pratique on exige (NPSH)disp = (NPSH)requis + 0.5 m


Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com
www.almohandiss.com
V- Constante de cavitation
On exprime la dépression dynamique comme une fraction de la
hauteur H fournie par la pompe

σ=
(NPSH)requis Constante de Thoma
H
On montre que σ est reliée à la vitesse spécifique ns
1. Pompe à une seule entrée σ = 1,21.10-3 n4/3
s

2. Pompe à deux entrées σ = 0,77.10-3 n4/3


s

Pour assurer une marche sans cavitation

(NPSH)disp > σ . H

Vitesse spécifique limite pour un circuit d’aspiration donné

ns = n 3/4
Q Vitesse limite de rotation n
H www.almohandiss.com
Pr. Y. AJDOR, EMI
www.almohandiss.com
VI- Influence de la cavitation sur la performance de la pompe

Pour une pompe qui cavite, on observe une altération des


caractéristiques : H- Q, η – Q, P - Q
La chute des caractéristiques dépend de la vitesse spécifique ns

Chute brusque : ns < 30

Chute graduelle : 30 < ns < 120

Affaissement progressif : ns > 120

Avec Chute de η – Q plus tôt

La chute du rendement : critère sûr et général


Signe de l’apparition de la cavitation
Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com
www.almohandiss.com

Amélioration des conditions d’aspiration


Pour améliorer les conditions d’aspiration de la pompe, il faut
augmenter la différence entre NPSHdisp et NPSHreq

On peut agir sur les conditions d’installation ou sur la pompe

Action sur l’installation :

• Augmenter ou diminuer hga suivant la position relative de la


pompe,

· Augmenter la pression à l’aspiration par surpression,


· Diminuer les pertes de charge,
· Diminuer la tension de vapeur en refroidissant le liquide pompé

Action sur la pompe :

· Choisir une pompe de (NPSH)requis inférieur.

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com
VI- Exemple d’application

Une pompe installée à une altitude de 800 m, entraînée par un moteur


asynchrone à 4 pôles

• Fréquence du courant alternatif 50 Hz

• Débit = 180 m3/h • Hauteur = 36 m • hga = 3 m

• Pression à l’aspiration : pression atmosphérique

• ⎛⎜ ΔH⎞⎟ asp = 1.2 m


⎝ ⎠

Eau à 50°C

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

On demande de calculer :

1. (NPSH)disp

2. (NPSH)requis

3. Q et (NPSH)requis maximal lors de l’essai chez le


constructeur alimenté en courant alternatif 60 Hz

Correction

La vitesse de rotation est relié au nombre de paires de pôles p et


à la fréquence du réseau f

n = f . 60 en tr/mn
p

Ce qui donne : n1 = 50 . 60 = 1500 tr/mn


2
Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com
www.almohandiss.com

T = 50 °C Densité = 0.88

Altitude = 800 m Pat = 0.9 Pat (altitude = 0)

Pat = 0.9 * 1.014 bar = 0.9126 bar = 0.9126 105 Pa


Pat 0.9126 ∗ 10 5

ρ . g = 988 ∗ 9.81 = 9.42 m

T = 50 °C Ps = 0.125 Kg/m3

Ps 2
= 0.125 ∗ 10 4
(Kg/m ) = 1.27 m
ρ .g 988 (Kg/m3 )
1. (NPSH)disp
Pat - Ps ⎛
D’où : ⎛ NPSH ⎠⎞⎟ = - hga + ⎛⎜ ΔΗ ⎞⎟ asp ⎞⎟

⎝ disp ρ.g ⎜
⎝ ⎝ ⎠ ⎠

(NPSH)disp = 9.42 – 1.27 - 3 - 1.2 = 3.95 m

Pr. Y. AJDOR, EMI www.almohandiss.com


www.almohandiss.com

2. (NPSH)requis

On prend une marge de sécurité de 0.5 m, d’où


(NPSH)requis = (NPSH)disp – 0.5 m

(NPSH)requis = 3.95 – 0.5 = 3.45 m

3. Q et (NPSH)requis maximal pour f2 = 60 Hz

n' = 60 . 60 = 1800 tr/mn


2
'
'
Q = n '
H' ⎛
n'
2
⎞ (NPSH)requis ⎛ '
n⎟ ⎞
2
Similitude = n ⎜ ⎟ = n⎟


(NPSH)requis
⎜ ⎟
Q n H ⎜







2
Q' = 180 60 = 216 m3/h H' = 36 * 60 ⎟⎟ = 51.84 m
⎞ ⎛

Q 50 50 ⎠ ⎜

'
(NPSH) = 3.45 * 60 ⎟⎟
⎞⎛

2
= 4.968 m
Pr. Y. AJDOR, EMI
(NPSH) 50 ⎠ ⎜

www.almohandiss.com