Vous êtes sur la page 1sur 29

El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Lundi 23 novembre 2009

N° 5797 - Vingtième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com

CONSÉQUENCE DE LA CAMPAGNE HAINEUSE CONTRE L’ALGÉRIE

Climat d’insécurité pour


les Algériens établis en Egypte ●Deux étudiants algériens agressés dans la
ville d’Alexandrie, selon l’ambassadeur
Abdelkader Hadjar
●Des manifestants égyptiens ont encore une
fois brûlé le drapeau algérien.

L
a communauté algérienne en hier au centre de la capitale où ils ont
Egypte vit l’enfer. Plusieurs res- brûlé, une nouvelle fois, le drapeau
sortissants, dont des étudiants, algérien au su et au vu de tout le
ont été agressés, d’autres ont reçu des monde. Aucun média égyptien n’a
menaces de mort. Après l’attaque trouvé cet acte répréhensible. Outre
contre l’ambassade d’Algérie au l’atteinte aux symboles de la nation
Caire, des manifestants égyptiens – algérienne, les manifestants égyptiens
en colère après la disqualification de demandent encore de rompre les rela-
leur équipe de football de la Coupe tions avec l’Algérie.
PHOTO : DR

du monde dans un match décisif (Suite page 3) M. A. O.


Les abords de l’ambassade d’Algérie au Caire investis dimanche par des manifestants égyptiens contre l’Algérie – se sont regroupés Lire également en pages 2 et 4

LES SYNDICATS AUTONOMES REFUSENT UNE PROPOSITION DU MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION


LA SITUATION AU SEUIL
DU POURRISSEMENT
●Les syndicats autonomes rencontreront aujourd'hui Boubekeur
Benbouzid ●Ils exigent un engagement écrit de la part du

PHOTO : MALIKA TAGHLIT/ARCHIVES


gouvernement pour reprendre le travail.

Ltionale
e ministre du Travail, de l’Emploi et de la
Sécurité sociale, Tayeb Louh, et la Fédération na-
des parents d'élèves (FNPE) dirigée par
cours, le département de Benbouzid a fait appel aux
responsables de la fédération des parents d'élèves pour
influencer les syndicats qui, jusqu'à l'heure actuelle,
M. Dalalou sont venus hier à la rescousse du ministre conditionnent le retour à leur salle de classe par un en-
de l'Education nationale, Boubekeur Benbouzid. En gagement écrit de la part du gouvernement quant à la
effet, ayant échoué dans sa mission de convaincre les prise en charge de leur plateforme de revendications.
syndicats autonomes de son secteur à reprendre les (Suite page 5) Nabila Amir

RABAH SAÂDANE
MALGRÉ UNE LFC 2009 RESTRICTIVE POUR LES IMPORTATIONS
«IL FAUT GARDER
LES ACHATS ATTEIGNENT LES PIEDS SUR TERRE»
32 MILLIARDS DE DOLLARS ■ Le sélectionneur des
Verts, dans un entretien

Ltendance
a courbe représentant les importations algériennes des
dix premiers mois de l'année en cours est, à nouveau, de
ascendante. Elles (les importations) ont atteint un
à El Watan, parle des
perspectives de l’équipe
nationale ■ Le coach insiste
volume global de 32,60 milliards de dollars durant les dix sur le fait que le meilleur
premiers mois de 2009, contre 32,52 réalisés durant la même moyen de concrétiser les
période de 2008, soit une augmentation de 0,25%, précise un objectifs est de «garder les
DESSIN ZINO

communiqué diffusé hier par le Centre national de l'informa- pieds sur terre.»
tique et des statistiques (CNIS) relevant des Douanes.
Lire en page 30
(Suite page 7) Ali Titouche
Publicité
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 2

L’ACTUALITÉ

NOTRE JOURNALISTE REVIENT SUR SON SÉJOUR AU CAIRE

Retour du pays au chauvinisme primaire


●Ce qu’il faut savoir, c’est que les journalistes algériens sont des témoins gênants dont les Egyptiens sont contents de se débarrasser.
Le Caire
De notre envoyé spécial
Des manifestants égyptiens

M
ercredi 18, aéroport du Caire.
Je bous d’impatience de mécontents de la défaite de leur
mettre le pied dans l’avion et équipe, mettant le feu au drapeau
de rentrer au bled après douze jours algérien
passés dans la capitale égyptienne.
Les derniers jours ont été extrêmement
pénibles sur le plan psychologique. Et
pour cause, la haine de l’Algérien avait
atteint des summums inimaginables. chargés de «veiller à la sécurité» des
supporters algériens escortaient leurs
J’attends pendant près de trois heures,
bus jusqu’au milieu des foules égyp-
mais le vol sur Alger n’est toujours pas
tiennes avant de les livrer à leur fureur.
annoncé. A deux heures de l’embar-
A partir de cette soirée-là, les meutes
quement, je me rends compte que je
étaient lâchées et la pseudo-fraternité
me suis trompé de terminal. Course arabe a volé en éclats. Les jours qui ont
contre la montre. Il faut rejoindre l’an- suivi la tension était allée crescendo.
cien aéroport au plus vite. Arrivé au Il n’était plus recommandé de se dire
hall des départs, le tableau d’affichage algérien. Plus de politesse feinte ni de
annonce que le vol sur Alger est annu- propos mielleux. Un point de non-re-
lé. Catastrophe. Je ne me vois pas du tour a été définitivement franchi.
tout rentrer à l’hôtel et passer une nuit Le jour de mon départ, je quitte l’hôtel
ou un jour de plus ici. aux alentours de 9h du matin. Voyant
A QUELQUES HEURES mes bagages en main, le policier

PHOTO : D. R.
DE LA RENCONTRE «chargé de ma sécurité» veut savoir si
je me rends en Algérie ou au Soudan.
Par chance, je finis par rencontrer une Il m’arrête un taxi, mais une voiture de
consœur de Liberté. Nous convenons la police arrive tout de suite après avec
tous les deux qu’il est hors de question tallés depuis deux ou trois ans au Cai- novembre, je suis étonné par le calme pagne hystérique, de cette politique de à son bord trois officiers. Ils veulent
de rester une nuit de plus au Caire quit- re. Leurs bagages sont lourds de livres des Egyptiens qui ne donnent pas vrai- la terreur, tout le monde l’aura vu sur connaître la destination, l’heure et le
te à prendre un billet pour Tunis, Rabat, et de fascicules. Tout le monde est ac- ment l’impression d’être emballés par les visages de Halliche, Lemouchia, numéro du vol. La voiture suit le taxi
Paris ou ailleurs. Le match de Khar- croché à son téléphone ou à son micro le match du 14. Les rues sont calmes, Saïfi et consorts. Le lendemain, la jusqu’à l’aéroport. En fait, la cause de
toum va se jouer dans quatre ou cinq pour avoir des nouvelles. Nous embar- point d’attroupements ni de drapeaux. presse égyptienne comme un seul tant de sollicitude n’allez pas la cher-
heures et si les Algériens en sortent quons enfin au moment où le match Les Cairotes semblent plus préoccupés homme a repris sans vergogne la thèse cher dans une quelconque mission de
vainqueurs, il n’est pas très difficile commence. J’ai les pieds au Caire, la par les problèmes de la vie quotidienne de la «mise en scène algérienne». A protection. Ce qu’il faut savoir, c’est
d’imaginer les conséquences pour les tête à Khartoum et le cœur en Algérie. que par les schémas tactiques de She- partir de cet instant, l’escalade verbale que les journalistes algériens sont des
compatriotes qui sont bloqués sous ces A quelques secondes du décollage, le hata. Tous ceux que nous avons ren- ne s’est pas arrêtée un seul instant. Ce témoins gênants dont les Egyptiens
latitudes peu hospitalières. Des heures but algérien est annoncé. L’avion contrés admettent volontiers que les ne fut plus que mensonges, tromperies sont contents de se débarrasser.
pénibles en perspective. Il faut gérer le tangue comme un bateau ivre de joie et chances de l’équipe algérienne sont et flagrants partis pris. C’est eux qui ont contrecarré la formi-
stress du voyage et celui du match. Un de bonheur. L’équipage a bien du mal à meilleures que celles de leur équipe et dable machine de propagande égyp-
vol sur Alger est annoncé pour 20h, ramener le calme pour enfin décoller. que passer trois buts aux coéquipiers LES MÉDIAS ÉGYPTIENS tienne et donné des images réelles de
heure locale, mais il n’est pas encore Peu de personnes osent toucher au re- de Karim Ziani relève plus du miracle TOUJOURS AUSSI ACERBES ce qui s’est passé au Caire. Maintenant
confirmé. Des Algériens lâchés par pas que les hôtesses nous servent ai- que du réalisme. Peuple très croyant, Je vous avoue que trois jours avant qu’ils ont débarrassé le plancher, si des
leur agence de voyages attendent mablement. les Egyptiens prient sans cesse Dieu de mon départ, il m’était extrêmement Algériens sont tabassés, molestés ou
désespérément un hypothétique em- leur accorder la victoire. Aucune ani- pénible de feuilleter un journal égyp- même tués, personne ne le saura. Ne
barquement. Une escouade de poli- LA BONNE NOUVELLE mosité dans le propos quand ils se re- tien si ce n’est par réflexe profession- comptez surtout pas sur les Egyptiens
ciers en tenue et en civil tente de les Les estomacs et les gorges sont noués. trouvent face à un Algérien. «Bienve- nel. Quant aux chaînes satellitaires, pour vous le dire. Je suis arrivé en jour-
convaincre de rentrer à leur hôtel en at- A 11 000 m d’altitude, quelque part nue dans votre deuxième pays et que le cela était au-dessus de mes forces de naliste curieux de connaître un peuple
tendant une solution. Ils refusent obsti- au-dessus du désert de Libye, l’équipa- meilleur gagne», nous disaient-ils. Au les regarder. Le soir, je préférais courir et une civilisation. Mission principale :
nément de quitter l’aéroport. Le chef ge nous annonce que l’Algérie a défi- fur et à mesure que le match appro- les steppes afghanes avec les Cavaliers couvrir un match de foot. Je suis reve-
de l’agence d’Air Algérie finit par nitivement gagné. Pleurs, cris de joie, chait, les dernières poches d’objectivi- de Joseph Kessel pour échapper aux nu à Alger avec l’impression d’avoir
montrer le bout de son nez. Sous l’arbi- chants et drapeaux déployés. Nous té disparaissaient dans les médias charges de Amrou Adib, El Ghandour, couvert une guerre ouverte mais non
trage des policiers égyptiens, la sommes au septième ciel. Double bon- égyptiens pour laisser place au chauvi- Oustaz Brahim et autres corsaires du déclarée. Je profite quand même de la
confrontation est dure entre le respon- heur : nous avons quitté Le Caire et en nisme le plus primaire. A la haine pure Nil qui avaient fait de l’insulte aux Al- tribune qui m’est offerte pour remer-
sable d’Air Algérie et les compatriotes vainqueurs ! Jamais de ma vie je n’ai et dure. Les médias avaient compris gériens un inépuisable fonds de com- cier les Egyptiens d’avoir réveillé, à
qui tiennent absolument à rentrer au souhaité autant que l’équipe nationale que sans le soutien d’un public chauffé merce. Tant de haine et de bêtises ne leur corps défendant et bien malgré
bled. Les choses finissent par se tasser, gagne un match. Ce séjour, on peut le à blanc, point de victoire. Il fallait arri- pouvaient déboucher que sur un public eux, la fierté algérienne et d’avoir per-
mais l’attente est encore très longue. partager en deux. Il y a eu l’avant-mat- ver à fabriquer ce fameux «stade de la assoiffé de casser de l’Algérien avec, mis aux Algériens de retrouver le véri-
Le vol est enfin confirmé. Parmi les ch et l’après-match. Les premiers jours terreur» qui devait déstabiliser l’enne- de surcroît, la bénédiction des services table socle de leur identité.
voyageurs, beaucoup d’étudiants ins- qui ont suivi mon arrivée au Caire, le 6 mi algérien. Le résultat de cette cam- de sécurité égyptiens. Les policiers Djamel Alilat
Publicité
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 3

L’ACTUALITÉ

CONSÉQUENCE DE LA CAMPAGNE HAINEUSE LES DÉPUTÉS DÉNONCENT


CONTRE L’ALGÉRIE LES ATTAQUES ÉGYPTIENNES
«L'Algérie suit avec
Climat d’insécurité pour les beaucoup d'attention
Algériens établis en Egypte ce qui se passe au Caire»
L
'Etat algérien ne permettra pas à joueurs étaient terrorisés. 80 000 per-
Suite de la page 1 quelqu'un de toucher même pas à un sonnes ont sifflé notre hymne national.
cheveu de ses citoyens à l'étranger. Après le deuxième but des Egyptiens, j'ai
Nous sommes là pour les protéger», a dé- reçu, dans la tribune officielle, un sac de

L
a campagne médiatique contre
l’Etat et le peuple algérien est claré le ministre de la Solidarité, de la Fa- 2 kg de pois chiches sur la poitrine», té-
loin de s’estomper. Des jour- mille et de la Communauté algérienne à moigne-t-il.
naux et des chaînes satellitaires l'étranger, Djamal Ould Abbès, en répon- Poursuivant, l'orateur a dit également qu'il
continuent de chauffer la rue égyp- se aux déclarations faites, samedi dernier, remettrait un rapport au gouvernement
tienne, excitant à la violence. par le président égyptien, Hosni Mouba- sur les événements du Caire. «Je suis en
rak. S'exprimant hier en marge d'une train de préparer le rapport à remettre au
Les Algériens, qui sont sur le terri-
séance plénière de l'APN consacrée à gouvernement. Il portera sur ce que nous
toire égyptien, vivent tous dans la l'examen de la loi de finances 2010, le mi- avons vécu réellement en Egypte. J'étais
peur. Plusieurs d’entre eux ont subi nistre affirme avoir mis en place une cel- au Caire pour une mission et je dois
des agressions physiques et ver- lule de suivi de la situation des Algériens rendre un rapport à mes supérieurs», en-
bales. Dans un entretien accordé à en Egypte. «Nous allons suivre avec chaîne-t-il. Sollicité pour commenter la
El Watan, l’ambassadeur d’Algérie beaucoup d'attention ce qui se passe au violente campagne médiatique orchestrée
au Caire affirme que la situation est

PHOTO : D. R.
Caire. S'il y a des Algériens qui sont en par des officiels et des médias égyptiens
encore plombée en Egypte et que difficulté, nous sommes prêts à les rapa- contre l'Algérie, Djamal Ould Abbès esti-
les ressortissants algériens vivent trier dans les plus brefs délais», assure-t- me qu'il faut les ignorer. «On les a élimi-
sous la menace. «Deux étudiants al- il. Selon lui, deux étudiants algériens en nés et battus sur le terrain de football. Ce
gériens ont été agressés aujour- Egypte se sont rendus, hier matin, au siè- qu'ils disent actuellement ne nous intéres-
d’hui (hier, ndlr) dans la ville La situation reste tendue et la rue égyptienne bouillonne
ge du ministère pour faire part au ministre se pas. Il faut les ignorer», rétorque-t-il.
d’Alexandrie. Nous avons vite aler- ment que des dizaines d’Algériens nous leur apportons notre assistan- de leur inquiétude au sujet de leurs cama- Mais les attaques égyptiennes contre l'Al-
té les services de sécurité et les au- sont arrivés hier à Alger. Des ensei- ce. Nous continuons à intervenir et rades restés dans la capitale égyptienne. gérie préoccupent toujours les députés al-
torités égyptiennes. Nous avons ef- gnants algériens, qui devaient ren- à répondre à tous les appels de dé- «Ils sont inquiets et terrorisés. Les étu- gériens. Dans toutes leurs interventions à
fectué plusieurs interventions suite trer en Algérie aujourd’hui, se trou- tresse de nos ressortissants, là où ils diants sont restés, depuis samedi dernier, l'occasion des débats sur le projet de loi de
à des appels de nos ressortissants vent bloqués au Caire, ne pouvant se trouvent. Lorsque l’un d’eux ex- cloîtrés dans leurs chambres», dit-il. finances 2010, les élus ont dénoncé avec
qui se sont sentis menacés. Dieu plus quitter leur hôtel. Des étudiants prime sa volonté de rentrer au pays, L'Etat, ajoute-t-il, n'abandonnera pas ses vigueur l'agression des joueurs et des sup-
merci, nous avons réussi à interve- algériens ont également lancé un nous faisons immédiatement le né- ressortissants, qu'ils soient des étudiants porters algériens. «L'équipe nationale et
nir à temps», a-t-il souligné. appel de détresse à travers une lettre cessaire», rassure l’ambassadeur ou simples citoyens. ses supporters ne doivent pas servir de
L’ambassade d’Algérie reste sous adressée au président de la Répu- Abdelkader Hadjar. Livrant son témoignage sur les événe- strapontin pour permettre au fils de Hosni
haute surveillance en raison de la blique afin qu’il leur vienne en aide. La situation reste tendue. Et la rue ments ayant suivi le déplacement de Moubarak d'arriver au pouvoir», lance le
crainte de nouvelles attaques. Plu- L’ambassadeur d’Algérie au Caire égyptienne bouillonne. Les médias l'équipe nationale en Egypte, le ministre député du RND, Kamel Bouchoucha.
sieurs ressortissants algériens ont précise qu’il fait, à son niveau, tout égyptiens continuent, de leur côté, décrit un véritable enfer. «Au Caire, nos Madjid Makedhi
quitté l’Egypte de peur d’être agres- le nécessaire pour assurer la sécurité leur féroce campagne contre l’Al-
sés. Si l’ambassade dit n’avoir pas
de chiffres, certaines sources affir-
des Algériens se trouvant en Egyp-
te. «Tous ceux qui nous appellent,
gérie, usant d’un vocable malsain.
M.A. O. ZERHOUNI : «L’INCIDENT
ABDELKADER HADJAR. Ambassadeur d’Algérie au Caire
DU CAIRE EST TRÈS GRAVE»
«L'incident du Caire est très grave, car l'équipe nationale a été agressée, alors qu'elle

«Nos ressortissants sont


était sans défense», a affirmé le ministre de l'Intérieur, hier à Alger, dans une allocution
prononcée à l'occasion d'une réception organisée en l'honneur de toutes les parties
ayant contribué à la qualification de l'équipe nationale au Mondial 2010. Evoquant les
incidents qui se sont produits au Caire, le 14 novembre. Zerhouni a fait savoir que les au-

quotidiennement intimidés» Y a-t-il eu de Nous continuons à in-


torités algériennes avaient demandé, avant le début du match, à leurs homologues
égyptiens de «s'entraider». «Nous avons agi de la sorte pour éviter que le pire n'inter-
vienne, mais malheureusement nous n'avons pas eu le même répondant et la même dis-
ponibilité (de la part des Egyptiens) que ceux que nous avons trouvés auprès des autori-
Dans cet entretien, tés soudanaises», a-t-il dit. Zerhouni s'est félicité de la «coopération» dont ont fait
Abdelkader Hadjar, nouvelles agres- tervenir et à répondre à montre les autorités soudanaises pour l'accueil des supportes algériens, contrairement
ambassadeur d’Algérie au sions contre les tous les appels de dé- à ce qui s'était déroulé au Caire. R. N.
Caire, raconte le cauchemar ressortissants al- tresse de nos compa-
gériens et l’am- triotes. Lorsque l’un
quotidien vécu par les
ressortissants algériens en
bassade ? d’eux exprime sa vo- EN STAGE AU CAIRE
Les Algériens, lonté de rentrer au
Egypte. Il revient également
sur la féroce campagne
qui sont sur le terri-
toire égyptien, vi-
pays, nous faisons im-
médiatement le néces-
Des universitaires algériens
médiatique menée contre
notre pays.
vent dans la peur.
Plusieurs d’entre
eux ont subi des
saire.
Nos ressortissants
sont donc en danger !
craignent des représailles
Propos recueillis par
Mokrane Aït Ouarabi
agressions physiques et verbales.
Nos ressortissants sont quotidienne-
Dans ce climat tendu, aggravé par
la campagne médiatique qui bat son
Lsontess’inquiètent
enseignants universitaires algériens
pour leurs collègues qui
en Egypte. Beaucoup d’universitaires
d’embarquement. Mais le coordinateur du
CNES rassure quant à leur sécurité. «Nous
avons chargé un responsable du syndicat
ment intimidés, agressés ou mena- plein contre l’Algérie, tout Algérien algériens qui se trouvent au Caire, en ce de suivre l’évolution du séjour de nos col-
Deux jours après l’attaque de cés. Deux étudiants algériens ont été se trouvant en Egypte se sent mena- moment, vivent dans la peur et la crainte lègues et je tiens à préciser qu’aucun
notre ambassade au Caire, l’esca- agressés aujourd’hui (hier, ndlr) dans cé. Nous faisons, à notre niveau, tout d’être la cible d’attaques physiques de la d’entre eux n’a fait l’objet d’une quel-
lade contre l’Algérie continue-t- la ville d’Alexandrie. Nous avons le nécessaire pour leur venir en aide. part des Egyptiens, chauffés à blanc après conque agression ou menace. Seulement,
elle en Egypte ? vite alerté les services de sécurité et A tous ceux qui nous appellent, nous la défaite de leur équipe nationale contre ils ont exprimé leur crainte après tout ce
Le climat est délétère. Le senti- les autorités égyptiennes. Nous avons apportons notre assistance. l’Algérie. Certains parmi ces enseignants qui s’est passé au lendemain du match de
ment anti-algérien est fortement ex- effectué plusieurs interventions suite Les autorités égyptiennes ont- qui sont partis dans le cadre d’un stage Khartoum», a indiqué M. Rahmani. Le
primé dans la rue. Des manifestants à des appels de nos ressortissants qui elles pris les mesures nécessaires d’un mois, avant le match, se sont enfer- CNES, qui réunira, aujourd’hui, son
égyptiens ont brûlé encore une fois le se sentaient menacés. pour protéger les ressortissants, més dans un hôtel de peur des représailles. conseil national, va saisir l’occasion pour
drapeau algérien au Caire et dans Dieu merci, nous avons réussi à in- mais aussi les intérêts algériens en Le propriétaire de l’établissement hôtelier évaluer la situation. «En ce moment, nous
d’autres villes du pays, telles que Port tervenir à temps. Quant à l’ambassa- Egypte, comme l’Algérie le fait Capssus, qui se situe à quelques mètres du sommes en train de réunir le maximum
Saïd. Cela en plus de slogans hostiles de, elle n’a pas subi de nouvelle at- aussi bien ? siège du journal cairote El Djoumhouria, d’informations par rapport au nombre
à l’Algérie. Certains manifestants ont taque, mais le risque reste grand. Un Jusqu’à présent, les autorités égyp- les a retenus à l’intérieur afin d’éviter exact des enseignants qui se trouvent au
demandé aux autorités de fermer dispositif de sécurité a été mis en pla- tiennes ainsi que leurs services de sé- d’éventuelles agressions et de les protéger, Caire et voir ensuite comment les rapatrier
l’ambassade d’Algérie et de rompre ce par les autorités égyptiennes pour curité se sont montrés disponibles à nous a assuré le coordinateur du Conseil sans qu’il y ait d’incidents», a ajouté le pre-
les relations diplomatiques. D’autres repousser toute tentative. chaque fois que nous les avons solli- national des enseignants du supérieur mier responsable du CNES. Ce dernier a
ont carrément appelé à couper toute Combien d’Algériens ont déjà cités. Nos rapports au niveau officiel (CNES), Abdelmalek Rahmani. Les ensei- précisé : «Nos collègues, qui se trouvent
coopération économique avec l’Al- quitté l’Egypte ? restent normaux. gnants en question devront normalement actuellement au Caire, nous ont exprimé
gérie. La campagne médiatique Nous ne disposons pas de chiffres Mais les médias continuent de jeter regagner le pays aujourd’hui, mais jusqu’à leur peur d’être agressés par des Egyp-
contre l’Etat et le peuple algériens se précis. Les départs d’Algériens sont de l’huile sur le feu et attisent la ten- hier, leur retour n’est pas confirmé. Ils sont tiens. Pour en savoir plus, toutes nos tenta-
poursuit. Des journaux et des chaînes jusqu’à présent volontaires et indivi- sion dans la rue égyptienne, comme une cinquantaine d’enseignants algériens, tives de joindre le ministère de l’Enseigne-
satellitaires continuent de chauffer la duels. Nous n’avons pas procédé au ils continuent d’insulter les Algé- des différentes universités du pays, qui se ment supérieur et de la Recherche
rue égyptienne. rapatriement de nos ressortissants. riens. M.A. O. trouvent actuellement au Caire en attente scientifique sont restées vaines. Hacen O.
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 4

L’ACTUALITÉ

APRÈS L’IMPORTANT FLUX DE SUPPORTERS À KHARTOUM

Haine cathodique des Egyptiens


●Des Algériens de tous bords ont soutenu l’EN dans sa qualification au Mondial.
Khartoum (Soudan) d’un gala entre jeunes», raconte Akli, qui s’est fait
De notre envoyé spécial accompagner dans son safari au Soudan par son
fils, «un collégien fan de Chaouchi» et deux cou-

L
a campagne de dénigrement menée par les sins, des mordus de l'EN et de la JSK. Commerçant
télévisions égyptiennes est montée d’un cran. «prospère» de la Haute-Kabylie, Akli affirme que
Seul but des animateurs incorrigibles : s’en la décision qu’il a prise n’a pas nécessité «trop de
prendre aux Algériens, mais surtout aux supporters gymnastique intellectuelle».
nombreux à faire le voyage au Soudan. De tous C’est par milliers que des supporters ont afflué à
âges, sexes et conditions sociales, les supporters, l’aéroport international deux jours avant le match
accusés des pires horreurs, sont venus de toutes les et le jour même de la rencontre. Arrivés au Soudan,
régions du pays. En plus de «clouer le bec» aux les plus «aisés» s’offraient les services des taxis
Egyptiens, le match aura eu le mérite d’avoir re- khartoumis et logeaient dans des hôtels ou louaient
groupé des Algériens qui ne se seraient pas rencon- chez des particuliers, alors que le gros des troupes,
trés sans cette partie de football qui a opposé l’EN sans le sou, se débrouillaient comme ils le pou-
d’Algérie à son homologue d’Egypte. vaient. Des jeunes ont pris possession du siège de
Mercredi matin à Khartoum. Des groupes fébriles la représentation algérienne à Khartoum, transfor-
se forment à la descente de l’Airbus d’Air Algérie. mant complètement les locaux. Le ministre de la
Reconnaissables aux drapeaux de leur club,
Jeunesse et des Sports, présent dans la capitale
l’USMH, les jeunes Harrachis, bruyants, repren-
nent à pleine gorge les succès du moment. «J’habi- soudanaise, leur lancera, sérieux : «Il ne faut pas
te le quartier de la gare. Avec des copains, on avait décevoir les espoirs des Algériens et se comporter
décidé de partir à ‘balad assoudaan’quoi qu’il en en hommes dignes.» L’écho a été favorable malgré

PHOTO : B. SOUHIL
coûte. Ziani et ses coéquipiers le valent bien», quelques agissements sans importance. «Il y en a
Un engouement particulier parmi les supporters qui mangeaient dans les res-
gueule Khelifa, la vingtaine bien entamée, entouré des jeunes Algériens
de plusieurs aficionados de l’équipe algéroise. Son taurants et filaient à l’anglaise. D'autres ont même
pour leur onze national
copain, Khaled, du quartier La Montagne (Bourou- tabassé un chauffeur de taxi. Mais les Soudanais
ba), intervient : «Nous sommes venus faire la fête ont trouvé que les Algériens étaient respectables et
et être aux côtés de notre équipe. Les insanités des tés comme l’affirment nos frères du Nil, j’ai trouvé voyage de Khartoum. Ma mère n’a pas accepté ce respectueux des coutumes locales», assure un
Egyptiens sur les chaînes m’ont mis en rage.» parmi les passagers quelqu’un qui lisait Garcia départ vers l’inconnu, mais a fini par se résoudre». agent de sécurité à la Fédération soudanaise. «Des
Les chaînes de télévision égyptiennes passent en Marquez», rectifie-t-il. La ferveur, ce jour du Pour s’offrir le billet, notre tifosi, qui n’entre pas jeunes étaient munis de couteaux, mais je ne pense
boucle des émissions qui dessinent le portrait du match (mercredi), se lisait sur tous les visages des dans les canons habituels du supporter modèle, af- pas qu’ils en ont fait usage.» Ce sont les Egyptiens
supporter algérien type : «Vaurien, enragé, illettré voyageurs. Halim est venu du quartier d’El Bouni, firme avoir bazardé son portable et une paire de qui ont commencé les premiers, la provocation. Il
et terroriste.» à Annaba. «J’ai créché deux jours durant dans un baskets. faut répondre à de telles réactions d’hostilité par la
Un steward de la compagnie nationale s’est étonné fandouk infect de la rue Tanger (Alger-Centre) et je diplomatie. «Houma faraïna hna karassina» (eux
de voir autant de ferveur exprimée par des jeunes me suis réveillé tôt le matin de mardi, direction PLUSIEURS LANGUES, ce sont des Pharaons, nous des Corsaires, lance un
qui n’ont pour la plupart jamais pris l’avion. «Je l’aéroport Houari Boumediène. Il n’était pas facile MÊME COMBAT… instituteur sexagénaire de Chlef décidé à rallier par
n’ai jamais vu autant de monde réuni dans un seul pour moi de me déplacer, avec une blessure à la Une impression se dégage aussi de ces jours de tous les moyens le pays de Tayeb Saleh (grand écri-
espace. Tous veulent partir pour Khartoum en dé- jambe droite. C’est grâce à une connaissance que grande ferveur : l’Algérie découvre sa diversité. vain soudanais). Etudiant à l’USTHB, Mohand
coudre et revenir avec les lauriers de la victoi- je suis entré dans le T3», raconte, épuisé, Halim en Parlant l’arabe populaire ou le berbère dans toutes semble vouloir, contrairement aux nombreux sup-
re. Mais dans leur geste, on ne voit pas cet- cherchant les fiches de police, rares à l’aéroport de ses variantes, l’Algérien a découvert qu’il est diffé- porters, voir du pays, en se déplaçant au Soudan.
te violence dont parlent les Egyptiens. Khartoum. Ce jeune homme maigre est étudiant à rent de ses «frères» arabes de l’Orient qui ne sem- «L’occasion s’est présentée, je ne peux pas la rater.
Les chaînes égyptiennes, qui se Annaba et le football, il ne s’y est vraiment intéres- blent pas vouloir reconnaître l’appartenance de Pourtant, en venant je perds des points. Lundi pro-
déchaînent, ont convaincu sé que ces dernières semaines. Même l’USM An- cette partie du Maghreb à la «oumma» éternelle. chain, j’ai malheureusement des TP que je vais ra-
beaucoup de faire le naba, incontestablement l’équipe favorite de cette «J’ai laissé le village en effervescence. Notre frus- ter. Mais j’ai quand même une satisfaction, décou-
voyage. Ces jeunes vrir une autre ville», dit, amusé, Mohand qui
région de l’est du pays, ne «trouve pas grâce à ses tration a été grande au lendemain du match du
ne sont pas tous marche, cabas en bandoulière, en direction de l’aé-
yeux». «Les images diffusées du traquenard du Caire. On ne peut qu’espérer un sursaut des Verts.
des illettrés
Caire (caillassage du bus transportant les joueurs Dans notre village de Larbaâ Nath Irathen, le co- roport de Khartoum pris d’assaut par des milliers
paten-
de l’EN de football) m’ont convaincu de faire le mité a promis de fêter la victoire par l’organisation de supporters à la fin du match. Nadir Iddir

ABDELHAMID TEMMAR À BOUMERDÈS


L'Algérie doit être respectée sur tous les plans
L wilaya
e ministre de l’Industrie et de la Promotion des investissements, Abdelhamid Temmar, en visite de travail hier à l'Inped, dans la
de Boumerdès, a exprimé la position de l'Algérie sur ce qui se passe entre notre pays et l'Egypte depuis l'attaque perpétrée
contre l'équipe nationale algérienne au Caire, à la veille du match du 14 novembre. M. Temmar a indirectement répondu au pré-
sident égyptien, qui a menacé de représailles quiconque porterait atteinte à la dignité de l'Egypte et des Egyptiens, en liant
la fraternité et la civilisation au respect. «Pour nous qui sortons d'une Révolution extrêmement importante, on ne peut
pas faire de différence entre le respect, le développement et la fraternité», a affirmé le représentant du gouverne-
Publicité

ment algérien. La «fraternité» que claironnaient les Egyptiens depuis des décennies est donc indissociable du
respect mutuel. Autant que le développement et la civilisation ne peuvent être dissociés de cette notion
sur laquelle se construisent les relations entre Etats et individus. Car les Egyptiens, qui se réclament
d'une civilisation millénaire, ont fait preuve d'une bassesse sans précédent en traitant les Algé-
riens de tous les noms à travers une campagne médiatique orchestrée par Le Caire. En effet,
«barbares», «sauvages», «sanguinaires», «terroristes» sont des mots qualifiant les
Algériens et qui reviennent dans la bouche de la totalité des intervenants dans des
émissions de télévision égyptiennes, y compris des ministres. Malgré cela,
M. Temmar a tenu à «rassurer nos frères égyptiens qu'ils sont tout à fait
les bienvenus» chez nous, en répondant à une question d'un confrè-
re relative aux investisseurs égyptiens présents dans notre pays.
M. Temmar dira qu'il y a «un investissement égyptien
considérable chez nous». Mais tout le monde doit
comprendre que «l'Algérie a une dignité à pré-
server et que l'Algérie doit être respectée sur
tous les plans». Le ministre a précisé
toutefois que «si les investisseurs
égyptiens devaient partir, cela
n'aurait aucune incidence
sur l'économie natio-
nale». K. Omar
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 5

L’ACTUALITÉ

LES SYNDICATS AUTONOMES REFUSENT BOUMERDÈS


UNE PROPOSITION DU MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION
Rassembllement
La situation au seuil des enseignants
devant la DE
du pourrissement P
rès de 200 enseignants affiliés à trois syndicats du secteur de
l'éducation, à savoir le Cnapest, l'Unpef et le Satef, ont orga-
nisé un rassemblement, hier, devant le siège de la direction
de l'éducation. Selon le chargé de communication du bureau de wi-
Suite de la page 1 laya du Cnapest, M. Moussa, cette action «fait suite à l'entêtement
de la tutelle et à la non-ouverture de négociations sérieuses avec

L
a fédération des parents nos représentants et le recours aux subterfuges en annonçant que
d'élèves a joué le jeu en toutes nos revendications sont satisfaites alors que la réalité est
rappelant hier, lors d'une tout autre et dément ces déclarations». Les enseignants réclament
conférence de presse animée à l'application du régime indemnitaire avec effet rétroactif à partir du
Alger, les acquis arrachés, ces 1er janvier 2008 et demandent la révision du dossier des œuvres so-
derniers jours, par les syndicats ciales ainsi que l'annulation du décret 158/94. Ils exigent égale-
du secteur notamment, l'amen- ment des solutions au dossier de la médecine du travail du secteur
dement de la circulaire portant éducatif.
sur l'effet rétroactif du régime Dès le début de matinée, les enseignants ont envahi l'enceinte de la
indemnitaire à compter du 1er DE en brandissant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire, en-
janvier 2008. La FNPE est tre autres, «préservons la dignité de l'enseignant», «non au décret
convaincue de la crédibilité du 158/94, les œuvres sociales sont un droit pour tous les éducateurs».
gouvernement qui a répondu à Les protestataires avaient scandé des slogans portant leurs revendi-

PHOTO : B. SOUHIL
travers des communiqués offi- cations comme «el hogra barakat oua nouharir el khadamate»
ciels aux revendications des (halte au mépris et libérons les œuvres sociales). R. Koubabi
travailleurs du secteur de l'édu-
cation. «Il n’y a pas de raison
pour que les syndicats poursui- SIT-IN DE PROTESTATION
vent leur mouvement de grève. Les contestataires ont réitéré leur détermination à poursuivre la grève
Ils ont eu gain de cause et les re de transmettre au président avec effet rétroactif du régime devant mener vers l'avènement À BOUIRA
documents officiels du gouver-
nement font foi. Tout en les féli-
de la République nos préoccu-
pations afin qu'ils se pronon-
indemnitaire, n'est pas une fin
en soi, car les enseignants ont
du régime indemnitaire avant la
fin de l'année. Les syndicats Les enseignants rejettent
citant de ces acquis, nous leur
demandons de reprendre leurs
cours», a lancé M. Dalalou. En
cent définitivement sur nos pro-
blèmes», a indiqué M. Nouar.
une plateforme de revendica-
tions qu'ils ne cessent de plai-
veulent un régime indemnitaire
qui doit être impérativement l'offre de Benbouzid
Les principaux syndicats auto- der et de défendre vainement. basé sur l'échelle de valeurs à
outre, le ministre du Travail a,
de son côté, invité les représen-
tants du Cnapest et de l'Unpef à
nomes du secteur de l'éduca-
tion ont reconduit hier leur grè-
Si les formations syndicales ré-
futent le recours à l'installation
même de réhabiliter les ensei-
gnants, l'annulation de la déci- P lusBouira,
de 300 enseignants venus des quatre coins de la wilaya de
se sont rassemblés, hier vers 10h, devant le siège de la
direction de l'éducation de la wilaya, afin de signifier leur rejet caté-
ve pour une troisième semaine de commissions, M. Benbou- sion ministérielle relative à la
une séance de travail afin de consécutive. Le Cnapest, l’Un- zid pense que la meilleure voie gestion des œuvres sociales ac- gorique «des manœuvres de la tutelle allant dans le sens de casser le
déceler l'origine du problème. pef, le CLA, le Satef et le Sna- pour traduire dans les faits cette caparée par la FNTE (UGTA) mouvement de grève déclenché pour faire entendre la voix des en-
Les porte-parole de ces deux pap-CNEC réunis autour de volonté de prise en charge des et l'instauration d'une vraie mé- seignants et faire respecter leurs droits les plus élémentaires». Lors
organisations syndicales ont l'Intersyndicale de la Fonction problèmes socioprofessionnels decine du travail au profit des de ce sit-in de protestation auquel avait appelé, la veille, les respon-
expliqué au ministre le contenu publique ont réitéré leur déter- des enseignants consiste dans travailleurs. sables des syndicats autonomes, à savoir le Cnapest et l'Unpef, les
de leur plateforme de revendi- mination à poursuivre la grève le dialogue et le travail en com- Les syndicats initiateurs de cet- deux coordinateurs locaux de ces structures syndicales ont tenu à
cations tout en brossant un ta- tout en justifiant cette option mun entre les différents syndi- te action de protestation ren- rappeler le bien-fondé des revendications formulées par le passé et
bleau peu reluisant des condi- par le refus des pouvoirs pu- cats et le ministère de l'Educa- contreront, aujourd'hui, le mi- par là rejeter «la manière dont a agi le ministre de tutelle qui a choi-
tions socioprofessionnelles des blics de s'engager de manière tion nationale dans le cadre de nistre de l'Education. Le gel ou si de négocier avec des syndicats n'ayant pas pris part au mouve-
travailleurs de l'éducation. écrite à prendre en charge leurs commissions mixtes de travail la poursuite de la grève dépen- ment de protestation». M. Saïdi, coordinateur de l'Unpef, fera la lec-
«Nous voulons un bon régime revendications. Insatisfaits, les et de concertation. Notons qu'à dra de ce que M. Benbouzid ture d'une lettre adressée au président de la République, lui
indemnitaire qui met les ensei- syndicats estiment que la travers ce débrayage, les syndi- dira aux représentants des tra- demandant de «s'occuper personnellement de ce dossier contenant
gnants à l'abri du besoin et concession faite par le gouver- cats autonomes revendiquent vailleurs. N. A. les revendications légitimes des enseignants». Il dira, à l'adresse de
nous avons demandé au minist- nement, à savoir l'application l'ouverture des négociations l'assistance : «Nous n'allons pas reprendre le chemin de l’école les
mains vides, et ce, quel que soit le prix à payer.» Une façon pour l'o-
rateur de signifier le refus de ses coéquipiers de tomber dans «le jeu
UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS de la tutelle qui ne veut pas assumer ses responsabilités». M. Mes-
saoudi, du Cnapest, dira quant à lui : «Nous avons un message clair
DE PARENTS D'ÉLÈVES (UNAPE) à adresser aux hautes autorités du pays, celles-là même qui doivent
prendre les mesures appropriées pour réhabiliter l'enseignant dans

L'organisation de l'année scolaire en débat


ses droits les plus élémentaires.» Lyazid Khaber

BÉJAÏA
T andis que la grève dans l'éducation
amorce sa troisième semaine consécu-
tive, l'Union nationale des associations de
été noté les changements itératifs dans l'a-
ménagement des volumes horaires hebdo-
madaires, en augmentant ou en compres-
ménagement du week-end, laissé à l'appré-
ciation du chef d'établissement, ne fait pas
consensus. Ainsi, l'Unape relève que cette Sit-in du Cnapest
parents d'élèves (Unape) a tenu, en date du
17 novembre, une journée d'étude qui
sant les heures imparties à chaque matière.
«Ce qui a un impact néfaste sur le système
situation est des plus «particulières», «une
école travaillant, l'autre non durant la et de l'Unpef
avait pour objet «l'organisation de l'année de décision scolaire», pense l'association moitié de la journée du samedi et ainsi de
scolaire». Dans un compte rendu qui a
sanctionné la clôture de ces travaux, l'Una-
pe fait part des 23 conclusions et observa-
des parents d'élèves, qui cite pour exemple
l'ajout d'activités ou leur suppression,
suite». Concernant la décision, saluée tou-
tefois, d'étendre l'année scolaire à 35 se- L el'Unpef,
meeting organisé à Béjaïa conjointement par le Cnapest et
devant la direction de l'éducation, a drainé un grand
nombre d'enseignants. On notera toutefois une présence plus que
comme l'enseignement de la langue fran- maines, elle aurait été plus judicieuse si
tions auxquelles sont parvenus les nomb- çaise, administré en troisième année pri- seulement toutes les dispositions idoines symbolique des autres corps, dont les corps communs, les contrac-
reux participants et intervenants, maire, et ce, bien qu'il fut décidé sa pro- avaient été mises en place parallèlement à tuels et les adjoints d'éducation. Etaient aussi de la partie le CLA et
professeurs, inspecteurs et autres profes- grammation dès la deuxième année. son application. Pour les régions du Grand le Satef, bien que non signataires de l'appel au rassemblement. Le
sionnels du secteur. Par ailleurs, il est assuré dans le document Sud du pays, par exemple, un réaménage- coordinateur local du Satef réclamera au sujet des dernières mesu-
Applaudissant certaines mesures et ajuste- que les élèves et les enseignants sont sujets ment spécifique et adapté aux particulari- res consenties un engagement concret et public. Auparavant,
ments apportées par le ministère de tutelle, à de grandes pressions du fait de la densité tés de cette zone doit être adopté. MM. Milane et Zenati, coordinateurs respectifs de l'Unpef et du
l'union des parents d'élèves relève tout de du volume horaire quotidien. Pour finir, l'Unape propose un retour à une Cnapest, insisteront sur la détermination de la base à poursuivre la
même certains bémols et réajustements à Dépassant les six heures par jour, cette si- semaine de cours de six jours au lieu de grève. C'est la convergence syndicale et l'importance de la mobili-
apporter au système éducatif dans l'op- tuation est des plus fatigantes pour l'en- cinq, et ce, afin d'éviter «les mauvaises sation qui ont fait «reculer» la tutelle. Au sujet du régime indemni-
tique d'améliorer ses performances. Ainsi, fant, amenuisant sa concentration et le pri- surprises en fin d'année». Puis, à compter taire, en sus d'une application immédiate et avec effet rétroactif, la
il a été déploré que l'année scolaire, dans vant aussi de repos, de l'exercice d'activités de la rentrée scolaire prochaine, procéder à revendication porte aussi sur son montant. Aussi, la décision d'ac-
les établissements et universités algériens, extrascolaires pourtant indispensables ou une réduction du volume horaire quotidien corder un règlement des indemnités avec effet rétroactif est quali-
ne soit pas fixe, qu'elle varie d'une année à encore l'empêchant de réviser ses leçons pour arriver à une semaine de cinq jours. fiée de «diversion». Revenant sur le brûlant dossier des œuvres so-
une autre. du jour et de préparer les cours du lende- Par ailleurs, l'Unape urge les autorités ciales, les syndicats ne veulent pas d'une gestion «paritaire» mais
Ce qui est donc aussi valable pour les dates main. Il est aussi remarqué l'impossibilité concernées à enfin mettre en œuvre «le que celle-ci soit confiée à un organe autonome, après abrogation de
de vacances et de reprises des cours. «Cela d'appliquer les nouvelles grilles horaires conseil de l'éducation et de la formation l'arrêté 158/94. Une redéfinition des maladies professionnelles et
provoque une instabilité continue, qui n'ai- dans les établissements primaires qui sont qui contribuerait au développement de l'é- leur prise en charge effective est à juste titre revendiquée. La reclas-
de en rien toutes les parties concernées à régis par la double vacation, hormis dans cole algérienne, améliorerait le rende- sification des adjoints d'éducation, des PELT et des laborantins, et
programmer et à prévoir leur vie quoti- le cas où ces derniers ouvrent leurs portes ment pédagogique et assurerait la l'intégration sans condition des contractuels ont aussi marqué les
dienne», a affirmé l'Unape. De même, il a le samedi matin, pourtant week-end. L'a- prospérité». G. L. interventions lors de ce meeting. R. Oussada
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 6

L’ACTUALITÉ

PROCÈS DE LA CIMENTERIE DE CHLEF PARLEMENT


Une délégation
2 ans de prison pour de l'OTAN à Alger
le DG de l'ECDE U
ne délégation de l'Assemblée parlementaire de l'Organisation
du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) est en visite de travail
et de débats inter-parlementaires en Algérie à partir d'aujour-
d'hui et ce jusqu'au 26 novembre. Cette délégation sera ainsi ac-
cueillie par le Parlement algérien, où la trentaine de parlementaires

A
près un premier report, le procès gistrat en charge du dossier au niveau du- ment sur la base d'un «dossier non régle- des pays membres de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN assiste-
du DG de la cimenterie de Chlef et dit tribunal. mentaire». Ce dernier avait un dossier ront à une rencontre-débat. Durant cette cérémonie d'ouverture, le
de son fils a eu lieu finalement hier Celui-ci a fait application des disposi- commercial au niveau de l'ECDE avant président de l'APN interviendra, ainsi que le président de la commis-
au tribunal de Boukadir, à 20 km à l'ouest tions de l'article 33 de la loi du 20 février qu'il ne soit mis fin à cette relation quatre sion économique et de sécurité de l'AP/OTAN, Hugh Bayley, et le
de Chlef. Le premier accusé a été 2006 relative à la prévention et à la lutte mois après l'installation de son père à la président du groupe spécial Méditerranée Moyen-Orient de
condamné à deux ans de prison ferme et contre la corruption. tête de cette entreprise. l'AP/OTAN, Vahit Erdem. «Cette visite devra permettre d'examiner
le second à six mois de prison ferme, res- Les faits remontent au début de l'année Un autre dirigeant, poursuivi pour les et d'échanger des points de vue sur des questions aussi variées que les
pectivement pour «abus de fonctions» et lorsque la compagnie de gendarmerie de mêmes faits, sera également jugé dans réformes politiques et économiques, la sécurité alimentaire, la poli-
«spéculation». Boukadir a diligenté une enquête pour les prochaines semaines. L'intérim de la tique énergétique et la stabilité dans la région du Maghreb et de la
Tous deux sont détenus depuis cinq mois faire la lumière sur l'affaire en question. direction a été confié à un cadre de l'en- Méditerranée», explique le communiqué publié par l'APN. Il sera
suite au mandat de dépôt prononcé au dé- Selon l'acte d'accusation, le DG a octroyé treprise en attendant sa confirmation ou aussi question d'échanger les points de vue sur des thèmes relatifs à
but du mois de juillet dernier par le ma- à son fils (étudiant) des quantités de ci- la désignation d'un nouveau DG. A.Y. l'environnement et les changements climatiques, les ressources en
eau, les flux migratoires dans la région méditerranéenne ainsi que la
coopération régionale et les grandes tendances politiques et écono-
SIX ÉLÈVES SUSPECTÉS DE GRIPPE «A» À TIZI OUZOU miques mondiales. La visite offrira aussi aux parlementaires algé-
riens une occasion de «donner la véritable image de l'Algérie, l'image

Une école privée fermée d'une Algérie stable qui entend exploiter au mieux ses capacités»,
souligne le communiqué. G .L.

COOPÉRATION
S ixgrippe
élèves suspectés de parer à une éventuelle propa- pitalière, tous les sujets pré- après avoir suivi les soins ap-
A(H1N1) sont
hospitalisés au CHU Nedir
Mohamed de Tizi Ouzou. Ils
gation du virus au sein de
l'établissement.
Selon le même responsable,
sentant des symptômes de la
grippe porcine admis au CHU
de Tizi Ouzou, ces derniers
propriés et qu'aucune forme
sévère ni décès n'ont été enre-
gistrés à ce jour.
Ouyahia reçoit
ont été admis au service des
maladies infectieuses et sont
quatre cas avérés de grippe
porcine ont été enregistrés, il
jours, ont quitté l'hôpital A. Tahraoui
J. L. Borloo
mis sous traitement, en atten- y a une vingtaine de jours,
dant les résultats des analyses
du laboratoire de référence de
chez des élèves inscrits dans
des établissements scolaires
Cinq supporters guelmis Ldurable
e Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a reçu hier le ministre d'Etat
français, ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement
et de la Mer, Jean-Louis Borloo, en visite en Algérie, indique
la grippe de l'Institut Pasteur
d'Algérie. L'information a été
dans les communes de Draâ
El Mizan, Tizi Gheniff et
en observation un communiqué du Premier ministère. A assisté à cette audience, le
ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et du
révélée hier au cours d'un Boghni. Fort heureusement, Tourisme, Cherif Rahmani, précise-t-on. APS
point de presse animé par le la découverte, début no- Cinq jeunes supporters guelmis de l'équipe nationale de foot-
directeur de l'éducation de la vembre de ces sujets, interve- ball, de retour de la capitale soudanaise Khartoum, ont été ad-
wilaya de Tizi Ouzou, Nordi- nait au moment où les éco- mis, hier, au niveau du service des maladies infectieuses de JUSTICE
l'hôpital Ibn Zohr de Guelma. Selon plusieurs sources hospita-
ne Khaldi.
Même s'il s'agit d'une forme
bénigne qui ne suscite aucune
liers étaient en vacances. Pour
rappel, trois autres cas ont été
confirmés, le 18 novembre, à
lières, ils sont suspectés d'être porteurs du virus de la grippe
A(H1N1). Un protocole de prise en charge des malades au ni-
2 anciens prisonniers de
inquiétude, pour le moment,
les responsables locaux du
Tizi Ouzou.
Il s'agit d'une jeune femme de
veau dudit service a été, nous dit-on, activé. Hier encore,
d'autres jeunes supporters, indiquent nos sources, se sont Guantanamo acquittés
secteur ont préféré fermer, 29 ans et d'un jeune homme présentés à l'hôpital pour des symptômes similaires. Dans
pour une semaine, l'école pri-
vée où sont scolarisés les
de 33 ans revenus de l'étran-
ger, ainsi qu'une jeune fille de
l'attente des résultats sérologiques émanant de l'Institut Pas-
teur d'Alger, les médecins craignent le pire si le virus est décla- D eux anciens prisonniers de Guantanamo, Abdelli Faghoul et Terari
Mohamed, accusés d'appartenance à un groupe terroriste activant à
l'étranger, ont été acquittés hier par le tribunal criminel près la Cour
élèves concernés, et ce, pour 15 ans. Selon une source hos- ré positif. Karim Dadci
d'Alger. Selon la décision de la chambre d'accusation, les deux accusés
ont été remis le 15 août 2008 aux autorités sécuritaires algériennes après
leur libération de la prison de Guantanamo, où ils ont été détenus pen-
ARCELORMITTAL TÉBESSA dant sept ans sans jugement. Selon la même source, les deux accusés
étaient allés en Allemagne au début des années 1990 où ils se sont livrés

La direction générale cède à la pression au trafic de drogue et au vol avant de se rendre en Afghanistan jusqu'aux
attentats du 11 septembre 2001, où ils furent arrêtés par la police pakis-
tanaise. Pendant le procès, les deux accusés ont reconnu s'être adonnés
au trafic de drogue en Allemagne, mais ont nié leur appartenance à un
L a plateforme de revendications so-
cioprofessionnelles et celle relative à
la réhabilitation du parc matériel d'ex-
adoptées par la direction générale d'Ar-
celorMittal Tébessa.» C'est ce qu'a dé-
claré, hier, le partenaire social de l'entre-
l'établissement d'un projet de plan de
carrière consolidé par un document
cadre. Préalablement et tel que souhaité
groupe terroriste en Afghanistan, affirmant qu'ils ont été «sauvagement
torturés» durant leur emprisonnement à Guantanamo. Le procureur
général avait requis une peine de 20 ans de prison ferme contre les deux
ploitation des deux mines de Ouenza et prise ArcelorMittal Tébessa. Engagées par le partenaire social, la direction gé- accusés, alors que la défense avait plaidé l'innocence. APS
Boukhadra (Tébessa) ont été finalement depuis plus d'un mois avec Jean Fortin, nérale d'ArcelorMittal a décidé de lancer
le directeur général d'ArcelorMittal, les un programme de production.
négociations ont abouti à une satisfac- Pour mémoire, les mineurs avaient ob- TERRORISME
www.algeriatenders.com tion dont Saïd Laïchaoui, le secrétaire servé, en guise de protestation, plusieurs

Le premier site Internet dédié


général, a rendu public hier les résultats.
Il s'agit, selon le syndicaliste, «d'un ac-
arrêts de travail.
Passés à la vitesse supérieure, ils avaient Deux blessés à Boumerdès
aux appels d’offres algériens cord qui a été donné par Jean Fortin, le menacé d'une grève générale illimitée,
- Classés, triés par secteur d’activité
- Mise à jour permanente et quotidienne
directeur d'ArcelorMittal Tébessa, rela-
tif à la relance des exploitations mi-
notamment les travailleurs du site minier
de Ouenza qui avaient exigé le départ de D eux citoyens ont été blessés dans l'explosion d'une bombe artisana-
le, hier matin à Thenia, à 15 km à l'est de Boumerdès. La bombe
avait été dissimulée au bord de la route, non loin du cimetière de The-
- Plus de 200 000 appels d’offres insérés depuis 6 ans nières au niveau des deux sites (Ouenza leurs représentants syndicaux. Une exi-
Démonstration gratuite sur demande et Boukhadra) et de réviser la copie des gence qui a été satisfaite car les mis en nia, situé à proximité de la carrière de Si Mustapha ; elle a été actionnée
autres prestations disponibles, nous organigrammes de l'entreprise». cause, c'est-à-dire les syndicalistes de ce à distance au passage des deux ex-patriotes convertis en agents de sécu-
consulter Les deux parties ont convenu, selon la site, ont été accusés de «complaisance» rité chargés de la surveillance des installations gazières et électriques,
Publicité

Tél. : 021 28 41 13/18 - Fax : 021 28 41 15 même source, de la mise en place d'une avec la direction générale d'ArcelorMit- précise notre source. Ils ont été légèrement atteints et ont reçu les soins
E-mail : contact@algeriatenders.com commission mixte dont la mission est tal Tébessa. M.-F. G. nécessaires au niveau d'un établissement sanitaire de la région. K. O.
Publicité
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 7

L’ACTUALITÉ

ÉVOLUTION À LA HAUSSE DES IMPORTATIONS

L'inefficace mesure du gouvernement


Les importations sont passées de 27,790 milliards
de dollars en 2006 à 50,051 milliards de dollars
en 2008.
Les services importés représentent la plus importante
facture avec 10,87 milliards de dollars en 2008, alors
qu'ils coûtaient 4,78 milliards de dollars en 2006.
Les mesures tendant à réduire cette facture n'auront
pas d'incidence parce qu'elles ne toucheront pas les
produits qui saignent le Trésor public.

L
es mesures prévues par la loi de 500 millions de dollars. Résultat,
finances 2009, visant à limiter celle-ci a triplé et rien n'indique que
la facture des importations, ne cette hausse serait freinée. Par
semblent pas toucher les secteurs les ailleurs, le bilan de la Banque d'Al-
plus coûteux pour l'Etat. C'est du gérie montre que les importations
moins ce qui ressort de l’analyse de des demi-produits de première trans-
l'évolution des importations entre formation comme l'acier, le bois et le
2006 et 2008, passées de 25,790 à ciment ont pratiquement doublé en
50,051 milliards de dollars. Ainsi, le l'espace de trois années. Arrêtée en
bilan montre que l'ardoise des pro- 2006 à 4,838 milliards de dollars,
duits alimentaires tels que les cé- elle a atteint 7,105 milliards de dol-
réales, le lait, l'huile, les alcools, etc., lars en 2007 puis 9,027 milliards de

PHOTO : H. LYES (ARCHIVES)


est passée de 3,680 milliards de dol- dollars en 2008.
lars en 2006 à 4,954 milliards de Une évolution qui a touché aussi les
dollars pour atteindre 7, 747 mil- services importés tels que les trans-
liards de dollars. ports, les services bancaires et finan-
Dans cette catégorie, le blé, le méteil ciers, les services productifs, les
(mélange de céréales) et le lait en voyages, etc., dont le coût est passé
poudre ont occupé la première place de 4,78 milliards de dollars en 2006,
en 2008, avec, respectivement, à 6,93 milliards de dollars en 2007 et La facture des biens importés, malgré les lois restrictives, ne cesse d’augmenter
3,174 milliards de dollars et à 10,87 milliards en 2008. Un sec-
1,162 milliard de dollars. Derrière teur qui coûte excessivement cher 3,752 milliards en 2007 pour at- bruts, donc de la matière première, a cules (tourisme et utilitaires) a at-
viennent le maïs et le sucre dont les aux caisses de l'Etat et où, selon les teindre 5,090 milliards de dollars en connu, elle aussi, une hausse. Elle teint 3,414 milliards de dollars, suivi
importations en 2008 ont atteint 2008, mais qui sont vrai- est passée de 858 millions de dollars des importations des turbines à gaz


respectivement 671,33 millions ment loin par rapport aux en 2006 à 1,373 milliard de dollars et leurs parties avec 652,74 millions
de dollars et 410,51 millions de
dollars. La facture du médica- 1,695 milliard produits qui coûtent cher à
l'Etat.
en 2008, alors que le coût des impor-
tations des biens d'équipement in-
de dollars, puis par les équipements
de téléphonie avec 527,98 millions
ment, quant à elle, atteint tou- de dollars est la Paradoxalement, l'im- de dollars.


jours, en 2008, la somme fara- portation des biens Ces chiffres sont d'autant
mineuse de 1, 695 milliard de facture de l'importation d'équipement agricole 1,162 milliard plus inquiétants qu'ils dé-
dollars pour un secteur où le
des médicaments en a connu une baisse
de dollars est le coût
montrent que malgré les


nombre de laboratoires privés a drastique durant les budgets colossaux dépensés
explosé eu égard aux avantages 2008 trois années alors que
des importations du par l'Etat dans le cadre des


fiscaux mis en place par l'Etat ce secteur devrait, eu différents plans de dévelop-
justement pour limiter les im-
portations. spécialistes, il y a le plus de corrup-
égard aux fonds colos-
saux qui ont été alloués pour le
lait en poudre en pement et censés aider à la
production locale, la facture
Le constat est d'autant plus troublant tion. développement de l'agricultu- 2008 des biens importés, notam-
lorsqu'on sait que durant la fin des Les mesures du gouvernement ont re, connaître une hausse consi- ment ceux dits de consom-
années 1990 et le début de celles de plutôt touché le groupe des biens de dérable. dustriels a quant à lui augmenté en mation, ne cesse d'augmenter et les
2000, les pouvoirs publics ont mis en consommation durables destinés gé- Les importations sont passées de passant de 8,297 milliards de dollars mesures tendant à la réduire ne sont
place un dispositif fiscal avantageux néralement aux ménages comme les 141 millions de dollars en 2006 à en 2006 à 15,268 milliards de dol- en fait que de la poudre aux yeux
au profit des laboratoires dans le but voitures et les produits électroména- 84 millions de dollars en 2008. Ce lars en 2008. puisqu'elles ne touchent pas la caté-
réduire de moitié la facture annuelle gers qui, certes, sont passés de qui suscite de lourdes interrogations. Durant l'année écoulée, dans cette gorie des produits qui saignent le
de l'époque, qui était d’à peine 2,956 milliards de dollars en 2006 à Pour sa part, la facture des produits même catégorie, le marché des véhi- Trésor public. Salima Tlemçani

MALGRÉ UNE LFC 2009 RESTRICTIVE POUR LES IMPORTATIONS


Les achats atteignent 32 milliards de dollars
Suite de la page 1 secteur. Une enveloppe de 45 milliards de dol- portations d’hydrocarbures de plus de 28%, premiers mois de 2008 à seulement 3,3 mil-
lars est consacrée aux achats de l'Algérie en passant de 5,5 milliards de dollars en octobre liards de dollars durant la même période de l'an-

C eci dit, en dépit de toutes les dispositions


comprises dans la loi de finances complé-
mentaire 2009, destinées à mettre un terme aux
matière de biens d'équipement ainsi qu'aux in-
vestissements publics.
Les autres groupes de la structure des importa-
2008 à 3,9 milliards de dollars le même mois en
2009. S'agissant justement des exportations al-
gériennes, les hydrocarbures, qui représentent
née en cours. De janvier à fin octobre 2009, le
taux de couverture des importations par les ex-
portations a atteint 110% contre 209% l'année
importations inutiles, l'Etat peine, semble-t-il, à tions ont connu des baisses, la plus importante 98,66% du volume global des exportations al- passée. A. T.
mettre de l'ordre dans la maison. Durant l'année étant celle du groupe énergies et lubrifiants (- gériennes au mois d'octobre 2009, ont enregis-
écoulée, les importations de l'Algérie ont at- 28,28%) pour totaliser 371 millions de dollars, tré une baisse de 28,4% pour totaliser 3,94 mil-
teint un taux jamais égalé, s'établissant à près suivi de celui de l'alimentation avec une baisse liards de dollars.
de 40 milliards de dollars. Selon le communi- de 25,75%, soit 4,9 milliards de dollars, les pro- Les exportations hors hydrocarbures, elles, de-
qué du CNIS, repris par l'agence APS, le grou- duits bruts (-18,86%) soit 975 millions de dol- meurent marginales avec seulement 1,34% du
pe des biens d'équipement industriels occupe le lars. Cette tendance baissière n'a pas épargné volume global des exportations du mois d'oc-
premier rang avec une part de 39,02% du volu- les biens de consommation qui, selon le CNIS, tobre dernier, soit 98 millions de dollars, en di-
me global (12,72 milliards de dollars) en haus- ont reculé de 8,07% pour totaliser 5,12 mil- minution de 39,13% par rapport au même mois
Publicité

se de 24,31%, suivi du groupe des biens d'équi- liards de dollars. de 2008.


pement agricoles avec 198 millions de dollars Par ailleurs, pour le mois d'octobre dernier, les Les exportations globales de l'Algérie ont at-
(33,19%) et le groupe demi-produits avec résultats des Douanes continuent d'afficher une teint 35,97 milliards de dollars durant les dix
25,34%, soit 8,26 milliards de dollars, en haus- tendance à la baisse de l'excèdent de la balance premiers mois de l'année 2009, contre 68,03
se de 1,01%. commerciale, qui a enregistré une diminution milliards durant la même période de l'année
Le taux d'importation des biens d'équipement de près de 47%, passant de 2,6 milliards de dol- écoulée, soit une baisse sensible de 47,13%.
est appelé à connaître une autre hausse en 2010, lars en octobre 2008 à 1,38 milliard de dollars Cette chute des exportations s'est répercutée sur
puisque le projet de loi de finances pour l'année au même mois de l'année 2009. Cette situation l'excédent de la balance commerciale qui est
prochaine consacre un important budget à ce s'explique particulièrement par la baisse des ex- passé de 35,5 milliards de dollars durant les dix
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 8

ÉCONOMIE

SONELGAZ REPREND LA SOCIÉTÉ ROUIBA ÉCLAIRAGE OPEP


Consensus sur un
Une usine de panneaux baril à 75-80 dollars
solaires en 2012 L
es pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pé-
trole semblent satisfaits des prix actuels du baril de pétrole. Le
dernier pays en date à s'exprimer sur le thème est le Koweït à
travers son ministre du Pétrole cheikh Ahmad Abdallah Al Sabah.
Le ministre koweïtien du Pétrole a indiqué mardi dernier à Koweït
●Le groupe Sonelgaz a annoncé la création de sa première usine de fabrication de modules que «75 à 80 dollars le baril est un bon prix». A propos de la prochai-
photovoltaïques, soit des panneaux solaires. ne réunion extraordinaire de l'OPEP, qui se tiendra le 22 décembre
prochain à Luanda cheikh Ahmad Abdallah Al Sabah a estimé que

U
ne usine de fabrication de ré-
l'Organisation ne devrait pas apporter de changement à son plafond
panneaux solaires sera
de production. Ses propos font écho aux déclarations faites lundi par
construite pour être opé-
le président en exercice de l'OPEP, le ministre angolais du Pétrole,
rationnelle en septembre 2012.
José Maria Botelho de Vasconcelos.Le président de l'Organisation
C'est ce qu'a déclaré hier le mi-
des pays exportateurs de pétrole, José Maria Botelho de Vasconcelos,
nistre de l'Energie et des Mines,
avait déjà estimé lundi qu'«un cours du pétrole brut entre 75 et 80 dol-
Chakib Khelil, à l'Institut de for-
lars est un bon prix pour le rétablissement de l'économie mondiale».
mation en électricité et gaz
Le ministre qui s'exprimait à Abou Dhabi lors d'une conférence sur la
(IFEG) lors de la cérémonie de
sécurité énergétique s'était déclaré satisfait du taux de conformité des
signature des nouveaux statuts
pays membres de l'OPEP avec les quotas de production qui seraient
de la société Rouiba Eclairage et
de 65%. Cette déclaration intervient au moment où beaucoup de voix
cela, suite à son intégration com-
se sont élevés pour considérer que la hausse des cours du pétrole brut
me filiale au groupe Sonelgaz.
actuellement pouvait gêner la reprise de économie mondiale. Ces
Le projet en question sera réalisé
derniers temps une bonne reprise de la consommation de pétrole en
sur le site de ladite société, dans
Chine a soutenu les prix qui ont même dépassé la barre des 80 dollars
la zone industrielle de Rouiba, à
le baril avant de reculer.
Alger. A cet effet est consacrée
Le président de l'OPEP, dont le pays abritera une conférence extraor-
une enveloppe financière de
dinaire le 22 décembre prochain, a indiqué que la situation du marché

PHOTO : DR
100 millions de dollars. Enve-
pétrolier sera examinée lors de la prochaine réunion à Luanda et qu'il
loppe que prendra à sa charge
est fort possible que l'OPEP maintienne son plafond de production
Sonelgaz. Les appels d'offres se-
actuel fixé au mois de décembre à Oran à 24,85 millions de barils par
ront lancés au plus tard en dé- L’Algérie dispose d’un potentiel énergétique solaire infini
jour tout en écartant pas aussi la possibilité d'une augmentation de la
cembre prochain. L'usine
production. Après la publication du rapport hebdomadaire sur les
s'étend sur une superficie de 150 MW qui sera livrée en 2010 nalisée en avant d’être intégrée à seaux électriques et la fabrica-
stocks pétroliers américains, les cours du pétrole restaient soutenus.
4 hectares. Sa capacité de pro- et d'une ferme éolienne à Adrar. l'ex-Sonelec puis à l'ex-Enel en tion de produits photovoltaïques.
Selon le rapport sur les stocks hebdomadaires du Département amé-
duction initiale est de 50 MW Il évoque aussi le volet «intégra- 1983, elle est le principal four- La SGP jugeant la proposition
ricain de l'énergie, les réserves de pétrole brut ont diminué de 900
par an. En parallèle, Rouiba tion», lequel «constitue le nisseur du marché national en intéressante, a introduit un dos-
000 barils. Les stocks de produits distillés ont également baissé de
Eclairage produira des supports maillon faible de l'industrie équipements d'éclairage public. sier en ce sens.
de réseaux électriques. énergétique en Algérie». Il en- Sa superficie est de 13 hectares. Dossier qui a reçu l'aval du moins 300 000 barils, de même que les stocks d'essence qui ont
connu un net recul de moins de 1,7 million de barils.Ce qui a permis
A cette occasion, le ministre de globe l'engineering, le manage- Suite à la restructuration de l'ex- Conseil des participations de
aux cours de toucher la barre des 80 dollars avant de reculer. Ces der-
l'Energie et des Mines relève que ment et la fabrication des équi- Enel, en 1999, a été créée l'entre- l'Etat (CPE) le 12 mars dernier.
l'intégration de ladite société pements. prise Rouiba éclairage. Elle s'oc- La signature de la convention de niers jours les cours du pétrole semblent avoir trouvé une stabilité
dans la fourchette de 75-80 dollars, un niveau jugé satisfaisant pour
dans le groupe Sonelgaz fait par- Ainsi, indique le même interve- cupe de la fabrication et de la transfert par le PDG de Sonel-
permettre le redémarrage dans l'industrie pétrolière selon les pays
tie d'une stratégie nationale rela- nant, «nous projetons de créer à commercialisation du matériel gaz et le président du directoire
producteurs. Pour la journée de vendredi, le pétrole avait clôturé à
tive au développement des éner- Ghardaïa un institut de re- d'éclairage public et domes- de la SGP Cabeleq a eu lieu le
New York à 76,72 dollars le baril pour le light sweet crude sur le
gies nouvelles et renouvelables, cherche en énergies nouvelles et tique. Suite à un appel à mani- 5 août dernier.
contrat de décembre qui expirait. Pour le contrat de janvier, le brut
un secteur industriel nouveau en renouvelables». Notons que festation d'intérêt en vue de sa Amnay
était à 77,47 dollars le baril. Tandis que le brent terminait à 77,20 dol-
Algérie. Dans ce cadre, il cite les l’existence de Rouiba Eclairage privatisation, resté infructueux, Idir
lars le baril. Lies Sahar
projets de construction d'une remonte à 1958 ; cette société Sonelgaz a souhaité l'intégrer en
centrale d'énergie hybride à active dans le domaine des pro- tant que filiale dans son groupe
Hassi R'mel d'une capacité de duits d'éclairage public. Natio- pour développer les supports de
LOI DE FINANCES 2010
VISITE EN ALGÉRIE D'UNE FORTE DÉLÉGATION DU MEDEF Les députés demandent
La LFC focalise l'intérêt des Français la présentation de la loi
Lpermettra
a visite en Algérie, depuis hier, d'une
forte délégation du patronat français
au gouvernement Ouyahia de
économiques du gouvernement sont «le ré-
sultat de la déception née après 15 ans
d'ouverture. Des années de politique de li-
trevue avec la presse la semaine dernière,
l'ambassadeur de France en Algérie, Xavier
Driencourt, avait pour sa part estimé que
organique
clarifier de vive voix les nouvelles orienta-
tions économiques algériennes. Très viru-
béralisation économique qui n'a pas répon-
du à nos attentes, n'a pas ramené les inves-
«les relations franco-algériennes sont tout
à fait bonnes et ne demandent qu'à être in- P lusieurs députés ont réitéré, hier, à l’Assemblée populaire na-
tionale (APN), les demandes de présentation de la loi orga-
nique relative aux lois de finances qui est à même, selon eux, de
lents à l'annonce des mesures contenues tissements structurants, les projets tensifiées», soulignant : «Nous avons beau-
dans la LFC 2009 relatives à l'investisse- créateurs d'emplois et qui s'ajoute à un vé- coup travaillé pour expliquer, en France consacrer le rôle du Parlement dans le contrôle de la gestion du
ment étranger, les Français semblent appa- ritable déséquilibre de la balance des paie- notamment, les nouvelles orientations de la budget de l'Etat. Pour ces députés, ce texte, une fois adopté, per-
remment revenus à de meilleurs sentiments ments après la chute de 50% des recettes loi de finances complémentaire 2009, qui a mettra au Parlement de renforcer son rôle dans le contrôle du
et se déplacent à Alger en nombre, sous la pétrolières et une augmentation sans pré- redéfini le cadre juridique des sociétés à budget de l'Etat et dans la vie économique du pays et assurera da-
bannière du Mouvement des entreprises de cédent de la facture des importations». capitaux étrangers désireuses de s'installer vantage de transparence dans la gestion des dépenses publiques
France (Medef) conduit par Mme Parisot. «C'est une situation intenable pour l'Algé- dans ce pays.» Présent à la rencontre, Marc et des crédits alloués à chaque secteur. Dans ce contexte, un dépu-
Du 22 au 24 novembre 2009, les représen- rie», estime le chef du FCE, qui ajoute que Bouteiller, chef de la mission économique té s'est interrogé sur le retard enregistré dans la présentation du
tants de 70 entreprises françaises auront «le gouvernement a adopté une nouvelle à l'ambassade, a estimé de son côté que la projet de ce texte devant l'instance législative, en dépit de son
donc un aperçu plus clair des motivations approche pour rétablir les équilibres fon- visite du Medef est «la preuve de l'intérêt adoption par le Conseil du gouvernement depuis plus d'une an-
mais aussi des modalités qui seront celles damentaux et pour attirer les véritables in- que les entreprises françaises portent à née. Interrogation partagée par d'autres députés.
du nouveau partenariat souhaité par les vestissements, au même titre que les pays l'Algérie». La délégation des hommes d'af- Lors d’une précédente séance, datant du 18 novembre, plusieurs
hautes autorités algériennes. voisins.» «Cette nouvelle politique des in- faires français rencontrera aujourd'hui, à intervenants, lors d’une séance consacrée aux débats relatifs au
Celles-ci entendent signifier aux potentiels vestissements étrangers décidée par le gou- l'hôtel Sofitel, les membres du FCE pour projet de loi de finances 2010, ont souligné la nécessité pour
investisseurs que la page des partenariats vernement, poursuit M. Hamiani, passe «avoir une meilleure visibilité du partena- l'Etat de mettre en place des mécanismes efficaces «pour mettre
«sans implantation d'une véritable produc- certes par l'association d'un ou de plu- riat, et tracer un programme d'action sur un terme à la propagation de scandales financiers et aux détour-
tion en Algérie et sans transfert technolo- sieurs partenaires nationaux, mais donne trois ans afin de cibler les actions à enga- nements de fonds enregistrés dernièrement, selon les députés, au
gique est définitivement tournée», comme le droit à une gestion totale de l'entreprise ger et le portefeuille de projets à dégager», niveau de certaines banques». Pour rappel, le bureau de l’APN a
l'a récemment déclaré le ministre de l'In- au partenaire étranger même s'il n'en dé- nous dit M. Hamiani. Les entreprises fran- tenu la semaine dernière une réunion présidée par Abdelaziz Zia-
dustrie et de la Promotion des investisse- tient que 49% des parts.» çaises représentées lors de cette visite ri, président de l'APN, consacrée à l'examen de 58 amendements
ments, M. Temmar. Contacté hier, le chef Le patron du FCE estime que la nouvelle comptent notamment des cabinets de proposés au projet de loi de finances 2010. Le bureau de l'APN a
du Forum des chefs d'entreprise (FCE), M. réglementation ne constitue pas «un handi- conseil susceptibles de mieux faire retenu 54 amendements et rejeté 4 autres, car ne réunissant pas
Hamiani, explique que le Medef, qui sera cap» et invite les Français à «porter un re- connaître en France les nouvelles mesures les conditions de forme. Les amendements retenus ont été soumis
reçu par le chef du gouvernement, Ahmed gard neuf sur les projets en Algérie car liées à l'investissement en Algérie, des en- à la commission des finances et du budget pour examen et élabo-
Ouyahia, les ministres de l'Industrie, des même avec 49%, ils peuvent générer plus treprises du bâtiment intéressées par les ration du rapport complémentaire sur le projet de loi de finances.
Finances, du Commerce et par le gouver- de profits qu’avec 100% ailleurs dans le grands chantiers ouverts, ainsi que des en- Le vote des articles prévus dans le projet de loi de finances par les
neur de la Banque d'Algérie, aura le loisir Maghreb étant donné les potentialités du treprises des secteurs énergétique et agro- députés est prévu pour le 1er décembre, a-t-on appris auprès de
de comprendre que les nouvelles décisions marché algérien», insiste-t-il. Dans une en- alimentaire. Zhor Hadjam l'APN. APS
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 9

FRANCE-ACTUALITÉS

FESTIVAL DU FILM AMAZIGH DÉTENU


ARBITRAIREMENT
Une initiative attendue EN ISRAËL
Il faut sauver
en France de cinéma nous sollicitent pour une program- teur de cartable adapté à l'écran. En exclusivité
le civil Salah
Le commissaire du Festival du mation cinématographique. Nous envisageons, pour vous, il sera président du jury de la 10e édi-
Paris
De notre correspondant
film amazigh, Assad Si El Hachi- prochainement, de soumettre au ministère de la tion du festival qui se tiendra à Tizi Ouzou en
mi, multiplie les initiatives pour Culture le projet d'un panorama qui se tiendrait mars 2010.

P
eut-on encore critiquer Israël en France sans être
donner une meilleure visibilité au au cinéma Duplex de Saint-Denis, de Roubaix Pourquoi avez-vous choisi la Roumanie taxé d'antisémitisme ? Peut-on encore défendre un
et dans d'autres villes. Cela donnera indubita- comme invitée d'honneur ? Palestinien, même innocent, sans être traité de
cinéma algérien. Venu en France blement une meilleure visibilité au festival avec Il est de coutume, pour le festival, d'inviter à gauchiste attardé, voire de terroriste ? Peut-on dire enco-
dans le cadre de ses recherches, il un rayonnement international. Je suis actuelle- chacune de ses éditions un cinéma d'un pays. re, quand une rare occasion se présente, à la télévision
en a profité pour tisser des ré- ment en France dans le cadre de ma formation Après l'Irlande (2005), le Liban (2007), la Suis- que si l'Elysée se démène pour la libération du soldat
universitaire, mais je profite pour donner une se (2008) et l'Iran (2009), c'est autour, cette an- franco-israélien Shalit enlevé par le Hamas, elle s'hono-
seaux pour soutenir le film ama- impulsion à un des objectifs de notre festival qui née, de la Roumanie de nous faire découvrir son rerait à faire de même pour le civil Salah Hamouri, un
zigh. Il compte organiser des ma- consiste à enrichir et promouvoir le produit cul- génie cinématographique. Le Festival du film ressortissant franco-palestinien, âgé de 24 ans, enfermé
nifestations culturelles dans turel et artistique national et sa diffusion en Al- amazigh offrira, aux curieux du 7e art, un pano- dans une prison israélienne depuis 2005 ? L'acteur Fran-
gérie et à l'étranger. rama du cinéma roumain. Méconnu du grand çois Cluzet s'est retrouvé pris dans une polémique vio-
plusieurs villes françaises. Avez-vous pensé à inclure la communauté public, excepté Lucian Pintilié, doyen du ciné- lente. Invité récemment sur France 2 dans l'émission do-
immigrée d'origine algérienne dans la 10e ma roumain, qui, avec talent, a mis en scène minicale de13 h 15 , il a été accusé de «désinformation»
Propos recueillis par édition ? sans concession l'histoire de son pays. (La Re- et «d' incitation à la haine» par le Bureau national de vi-
Rémi Yacine Le Fcnafa demeure un tremplin pour la créa- constitution, Le Chêne, L'Après-midi d'un tor- gilance contre l'antisémitisme (Bnvca), qui en a appelé
tion, un espace convivial pour nos concitoyens, tionnaire), il représentait le phare d'un cinéma au CSA. Pas moins. Le tort de François Cluzet ? Il milite
Le Festival du film amazigh arrive enfin qu'ils soient en Algérie ou à l'étranger. Pour balbutiant. Après avoir connu une période diffi- pour la libération de Salah Hamouri. Et pour lui, le Fran-
en France ... chaque édition notre festival implique des pro- cile, la Roumanie est au cœur d'un renouveau co-Palestinien purge «un délit d'opinion», simplement
Le festival a été créé en Algérie grâce au fessionnels, des cinéastes aguerris, des noms cinématographique avec de nouvelles généra- parce qu'il a dit qu'il était contre les colonisations des ter-
soutien des institutions de l'Etat. Sa dimension célèbres, des signatures issues aussi de la dia- tions d'auteurs, comme Cristiu Puiu, Cristian ritoires palestiniens. Le Bnvca, s'est indigné contre «un
nationale est prouvée et largement revendiquée spora. Nous sommes persuadés que le pont doit Mungiu, Corneliu Porumboiu, Cristian Nemes- plaidoyer en faveur de la libération du terroriste franco-
par nos cinéastes et artistes de différents hori- être consolidé entre les deux rives et le cinéma cu. Et les longs métrages de fiction qui récoltent palestinien», et que Salah Hamouri a été condamné par
zons. Il acquiert, aujourd'hui, une renommée demeure un moyen efficace pour rapprocher les régulièrement les principales récompenses dans la justice d'Israël pour avoir «en sa qualité de leader
croissante et arrache une reconnaissance au sein communautés et bannir les frontières. Pour la les grands festivals, notamment au Festival de d'une faction du FPLP, projeté un attentat, avec des com-
des festivals existants à l'étranger. Il reste effec- 10e édition, outre les films, les personnalités in- Cannes. A côté de cette nouvelle vague, on peut plices, contre la personne du grand rabbin Oyadia Yos-
tivement un effort à accomplir, celui de tra- vitées, le jury est constitué de noms issus de constater une deuxième vague de cinéastes rou- see».
vailler un peu plus en direction de la commu- l'immigration très connus du monde du cinéma mains, Constantin Popescu, Bogdan Mustata, Le Bnvca attendait du CSA qu'il contraignît la rédaction
nauté algérienne établie à l'étranger et et de la culture .Je citerais à ce titre le romancier Ciprian Alexandrescu, Adrian Sitaru, dont les de France 2 «à rétablir les faits». France 2 est revenue sur
essentiellement en France, car elle est aussi de- et scénariste Akli Tadjer qui a notamment parti- court-métrages ont, eux aussi, remporté une le sujet ce dernier mois par un nouveau traitement plus
mandeuse. A ce propos, je peux vous confirmer cipé à l'écriture d'épisodes de la série Maigret, grande part de reconnaissance à travers les festi- «équilibré», selon les termes du présentateur. De mère
que beaucoup d'associations et d'établissements d'après Georges Simenon et auteur de Le por- vals internationaux de courts métrages. R.Y française et de père palestinien, Salah Hamouri conteste
les faits et se déclare seulement sympathisant du FPLP. Il
a été arrêté lors d'un contrôle d'identité à un check-point

Un siècle d'histoire culturelle


le 13 mars 2005. Aussitôt conduit en prison et après trois
ans de préventive, il accepte, en avril 2008, la proposition
du procureur militaire israélien de «plaider coupable»
afin d'atténuer sa condamnation. Il écope ainsi de sept

des Maghrébins en France années de prison (au lieu de 14 ans dans ce cas de figure).
En France, un comité national de soutien a été mis en pla-
ce en octobre 2008. Salah Hamouri a été déclaré citoyen
d'honneur de la ville de Grigny, le 16 mai 2009. De son
●Après Lyon cet été, l'exposition de «Génériques, Générations : un siècle d'histoire culturelle des côté, Nicolas Sarkozy a adressé un courrier à Benyamin
Maghrébins en France» sera présentée à la Cité nationale de l'histoire de l'immigration à Paris (CNHI) Netanyahou, Premier ministre israélien, afin de réclamer
un «geste de clémence».
du 17 novembre 2009 au 18 avril 2010. François Cluzet n'a pas caché ses doutes des efforts réel-
Lyon nord-africaine dans l'Hexagone. vail présenté raconte l'histoire de ment, tout n'a pas été rose, et l'ex- lement déployés par la France pour obtenir l'extradition
De notre correspondant Acteurs privilégiés dans la destinée l'immigration magrébine du point position ne néglige certes pas les de Salah Hamouri. Le 14 octobre dernier, la mère de Sa-
de ces communautés, les artistes de vue de ces populations, sans né- conflits, les rencontres, les métis- lah Hamouri a écrit une lettre au président français pour
demander audience. «Je suis une mère et tout comme les
Aposetravers plusieurs tableaux pas- sont des témoins précieux de cette gliger leur environnement, d'où le sages, et prend en compte toutes
sionnants, l'exposition se pro- histoire. C'est aussi à partir de la choix de privilégier dans la scéno- les facettes de cette histoire cultu- parents du caporal Shalit, je resterai mobilisée avec de
de raconter, par le biais de littérature, du cinéma, de la télévi- graphie les supports culturels, pre- relle, jusqu'aux crispations identi- nombreuses personnalités et notre comité de soutien jus-
parcours d'hommes et de femmes sion, du théâtre et des arts plas- miers témoins du long processus taires qui posent question. qu'à la libération de mon fils dont le seul ‘’crime’’est de
ordinaires, en particulier des ar- tiques que cette exposition entend d'enracinement et de ses épreuves L'exposition «Un siècle d'histoire résister pacifiquement a une occupation que vous avez-
tistes, la présence des Maghrébins retracer ce siècle avec, on l'aura culturelle des Maghrébins en Fran- vous-même évoquée en parlant de la création nécessaire
— les deux conflits mondiaux, la
en France. Riche de nombreux do- compris, plusieurs partis pris. ce» a reçu le concours de nom- d'un Etat palestinien. Son second " crime " serait de ne
colonisation puis les guerres d'in- pas regretter. On se demande bien d'ailleurs ce qu'il au-
cuments inédits, cet événement Alors que le gouvernement fran- dépendance— la sédentarisation breuses associations, institutions
sera l'occasion de découvrir un as- çais a choisi de traiter de la ques- ou administrations, ainsi que le rait à regretter à part d'avoir passé les meilleures années
inéluctable toujours en question, de sa vie en prison.» Et de rappeler : «Je vous remercie
pect méconnu de l'immigration tion de l'identité nationale, le tra- etc. La présentation permet égale- parrainage de personnalités origi-
naires de l'immigration en France d'être intervenu auprès du Premier ministre israélien en
ment de découvrir le parcours de demandant une mesure de clémence (cependant, vous
IMAGES D'ALGÉRIE; PIERRE BOURDIEU, personnalités maghrébines ou ou françaises. Walid Mebarek
n'avez jamais demandé la libération de mon fils). Celle-
UN PHOTOGRAPHE DE CIRCONSTANCE françaises, qui ont été les acteurs ci a été refusée de façon cinglante, et depuis : plus rien.»
* Générations : un siècle d'histoire
A Marseille dans le cadre de la 4e édition des Rencontres à l'Echelle encore trop souvent méconnus no- culturelle des Maghrébins en Fran- Elle réitère sa demande d'audience. «Je souhaiterais
et de la 16e édition des Rencontres d'Averroès (qui se dérouleront tamment l'Emir Abd El Kader fêté ce Palais de la Porte Dorée 293, donc vous rencontrer personnellement, tout comme mon-
les 27 et 28 novembre), Les Ateliers de l'Image, Les Bancs Publics - par Napoléon III et le Grand avenue Daumesnil 75012 PARIS // sieur Shalit a été reçu par vous de même que les autres
Lieu d'Expérimentations culturelles et l'Espace-culture présentent Orient, aux marcheurs de 1983, du (+33) 1 53 59 58 60. Un catalogue familles à qui vous avez pu procurer espoir et réconfort
cette exposition conçue par Christine Frisinghelli et Franz Schul- Kabyle Ahmed Ben Amar El Gaïd, est proposé publié en relation avec quand leurs proches étaient en difficulté à l'étranger.»
theis, produite et réalisée par Camera Austria, Graz. fondateur du Cirque Amar, aux ve- les éditions Gallimard, au prix ex- Aucune réponse à ce jour. R.Y
Contact : info@ateliers-image.fr ou 0033 491 90 46 76. dettes d'aujourd'hui. Bien évidem- ceptionnel de 25 ≠. Site de soutien : http://www.salah-hamouri.fr/
Publicité
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 9

KABYLIE INFO
WILAYA DE BOUIRA COMMERCE
177 DOSSIERS
Malaise dans le secteur REMIS À LA JUSTICE
des transports L a guerre que mènent les services de la DCP contre
toute forme de fraude et aussi pour assainir l’activi-
té commerciale dans la wilaya de Bouira ne semble pas
finir de sitôt. Car, à partir des bilans qui nous sont remis
mensuellement par l’organisme concerné (DCP), la
●Les transporteurs demandent au ministère de tutelle de prendre les mesures adéquates à situation, quant à l’activité commerciale, paraît peu
reluisante. Le nombre de PV et des dossiers remis entre
même d’améliorer les conditions de travail afin de garantir une bonne prestation de service. les mains de la justice, à chaque fois que les éléments de

L
e transport routier, un sec- la brigade chargée du contrôle auprès de la de la direc-
teur où l’anarchie règne en tion du commerce font leur descente à travers les diffé-
maître, ne cesse de faire rentes magasins, traduit amplement l’ampleur du phé-
réagir plus d’un parmi les usa- nomène de la fraude.
gers et les transporteurs. A Les anomalies et irrégularités qui ont été soulevées lors
Bouira, où cette catégorie est des opérations vont de l’absence du registre de com-
représentée par la Fédération merce, absence de facturation et l’exagération dans la
nationale des transporteurs, marge nette des prix jusqu’au manque flagrant d’hygiè-
affiliée à l’UGCAA (Union ne, ainsi que l’absence d’estampillage pour la viande, et
générale des commerçants et aussi la vente des produits prohibés. Selon les chiffres
artisans algériens), l’on est déjà de la DCP établis au cours du mois d’octobre dernier, le
arrivé aux prises avec les res- nombre d’interventions qui ont été effectuées est de

PHOTO: EL WATAN
ponsables du secteur souvent 660, sans toutefois préciser la période que recouvre ce
désignés comme étant démis- bilan. Au cours de ces sorties, les mêmes services ont
sionnaires. Des doléances sont procédé à la fermeture de 21 fonds de commerce. Ainsi,
adressées à qui de droit, mais 177 dossiers ont été remis entre les mains de la justice,
sans suite visible, affirme-t-on et ce, pour plusieurs irrégularités relevées lors de l’opé-
du côté des transporteurs. Le lot L’anarchie règne dans les transports ration de contrôle. En matière de qualité et prix, les
des problèmes vécus au quoti- agents de la DCP sont intervenus près de 440 fois en
dien par ces derniers donne bien confrontés les transporteurs. A sition qui, selon lui, est excessi- les services de l’Etat ne sem- dressant une centaine de procès-verbaux. Comme ils
l’impression d’être insurmon- commencer par l’absence de ve et ne sert plus les intérêts des blent pas s’inquiéter outre ont, par là même, procédé à la fermeture de 16 fonds de
table. Les transporteurs, sou- prise en charge par le ministère transporteurs et ni encore ceux mesure. Les autres transpor- commerce. Pour ce qui est de la pratique commerciale,
vent à bord de moyens roulant de tutelle de leurs doléances du service public, notre vis-à- teurs que nous avons interrogés les agents de la DCP ont effectué 256 interventions qui
désuets, et faisant face, selon allant, notamment, dans le sens vis rappelle la revendication des s’interrogent, à l’unanimité, sur ont abouti à la fermeture de 5 fonds de commerce et
eux «à toutes formes de harcè- de bénéficier de l’aide de l’Etat transporteurs consistant en «la l’issue de la taxe sur les véhi- l’élaboration de 77 PV. Cependant, si ces chiffres reflé-
lements de la part de l’adminis- pour la rénovation du parc rou- réduction impérative de la TVA cules neufs, imposée aux tant la volonté des services concernés à veiller au bon
tration, des services de sécurité lant. Sur sa lancée, notre inter- qui est actuellement de l’ordre citoyens et destinée initialement déroulement de l’activité commerciale, parallèlement,
et des usagers (voyageurs)», locuteur dira que «l’Etat doit de 21%, et la ramener à 17%». à l’amélioration des prestations pour le consommateur, quant à lui, le risque y est tou-
somment le ministère de tutelle penser à mieux organiser le Selon lui, la dette de l’impôt de transport ; alors que les pro- jours. Les mauvais commerçants pullulent. Plus leur
à prendre les mesures adéquates secteur et procéder à l’efface- empêche les transporteurs de fessionnels du métier conti- nombre augmente, plus le danger sur la santé des
à même d’assurer le minimum ment des dettes des transpor- bénéficier des crédits bancaires nuent à «subir les affres de la consommateurs devient persistant. Ali Cherarak
des conditions de travail pour teurs agréés», avant de préciser alors que leurs recettes ne leur mauvaise gestion du secteur».
garantir une bonne prestation de que «contrairement aux agri- permet guère de faire face aux Sur ce, les transporteurs ainsi
service. M. Chellali Mohamed,
secrétaire de wilaya de Bouira
culteurs dont les dettes effacées
ont servi à l’acquisition de
dépenses engendrées quotidien-
nement par l’activité.
que leurs représentants insistent
sur la nécessité d’une aide
LA GRIPPE PORCINE
de la fédération des transpor-
teurs évoque plusieurs
biens, nos dettes à nous, relè-
vent toutes des impôts».
Un fait qui se trouve aggravé
par le pullulement des clandes-
directe de l’Etat pour le bien du
service et des usagers. EN DÉBAT
contraintes auxquelles sont Abordant la question de l’impo- tins à tous les niveaux et dont Lyazid Khaber
Lla menace
a grippe A/H1N1, dite porcine, ne cesse de semer la
terreur à travers tous les pays du monde. En Algérie,
semble être sérieuse. Un débat autour de cette
BOUDOUAOU(BOUMERDÈS) question a eu lieu durant le week-end à Bouira, et ce,
dans l’espoir de trouver le moyen d’éviter toute propa-

Le centre-ville se dégrade
gation. Le secteur visé par cette campagne de sensibili-
sation et de prévention est celui de l’éducation.
Comment procède-t-on à contrecarrer la grippe
A/H1N1? En cas de danger, quelles sont les mesures
L e centre-ville de Boudouaou n’en finit pas de subir les multiples
problèmes dus à sa dégradation. Tout le village colonial se
dégrade et laisse place à un quartier où bâtisses, rues, trottoirs et
lement de l’inadaptation de son réseau d’évacuation des eaux plu-
viales. La majeure partie de la ville subit des inondations à chaque
fois qu’on enregistre des précipitations importantes. Les commer-
nécessaires à prendre pour éviter la propagation et aussi
la progression du virus ? «Journée d’information sur la
autres espaces donnent l’image… Le marché couvert est si dégradé çants et les habitants de la rue Gouigah par exemple et tout le péri- prévention de la grippe porcine en milieu éducatif», tel
qu’une infime partie de sa surface, est utilisée. Les commerçants mètre inclus entre le siège de l’APC, le marché hebdomadaire, El est le thème de la rencontre organisée par la mutuelle de
qui y activent encore se plaignent justement de cette dégradation. Merdja et la partie basse de Bentorkia ne cessent de se plaindre de l’assistance scolaire (MAS) de Bouira, en collaboration
«C’est un espace qui pourrait être d’une très grande utilité pour la ce problème. Car bien que des travaux ont été effectués ces der- avec la direction de la santé et de la population (DSP).
ville car le citoyen peut s’approvisionner ici-même pendant qu’il niers temps, réduisant considérablement l’exposition à ces risques, Pour montrer la dangerosité de la grippe dite «porcine»,
pleut. L’endroit est couvert, mais malheureusement l’infrastructure il demeure que cette partie de la ville reste exposée en cas de fortes le chef de service de la prévention au niveau de la DSP
se détériore de jour en jour. Le toit est dégradé et des commerces chutes de pluie. Par conséquent de quelque grandeur que soient les de Bouira, M. Hammadi Omar, a tenu à expliquer toutes
anarchiques sont adossés à cette structure enlaidissant le centre- opérations d’aménagement urbain que mènent les autorités, elles les facettes du virus, sa propagation, sa durée de vie et
ville», nous dit un commerçant. Ceci est valable pour la majorité de ne serviront que de décor dans un milieu constamment exposé au aussi, les méthodes et procédés afin d’éviter des conta-
la quasi-totalité des constructions datant de l’ère coloniale. Elles danger et dont de nombreux commerces et habitations sont dégra- gions. L’assistance a eu droit, aussi, à plus d’explica-
abritent aujourd’hui des commerces pour la plupart, mais étant dans dés. «Le vrai aménagement urbain devrait consister à trouver une tions à propos des procédures à entreprendre. Cela
l’indivision il est carrément impossible qu’elles puissent subir une solution à ces quartiers qui enlaidissent la ville. Il faut commencer concerne beaucoup plus les directeurs d’écoles, en cas
quelconque rénovation. Même l’ancienne salle de cinéma de la ville par raser les anciennes constructions pour construire un centre d’apparition dans un établissement d’un ou de plusieurs
n’a pas échappé à ce genre de problèmes. Elle a été fermée et la urbain moderne. Refaire les trottoirs dans un environnement pareil cas avérés de grippe A/H1N1. À cet effet, le chef de ser-
bâtisse est actuellement totalement dégradée. La ville souffre éga- ne sert à rien», commente un habitant de la ville. Y. O. vice dira que si un cas de grippe A est avéré, la ferme-
ture de la classe est obligatoire et les élèves doivent res-
DERNIÈRE ter chez eux. Dans le cas où l’on déclare 3 cas avérés,
ATH LAÂZIZ : LES CHACALS véritable danger notamment pour les ville de Bouira. A en croire les citoyens que l’école doit être fermée pendant une durée de 7 jours, et
RÔDENT AUTOUR DES VILLAGES enfants en bas âge et des écoliers des nous avons interrogés, cette prolifération ce, afin de prendre les mesures nécessaires par les ser-
villages éloignés, obligés à faire des chacals provient de la forte vices de la santé. Cependant, l’intérêt et l’importance de
Après les sangliers ravageurs, la la journée, semble-t-il, n’ont pas été bien saisis par
population d’Ath Laâziz, une localité sise à quotidiennement de longs parcours pour concentration des poulaillers dans ces
rejoindre leurs établissements respectifs. zones éparses. Les propriétaires qui se quelques responsables de l’éducation des autres wilayas
quelques encablures au nord du chef-lieu qui n’ont pas répondu à l’invitation.
de la wilaya de Bouira, est appelée à faire C’est le cas des villages Chekouh, débarrassent souvent des poulets morts
Thibouinin et Izouyad, où l’on fait état de dans la périphérie donnaient donc un appât Sur les 17 wilayas qui devaient prendre part à ce rendez-
face un nouveau phénomène non moins vous, on en a constaté la présence de moins d’une dizai-
dangereux. Il s’agit des invasions des cette prolifération. aux chacals qui s’y promènent.
En effet, il y a de cela presque un mois, un Devant cet état de fait contraignant, des ne. Ainsi, il nous a été donné de constater la faible par-
chacals qui, d’après les habitants de la ticipation des directeurs des établissements scolaires,
localité, s’aventurent à l’intérieur même chacal s’est attaqué à un groupe de parents d’élèves ont indiqué qu’ils sont
citoyens qui se trouvaient à l’intérieur d’une obligés d’accompagner leurs enfants bien que le nombre des établissements scolaires (pri-
des villages. Ces contingents de bêtes maire, CEM, lycée) à travers la wilaya soit très impor-
sauvages, souvent porteuses de maladies cafeteria au niveau du village Amen Greur. jusqu’à l’école ou aux arrêts des bus, afin
Trois jeunes ont été blessés, ce qui a d’éviter à ce qu’ils ne soient attaqués par tant. Dans de pareilles circonstances, nos écoliers
constituent, selon nos interlocuteurs, un seront-ils à l’abri de la menace? Ali C.
nécessité leur transfert vers l’hôpital de la ces bêtes. Amar Fedjkhi
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 9

ORAN INFO
HABITAT ENLÈVEMENT ET AGRESSION
À MAIN ARMÉE
Nouredine Moussa inaugure 15 ANS DE RÉCLUSION
POUR L’AUTEUR
le salon international n fuite depuis 2002, un accusé, B. D. a été condamné,
Ecriminel
hier, à une peine de 15 ans de réclusion par le tribunal

«LOGBAT WEST 2009»


pour enlèvement, coups et blessures volontaires et
tentative de vol d’un véhicule. Le représentant du ministère
public a requis la même peine. Selon l’arrêt de renvoi, les
faits remontent à la soirée du 15 mars 2002 et ont eu pour
théâtre les abords de la cité USTO. La victime T.M., un au-
●La Pologne envisage de transférer son savoir-faire sans conditions aucune, notamment dans tomobiliste de passage dans ce secteur, aurait été sollicitée
l’automatisation et la gestion moderne des sociétés réalisatrices de logements. par le mis en cause pour une urgence. L’accusé et son com-
plice K.M. (arrêté et jugé) auraient prétendu qu’une de leur
e salon international parente devait être évacuée vers une clinique.
En cours de chemin, ils l’ont agressé en le blessant griève-
L 2009 de l’habitat, de
l’urbanisme et des ma-
tériaux de construction a été
ment avec une arme blanche dans l’intention de lui subtili-
ser ses biens et son véhicule. La victime a été par la suite li-
gotée avec les lacets de ses souliers de sport et devait être
inauguré hier matin au palais
des expositions par le mi- abandonnée dans un endroit isolé. Fort heureusement, l’in-
nistre de l’Habitat et de l’Ur- tervention des gendarmes au niveau d’un barrage routier,
banisme M. Nourredine sur la périphérie Est de la ville, s’est soldée par sa libération
Moussa. La manifestation et l’arrestation de l’un des assaillants, K.M.. Son acolyte
économico-sociale à laquelle B.D. a, quant à lui, réussi à prendre la clé des champs. Il a
prend part, outre les banques été alpagué en 2008, soit six ans après les faits. Hier à la
nationales, plus d’une centai- barre, il a réfuté en bloc les griefs retenus contre lui. Son

PHOTO : ABDELKRIM
ne d’entreprises dont une avocat a plaidé le bénéfice des circonstances atténuantes.
quinzaine des pays d’Europe Cette requête a été rejetée par le jury qui a retenu, en re-
et de pays arabes, restera ou- vanche, les circonstances aggravantes. Rachid Boutlélis
verte jusqu’au 26 de ce mois.
Durant sa visite des stands
ornés de motifs et de plaques LOCAUX À USAGE
publicitaires incitant les visi-
teurs et notamment les cher-
PROFESSIONNEL
cheurs d’appartement à des
prix abordables, le ministre et
Les nouvelles techniques de constructions proposées par les entreprises participantes 800 STRUCTURES POUR
la délégation qui l’accom-
pagne se sont particulière-
prises algériennes spéciali-
sées dans le secteur du bâti-
ressé la délégation ministé-
rielle durant sa visite aux
gements. En visitant un loge-
ment témoin, le ministre n‘a
3 COMMUNES
ment intéressés aux nou- ment. Son pays, a-t-il dit, en- stands représentant les insti- pas manqué de faire part de uivant des informations recueillies auprès des services
velles techniques de
constructions proposées par
visage, si son partenaire
algérien le souhaite, de trans-
tutions financières nationales
et étrangères présentes à ce
son point de vue négatif
quant à l’architecture avec la-
S de l’Urbanisme et de la construction de la wilaya
d’Oran (DUC), il est prévu très prochainement la réalisa-
les entreprises ayant déjà une férer son savoir-faire sans salon international dénommé quelle ont été bâtis les im- tion de 800 locaux à usage professionnel à travers plusieurs
expérience dans ce domaine, conditions aucune, notam- LOGBAT WEST 2009. Il meubles de cette cité. Sur sites de la wilaya. Il s’agit, entre autres, de la commune
à l’image du stand polonais ment dans l’automatisation et faut souligner qu’avant place, un certain nombre d’Es-Sénia qui bénéficie de 240 de ces locaux, dont une
représenté par le service de la la gestion moderne des socié- l’inauguration de celui-ci, le d’habitants jouxtant la cité trentaine qui seront érigés au site dit «Cosider» et le reste
promotion du commerce et tés réalisatrices de loge- ministre avait présidé, au inaugurée ont exprimé leur sera réparti sur le grand site de Haï Sabah. Alors que la
des investissements de l’am- ments. Les avantages qu’of- quartier Ben Ahmed Abdel- souhait de voir les autorités commune de Bir El Djir verra la construction de 200 locaux
bassade de Pologne. Sur pla- frent les banques pour ghani de Bir El Djir, une cé- locales s’intéresser d’une fa- sur le 4ème boulevard périphérique et la localité de Belgaïd,
ce, le chef du stand a fait part l’acquisition de prêts aux ci- rémonie de distribution des çon urgente au problème de et pour ce qui est d’Aïn El Turck, les services de la DUC
au ministre de l’intention de toyens voulant construire clés aux bénéficiaires de lo- transport qui se pose avec prévoient la réalisation de 360 locaux, dont 160 à Haï Ben
son pays de promouvoir un leurs propres logements gements type LSP situés dans acuité dans cette contrée de Smi, 120 à Haï Si Tarek et 80 autres locaux à Haï Mohamed
partenariat avec les entre- étaient l’autre sujet qui a inté- une cité comprenant 180 lo- la ville. A. Belkedrouci Ghriss. Les mêmes sources d’information nous révèlent
qu’il y a eu auparavant une étude pour la réalisation de ces
structures qui a été confiée à 03 bureaux d’études qui se
EN BREF chargeront également du suivi de ce projet qui sera lancé
d’ici le début de l’année 2010. A.Yacine
UN MARIAGE TOURNE AU DRAME dépendant de la commune d’Aïn El Turck. seront représentées par des
Un enfant âgé d’à peine 18 mois, atteint La malheureuse victime est morte sur le concessionnaires. En plus de la vente
d’une balle, a succombé, hier matin, au coup. Son corps a été transféré par les des véhicules avec des remises, il est VOIRIE URBAINE
niveau du service de chirurgie infantile
du C.H.U. d’Oran, apprend-on de sources
services de la Protection civile à la
morgue d’Aïn El Turck. H. S.
prévu d’autres avantages pour la
clientèle. T. K. ENTRE RÉNOVATION ET
hospitalières. La jeune victime était
portée par sa mère, qui suivait les DEUX NOUVELLES AGENCES ANEM 130 OPÉRATIONS DE LA CATARACTE DÉSAGRÉMENTS
festivités d’un mariage, dans la soirée du À ES-SENIA ET BIR EL DJIR RÉALISÉES ’ouverture de grands chantiers pour la réalisation de pé-
samedi, à partir du balcon de son
appartement. Un convive aurait fait
L’existence des six agences de l’Agence
nationale de l’emploi et de la main-
Plus de 130 opérations de la cataracte
ont été effectuées par l’Établissement
Ltivement,
nétrantes et trémies sur le site d’Oran Est se poursuit ac-
en marge d’autres projets de remise en état de la
usage de son arme de service pour d’œuvre (ANEM), à travers les différentes Hospitalier Spécialisé en Ophtalmologie chaussée sur les grands axes routiers. Les récents travaux de
manifester sa joie. Une balle a localités de la wilaya d’Oran, n’arrive depuis le début de l’année. Ces bitumage du boulevard reliant le rond-point de l’hôtel She-
transpercé le crâne de l’enfant qui a été plus à satisfaire la demande des interventions, qui ont connu un grand raton à Es-Seddikia se situent dans cette perspective pour
évacué vers l’hôpital où il décèdera, postulants d’emploi. Ce qui a contraint succès, ont été réalisées grâce à rendre la circulation automobile moins contraignante. Les
malheureusement, 24 heures plus tard. l’ANEM d’ouvrir des annexes dans les l’application des nouvelles techniques entreprises de travaux publics sont également mobilisées
L’auteur du tir a été identifié et communes de Bir El Djir et d’Es-Senia. de traitement des patients dans ce pour rénover certaines portions de boulevards périphé-
appréhendé. Une enquête est Car il a été constaté que le nombre des domaine par les chirurgiens en poste à riques endommagées par les dernières intempéries alors
actuellement en cours. R. B. jeunes postulants à un travail ne cesse l’E.H.S. Ce dernier reçoit chaque jour en que des agents s’emploient en permanence à nettoyer les
d’augmenter. En effet, ces agences consultation une moyenne de 15 à 20 trottoirs encombrés par les mauvaises herbes et les détritus.
LA RN 11 FAIT ENCORE DES VICTIMES enregistrent quotidiennement plus de malades. T. K. Cependant, c’est à l’intérieur des quartiers que les pro-
La RN 11, passant par la commune de 1000 demandes d’emploi dont la blèmes d’entretien de la chaussée se posent avec acuité au
Mers El Hadjadj, daïra de Bethioua, a majorité sont des jeunes en possession RENCONTRE CE LUNDI DU DIRECTEUR regard du taux de dégradation constaté sur place. Les mul-
encore fait des victimes. Hier, en effet, un de diplômes universitaires. H. Fatiha DE L’ÉDUCATION AVEC LA PRESSE tiples travaux entrepris pour la pose de nouvelles adduc-
véhicule de marque Golf C3 s’est Une rencontre entre le directeur de tions au réseau d’alimentation en eau potable ou pour la ré-
renversé, causant la mort du conducteur LA 9ÈME ÉDITION DE «AUTO-WEST» DU 8 wilaya de l’éducation et des journalistes novation se répètent sans pour autant projeter des
âgé de 23 ans et blessant 4 personnes AU 17 DÉCEMBRE est prévue ce lundi après-midi au lycée opérations de remise en état de la chaussée. L’apparition
de sexe masculin âgé entre 23 et 40 ans La 9ème édition du Salon de l‘automobile Lotfi. Cette conférence de presse, prévue d’excavations et d’autres tranchées béantes dans beaucoup
qui l’accompagnaient. de l’Ouest «AUTO –WEST» est à partir de 14 heures, donnera lieu, a de rues et ruelles de la majorité des quartiers est vécue avec
La victime a été transférée à la morgue programmée du 8 au 17 décembre indiqué le chargé de la communication, à appréhension par les populations et surtout les automobi-
du CHU et les blessés aux services des prochain au niveau du palais des la présentation d’un rapport-bilan sur la listes. Selon certaines informations recueillies auprès des
urgences par les éléments de la expositions de l’E.M.E.C. Ce salon, qui rentrée scolaire 2009-2010. Il sera délégués des secteurs urbains, deux grandes opérations sont
Protection civile. sera organisé par Somex International, question également du mouvement de retenues pour être concrétisées dans les meilleurs délais
Par ailleurs, une septuagénaire a été verra la participation de plusieurs grève entamé par les professeurs et pour améliorer la situation. Il s’agit des projets de rénova-
fauchée par un 4 x 4 sur le CW 20 marques d’automobiles de renom qui enseignants. T. K. tion de la chaussée à l’intérieur des cités. A. Bendenia
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 10

ALGER INFO
NOUVEAU MOBILIER PUBLIC VENTE
ANARCHIQUE
Mise en service retardée DE MOUTONS
●Les opérations d’aménagement de ces équipements sont effectuées par à-coups : un jour on installe des
enseignes, un autre jour des canalisations ou encore des câbles électriques ramenés sur plusieurs mètres.
L a commercialisation du cheptel a été
soumise depuis l’année dernière à une
réglementation draconienne de la part des
services de la wilaya. L’instruction en

D
u mobilier urbain a été instal- question a prévu, entre autres, des saisies
lé dans plusieurs communes de troupeaux qui sont proposés à la vente
de l’Algérois depuis le lance- en dehors des espaces réservés pour cette
ment de l’opération d’adjudication opération. Les maquignons ont été de par
des espaces publicitaires, en 2006, cette réorganisation invités solennelle-
mais n’a jamais était mis en fonc- ment à rejoindre ces espaces qui se trou-
tion. Cette situation touche particu- vent dans pratiquement toutes les com-
lièrement les vespasiennes qui res- munes de la wilaya d’Alger. A Heuraoua,
tent fermées. Raisons sont souvent à Bordj El Bahri, à Réghaïa, à Gué de
invoquées : emplacement inadéquat Constantine, comme partout ailleurs dans
et mauvaise gestion des APC aux- la capitale, des marchés dédiés exclusive-
quelles a été laissé le pouvoir de ment à la vente de bestiaux ont été amé-
désigner des jeunes pour assurer le nagés pour la circonstance et ce, dans le
fonctionnement des équipements. but de contenir l’anarchie habituelle qui
Les opérations d’aménagement de accompagne l’événement de la fête de
ces équipements sont effectuées par l’Aïd. Mais les pseudo maquignons per-
à-coups : un jour on installe des sistent toujours à écouler leurs bêtes en
enseignes, un autre jour des canali- dehors de ces espaces. C’est ainsi que les
sations ou encore des câbles élec- moutons se vendent toujours dans les

PHOTO : MALIKA TAGHLIT


triques ramenés sur plusieurs quartiers et dans les entrailles même des
mètres. Rue Larbi Ben M’hidi, dans cités et ce dans des locaux transformés en
l’impasse de l’ancienne galerie étables pour la circonstance. Sur les bor-
Promy, véritable urinoir à ciel dures des routes, les vendeurs ne se refu-
ouvert, la vespasienne semi-auto- sent aucune des commodités qui leur sont
matique installée ces derniers mois nécessaires pour bien écouler leurs mou-
n’est toujours pas fonctionnelle. tons. Des abreuvoirs y sont même instal-
Alors que la capitale souffre d’un manque de toilettes publiques, des cabines très chèrement acquises ne sont pas
Même constat désolant place du lés et pour contenir les troupeaux, cer-
encore opérationnelles
2 Mai, sur le parking et la station de tains ont dû aménager des palissades de
bus des étudiants. Dans cette com- M’hamed, plusieurs mobiliers ont tion gérée par la wilaya, a procédé dicapé, a bénéficié d’un bureau de fortune. Au douar Ben Ziane dans la loca-
mune, seule un urinoir est en servi- été installés mais ne servent, là au remplacement du vieux mobilier. tabac sur la place de la Liberté de lité de Ben Zerga, à l’est d’Alger, un trou-
ce à l’entrée du tunnel des Facultés, aussi, qu’aux rares propriétaires des Quelque 3 fleuristes et 5 gérants de la presse, sur la rue Hassiba Ben peau d’une trentaine de moutons pâture
«tenu» par un jeune qui en assure le espaces. Le président de l’APC, tabacs-journaux ont pu ainsi bénéfi- Bouali.» Le P/APC se dit fier de ce librement sur le bas côté de la route, et de
bon fonctionnement. Mokhtar Bourouina, assure que la cier de nouveaux locaux. «Des fleu- mobilier qui rapporte une somme temps à autre les ovins étanchent leur soif
ristes qui avait des locaux en dur rondelette à l’APC dans le cadre de dans les rives d’un oued hautement pol-
Dans la commune voisine de Sidi commune, bénéficiaire de l’opéra-
ont bénéficié de ce nouveau mobi- l’adjudication des espaces publici- lué. Sur la RN 24, c’est un immense point
taires : «Le loyer nous rapporte de vente qui est improvisé sur un terrain
Mohammadia : Mobilier urbain lier ; le propriétaire d’un taxiphone,
à Clauzel, s’est vu céder l’espace 7 millions de dinars par an.» qui se trouve au quartier Eddoum, le
commissariat de police situé à un jet de
Les organisateurs de l’opération
transformé en grill-room situé à El Mokrani, et sur son
emplacement nous avons décidé de d’adjudication des espaces publici- pierre de l’endroit n’a pas pour autant
dissuadé ces vendeurs de rompre avec
Le mobilier urbain aménagé sur la rue des Dunes à Mohammadia a trouvé une placer des bancs publics.» taires entendent, assure-t-on, réno-
autre vocation. Le local a été transformé en grill-room par son bénéficiaire, un En plus des abribus, la commune a ver des kiosques multiservices qui cette pratique illégale. Les bottes de foin
fleuriste. L’attirail nécessaire est visible à travers les vitres du local. Ce qui «bénéficié» de 5 toilettes ; 2 ont été existent déjà. Mais la situation se sont entreposées à même le trottoir au ras
intrigue les habitants c’est le fait que le propriétaire active seulement le soir, à déjà installées et 3 autres le seront dégrade dans certains endroits. Des de la chaussée, gênant ainsi la circulation
partir de 18h. Le gérant voudrait visiblement ne pas être «gêné» par les autori- prochainement à Ferhat Boussâd, jeunes énergumènes ont saccagé automobile ; les voitures qui s’arrêtent
tés communales. Les habitants assurent que l’équipement n’a pas profité à l’en- Zekkal et Aïssat Idir, assure plusieurs équipements à l’occasion également en double position créent des
semble des habitants. «L’espace appartient aux résidants, l’intérêt général vou- M. Bourouina. Geste méritoire de souvant des rencontres de football. embouteillages dans les deux sens de la
drait que tout équipement bénéficie à tous», s’emportent-ils. N.I. l’APC : «Un ancien de l’APS, han- Nadir Iddir route. K. S.

SUR LE VIF 24 HEURES


Hauteur BOULEVARD DE L’ALN : BOIS DES PINS (HYDRA) : BIBLIOBUS DANS
MENACE SUR LES UNE GROSSE FUITE D’EAU LA CAPITALE
AUTOMOBILISTES Une fuite s’est produite à la cité La ministre de la Culture,
Des travaux de drainage des Bois des Pins, bâtiment G à Mme Khalida Toumi a
eaux pluviales ont été Hydra mais les services de la indiqué samedi à Alger que
entamés depuis longtemps Seaal ne semblent pas être 12 wilayas bénéficieront la
tout le long du boulevard de décidés à la colmater. Les semaine prochaine de
l’aln aux abords du port citoyens, qui s’insurgent contre bibliobus. Intervenant en
Nos d’Alger. Si l’initiative est cet état de fait, assurent que les marge de l'ouverture du
supporters louable en raison des services de la Seaal, bien que colloque international sur
ont, dès le inondations qui affectent ce contactés, n’ont rien fait et ce "les mythes ancestraux face
départ, pris tronçon, il est n’est pas faute d’avoir appelé à la modernité dans la
de la incompréhensible de les services de la société, littérature africaine" à la
hauteur constater que ces mêmes assurent-ils. «Nous avons salle El-Mougar, la ministre
face à leurs travaux sont à l’arrêt depuis appelé le numéro d’urgence de a rappelé que "22 wilayas
plusieurs jours. Chose grave, la société, mais en vain. On ont été dotées jusqu'ici de
adversaires. bibliobus dont Alger". Cette
des bouts de ferraille qui s’est également déplacé à la
Les joueurs dépassent la couche de béton direction de Bir Mourad Raïs, opération sera élargie aux
ont des avaloirs constituent une même indifférence. A qui doit- wilayas restantes "dès
confirmé véritable menace pour les on s’adresser pour régler cette l'arrivée de bus destinés à
sur le automobilistes. Rien n’est situation ?», s’insurgent les être aménagés en
terrain entrepris pour protéger ou résidants qui voient, bibliobus", a-t-elle ajouté.
avertir les usagers de la impuissants, cette denrée
route. L’entreprise en charge précieuse se perdre dans la
des travaux attend-elle que nature. Les services de la Seaal HORAIRES DES PRIÈRES
PHOTO : SAMI K.

des inondations et des sont interpellés pour trouver El Fedjr 06 h 04


accidents aient lieu pour une solution à cette fuite Dohr 12 h 35
El Asr 15 h 15
daigner apporter une touche qualifiée de catastrophique par
El Maghreb 17 h 37
finale à son chantier ? les habitants. El Icha 19 h 00
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 10

CHLEF INFO
APRÈS LA MENACE D’EXPULSION DE LA SNTR EMIGRATION
CLANDESTINE
L’administration promet DIX HARRAGA PORTÉS
DISPARUS
une solution aux travailleurs A près la mort de trois harraga, l’on est toujours sans nou-
velles des dix autres ayant disparu en mer, samedi der-
nier, au large des côtes d’El Marsa, à 50 km à l’ouest de Té-
●Selon le délégué du comité de participation, il a été convenu d’étudier la possibilité nès. Les unités des gardes-côtes, appuyées par un
d’affectation d’un nouveau siège pour abriter ce centre qui est spécialisé dans la maintenance, hélicoptère, ont dû effectuer des recherches pendant trois
jours mais sans résultat. Elles ont sillonné pratiquement
le transport et le fret de la flotte de la SNTR. tout le large allant de Ténès jusqu’à Decheria, à l’extrémité
our des raisons so- ouest du littoral, où sept rescapés avaient pu rejoindre la
côte à la nage, samedi dernier. Ces derniers faisaient partie
P ciales, la wilaya a dû
surseoir à l’exécution
de la décision de justice por-
d’un groupe de vingt harraga ayant pris le départ vers l’Es-
pagne, dans la nuit de vendredi à samedi, à bord d’une em-
barcation de fortune. Celle-ci, d’après nos sources, a chavi-
tant expulsion de l’unité de
la SNTR du siège qu’elle oc- ré à quelques miles des côtes d’El Guelta, à cause d’une

PHOTO : YECHKOUR
cupe au centre de Chlef de- mer houleuse qui a provoqué le drame. D’après nos infor-
puis l’indépendance. Et cela, mations, les victimes, originaires des wilayas de Chlef et de
en attendant le transfert de Relizane, sont issues pour la plupart de quartiers défavori-
ses activités vers un nouveau sés. Concernant les harraga décédés, deux corps ont pu être
site aux alentours de la ville. identifiés par les enquêteurs, en présence de leurs proches.
La décision a été prise mer- Il s’agit de Aïssaoui Ahmed, 26 ans, demeurant à Haï Ben-
credi dernier lors d’une ré- souna, commune de Chlef, et Gribi Smaïl, 25 ans, habitant
union ayant regroupé les di- la cité de Cherait, dans la même commune. Quant au troi-
recteurs des domaines et des sième corps, il n’a pu être identifié pour l’heure mais, selon
transports, le DG de la Lo- les premières informations, il s’agirait d’un homme âgé
La wilaya a dû entre 30 et 35 ans. Les trois cadavres se trouvaient à la
gistrans, filiale du groupe surseoir à
SNTR, et les représentants morgue des hôpitaux de Sobha et de Ténès, avant d’être re-
l’exécution de la mis à leurs familles dans un climat de deuil et de consterna-
des travailleurs. Selon le dé- décision de justice
légué du comité de partici- tion. Rappelons que le littoral ouest, en particulier la zone
portant expulsion de comprise entre El Guelta et la frontière avec Mostaganem,
pation, il a été convenu d’un l’unité de la SNTR du
commun accord d’étudier la est devenu le point de départ privilégié des candidats à
siège qu’elle occupe l’émigration clandestine vers l’Espagne. A.Y.
possibilité d’affectation d’un au centre de Chlef
nouveau siège pour abriter depuis
ce centre qui est, rappelons-
le, spécialisé dans la mainte-
l’indépendance CHETTIA
nance, le transport et le fret
de la flotte de la SNTR. Cela LA COMMUNE EN QUÊTE
permettra sans doute de pré-
server cette activité qui em-
ment» privée du droit de
jouissance de cette propriété.
été prise en 2005 suite à une
action engagée par l’admi-
jets secondaires, au moment
où des équipements publics D’UN PLAN D’URGENCE
ploie plus de 80 travailleurs Dans une correspondance nistration qui voulait et veut de premier plan attendent a commune de Chettia, à 10 km au nord du chef-lieu de
en poste depuis des années.
Pour ces considérations, la
adressée au wali en place en
2006, le PDG du groupe
toujours récupérer ce centre
qu’elle considère comme
toujours des terrains d’as-
siette… Pour l’heure, aucu-
Lpréfabriqué
wilaya, se partage avec Chlef le gros des habitations en
construites suite au séisme du 10 octobre 1980.
direction de l’entreprise SNTR avait également privi- «un bien domanial». Signa- ne information n’a filtré sur Elle est née du néant sur un terrain qui était réservé initiale-
avait toujours préconisé cet- légié cette voie pour les rai- lons qu’à l’époque, le fon- l’usage qui sera fait de cet ment à la réalisation d’un centre universitaire. C’est l’une
te solution contre l’évacua- sons citées, tout en respec- cier avait connu une espace de 4 000 m2, qui est des quatre cités érigées autour de l’ancien tissu urbain pour
tion des lieux, bien qu’elle tant la décision de justice. consommation excessive et situé au cœur de la ville de reloger (provisoirement selon les responsables de l’époque)
considère avoir été «illégale- Celle-ci, pour rappel, avait désordonnée pour des pro- Chlef. A.Y. une bonne partie des 18 133 sinistrés de cette catastrophe.
S’étendant sur une surface de 42 km2, elle compte pas
moins de 100 000 habitants,
CIRCULATION dont la quasi-majorité occupe
toujours ce type d’habitat de- Il y a eu des

Les ralentisseurs seront réglementés


puis près de trois décennies. dispositions pour
L’agglomération est d’ailleurs éradiquer
considérée comme la plus im- progressivement
a mise en place de ralentisseurs, ap- conformes qui non seulement gênent normes admises. L’opération, qui est pi- portante de la wilaya en termes les baraques
Lconstitue
pelés communément «dos-d’âne»,
un véritable casse-tête pour
considérablement la circulation, mais
en plus causent de sérieux ennuis aux
lotée par la direction des travaux pu-
blics, sera lancée incessamment, avons-
de populations et de superfi-
cie. Elle garde, malheureuse- construites après
les pouvoirs publics. automobilistes. nous appris de sources concernées. Elle ment, la réputation d’une cité le séisme, mais
Devant l’urgence, ces derniers ont dû Devant cette situation, une commission touchera toutes les communes où ce «clochardisée» qui a opéré une l’aide proposée
tolérer ces obstacles n’importe com- composée de représentants des secteurs genre de dispositif est très fréquent pour extension «anarchique et (70 millions de
ment, en particulier devant les établisse- concernés s’est réunie récemment pour les raisons que l’on sait. Les élus ont désordonnée», selon des amé- centimes en trois
ments scolaires et le long des voies très étudier ce problème et prendre les me- déjà été instruits pour recenser une bon- nageurs. Les quelques
fréquentées en raison des accidents sures qui s’imposent. Il a été décidé ne fois pour toutes les points devant être constructions en dur réalisées tranches) s’est
mortels qui ont été enregistrés ici et là. d’éliminer complètement les ralentis- ciblés lors de cette intervention qui de- aux alentours n’ont guère pu avérée nettement
Cependant, il y a eu foisonnement de seurs en bitume et de les remplacer par vrait mettre fin à l’anarchie qui règne changer l’état des choses. insuffisante pour
modèles de ralentisseurs non- des moyens appropriés répondant aux sur ce plan-là. A.Y. C’est l’avis de tous les habi- le remplacement
tants que nous avons pu inter- de nos demeures».
roger, lesquels estiment que la
reconstruction tant annoncée
MANAGEMENT n’a pas eu lieu et que les 7 000 chalets de la région se dégra-
dent de plus en plus et représentent un réel danger pour

L’ENIR aux normes ISO de la qualité leurs occupants. «Les années se suivent et se ressemblent,
nous sommes livrés à nous-mêmes sans aucune assistance
ni solution définitive des pouvoirs publics. Certes, il y a eu
’Entreprise nationale d’in- vité de l’activité. Un proces- la place de cette EPE dans le ouvrages d’art et équipements des dispositions pour éradiquer progressivement ces ba-
L(ENIR),
tervention et de rénovation
dont le siège est à
sus dont l’accompagnement a
été assuré par un bureau
paysage économique régional
et national, comme le souhai-
socioéducatifs et sportifs.
Créée juste après le séisme de
raques, mais l’aide proposée (70 millions de centimes en
trois tranches) s’est avérée nettement insuffisante pour le
Oum Dou, près de Chlef, d’études algérien spécialisé taient ardemment les gestion- 1980, l’ENIR avait pour mis- remplacement de nos demeures», indiquent des pères de fa-
vient de décrocher la certifi- dans le domaine depuis juillet naires et travailleurs de cette sion première la démolition mille. D’autres enchaînent : «Le Gouvernement a égale-
cation qualité aux normes 2007. Il a été suivi en mai et entreprise publique, au des constructions endomma- ment décidé d’accorder aux propriétaires de ces habita-
ISO 9001-2008, à la faveur novembre 2009 par deux au- nombre de 476, issus de diffé- gées et de consolider celles tions des crédits bancaires à un taux bonifié (2%), mais les
des résultats obtenus en ma- dits menés par un organisme rents coins de la wilaya. qui ont pu résister aux vio- conditions d’octroi empêchent notamment les retraités et
tière de management et de international, qui ont abouti à Il faut dire que ces derniers lentes secousses. Elle avait les ménages à faibles revenus d’y souscrire». Un espoir tout
gestion de cet important outil la mise à niveau de son systè- ont réussi le pari de replacer pris part, notamment, à des de même pour absorber l’éclatement des familles, 2 000 lo-
de réalisation. C’est le fruit me management, conformé- leur outil dans le giron des actions du genre lors des gements sociaux sont en voie d’achèvement à la sotie nord
d’un long processus d’adapta- ment à la dernière version grands intervenants dans les inondations de Bab El Oued de la ville. Ces derniers vont pouvoir alléger ces construc-
tion aux nouvelles exigences ISO 2008. Il est évident que activités de réalisation et de et de Ghardaïa et du séisme de tions mais sans parvenir toutefois à les faire disparaître dé-
économiques et de compétiti- cela va consolider davantage construction des logements, Boumerdes. A.Yechkour finitivement du décor. A.Y.
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 10

JIJEL INFO
PEINES DE PRISON POUR VOL ET
CUEILLETE DES OLIVES À OULED SALAH (EL MILIA) ATTENTAT À LA PUDEUR

Retour aux sources


Le tribunal criminel de Jijel a
condamné, la semaine écoulée, le
prévenu K. Farès à une peine de 6 ans
de réclusion assortie d'une amende de
800 000 DA. Le prévenu, qui est déjà en
détention, était poursuivi pour vol
●Malgré les travaux d'aménagement des routes, les habitants attendent toujours l'AEP et le gaz de ville. commis de nuit avec effraction. Cette
affaire remonte aà la nuit du 24 au 25
ituée à l'extrême est des les frais quotidiens de déplacement avril dernier lorsqu'une série de vols

S frontières de la wilaya de Ji-


jel, à quelque 6 km du chef-
lieu de la commune d'El Milia, de
de leurs enfants scolarisés à El Mi-
lia. Chaque jour, au matin comme
en fin d'après- midi, les mêmes
avait touché des commerces de la ville
de Taher, à 20 km à l'est de Jijel. Des
produits dérobés dans ces locaux
laquelle elle dépend administrati- scènes de bousculades sont là pour avaient été retrouvés au domicile d'un
vement, Ouled Salah est une bour- rappeler qu'il est urgent de trouver ami du prévenu. Par ailleurs, la même
gade qui renoue ces jours-ci avec une solution à ce problème pour fa- cour a condamné le prévenu B. Salah
ses traditions ancestrales. A l'instar ciliter le transport des élèves de cet- à 7 ans de réclusion pour attentat
des autres localités de la région, ce te localité, longtemps marginalisée, à la pudeur contre mineur avec usage
vaste bourg de quelques centaines de l'avis même de ses habitants. Un de la violence et arme blanche.
d'habitants qui s'est vidé, faut-il le des fiefs de la guerre de Libération Les faits remontent à la journée du
dire, de sa population à la faveur nationale, Ouled Salah, qui se sou- 10 mars 2009 quand le parent d'un
de l'exode rural des années 1970- vient encore de ses martyrs en ce élève s'est présenté aux services
1980, mais aussi celui des années mois glorieux de novembre, a payé de la sûreté pour déposer plainte
1990, est en effervescence en cet le prix fort pour sa participation à la pour agression sexuelle contre son fils
automne, saison de la cueillette libération du pays. Cette localité de la part d'un inconnu. Ce dernier
des olives. Des familles entières, martyre, ayant subi le massacre de a violenté, à plusieurs reprises,
des femmes surtout, mais égale- sa population civile par l'aviation le pauvre garçon, allant jusqu'à le
ment des hommes, sont là à pied coloniale, était le point de passage et menacer de diffuser les photos

PHOTO: D.R.
d'œuvre depuis le début de ce mois de rencontre des valeureux combat- prises avec son téléphone portable.
pour cueillir les olives. Habitant tants de l'ALN. La cueillette des L'indélicat agresseur sera par la suite
pour la plupart d'entre elles la ville olives, coïncidant avec le mois de identifié, ce qui a permis à la police de
d'El Milia, où elles sont installées Le travail dans les champs a toujours été pénible novembre, est aussi vécue comme procéder à son arrestation. F. S.
avec leurs familles depuis des dé- un moment de remémoration de ces
cennies, de nombreuses femmes rallient chaque bitants de cette bourgade, tout comme ceux qui y événements. L'huile d'olive a toujours été un ali-
matin le douar natal, celui de leurs grands-parents reviennent pour la cueillette, sont toutefois satis- ment de substitution en ces temps-là où les vivres BAZOUL: NAISSANCE DE LA ZONE
pour être à l'heure et entamer une journée d'un tra- faits des nouvelles conditions dans lesquelles ils et le ravitaillement faisaient défaut. C'est un ali- D'EXPANSION TOURISTIQUE
vail harassant. «La cueillette des olives a toujours se déplacent. La route reliant la ville d'El Milia à ment de base qui fait partie des traditions culi-
été un travail pénible, voire une véritable corvée, Ouled Salah, en passant par la localité d'El Atka, a naires de la région. Pendant la guerre, l'Histoire re- La désormais ancienne zone
bien que cette tâche soit, depuis des lustres, an- enfin été aménagée après une longue attente de la tiendra que chaque combattant, chaque d'expansion touristique d'El Achouat,
crée dans nos traditions», témoignent des femmes population. Il ne reste que le bitume pour que cette moudjahid, selon des témoignages unanimes, dans la commune de Taher, dont les
de retour d'une journée de labeur. Chaque matin voie qui se prolonge jusqu'au bassin du barrage de avait sa petite bouteille d'huile d'olive dans la limites sont définies dans l'annexe du
que Dieu fait, ces femmes se lèvent tôt et s'effor- Boussiaba soit achevée. Les habitants ne cachent poche pour se nourrir en cas de besoin. Roger décret 88/232 du 5 novembre 1988
cent d'être à l'heure pour arracher une place à bord d'ailleurs pas leur satisfaction de voir enfin leur Trinquier, sinistre colonel de l'armée coloniale, portant déclaration des zones
d'un bus de transport qui fait la navette entre la vil- isolement rompu, non sans mentionner qu'ils at- qui avait été chargé par Challe, le non moins si- d'expansion touristique, portera le
le d'El Milia et le douar Ouled Salah. Les retarda- tendent toujours d'autres gestes de la part des res- nistre général de cette même armée, de comman- nom d'expansion touristique de
taires ne trouvent pas de place, nous indique-t-on ponsables locaux «pour (les) raccorder, pourquoi der le secteur d'El Milia, a reconnu dans ses mé- Bazoul, toujours dans la même
sur le lieu de départ de ce bus. Les bousculades pas, au gaz de ville et trouver une solution à l'ali- moires qu'il avait tenté de contrôler la cueillette commune. L'annexe du décret précité
sont parfois intenses entre des femmes qui s'em- mentation en eau potable». Le transport scolaire des olives dans la région, juste, avait-il avoué, pour vient d'être modifiée par le décret
pressent pour être à l'heure et entamer leur dure est également un souci pour les habitants; certains éviter que l'huile d'olive n'atterrisse dans les ma- exécutif 09/338 du 22 octobre 2009.
journée de travail. Depuis quelques temps, les ha- n'ont même pas les moyens de prendre en charge quis de la Révolution. Zouikri A. Selon les dispositions du nouveau
texte publié dans le n° 61 du journal
officiel, les limites ainsi que la
ÇA BRÛLE DU Retrait de confiance au sein de l'ONVT superficie de la nouvelle zone sont
définies au nord par la RN43,
CÔTÉ DE LA à l'est par l'oued Nil, à l'ouest par
N euf mois après son intronisation à la tête de la section térim du secrétariat général a été confié au secrétaire de wi-
MERCURIALE… terrorisme,
de wilaya de l'organisation nationale des victimes du laya chargé de l'organique et ce dans l'attente de l'organisa-
le secrétaire général fait déjà face à un mouve- tion d'une assemblée générale élective pour élire un autre
l'agglomération de Bazoul, et enfin
au sud par l'ex-RN43. L'évacuation
de cette zone d'expansion touristique
ET DU MOUTON ! ment de contestation au sein du conseil de wilaya qui secrétaire général. En conclusion, les membres signataires
compte 16 membres. Dans un rapport transmis à la secré- dudit rapport demandent à la secrétaire nationale d'entéri- des alentours du port de Djendjen
suppose que les terrains limitrophes
taire générale de l'organisation Fatma Zohra Felici, onze ner leur décision de retrait de confiance. Pour notre part
de cette infrastructure portuaire
Ç amais
brûle de partout, c'est du ja-
vu !» ne cesse-t-on de
s'exclamer partout dans cette ville
membres dudit conseil annonce leur retrait de confiance à
l'actuel secrétaire général.
nous avons contacté par téléphone, M. Hocine Ghouila
pour avoir son impression sur ce rapport. Notre interlocu- pourraient être, à l'avenir, intégrés
dans le plan d'aménagement de la
Le rapport des membres représentant les deux tiers du teur s'interrogera dans un premier sur la liste des signa-
livrée aux caprices d'une mercuria- zone extra-portuaire. Cette dernière
conseil, relate des «dépassements et un laisser-aller au dé- taires, et d'annoncer, que deux personnes portées sur cette
le qui ne cesse de voir les prix des permettra au port de mieux se préparer
triment des intérêts des familles de victimes du terroris- liste de signataires se sont par la suite déjugées.
produits de première nécessité aux bouleversements dans les
me». Depuis qu'il a été porté à la tête de l'organisation, Outre cela, il ajoutera que l'activité d'un membre du bureau
flamber. Dans les marchés des activités qui l'attendent dans un
ajoute le rapport, le secrétaire général est « toujours absent de wilaya signataire de la pétition est gelée. Pour ce qui est
fruits et légumes, c'est l'oignon, à proche avenir, une fois les travaux qui y
influant négativement sur l'image et la place de l'organisa- du rapport, il affirmera que les membres du bureau de wi-
70 DA le kilo, qui tient la dragée sont prévus, achevés. F. S.
tion au niveau de la wilaya » Le rapport fait suite à l'assem- laya peuvent exposer leurs problèmes dans le cadre de la
haute, alors que la patate est cédée blée tenue le 17 novembre dernier à l'issue de laquelle l'in- réunion prévue ce mardi 24 novembre. Fodil S.
à 60 DA le kilo. Pour le reste des
produits indispensables, l'envol des LOCALITÉ DE FAZA (EL KENNAR):
LES HABITANTS DEMANDENT
prix est une réalité qui donne le
tournis. La tomate est cédée à 50 CHAMPIONNAT INTER RÉGIONS UNE ANNEXE ADMINISTRATIVE
DA/kg, le chou fleur à 60 et les ha-
ricots verts à 80 DA pour ne citer
que ces produits dans la catégorie
Fortunes diverses pour la JSD et le CRBEM Les habitants de la localité de Faza,
dans la commune d'El Kennar,
des légumes. Les fruits, comme la es deux clubs de la wilaya évo- Le déclic attendu à l'occasion de son tains faux pas, notamment à domicile. espèrent que les pouvoirs publics
mandarine qui s'affiche à 130 DA L luant dans le championnat inter-
régions connaissent, depuis le début
match à domicile contre le NRBGra-
rem n'a pas eu lieu. Le CRBEM s'était
Ainsi, après sa belle prestation à l'ex-
térieur contre l'équipe de L'ASAïn
daigneront inscrire la réalisation
le kilo sont, quant à eux, intou- d'une annexe administrative de
chables, alors que du côté des de la saison, des fortunes diverses. Si incliné sur le lourd score de 3 buts à 0, M'lila, en remportant les 3 points du l'APC dans cette localité excentrée.
viandes, le refrain est le même avec la JSDjijel arrive encore à s'accrocher confortant ainsi sa peu enviable posi- match suite à la victoire par 2 buts à 0, L'éloignement du chef-lieu de
le poulet à 320 DA le «petit» kilo. au peloton de tête, le CRBEl Milia, tion en bas du classement. ce dernier week-end, le club s'est en- commune, allié au manque de moyens
Le veau ne cesse de grimper pour par contre, sombre au creux de la Le dernier déplacement à Ras El core une fois adjugé les 3 points du de transport, sont à l'origine de
se retrouver à 680 DA le kilo. A vague et se maintient depuis quelques Oued a été tout aussi désastreux pour match après le gain de la rencontre sur désagréments pour les habitants qui
l'approche de l'Aïd, les préoccupa- semaines au bas du tableau. l'équipe d'El Milia : une défaite sur le le score de 2 buts à 1 contre un autre doivent se déplacer pour établir des
tions des citoyens ont pris des pro- La formation d'EL Milia connaît de- score de 2 à 0. Une réaction des fans prétendant au titre, l'Entente de Collo. documents administratifs. L'ouverture
portions alarmantes concernant puis quelques temps des problèmes du CRBEM est plus qu'urgente, avant Ces victoires confortent la place de d'une annexe au niveau de cette
l'achat du mouton. Celui-ci ne coû- dans sa gestion, et rien n'a changé qu'il ne soit trop tard, pour redresser la second qu'occupe la JSD avec un re- localité, qui compte quelque 7 000
te pas moins de 20 000 DA, et seu- pour le moment, qui puisse rendre la barre et espérer au moins maintenir le tard de 2 points sur la tête du classe- âmes, permettra, outre la facilitation
lement le petit bélier. Celui de gros vigueur à cette équipe qui n'avait pas club dans cette division. Quant à la ment, l'Amel de Boussaâda, qui doit de la relation entre ces citoyens et
gabarit est à négocier au-delà des pour tradition de se «laisser-aller» au JSD, les résultats sont relativement se déplacer à Bir El Arch pour jouer l'APC, d'atténuer la pression sur le
30 000 DA. Ghada Z. point de camper à la lanterne rouge. acceptables jusque-là, en dépit de cer- son match de retard. F. S. siège du chef-lieu de commune. S. D.
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 11

RÉGION CENTRE

GRIPPE SAISONNIÈRE À AÏN DEFLA BOUFARIK


Le transport
Doses supplémentaires des étudiants
du vaccin antigrippal insuffisant
Cà rejoindre
haque matin, les étudiants habitant
Boufarik éprouvent toutes les peines
●Reléguée au second plan en raison du match Algérie-Egypte, la campagne de vaccination antigrippale l’université de Blida en raison
suscite ces derniers jours un grand engouement. de l’insuffisance du transport privé. En
effet, à la rareté des bus aux heures de

L
es établissements publics de pointe s’ajoute leur vétusté. Aussi, les
santé de la wilaya de Aïn Defla tristes bousculades au seul arrêt qui exis-
poursuivent la campagne na- te font légion. C’est que de nombreux
tionale de vaccination contre la étudiants en provenance d’Alger et de ses
grippe saisonnière pour la deuxième environs transitent par Boufarik. Ils des-
semaine consécutive, a-t-on appris cendent à la gare ferroviaire et se dirigent
auprès d’un responsable de la direc- vers la station de bus se trouvant juste à
tion de la santé et de la population. proximité. «C’est pour nous un bon rac-
Celle-ci, pour rappel, a été lancée le courci qui nous évite d’aller jusqu’à la
15 du mois courant pour une durée gare de Blida pour ensuite regagner
de trois jours ouverts en cas de né- l’université dans les bus des œuvres uni-
cessité et elle destinée essentielle- versitaires», nous dira un étudiant qui
ment au personnel médical, aux ma- souhaite que ces dernières mettent à leur
lades chroniques ainsi qu’aux disposition quelques bus à leur descente
enfants âgés entre six mois et deux du train à Boufarik pour gagner du
ans. Reléguée au second plan par les temps. En réponse à cette doléance, M.
citoyens concernés au début de son Temar, chef du département contrôle et
lancement en raison de l’événement coordination aux œuvres universitaires
footballistique (qualification de de Blida, nous précisera : «Notre mission
l’équipe nationale au Mondial consiste à assurer le transport des cités
2010),la campagne de vaccination universitaires vers les campus. Aussi, les
antigrippale suscite ces derniers étudiants n’ont qu’à descendre à Blida
jours un grand engouement, obli- pour prendre nos bus devant les cités de
geant les services compétents à pro- Ben Boulaïd et des rosiers.» Quant à l’in-

PHOTO : D. R.
longer la durée de ladite campagne, suffisance du transport privé, le chauf-
a déclaré le même chef de service feur d’un fourgon nous dira : «Ce problè-
qui précisera que la population ci- me ne se pose qu’à 7h40mn au moment
blée est estimée a plus de 12 000 où les étudiants quittent le train. Le reste
personnes dans la wilaya de Aïn De- La campagne de vaccination reprend de plus belle du temps, le transport est largement as-
fla. Signalons que la wilaya a béné- suré par nos fourgons.» Anis B
ficié de 28 000 doses, renforcées par poursuit dans des conditions ordi- à Khemis Miliana, laquelle a acquis appelant la direction de la santé et
des quantités supplémentaires au naires, a affirmé le même interve- une quantité de 350 doses seulement de la population à faire bénéficier
bénéfice des établissements publics nant, qui déclare que l’EPH du chef- alors que 1000 personnes au moins toute la population désirant se pré-
de santé localisés notamment au ni-
veau de la commune de Khemis Mi-
lieu de wilaya a vacciné 800
personnes en une seule journée.
attendaient leur tour, a indiqué une
employée sur place. Les quantités
munir contre ce virus ou à autoriser
la vente libre du vaccin antigrippal MÉDÉA
liana où l’on enregistre le plus grand
nombre de personnes concernées
Néanmoins, une tension a été signa-
lée au niveau des polycliniques,
supplémentaires permettront sans
doute de satisfaire la demande en
dans les officines Aziza L.
Le geste
exemplaire
par cette campagne. Celle-ci se comme celle de Sidi Maâmar située cours alors que des voix s’élèvent,

CHEBLI (BLIDA) La cimenterie de Meftah à l’arrêt de l’association


Un marché qui pose «Ahl El Kheïr»
problème U ne forte déflagration a surpris, il y a quelques
jours, les habitants de Meftah, une localité si-
tuée à l’extrême est de la wilaya de Blida et à
évaluer les dégâts et les pertes subis suite à cet inci-
dent. Nous apprenons par ailleurs que l’usine en
question, dont le capital est détenu à 35% par le
Les habitants de la cité du 5 juillet 1962 et de
quelques kilomètres de la wilaya d’Alger et de
Boumerdès. En effet, il était 22h00 lorsqu’un fort
groupe français Lafarge est à l’arrêt depuis l’inci-
dent, jusqu'à nouvel ordre. Cela intervient au mo-
L ’association «Ahl El Kheïr» de la vil-
le de Médéa, malgré ses petits
moyens n’a pas lésiné pour venir tou-
celle du stade de Chebli, se plaignent des écho d’une explosion a été entendu dans toute la ré- ment où il y a une forte demande de ciment sur le jours en aide aux familles démunies. Ses
désagréments causés par le «marché» des ma- gion, faisant penser à un acte terroriste. Heureuse- marché national que l’offre des cimenteries peine à actions principales sont axées sur des
tériaux de construction qui s'est implanté ment qu’il y avait plus de peur que de mal puisqu’il satisfaire, surtout quand on sait que notre pays est aides en produits alimentaires aux néces-
presque sous leurs balcons depuis plus d'une s’agissait finalement d’un incident technique qui un vaste chantier. Cet arrêt va priver le marché na- siteux, des aides financières aux per-
année. Quotidiennement, et de jour comme de est survenu dans la tour de préchauffage de la ci- tional de 3000 tonnes de ciment/jour et contribuera sonnes nécessitant des interventions chi-
nuit, ces cités, jadis si calmes, connaissent un menterie de Meftah suite à une accumulation de certainement à accentuer la crise, en attendant le rurgicales coûteuses. Aussi, les membres
va-et-vient incessant d'engins lourds polluants gaz. Les dégâts sont uniquement matériels et ne début de la commercialisation du ciment importé, volontaires de cette association ont
et assourdissants qui entrent et sortent de cet concernent que l’entreprise. Une commission est prévue pour la fin du mois en cours. contribué à la concrétisation d’une ving-
espace commercial jugé par les plaignants trop installée pour rechercher les causes de l’incident et Mohamed Benzerga taine de mariages collectifs réalisés en
proche des habitations. Ils craignent surtout 2008 et 2009. Selon son président, Nour-
pour la santé de leurs enfants et des personnes redine Bengherbia, une autre action hu-
âgées. Au bruit insupportable des moteurs qui
empêche ces citoyens de se reposer, s'ajoute la
BLIDA manitaire sera entamée cette année à
l’occasion de l’Aïd El Kebir pour appor-
poussière du ciment et du sable, source de cer-
taines maladies respiratoires, cutanées et oph- Quand les démunis oublient leur misère ter la joie et le bonheur à plusieurs orphe-
lins.
talmologiques. Les habitants de ces cités se
sont plaint, par écrit, à l'APC de Chebli, à la daï-
ra de Bouinan, à la wilaya de Blida et à la direc-
L es habitants des quartiers po-
pulaires et déshérités de la vil-
le de Blida ont «suspendu» le
les impasses de Ben Achour, fai-
sant oublier à ses habitants la
malvie à laquelle ils font face au
des particuliers, les mobylettes,
bicyclettes et «pétarocyclettes»,
sont tous parés d’un symbole,
En effet, vendredi dernier, la grande
mosquée El Nour a abrité une cérémonie
de remise de bons pour une vingtaine de
tion de l'environnement. Aucune mesure n'a temps des revendications so- quotidien. Les fenêtres des mai- d’un bout d’étoffe qui illustre les moutons au profit de veuves chargées de
été prise à ce jour. Les résidants de ces cités ne ciales et oublié les misères du sons sont aussi pavoisées et ré- couleurs nationales . Ben Achour, familles nombreuses sans ressources. Ce
sont pas contre ce type de commerce ; au quotidien pour se vouer à un seul sonnent du triptyque phonétique : où la misère bat son plein , en rai- geste salutaire et exemplaire a chauffé le
contraire, cette activité a donné, certainement but : fêter la victoire des Verts au «one, two, three, viva l’Algérie». son du manque de commodités cœur de ces mères venues recevoir des
de la vie à la commune sur le plan commercial, Soudan. Ben Achour, un méga Beaucoup de jeunes des quartiers les plus élémentaires a momenta- mains des bienfaiteurs ce beau cadeau
mais ils estiment que son emplacement n'a quartier de plus de 20 000 habi- ont cotisé, raclé, pour certains nément oublié, avec ses 20 000 qui fera un énorme plaisir à leur progéni-
pas été bien étudié. Le bruit continu et la pous- tants vit depuis la rencontre du d’entre eux, leurs fonds de tiroirs habitants «branchés foot», l’es- ture. Les nombreux invités et donateurs
sière ambiante, cause probable de différentes Soudan à ce jour au rythme des , pour acquérir un drapeau, plus pace de ces quelques jours, ses des fonds qui ont assisté à l’évènement
maladies, rendent la situation invivable. Ils de- fêtes où la misère quotidienne long, plus large que celui de la déboires. Bien que de tout temps ont, les yeux pleins de larmes, apprécié
mandent aux autorités concernées de mettre n’est qu’un petit détail. Sur les fa- ruelle voisine, de l’impasse d’à- qualifié de quartier frondeur,ses cet élan de solidarité qui fait revivre des
un terme à leur calvaire et de leur rendre le cal- çades des boutiques, des mai- côté ou même celui accroché au habitants insistent pour clamer traditions et des coutumes ancestrales.
me dont ils jouissaient auparavant dans leurs sons, rien n’altère les drapeaux seuil du quartier. Quelque part, «quand c’est nécessaire, nous ne Donc un grand bravo à cette association
cités, en prenant la décision qui s'impose vis-à- aux couleurs nationales qui ont sur un guidon, un volant, à ratons pas le coche pour expri- et bonne continuation. A.Teta
vis de ce problème de préservation de leur en- garni ces derniers jours les l’avant, à l’arrière, les transports mer notre nationalisme».
vironnement. Rahmani Mohammed grandes artères, les petites rues et en commun, les petits véhicules Mohamed Abdelli
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 11

RÉGION EST

SÉNATORIALES FLN À CONSTANTINE 3e SEMAINE DE GRÈVE


DANS L'ÉDUCATION
Rabah Boussouf Sit-in des enseignants à Jijel
es dizaines d'enseignants des différents paliers de l'enseignement ont

l’emporte à l'arraché L observé, hier matin, un sit-in devant le siège de la direction de l'éduca-
tion à Jijel. Les enseignants affiliés au Cnapest pour le cycle secondaire
et à l'Unpef pour les deux premiers paliers de l'enseignement soutiennent la
décision de poursuivre le mouvement de grève jusqu'à la satisfaction des
principales revendications des deux syndicats. Concernant le Cnapest, qui
avance une participation de 81,78% durant les deux semaines de grève qui a
●Il a fallu aux 64 élus FLN de la wilaya un deuxième tour pour départager touché l'ensemble des 32 lycées de la wilaya, celui-ci réitère son attachement
le P/APW et le Mouhafedh. au travail avec l'Unpef et se félicite de l'esprit syndical qui a caractérisé les
membres du bureau national. Le Cnapest dénonce, par ailleurs, les ma-
'est jusque tard dans la par les candidats à travers les nœuvres tendant à diviser l'unité des enseignants. L'Unpef, avance de son

C soirée de samedi que le


nom du candidat FLN
aux sénatoriales du 29 dé-
12 communes de la wilaya
pour recueillir en leur faveur
les voix de leurs pairs. Cepen-
côté un taux de suivi de la grève de 97%, et appelle les enseignants à prendre
garde à ceux qui travaillent pour casser le mouvement. Hier, et alors que cer-
tains croyaient à une reprise des cours, les parents ont été déçus de voir leur
cembre prochain a pu être en- dant, et en attendant la date ul- progéniture rebrousser chemin pour cause de persistance de la grève. Les
fin révélé. Le président de time du 29 décembre, des pouvoirs publics sont appelés à tendre l'oreille à ces revendications pour évi-
l'APW de Constantine, Ra- tractations «sourde» sont ter une année blanche aux élèves. Fodil S.
bah Boussouf, a remporté à d'ores et déjà à l'ordre du jour
l'arraché le ticket pour les sé-
natoriales. C'est dire toute la
des représentants des partis
politiques en course, lesquels, Participation record à Souk Ahras
tension et les âpres discus- chacun de son côté, promet-
es déclarations de Benbouzid, communiquées par le biais de l'ENTV,
PHOTO: B. AHCENE

sions qui ont prévalu à cette tent de grandes surprises. Le


élection, laquelle, en présen- candidat RND, Saïd Rédoua- Létablissements
n'ont pas réussi à dissuader les enseignants grévistes de Souk Ahras. Les
scolaires, tous paliers confondus, paralysés depuis quinze
ce de tous les élus du parti, au ne, membre à l'APW, élu le 7
nombre de 64, avait exigé la du mois en cours, et celui du jours, maintiennent le bras de fer, en attendant les décisions devant émaner de
tenue d'un deuxième tour FNA, Saïd Derdour, membre leurs représentants syndicaux. Le taux de suivi du débrayage a oscillé, hier,
pour départager les deux can- de l'APC, ont déjà amorcé le entre 90 et 100% dans la majorité des lycées, CEM et écoles primaires. Ces
didats restés en lice, en l'oc- La Mouhafadha a connu des joutes serrées dernier virage d'une course dernières ont enregistré, pour la première fois dans les annales du secteur de
currence le P/APW, candidat officiel du Belkhadem, stipulant les dispositions qui s'annonce très difficile au vu du tra- l'éducation à Souk Ahras, un taux record de 88,93%. La direction de l'éduca-
FLN, et le mouhafedh de Constantine du renouvellement partiel des candida- vail de coulisse mené habituellement à tion estime, quant à elle, le taux global du suivi du mot d'ordre de grève à
Ahmed Habbachi. Notons que les pri- tures du FLN au sénat, entre pas moins Constantine. D'aucuns craignent que moins de 44%. A. Djafri
maires FLN ont été supervisées par de 9 candidats inscrits dans cette cour- les négociations entre ces deux forma-
deux membres de la commission exé- se. Les élections, qui se sont déroulées
cutive nationale, Abdessami Foudhil et dans «un climat des plus sereins et dans
tions politiques (RND et FNA) vien-
nent perturber les desseins du FLN qui, Protestation à Mila
Azziz Djohri, qui avaient à arbitrer, le respect de la discipline du parti», trop sûr de lui peut-être ou des ses petits
rès de 300 fonctionnaires (tous personnels confondus), affiliés à l'Unpef,
conformément à l'instruction n°12 du dira A.Hebbachi, ont été précédées par
31 octobre 2009 signée par Abdelaziz une campagne menée tambour battant
calculs sinon, a pris tout son temps pour
désigner son candidat. Dj. Belkadi
P le Cnapest et le Satef, ont observé hier un sit-in de protestation devant le
siège de l'éducation. Cette action, a indiqué Abdelouahab Lamri Zeggar, co-
ordinateur de wilaya de l'Unpef, entre dans le cadre du durcissement de la
… À ANNABA protesta et se veut une réponse tranchée aux tentatives visant à briser l'élan de
la grève. Laquelle grève, «a paralysé, en cette journée, la totalité des établis-

Le président de l'APW, out


sements scolaires dans les trois paliers», ont affirmé les représentants desdits
syndicats. Le coordinateur des wilayas de l'Est, liguées à l'Unpef, Amar Na-
mous, relève que l'idée de solliciter l'intervention du président de la Répu-
blique, par le biais d'un mémorandum qui devrait être remis, en premier lieu,
'est finalement le président de l'assemblée populaire com- candidat malheureux dans ces joutes en ce qui concerne le à la direction de tutelle, obéit à l'impératif d'inciter le premier magistrat du
C munale de Berrahal qui représentera les chances du parti
FLN aux élections du renouvellement de la moitié du conseil
FLN est sans conteste le président de l'APW qui n'a eu que 3
voix, la vice présidente de cette assemblée n'a pu glaner,
pays à l' «ouverture d'un dialogue franc et responsable avec les syndicats au-
tonomes en vue de désamorcer le bras de fer». Il y a lieu de relever aussi que
de la nation pour la wilaya de Annaba. Candidat heureux, Dib quant à elle, que sa propre voix. Il s'agit d'un verdict qui susci- le débrayage, qui en est à sa 3e semaine, a, selon nos interlocuteurs, «atteint le
Nourreddine a été élu, samedi dernier, à bulletin secret avec te à la fois interrogations et étonnement concernant la seuil maximal des 100%». M. Boumelih
45 favorables, suivi du P/APCde Sidi Amar, Djelleb Salah conduite des affaires du vieux parti. Le candidat du FLN, Dib
(37 voix), et ce à l'issue de deux tours, le premier étant annulé Nourreddine, affrontera deux autres postulants au poste de
faute de quorum. Dib Nourreddine a surclassé les 7 candi- sénateur Tayeb Beldi du RND et Tebessi Med-Larbi du MSP Le secteur paralysé à Annaba
dats FLN pour l'unique poste de sénateur qui sera disputé lors du dernier round des élections prévues le 29 décembre
avec les autres prétendants issus des partis RND et MSP. Le prochain. T. G. a troisième semaine de la grève a été entamée, alors que les enseignants
L des trois paliers scolaires ont observé hier un sit-in devant le siège de la di-
rection de l'éducation de la wilaya de Annaba, où une plateforme de revendi-
…ET À SOUK AHRAS cations socioprofessionnelles a été remise au représentant de Benbouzid à
Annaba. Tout en déplorant la politique adoptée par le département de Ben-

Fin du suspense bouzid, les centaines de protestataires ont insisté sur la continuité de leur mou-
vement de grève, et ce jusqu'à satisfaction de leur revendication. Ahmed Hat-
tab, secrétaire national chargé de la formation au Cnapest, affirme que le taux
du suivi de la grève a atteint les 90% dans les trois paliers. M. -F. G.
li Araâr, P/APC FLN de M'daourouch, qui est à son pour ces trois principaux pouvoir incolore et inodore,
A Heddada, a été élu, lors troisième mandat et candidat candidats, sont différem- ce sont plutôt les consor-
des primaires des sénato-
riales organisées samedi der-
capable de drainer les édiles
d'au moins 14 communes de
ment perçues par les obser-
vateurs locaux et la classe
tiums d'intérêt qui auront, à
l'instar des élections précé- « Situation catastrophique »
nier, avec 48 voix sur 84 vo-
tants inscrits sur la liste des
la région ouest de la wilaya.
Le non moins tenace Larbi
politique. Pour certains c'est
l'alliance présidentielle qui
dentes, le dernier mot. Celui
qui promet le plus de pré- à Constantine
élus locaux de même obé- Kheraïfia comptera sur ses revient en force pour mieux bendes, de dividendes et qui
dience. Dépassant de loin pairs de l'APW et certaines gérer le système des quotas en fait acte sera plébiscité e directeur de l'éducation de la wilaya de Constantine, Abdellah Allam, a
ses concurrents, l'heureux organisations de masse qui entre trois formations que quitte à l'adapter, pour la cir- L qualifié la situation actuelle du secteur de catastrophique en conséquence
de la grève des enseignants des trois paliers, et qui se poursuit pour sa troisiè-
prétendant au siège de la lui sont proches pour briguer l'on croit toujours capables constance, au profil recher-
première chambre aura une place parmi ceux qui lé- de se maintenir en supports ché. N'est pas crédule l'hom- me semaine d'affilée. Lors d'une conférence de presse animée, hier matin,
comme rival principal Lem- gifèrent pour le pays. Les pour la politique officielle. me de la rue non plus. une heure après le sit-in tenu devant le siège de la direction de l'éducation par
barek Smaâli, le maire de joutes, qui s'annoncent rudes Pour ceux qui croient en un A. D. les enseignants grévistes affiliés au Cnapest et à l'Unpef, le premier respon-
sable du secteur est revenu longuement sur les communiqués du gouverne-
ment et celui du ministre de l'Education relatifs au traitement des revendica-
COLLISION ENTRE UN CAMION ET UN BUS tions des syndicats autonomes. «Nous avons rencontré les représentants des
deux syndicats et nous leur avons signifié que leurs préoccupations seront

19 blessés dont certains prises en charge conformément à l'engagement donné par les pouvoirs pu-
blics», a-t-il déclaré, tout en appelant les enseignants à reprendre les cours

dans un état grave


pour l'intérêt des élèves avant que les choses n'atteignent le seuil critique. Sur
ce point, tout en qualifiant le mouvement d'illégal, le DE ne manquera pas de
citer l'état psychologique difficile dans lequel se trouvent les élèves des
'on apprend de témoins oculaires, cité Zouaghi, à constantine. Ayant perdu ont fait au moins 19 blessés, dont cer- classes d'examen (terminale et 4e année moyenne). Abdellah Allam a expri-
L qu'hier, précisément à 12h 30, un ca-
mion semi-remorque de marque Volvo,
le contrôle, le mastodonte est allé bruta-
lement percuter un véhicule léger de
tains dans un état plus ou moins grave ;
Les victimes, dont l'âge varie entre 13 et
mé son inquiétude sur les risques de débordement, surtout que des conflits
ont été enregistrés entre enseignants grévistes et non grévistes. L'on apprend
transportant des pipelines, a raté le vira- marque Hyundai, type Atos et un bus 64 ans, ont été évacués vers le CHU de sources dignes de foi que suite au sit-in tenu, hier, trois interpellations ont
ge au niveau du chemin dit les Eucalyp- 100 V8, de transport en commun. Ce Benbadis de Constantine. Une enquête été enregistrées parmi les enseignants. Il s'agit de deux membres de l'Unpef
tus, à proximité du rond-point Massinis- dernier a reçu, de plein fouet, les pipe- a été ouverte pour connaître les tenants et un autre du Cnapest qui ont été conduits au siège de la sûreté de wilaya
sa, à Aïn El Bey, sur la route menant à la lines, lesquels, pénétrant à l'intérieur, et aboutissants de cet accident. F. H. pour audition. S.Arslan
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 11

RÉGION OUEST

BÉNI-SAF EL BAYADH BECHAR


Un 25ème
cas de grippe 761 000 hectares de Une diplômée
H1N1 confirmé universitaire crie
Un 25ème cas de grippe H1N1 a
été confirmé hier à Béni-Saf. Il
s’agit d’une fillette de 9 ans.
terres mises en défens à l’injustice
Deux jours auparavant, trois ●Les travaux de mise en défens en milieu steppique portent sur des opé- ls sont des centaines titulaires de diplômes universitaires de
autres cas avaient été
confirmés parmi des
personnes suspectées de
rations de reboisement et de plantations d'espèces fourragères
et arboricoles rustiques qui se sont adaptées aux conditions climatiques
I diverses filières issus chaque année de l’Université de Be-
char à être confrontés à l’épineux problème du chômage et
sans perspective d’insertion professionnelle pour l’écrasante ma-
l’être. locales. jorité. L’unique palliatif qui s’offre à ces jeunes diplômés en
Il s’agit d’un écolier d’El désarroi reste la formule du pré-emploi. Mlle Amel A. à l’instar
Farabi, l’école la plus vec un rythme de réali- de tant d’autres, titulaire d’un DES en biologie «option biochi-
pourvoyeuse de cas, d’une
jeune femme âgée de 28 ans
du quartier Sid Sohbi et, fait
A sation d’un million
d'hectares de terres
mises en défens en milieu step-
mie» après quatre années d’études, n’a pu trouver un emploi
stable dans le marché du travail. Elle a travaillé à l’hôpital «240
Lits» dans le cadre de la formule du pré-emploi de 2006 à 2008
peu rassurant, l’on enregistre pique, le HCDS compte ainsi mais sans aucune possibilité de réintégration permanente au sein
pour la première fois un cas mener à terme la lutte contre la de la structure hospitalière. Réaffectée de nouveau au même éta-
parmi les collégiens alors que désertification. Entamés de- blissement toujours dans le cadre de la même formule par
jusqu’à présent seuls des puis le début de l'année 2008, l’ANEM depuis mars 2009, elle exprime aujourd’hui sa désillu-
écoliers étaient atteints. Sur ces travaux portent sur des sion et crie à l’injustice dont seraient victimes ses camarades di-
les 25 cas, l’on comptabilise opérations de reboisement et plômés qui sont exclus, dit-elle, du monde du travail. Elle affirme
17 élèves depuis la de plantations d'espèces four- cependant que le secteur de la santé publique préfère recourir et
confirmation du premier cas ragères (a triplex) et arbori- lancer des recrutements en personnels paramédicaux, de techni-

PHOTO : ABDELKRIM
le 21 octobre dernier. M. K. coles rustiques, tels l'olivier, et ciens et techniciens supérieurs par voie de concours. En outre,
le pistachier, qui se sont parfai- dans la foulée, la jeune biologiste a posé clairement la probléma-
tement adaptées aux condi- tique de la non reconnaissance de l’équivalence du diplôme uni-
RELIZANE tions climatiques locales très versitaire de D.E.S (quatre années d’études) par la Fonction pu-
rigoureuses en hiver plus parti-
Démantèlement culièrement. Dans le cadre du
blique alors que cette reconnaissance serait reconnue aux
titulaires du D.U.A. dont la durée des études est pourtant de trois
d’un réseau Programme de proximité de
développement rural intégré
La wilaya d’El Bayadh a pu bénéficier de 28 projets inscrits au titre années, affirme-t-elle. M. Nadjah
de la lutte contre la désertification, dans le cadre du PPDRI
de vol de (PPDRI), ce secteur a pu béné-

voitures
ficier de 35 projets et de 28
autres inscrits au titre de la lut-
sonniers aux populations des
zones rurales et de l’autre sur
sur les 7 millions d'hectares de
terres arides aux sols stériles
Le secteur du Transport
Présentées au parquet de
te contre la désertification. Le
lancement des travaux de mise
des plantations pastorales sur
25 000 autres hectares de
dans sa partie semi steppique
et saharienne.
se renforce
Relizane pour constitution en défens porte, d'un côté, sur terres. L'objectif prévu de 1 100 000
d’association de malfaiteurs e secteur du Transport va se renforcer avec la mise en service
et vol, quatre personnes
la mise en défens de 761 000
hectares de terres en milieu
Il faut savoir que la wilaya d'El
Bayadh ne compte que 761
hectares à préserver contre
l'avancée du sable est fixé
Lpremière
prochaine d’un établissement public de transport urbain. La
livraison de vingt-cinq autocars affectés et mis en circu-
âgées entre 26 et 34 ans ont steppique et semi saharien, of- 000 hectares de terrains de par- avant l'échéance de la prochai-
été écrouées. lation par cette unité va entraîner la création d’une centaine
frant ainsi plus d’emplois sai- cours, occupés par les éleveurs ne année. Hadj Mostefaoui
Agissant sur une plainte d’emplois, engendrant des retombées sociales positives pour la
déposée par un citoyen wilaya, souligne-t-on. Le parc des autocars a été choisi au niveau
de la zone industrielle et les anciens locaux de l’entreprise pu-
agressé et délesté de sa
voiture, les éléments de la
NAÂMA blique ENAPAT abriteront l’administration de cet établissement
de transport. En outre, on a appris que la ville de Bechar a été re-
police judiciaire ont réussi
d’appréhender l’auteur en
possession du véhicule.
L’intégration de la pisciculture tenue parmi les huit projets d’acquisition de tramways prévus par
la loi de finances 2010. L’étude de ce projet a été confiée à une
entreprise étrangère. M. Nadjah
Passé aux aveux, l’auteur, le e secteur de la pêche a entrepris la mise en communes de Tiout, Ain Benkhelil, Ain-Sefra et
dénommé F.M. (33 ans), n’a Lperficie
place d'une ferme d’aquaculture sur une su- Asla, 10 000 alevins venus du centre de Meroua-
pas tardé à dénoncer ses trois
acolytes.
de 10 ha, inscrite dans le programme des
Hauts-Plateaux pour un budget initial de 50 mil-
na ont été injectés dans les bassins au profit des
agriculteurs.
TISSEMSILT
Les quatre complices sont
avérés des personnes très
lions de DA. En attendant la réalisation de cette
infrastructure piscicole, la direction locale a pro-
Un complément nutritif en vue de garantir la sé-
curité alimentaire, de satisfaire la demande loca-
L’ANGEM prévoit 6 000
connues dans le milieu de la
criminalité. I. B.
cédé, dans un premier temps, à l'ensemencement
des bassins d'irrigation à travers plusieurs péri-
le et pour une amélioration des revenus des agri-
culteurs, mais aussi une bonne fertilisation des postes d’emploi
mètres agricoles par trois espèces de carpe, no- terres irriguées par l’eau d’élevage de poissons.
our créer des petits projets générateurs de revenus, plus
HASSI ZAHANA tamment par le tilapia. A ce propos, dans les D. Smaili
P de 6 000 dossiers ont été déposés au sein de l’ANGEM
dont 2 065 financés. Pour ce qui est du micro crédit allant de
(SIDI BEL ABBES) TINDOUF 50 000 DA à 400 000 DA, 1 378 dossiers sur 1 553 ont bénéficié
Saisie de 300 de l’attestation d’éligibilité alors que les banques ont financé

chardonnerets Où iront les eaux traitées ? près de 300 projets seulement. Dans le cadre d’encourager l’em-
ploi domestique, dans le milieu rural en aidant la femme au foyer
à contribuer au budget familial en se déversant dans le petit éle-
vage, l’apiculture, le tissage et la couture, près de 3 000 dos-
Les éléments de la
gendarmerie nationale de la C omment
«rigation?». réutiliser les
eaux traitées pour l’ir-
C’est pour être
Si l’impact sur le plan
environnemental est
coles exige beaucoup de pré-
cautions, selon M. Zareb qui a
précisé qu’elle est déjà formel-
siers sont jugés éligibles dont 2 065 financés. Afin de réduire
le taux de chômage, l’ANGEM prévoit le financement de plus de
commune de Hassi Zahana
ont procédé, hier, à la saisie fixés sur ce point que les ser- certain, il n’en demeure lement interdite pour la culture 4 000 projets à travers les communes de Bordj l’Emir Abdelka-
de quelque 300 vices agricoles de Tindouf ont pas moins que maraîchère. Elle relève, par der, Lardjem, Bordj Bounaama, Maacem, Ammari, Sidi Boutou-
chardonnerets, une espèce sollicité les services de l’Insti- ailleurs, d’une commission chent et Sidi Slimane. Boudiaf El Hadj
l’investissement
d’oiseaux protégée par la tut national des sols, de l’irri- plurisectorielle : hydraulique,
gation et du drainage (INSID) consenti pour la station agriculture, environnement et
réglementation en vigueur.
L’opération de saisie a été d’Alger. Ce dimanche, le chef et cette quantité d’eau santé. Le code des eaux qui BENI MAÏDA
perdue ne laissent pas
effectuée lors d’une opération
de contrôle qui s’est soldée
de département irrigation/drai-
nage, M.Zareb Djamel et l’in-
génieur en hydraulique agrico-
indifférents les pouvoirs
doit spécifier son utilisation
n’est pas encore au point.
«Cette expérience peu répan-
La radio scolaire est née
par la mise en détention publics qui espèrent la
provisoire des braconniers en le, Mlle Ouerd, sont donc due à l’échelle nationale est assan M’hamed, directeur de l’école Ali Bey, continue de fai-
venus pour se faire une idée sur rentabiliser. encore au stade embryonnai- H re servir son établissement scolaire comme modèle en matiè-
attendant leur comparution
devant le tribunal de Ben les périmètres agricoles proje- re», a rappelé le représentant re de créativité et veille à ce qu’elle soit une véritable pépinière
Badis. tés à la lisière de la station de moment, est déversée dans la de l’INSID en reconnaissant d’âmes talentueuses, disciplinées et persévérantes. En effet, c’est
Les chardonnerets, qui lagunage et aussi sur les eaux nature. Si l’impact sur le plan que l’avantage pour Tindouf l’unique école qui a créé une radio scolaire animée à tour de rôle
étaient destinés à la traitées qui pourraient servir à environnemental est certain, il est l’absence des métaux par les élèves durant les séances de récréation. Cette radio scolai-
commercialisation sur le leur irrigation. La station, réa- n’en demeure pas moins que lourds qui présentent de gros re, qui est mise en place notamment pour enrichir les connais-
marché, ont été relâchés lisée à environ 3 km à l’est de l’investissement consenti pour risques même pour le sol. Les sances de l’enfant, diffuse les informations des évènements qui
systématiquement dans la la ville et mise en service le 5 la station (86 milliards de cts) deux délégués de l’INSID vont se produisent instantanément au sein de l’école, notamment ceux
nature par les services de la juillet passé, traite 6000 et cette quantité d’eau perdue séjourner quelques jours à Tin- qui concernent les élèves et les enseignants (maladie, absence,
Conservation des forêts, m3/jour. «Une quantité équiva- ne laissent pas indifférents les douf pour procéder à diverses nouveau-né, visites, etc.). Pour enraciner le patriotisme et
selon la gendarmerie lente à celle utilisée pour pouvoirs publics qui espèrent analyses du sol et de l’eau trai- l’amour du pays chez les élèves, l’école a mis en place au sein de
nationale. l’agriculture», d’après le DRH la rentabiliser. Cependant, sa tée avant de pouvoir se pronon- cet établissement un club dénommé Maatir Ethaoura (la prouesse
M. A. par intérim, mais qui, pour le réutilisation à des fins agri- cer. M. Milagh de la guerre de libération). B. E. H.
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 11

TIARET INFO
CAMPAGNE LABOURS SEMAILLES JUSTICE
OUVERTURE DE LA 3ème
55.000 quintaux SESSION CRIMINELLE
as moins de 88 affaires sont inscrites à l’ordre du jour de

de semences livrés
P la 3ème session criminelle 2009 au niveau de la cour de
justice de Tiaret. Depuis dimanche, une organisation inter-
ne nettement meilleure était perceptible dans les travées de
la cour. Une session qui se poursuivra jusqu’au 28 dé-
cembre. Beaucoup d’affaires (quatorze) dont celles liées
●La CCLS de Tiaret, qui avait tablé sur un objectif de 40.000 quintaux, a déjà livré à 1023 aux crimes, avec préméditation ou survenus sans intention
de donner la mort, attentat à la pudeur, constitution de
agriculteurs pas moins de 35.000 quintaux et table, dira son directeur D. Djeli, d’atteindre groupes de malfaiteurs, incendie volontaire, vols qualifiés,
les 60.000 quintaux alors que l’année dernière elle n’en avait livré que 22.000. infanticide, rapt et séquestration, falsification de docu-
ments et imitation de signature, y figurent. L’affaire liée à
55.000 quintaux de semences traitées, l’imitation de la signature de l’ex-wali, et dans laquelle sont
toutes variétés confondues, ont été impliqués des responsables locaux, reste de loin l’une qui
pour l’heure livrées par les trois co- retient le plus d’attention. Affaire controversée induite par
opératives de céréales. Quantité loin l’apposition de la signature de monsieur Brahim Mered au
des objectifs tracés par les respon- bas d’un document autorisant indument l’extraction de
sables mais de loin supérieure à celle sable à Z’malet El Emir Abdelkader. L’ex-directeur de l’hy-
de la précédente année agricole. La draulique, actuellement en poste à Souk Ahras, est cité tout
CCLS de Tiaret, qui avait tablé sur un autant que le DRAG et certains fonctionnaires de la wilaya
objectif de 40.000 quintaux, a déjà li- et de la DHW. Une session ou même des affaires de terroris-
vré à 1023 agriculteurs pas moins de me ont été enrôlées. Les personnes impliquées comparaî-
35.000 quintaux et table, dira son di- tront pour avoir financé le terrorisme. A. F.
recteur D. Djeli, d’atteindre les 60.000
quintaux alors que l’année dernière
elle n’en avait livré que 22.000. Pour ÉLECTIONS SÉNATORIALES

PHOTO : DR
Frenda, on est à 14.000 quintaux dis-
tribués alors que Mahdia peine avec
seulement 6000 q. Ici et là, on avance
LE RND ET LE FLN DÉSIGNENT
La baisse signalée en matière de quantité de céréales est liée à la rupture de produits de
des problèmes liés à «la rupture de
produits de traitement», à l’exemple
traitement, à l’exemple de «ACIL, un produit jusque-là livré par l’UCA d’Oran» LEURS CANDIDATS
de «ACIL, un produit jusque-là livré de Tiaret fait savoir son responsable a bution et prêter certains produits pour es candidats des deux frères ennemis, le RND et le FLN,
par l’UCA d’Oran», ajoute notre inter- œuvré pour «rapprocher davantage ne pas perturber la campagne qui bat Lmations,
vont, nonobstant la présence de candidats d’autres for-
à l’exemple du FNA et du PT, irrémédiablement
locuteur. En dépit de cet aléa, la CCLS les fellahs de certains points de distri- toujours son plein». A. F.
en découdre au final pour le poste de sénateur pour la wi-
laya de Tiaret. Si au RND il a fallu passer par les primaires,
au FLN, les élus du vieux parti se sont contentés à l’unani-
AGRICULTURE mité des daïras de plébisciter l’actuel P/APW, Kadda Be-
naouda. Chez la formation
VULGARISATION DE PROCÉDÉS D’ANALYSE d’Ouyahia, le vote s’est dérou-
lé dans l’enceinte de l’hôtel les Chez la formation
À l’initiative de la Chambre techniciens de différentes démonstration comparative «d’autres séances sont Abbâssides et le vainqueur fut d’Ouyahia, le
d’agriculture et avec le subdivisions, ont pris part, pour «inviter les fellahs à se prévues au cours des le docteur Khaled Ouahrani, vainqueur fut le
concours de l’université, la mardi, à une journée rapprocher de ses structures, prochaines semaines», le président de la commission docteur Khaled
Banque mondiale et la technique de vulgarisation s’inscrire et remplir les directeur de la Chambre a fait santé à l’APW qui s’adjugea Ouahrani, président
société Fertial, plus de 120 des procédés d’analyse des formalités pour qu’il soit savoir que «des explications 50,10% des voix avec 62 voix,
participants, entre sols. Les représentants de procédé au prélèvement des ont été fournies sur l’intérêt bien loin devant Lahcène Bek- de la commission
agriculteurs, associations Fertial, projections de vidéos échantillons sur le terrain». que revêt en matière d’apport kouche, P/APC de Sidi Ali santé à l’APW qui
professionnelles et à l’appui, ont fait eux, une Tout en indiquant que d’engrais aux sols». A. F. Mellal, celui donné pourtant s’adjugea 50,10%
favori par ses pairs avec seule- des voix avec 62 voix.
ment 33 voix. Les deux autres
candidats Kelikhi Guenoune,
DÉVELOPPEMENT DE LA STEPPE ex-maire de Medrissa, et Belarbi Ouadhah, maire de Tag-
dempt, récoltent respectivement 13 et 6 voix. Un vote, c’est

Ça traîne du côté du HCDS


pparemment et à bien lire le communiqué de la wilaya, les zones steppiques est fixée à 3 milliards de dinars et que 440
incontestable, qui n’a fait qu’accentuer les divisions en dé-
pit de quelques retraits de candidats. L’un d’entre eux,
Hamra Abdelkader dit «s’être désisté au profit de son ami
Ouahrani». D’autres, à l’exemple du secrétaire général du
A responsables du Haut commissariat au développement de
la steppe (HCDS) ne montrent pas de l’entrain dans la mise en
millions de centimes dévolus au secteur des forêts».
S’agissant de la valorisation des périmètres d’irrigation, le
RND et non moins membre du bureau national, Hamid Bel-
khiri n’a pas exclu, même s’il ironisait, de passer par un se-
application des programmes destinés aux populations qui ré- chef de l’exécutif a haussé le ton pour plus de célérité dans la cond tour. Cela prélude d’une indiscipline criante dans cette
sident en milieu steppique. mise en valeur des terres cédées dans le cadre de la concession formation. A. F.
La même source indique que «le HCDS a l’obligation de puisque seuls deux des douze périmètres prévus ont été réali-
consulter les populations et responsables concernés par les
projets qu’elle devait piloter». Le communiqué ajoute que
sés. Il s’agit des périmètres d’El Faraa à Ksar-Chellala et celui
de «Mkam El Hadj Larbi dans la commune de Sidi Abderrah- FOOTBALL
«l’enveloppe destinée à la wilaya pour le développement des mane». A. F.
DOUBLE FRACTURE POUR
EN BREF L’EX-INTERNATIONAL
AIN KERMÈS : ENIGMATIQUE SUICIDE de loyers auprès de certaines agences. «10.000 citoyens vivent des conditions
TAHAR BENFERHAT
D’UN CITOYEN
B.A., 35 ans, s’est jeté, samedi dernier,
Les mis en cause, en plus de la lourde
condamnation, ont été congédiés de
de vie déplorables, en hiver comme en
été». A. F. LTahar’ex-arrière central et capitaine de l’équipe nationale des
années 60/70 et actuel entraîneur des Bleus de la JSMT,
Benferhat, 64 ans, a été victime, samedi dernier,
du 3ème étage d’un bâtiment à Aïn Kermès, leurs emplois. A. F.
au moment où l’équipe nationale SOUGUEUR : LA CNAS VEUT RÉCUPÉRER quelques heures avant le début de la rencontre Egypte-Algé-
disputait son match face à l’Egypte. MAHDIA : DES CITÉS EN ATTENTE DE VIE SES LOGEMENTS rie qu’il attendait patiemment, d’une chute ayant entraîné
Un drame que des gens avaient lié à la MEILLEURE Après plusieurs années d’occupation de une double fracture au col du fémur et au bassin. Tahar,
forte charge émotionnelle de la En dépit du bénéfice d’une précédente logements par des employés de la CNAS après des premiers soins à l’hôpital Youssef-Damerdji de
rencontre. Evacuée par les éléments de enveloppe de 68 milliards, beaucoup de et contrairement aux assurances Tiaret, a été transféré au CHU d’Oran. Cette mésaventure
la Protection civile, la victime a rendu quartiers de la ville de Mahdia (une données par le ministre de l’Emploi, c’est intervient une semaine seulement après son rappel auprès
l’âme, laissant ses proches dans un dizaine) sont dans l’attente de projets la saisine des tribunaux car, arguent les de la JSMT par le patron du groupe GBS. L’accident est in-
terrible désarroi. A. F. d’aménagement urbain que pilote la responsables de la caisse sociale, «les tervenu, nous dira hier Tahar, sur son lit d’hôpital à la suite
direction de l’urbanisme et de la logements doivent être récupérés». Les «de son intervention pour séparer des jeunes excités qui al-
OPGI : DES CAISSIERS CONDAMNÉS construction. L’aveu provient de la voix occupants, pour la plupart des veuves laient en découdre à coups de mains». Avec résignation et
Le tribunal correctionnel a jugé, lundi, même du maire de Mahdia, Blaha dont les époux furent des travailleurs et fatalisme mais sans se départir de ses légendaires boutades,
trois employés de l’Office de promotion Mohamed, en marge de la visite du cadres de cette entité disent : «Intimer «Cheikh» nous a indiqué que «30 ans de football ne m’ont
et de gestion immobilière dont un ministre de l’Habitat, Noureddine l’ordre d’évacuation après près de vingt pas eu et voilà que je chute pour des vétilles», non sans
caissier, accusés d’avoir détourné Moussa, à Tiaret, il y a quelques jours. à trente ans de présence dans les lieux, «prier pour que l’Algérie arrache son billet qualificatif
l’argent que des clients ont versé au titre Cet élu précise que pas moins de cela équivaut à une hogra». A. F. pour le Mondial Sud-Africain». A. F.
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 12

RÉGIONS

PROMOTIONS IMMOBILIÈRES À BÉJAÏA TAOURIRT-IGHIL


LA DÉTRESSE D’UN
Gare à l'arnaque ! BÉNÉFICIAIRE DE L’AUTO
CONSTRUCTION
●Promotions fictives, procédures illégales, retards indéterminés…le monde de la promotion
immobilière, et particulièrement la vente sur plans, est régi par la loi de la jungle. yant bénéficié d’une subvention de l’Etat de l’ordre de
a fédération du BTPH a
A 120 000 DA, dans le cadre de l’aide à l’auto-construction en
milieu rural, Oudir Hocine du village d'Aguemoun (Taourirt-
L compilé les «procé-
dures abusives» de
toutes sortes qui ont cours en
Ighil), par son incapacité à mener à terme son projet de construc-
tion malgré tous les sacrifices qu’il a consentis, prouve les insuffi-
sances, pour ne pas dire l’échec de la politique du logement dans
matière de vente de loge- notre pays.
ments sur plans. Principales Diabétique, malade dialysé et père d’une famille nombreuse, Ho-
victimes: les acquéreurs. Les cine, sans un réexamen de son dossier par les autorités, ne verra ja-
lois passent, les pratiques mais sa maison achevée. Les dispositions de la nouvelle loi de fi-
abusives restent... C'est le nances, en prévoyant de nouvelles mesures d’aide destinée aux
constat de la section de Béjaïa demandeurs de logements font malheureusement l’impasse sur les
de la fédération nationale du constructions entamées depuis des années et qui restent «éternel-
BTPH affiliée à la confédéra- lement» inachevées. B. B.
tion algérienne du patronat
(CAP) qui met en garde les
éventuels acquéreurs de loge-
ments sous la formule de la
ADEKAR
vente sur plans. Promotions
fictives, procédures illégales, UNE FAMILLE À LA RUE
retards indéterminés… Le
monde de la promotion im- Casthmatique
’est dans des conditions météo exécrables qu’une famille de
«13 personnes dont 3 enfants de bas âge, une jeune lycéenne

PHOTO : EL WATAN
mobilière, et particulièrement et un garçon de 18 ans, handicapé de son état» que la
la vente sur plan, est régi par famille Remini a été évacuée par les forces de l’ordre, le dimanche
la loi de la jungle. 8 novembre dernier, d’un logement social, situé à l’est de la ville,
Profitant de la méconnaissan- suite à une décision de justice. Ce père de famille, que tout le mon-
ce des lois par les acquéreurs, de appelle communément ammi Ali, n’a pas pu cacher sa douleur.
certains promoteurs recou- La tension permanente sur le logement arrange les affaires des spéculateurs Avec les larmes aux yeux, il parle de conditions d’évacuation in-
rent à des procédures illé- humaines : «voyez toutes mes affaires exposées au vent, à la pluie
gales. Ils lancent un produit acquéreurs: des retards im- lance en vérifiant l’existence description et la consistance et la grêle depuis hier après-midi ; ma famille a passé la nuit dans
sur le marché : une promotion menses jusqu’à l’arnaque et la légalité des documents du bien immobilier vendu, les la cage d’escalier de l’immeuble sous une température glaciale».
de logements sur plan et en- pure et simple. relatifs aux projets de loge- délais de livraisons et les pé- Il ajoutera que deux de ses enfants malades sont pris en charge à la
caissent des avances avant Pourtant, les acquéreurs qui ments proposés à la vente. nalités de retards y afférentes polyclinique de la ville. Ammi Ali précise qu’il occupe ce loge-
même d’acheter le terrain ap- se font floués ne portent pas Les opérations de la vente sur en cas de non respect, le prix ment depuis 6 ans et que «les logements n’étaient pas encore attri-
pelé à accueillir le projet im- généralement plainte contre plans sont en effet régies par prévisionnel et les modalités bués, à cette époque, et les portes étaient grandes ouvertes». «J’ai
mobilier. le promoteur indélicat. Les un décret promulgué en mars de sa révision éventuelle, la reçu des promesses pour l’octroi d’un logement de la part du chef
Certains mettent en vente des acquéreurs avancent parfois 1993. nature des garanties légales, de daïra, en 2004. A la daïra, mon ancien dossier a été rejeté et
logements alors qu’ils ne pos- des sommes allant jusqu’à 90 Le texte stipule que «pour les garantie de bonne fin, et l’actuel a essuyé un refus de réception. C’est l’APC qui s’est char-
sèdent ni un acte de propriété millions de centimes. Des opérations de vente sur plan, autres garanties données par gé de l’envoyer par courrier» dit-il. C. H.
du terrain, ni un permis de pères de familles à revenus le promoteur est tenu de cou- le promoteur à l’acquéreur,
construire ni encore moins les modestes pressés par le be- vrir ses engagements par une
plans d’urbanisme. soin urgent d’acquérir un toit assurance obligatoire prises
en contrepartie des avances,
acomptes et paiements frac- SIDI AÏCH
Dans une ville comme Béjaïa, se mettent dans la gueule du auprès du fonds de garantie et
où activent quelque 2500 pro-
moteurs, les pratiques illé-
loup.
Alerté par toutes ces pra-
de caution mutuelle prévue
par la législation en vigueur.
tionnés, prévus au contrat et à
l’appui des autres engage- LE RACCORDEMENT
gales sont monnaie courante.
«Nous avons eu vent de plu-
tiques illégales, le bureau de
la fédération du BTPH de Bé-
L’attestation de garantie doit
être obligatoirement annexée
ments contractuels.»
La fédération du BTPH
conseille aux éventuels ac-
HYDRAULIQUE À TICHI
sieurs cas de vente avec re-
cours à des procédures illé-
jaïa s’est réuni le 28 octobre
dernier et pond un communi-
qué dans lequel il «condamne
au contrat de vente.» Une as-
surance qui couvre l’acqué-
reur en cas de banqueroute du
quéreurs de se rapprocher de
la direction du logement
HAF RETARDÉ
gales à Béjaïa», s’alarme M. e raccordement de la ville de Sidi Aïch et des quartiers péri-
(DLEP) ou des services de
Louiba, président de la sec-
tion de Béjaïa de la fédération
les agissements de ces pseu-
do-promoteurs escrocs qui
promoteur. Le décret précise
aussi que «le contrat de vente l’urbanisme (DUC) afin de se L phériques au réseau d’eau potable du barrage Tichi Haf, initia-
lement annoncé pour la fin du mois de juillet dernier, a été retardé.
du BTPH. abusent et profitent de la si- sur plan, à peine de nullité, renseigner sur les précautions
d’usage à prendre préalable- Pour l’heure, ni la construction du réservoir de 250 m3 destiné à
«Ces pseudo-promoteurs ter- tuation de détresse des fa- doit comporter outre les for- alimenter l’agglomération ni les travaux d’adduction n’ont été
nissent l’image de notre cor- milles prises dans l’étau de la mules habituelles, les élé- ment avant d’engager tout
achevés. «Le maître d’œuvre n’a pas mis les moyens humains et
poration», dénonce notre in- crise du logement.» ments justificatifs de l’obten- versement d’avance dans une
matériels suffisants pour livrer le projet dans les délais», s’est
terlocuteur qui nous reçoit La déclaration met, du coup, tion des autorisations de opération d’achat d’un loge-
contenté de nous dire un responsable local qui a requis l’anony-
dans son bureau. Les consé- en garde les acquéreurs et les construire prévues par la ré- ment. mat. Par ailleurs, le même projet a connu plusieurs mois de bloca-
quences sont lourdes pour les invite à faire preuve de vigi- glementation en vigueur, la Cherif Lahdiri ge du coté d’Ouzellaguen, à quelque 10 km de Sidi Aïch. Des pro-
priétaires de terrains sur lesquels devaient passer les canalisations
EN BREF ont, dans un premier temps, refusé le montant des indemnités
AMALOU : UN NOUVEAU
COMMUNE DE AKBOU qu’on leur avait proposé pour leur expropriation avant de lâcher du
lest et laisser opérer les engins de l’entreprise. A. M.
SIÈGE POUR L’APC
Un nouveau siège au profit de la
commune d’Amalou est en cours
La crise de l’APC perdure CFPA DE TAZMALT
de réalisation, apprend-on
auprès de Djamel Azzoug, le
premier magistrat de la
L a réunion qui devait re-
grouper tous les élus de
l’APC prévue le 11 no-
jugé nécessaire à l’arrivée
des autres élus de l’opposi-
tion, l’édile communal n’a
pénalisant. «En tant que ci-
toyens responsables et sou-
cieux de la bonne marche des
DEUX NOUVELLES
commune. «Les travaux
avancent bien. Le taux de
vembre dans le mince espoir
de trouver une solution à la
pas ouvert la séance non sans
prendre à témoin l’assistance
affaires de la collectivité,
nous ne resterons pas les bras
SPÉCIALITÉS LANCÉES
réalisation est d’environ 10%»,
a-t-il souligné. Selon lui, ce
projet a du faire face à un
crise perdurant qui secoue
l’APC d’Akbou n’a pu se te-
de la défection des frondeurs.
Ce n’est que lorsque le maire
croisés devant cette impasse
qui pénalise la population. Ltobree(CFPA)
centre de formation professionnel et d’apprentissage
de Tazmalt a lancé à l’occasion de la rentrée d'oc-
dernier deux nouvelles filières à l’intention des jeunes sta-
nir. Cette assemblée tant at- a rejoint son bureau que les Nous allons réagir et crier
problème lié à l’assiette de tendue par la population a protestataires ont rejoint la notre ras-le-bol du dictat des giaires. Selon Mr. Brahim Ghanem, le directeur du centre, il
terrain initialement choisie pour s’agit, en l’occurrence, d’une formation qualifiante en rapport
le recevoir, ce qui a généré un pris une tournure à la limite salle pour attendre à leur tour élus municipaux» nous dit un
de l’ubuesque. En effet, alors le P/APC qui ne vient pas. membre de la société civile. avec la confection de gâteaux traditionnels et destinée aux
retard considérable dans le
lancement du chantier. Une que le premier magistrat de Les deux parties en conflit «Les pouvoirs publics sont femmes au foyer.
enveloppe de 20 millions de l’APC et ses colistiers indé- qui campent sur leurs posi- tenus de prendre leurs res- L’autre filière est relative à la formation de soudeurs, sanction-
dinars issue des plans pendants ont pris place dans tions se rejettent mutuelle- ponsabilités dans le sens née par un CAP. «C’est une formation accélérée réalisée en 20
communaux de développement la salle de délibérations, les ment la responsabilité du blo- d’œuvrer au dénouement de jours et encadrée par des français. Elle a ciblé une dizaine de
(PCD) a été engagée pour la élus de l’opposition (2 FLN, cage de l’APC. Les citoyens la crise qui n’a que trop duré. jeunes. Son but est l’initiation à de nouvelles techniques de fa-
réalisation de la première 2 ex RND, 2 FFS et 1 RCD) qui refusent d’être les din- Face à cette crise qui se don- brication de matériel agricole destiné à la traction animale»,
tranche de ce projet. «Il nous sont restés dehors prés du siè- dons de la farce de cette si- ne un nouveau souffle, on ne nous a expliqué notre interlocuteur. Par ailleurs, Mr. Ghanem
faudra une rallonge budgétaire ge de la mairie à l’exception tuation sur fond du marasme peut qu’avoir un sentiment fait état de 250 nouveaux stagiaires inscrits cette année dans les
de 27 millions de dinars pour de l’élu RCD qui a regagné le généralisé de la collectivité d’indignation» déclare un ac- différentes spécialités dispensées, ce qui porte à plus de 900
achever l’ouvrage», nous a-t-il lieu de la réunion. ne comptent pas rester indif- teur du mouvement associa- l’effectif total des stagiaires, répartis entre le mode apprentissa-
précisé. A. M. Après avoir attendu le temps férents face à cet état de fait tif. Takerrabet Mokrane ge et la formation résidentielle. A. M.
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 12

SÉTIF INFO
LA CIRCULATION ROUTIÈRE DEVIENT UN CALVAIRE UNE ROUTE TROP
DANGEREUSE
Des sens interdits P our se rendre à leur école, située à la cité Annane El Ha-
chemi, les nombreux enfants de la nouvelle cité Me-
kaoui, dans la périphérie sud de la ville d'El Eulma, sont

en pagaille
obligés de traverser au moins quatre fois la déviation de la
RN5, un tronçon routier à la limite de la commune de Ba-
zer Sakhra, connue pour sa grande circulation. Evidem-
ment, selon les parents, le danger est omniprésent et les
risques d'accidents sont quotidiens, surtout pour les enfants
non accompagnés, et ceux-là sont très nombreux. Les ra-
lentisseurs ont été installés sans pour autant atténuer les ac-
●Avec le problème du stationnement qui se pose avec acuité, les automobilistes ont fort cidents, eu égard à la grande circulation et surtout la vitesse
à faire pour atteindre le centre-ville. à laquelle s'adonnent de nombreux automobilistes sur cette
route. Ainsi, plusieurs accidents ont été enregistrés, selon
a capitale des Hauts- centre (rue Valley, les che- les habitants de la cité, qui demandent aux responsables
L Plateaux sera totale-
ment interdite à la
circulation si les respon-
mins jouxtant le parc d'at-
tractions, le jardin Barrel,
le sens ex-SNTV, la grande
concernés la mise en place d'une passerelle pour permettre
à leurs enfants de franchir, sans danger, cette route à haut
risque. Pour rappel, la cité Mekaoui est née à la faveur de
sables de la ville ne re- poste, les lycées Gaid et l'exode rural des années 1990.
viennent pas à la raison. Kerouani, l'hôtel des fi- Elle a vu le jour en un laps de temps ; ses habitations ont été
Car c'est de la pure dérai- nances et bien d'autres) construites de nuit, d'où son appellation de cité «El Leil».
son qui les pousse ces sont interdits à la circula- Une cité «sauvage», comme tant d'autres ayant vu le jour à
dernières années à placer tion. Du coup, celle-ci est El Eulma, qui, avec le temps, ont été intégrées au périmètre
des sens interdits à tout déviée vers d'autres rues urbain pour ensuite bénéficier des commodités et autres
bout de champ. Les auto- grouillantes de passants. services de la collectivité. L. Bourdim
mobilistes ne savent plus, Obliger donc les bus et les
de ce fait, où donner de la taxis à emprunter une plé-
tête. La commission
chargée de la circulation
thore de chemins en sens
interdit, c'est mettre les
UN ESPACE VERT
frise l'irrationnel. Sinon
comment expliquer que
nerfs des conducteurs à
rude épreuve ! Quant à
TRANSFORMÉ EN
l'on ait commencé à blo-
quer toutes les rues et
l'environnement d'une vil-
le asphyxiée par la pollu-
AQUARIUM
boulevards menant au tion atmosphérique et so-
centre-ville, qui est en
plus le poumon de l'acti-
nore, celle notamment des
véhicules qui sillonnent
Cc'était'est un endroit situé au cœur de la ville, à proximité de
Souk N'sa, faisant face au marché couvert. A l'origine,
un vaste espace vert bien entretenu, avec des bancs et
vité administrative de quotidiennement un péri- des allées symétriques, toutes fleuries, faisaient la joie des
l'agglomération? Pour- mètre se rétrécissant de riverains. Ce lieu de repos et de loisirs de plus de 1500 m2 a
tant, il n'existe pas jour en jour, il continue à été transformé, à la faveur du laisser-aller et de l'indifféren-
d'autres voies pour arriver à bon port si on aller de la cité SNTR vers le centre-ville, les recevoir d'autres coups mortels. En somme, ce, en un fatras de béton. Tout a été détruit; ce qui était un
n'emprunte pas ce point névralgique de la automobilistes prenaient avant la rue don- ce qui se passe à Sétif est alarmant ! Cette éden est devenu un cauchemar pour les gens du quartier.
cité. Pis encore, « le génie » des architectes nant sur le boulevard des 500 logements, et dernière ne s'est toujours pas dotée d'un plan Au lieu de le réhabiliter, les responsables de l'époque ont
de la circulation de Sétif, lesquels n'ont tou- un jour, sans la moindre explication, un sens de circulation et d'un parking à étages, sus- cherché la solution la plus rapide et la plus simple: le raser
jours pas réglé le problème du stationne- interdit a été placé dans la direction de la ceptible non seulement d'atténuer la crise du complètement. A la place, on a installé un square avec une
ment, semble avoir accru les malheurs des mosquée Rahma, à proximité des tours. Ce stationnement mais de générer de nombreux clôture de plus d'un mètre et demi, et le tour est joué. Une
automobilistes lassés par une circulation à qui contraint les usagers à faire un long et postes d'emploi, outre une plus value pour la mesure qui a évidemment soulevé le mécontentement de la
sens unique. Personne dans la ville ne com- difficile détour, avec en prime tout le flux de municipalité, qui est en mesure d'amortir cet population, sans toutefois a mener les responsables de ce
prend ces « solutions » avec des sens inter- la circulation. Comme par un coup de ba- investissement de 900 millions de dinars à massacre à revoir leur décision. La mort dans l'âme, les ci-
dits, qui sont plutôt une fuite en avant. Pour quette magique, de nombreux tronçons du court terme. Kamel Beniaiche toyens ont fini par s'habituer a cette vue repoussante. Il au-
rait été plus utile de le transformer en parking au moment

LA VILLE DE AÏN FOUARA HONORE


où la ville étouffe sous le poids des milliers de véhicules
qui ne trouvent plus où stationner, notamment au niveau de
souk N'sa, un endroit très fréquenté, mais sans aucune pla-
ce pour se garer. Certaines personnes de la ville, aimant les

LES MONDIALISTES boutades, l'on tout simplement appelé «l'aquarium», évi-


demment sans eau ni poissons. L. B.

Lblanc.esmidi,héros d'Oumdermane ont regagné, hier, en début d'après-


l'antique Sitifis qui s'est, à l'occasion, parée de vert et
procuré à tout un peuple avide d'allégresse. Les 1000 m qui
séparent Aïn El Fouara du siège de la wilaya seront difficilement PAPA «DESSINE-MOI UN
La célèbre fontaine, Aïn Fouara, s'est elle aussi parée de ses
plus beaux atours pour accueillir les Ententistes, Abdelkader
parcourus par le véhicule à bord duquel se trouvaient les héros de
Khartoum qui ont cimenté l'unité nationale. Ce qui a mené les MOUTON »
Laifaoui, Slimane Raho, Khaled Lamouchia et Faouzi Chaouchi qui dirigeants, ex-joueurs et supporters du CABBA du MCEE et de
ont, à l'instar des autres guerriers du Sahara, honoré les couleurs l'ESS, à prendre part, au grand bonheur des sages et notables de ans la wilaya de Sétif, comme d'ailleurs dans d'autres
nationales à Khartoum où onze petits lutins se sont défait de ces la région, à ces festivités organisées en l'honneur de ces guerriers D régions du pays, des pans entiers de la société sont ex-
posés à la paupérisation et à la misère. Le chômage a at-
arrogants Pharaons, lesquels n'ont toujours pas digéré leur qui ont fait vibrer plus de 35 millions d'Algériens, les dignes
cuisante défaite. La foule qui s'est massée au niveau de la rue de descendants de Massinissa, Fatma N'ssoumeur, Emir Abdelkader, teint, dans certains endroits, notamment au nord de la wi-
Constantine, a tenu à saluer « les quatre mousquetaires», les Cheikh El Mokrani, Ben M'hidi, Benboulaïd, Amirouche, laya, des proportions inquiétantes au point où tous les
autres artisans de cet indescriptible et incommensurable bonheur Boumèdiène et de bien d'autres grands hommes. K. B. jeunes ont fui leur patelin. La fête de l'Aïd El Kébir, ou tou-
te autre occasion, sont là pour prouver la détresse de nom-
breuses familles, qui ne savent plus quoi faire pour donner
GRÈVE DES SYNDICATS AUTONOMES un peu de joie à leurs enfants en leur achetant quelque cho-
se, comme par exemple un mouton.

Sit-in des enseignants


Et pour être dans l'air du temps, mechta Leghouel, la bien
nommée, qui s'est recyclée depuis des années dans la vente
de moutons destinés au Sacrifice, selon le rite d'Abraham,
a drainé bien du monde. Parmi ces gens, beaucoup sont
lus de 400 enseignants affiliés aux diffé- ment. Mr Ghenam, directeur de l'éducation part des dispositions prises par les pouvoirs uniquement venus pour jauger le marché, car au vu des prix
P rents syndicats du secteur de l'éducation
nationale ont tenu, hier matin, un sit-in de-
a, de son côté, indiqué que toutes les reven-
dications ont été prises en considération et
publics. Il rappellera que «l'annulation des
ponctions sur les salaires des journées non
affichés, ils sont sûrs de ne jamais pouvoir offrir un agneau
à leurs enfants. Que faire alors ?
vant le siège de la direction de l'éducation de que les portes du dialogue sont toujours ou- enseignées n'est pas une faiblesse de l'Etat, Certains diront que ce sera pour l'année prochaine, d'autres
la wilaya de Sétif. Les protestataires qui ont vertes. mais une mesure devant apaiser une situa- compteront sur les âmes charitables. D'ailleurs, ces der-
répondu à l'appel de leurs syndicats respec- Il dira à ce sujet : «Les préoccupations des tion très inquiétante». Il a aussi invité les nières sont totalement désorientées, ne sachant plus à qui
tifs ont affirmé leur détermination à conti- professeurs seront transmises en toute fidé- syndicats à une prise de conscience objecti- offrir l'obole en raison du nombre de plus en plus grandis-
nuer le débrayage. lité. Le ministre s'est engagé, au nom du ve qui soit à la hauteur des réelles avancées sant des démunis. A cela, s'ajoute la disparition des repères
Reçus par le premier responsable du secteur gouvernement, à tenir ses promesses en in- réalisées par le secteur durant les dernières d'une société totalement déstructurée où les initiatives d'ai-
au niveau de la wilaya, les représentants des vitant les syndicats à reprendre le dialogue années. «Une grève ouverte ne peut que de et de soutien se font de plus en plus rares. Que reste-t-il
grévistes ont affirmé que leurs revendica- avec la tutelle, y compris les régimes indem- porter préjudice aux intérêts de nos enfants, alors à cette population dont le pouvoir d'achat est laminé ?
tions sont légitimes. Les frondeurs attendent nitaires qui auront un effet rétroactif pécu- et il serait sage de trouver d'autres formes de Que faire pour survivre ? L'achat d'un mouton pour l'Aïd
des décisions concrètes, condition sine qua niaire à partir du premier janvier 2008.» protestation », a ajouté le directeur de l'édu- représente, pour une très grande partie de la population de
non pour mettre un terme à leur mouve- Notre interlocuteur n'omettra pas de faire cation. Leïla Benani la wilaya, beaucoup de sacrifices. L. B.
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 14

I N T E R N AT I O N A L E

PROCÈS D’UN TORTIONNAIRE KHMER ROUGE

L'heure du réquisitoire pour Douch


●Le tribunal chargé de juger les Khmers rouges entendra, cette semaine, trente ans après les faits, le réquisitoire et les plaidoiries du procès
de Douch, chef de la prison de Tuol Sleng, où 15 000 personnes ont été torturées et exécutées entre 1975 et 1979.

D
ouch, 67 ans, de son vrai nom Kaing Guek te-parole a également indiqué que des milliers de
Eav, a reconnu de façon cohérente et répétée personnes avaient demandé un accès à la salle d'au-
avoir dirigé cette sinistre usine à torture, aus- dience, où une vitre par-balles sépare le public des
si appelée S-21. Des cinq cadres du régime totalitai- acteurs du procès. Le tribunal a mis à jour les
re aujourd'hui détenus, il est le premier à être jugé et preuves les plus accablantes des responsabilités de
le seul à collaborer avec la justice. Après 72 jours Douch, serviteur dévoué de l'utopie marxiste déli-
d'audience, de multiples incidents, des accusations rante de Pol Pot, qui a emporté quelque 2 millions
de corruption, des pressions du pouvoir politique de personnes, soit un quart de la population du Cam-
cambodgien, le procès entre dans une phase cruciale bodge, mortes de tortures, d'épuisement ou de mal-
avec le réquisitoire du procureur et les plaidoiries nutrition. Les juges se sont appuyés sur les archives
des parties civiles et de la défense. Le verdict n'est colossales laissées par les Khmers rouges en quit-
pas attendu avant le premier trimestre 2010. «C'est tant le pouvoir, autant de photos, de confessions
une semaine très importante pour le peuple cam- écrites et de registres scrupuleusement tenus. Ex-
bodgien et les victimes du régime khmer rouge qui perts, survivants et témoins ont aussi raconté la
ont perdu leurs proches», a estimé Reach Sambath, souffrance des ongles arrachés, des brûlures, des dé-

PHOTO : DR
porte-parole du tribunal. «Ils ont attendu si long- charges électriques sur les parties génitales et des
temps. Ils vont finalement se rapprocher de la paix». coups. Un traitement destiné à arracher à ces enne-
L'audience sera retransmise à la télévision et le por- mis, réels ou supposés, du régime toutes sortes
d'aveux, fussent-ils incohérents. Ce n'est qu'après
avoir avoué ce qu'on voulait leur entendre dire, que
les suppliciés étaient amenés à Chœung Ek, près de
Phnom Penh, pour être achevés. Douch est apparu
à l'audience comme un bureaucrate zélé, soucieux
de ne pas décevoir ses supérieurs. Mais il s'est
constamment protégé derrière la peur d'être lui-
même exécuté avec sa famille pour expliquer son
dévouement. Il a nié son rôle politique dans la hié-
rarchie khmer rouge que lui prête l'accusation. «J'ai
essayé de survivre au quotidien et c'est ce qui s'est
passé. Et oui, vous pouvez dire que je suis un lâche»,
a-t-il déclaré. Défense et accusation devraient donc
se concentrer sur la question de la sincérité de ses
aveux, dont dépendra en dernière analyse une
condamnation, ou pas, à la perpétuité, la peine
maximale retenue par le tribunal. «Sa personnalité
est de faire du bon travail et de plaire à ses supé-
rieurs. De directeur de prison professionnel, il est
devenu accusé professionnel», a ironisé Heather
Ryan, observatrice du procès pour l'Open society
justice initiative. Me François Roux, avocat français
de l'accusé, veut inscrire l'attitude de son client au
cœur de la réflexion judiciaire : «Est-ce que cet
homme, qui admet avoir commis des crimes contre
l'humanité, peut revenir aujourd'hui dans l'humani-
té ? » La question ne devrait plus se poser par la sui-
te de la même façon : quatre autres cadres khmers
rouges attendent en prison d'être jugés, peut-être en
2011. Mais eux nient, avec constance et détermina-
tion, les faits qui leurs sont reprochés.

MILICES ISLAMISTES
14 tués en Somalie
Publicité

Au moins 14 personnes ont été tuées, hier, dans


des combats entre milices islamistes
somaliennes à Afmadow, dans le sud de la
Somalie, selon des témoins. Les combattants
shebab, proches d'Al Qaïda, ont attaqué les
partisans du Hezb al-Islam, les obligeant à fuir
la ville située à 100 kilomètres de Kismayo,
principale ville du Sud. «Les shebab ont
attaqué en venant de trois directions
différentes et les Hezb al-Islam ont tenté de se
défendre, mais ils ont été battus», a indiqué
Iman Abdi, un habitant d'Afmadow. Un autre
habitant, Ahmed Ali, a précisé que les shebab
sont arrivés en grand nombre et bien préparés
pour mener cette attaque. «Les combats
pourraient reprendre car les combattants de
Hezb al-Islam se regroupent pour reprendre la
ville», a indiqué Ahmed Ali à l'AFP par
téléphone. La plupart des tués étaient des
combattants, selon les habitants. Les combats
ont suivi les tentatives menées la semaine
dernière par la milice de Hezb al-Islam de
reprendre Kismayo aux shebab. Les deux
groupes avaient lancé en mai une offensive
contre le président Sharif Sheikh Ahmed dans
Mogadiscio, réduisant le contrôle de la capitale
par le gouvernement à quelques quartiers.
Depuis, les deux groupes s'affrontent
notamment dans le sud de la Somalie,
principalement contrôlé par les shebab. AFP
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 15

I N T E R N AT I O N A L E

LES IRANIENS ONT APPELÉ À MANIFESTER CONTRE UNION AFRICAINE


LES ÉTATS-UNIS ET ISRAËL
Une délégation
Riyad contraint attendue
au Darfour
de sécuriser le hadj U
ne délégation du Conseil de paix et de sécurité
(CPS) de l'Union africaine (UA) effectuera aujour-
d’hui une visite au Darfour (est du Soudan) pour
s'enquérir de la situation dans cette région, a indiqué une

L
e ministre saoudien de l'In- nord du Yémen, le prince Nayef
térieur, le prince Nayef a réaffirmé «la condamnation source de la mission conjointe UA-ONU (Minuad). Dans
Ben Abdel Aziz a espéré, de l'Arabie Saoudite de toute at- un communiqué de presse diffusé hier, le porte-parole de la
hier, que son pays ne serait pas teinte à la sécurité de ce pays Minuad, Noureddine Mezni, a affirmé que cette visite au
obligé de «recourir à la force» frère» et demandé «aux autres Darfour «permettra aux membres du CPS d'apprendre sur
pays de ne pas s'ingérer dans place les réussites accomplies et les défis auxquels la mis-
pour assurer la sécurité du pèle-
sion fait face». Cette visite reflétera également «l'appui de
rinage à La Mecque, dans une ses affaires». Il n'a pas com-
l'UA à la mission hybride ONU-UA de maintien de la paix
mise en garde aux pèlerins ira- menté les opérations militaires
au Darfour», a souligné M. Mezni. Dirigée par l'ambassa-
niens. «Nous espérons ne pas de l'armée saoudienne à la fron-
deur rwandais à l'UA, Joseph Nsengimana, cette déléga-
être obligés de recourir à la for- tière avec le Yémen pour empê-
tion est composée des membres venant de 14 pays afri-
ce» pour assurer la sécurité des cher, selon Riyad, des infiltra- cains, dont le Nigeria et le Rwanda, pays qui contribuent le
pèlerins, a déclaré le prince tions de rebelles chiites plus à la force hybride au Darfour, a-t-il précisé. Le Dar-
Nayef dans une conférence de yéménites. Mais il a assuré four est une province de l'ouest du Soudan, en conflit armé
presse à La Mecque, dans qu'«il y a (du côté saoudien) des depuis 2003.
l'ouest de l'Arabie Saoudite, forces capables de défendre La Minuad, force de paix combinée Union africaine-ONU
avant le début du pèlerinage qui notre territoire et empêcher les sur place, a été créée le 31 juillet 2007 et a commencé son
rassemble 2,5 millions de fi- atteintes à notre sécurité». déploiement au début de 2008 pour contribuer au rétablis-
dèles au moins. Il a aussi affirmé que les forces sement des conditions de sécurité au Darfour et à la protec-
Le responsable saoudien était de sécurité saoudiennes étaient tion des populations civiles. La Minuad, dont le mandat a
interrogé sur les appels de diri- capables en même temps d'assu- été prolongé jusqu'au 31 juillet 2010 par le Conseil de sé-
PHOTO : DR

geants iraniens à manifester rer la sécurité du pèlerinage de curité de l'ONU, compte actuellement un peu plus de
contre les Etats-Unis et Israël faire face à toute infiltration aux 17 000 soldats et policiers. (APS)
pendant le pèlerinage. «Il n'est frontières, dans une allusion à
pas permis d'entreprendre des Riyad a demandé à l’Iran de ne pas politiser le hadj une possible attaque d'Al Qaîda
actions qui ne font pas partie du
rituel (...) et nous ne permet- sables iraniens qui sont ici sem- sion par la police saoudienne
pendant le hadj. Evoquant les
actes terroristes, le prince IRAK
blent indiquer que les pèlerins d'une manifestation de pèlerins
trons pas que l'on porte préjudi-
ce au hadj ou aux pèlerins», a
martelé le prince Nayef. Mais il
de ce pays vont se consacrer
uniquement au rituel.» Riyad
iraniens avait fait 402 morts,
dont 275 Iraniens. Les relations
Nayef, a estimé qu'«ils sont
contraires aux enseignements
de l'islam parce qu'ils visent les
Nouveau report
s'est voulu rassurant sur les in-
tentions des Iraniens. «Nous
avions entendu différentes dé-
a déjà demandé à l'Iran de ne
pas politiser le hadj suite à des
appels à une manifestation anti-
diplomatiques entre Riyad et
Téhéran s'étaient tendues et les
Iraniens avaient été interdits de
innocents» et assuré que son
pays «collabore avec toutes les
nations, notamment arabes et
du vote sur la loi
clarations iraniennes mais les
dernières venant de respon-
américaine et anti-israélienne à
La Mecque. En 1987, la répres-
pèlerinage jusqu'en 1991. A
propos de la rébellion dans le
musulmanes, pour les éradi-
quer». AFP électorale
ARABIE SAOUDITE L e Parlement irakien a reporté à aujourd’hui le vote sur
la loi électorale, repoussant encore les chances de tenir
les élections législatives fin janvier comme prévu par la

Trois soldats saoudiens tués à la frontière


Constitution. «Le vote a été reporté à aujourd’hui (lundi).
Nous allons essayer de clarifier les choses pour trouver
une solution. Il y a eu des propositions» pour modifier la

avec le Yémen loi, a affirmé dimanche à l'AFP le vice-président du Parle-


ment, Khaled al-Attiya.
L'ambassadeur américain Christopher Hill était présent di-

T rois soldats saoudiens ont été tués samedi


à la frontière yéménite dans une attaque
des rebelles zaïdites du Yémen, a rapporté di-
lancée par «des dizaines d'infiltrés» dans la
région frontalière de Jebel Rumayh. Ces
morts portent à au moins neuf le nombre de
tamment dans les régions de Hidan, Razah,
Cheda et Malahidh. «Nous appelons de nou-
veau le régime saoudien à mettre fin à son
manche au Parlement pour tenter de rapprocher les points
de vue des différents partis sur un texte, qui a été voté le 8
novembre après plus d'une dizaine de reports mais bloqué
manche un journal local citant des sources militaires saoudiens tués dans les opérations agression injustifiée contre le territoire yé- par le vice-président sunnite Tarek al-Hachémi. Ce dernier
militaires saoudiennes. Les rebelles ont de à la frontière depuis le 3 novembre, outre ménite», ajoutent les rebelles. Les forces a opposé son veto et exige que le Parlement attribue 15%
leur côté affirmé avoir «tué plusieurs agres- quatre civils également tués, selon un bilan saoudiennes procèdent régulièrement à des des sièges de l'Assemblée, notamment aux minorités et
seurs (...), capturé d'autres et saisi des équi- saoudien non officiel. opérations de ratissage à la frontière pour aux Irakiens de l'étranger, soit 48 sièges sur 323, contre les
pements et des armements lourds», en re- Les troupes saoudiennes «ont infligé aux in- prévenir l'infiltration de rebelles depuis que 5% figurant dans le texte actuel. Après l'annonce du veto
poussant à la frontière deux tentatives filtrés de lourdes pertes en équipements et en ces derniers ont tué le 3 novembre un garde- de M. Hachémi, la commission électorale avait annoncé
d'incursion des forces saoudiennes en terri- vies humaines», affirme le journal. Dans leur frontière saoudien à Jebel al-Doukhan. Après que les élections, prévues entre le 18 et le 21 janvier, se-
toire yéménite, dans un communiqué sur leur communiqué en ligne, les rebelles accusent l'attaque du 3 novembre, l'Arabie saoudite est raient «certainement» retardées et qu'elle suspendait ses
site internet. Selon le quotidien saoudien de nouveau les forces saoudiennes d'utiliser ouvertement intervenue dans la guerre en activités jusqu'à l'adoption d'une nouvelle loi. L'ONU, qui
Asharq Al-Awsat, trois soldats saoudiens ont des bombes au phosphore dans leurs opéra- cours depuis le 11 août entre les rebelles et aide à l'organisation du scrutin, avait déjà qualifié sa tenue
été tués et d'autres blessés dans une attaque tions militaires «en territoire yéménite», no- l'armée yéménite. AFP en un temps si court de «tâche herculéenne». AFP
Publicité
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 19

CULTURE

JOURNALISME COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LES MYTHES ANCIENS BLOC NOTES

Mythes, réalité et modernité


■ FESTIVAL
PRIX 1er Festival international d’art
contemporain d’Alger
ABDELHAMID Musée national d’art moderne
et contemporain
BENZINE ●Le colloque international sous le thème «Les mythes anciens à l’épreuve de la modernité Exposition collective
A l'occasion de la septième du 17 novembre 2009 au 28
commémoration de sa disparition, dans les littératures africaines», organisé dans le cadre du 2e Festival culturel panafricain février 2010
l'association Les Amis de Abdelhamid 2009 et qui a débuté samedi denier à la salle El Mougar, a été clôturé hier. MAMA, 25, rue Larbi Ben M’hidi
Benzine rééditent le prix du journalisme, Tél : 021 71 72 52

C
presse écrite et radio dans les trois e colloque de deux jours de l’histoire. Sinon, les
langues (arabe, tamazigh et français), n’est qu’un prolongement mythes modernes renvoient ■ CONFéRENCE
qui sera décerné le 6 mars 2010. du premier colloque orga- à la civilisation technicien- Centre culturel français d’Alger
Seuls les enquêtes ou reportages nisé sous le thème de l'anthropo- ne, qu’ils valorisent, ou au Jeudi 3 décembre à 14h30
portant sur les problèmes logie, en juillet dernier, durant le contraire, dont ils s’éloi-
Conférence intitulée
de société en Algérie seront pris en Panaf. La séance d’hier a réuni gnent pour se tourner vers la
«La démocratie est-elle
considération. de nombreux chercheurs et protection de la nature et de
exportable ?»
Les participants devront remettre un experts du continent. Chacun l’être humain. Les mythes, en
des participants a tenté de don- texte, sont entraînés dans un présentée par Marc Crépon,
seul article paru dans les médias philosophe et chercheur au
nationaux, à partir de mars 2008, et non ner une approche sur les mythes mouvement de résistance,
anciens à l’épreuve de la d’effritement ou de transfor- CNRS, et Jean-François Poirier,
primé par ailleurs.
modernité dans la littérature mation de leur sens dans philosophe et traducteur.
Les journalistes ayant déjà été lauréats
du prix Abdelhamid Benzine ne peuvent africaine. Le professeur éméri- l’histoire qui conduit à leur
te de littérature comparée à inversion, ou leur manipula- ■ TABLE RONDE
pas postuler.
l’université Paul Valéry de tion au profit d’une nouvelle Centre culturel français d’Alger
Deux prix (1er et 2e) ainsi qu'un prix
Montpellier, Jean Marie Clerc, société qui exacerbe des anti- Jeudi 10 décembre à 14h30
spécial du jury (en hommage à un
s’est basé, dans son argumen- valeurs», étayera-t-elle. Table ronde portant sur le thème
journaliste qui aura consacré sa vie à la
liberté d'expression) seront attribués taire sur le roman de la S’appuyant sur «la mythologie «Peut-on rire de tout ?» Les
Gabonaise Bessora Petroleum. du Nègre chez Kateb Yacine», mots, le dessin d’humour et
L’intervenante a soutenu que le l’universitaire algérien Ismaïl d’humeur …Avec Wolinski, Slim,
recours au mythe grec permet Abdoun a souligné dans son Mustapha Benfodil, Chawki
de décrire une réalité histo- intervention que la figure du Amari
rique gabonaise marquée par Nègre hante l’imaginaire
le pouvoir ravageur d’une maghrébin sur tous les plans : ■ CINéMA
technologie d’importation. L’auteur anthropologique, socio-histo- *Salle Cosmos
adapte, sous la forme romanesque, laissant apparaître des failles dans rique et psychologique. Elle trouvera Riadh El Feth
une thèse d’anthropologie sur les lesquelles il installe sa son expression la plus concrète dans Tous les jours
mémoires pétrolières au Gabon en la propre conception de l’histoire, fon- les contes populaires les plus anciens 13h-15h-18h
transfigurant au moyen de l’humour dée sur sa relecture du mensonge et son illustration la plus puissante A l’affiche : Michaël Jackson’s
et de la satire. L’intérêt du mythe de d’Isis. «La réflexion, dira-t-elle, chez Kateb Yacine. Mais, chez le This is it
Médée tient à la jonction qu’il permet s’élargit vers la notion de patrimoine grand poète, cette figure ne réfère pas Prix : 200 DA
d’établir avec les mythes fondateurs mondial de l’humanité», revisité par seulement à l’imaginaire collectif *Centre culturel français d'Alger
africains, notamment le Mvett, tradi- Jamal Mahdjoub dans ses romans, et maghrébin et à la dimension africaine Mercredi 25 novembre 2009
PHOTO : DR

tion proprement gabonaise. Les puis- ce, à travers le mythe osiréen, pour en de l’œuvre : elle dénoue l’aporie de la de 15h à 18h30
sances chtoniennes de la magicienne montrer l’ambiguïté. Pour Dalila recherche de l’origine, elle la déloca- Cycle Alain Resnais
du mythe grec sont transposées dans Mekki, docteur d’Etat en lettres, la lise pour ouvrir l’identité autocentrée Projection du film On connaît la
le mythe pétrolier généré par l’épo- coexistence de divers mythes, dans le sur une idendité plurielle, différen- chanson avec Sabine Azéma,
pée ELF-Gabon. La vertu du mythe roman Matins de couvres-feu de ciée et différentielle, en ce sens la Pierre Arditi, Angès Jaoui, J-P
aux lauréats. ancien est de lire la réalité du présent Tanella Boni, accompagne une tra- mythologie du Nègre est révolution- Bacri et André Dussollier Prix
Les journalistes sont priés de déposer dans ses dimensions technologiques versée des mémoires «vécues», aspi- naire. L’universitaire marocain, Louis Delluc
leur dossier avant le 6 février 2010. et culturelles en situation de créolisa- rations de personnages de généra- Abdellah Hammouti, a tenté de mon- -Mercredi 2 décembre 2009 de
Le dépôt des dossiers se fera à la tion. Pour l’universitaire anglaise à tions différentes liés à la narratrice de trer comment l’écrivain Cheikh 15h à 18h30
librairie Mille-Feuilles, sise au 26, rue l’université de Toulouse, Jacqueline l’histoire contemporaine de Zamba. Hamidou Kane a consacré sa vie à La Grande Séduction de Jean-
Khelifa Boukhalfa - Alger. Jondot a indiqué que chez l’écrivain «Les mythes anciens dans le roman dire le monde africain à travers sa François Pouliot (Québec, 2003,
Pour de plus amples renseignements, anglo-soudanais, Jamal Mehjoub, sont africains. Ils transmettent des tentative de dire son être au monde. 110 min). Avec Raymond
contacter : l’utilisation du mythe d’Osiris et savoirs, des repères socio-identi- L’écrivain et penseur Cheikh Bouchard, David Boutin et
Belkacem Mostefaoui : 07 72 22 89 50 d’Isis permet de relire l’histoire, de la taires. Ils sont également européens, Hamidou Kane a vite compris qu’il Benoît Brière
ou Abdenour Belanteur : 05 50 17 37 67 réinterpréter en montrant sa double de la Grèce antique déchirée entre fallait opter pour «une philosophie du
ou Souâd Inal : 07 71 75 17 78. dynamique et ses renversements, ses croyances anciennes et le poids dépassement». Nacima Chabani ■ MUSIQUE
*Andalou
Palais de la culture
PARUTION. Des Chemins et des hommes de Mohamed Rebah Moufdi Zakaria-Alger
Le 25 novembre à 19h

Parcours de battants et combattants Concert et spectacle de danse


des associations El Djazira
et l’As Corps et Métaphores
de Lille(France)
●L'ouvrage, Des chemins et des hommes, paru aux éditions Mille-Feuilles, s'ouvre sur une citation du poète Pablo Neruda : *Disco
«A la mémoire de ceux qui, au prix du sang et des larmes, ont renversé les murs du passé et ouvert les portes de l'Histoire». Hôtel Sheraton
Stars Studio
U ne sentence de circonstance dédiée à l'auteur de
ce livre. Qui n'est autre que Mohamed Rebah,
économiste de formation, chercheur en histoire et
caves de la Villa Susini, Pierre Ghenassia, tombé au
champ d’honneur en 1957, dans l’Atlas de Blida,
sous les bombardements de l’armée française.
Vendredi 27 novembre 2009
De 23h à 4h du matin
ancien détenu politique des camps de concentration Refusant d’abandonner des blessés algériens, il mou- Soirée spécial 70’s Revival
de Ben Aknoun, Paul Cazelles, Bossuet et Arcole. rut avec ses frères d’armes, il avait à peine 17 ans. Concours de la meilleure
Mohamed Rebah a fait partie de l'équipe rédaction- Dans une lettre envoyée à ses parents, le 3 juin 1957, danseuse
nelle de Alger Républicain dirigée par Henri Alleg et depuis le maquis de Miliana, Pierre Ghenaïssa, dit et du meilleur danseur
Boualem Khalfa. Et il est déjà coauteur de la bro- Hadj, avait écrit : «Cela fait trois mois que je vous ai Mix-tapes de Djs Tarek Bee
chure Les Torturés d'El Harrach (éditions de Minuit, quittés et je n’ai pas vu le temps passer. Bien des et Mahdee Gees
Paris 1966). C’est un acte filial, de bravoure et un aventures me sont arrivées, mais celles-ci je me Prix : 1500 DA
devoir de mémoire que celui d’écrire l’ouvrage his- réserve de vous les conter après l’indépendance, (gratuit pour les filles)
torique Des chemins et des hommes. Un acte mné- inch’allah. Je milite, depuis, au milieu de milliers de
monique soulignant la mémoire du frère aîné de l’au- jeunes qui, comme moi, ont rejoint les maquis et, ■ DANSE
teur, Noureddine Rebah, militant, tombé au champ dans un magnifique élan d’enthousiasme, tendent Tournée nationale
d’honneur dans les première années de la guerre de tout leur être vers la réalisation de leur idéal. Un du Ballet national algérien
Libération nationale. Le parcours d’un battant et véritable esprit révolutionnaire existe et nous mar- du 22 au 24 novembre 2009
combattant ayant croisé celui d’autres Algériens aussi chons infailliblement vers la liberté...». Un fac- *Le 22 novembre à 18h
valeureux et épris de liberté. Des martyrs ! similé d’un extrait de lettre émouvante de Pierre Maison de la culture
Noureddine Rebah et ses frères étaient de cette Ghenaïssa illustre cet ouvrage résultant d’un labeur de Tlemcen
«veine» anti-colonialiste. Ils s’appellent Taleb de longue haleine à partir d’une recherche docu- *Le 23 novembre à 19h
Abderrahmane, fils de La Casbah, jeune chimiste, mentaire exhaustive et laborieuse. Car rappelant le Maison de la culture
condamné à mort et guillotiné dans la cour de la pri- militantisme, l’engagement, la bravoure, le coura- de Sidi Bel Abbès
son de Serkadji, Omar Djeghri, alors 20 ans, militant ge et puis le sacrifice d’une jeunesse, surtout *Le 24 novembre à 18h
de la Jeunesse démocratique(UJDA), arrêté par les d’anonymes, ayant soif d’idéal : la liberté, l’indé- Maison de la culture
parachutistes du Premier REP, torturé à mort dans les pendance ! R. C. de Aïn Témouchent
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 23

I D É E S - D É B AT

Une victoire, des leçons...


Par Boualem Aïssaoui (*) amie ou épouse, entourée de toute nous hésiter à travailler dans notre «leur héritage» seraient menacés. des ressources et des moyens à
l’affection au sein des foules les plus rapport au monde arabe, dans les Qui pourrait contrarier notre volonté même de leur permettre de jouer

A
u-delà des performances tech- compactes, des signaux très forts ont instances régionales et au niveau de de développer davantage ou de réac- pleinement leur rôle et d’apparaître
niques et artistiques d’une été délivrés, des signaux qui mérite- l’opinion arabe, à la décentralisation tiver nos relations économiques et aux yeux des téléspectateurs d’ici et
équipe nationale de football raient d’être très vite entendus. des centres de décision pour tout ce culturelles avec les peuples africains d’ailleurs comme des chaînes auto-
dont la jeunesse, le professionnalis- Cette jeunesse qui s’est appropriée qui touche au destin de la Nation sans faire bien sûr dans le réveil des nomes et non - malgré des initiatives
me, la cohésion et le patriotisme ont l’emblème national et l’hymne na- arabe dans son acceptation la plus tribalismes et des royaumes d’antan remarquables mais passagères -
conquis tout un peuple, au-delà du tional dans une ambiance qui rappel- noble. qu’il faut garder bien assis dans les comme des écrans de rediffusions
résultat décisif, libérateur et triom- le à juste titre les folles journées de A cet effet, il est pour le moins livres d’histoire, et donner, en le mé- incessantes et lassantes, qui dimi-
phateur de la rencontre du Soudan la célébration de l’Indépendance na- contradictoire au regard de la posi- diatisant, à notre prolongement sub- nuent dans la majeure partie des cas
jouée en match d’appui après l’enfer tionale le 5 juillet 1962, cette jeunes- tion majoritaire des pays arabes à saharien toute sa substance et sa di- de la crédibilité et de l’audience du
du Caire vécu par nos joueurs, le se composée de jeunes travailleurs et l’égard d’Israël dans le conflit du mension continentale, notre programme originel ; accorder les
staff dirigeant et les supporters algé- de sans- emploi, de cadres moyens et Moyen-Orient, position qui condi- déploiement actuel et l’estime por- statuts, les missions et les objectifs
riens, enfer dont les bûchers ont été de cadres supérieurs, d’artistes ama- tionne toute normalisation à la créa- tée à notre pays dans le règlement de de la grande chaîne terrestre aux exi-
enflammés par des cercles égyp- teurs et d’artistes professionnels, tion d’un Etat palestinien, avec Jéru- contentieux régionaux et la conclu- gences d’une gestion productrice et
tiens, relayés par des chaînes satelli- d’étudiants, de lycéens, de collé- salem comme capitale et à la sion d’accords de coopération, mili- performante en termes de pro-
taires, une partie de la presse écrite, giens et d’écoliers, d’exclus ou de primauté de «l’équation paix en tant déjà amplement dans ce sens. grammes et de talents, d’augmenter
des «leaders d’opinion» et des « in- victimes du système scolaire, cette échange des territoires»; que la Et si on accompagnait la mise en ses ressources directes en vue de
vités» choisis en fonction de leur de- jeunesse caricaturée à souhait «te- Ligue arabe soit domiciliée dans un œuvre du programme du président promouvoir en quantité et en qualité
gré d’hostilité et de virulence à nant les murs d’Alger», ou se don- pays qui, quels que soient par de la République et toutes les initia- par des mécanismes incitatifs la pro-
l’égard du peuple algérien et qui ont nant en pâture aux poissons et aux ailleurs ses sacrifices passés pour la tives qui pourraient être prises dans duction audiovisuelle nationale qui
excellé dans le mensonge, la désin- requins de la Méditerranée dans ses cause palestinienne, entretient des le contexte actuel, de l’ouverture du n’a absolument rien à craindre des
formation, la ‘‘fitna’’, avant, pendant dramatiques tentatives de gagner «le relations d’Etat avec Israël. paysage audiovisuel national sur la menaces de boycott de certaines par-
et après le match «de la différence», large», celle jeunesse qui a su l’ins- base d’une loi, en encourageant la ties égyptiennes devant lesquelles
les journées de liesse populaire que tant d’une rencontre sportive, d’une REPOSITIONNER LE PAYS création de chaînes satellitaires algé- l’Algérie a souvent étalé des tapis
nous venons de vivre dans la joie et journée qui devrait être baptisée Sans renier nos principes historiques riennes, en priorité sportive, cultu- rouges et qui rivalisent, certains
l’unité ont révélé au peuple algérien journée nationale du sport, se récon- en faveur de l’autodétermination des relle et économique à capitaux d’entre eux, dans l’insulte à notre
lui-même, à ses dirigeants et à leurs cilier avec les valeurs nationales et peuples où qu’ils soient et quels mixtes ou privés et aux origines honneur, à notre identité, à notre di-
opposants, à ses détracteurs d’ici et humaines en entraînant dans son qu’ils soient, et notre solidarité contrôlées, relevant des prescrip- gnité.
ailleurs et au monde entier, ses ri- élan de joie, femmes et enfants, per- concrète à l’égard de la cause pales- tions d’un cahier des charges rigou- Compte tenu de la belle leçon don-
chesses et sa force insoupçonnées sonnes valides et invalides, a tinienne, en dépassant par une éva- reux qui place le respect et la défen- née par les artistes algériens, peut-
dès l’instant où se reconnaissant conquis ou reconquis plusieurs luation objective la position «auto- se de l’identité nationale, les être faudrait-il aider leur commu-
dans une action et dans une passion droits et sans diminuer des actions bloquante » et émotive sur la symboles de la Révolution, de la Na- nauté, tous genres de production
porteuses de rêves et de fierté ou se déjà engagées par les pouvoirs pu- question du conflit israélo-arabe, tion et de l’Etat tout entier au-dessus confondus, à s’organiser en une vas-
sentant blessé dans son identité ou blics en direction des jeunes, de nou- n’est-il pas temps, sans diminuer en de toutes manipulations internes ou te et forte fédération en mesure d’ac-
atteint dans sa dignité, il se dresse de veaux chantiers nationaux devraient rien des efforts connus, méconnus externes et qui travaille à la promo- compagner par la mobilisation et la
tout son corps, sonnant par les être rapidement ouverts devant elle ou mal connus de l’Algérie en la ma- tion des valeurs de concorde, d’ami- contribution quantitative et qualitati-
moyens que seul le génie populaire et pour elle. tière et des résultats obtenus souvent tié et de fraternité entre les peuples ve de ses membres, la mise en œuvre
est capable de mettre en œuvre, la dans la discrétion, de repositionner de quelques régions ou continents des programmes de développement
mobilisation générale et faisant ENGAGER DES ACTIONS
au mieux et ouvertement notre pays, qu’ils soient ; les acteurs de «Oum culturels initiés et conduits par les
front derriére l’emblème national Quelques exemples : de la même fa- compte tenu de son poids, de ses po- Edounia» nous ayant donné en di- pouvoirs publics concernés, et
pour relever le défi. çon que le nom du président de la tentialités, de ses alliances dans la rect avec une plus-value dont ils ont, d’œuvrer à la promotion et au rayon-
Dans un monde où derrière le ban- République dont la gestion de l’Evé- recherche d’un règlement interpa- c’est vrai, la maîtrise, «l’art et la ma- nement national, régional et interna-
nissement des frontières, sous pré- nement - il faut avoir l’honnêteté in- lestinien et régional, les pays nière», l’exemple à ne pas suivre. tional de l’activité culturelle et artis-
texte de mondialisation des biens tellectuelle de le reconnaitre - a été proches géographiquement du Afin d’appuyer la mission de la télé- tique sous toutes ses formes et à tout
marchands, se profile souvent magnifique et qui a su donner par sa conflit ayant échoué dans leurs ac- vision publique algérienne qui a moment, notamment lorsque notre
«l’idéologie» rampante de l’efface- discrétion, parfois par son silence, tions, y compris dans certains cas hautement honoré sa mission en dif- pays se trouve injustement exposé à
ment identitaire, adversaires que souvent par sa retenue et finalement dans leur obligation élémentaire a fusant à grande échelle les grands et des menaces ou à des attaques exté-
nous sommes de père en fils de l’ar- dans sa joie, l’image d’un pays dont assurer le pain quotidien à leur petits moments de la liesse populaire rieures contre son identité et sa spé-
mement nucléaire où qu’il soit, pour la maturité, le sens du devoir, de la propre population, privilégiant sou- qui a couvert tout le territoire natio- cificité culturelle ? A l’heure où les
en avoir souffert, nous disposons au- responsabilité et la fierté nationale vent d’autres considérations au dé- nal et bien au-delà, les espaces de médias égyptiens redoublent de fé-
jourd’hui d’une magnifique arme de ne souffrent aucun chahut, de la triment de la satisfaction du droit des notre communauté à l’étranger, il est rocité, l’Algérie de Novembre, l’Al-
dissuasion et de défense massive, même façon donc que le nom du Palestiniens à un Etat souverain et à temps de «différencier» le message gérie de tous les Novembres, saura-
pour peu que nous sachions tirer président de Répubiique a été asso- la paix dans la région, transformés à suivant les publics auxquels ils t-elle par des actes concrets tirer tous
tous les enseignements de la victoire cié dans le cadre de son programme l’occasion en fonds de commerce s’adressent, et de détacher les quatre les enseignements et les leçons,
et de l’immense mobilisation de la à l’ouverture à travers le territoire pour faire valoir l’octroi d’aides fi- canaux satellitaires actuels de la conquérir d’autres terrains, et arra-
jeunesse algérienne autour de son national de locaux commerciaux au nancières étrangères sans lesquelles chaîne mère (terrestre), de les doter cher d’autres victoires ? B.A.
équipe nationale de football dans la profit des jeunes constitués en mi- leur pouvoir local et la promotion de de tout le dispositif réglementaire, (*) Producteur-réalisateur
fantastique chevauchée vers le Mon- cro-entreprises pour promouvoir
dial et ce, quels que soient les résul- leur intégration socio- économique,
tats à venir en coupe d’Afrique des n’est-il pas temps de lancer aujour-
Nations ou en Coupe du monde. d’hui un vaste programme d’infra-
structures sportives de proximité qui
DES SIGNAUX TRÈS FORTS pourraient être gérées par des grou-
S’il est vrai que la jeunesse algérien- pements ou associations de jeunes, à
ne, comme d’ailleurs la jeunesse côté du développement accru du
d’autres pays dans le monde, se sai- sport à l’école, au lycée, à l’universi-
sit du football parce qu’elle y trouve té et des réalisations sportives à ca-
de belles raisons de rêver, ce sport ractère national.
populaire par excellence étant sou- Sur un autre plan, quels obstacles y
vent synonyme de célébrité et de aurait-il à ouvrir maintenant, «des
réussite personnelle quels que soient chantiers de l’environnement» dans
l’origine sociale ou le niveau d’ins- lesquels les jeunes pourraient être
truction de ses pratiquants, dans sa mobilisés dans les formes les plus
manière d’exprimer son soutien à performantes pour donner à nos
l’équipe nationale, dans sa réaction villes, villages et campagnes, le vi-
face aux agressions dont celle-ci a sage qui convient à l’emblème natio-
été victime au Caire dès son arrivée, nal qu’elles ont si merveilleusement
dans son indignation devant la chas- célébré ces dernières journées ? Par
se à l’Algérien dans les rues de ailleurs, sans faire dans le populisme
«Oum Edounia», devenue mère de ou dans l’opportunisme, on peut dire
toutes les lâchetés, et sur des pla- que d’autres messages entendus ici
teaux de télévision transformés en et là invitent également à la réflexion
champs de tir contre tout ce qui res- autour d’axes et de questions qui
semble de près de loin à l’Algérien, touchent au paysage audiovisuel na-
dans les slogans et les mots d’ordre tional et à certains aspects de la poli-
lancés à travers tout le territoire na- tique extérieure de notre pays.
tional et dans les coins les plus recu- En même temps que la défense per-
lés, dans son comportement vesti- manente de nos intérêts écono-
mentaire et social, dans son attitude miques et culturels et la protection
à l’égard de la femme, mère, sœur, de nos biens et personnes, devrions-
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 27

JEUX - DETENTE
HORIZONTALEMENT : 1.Modes de stérilisation Quinze sur 15 N° 2439
2.Oiseaux. Points opposés 3.Rusé. Agréable à entendre Mots Croisés N°3369
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
4.Strontium. Issu. Fils de. A vu le jour 5.Négligé. Souffrances Par M. IRATNI
morales 6.Drame nippon. Etaient donnés pour ranimer. Tribu 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
israélite 7.Tissu. Tièdes 8.Fleuve du Nord. Communistes.
2 I
Plante 9.Fleur. Vivacité. Symbole chimique. Milieu de mulets
3 II
10.Question de test. Recueil géographique. Distance
11.Rassemblée. Pas atteinte 12.Prépare les grands commis de III
4
l’Etat. Interjection. Frottent rudement 13.Réchauffait le Nil. IV
Port du Danemark. Petite patronne 14.Mit sur bloc. Petits che- 5
V
mins. A lui 15.Appareils de levage. Débris d’un objet en 6 VI
verre. VII
7
VIII
VERTICALEMENT : 1.Singulariser 2.Cherchait à gagner 8
IX
du temps. Jeune fille 3.Dénué d’esprit. Etre au futur. Tête d’o- 9
X
live 4.Liquidons. Métal à plaquer. Pronom. Lettre grecque
5.Va sans but. Méprisant. Lancier 6.Vont avec les autres. 10 HORIZONTALEMENT
Symbole chimique. Planète 7.Note. Non justifiés 8.Pieds de 11 I- Percées de petits trous. II- Guitare hawaïienne - Pou-
voir du passé. III- Panse bête - Terre servant seulement de
vers. Il faisait des vagues. Catégorique 9.Transpirons. Mètre pâturage. IV- A prendre pour rendre - Oreille.
12
par seconde. Courroie 10.Direction. Capucin. Charges V- Soldat de Sam - Verbales. VI- Eclat de voix - Brève
11.Farceur. Irritants au goût 12.Eau du Sélestat. Filtre naturel. 13 liaison. VII- Voit le jour - Monnaie nordique.
VIII- Obstinées. IX- Vieil emplumé - Attend avec
Argile. Sur la rose des vents 13.Personnes exaltées 14 confiance. X- Rat palmiste - Partiras.
14.Attaches. Personnes qui appartiennent à un groupe
15 VERTICALEMENT
15.Organe génital. Coule en France. Equipe.
1- Obscur. 2- Ruminant du Zaïre - Pilier d’angle.
SOL. QUINZE SUR 15 PRECEDENTS : HORIZONTALEMENT : VERTICALEMENT : 1.PARAPLEGIQUES 2.ARIDE. TROUSSEAU 3- Remarquable en son genre - Mentionner. 4- Capone
1.PARCIMONIEUSE 2.ARAIRES. NEREE 3.RIT. ECLAIREUR 3.RATITE. UNIES. CR 4.CI. PRUDE. DROITE 5.IRREEL. DA. ROI intime - Donne de la vigueur à. 5- Terre ceinte - Fin de
soirées. 7- Huile essentielle - Tif rétif. 8- Ingurgitée -
4.ADIPEUSE. IVE. RI 5.PETREL. ETRENNES 6.EULER. SERIE 7.ET. 6.ME. ULEMA. MS. SOT 7.OSES. RUSA. AS. NO 8.CEE. RAUCITE Foncer. 9- Lasser - Dieu lumineux. 10- Grande peur -
MURE. ST. NI 8.GRUE. ASA. TEES 9.ION. AUTEL. AIE 10.QUIDAM. CE. 9.ILL. TSE. TENANTS 10.AIRE. TE. TREVE 11.UNIVERSELLE Sièges de facultés.
LION 11.USER. SAINTES. EN 12.ESSOR. STAR. OLP 13.SE. IOS. ENEE. 12.SERENITE. ISO 13.ERE. NE. SAO. LORD 14.EURE. INEPTIE
OTA 14.ACTION. TV. CRIN 15.DURE. TOSSER. DES. 15.DERISOIRE. ANS.
SOLUTION N° 3368
HORIZONTALEMENT
Biffe Tout N° 2439 AMIE - APATRIDE - ARRET - BEGONIA - I- CAPHARNAUM. II- ACAULE - ILE. III- RALE -
VOLER. IV- ADIREES. V- BER - TREPAS. VI- IM - OR
BONHEUR - CARAMEL - CLEF - - EN. VII- NIL - AD - EMU. VIII- EQUIVOQUES.
C R L E N O I T A G O R E D J RÈGLE DU JEU IX- EU - VENU - NS. X- SENESCENTE.
DEROGATION - DIMENSION - ECHAUFFER -
E A U O R N O N C H A L A N T Biffer tous les mots de la
ELOCUTION - ETAL - FAGOT - FOUDRE - VERTICALEMENT
N D R E I D E R U E T I N E G liste que vous retrouverez 1- CARABINEES. É- ACADEMIQUE. 3- PALIR - LU.
GENITEUR - HERBAGE - INUTILITE - 4- HUER - IVE. 5- AL - ETRAVES. 6- REVER - DONC.
dans la grille, en utilisant
O R I A P S U C L E F M E B E LESSIVAGE - LOISIR - MAIN - MASCULIN - 7- OSEE - QUE. 8- AIL - PNEU. 9- ULEMA - MENT.
tous les sens possibles. 10- MER - SOUSSE.
I A E R M U I O R S A S O T N Les lettres qui n'auront MERE - NITRATE - NONCHALANT - OGIVE -
T P G P T E T R F S S N A I E pas été cochées serviront PRECHE - RAPIDITE - REACTEUR - SOLAIRE
U I A R L A L S C A H R A D G à former le mot défini ci - STUPEUR - TASSE - TOMBOLA - VITE Fléchés Express N° 2439
V D B E A E P U T E T M E I A dessous.
écritures pluie fine service
O I R C T T L A U I E O R M V artistiques et froide gagnant
concepts
DEFINITION : traînasser
L T E H E I O R N M R G I E I obstacle bugle à
sorte de pull qui moule fais gaffe !
E E H E N V T M T A E I A N S dressé ruses fleurs jaunes
B E G O N I A E B O M V L S S le corps (06 lettres)
R U E T C A E R R O G E O I E Solution Biffe Tout
I N U T I L I T E R L A S O L précédent :
mettre bas
R E F F U A H C E E A A F N Y CLERGÉ (louve)
eau tombée
Tout Codé N° 2439 En vous aidant de la définition du mot encadré,
complétez la grille, puis reportez les lettres cor-
du ciel
rappel
définition respondant aux bons numéros dans les cases ci-des-
du mot encadré sous et vous découvrirez le nom d’un personnage attachera
Impôt qui était constitué par une redevance en nature au clergé fils arabe porte
atteinte à
1 2 3 4 5 3 6 7 6 2 8 6 voisin de approchera
la morue de près
6 9 10 8 4 6 10 4 11 5 2 9
B réfléchi
12 4 4 3 13 14 15 4 15
disque
2 16 13 5 14 16 2 9 10 10 6 3
sacré
piège apogée
8 13 11 15 4 9 4 3 2 8 iriez

15 14 4 10 13 9 2 4 3 6

6 8 2 8 4 9 13 9 9 4 10
saint
symbole portugais pièces du
7 2 8 8 2 15 15 1 6 16 2
Nord
Etat éclos
6 2 9 4 4 6 5 2 15 2 pas
question !
2 2 16 6 8 17 2 14 2 10 résume une
litanie
8 4 2 18 10 8 4 6 8 2 8 coule en
X France
pouffé
17 2 4 10 17 2 8 magicienne

16 6 5 5 15
symbole copulative

SOL. TOUT CODÉ PRECEDENT : TENACITE - CLOTILDE COURAU


SOLUTION FLÉCHÉS EXPRESS PRECEDENTS :
sud-sud-est comptant
HORIZONTALEMENT : FOURRIERE / NEUTRONS / PILLAIS / FEE / LIER / AI / SUINTA /
CU / TEND / CARAFE / AE / TIRE / MINA / NAT / OOSPORES / ANIER / DRU / SR / EPIAS
VERTICALEMENT : BONIFICATIONS / UELE / URINOIR / BRULES / ARASE / RTA / FE /
PRE / VIRILITE / NO / EOSINE / PARDI / ARN / ETNA / TERA / ESTRADES / SUS Jeux proposés par gym C Magazine
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 28

L’ÉPOQUE
ON VOUS LE DIT BÉCHAR DANS L’ATTENTE DES TRADUCTEURS La civilité
d’un Japonais

Des justiciables
Hamid Bessalah s’inspire
Un touriste japonais a reçu une
du Japon lettre de félicitations de la
Hamid Bessalah, ministre de municipalité sicilienne de
Caltagirone pour avoir fait des

dans le désarroi
la Poste et des Technologies
pieds et des mains une fois
de l'information et de la com-
revenu dans son pays, afin de
munication, a évoqué hier s'acquitter d'une amende pour
avec l'ambassadeur du Japon stationnement interdit. «Vous
en Algérie, Takeshi Kamitani, avez fait preuve d'une grande
les différents aspects de la co- correction ; votre exemple,
opération bilatérale dans le ●Pour la procédure de traduction de leurs documents administratifs, qu'il est juste de mettre en
domaine des TIC. évidence, devrait être suivi par
Les deux parties ont souligné tout le monde», a écrit la ville

L
«l'importance» de donner un «nouveau souffle» à la co- 'article 8 de la loi 08-09 du quelles ces diplômés ne se sont pour rejoindre les grandes villes
de Caltagirone au touriste
opération entre les deux pays. Le ministre a mis en 25 février 2008 portant pas intéressés à cette fonction. à la recherche de traducteurs. Au vertueux, ont rapporté hier le
exergue «l'important programme» de développement code de procédure civile et Depuis la promulgation du texte fait, une question primordiale se journal en ligne
d'Algérie Télécom dans le cadre de la réalisation des in- administrative oblige les justi- de loi, les justiciables se trou- pose : pourquoi le législateur al- Siciliainformazioni.com et
frastructures haut et très haut débits et les possibilités ciables à traduire en arabe les vent ainsi dans une situation à la gérien n'a-t-il pas prévu une dis- l'agence Ansa. En septembre,
de participation des sociétés japonaises spécialisées no- pièces administratives et autres fois embarrassante et contrai- position provisoire non contrai- lors d'un séjour dans cette ville
tamment dans le domaine du FTTH, du FTTX (réseaux de documents rédigés en langue gnante car ils sont dans l'obliga- gnante en faveur du justiciable touristique du centre de la
fibre optique) et de la téléphonie sans fil haut débit. étrangère sous peine d'être frap- tion de se déplacer à Oran (700 en attendant que le dispositif né- Sicile, proche de Raguse, le
Conscient des enjeux et du potentiel des TIC pour son in- pés de nullité. Or, à Béchar, il km) pour traduire un texte écrit cessaire soit mis en place, no- touriste avait stationné sa
dustrie et plus largement pour la revitalisation de son n'existe aucun traducteur offi- en langue étrangère. Est-ce nor- tamment la disponibilité de tra- voiture de location à un
économie, le gouvernement japonais a décidé, en 2001, ciel agréé. Pourtant, plusieurs mal, s'interroge-t-on ? Une si- ducteurs agréés ? emplacement réservé aux
de faire de ce secteur l'une des priorités nationales en promotions, estimées entre 250 tuation fort préjudiciable à plus «Encore une fois, on a placé la résidants.
à 300 traducteurs, sont sortis de d'un titre, vécue certainement charrue avant les bœufs», fulmi- La police municipale lui avait
mettant en oeuvre la politique «e-Japan» (le Japon élec-
l'université au cours des trois par d'autres citoyens à travers le nent des citoyens concernés, ré- infligé une contravention, mais
tronique) qui vise à faire du pays la première puissance la municipalité avait renoncé à
mondiale dans le domaine. dernières années. Mais on igno- pays, car elle implique des dé- clamant une solution adéquate.
re jusqu'ici les raisons pour les- penses lors des déplacements M. Nadjah l'envoyer à l'autre bout du
monde...
Aigle Azur en partenariat Le scrupuleux voyageur, dont
l'identité n'a pas été précisée,
avec Amadeus POUR AVOIR SIGNALÉ DES ANOMALIES SUR LE SITE AADL SEBALA a contacté de son propre chef

Une gestionnaire relevée


la mairie par courrier
Déjà utilisateur de nombreux outils d’Amadeus (dont sa électronique où il a écrit tout
technologie e-commerce pour son site Web), Aigle Azur simplement : «Je voudrais
renforce son partenariat avec le GDS, en adoptant sa payer la contravention.» Une
solution de réservation et de gestion des vols baptisés
Altéa. Et plus particulièrement les outils Altéa
Inventory, dédié à l’inventaire, et Altéa Reservation,
de ses fonctions fois informé du montant de 38
euros, il l'a payée à distance
en remerciant la police
consacré à la réservation des billets. La compagnie municipale pour sa
●Le délit dont est accusée la gestionnaire du site est de vouloir disponibilité.
aérienne qui dessert le pourtour méditerranéen et
nord-africain en espère une simplification des bien servir la population.
procédures de réservation et une meilleure gestion des Aznavour
revenus, de l’ouverture et fermeture des vols, et du
suivi des classes de réservation.
I nstallée depuis presque six mois comme gestion-
naire du site AADL de Sebala, Mme Chihaoua Fa-
dila vient d’être relevée de ses fonctions. Son rem-
l’AADL, en vain. Même les travaux de viabilisation
de l’entrée principale n’ont pas été achevés. Pis, la
tour est sans concierge depuis plusieurs mois avec veut aider
placement s’est fait en un clin d’œil ; le nouveau
responsable a été installé hier. Quelles raisons ont
tous les risques que cela comporte pour les loca-
taires. Aux bâtiments 14, 21 et 31, les égouts se dé-
les immigrés
La frégate française Aconit 713 conduit les responsables de l’AADL, qui ont laissé versent à ciel ouvert. Le système, dit-on, n’est pas Charles Aznavour souhaiterait
quitte le port d'Alger le site à l’abandon depuis belle lurette, à agir ainsi ? branché à la canalisation centrale. La SEAAL, que «un rendez-vous avec Nicolas
Sarkozy». «J'ai un programme
Mme Chihaoua a été relevée non pas pour incompé- Mme Chihaoua a contacté pour régler le problème,
La frégate française, Aconit 713, a quitté hier le port tence, mais pour avoir signalé les anomalies dans la dit que ce n’est pas son domaine de compétence. pour aider les immigrés», ex-
d'Alger après une escale non officielle de quatre jours. gestion du site, sans éclairage public depuis sa ré- Voilà les raisons pour lesquelles la gestionnaire du plique le chanteur dans un en-
A la fin de l'escale, un exercice de transit «passex» a été ception, il y a plus de quatre ans. Ce n’est pas le seul site a été relevée de son poste. tretien, ajoutant qu'il dirait no-
effectué au large de la Méditerranée entre la frégate problème qu’elle a tenté de régler. Elle a fait un rap- L’ancien chef de projet, promu à un poste important tamment au président de la
française et l'unité des garde-côtes 361 des Forces port sur un léger glissement de terrain au niveau de à la direction générale, lui reproche son engage- République qu'«il ne sert à rien
navales algériennes. de renvoyer trois pauvres Af-
la tour 6 ; elle a posé le problème du bâtiment 42 ment à poser les doléances des locataires. Il s’ac-
Cet exercice entre dans le cadre de la coopération entre ghans dans un pays en guerre».
construit sur une source. La cave de la bâtisse ne commodait bien du silence des anciens respon- Le ministre de l'Immigration et
les Forces navales des deux pays. désemplit pas. Les habitants de cette cité ont à sables ! Le délit dont est accusée la gestionnaire du de l'Identité nationale, Eric Bes-
Entrée en service le 3 juin 1996, l'Aconit, qui a accosté maintes reprises sollicité les responsable de site est de vouloir bien servir la population. son, «a fait une erreur monu-
au port d'Alger pour la troisième fois, après les escales mentale», estime l'auteur de La
de 2001 et 2004, est une frégate de 3 200 tonnes, d'une Bohème, âgé de 85 ans. «Il y en
longueur de 125 m et d'une largeur de 15,4 m et peut LA PLUS GRANDE MENACE POUR LA SANTÉ avait sûrement d'autres à cho-
atteindre une vitesse de 25 nœuds marins. Son

L'obésité touche
per, un dealer, un passeur...
équipage se compose de 15 officiers, 85 officiers Mais seuls les naïfs se laissent
mariniers et 53 quartiers-maîtres et matelots. Elle peut prendre», remarque-t-il. «Je
transporter à bord un hélicoptère Panthère. voudrais un rendez-vous avec

Les Algériens de Taïwan fêtent 1 Américain sur 4 Nicolas Sarkozy car j'ai un pro-
gramme pour aider les immi-
grés», ajoute Aznavour en se
la victoire des Verts ●Cette maladie alourdirait le budget de santé de 334 milliards de dollars.
décrivant comme un «diplômé
de la rue». «Parmi tous ces gens
Comme pour tous les matchs disputés par les Verts, qui sont venus chez nous pous-
les Algériens de Taïwan se sont retrouvés entre eux
pour suivre le match sur la chaîne nationale Canal
LAméricains,
'obésité reste «la plus grande
menace» pour la santé des
a révélé une enquête.
une vague de maladies chroniques
dans les années à venir, qui en-
gloutiront le système de santé en
de fait savoir également qu'aucun
Etat américain n'a connu une bais-
se du taux d'obésité durant les cinq
sés par la faim, on trouve de
tout», observe-t-il. «Des menui-
Algérie. Malgré le décalage horaire, les Algériens ont siers, des pharmaciens, des mé-
Selon le magazine Businessweek alourdissant le budget annuel de dernières années, bien au contraire decins, des gens qui savent tra-
suivi la rencontre avec passion. qui cite les conclusions d'une en- quelque 344 milliards de dollars 80% de ces Etats ont enregistré vailler la terre. Pourquoi ne pas
A la fin du match, une fête a été organisée quête de santé réalisée dans tous de plus, vers l'année 2018», note une croissance remarquable du en faire de vrais citoyens ?» Le
spontanément pour regrouper plusieurs Algériens les Etats américains, les Etats- le magazine Business-Week. nombre de personnes souffrant chanteur, qui habite en Suisse
résidant à Taïwan. «Nous sommes fiers d’être Unis ont enregistré des avancées Un Américain sur quatre est consi- d'une surcharge pondérale consé- depuis des années, déclare
Algériens et surtout fiers de notre équipe nationale qui en matière de traitement du cancer déré comme étant obèse, et dans quente. La prévalence de l'obésité «nos politiciens vivent dans
a redonné le goût du bonheur au peuple algérien, et des maladies cardiovasculaires les huit années à venir, affirme la aux Etats-Unis va du taux le plus leurs palais, ne vont pas là où il
bonheur que nous avons partagé ici de la lointaine et autres maladies, mais l'obésité publication, 43% de la population bas que connaît le Colorado avec faut aller pour voir ce qui se
Taipei.» C’est en ces termes que les Algériens de la reste «la plus grande menace» adulte sera considérée en tant que 19% de la population à 30% dans passe dehors. Et Sarkozy fait
lointaine Taipei se sont exprimés à la fin de la pour la santé des Américains. telle, soit pas moins de 103 mil- six Etats du Sud, toujours selon la aussi partie des rois dans leur
rencontre. «L'obésité menace d'engendrer lions d'Américains. La même étu- même source. prison», juge le chanteur.

Fax : 021 68 21 87 - 021 68 21 88 ACOM : Agence de communication : 102 Logts, tour de Sidi
ElWatan - Le Quotidien Indépendant Site web : http://www.elwatan.com E-mail : Yahia, Hydra. Tél : 021 56 32 77 - Tél/Fax : 021 56 10 75
Édité par la SPA “El Watan Presse” admin@elwatan.com PAO/Photogravure : El Watan Impression : ALDP - Imprimerie Centre ; SIMPREC- Imprimerie Les manuscrits, photographies ou tout autre
au capital social de 61 008 000 DA. Directeur de la Publicité - Abonnement : El Watan 1, rue Bachir Attar - Est ; ENIMPOR - Imprimerie Ouest. document et illustration adressés ou remis
publication : Omar Belhouchet Place du 1er Mai - Alger. Diffusion : Centre : Aldp Tél/Fax : 021 30 89 09 - Est : Société à la rédaction ne seront pas rendus et ne feront l’objet
Direction - Rédaction - Administration Maison de la Presse : Téél : 021 67 23 54 - 021 67 17 62 - Fax : 021 67 19 88. de distribution El Khabar. d’aucune réclamation.
Tahar Djaout - 1, rue Bachir Attar 16 016 Alger - Place du 1er R.C : N° 02B18857 Alger. Tél : 031 66 43 67 - Fax : 031 66 49 35 - Ouest : SPA El Watan Reproduction interdite de tous articles
Mai Tél : 021 68 21 83 - 021 68 21 84 - 021 68 21 85 - Compte CPA N° 00.400 103 400 099001178 - Diffusion, 38, Bd Benzerdjeb (Oran) sauf accord de la rédaction.
Compte devises : CPA N° 00.400 103 457 050349084 Tél : 041 41 23 62 - Fax : 041 40 91 66
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 30

SPORTS

ENTRETIEN AVEC RABAH SAÂDANE AU LENDEMAIN DE LA QUALIFICATION DES VERTS

«Il faut garder les pieds sur terre»


Effectivement. Le temps passe vite
Rabah Saâdane, le sélectionneur national, est un homme et ne nous permet pas de faire des es-
heureux. La qualification de l’Algérie à la Coupe du monde sais. On sort des éliminatoires combi-
2010 est à inscrire sur son riche palmarès. C’est la troisième nées de la CAN et de la Coupe du mon-
de et tout de suite après nous sommes
fois qu’il conduit les Verts à la phase finale de la Coupe du projetés dans le tournoi final de la CAN
monde. Hier, nous sommes allés à sa rencontre au siège de la et durant la période intermédiaire, notre
fédération pour évoquer avec lui les perspectives de l’EN dans champ d’action et de mouvement est li-
mité. Après la CAN, il faudra plonger
les prochains mois. dans la préparation de la Coupe du
Entretien réalisé par joueurs seront regroupés plutôt que monde avec, toujours, les mêmes
Yazid Ouahib prévu. contraintes. On fait des exercices de tra-
Le lieu du stage est-il arrêté ? pèze sans filets de secours.
Vous devez être un homme heu- Pas encore, mais il y a de fortes Le stage en Italie vous a donné
reux ? chances qu’il soit programmé en Algé- beaucoup de soucis
Complètement, à l’instar de tout le rie ou dans un pays proche du nôtre C’est la première fois dans ma car-
peuple algérien. La qualification en (France-Italie). Mais jusqu’à présent, il rière que je fais face à une telle situa-
Coupe du monde est un pur bonheur. Ce n’y a rien d’officiel. tion. Il y avait trop de blessés en même

PHOTO : M. SALIM
sont des moments fabuleux. Le senti- Quand serez-vous en Angola ? temps. Préparer un match aussi impor-
ment du devoir accompli me donne plus Entre les 7 et 8 janvier. Le stage tant que celui de l’Egypte avec une in-
de force pour continuer, sans oublier avant le voyage en Angola débutera firmerie pleine n’est pas du gâteau.
toutes les marques de sympathie que je deux semaines au moins avant cette Heureusement, tout s’est bien passé
reçois de la part de mes compatriotes. date grâce à la compétence et la disponibilité
Le repos sera de courte durée. A priori, toutes les mesures ont groupe, mais on fera attention à ne pas caux ou professionnels) soient convo- du staff médical.
Déjà arrive la CAN 2010... été prises pour que les Verts soient le sous-estimer. qués mais à condition qu’ils flambent La liste des sélectionnés pour la
Effectivement, on ne dispose pas de placés dans de bonnes conditions en L’objectif est-il raisonnable ? avec leur club. CAN 2010 sera dévoilée quand ?
beaucoup de temps en prévision de cet Angola... Faut pas mettre trop de pression sur Le cas Djebour pose-t-il problème ? Les joueurs retenus pour la CAN en
important rendez-vous. Nous ferons le Un membre de la fédération, Djahid la sélection. C’est le meilleur moyen de Il en est le premier conscient. Nous Angola seront connus entre le 15 et 20
maximum pour être prêts le jour J. Zefzef, est sur place pour finaliser le lui permettre de concrétiser les pro- avons besoin de lui et nous ferons tout décembre.
Les joueurs sont sur un nuage. Il dossier de notre séjour en Angola. Les messes nées durant les éliminatoires de pour l’aider à relancer sa carrière au Il est un peu tôt d’avancer des noms
ne sera pas facile de les remotiver ra- réservations sont faites depuis des se- la Coupe du monde. L’essentiel est de sein d’un club en Europe. Il nous sera dans la mesure où nous ne savons pas
pidement... maines. garder les pieds sur terre et de ne pas très utile dans les difficiles matches qui encore si les joueurs qui ont écopé d’un
Je n’ai aucune inquiétude sur ce Comment jugez-vous le groupe et croire que nous sommes arrivés. Fixer nous attendent. Je compte énormément second avertissement, Belhadj, Ziani et
plan. Ce sont des professionnels et ils ne les adversaires de l’Algérie ? des objectifs démesurés risque d’anéan- sur lui et je demeure convaincu qu’il re- Ghezzal, seront suspendus pour le pre-
lâchent rien. Ils ont toujours faim de C’est un groupe difficile avec le tir les efforts produits durant une année. viendra vite à son meilleur niveau. mier match face au Malawi. Dans cette
victoires et de titres. Le programme de pays hôte et le Mali qui est l’une des L’effectif actuel sera-t-il recon- Vous n’avez pas le choix puisque hypothèse, on prendra toutes nos dispo-
préparation est arrêté depuis des se- meilleures sélections du continent. Le duit ? le calendrier FIFA est très serré et ne sitions pour y parer. Une chose est sûre,
maines. Il sera légèrement modifié en Malawi lui aussi aura son mot à dire. Il est un peu prématuré pour le dire. permet pas de procéder à des expéri- il y aura un bon équilibre entre les trois
raison de notre calendrier lors de la L’Angola aura à cœur de remporter le Dans mon esprit tout est clair. Nous ne mentations... compartiments. Y. O.
CAN 2010. On avait tablé sur une en- trophée pour faire oublier, à ses suppor- disposons pas d’assez de temps pour
trée en matière vers le 13 ou14 janvier et ters, l’élimination en Coupe du monde. faire des expériences, appeler de nou-
le tirage au sort en a décidé autrement. Le recruteur Manuel José, ancien coach
du Ahly du Caire, est un indicateur des
veaux joueurs, leur faire subir des tests.
Le calendrier de la FIFA est un vrai han-
FIFA : «LA QUALIFICATION
Les joueurs ont-ils reçu le pro-
gramme de préparation ? grandes ambitions que nourrit ce pays. dicap. On fera avec. Moi, je prône la sta- DE L'ALGÉRIE INDISCUTABLE»
Ce sera fait dans les prochaines Le Mali renferme dans ses rangs de très bilité dans tous les domaines. Il est illu-
Le secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke a estimé hier à Dubaï que "la
heures. Initialement, le stage devait grands joueurs qui évoluent dans les soire de tabler sur l’arrivée de nouveaux
qualification de l'Algérie au Mondial en Afrique du Sud est indiscutable".
avoir lieu du 21 au 31 décembre. Nous meilleurs championnats d’Europe. Le joueurs. Ceux qui sont sur place ont
S'exprimant devant la presse en marge du Mondial de "beach-ball" (football
sommes contraints de l’avancer de jour où ce pays réunira toutes les condi- plus de chances d’être reconduits.
sur plage), Jérôme Valcke a précisé que "la rencontre (de Khartoum) s'est
quelques jours pour permettre au grou- tions de préparation de sa sélection, il Faut-il dire que la liste est (déjà)
déroulée normalement et aucun incident notable pouvant influer sur le
pe d’être au point le 10 janvier. Donc, la fera mal. définitivement close ?
résultat n'a été enregistré". Le secrétaire général de la FIFA a en outre félicité
phase transitoire sera écourtée. Les Le Malawi sera le petit poucet du Il se peut qu’un ou deux joueurs (lo-
les dirigeants soudanais pour le bon déroulement du match. (APS)

UNE JOURNÉE CHEZ LA FAMILLE DU COACH NATIONAL


C ’est chez les Saâdane que la conversation sur le
fameux match Algérie-Egypte a porté tout au
long de notre entrevue. Tous réunis autour du papa
présidais une cellule composée de Charef Boua-
lem et Aït Mohamed Rachid qui avait pour mission
de diriger ce match. Nous avons réalisé un nul. On
maison. Rabah a voulu nous préserver et a pris ses
dispositions cette fois. Mais, dans le fond, je vous
avoue que j’étais confiante en ce qui concerne
Egypte. A un certain moment j’ai eu très peur par-
ce que les Egyptiens avaient délaissé l’esprit spor-
tif pour entrer dans la rivalité pure et dure, puis ce
héros, chaque membre de la famille a livré ses im- m’a demandé de continuer, je l’ai fait car j’ai tou- notre qualification.» Le coach national communi- fut de l’obsession de leur part».
pressions. Il faut avouer qu’il n’était pas facile de jours la fibre nationaliste. Nous avons qualifié quait-il régulièrement avec ses proches ? «Deux Chahinez, qui se dit docile comme son père affir-
les convaincre de faire part à l’opinion publique de l’Algérie à la CAN 2004.» fois par jour, le matin et le soir. C’est vrai, qu’en me : «Il prime pour moi, quand je le vois assis, cal-
leurs émotions, état psychologique et joie. Mais Avant de donner la parole aux autres membres de Italie, j’avais des soucis. Avec huit blessés, je ne me, je sais qu’il s’est donné à fond, il ne triche ja-
notre insistance a payé. sa famille, Saâdane veut recadrer sa position. Il in- savais pas quelle équipe j’allais aligner. Mes pen- mais. Je voulais qu’il sorte grandi de cette
D’emblée, le ton est donné par Rabah Saâdane : diquera : «Une seconde fois, j’ai été appelé par sées allaient à ma famille. En Italie, c’était un sta- confrontation. C’est pour cela que pour la premiè-
«Pour être honnête, je dirai que j’ai assez pensé à Raouraoua en janvier 2003 pour occuper le poste ge médical et non technique. Je n’avais rien décla- re fois de ma vie, j’ai sauté à la fin d’un match, ma
ma famille durant cette aventure algéro-égyptien- de directeur technique. En juillet, le Belge Leekens ré, car je me présentais au Caire avec une équipe fille en est restée médusée ».
ne. Le traumatisme subi par ma femme et mes en- démissionne. Remake, je reprends l’EN pour la décimée, très mal préparée physiquement et tacti- Azzedine, le troisième enfant, qui vit encore sous
fants en 1986 est encore vivace. Mon fils Sofiane CAN en Tunisie en tant que sélectionneur national quement. En plus, il y a eu le coup fourré orchestré le toit de ses parents avoue : «Sincèrement, je ne
par exemple a été giflé par son maître à l’époque, avec Charef et Cheradi. Une chose était certaine à notre bus.» Le traumatisme de 1986 refaisait sur- souhaite à personne le stress que j’ai vécu. Mon
jusqu’à lui casser les lunettes, lui disant que c’est je ne voulais plus continuer avec l’EN après la face. Son fils aîné, Sofiane, reconnaît qu’il se père a été victime d’une hogra en 1986. Comme
ton père qui a fait perdre l’EN. Ceci ne s’oublie CAN. Du côté de ma famille je n’étais pas tran- trouvait ces derniers jours sous haute pression. Il tous les Algériens, je suis heureux du succès acquis
pas.» Rabah Saâdane nous prend à témoin pour quillisé». Il est rattrapé par le devoir. «En sep- souligne : «Comme tout Algérien, j’attendais cris- à Khartoum. C’était une victoire méritée, rempor-
évoquer les douloureux événements de juin 1986 tembre 2007, après avoir gagné la Coupe arabe pé le coup de sifflet final de l’arbitre du match qui tée loyalement, sans bavure, ni haine de notre
lorsque des jeunes sont venus pour brûler sa de- avec l’ESS, Raouraoua me propose le poste de sé- s’était déroulé au Soudan. Je vous affirme que part», et d'enchaîner, «laissez moi vous faire une
meure. En fin de compte, la sagesse a prévalu et le lectionneur national avec un double objectif, se j’étais doublement heureux, aussi bien pour mon confidence : lors du premier match au Caire, j’ai
pire a été évité. L’entraîneur national a tenu à rap- qualifier en Coupe d’Afrique et en Coupe du mon- pays, l’Algérie, que pour mon père qui a peiné du- eu la trouille de ma vie. Je suis du métier comme
peler pourquoi il a toujours renoncé à reprendre les de. J’ai demandé un mois de réflexion. Après un rant longtemps. J’espère que ce bonheur va durer mon père et je sais ce que veut dire un choc psy-
destinées de l’EN : «J’ai repris accidentellement conseil de famille, je me suis engagé.» Profitant longtemps.» chologique à la veille d’un match capital, suite à
le parcours avec l’EN en janvier 1989 avec le re- de la présence de Madame Saâdane , nous lui Lui aussi, fait une rétrospective sur ce qu’il a pâti une agression caractérisée. Pour la deuxième ren-
gretté Diabi, en tant que directeur technique et non avons demandé ses impressions sur le match avec sa famille, il affirme : «Vous ne pouvez pas contre d’appui, j’étais très confiant, surtout après
comme entraîneur national. C’était déjà osé de ma Egypte-Algérie (0-1) : «Sincèrement, je n’ai vu vous imaginer combien j’étais content de voir mon les déclarations de mon père, qui est très réservé
part après tout ce que j’avais vécu avec ma famil- aucun match. Rabah vient de vous donner un père et son équipe procurer autant de plaisir et de dans pareille situation».
le.» C’est un concours de circonstances qui a re- aperçu de ce qu’on a vécu auparavant et croyez- joie à toute notre Nation. Sincèrement, suite à cette Enfin, pour le dernier fils de Saâdane, étudiant à
mis Saâdane à la tête de l’EN. Il précise : «La mort moi, il ne reste plus de force ni de courage pour qualification, j’ai levé mes mains au ciel et remer- l’étranger, nous n’avons pu entrer en contact avec
dans l’âme, j’ai dû reprendre les rênes de l’EN s’afficher devant un écran.» cié le Bon Dieu pour avoir récompensé mon lui pour donner ses impressions, lui qui n’a pas
après son échec face à la Tunisie. Le coach Ighil Elle ajoute : «Avant les deux matches Algérie- père». Ce fut ensuite à Chahinez, la fille de s’ex- vécu les péripéties de 1986, puisque pas encore né.
Meziane avait démissionné, alors que notre équi- Egypte, j’ai subi un grand stress et une forte pres- primer sur le sujet . Elle indique : «J’ai vécu une La famille Saâdane a fêté vendredi, à sa manière,
pe avait un rendez-vous avec le Liberia en mars. Je sion. Je n’ai fait que prier. Je ne suis pas restée à la tension terrible avec ce légendaire match Algérie- la victoire de l’Algérie sur l’Egypte. S. R. O.
El Watan - Lundi 23 novembre 2009 - 31

SPORTS

MC ALGER COUPE UNAF : CS SFAX 4 - CRB 1 ESPAGNE - 11e JOURNÉE


Alain Michel Le Real Madrid
s’en va Le Chabab double le Barça au
meilleur moment
L
’entraîneur français du MC Alger,
Alain Michel, met à exécution ses me-
naces, il quitte officiellement la barre
technique du club pour ne pas avoir perçu
ses arriérés. Alain Michel prendra, selon des
quitte la scène A
une semaine du «clasico» au Camp Nou, le Real Ma-
drid, toujours critiqué pour son jeu terne mais vain-
queur samedi de Santander (1-0), s'est emparé de la
sources bien informées, la direction du première place de la Liga, devant le FC Barcelone, freiné à
championnat de Qatar où il aura droit à une Bilbao (1-1) lors de la première partie de la 11e journée. Pri-
prime de signature conséquente. Le techni- vé de trois titulaires habituels, Ibrahimovic, Touré et Abidal,
cien français percevra 200 000 dollars pour le Barça a beaucoup souffert face à l'Athletic, équipe que les
un contrat renouvelable de six mois avec le Catalans avaient balayée en finale de la Coupe d'Espagne en
club d’Echamal du Qatar. L’intérim sera as- mai (4-1). Les champions en titre ont néanmoins réussi à ou-
suré au MCA par l’entraîneur assistant Ka- vrir le score, par Alves (54’), mais l'Athletic, avec toujours
mel Achouri en attendant de trouver un suc- en tête la gifle en Coupe d'Espagne, s'est battu pour égaliser
cesseur à Alain Michel dont la décision est, (Toquero, 63’). Avec une victoire le dimanche 29 face au
semble-t-il, irrévocable. Real, le Barça reprendra la première place. Le Real, humilié
Le MC Alger (24 points) occupe actuelle- en Coupe d'Espagne par un club de 3e division, Alcorcon, a
ment la tête du classement du championnat signé samedi face à Santander, à domicile, sa neuvième vic-
de DI avec un point d’avance sur l’USM An- toire en Liga. Nettement dominateur mais court vainqueur
naba. Le Doyen compte également un match (1-0), il a pris la première place avec un point d'avance sur le
Barça. Pour faire oublier le désastre de la «Coupe du roi», le

PHOTO : SAMI K.
en moins face à l’USM El Harrach prévu de-
main au stade du 5 Juillet. K.Y Real Madrid de Manuel Pellegrini n'a pas le choix : il doit
enchaîner les victoires. Et celle-ci, à huit jours du «clasico»
face au Barça au Camp Nou, valait cher.
SONDAGE FIFA L'équipe «merengue» va aussi pouvoir préparer dans de
bonnes conditions la réception de Zurich, mercredi en Ligue
Les camarades de Younès n’ont pu résister à la furia tunisienne
L'Algérie ira des champions, alors que les 8e de finale sont encore loin
d'être assurés. Les joueurs madrilènes ont livré un match

plus loin dans L


e Chabab de Be- mérité. En se rendant les Marocains des FA Ra-
louizdad quitte la amoindri par l’absence bat et Ahly Benghazi (Li- correct contre Santander et auraient pu s'imposer plus large-
coupe UANF des de plusieurs joueurs dont, bye) ce mercredi sur le ment sans un très bon Toño dans la cage du Racing. L'unique
coupes à l’issue de son entre autres, Bey, Bousa- terrain de ce dernier. Lors but a été marqué par Gonzalo Higuain à la 22e minute, après
une tentative de la tête du défenseur argentin Ezequiel Garay,
le tournoi élimination, hier à Sfax
en demi-finale retour de-
vant le CS Sfax, celui-ci
haba, Fellah, Lahmer et
Berradja écartés pour cau-
se d’indiscipline. Erreur
de la manche aller à Ra-
bat, les deux équipes
s’étaient quittées dos à
ancien porteur du maillot vert et noir de Santander. Le public
du Santiago-Bernabeu attend toutefois beaucoup mieux et
n'a applaudi la victoire que du bout des doigts. «Nous avons ni
l’ayant emporté large- de stratégie ? L’entraî- dos sur un score vierge de
LCoupe
a sélection algérienne de football a les
possibilités d'aller plus loin lors de la
du monde 2010, prévue en Afrique du
ment sur le score net et
sans bavure de 4 buts à 1.
neur Abdelkader Yaïche
est le mieux placé pour
zéro partout.
Les espoirs sont désor-
mal joué ni bien joué», a commenté Pellegrini en conférence
de presse. Derrière le Real et le Barça, le FC Séville suit sans
Au match aller, les Tuni- s’expliquer sur cette déci- mais placés sur l’Entente faiblir. Vainqueur de son troisième match de Liga consécutif,
Sud du 11 juin au 11 juillet, à l'issue d'un il est à trois points du nouveau leader. Séville, seule équipe es-
sondage effectué par la Fédération interna- siens avaient gagné sur le sion qui aura laissé per- de Sétif, représentant al-
score de 1 à 0. Une élimi- plexe plus d’un. gérien dans la deuxième pagnole déjà qualifiée pour les 8e de finale de la Ligue des
tionale de football (FIFA), sur les six pays champions, a vite mené 2-0 aux Canaries (buts de Perotti 32’
ayant décroché leur billet au terme des nation sans gloire pour le L’absence de ces joueurs compétition UNAF, à sa-
Chabab qui intervient s’est faite, en tout cas, voir la Coupe des clubs et de Renato 48’) et n'a pas paniqué après la réduction du sco-
matches de barrages disputés mercredi pas- re de Nino (75’, 2-1). Malgré l'ouverture du score de l'Argen-
sé. Les résultats ont été publiés hier sur son moins d’une semaine réellement sentir sachant champions. Après avoir
après l’exploit retentis- que le CRB n’a pas résis- arraché un nul en dépla- tin Sergio «Kun» Agüero en début de match (3’), l'Atletico
site internet. Madrid s'est incliné à La Corogne face au Deportivo (2-1) sur
L'Algérie qui a arraché sa qualification pour sant des Verts qualifiés té aux coups de boutoir cement face aux Maro-
avec brio au Mondial tunisiens ni résister au cains du Raja Casablanca un penalty longtemps contesté et réussi par Guardado pour le
le Mondial 2010, après sa victoire en match «Depor» (90+6’). L'Atletico ne décolle toujours pas et reste
d'appui face à l'Egypte (1-0) à Omdourman sud-africain. Les Rouge rythme imposé par leurs (1-1), les Sétif iens de-
et Blanc ont confirmé ne adversaires. Dès l’enta- vraient confirmer ce mer- dans les bas-fonds du classement (18e et relégable).
(Soudan), a bénéficié de 31,78% des suf-
frages, devant le Portugal (30,14 %). pas avoir encore le poten- me de la partie, les locaux credi sur leur propre ter-
La France, vice-champion du monde, occu- tiel requis pour disputer imposent une nette domi- rain à partir de 18h. ANGLETERRE – 13e JOURNÉE
une compétition interna- nation qui sera rapide- L’Entente est bien placée
Chelsea impressionnant
pe la 3e place du sondage avec 22, 03% des
votes, alors que l'Uruguay vient à la 4e posi- tionale. Ils n’ont pas pesé ment conclue par un fes- pour s’offrir sa deuxième
tion avec 7,12%. La Grèce, champion d'Eu- lourd, en effet, devant une tival de buts. finale internationale cette
rope 2004 avec 4, 78%, et la Slovénie (4, formation de Sfax très su- Le CS Sfax affrontera, en saison après celle décro-
15%), occupent respectivement les 5e et 6e
places.
périeure dont le succès
par 4 à 1 est largement
f inale, le qualif ié de
l’autre empoignade entre
chée en coupe de la CAF.
K.Y. L es Londoniens de Chelsea, impressionnants à domicile
face à Wolverhampton (4-0), et Manchester United, faci-
le vainqueur d'Everton (3-0), ont tous deux profité de la dé-
L'Algérie a assuré pour la troisième fois sa faite d'Arsenal, décevant à Sunderland (0-1). Les Blues de
présence en Coupe du monde, après celles
de 1982 et 1986. APS JSM BÉJAÏA Carlo Ancelotti enchaînent les records : 12e victoire de suite
à domicile toutes compétitions confondues et 10e rencontre

Amalou accusé par


d'affilée sans encaisser de but. Contre une très faible équipe
VOLLEY-BALL de Wolverhampton, les Londoniens, évoluant pourtant sans
Drogba, Lampard et Ballack, ont fait une démonstration de

Le GSP n'ira les dirigeants


football, inscrivant notamment trois buts lors des 22 pre-
mières minutes ! Leur domination sur cette Premier League
semble sans partage même si Manchester United ne lâche

pas au Caire Lentreadeprestation de l'arbitre Amalou lors


la rencontre de samedi dernier
créant de nombreuses occasions , mais,
sans pour autant réussir à les transformer
rien et pointe toujours à cinq longueurs du leader. Dans le
sillage d'un Darren Fletcher à nouveau excellent et auteur
d'un but fantastique, les Reds Devils ont largement dominé
Everton samedi à Old Trafford (3-0). Même privés de Rio
L es volleyeuses du Groupement sportif
des pétroliers (GSP) ont renoncé à parti-
ciper au 12e Championnat arabe de volley-
la JSM Béjaïa et le MC Alger, ne
semble pas être du goût des dirigeants de
en buts, devant Zemmamouche, en excel-
lente forme, qui a sauvé son équipe d'une Ferdinand, Gary Neville et Dimitar Berbatov, les joueurs
d'Alex Ferguson ont tranquillement empoché trois points qui
la JSMB qui n'ont pas hésité à l'accuser défaite certaine. D'ailleurs, c'est l'avis
ball qui se tiendra au Caire du 3 au 12 dé- d'avoir été derrière le faux-pas concédé même du coach Djamel Menad qui a dé- leur permettent de prendre seuls la 2e place du classement.
cembre prochains. L'hostilité égyptienne par leur équipe ce jour-là. En effet, les di- claré à la fin de la partie : «Je crois que Ils profitent en effet du revers d'Arsenal à Sunderland (1-0).
née après la qualification de l'équipe natio- rigeants et le staff technique du club, sont nous méritons amplement la victoire au- Pour les Gunners, la vie sans Robin Van Persie, leur meilleur
nale au Mondial 2010, a poussé les diri- unanimes à dire que l'arbitre Amalou qui jourd'hui, vu la prestation que nous avons joueur, blessé à une cheville et absent six semaines, s'annon-
geants du GSP de faire l'impasse sur cette a dirigé la rencontre, est passé à côté de fourni sur le terrain, si ce n'etait l'arbitra- ce bien compliquée. Les Reds sont toujours autant dans le
compétition. Une sage décision, qui éviterait son sujet, en refusant notamment un pe- ge qui nous a beaucoup handicapé ce rouge après une nouvelle rencontre sans victoire, à domicile
des conséquences certaines aux représen- nalty flagrant à leur équipe dans les ul- jour là, notamment le penalty refusé, face à Manchester City (2-2). Avant la trêve, c'est Birmin-
tantes algériennes. times minutes de la partie. «Ses interven- alors que tout le monde a vu notre joueur gham qui était venu prendre un point à Anfield sur le même
L'équipe masculine algérienne de handball tions n'ont pas été justes», estiment les fauché par un défenseur adverse. On doit score. Les hommes de Benitez, sans Torres mais avec Ger-
qui se prépare actuellement en France est dirigeants. D'ailleurs, ils comptent pré- penser désormais aux prochains matches rard, ne parviennent plus à gagner et sont désormais à 13
également dans l'incertitude d'aller au Caire senter un rapport détaillé sur l'arbitre qui nous attendent à l'avenir et essayer points de Chelsea. Grâce au point pris à Anfield, City
pour participer au 19 e championnat Amalou à la CCA. d'arracher le maximum de points pour conserve sa 6e place mais enregistre son 6e match nul consé-
d'Afrique du 8 au 21 février 2010. Le tirage C'est ce que nous avons appris auprès des améliorer notre classement» . Les Bé- cutif en championnat ! En bas de tableau, Birmingham respi-
au sort de ce rendez-vous africain a eu lieu dirigeants après la fin de la rencontre jaouis devraient reprendre le chemin des re un peu mieux après sa victoire sur Fulham (1-0), tandis
hier soir.. On voit mal la présence de l'Algé- d'avant-hier. Revenant à la rencontre dis- entraînements à partir d'aujourd'hui (lun- que le match nul mais spectaculaire entre Hull et West Ham
rie à cet événement lorsqu'on sait les me- putée par les Béjaouis devant le Doyen, il di) et ce, afin de préparer le prochain dé- (3-3) n'arrange aucune des deux équipes, respectivement 16e
naces qui sont proférées à l’ égard des Algé- faut dire que les coéquipiers de Brahim placement à Tlemcen le 1er décembre pro- et 17e, mais fait les affaires de Bolton, 18e, mais avec deux
riens. C. B. Zafour ont livré une belle prestation en se chain. L. H. matches en moins
El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Lundi 23 novembre 2009

COMMENTAIRE

Enseignements
Par T. Hocine

O
n ne se rend peut-être pas compte à quel point le
parcours de l'équipe nationale de football aura été
riche en enseignements. Il ne s'agit plus en effet de
compter le nombre de buts ni de rapporter les coups
de gueule, forcément nombreux en pareille circonstance. Ceci
a été fait. Mais ce qui l'a été moins ou encore a échappé à l'ur-
gence de la brutale actualité, c'est le comportement des Algé-
riens. En d'autres termes, de quelle manière ont réagi nos com-
patriotes durant ce parcours et plus particulièrement dans sa
phase finale avec le guet-apens du Caire où notre équipe natio-
nale a subi une agression en règle. Pour mieux marquer l'histoi-
re, entre le 12 et le 18 novembre 2009. Cela a suscité une réelle
colère des Algériens. Mais tous, se rendra-t-on compte immé-
diatement après, ont manifesté leur colère et leur désir d'aller
défendre notre équipe. A l'analyse des différents comporte-
ments, il ne s'agissait pas de rendre coup pour coup, mais de
préserver un symbole fort. Il s'agit de l'équipe nationale algé-
rienne qui représente la nation et ses couleurs. Et ce sont
d'ailleurs ces couleurs qui flotteront là où se rendra notre équi-
pe.
Que l'on est loin de cette notion de ghachi, qui révélera à quel
point elle est étriquée, limitée dans sa portée et caractéristique
SACRIFICE DES MOUTONS d'une pensée équivoque, pour ne pas dire qu'elle est empreinte

Les mesures prises à l’occasion de l’Aïd


d'un réel parti-pris. Elle se rapporte à la masse diffuse, privée au
moins de repère identitaire. L'on parle de ghachi pour nier une
réalité sociale, alors que les Algériens qui, emblème national
en tête, ont longuement sillonné les rues de trois pays, dont le

L
e ministère de l’Agriculture et du tion nationale répond largement à la rés, encore que les chiffres sont sous-esti- leur, ont porté un message qui se voulait fort et dans le même
Développement rural accorde une demande. Selon les statistiques, la pro- més du fait de la non-déclaration de temps l'expression de la colère de l'ensemble des Algériens.
importance particulière au bétail. A duction nationale, ovine et bovine, a nombreux cas. De ce fait, pour éviter la Pour cela, ils ont oublié les divergences et même les rancunes
quelques jours de l’Aïd El Adha, il souli- enregistré «une sensible augmentation», dissémination de cette maladie, à l'occa- que pouvaient entretenir des galeries de supporters, et l'Algé-
gne dans un communiqué que «le cheptel évaluée en moyenne annuelle entre 5 et sion du sacrifice des moutons, il convient rie n'en manque pas, pour aller droit vers l'essentiel. De la
ovin, évalué à 21 millions de têtes, et 15%, due à l’augmentation de la natalité de ne pas éliminer les organes infestés ou même manière que des Algériens se sont portés au secours
bovin, à 2 millions de têtes, bénéficie conjuguée à l’amélioration des condi- suspectés de l'être dans la nature ni dans d'autres Algériens à Bab El Oued ou Boumerdès, victimes de
actuellement d’une attention particulière tions sanitaires du cheptel. La tutelle a les décharges publiques (ils seront facile- catastrophes naturelles. Bien entendu, sans attendre le moind-
de la part des autorités concernées qui lancé une vaste campagne de sensibilisa- ment repérés par les chiens, vu leur puis- re signal, révélant une conscience élevée. Et le ciment en a été
optent à améliorer et développer la pro- tion pour la lutte contre le kyste hyda- sant sens d'odorat) mais de saisir et le drapeau national. Jamais on n'en a autant vu.
duction de viande rouge». Pour la fête de tique. En Algérie, d'après les registres de détruire les viscères infestés ou de les Autre chose, les Algériens se sont réapproprié leurs symboles
l’Aïd, une moyenne annuelle de 3 à 3,5 services de chirurgie viscérale, le kyste enterrer à une profondeur suffisante. Un qui sont, cette fois, les joueurs de l'équipe nationale dont les
millions de moutons sont sacri- hydatique est responsable chaque année appel est lancé pour égorger les mou- maillots portant leurs noms étaient exhibés avec fierté. C'est
fiées. Cependant, la pro- de près de 2000 cas d’opé- tons de préférence dans les abat- cela, les Algériens.
duc- toirs. K. B. Maintenant, se pose-t-on déjà la question, que sera la suite ?
En d'autres termes, est-ce que ce message a été capté et bien
perçu ? Ou encore, est-ce que cette ferveur et cet enthousias-
me seront exploités, pas uniquement pour la jeunesse algé-
rienne qui a montré son attachement pour son pays, mais au
profit de ce dernier qui ne peut se faire sans elle ? Il suffit de si
peu pour redonner de l'espoir. Et c'est ce que cherche cette
jeunesse qui a su donner des couleurs au pays quand celui-ci
était en état de cessation de paiement.
PHOTO : H. LYES

Erratum
Dans l’hommage rendu, dans l’édition d’hier en page 32
au fondateur de l’Association algérienne enfance et
familles d’accueil bénévoles, décédé le 20 novembre
POINT ZÉRO dernier, le prénom du défunt a été malencontreusement
déformé. Il fallait lire Temi Tidafi et non Tenir Tidafi.

La solitude du joueur de montagne


Nos excuses à sa famille.

Par Chawki Amari

D
ans cette bataille de Khartoum, on a pu noter deux absents, ment, l'Algérie a gagné et la fête, patriotique, laïque et mixte,
les islamistes et les intellectuels. Si les premiers n'ont man- a montré que cette victoire n'appartient pas au régime, tout
qué à personne en s'auto-disqualifiant, pour les seconds, comme le 1er Novembre n'appartient pas au ministère des an-
cette habitude de rater l'événement n'a pas non plus étonné. Il y a ciens moudjahidine, tout comme encore cette victoire n'est
donc en Algérie un Etat rechapé, relié depuis peu directement à son pas celle de Bouteflika et son frère contre Moubarak et son
peuple par des ascenseurs qui ne passent pas par les escaliers de fils, qui ouvrirait la voie à une succession familiale par un cou-
Publicité

service obligés, élite et société islamiste, dont la propension de la loir gazonné. Mais si dans les salons, on a fait semblant de ne
première à la mollesse décisionnelle et de la seconde à se déclarer pas être ému par cette victoire, écrasant discrètement une lar-
incontournable tout en se démarquant du concept de nation sont me dans la cuisine, du côté des montagnes, comment l'a-t-on
établis. Si l'un alimente souvent l'autre, l'ennemi de l'islamisme perçue ? Droukdel a-t-il supporté l'Egypte ? A-t-il placé des
reste bien le nationalisme, et c'est en ce sens que la grande équipe grands écrans plasma dans les maquis de Sidi Ali Bouneb
barbe-qamis s'est retrouvée seule à ne rien fêter. Reste le cas de l'é- pour ses troupes ? A-t-il été touché par la grande solitude du
lite, coincée entre la volonté de gagner même si la victoire profitera joueur de montagne ? En attendant sa réponse sur le terrain,
au régime et l'espoir de perdre pour accélérer les décantations poli- l'Etat devrait penser sérieusement à bombarder les maquis
tiques et pousser le régime à mourir par strangulation. Heureuse- du GSPC avec des ballons de football.
Publicité