Vous êtes sur la page 1sur 15

ISSN 0335-3931

NF P 22-472
Octobre 1994

Indice de classement : P 22-472

Construction métallique
Assemblages soudés
Qualification d´un mode opératoire de soudage

E : Steel construction - Welded connections - Approval of a welding


procedure
D : Stahlbauen - Schweissverbindungen - Verfahrensprüfungen für
Schweissen

Norme française homologuée par décision du Directeur Général de l´AFNOR


le 5 septembre 1994 pour prendre effet le 5 octobre 1994.
Remplace la norme homologuée NF P 22-472, de mai 1989.

correspondance À la date de publication du présent document, il n´existe pas de norme ou de


projet de norme européenne ou internationale sur le sujet.

analyse Le présent document définit les conditions particulières dans lesquelles doit
être effectuée la qualification d´un mode opératoire de soudage relatif à
l´exécution des assemblages soudés relevant du domaine de la construction
métallique, en application des dispositions générales de la norme européenne
NF EN 288 «Descriptif et qualification d´un mode opératoire de soudage pour
les matériaux métalliques».

descripteurs Thésaurus International Technique : construction métallique, construction


soudée, assemblage soudé, soudage, mode opératoire, qualification, essai,
conditions d´exécution.

modifications Par rapport à la précédente édition de mai 1989, ce document a été transformé
en norme d´application de la norme européenne NF EN 288, en ne conservant
que les dispositions spécifiques au domaine de la construction métallique. Les
conditions particulières aux essais de flexion par choc ont été revues et préci-
sées pour tenir compte de l´évolution des normes européennes de produits
relatives au métal de base.

corrections

éditée et diffusée par l´association française de normalisation (afnor), tour europe cedex 7 92049 paris la défense - tél. : (1 ) 42 91 55 55

AFNOR 1994 © AFNOR 1994 1er tirage 94-10


Construction métallique BNCM CNCMET

Membres de la commission de normalisation

Président : M BROZZETTI

Secrétariat : M GALEA (CTICM) et M PASCAL (BNCM)

M ARIBERT INSA RENNES


M BARAKA CTICM
M BOUILLETTE OTUA
M BRAHAM ASTRON BUILDING SYSTEMS
M BROZZETTI CTICM
M CHABROLIN CTICM
M CRETON BNS
M DEMUTH EUROPROFIL
M DESFERTILLES INSTITUT DE SOUDURE
MME DUSSAUGEY SYNDICAT NATIONAL DES INDUSTRIES D´EQUIPEMENTS
M ETIENNE DAEI
M ESTEVE EDF
M FELIX NOUVEAUX ETABLISSEMENTS JOUFFRIEAU
MME FERNANDEZ AFNOR
M GAULIARD SCMF
M GOURMELON LCPC
M GREGOIRE CETEN APAVE
M GRIMAULT VALEXY
M HOONAKKER SERVICE TECHNIQUE DES REMONTEES MECANIQUES
M KRUPPA CTICM
M LAGENTE CSTB
M LE CHAFFOTEC SOCOTEC
M LERAY CGPC
M MAITRE SOCOTEC
M MACQUET CTICM
M MAYERE BUREAU VERITAS
M MOREAU SNPPA
M MOUTY
M PARMANTIER CTICM
MME PECHENARD AFFIX
M PERFETTI CSNE
M RAMONDENC SNCF
M RAOUL SETRA
M ROCHE SETRA
M RYAN CTICM
M SOKOL PAB
M WAHL
Groupe d´experts
Animateur : M GOURMELON
Secrétariat : M MACQUET (CTICM)
M BRUYERE RICHARD DUCROS
M CHABIN SNCF - OUVRAGES D´ART
M DEKYNDT BAUDIN CHATEAUNEUF
M DESFERTILLES INSTITUT DE SOUDURE
MME FERNANDEZ AFNOR
M GAUTIER EIFFEL CM
M GERARD SGS - QUALITEST
M GOURMELON LCPC
M GREGOIRE CETEN/APAVE
M LAPEYRE CEP
M MAITRE SOCOTEC
M MAYERE VERITAS
M NOWAKOWSKI PAIMBOEUF
M PICCARDI CETE LYON
M ROCHE SETRA
M TRESSON INSTITUT DE SOUDURE
M VIGO GTS INDUSTRIES
-3- NF P 22-472

Sommaire
Page

1 Domaine d´application 4
2 Références normatives 4
3 Définitions 6
3.1 maître de l´ouvrage 6
3.2 organisme d´inspection 6
3.3 limite d´élasticité nominale des aciers 6
4 Modalités d´application 6
4.1 Procédés concernés 6
4.2 Matériaux 6
4.3 Épreuve de qualification 7
4.4 Procès-verbal de qualification 7
4.5 Reconnaissance et reconduction de qualifications existantes 7

5 Modalités de qualification d´un mode opératoire 7

6 Contrôles, examens et essais 8


6.1 Essais de flexion par choc 8
6.2 Essais de dureté 8
6.3 Examen micrographique 8
6.4 Contre-essais 9
7 Domaine de validité 9
7.1 Généralités 9
7.2 Par rapport au métal de base 9
7.2.1 Domaines de validité principaux 10
7.2.2 Domaines de validité complémentaires 12
Annexe A (informative) Tableaux donnant les énergies linéiques de soudage 13
NF P 22-472 - 4 -

1 Domaine d´application

Ce document définit les conditions particulières dans lesquelles doit être effectuée la qualification d´un
mode opératoire de soudage dans le domaine de la construction métallique, en application des
dispositions de la norme NF EN 288 «Descriptif et qualification d´un mode opératoire de soudage pour
les matériaux métalliques»,
- Partie 1 : Règles générales pour le soudage par fusion ;
- Partie 2 : Descriptif d´un mode opératoire de soudage pour le soudage à l´arc ;
- Partie 3 : Épreuve de qualification d´un mode opératoire de soudage à l´arc sur acier.
Ce document s´applique à la construction, au renforcement ou à la réparation des ouvrages ou
éléments d´ouvrages en acier, inclus dans une opération de bâtiment, de génie civil, de travaux publics,
d´aménagement et d´équipement.
Le cahier des clauses techniques générales, ou la lettre d´engagement, précise, complète, ou modifie
les prescriptions de ce document lorsque les ouvrages sont soumis à des règles de sécurité
particulières ou lorsque les conditions de chargement sont telles qu´il y a lieu d´envisager des risques
spécifiques.
Il ne s´applique pas à la classe de qualité 3 de la norme NF P 22-471. Si les documents du marché
exigent, pour cette qualité, une qualification de mode opératoire de soudage, les modalités d´exécution
de celui-ci doivent faire l´objet d´un accord entre le constructeur et le maître d´ouvrage ou son
représentant.

2 Références normatives

Ce document comporte par référence datée ou non datée des dispositions d´autres publications. Ces
références normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont
énumérées ci-après. Pour les références datées, les amendements ou révisions ultérieurs de l´une
quelconque de ces publications ne s´appliquent à ce document que s´ils y ont été incorporés par
amendement ou révision. Pour les références non datées, la dernière édition de la publication à laquelle
il est fait référence s´applique.
NF EN 288-1 Descriptif et qualification d´un mode opératoire de soudage pour les matériaux
métalliques - Partie 1 : Règles générales pour le soudage par fusion (indice de
classement : A 89-010-1).
NF EN 288-2 Descriptif et qualification d´un mode opératoire de soudage pour les matériaux
métalliques - Partie 2 : Descriptif d´un mode opératoire de soudage pour le sou-
dage à l´arc (indice de classement : A 89-010-2).
NF EN 288-3 Descriptif et qualification d´un mode opératoire de soudage pour les matériaux
métalliques - Partie 3 : Épreuve de qualification d´un mode opératoire de soudage
à l´arc sur acier (indice de classement : A 89-010-3).
NF EN 10025 Produits laminés à chaud en aciers de construction non alliés - Conditions techniques
de livraison (indice de classement : A 35-501).
NF EN 10113-1 Produits laminés à chaud en aciers de construction soudables à grains fins - Partie 1 :
Conditions générales de livraison (indice de classement : A 35-505-1).
NF EN 10113-2 Produits laminés à chaud en aciers de construction soudables à grains fins - Partie 2 :
Conditions de livraison des aciers à l´état normalisé/laminage normalisant (indice de
classement : A 35-505-2).
NF EN 10113-3 Produits laminés à chaud en aciers de construction soudables à grains fins - Partie 3 :
Conditions de livraison des aciers obtenus par laminage thermomécanique (indice de
classement : A 35-505-3).
NF EN 10155 Aciers de construction à résistance améliorée à la corrosion atmosphérique -
Conditions techniques de livraison (indice de classement : A 35-502).
- 5 - NF P 22-472

PrEN 10210-1 Profils creux pour la construction finis à chaud en aciers de construction non alliés
et à grain fin - Partie 1 : Conditions techniques de livraison (indice de classement :
A 49-501-1).
PrEN 10219-1 Profils creux pour la construction formés à froid en aciers de construction non alliés
et à grain fin - Partie 1 : Conditions techniques de livraison (indice de classement :
A 49-541-1).
NF A 81-301 Électrodes métalliques enrobées pour soudage manuel électrique à l´arc des aciers et
alliages - Caractéristiques dimensionnelles - Essais géométriques et physiques -
Conditionnement et marquage.
NF A 81-302 Électrodes métalliques enrobées pour soudage électrique à l´arc - Électrodes pour
soudage des aciers non alliés ou comprenant de faibles quantités d´éléments d´addi-
tion - Essais mécaniques, géométriques et physiques.
NF EN 499 Électrodes métalliques enrobées pour soudage manuel électrique à l´arc - Électrodes
pour soudage des aciers non alliés ou faiblement alliés - Produits d´apport (indice de
classement : A 81-309).
NF A 81-310 Fils électrodes nus massifs ou fourrés pour soudage à l´arc avec ou sans protection
gazeuse - Diamètre des fils,
NF A 81-311 Fils électrodes métalliques nus massifs pour le soudage à l´arc sous gaz de protection
déposant un métal non allié ou faiblement allié - Symbolisation - Produits d´apport.
NF A 81-312 Fils électrodes métalliques nus massifs pour le soudage à l´arc sous gaz de protection -
Fils électrodes déposant un métal non allié ou comportant de faibles quantités d´élé-
ments d´addition - Analyse chimique - Essais mécaniques, géométriques et physiques.
NF A 81-316 Fils électrodes métalliques nus massifs pour le soudage électrique à l´arc sous flux en
poudre déposant un acier non allié ou contenant de faibles éléments d´addition -
Symbolisation - Spécifications.
NF A 81-319 Soudage électrique à l´arc - Flux pour le soudage à l´arc sous flux en poudre -
Symbolisation.
NF A 81-322 Soudage à l´arc sous flux en poudre - Couples fils électrodes métalliques nus mas-
sifs/flux en poudre déposant un acier non allié ou comprenant de faibles quantités
d´éléments d´addition - Symbolisation - Spécifications- Essais.
NF A 81-340 Électrodes métalliques enrobées pour le soudage manuel électrique à l´arc déposant
un métal à haute limite d´élasticité - Symbolisation - Produits d´apport.
NF A 81-341 Électrodes métalliques enrobées pour le soudage manuel électrique à l´arc -
Électrodes déposant un métal à haute limite d´élasticité - Analyse chimique, essais
mécaniques, géométriques et physiques.
A 81-350 Soudage à l´arc - Fils nus fourrés déposant un acier non allié - Symbolisation, spéci-
fications, réception.
A 81-351 Soudage à l´arc - Fils nus fourrés déposant un acier non allié - Essais.
A 81-352 Soudage à l´arc - Fils nus fourrés déposant un acier à haute limite d´élasticité -
Symbolisation - Spécifications - Réception.
A 81-353 Soudage à l´arc - Fils nus fourrés déposant un acier à haute limite d´élasticité -
Essais.
NF A 81-460 Produits sidérurgiques - Méthode de détermination de la dureté sous cordon.
NF P 22-471 Construction métallique - Assemblages soudés - Fabrication.
NF P 22-472 - 6 -

3 Définitions

Pour les besoins du présent document, les définitions suivantes s´appliquent, en plus de celles données
dans la norme NF EN 288-1 (indice de classement : A 89-010-1).

3.1 maître de l´ouvrage


Personne physique ou morale désignée par ce terme dans les documents du marché et pour le compte
de qui les travaux ou les ouvrages sont exécutés.

3.2 organisme d´inspection


Dans le cadre du présent document, par «organisme d´inspection», on entend l´organisme, la personne
physique ou morale reconnue par le maître de l´ouvrage pour les missions d´inspection et de contrôle.

3.3 limite d´élasticité nominale des aciers


Par «limite d´élasticité nominale des aciers», il faut entendre la valeur de la limite d´élasticité minimale
spécifiée dans les normes de produits sidérurgiques pour la gamme d´épaisseur la plus faible.

4 Modalités d´application

4.1 Procédés concernés


Ce document s´applique aux procédés figurant dans la norme NF EN 288-3 (indice de classement :
A 89-010-3), à l´exception des procédés suivants :
131 Soudage à l´arc sous protection de gaz inerte avec fil électrode fusible, procédé MIG ;
15 Soudage à l´arc plasma.

4.2 Matériaux
Ce document s´applique aux assemblages faisant intervenir les aciers de base et les produits d´apport
définis par les normes suivantes :

Aciers de base
NF EN 10025 pour les nuances S235, S275 et S355.
NF EN 10113-2
NF EN 10113-3
NF EN10155 pour toutes les nuances contenues dans ces normes.
PrEN 10210-1
PrEN 10219-1
- 7 - NF P 22-472

Produits d´apport
NF A 81-301
NF A 81-302
NF A 81-309 électrodes.
NF A 81-340
NF A 81-341
NF A 81-310
NF A 81-311 fils électrodes pour soudage à l´arc sous protection gazeuse.
NF A 81-312
NF A 81-316 fils électrodes pour soudage à l´arc sous flux en poudre, flux et couples
NF A 81-319 fils/flux.
NF A 81-322
NF A 81-350
NF A 81-351 fils nus fourrés.
NF A 81-352
NF A 81-353

4.3 Épreuve de qualification


L´épreuve de qualification a lieu en présence d´un représentant de l´organisme d´inspection,
conformément aux dispositions du paragraphe 5.1.3 de la norme NF EN 288-1 (indice de classement :
A 89-010-1), et d´un représentant du constructeur.

4.4 Procès-verbal de qualification


La qualification fait l´objet d´un procès-verbal signé conjointement par le représentant de l´organisme
d´inspection, conformément aux dispositions de l´article 9 de la norme NF EN 288-3 (indice de
classement : A 89-010-3), et par le constructeur.

4.5 Reconnaissance et reconduction de qualifications existantes


Après accord de l´organisme d´inspection, le constructeur peut utiliser les qualifications qu´il possède
pour autant que les diverses exigences de ce document soient satisfaites. Ce peut être, en particulier, le
cas de qualifications obtenues par l´application d´autres normes ou règlements.
Lorsqu´elles ne respectent pas certaines exigences de ce document, ou d´autres normes ou règlements,
ces qualifications peuvent cependant être utilisées après accord entre les parties concernées.

5 Modalités de qualification d´un mode opératoire

Les modalités de qualification du mode opératoire de soudage sont conformes aux dispositions des
articles 4, 5 et 6 de la norme NF EN 288-3 (indice de classement : A 89-010-3).
La qualification d´un mode opératoire réalisée selon les prescriptions de ce document impose que le
soudage soit exécuté en «énergie contrôlée». En conséquence, le procès-verbal de qualification du
mode opératoire doit préciser la valeur de l´énergie linéaire de soudage calculée à partir du relevé des
paramètres d´intensité et de tension d´arc, et de la vitesse d´avance. Pour le procédé à l´arc manuel avec
électrodes enrobées (111), cette valeur peut être remplacée par la longueur du cordon de métal déposé
par unité de longueur d´électrode consommée.
NOTE : Les résultats de nombreuses études montrent qu´il existe une relation entre le rendement,
l´énergie de l´arc et le diamètre d´une électrode pour des enrobages ayant diverses teneurs en pou-
dre de fer. Les tableaux A.1 à A.3 de l´annexe A indiquent pour le procédé 111, utilisé avec des types
d´assemblage bout à bout et en angle, les correspondances liant l´énergie linéaire de soudage et la
longueur déposée de cordon pour différents diamètres et enrobages d´électrode.
NF P 22-472 -8-

6 Contrôles, examens et essais

Les contrôles, examens et essais sont menés suivant les modalités et doivent présenter des résultats
conformes aux dispositions de l´article 7 de la norme NF EN 288-3 (indice de classement : A 89-010-3)
avec les précisions ci-après :
- pour les assemblages bout à bout, ils comprennent des essais de flexion par choc ;
- pour les aciers de limite d´élasticité nominale Re égale ou supérieure à 355 N/m2, ils comprennent
des essais de dureté et un examen micrographique.

6.1 Essais de flexion par choc


a) Lorsque le métal de base présente une valeur minimale spécifiée d´énergie de rupture pour les
essais de flexion par choc, les conditions de prélèvement et d´essais et les valeurs requises doivent
être conformes aux dispositions figurant dans la norme de produit.
Pour les aciers présentant une valeur minimale spécifiée d´énergie de rupture à - 50 °C, l´essai peut
être effectué à - 40 °C, la valeur requise étant celle correspondant à la température d´essai.
La valeur moyenne des trois essais doit respecter l´exigence spécifiée. Une valeur individuelle peut
être inférieure à la valeur moyenne minimale spécifiée, à condition qu´elle ne soit pas inférieure à
70 % de cette dernière.
b) Lorsque le métal de base ne présente pas de valeur minimale spécifiée, les valeurs obtenues sont
données à titre indicatif dans le procès-verbal de qualification du mode opératoire de soudage.

6.2 Essais de dureté


Les essais de dureté sont effectués sous la charge de 49,2 N (dureté HV5).
Les valeurs maximales admissibles sont données ci-après.
- Dureté sous cordon de la première passe non traitée thermiquement, en soudage monopasse ou
multipasse, telle qu´elle est définie par la norme NF A 81-460 :
HV5 ≤ 400
- Dureté en tout point de l´assemblage terminé en soudage multipasse :
HV5 ≤ 380

La valeur à retenir pour la dureté est la moyenne des trois valeurs les plus élevées, à condition que
celles-ci soient comprises dans un intervalle de 25 HV.
La mesure de dureté sur première passe n´est pas exigée lorsque le mode opératoire de soudage
comprend un gougeage complet de la première passe avant l´exécution d´une reprise à l´envers.

6.3 Examen micrographique


Les structures métallographiques observées doivent être exemptes de fissures et de constituants de
trempe susceptibles de provoquer une éventuelle fragilité de l´assemblage (risque de propagation de
rupture fragile).
- 9 - NF P 22-472

6.4 Contre-essais
Pour les essais de flexion par choc, si les résultats ne sont pas conformes, trois éprouvettes
complémentaires doivent être prélevées dans le même échantillon et soumis à l´essai si l´un des cas
suivants se présente :
- la valeur moyenne de trois valeurs d´énergie de rupture est inférieure à la valeur moyenne
minimale spécifiée ;
- la valeur moyenne correspond aux exigences spécifiées, mais deux des valeurs individuelles sont
inférieures à la valeur moyenne minimale spécifiée ;
- une valeur est inférieure à 70 % de la valeur moyenne minimale spécifiée.
La valeur moyenne des six essais ne doit pas être inférieure à la valeur moyenne minimale spécifiée.
Sur les six valeurs individuelles, deux seulement peuvent être inférieures à la valeur moyenne
minimale spécifiée, une seule peut être inférieure à 70 % de cette valeur.

7 Domaine de validité

7.1 Généralités
Les dispositions générales relatives au domaine de validité énoncées à l´article 8 de la norme NF EN 288-3
(indice de classement : A 89-010-3) sont applicables. Elles sont complétées par les dispositions
particulières ci-après relatives au métal de base.

7.2 Par rapport au métal de base


La qualification d´un mode opératoire de soudage obtenue pour une nuance, une qualité et un état de
livraison du métal de base déterminés peut être étendue à d´autres nuances, qualités et états de
livraison dans les conditions définies ci-après.
NF P 22-472 - 10 -

7.2.1 Domaines de validité principaux

Les tableaux 1 à 4 ci-dessous définissent les domaines de validité pour les aciers de même type de
composition chimique et présentant des états de livraison équivalents.
Tableau 1 : Domaine de validité par rapport au métal de base
NF EN 10025 : aciers de construction non alliés

Tableau 2 : Domaine de validité par rapport au métal de base


NF EN 10113-2 : aciers à l´état normalisé ou de laminage normalisant
- 11 - NF P 22-472

Tableau 3 : Domaine de validité par rapport au métal de base


NF EN 10113-3 : aciers obtenus par laminage thermomécanique

Tableau 4 : Domaine de validité par rapport au métal de base


NF EN 10155 : aciers à résistance améliorée à la corrosion atmosphérique
NF P 22-472 - 12 -

7.2.2 Domaines de validité complémentaires


Sans préjuger des dispositions des tableaux 1 à 4 fournis ci-avant, le domaine de validité d´une
qualification de mode opératoire de soudage obtenue pour un métal de base présentant un type de
composition chimique déterminé peut être étendu à un métal de base présentant un type de
composition chimique différent si l´ensemble des conditions suivantes est vérifié.
L´extension de qualification est possible pour les aciers dont :
1) la limite d´élasticité nominale est comprise entre celle de l´acier de l´assemblage de qualification Re
et Re - 80 (en newtons par millimètre carré) ;
2) la valeur de l´énergie minimale de rupture pour les essais de flexion par choc est inférieure ou égale
à celle de l´acier de l´assemblage de qualification ;
3) la température de réalisation des essais de flexion par choc est supérieure ou égale à celle de l´acier
de l´assemblage de qualification ;
4) le carbone équivalent nominal est inférieur ou égal à celui de l´acier de l´assemblage de qualification.
NOTE : Les limites d´élasticité minimales, les valeurs de carbone équivalent, les compositions chimi-
ques sur produit, les valeurs minimales d´énergie de rupture et les températures de réalisation des
essais de flexion par chocs sont relevées dans les normes de produit correspondantes.
On entend par carbone équivalent nominal la valeur maximale précisée pour la plus forte épaisseur
de l´acier définie dans la norme produit.
- 13 - NF P 22-472
NF P 22-472 - 14 -
- 15 - NF P 22-472

Vous aimerez peut-être aussi