Vous êtes sur la page 1sur 3

THEME : LE CYRIAX OU MASSAGE

TRANSVERSAL PROFOND.

Sommaire :

 Définition

 I- Indications anatomiques

 II- Le mouvement de la MTP

 Effet physiologique de la MTP

 Indications et contres indications

 Indications

 Contres indications
DEFINITION :

Le cyriax ou massage transversal profond est un type de massage basé sur : le


massage en profondeur l’infiltration et la manipulation, en arrivant à la zone de la
douleur et de la blessure, tout en évitant les zones du tissus sain environnantes. Il est à
noter que cette méthode a été mise sur pied par le docteur James cyriax dans les années
1930.
I- INDICATONS ANATOMIQUE

Il permet le traitement des lésions tendineuses ou musculaires avec pour objectif de


rétablir ou maintenir l’élasticité et la mobilité normale des tissus. Ce massage permet
de traiter une zone bien limitée et localisée en agissant sur la structure anatomique qui
souffre d’une inflammation post traumatique ou sur les adhérences et sur des
cicatrices. En effet le traitement doit être précède d’un examen attentif afin d’obtenir
une élévation complète de la situation du patient. Cet examen commence par
l’identification de la zone sur laquelle effectuer la manipulation.
II- LE MOUVEMENT DE LA MTP
MTP ou massage transversal profond demande une technique manuelle particulière
bien limitée et localisé. Le kinésithérapeute place le doigt, le coude ou les phalanges
sur la zone touchée et pratique un mouvement de de pression et friction
perpendiculaires à la direction des fibres qui forment la structure en question. Nous
avons aussi la manipulation circulaire, cette dernière consiste à prendre le tendon
affecté entre le pouce et l’index en appliquant une pression en sens circulaire. Avec
cette technique, on peut trouver un morceau ou même des points sur lesquels le tendon
est plus sensible. Avec la manipulation a friction circulaire on peut empêcher que se
produise une inflammation dans le tissu fibreux endommagé qui s’auto nourrit.

III- EFFET PHYSIOLOGIQUE DE MTP

Ce traitement permet de bloquer la formation de tissu cicatriciel fibreux en évitant


de créer les adhérences entres les différentes fibrilles.
Diminuer temporairement la douleur et stabilise le flux de métabolites et substrats, en
stimulant l’hyperémie locale.
Aide à la formation d’une cicatrisation fonctionnelle et solide repositionne les fibres
collagène dans leur position initiale (avant la lésion), plaçant les faisceaux de manière
la plus correcte pour donner une repose appropriée aux stimuli mécanique.
Empêche que dans le tissu fibreux endommagé se crée une inflammation qui s’auto
nourrit seul.
Les seuls problèmes sont les calcifications du tissu mou, lésions au niveau du tendon
d’origine rhumatoïde.

IV- INDICATIONS ET CONTRE INDICATION

A - indictions
La prise en charge débute par une étape de palpation afin de déterminer avec
exactitude la source de la douleur il s’ensuit un massage transversal profond de cette
zone pendant une période avoisinant les 10 minutes (jusqu’à sensation
d’engourdissement) cette opération est répété 2 à 3 fois par semaine lors du premier
mois de traitement, puis 1 à 2 fois par semaine par la suite, tout en respectant
l’intervalle minimum de deux jours entre deux séances.
B- contre-indication
Il est important de ne pas provoquer de frottement sur la peau au cours de
l’exécution du traitement, ne pas masser un malade ayant la fièvre, ne pas masser un
patient atteint d’une maladie infectieuse.