Vous êtes sur la page 1sur 29

Objectifs :

- Confronter l’apprenant à une situation problème


- Evaluer ses pré-acquis pour détecter les éventuelles lacunes

Sujet :

Un de vos amis veut émigrer clandestinement vers l’Europe et vous a fait part de ce
projet.
Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous le persuaderez de ne pas entreprendre
ce voyage aux multiples risques et inconvénients.
Projet 2
Intention communicative : Dialoguer pour confronter des points de vue.
Objet d'étude : Débat d’idées.
Séquence : S’inscrire dans un débat : convaincre ou persuader.

Activité de l’oral :
Objectifs : - Développer l’expression orale chez les apprenants.
- leur permettre de donner des points de vue personnels sur des thèmes variés.
- leur permettre de prendre position (pour ou contre) dans un débat traitant un
thème précis.
- savoir reformuler des thèses ou des prises de positions déjà exprimées.
- Comprendre le thème traité dans un texte écouté et en dégager la thèse,
l’antithèse, les arguments et contre arguments

A/ Débat d’idées :

La classe organise un débat d’idées (pour ou contre) autour des thématiques suivantes
(les apprenants sont invités à choisir un thème sur lequel ils donnent leur opinion et essayent
de la justifier) :

 L’émigration clandestine « harga »


 Les jeunes et la violence (à l’école, dans la rue, dans les stades …)
 L’utilité des études supérieures / des langues étrangères
 …etc.

► Je suis avec/contre ceux qui émigrent clandestinement.



► Je trouve que / Je pense que / J’estime que la violence....

► Amon avis / Pour moi / En ce qui me concerne les études supérieures sont
indispensables / inutiles pour avoir une belle carrière.

B/ Texte à faire écouter aux apprenants :

 Ecoutez attentivement ce texte (1ère lecture, sans prise de notes) :

L’automobile donne lieu, depuis longtemps, à de longues controverses entre les


partisans de ce moyen de transport et ses adversaires.
Les défenseurs de l’automobile soutiennent qu’elle facilite la vie et apporte la liberté de
se déplacer.
Par contre, les détracteurs de ce moyen de locomotion rétorquent en citant de
nombreux inconvénients : bruit, pollution, danger de mort, …
Le désaccord entre protagonistes et antagonistes de l’automobile dure toujours, ce qui
n’empêche pas les uns et les autres d’avoir leurs propres voitures.
Q : Quel est le thème traité dans ce texte ?
® Le thème traité dans ce texte est : l’automobile.

Q : Quel est le type de ce texte ?


® C’est un texte argumentatif.

Q : Combien de points de vue sont exposés dans ce texte ?


® Dans ce texte, on expose deux points de vue.

 2ème lecture (avec prise de notes) :

Q : Quelles sont les deux points de vue exposés dans ce texte ?

® Les deux points de vue exposés dans ce texte sont :


 en faveur (pour) l’automobile les partisans de l’automobile
 contre l’automobile les adversaires de l’automobile.

Q : Comment sont ces deux points de vue ? Comment est l’une par rapport à l’autre ?

® Ces deux points de vue s’opposent, se contredisent (l’une est contre l’autre).
Q : Quels sont les arguments avancés en faveur (pour) de l’automobile ?

® Les arguments avancés en faveur (pour) de l’automobile sont :


a) elle facilite la vie et
b) apporte la liberté de se déplacer

Q : Quels sont les arguments avancés contre l’automobile ?

® Les arguments avancés contre l’automobile sont :


a) le bruit,
b) la pollution,
c) le danger de mort …

Q : Montre-t-on dans ce texte clairement la prise de position de l’auteur ? L’auteur est-il avec
ou contre l’automobile ?

® La prise de position de l’auteur n’est pas montrée dans ce texte : on ne peut pas
affirmer qu’il est pour ou contre l’automobile.

Travail à la maison :
Chercher le sens des termes suivants :
débat / controverses / partisans / adversaires / soutenir que / détracteurs / rétorquer /
désaccord
Texte support page 80 :

Faut-il dire la vérité au malade ?

Le médecin doit-il dire ou ne pas dire la vérité? Doit-il ou non révéler au malade
le nom de sa maladie ? Vieux débat sans cesse repris. Quels sont les nombreux
arguments avancés contre la vérité ?

Le cancer est porteur de mort et le malade atteint de cancer porte la mort en soi.
A-t-on le droit de le désespérer ? L’homme est le seul être vivant qui sache qu’il doit
mourir. Pourquoi le faire savoir à une seule catégorie d’êtres humains privilégiés, si
l’on peut dire, de ce seul point de vue: les cancéreux ? Pourquoi donner à leur vie la
compagnie quotidienne de la mort ? La peine capitale n’est pas la mort; c’est de
l’attendre à tout moment sans savoir exactement quand elle doit venir.

Si un malade cancéreux guérit à quoi sert-il de lui dire ce qu’il avait puisque, de
toute façon, il va continuer à vivre avec la hantise de la rechute ? On lui impose une
angoisse, un désespoir parfaitement inutiles.

Pourtant, c’est sa maladie, c’est son affaire à lui. Le simple respect de l’homme
exige qu’on lui dise ce qu’il en est. Pourquoi serait-il le seul à n’avoir pas le droit de
savoir ce qui le touche si profondément : que la maladie va, au minimum, ralentir sa
vie et, au maximum, l’interrompre ?

Ce qui est terrible quand on ment au malade, ce n’est pas de lui dissimuler la
vérité, c’est de lui cacher ce que les autres savent. Une telle situation crée des
relations entièrement faussées où se mêlent la pitié et l’hypocrisie. Il faut réussir à faire
comprendre au malade ce qu’il peut ou veut comprendre. S’il souhaite se dissimuler à
lui même la vérité, alors qu’il le fasse ; qu’il soit lui, le responsable du mensonge, et
non le médecin.

Les rapports médecin-malade gagnent énormément lorsque la vérité est connue.


Le malade comprend mieux les exigences du traitement suivi, il accepte beaucoup
plus aisément d’en supporter les effets secondaires. Il participe à son propre
traitement, le suit avec beaucoup plus de soin et finit parfois par mieux connaître sa
maladie que le médecin lui même.

D’ après P. Viansson-Ponte et L. Schwartzenberg,


Changer la mort, Albin Michel, Paris 1997
Projet 2
Intention communicative : Dialoguer pour confronter des points de vue.
Objet d'étude : Débat d’idées.
Séquence 1 : S’inscrire dans un débat : convaincre ou persuader.

Activité de lecture :
Objectifs : - Lire et comprendre le texte.
- Repérer les thèses opposées (thèse et antithèse), les arguments et les contre
arguments.
- Dégager le schéma argumentatif polémique.

Support : « Faut-il dire la vérité au malade ?» texte page 80

A - Observation du texte et hypothèses de sens :

1- Quels éléments composent la page 80 ?


® Les éléments qui composent la page 80 sont :
 Un titre (en caractères gras sous forme de question)
 06 paragraphes.
 Les références bibliographiques qui comportent :
- les noms des auteurs : P. Viansson-Ponte et L. Schwartzenberg.
- Le nom de l’ouvrage, la maison d’édition et la date de publication : Changer la
mort, Albin Michel, Paris 1997.

2. D'après le titre, quel est le thème traité dans ce texte?

Le texte va aborder le thème suivant : dire la vérité au malade.

B - Lecture silencieuse :

 Vérification des hypothèses de sens.

C - Lecture magistrale :

 De quel type de texte s’agit-il ?


® Il s’agit d’un texte argumentatif.

 Comment appelle-t-on la question posée dans le titre ?


® La question posée dans le titre représente la problématique ou le problème posé
dans le texte.

D- Lecture analytique :

Paragraphe 1 :

Le médecin doit-il dire ou ne pas dire la vérité ? Doit-il ou non révéler au malade
le nom de sa maladie ? Vieux débat sans cesse repris. Quels sont les nombreux
arguments avancés contre la vérité ?

 Quelle est la problématique posée (le problème posé) ?

® La problématique posée est :


« Le médecin doit-il dire ou ne pas dire la vérité ? »
La problématique est donnée sous forme de question.

 Comparez entre la 1ère et 2ème phrase du 1er §. Que remarquez-vous ? Comment appelle-t-
on ce procédé ?
® La 1ère et 2ème phrase du 1er § traitent la même idée mais on n’y trouve pas le même
lexique. Ce procédé s’appelle la reformulation.

 Combien de réponses possibles admet la 1ère question de ce § ? Lesquelles ?


® La 1ère question de ce § admet deux (2) réponses possibles :
1- Le médecin doit dire la vérité (au malade).
2- Le médecin ne doit pas dire la vérité (au malade).

 « Vieux débat sans cesse repris ». Expliquez cette expression.


® Cette phrase signifie : « Vieille polémique (ou discussion) dont on reparle toujours. »

 Combien trouve-t-on d’opinions dans un débat ? Et comment sont-elles ?


® Dans un débat, on trouve plusieurs opinions qui sont différentes. Le plus souvent,
elles sont au nombre de deux (pour et contre, comme dans le cas de ce texte).


a) Quel point de vue implicite (sous-entendu, non exprimé) peut-on dégager à partir de la
dernière phrase du 1er § ?
b) Que va annoncer cette phrase dans les paragraphes suivants ?
®
a) Le point de vue implicite (sous-entendu, non exprimé) qu’on peut dégager à partir de la
dernière phrase du 1er § est :
« Le médecin ne doit pas dire la vérité au malade. » C’est la 1ère réponse à la
problématique du texte.
b) Cette phrase va annoncer dans les paragraphes suivants les arguments de ce point
de vue (justifications de cette opinion).

décourager, démoraliser Paragraphe 2 verbe savoir au subj.

Le cancer est porteur de mort et le malade atteint de cancer porte la mort en soi.
A-t-on le droit de le désespérer ? L’homme est le seul être vivant qui sache qu’il doit
mourir. Pourquoi le faire savoir à une seule catégorie d’êtres humains privilégiés, si
l’on peut dire, de ce seul point de vue : les cancéreux ? Pourquoi donner à leur vie la
compagnie quotidienne de la mort ? La peine capitale n’est pas la mort ; c’est de
l’attendre à tout moment sans savoir exactement quand elle doit venir.
renvoie à ? (la mort) favorisés et avantagés

 De quels catégorie de malades ce texte parle-t-il ? Pourquoi d’après vous ?

® Ce texte parle des malades cancéreux (atteints du cancer). Ces derniers ont la durée
de vie relativement limitée par rapport aux autres malades (surtout s’ils sont au denier stade
de leur maladie).

 D’après l’auteur, en quoi les cancéreux sont privilégiés ? Quel est le privilège (l’avantage)
des cancéreux selon l’auteur ? Selon vous, est-ce vraiment un privilège ?

® D’après l’auteur, les cancéreux sont privilégiés dans le fait qu’ils savent qu’ils vont
(bientôt) mourir. Non, ce n’est pas vraiment un privilège.

NB :
« Pourquoi le faire savoir à une seule catégorie d’êtres humains privilégiés, si l’on
peut dire, de ce seul point de vue : les cancéreux ? »
Dans cette phrase, l’auteur emploie l’ironie (manière de railler, de se moquer (de qqn ou de
qqch.) en disant le contraire de ce qu'on veut faire entendre). D’habitude, le terme
« privilégié » a un sens positif. Mais dans ce §, ce même terme prend un sens négatif.

Complétez cette phrase qui résume l’idée contenue dans ce § par les termes adéquats :
« On ne doit pas ………………les ………………… en leur révélant la ………………sur
leur………………... »
® « On ne doit pas désespérer les cancéreux en leur révélant la vérité sur leur maladie. »

 Que représente cette idée par rapport à la prise de position n°1 ?

® Cette idée (voir ci-dessus) est argument (élément de preuve) pour justifier le 1er point de
vue.
Paragraphe 3

Si un malade cancéreux guérit à quoi sert-il de lui dire ce qu’il avait puisque, de
toute façon, il va continuer à vivre avec la hantise de la rechute ? On lui impose une
angoisse, un désespoir parfaitement inutiles.

= ? (angoisse)
 Que signifie, dans ce §, le mot rechute ?
® Dans ce §, « rechute » veut dire tomber malade de nouveau.

 Selon l’auteur, en quoi consiste l’angoisse et le désespoir d’un cancéreux déjà guéri ?
® Selon l’auteur, l’angoisse et le désespoir d’un cancéreux déjà guéri consiste dans la
hantise (obsession, peur) de la rechute.

 Quel est l’argument contenu dans ce 3ème § ?


® L’argument contenu dans ce 3ème § est :
On doit éviter la hantise de la rechute pour un malade déjà guéri.
Ou :
Il est inutile d’angoisser et de désespérer un malade déjà guéri pour qu’il ne rechute
pas.

Remarque :
Cette idée est un 2ème argument pour justifier le 1er point de vue.

? (le cancéreux)
Paragraphe 4

Pourtant, c’est sa maladie, c’est son affaire à lui. Le simple respect de l’homme
exige qu’on lui dise ce qu’il en est. Pourquoi serait-il le seul à n’avoir pas le droit de
savoir ce qui le touche si profondément : que la maladie va, au minimum, ralentir sa
vie et, au maximum, l’interrompre ?

 Dans ce §, parle-t-on toujours du 1er point de vue (ne pas dire la vérité au malade) ? Quel
terme le montre bien ?

® - Dans ce §, on ne parle plus du 1er point de vue (ne pas dire la vérité au malade) mais
plutôt d’un autre point de vue totalement différent.
- Le terme qui le montre bien est « Pourtant »

NB :
« Pourtant » est un articulateur (outil de liaison) qui assure la transition (le passage) entre
les deux prises de positions (n°1 et n°2).
On peut le remplacer par : mais, cependant, toutefois, en revanche, au contraire, …
 Quel est le 2ème point de vue exposé dans ce texte ? Est-il explicite ou implicite ?

® Le 2ème point de vue exposé dans ce texte est :


« On doit dire la vérité au malade ».
C’est un point de vue implicite (compris sans être mentionné clairement).

 D’après l’auteur, pourquoi doit-on dire la vérité au malade ?

® D’après l’auteur, on doit dire la vérité au malade par respect à lui et parce que la maladie
est son affaire et cela le touche personnellement.

Paragraphe 5

Ce qui est terrible quand on ment au malade, ce n’est pas de lui dissimuler la
vérité, c’est de lui cacher ce que les autres savent. Une telle situation crée des
relations entièrement faussées où se mêlent la pitié et l’hypocrisie. Il faut réussir à faire
comprendre au malade ce qu’il peut ou veut comprendre. S’il souhaite se dissimuler à
lui même la vérité, alors qu’il le fasse ; qu’il soit lui, le responsable du mensonge, et
non le médecin.

 Selon l’auteur, qu’est-ce qui est plus cruel et plus difficile à supporter pour un malade ?
® Selon l’auteur, ce qui est plus cruel et plus difficile à supporter pour un malade, c’est de
lui cacher ce que les autres savent.

 Relevez le champ lexical du « mensonge » :


ment / dissimuler la vérité / cacher ce que les autres savent / hypocrisie / se dissimuler
la vérité.

Paragraphe 6
Les rapports médecin-malade gagnent énormément lorsque la vérité est connue.
Le malade comprend mieux les exigences du traitement suivi, il accepte beaucoup
plus aisément d’en supporter les effets secondaires. Il participe à son propre
traitement, le suit avec beaucoup plus de soin et finit parfois par mieux connaître sa
maladie que le médecin lui même.
 Complétez cette phrase qui résume l’essentiel de ce § par les verbes qui conviennent que
vous trouverez dans celui-ci :

« En sachant la vérité, le malade …………….., ……………. son traitement et il y…………….. »

® « En sachant la vérité, le malade comprend, accepte son traitement et y participe. »

 « … il accepte beaucoup plus aisément d’en supporter les effets secondaires. »


A quoi renvoie le terme souligné ?

® Le terme souligné renvoie au traitement.

A retenir :

Le discours argumentatif (polémique) est un discours subjectif dans lequel l'auteur


expose deux points de vue ou deux thèses contradictoires (plan dialectique : thèse +
antithèse) soutenues par des arguments choisis et classés dans le but de convaincre et de
persuader le récepteur. Une transition s'impose, elle introduit la thèse opposée
Le texte sera structuré à l'aide d'articulateurs de classement (d’abord, de plus, en
outre, ensuite…), d'opposition ou de concession (mais, cependant, pourtant …) et de
conclusion (donc, ainsi, alors…)

 Y a-t-il dans ce texte des indices qui revoient explicitement aux auteurs ?

® Non, il n’y a aucun indice qui revoie explicitement aux auteurs.

 La visée, le but, l’intention, l’objectif des auteurs de ce texte :

® Habituellement, l’auteur vise, dans un texte argumentatif, à convaincre et persuader le


lecteur. Dans ce texte que nous avons étudié, les auteurs cherchent à montrer qu’il existe
une controverse et un débat social autour du thème « dire la vérité au malade ».

Dans ces types de textes, l’auteur ne prend pas position de façon explicite sur le
sujet, mais cherche à monter les « deux côtés de la médaille. Il expose les deux opinions
opposées (thèse et antithèse) et présente les arguments qui soutiennent chacun de ces
points de vue.
Structure et progression d’une polémique (pour et contre) :

§ Parties du texte Contenus

- annonce le thème :
1 Introduction la vérité entre le médecin et le malade

- pose le problème (la problématique) :

Le médecin doit-il dire ou ne pas dire la vérité au malade ?

THESE implicite « Le médecin ne doit pas dire la vérité au malade. »

A Argument 1 :
R
2 G On ne doit pas désespérer les malades (cancéreux).
U
M Argument 2 :
E Eviter la hantise de la rechute pour un malade déjà guéri.
3 N
T
S

4 Transition Pourtant, c’est sa maladie, c’est son affaire à lui.

Antithèse implicite « Le médecin doit dire la vérité au malade »

A Argument 1 :

4 R Le respect du malade.
G Argument 2 :
U La maladie est son affaire et cela le touche personnellement.
5
M
Argument 3 :
E
C’est terrible de lui cacher ce que les autres savent.
6 N
T Argument 4 :

S En sachant la vérité, le malade comprend, accepte son


traitement et y participe.

Projet 1
Intention communicative : Dialoguer pour confronter des points de vue.
Objet d'étude : Débat d’idées.
Séquence 1 : S’inscrire dans un débat : convaincre ou persuader.

Activité de langue (1) :


Objectifs : - Enrichir le vocabulaire de l’élève d’un lexique relatif à l’accord / désaccord.
- connaître les différents verbes d’opinion.
- savoir réemployer ce lexique en contexte.
- Savoir repérer les autres indices d’opinion.
- Savoir différencier entre termes péjoratifs et termes mélioratifs

A - L'ACCORD ET LE DESACCORD.
Exercice :
Classez convenablement les termes suivants dans le tableau ci-dessous :
défenseurs / opposants / détracteurs / désaccord / partisans / avantages / inconvénients /
adeptes / adversaires / controverse / accord / polémique

Débat (………………. , ………………)


Pour Contre
idées
personnes

Correction :

Débat (controverse, polémique)


Pour Contre
idées

- accord - désaccord
- avantages - inconvénients
personnes
- partisans - opposants
- défenseurs - détracteurs
- adeptes - adversaires

B – LES VERBES D’OPINION (pour et contre).

Exercice 1 :

Rappel du texte écouté à l’oral « L’automobile » :


Le verbe soutenir que est employé dans la partie 1 (thèse) et le verbe rétorquer dans la
partie 2 (antithèse))
Classez les verbes suivants selon qu’ils peuvent remplacer soutenir que ou rétorquer :
trouver que / affirmer que / objecter / répliquer / penser que / protester / reprocher / croire que
/ contester / estimer que
soutenir que rétorquer que
- trouver que - objecter
- affirmer que - répliquer
- penser que - protester
- croire que - reprocher
- estimer que - contester

Exercice 2 :
Complétez le texte suivant par les termes et expressions donnés ci-après :
défenseurs / opposants / rétorquent que / affirment que / détracteurs /
partisans / objectent / controverse / adversaires / soutiennent que

Les moyens de communication que met à notre disposition le XXème siècle donnent lieu à
de longues . . . . . . . . . . . . . . entre . . . . . . . . . . . . . et . . . . . . . . . . . . . . de la vie moderne.
Les . . . . . . . . . . . . de ces moyens techniques . . . . . . . . . . que le téléphone permet de
joindre les parents les plus éloignés. De plus, ils . . . . . . . . . que la télévision et les satellites
ont pu abolir les frontières entre les peuples.
Cependant, les . . . . . . . . . . . quant à eux . . . . . . . . . . que ces moyens conduisent
inéluctablement à la division des membres de même famille. Enfin, ces techniques de
communication, . . . . . . . . . les . . . . . . . . . . . nourrissent la solitude.

Correction :
Les moyens de communication que met à notre disposition le XX ème siècle donnent lieu à
de longues controverses entre partisans et opposants de la vie moderne.
Les défenseurs de ces moyens techniques soutiennent que le téléphone permet de
joindre les parents les plus éloignés. De plus, ils affirment que la télévision et les satellites
ont pu abolir les frontières entre les peuples.
Cependant, les détracteurs quant à eux rétorquent que ces moyens conduisent
inéluctablement à la division des membres de même famille. Enfin, ces techniques de
communication, objectent les adversaires nourrissent la solitude.

C - LES INDICES D'OPINION


Exercice :
Complétez le tableau ci-dessous à partir des exemples donnés ci-après :

a. Je trouve que l’Internet est une invention qui présente des bienfaits certains qu’on ne
peut pas nier.
b. Pour moi, l’Internet n’est qu’un monde virtuel qui nous éloigne des réalités quotidiennes.
c. Nous pensons que les jeux vidéo abrutissent les jeunes qui y consacrent trop de temps.
d. A mon avis, la « TV » engendre la violence et réduit les contacts entre les membres de la
même famille.
e. Personnellement, j’estime que le portable a largement facilité la communication et a
contribué aux échanges entre les individus.
f. Certaines personnes prétendent qu’ils ont tout le droit de fumer là où bon il leur semble.

Appréciation
A) Expressions signalant B) Termes et expressions indiquant une + -
l’opinion (la thèse) appréciation

Correction : « Les termes et expressions soulignés indiquent les thèmes traités »

Appréciation
A) Expressions signalant B) termes et expressions indiquant une appréciation + -
l’opinion (la thèse)
Je trouve que bienfaits certains qu’on ne peut pas nier
X
Pour moi monde virtuel / éloigne des réalités quotidiennes
X
Nous pensons que abrutissent / trop de temps X
A mon avis la violence / réduit les contacts entre … famille X
Personnellement, a largement facilité la communication et a
X
j’estime contribué aux échanges entre les individus.
Certaines personnes prétendent qu’ils ont tout le droit de fumer là où
X
prétendent que bon il leur semble

NB :
 Dans la colonne « A », on donne les indices renvoyant explicitement (directement,
manifestement, clairement) à l’énonciateur (locuteur, émetteur).
 Les termes et expressions présents dans la colonne « B » (lexique
mélioratif “+” ou péjoratif “-”) montrent la présence implicite (indirecte) de
l’énonciateur.
Projet 2

Intention communicative : Dialoguer pour confronter des points de vue.


Objet d'étude : Débat d’idées.
Séquence 1 : S’inscrire dans un débat : convaincre ou persuader.

Activité de langue (2) : LES ARTICULATEURS.


Objectifs : - connaître les articulateurs usuels de l’argumentation.
- comprendre leurs rôles et les différentes classes auxquelles ils appartiennent.
- manipuler ces articulateurs en contexte.

Rappel :
 Qu’est-ce qu’un articulateur ?

® Les articulateurs sont des outils de liaison (appelés également connecteurs ou – dans
certains cas – organisateurs du texte). Ils permettent de :
 introduire et classer des arguments ;
 introduire des exemples ;
 introduire la conclusion ;
 montrer explicitement les rapports logiques : cause/conséquence, opposition, but,…
 assurer la liaison entre les différentes idées ou parties du texte (ils nous aident à
comprendre l’enchaînement des idées dans un texte donné).

Exercice n°1 page 116 :

 Relevez, dans l’extrait suivant, le connecteurs et dites s’ils marquent une relation logique
(concession, opposition ou conséquence) ou l’ordre des arguments :

Bien entendu, j’aurai dû lui donner sa raclée sur-le-champ. Seulement, d’abord, j’étais très
essoufflé. De plus, c’était bien vrai que j’avais faim. Et puis, c’était elle qui tenait le gourdin.
Aussi déciderai-je de remettre les tendresses à plus tard.
R. Lewis, Pourquoi j’ai mangé mon père.

Correction :
Les connecteurs qui se trouvent dans cet extrait sont :
- d’abord,
- de plus, introduisent et classent les arguments.
- et puis,

- aussi introduit un résultat, une conclusion.

Remarque :
 Il ne faut pas confondre « aussi » qui introduit un résultat ou une conclusion et
« aussi » qui a le sens de « également ».
 Après « aussi » qui introduit un résultat, il y a impérativement inversion du sujet (V-S).

Exercice 3 : Complétez ce texte par les articulateurs qui conviennent de la liste ci-après :

en outre / parce que / par contre / d’autre part / mais / tout d’abord / enfin /
d’une part / grâce à / par exemple

Avec l’avènement des médias le livre a perdu de son importance. ………….. n’est-il pas
trop tôt pour se prononcer sur sa disparition ?
Ceux qui n’aiment pas la lecture prétendent, …………………, que l’acte de lire est une perte
de temps qu’on pourrait combler,…………………., par un bon film, une sieste réparatrice, une
discussion enrichissante ou une balade bienfaitrice et ……………………, qu’étant cher, le livre
représente une dépense supplémentaire que leur porte-monnaie ne pourrait pas supporter. A la
suite, ils poussent leur hostilité jusqu’à affirmer que seuls les désœuvrés se rabattent sur le livre
………………ils ne trouvent rien d’autre à faire et recherchent un isolement égoïste en se
calfeutrant dans un lit avec un livre à la main.
……………., les amateurs de lecture considèrent ………………….. le livre comme un ami,
un compagnon qui meuble leur solitude. …………………, ils insistent sur le fait que la culture
s’acquiert ………………. cette activité enrichissante qui stimule l’esprit, aiguise l’intelligence,
forge le jugement. …………….. et surtout, pour ceux-là, le livre reste le grand témoin de l’Histoire
des hommes, des civilisations qui se sont succédées, en un mot, le « témoin de l’Humanité ».
D’après El-Watan

Correction :
Avec l’avènement des médias le livre a perdu de son importance. Mais n’est-il pas trop tôt
pour se prononcer sur sa disparition ?
Ceux qui n’aiment pas la lecture prétendent, d’une part, que l’acte de lire est une perte de
temps qu’on pourrait combler, par exemple, par un bon film, une sieste réparatrice, une
discussion enrichissante ou une balade bienfaitrice et d’autre part, qu’étant cher, le livre
représente une dépense supplémentaire que leur porte-monnaie ne pourrait pas supporter. A la
suite, ils poussent leur hostilité jusqu’à affirmer que seuls les désœuvrés se rabattent sur le livre
parce qu’ils ne trouvent rien d’autre à faire et recherchent un isolement égoïste en se calfeutrant
dans un lit avec un livre à la main.
Par contre, les amateurs de lecture considèrent tout d’abord le livre comme un ami, un
compagnon qui meuble leur solitude. En outre, ils insistent sur le fait que la culture s’acquiert
grâce à cette activité enrichissante qui stimule l’esprit, aiguise l’intelligence, forge le jugement .
Enfin et surtout, pour ceux-là, le livre reste le grand témoin de l’Histoire des hommes, des
civilisations qui se sont succédées, en un mot, le « témoin de l’Humanité ».
D’après El-Watan
Remarques (orales) :
Parmi ces articulateurs, il y a :
 ceux qui servent à introduire et à classer des arguments : d’une part / d’autre
part / tout d’abord / en outre / enfin / de plus / et puis
 ceux qui servent à marquer une opposition ou à assurer la transition entre la thèse
et l’antithèse : mais / par contre
 ceux qui servent à introduire une cause ou une explication : parce que / grâce à
 celui qui introduit une conclusion ou un résultat : aussi
 celui qui sert à introduire des exemples : par exemple

NB :
 Beaucoup d’élèves considèrent à tort l’articulateur « enfin » comme introducteur de
conclusion dans un texte argumentatif. A vrai dire, il introduit uniquement le dernier
argument.
 Les articulateurs « d’une part » et « d’autre part » doivent être associés pour
introduire respectivement le 1er et l’argument suivant (2ème argument).
Projet 2
Intention communicative : Dialoguer pour confronter des points de vue.
Objet d'étude : Débat d’idées.
Séquence 1 : S’inscrire dans un débat : convaincre ou persuader.

Activité d’écriture : Préparation à l’écrit


Objectifs : - Savoir analyser un sujet d’expression écrite de type bac.
- Entraîner les apprenants à rédiger des introductions sur des thèmes différents.
- Les entraîner à produire des arguments et des exemples.
- Savoir employer un lexique propre à l’argumentation.

Activité 1 :

I - Analysez le sujet d’expression écrite suivant (sujet bac 2009) :

Dans le cadre d’une campagne de sensibilisation aux bienfaits de l’éducation physique,


vous êtes chargé (e) de convaincre vos camarades de faire du sport.
Rédigez un texte d’une quinzaine de lignes dans lequel vous présenterez trois arguments
articulés et illustrés pour montrer les bienfaits de la pratique sportive.

 On peut diviser (découper) ce sujet en deux parties, lesquelles ?

A) Situation d’intégration :
« Dans le cadre d’une campagne de sensibilisation aux bienfaits de l’éducation physique,
vous êtes chargé (e) de convaincre vos camarades de faire du sport.»

B) Consigne (travail à réaliser par l’apprenant) :


Rédigez un texte d’une quinzaine de lignes dans lequel vous présenterez trois arguments
articulés et illustrés pour montrer les bienfaits de la pratique sportive.»

A partir de ces énoncés, on peut retenir les éléments suivants :


1. le thème : l’éducation physique / la pratique sportive / le sport
2. la thèse : les bienfaits (les avantages ou aspects positifs) de la pratique sportive.
3. texte à rédiger : texte argumentatif (pour convaincre) avec trois arguments articulés (à
l’aide d’articulateurs de classement) et illustrés par des exemples.
4. les destinataires : les camarades (les jeunes en général)

II ­ Rédigez une introduction qui correspondra à ce sujet [travail collectif].

Rappel :
Dans l’introduction, vous annoncerez le thème et exposerez votre point de vue.

Exemple du travail à faire :

Une assertion (constat ou affirmation énoncée comme vraie) pour annoncer le thème

Il y a beaucoup de jeunes qui ne font pas de sport. A mon avis, la pratique sportive nous
donne des bienfaits incontestables d’autant plus qu’elle se fait régulièrement et
continuellement.

Le point de vue personnel

Activité 2 :
Rédigez une introduction pour chacun des sujets suivants. Nuancez votre opinion en
utilisant ces termes ou expressions :
A mon avis / Pour moi / Je pense que / Je trouve que / J’estime que. . . . . .

Travail individuel / Correction collective

1.  Vous êtes membre d’une association de défense de la nature et vous êtes inquiet. Vous
décidez de sensibiliser les jeunes sur la nécessité de préserver l’environnement.
Rédigez un texte argumentatif de 15 lignes environ dans lequel vous présenterez vos
arguments. [Sujet bac 2009]
Introduction possible :

Ce pronom renvoie à « tout le monde »

Chaque jour, on constate les atteintes que subit la nature qui est victime du genre humain
et de ses agressions. Personnellement, j’estime qu’il est nécessaire voire primordial et vital
de défendre le milieu naturel et de préserver l’environnement.

Remarque :
Dans l’introduction, l’apprenant doit obligatoirement soutenir et défendre la thèse
exprimée dans le sujet (il n’a pas le choix) : « défendre la nature et préserver l’environnement ».

2. « Le progrès a des effets bénéfiques certains sur les conditions de vie de l’homme. »
Etes-vous de cet avis ? (Partagez-vous ce point de vue ?). Développez votre point de vue
en vous appuyant sur des arguments et des exemples précis (Justifiez, en une quinzaine de
lignes, votre réponse à l’aide d’arguments et d’exemples personnels).

point de vue donné


Introduction possible :

Le progrès a des effets bénéfiques certains sur les conditions de vie de l’homme. Oui, je
suis entièrement d’accord avec ce point de vue et cela pour plusieurs raisons.

NB :
Dans le 2ème sujet, il est question de soutenir un point de vue déjà donné ou de le réfuter :
il y a un choix à faire.

Autres variantes de sujets d’expression écrite (travail oral) : analysez ces sujets :

A) « Les études permettent-elles de s'améliorer et de se transformer ou servent-elles


seulement à obtenir des diplômes ? »

 On remarque que dans ce sujet, on donne deux points de vue différents :


 les études permettent de s'améliorer et de se transformer.
 elles servent seulement à obtenir des diplômes.
L’apprenant doit défendre un seul point de vue parmi ceux-ci. Il n’est pas question de
rédiger un texte polémique (pour et contre).

B) Soixante ans après la promulgation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme,


celle-ci est-elle respectée aujourd’hui ? [Sujet bac 2008]

 Dans ce sujet, on pose une problématique. L’apprenant donnera son pont de vue en
répondant à cette question soit affirmativement (oui) soit négativement (non).
Activité 3 :

Rédigez :
1) un argument articulé et illustré pour appuyer le point de vue exprimé dans l’introduction
n°1 (les bienfaits du sport)
2) et deux arguments articulés et illustrés pour défendre la thèse contenue dans
l’introduction n°3 (les bienfaits du progrès).

Réponses possibles :
Les bienfaits du sport :

(D’abord, Ensuite, Enfin), le sport est bon pour la santé. Ainsi (Par exemple), il
stimule la circulation sanguine et favorise l’élimination des dépôts de cholestérol dans le
sang.

Les bienfaits du progrès :

(D’une part, D’abord…) le progrès a facilité la communication entre les individus. A


titre d’exemple, le téléphone portable permet de joindre n’importe qui où qu’il soit et
n’importe quand.

(D’autre part, Ensuite…), il a permis d’améliorer la santé de l’homme. Ainsi, la


tuberculose, la variole, la grippe sont facilement traitées grâce aux découvertes
scientifiques et médicales.

Activité 4 :

Rédigez une conclusion pour les sujets n°1 et n°2

Rappel :
Dans la conclusion, on doit reprendre et surtout reformuler le point de vue exposé
dans l’introduction. On utilise les articulateurs suivants : donc / ainsi / c’est pourquoi /
pour ces raisons...

Réponses possibles :

Conclusion du sujet 1 :

C’est pourquoi, je trouve que le sport est une activité qui nous offre beaucoup d’avantages
et cela sur plusieurs niveaux.

Conclusion du sujet 3 :

Pour ces raisons, je pense que le progrès a largement contribué au bien être et au
bonheur de l’humanité.
Projet 2
Intention communicative : Dialoguer pour confronter des points de vue.
Objet d'étude : Débat d’idées.
Séquence 1 : S’inscrire dans un débat : convaincre ou persuader.

Activité d’écriture : Expression écrite :


Objectifs :
- Confronter l’élève à une situation problème, l’inciter à la réflexion à partir d’une consigne.
- Réinvestir les moyens d’expression étudiés pour produire un texte argumentatif dans le
but de convaincre.

Au choix :

Sujet 1 :

Vous participez à un débat ouvert sur l’utilité des langues étrangères, vous essayez de
convaincre vos interlocuteurs de l’importance de ces langues.

Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous soutenez l’idée exprimée dans ce sujet
en appuyant votre point de vue avec des arguments articulés et illustrés.

Sujet 2 :
Est-il plus utile pour un jeune d’aujourd’hui de continuer ses études ou de les abandonner
et de chercher un travail ?

Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous répondrez clairement à cette question.
Justifiez votre point de vue à l’aide d’arguments bien choisis et illustrés.

Sujet 3 :

Un de vos camarades fait preuve d’un égoïsme et d’un individualisme choquant. Il ne


s’intéresse qu’à sa personne. Vous décidez de le convaincre des bienfaits de la solidarité
entre individus.

Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous parlerez des bienfaits de la solidarité et
de l’entraide entre les gens. Vous justifierez votre point de vue par des arguments illustrés.

Quelques recommandations à suivre :


 Respectez le plan de l’argumentation (thèse, arguments, conclusion)
 Employez des verbes d’opinion.
 Employez les articulateurs adéquats.
 Utilisez un lexique approprié relatif au thème proposé.

Projet 2
Intention communicative : Dialoguer pour confronter des points de vue.
Objet d'étude : Débat d’idées.
Séquence 1 : S’inscrire dans un débat : convaincre ou persuader.

Fait poétique :
Objectif : lire expressivement, comprendre et analyser les paroles d’une chanson engagée.

Support : « Le déserteur » poème de Boris Vian, page 93.


Boris Vian

Vian (Boris)

Ville-d'Avray 1920 - Paris 1959


Écrivain français. Ingénieur, trompettiste et critique de jazz, parolier et compositeur (le
Déserteur). Ses poèmes (Cantilènes en gelée), ses romans (l'Automne à Pékin, l'Écume des
jours) et ses pièces de théâtre, d'une grande invention verbale, tiennent à la fois de l'humour
et de l'absurde. Figure marquante de la littérature de l'après-guerre, Boris Vian rencontra
dans les années 1970 une très forte audience, particulièrement auprès du jeune public.

Le Petit Larousse - 2009

« Le déserteur » est une chanson engagée écrite par Boris Vian juste avant le déclenchement
de la guerre d’Algérie. En 1955, Mouloudji chante le déserteur.

Le déserteur, Boris Vian, 1953.


Monsieur le Président,  Quand j'étais prisonnier, 
Je vous fais une lettre  On m'a volé ma femme, 
Que vous lirez peut­être,  On m'a volé mon âme, 
Si vous avez le temps. Et tout mon cher passé. 
     
Je viens de recevoir  Demain de bon matin, 
Mes papiers militaires  Je fermerai ma porte 
Pour partir à la guerre,  Au nez des années mortes, 
Avant mercredi soir.  J'irai sur les chemins.
  
Monsieur le Président,  Je mendierai ma vie, 
Je ne veux pas la faire.  Sur les routes de France, 
Je ne suis pas sur terre  De Bretagne en Provence, 
Pour tuer des pauvres gens.  Et je dirai aux gens. 
     
C'est pas pour vous fâcher,  Refusez d'obéir ! 
Il faut que je vous dise : Refusez de la faire ! 
Ma décision est prise,  N'allez pas à la guerre ! 
Je m'en vais déserter.  Refusez de partir !
  
Depuis que je suis né,  S'il faut donner son sang, 
J'ai vu mourir mon père,  Allez donner le vôtre, 
J'ai vu partir mes frères,  Vous êtes bon apôtre, 
Et pleurer mes enfants.  Monsieur le Président ! 
     
Ma mère a tant souffert  Si vous me poursuivez 
Qu'elle est dedans sa tombe  Prévenez vos gendarmes 
Et se moque des bombes,  Que je n'aurai pas d'armes 
Et se moque des vers.   Et qu'ils pourront tirer. 

DÉSERTEUR : soldat qui déserte, abandonne son poste / une personne qui ne se présente pas pour accomplir
son service militaire.
BRETAGNE, PROVENCE : des régions de France.
BON APÔTRE : homme de mauvaise foi. FAIRE LE BON APÔTRE : FAIRE SEMBLANT D’ÊTRE UN HOMME DE BIEN POUR
TROMPER AUTRUI.

A/ Observation globale et hypothèses de sens :

 Quelles dégager à partir des éléments périphériques de ce texte ?


® Les informations qu’on peut dégager à partir des éléments périphériques de ce texte sont :
a) il s’agit d’un poème (à vrai dire, ce sont les paroles d’une chanson).
b) l‘auteur s’appelle Boris VIAN.
c) d’après le titre, le thème traité dans cette chanson est « le déserteur ».
d) ce poème comporte 12 strophes.

LECTURE ANALYTIQUE :

 D’après la 1ère strophe, sous quelle forme est écrit ce texte poétique ?
® D’après la 1ère strophe, ce texte poétique est écrit sous forme d’une lettre :
« Je vous fais une lettre »

 A qui s’adresse l’auteur dans ce poème ?


® Dans ce poème, l’auteur s’adresse à « Monsieur le Président » (le Président de la
République française : le plus haut responsable de l'État.)

 Que dénonce l’auteur dans cette chanson ?


® Dans cette chanson, le poète dénonce la guerre.

 Quelle est la position de l’auteur vis-à-vis de la guerre (Quel est le point de vue de l’auteur
concernant la guerre) ? Justifiez votre réponse.
® Il rejette l’idée de faire la guerre (Il est contre la guerre, il refuse de faire la guerre).
® Justification :
« Je ne veux pas la faire » / la la guerre (2ème vers du 3ème strophe)

 Pourquoi Boris Vian est-il contre l’idée de faire la guerre ? Quels sont les différents
arguments avancés par le poète ?

® Boris Vian est contre l’idée de faire la guerre parce que (les différents arguments sont):
- Il ne veut pas tuer de pauvres gens. (4ème vers, 3ème strophe)
- Il a vu mourir son père. (2ème vers, 5ème strophe)
- Il a vu partir ses frères et pleurer ses enfants. (3ème et 4èmevers, 5ème strophe)
- Sa mère a tant souffert. (1er vers, 6ème strophe)
- Lorsqu’il était prisonnier, on lui a volé sa femme, son âme et tout son cher
passé (7ème strophe)

 Ces arguments font-ils appel aux sentiments ou à la raison ?


® Ces arguments font appel aux sentiments.

Qu’est-ce que le poète a décidé de faire pour montrer son refus de faire la guerre ? Quelle
décision a-t-il prise pour manifester son refus de faire la guerre ? Justifiez votre réponse.

® Le poète a décidé de déserter (refuser de faire son service militaire) pour montrer son
refus de faire la guerre :
« Je m’en vais déserter. » (4ème vers, 4ème strophe)

 Dans quelles strophes de ce poème, on peut remarquer un changement de destinataire ?


® On peut remarquer un changement de destinataire dans la 9ème (4ème vers) et 10ème strophe.
L’auteur ne s’adresse plus au Président mais plutôt aux gens.

 Quelles expressions montrent l’incitation de l’auteur à l’insoumission (la révolte, la


désobéissance) ?
® Les expressions qui montrent l’incitation de l’auteur à l’insoumission (la révolte, la
désobéissance) sont :
10ème strophe :
                             Refusez d'obéir !
Refusez de la faire !
N'allez pas à la guerre !
Refusez de partir !

Remarque :
L’auteur emploie le mode impératif pour interpeller et inciter les gens directement et sans
équivoque à l’insoumission et à ne pas faire la guerre.

Trouvez dans ce poème les vers où Boris Vian attaque ouvertement le Président et l’accuse
d’envoyer les hommes à la mort.

® Les vers où Boris Vian attaque ouvertement le Président et l’accuse d’envoyer les hommes
à la mort se trouvent dans la 11ème strophe :
S'il faut donner son sang, 
Allez donner le vôtre, 
Vous êtes bon apôtre, 
Monsieur le Président ! 

Dans quelle strophe, l’auteur manifeste une idéologie antimilitariste et s’engage à la non-
violence ?

® L’auteur manifeste une idéologie antimilitariste et s’engage à la non-violence dans la


dernière strophe de ce poème :
Si vous me poursuivez 
Prévenez vos gendarmes 
Que je n'aurai pas d'armes 
Et qu'ils pourront tirer.

Relevez dans ce poème les indices ou marques qui indiquent la présence directe de l’auteur.

® Les indices ou marques qui indiquent la présence explicite et directe de l’auteur sont :
Je / J’ / Ma / m’ / Mes
Ce poème, conçu dans le climat de contestation discrète qui coïncide avec le déclenchement
de la guerre d'Algérie, se présente comme la prise de parole d'un jeune homme révolté et
insoumis. L'énonciateur, qui s'exprime à la première personne, affirme son refus de
«partir à la guerre». Celui-ci est motivé par des raisons idéologiques et personnelles. Les
quatre dernières strophes de ce poème indiquent clairement la visée du discours : avec « Le
Déserteur », Boris Vian veut montrer plus sa volonté d'amener les gens à refuser de partir
à la guerre que de montrer sa propre insoumission.

ANALYSE DU POEME :

Comment se présente ce poème ?


® Ce poème se présente :
- en 12 strophes.
- Chaque strophe comporte quatre vers ou quatrain.

Relevez les rimes dans les quatre premiers vers de la première strophe :

Président A
Lettre B
Peut-être B
temps A

Ces rimes sont dites embrassées : ABBA.

Remarque :
La plupart des strophes de ce poème comportent des rimes embrassées.

Découpez ce vers en syllabes :

Je ne veux pas la fair(e)


1 2 3 4 5 6

Il y a six (6) syllabes dans ce vers. Il est appelé hexasyllabe ou demi-alexandrin.

Remarque :

On peut vérifier que tous les vers de ce poème sont des hexasyllabes.