Vous êtes sur la page 1sur 12

BIDI

Partie 6
Février 2018

Eh bien Bidi est de retour, avec vous. Je t’écoute.

Question : presque tous les soirs mes pieds me démangent et surtout les petits doigts, le bout
de mon nez en même temps devient froid. Y-a-t-il un lien entre les deux, les pieds et le nez ?

Qu’est-ce qu’il y a au niveau des pieds ? J’en ai parlé, il y a un Triangle de l’Éternité, avec des
vagues de Lumière qui partent de là. Le nez, qu’est-ce qu’il y a ? Il y a le douzième corps,
l’Androgyne Primordial, la réunification du masculin et du féminin. Dans le processus de la
résurrection, comme je l’ai dit, il existe des réseaux de Lumière dans votre propre corps
d’Éternité qui unissent les Portes, les Étoiles, les nouveaux corps, les mains et les pieds. Vous
allez d’ailleurs de plus en plus souvent constater ces fameux réseaux ; ils vont devenir de plus en
plus sensibles et perceptibles au travers de la jonction réelle et concrète entre les extrémités,
les Portes et les Étoiles. Il n’est pas dans mon propos de détailler ces structures mais bien de
saisir que les manifestations conjointes, comme tu les décris, vous allez en vivre plusieurs
associations. Par exemple, entre la poitrine et les mains, entre le bassin devant et derrière, au
niveau de la tête et de la jonction par le cou entre la tête et le corps, et des extrémités des
mains avec le tronc, de même que les extrémités des pieds avec le tronc.

Donc ce qui s’active dans ce cas-là au niveau perceptuel, c’est la traduction de l’activation des
réseaux de Lumière unissant ce qui était disjoint, si je peux dire, et de se manifester. Voilà
quelques mois qu’au niveau des Portes, des corps nouveaux, des chakras, ou de certains
courants énergétiques qui vous semblaient indépendants des uns des autres, par exemple vous
pouviez vivre l’Onde de Vie sans pour autant ressentir, dans le même temps, la jonction avec le
Canal Marial. Cela est en train de s’établir différemment. Parce que dès l’instant où vous
percevez deux points de vibration, – je ne parle des pieds, c’est symétrique –, mais par exemple
des pieds plus une Porte ou deux, quelle qu’elle soit, située plus haut, signifie l’établissement et
la reconstruction de réseaux extrêmement fins de Lumière constituant votre corps d’Éternité,
pas seulement les structures triangulaires, mais aussi les lignes de Lumière mettant en
communication les différents potentiels liés aux Étoiles, aux Portes.

De la même façon que vous avez au niveau du corps des chaines musculaires qui travaillent de
concert, ou des énergies vitales qui travaillent aussi de concert, c’est exactement la même chose

1
qui est en train de se produire. Bien évidement, tout cela a une utilité, une fonction, mais ne
vous en occupez pas pour l’instant, je vous l’ai dit, le fonctionnement est naturel, inné. Laissez
simplement se reconstruire tout ça sans aucune difficulté, donc sans intervenir, même au niveau
compréhension. L’important est le vécu, le ressenti et la perception, et pas la compréhension. La
compréhension c’est ramener l’Inconnu à la personne. Ça ne sert à rien, parce que dans ce cas-
là vous allez, – comme dans le fléau de la balance dans les innombrables exemples que j’ai pris –
, vous allez densifier, si on peut dire, votre personne alors qu’elle est en dissolution. Comme je
l’ai dit, portez votre conscience, votre interrogation sur la perception, sur le vécu, afin que celui-
ci devienne de plus en plus clair et sensible, mais pas sur la compréhension ; cela viendra
ensuite. Je pense que les Anciens, les différents yogas qui vous ont été communiqués ont permis
d’asseoir, si je peux dire, au niveau individuel et collectif, la facilité de l’émergence du corps
d’Éternité.

Comme je l’ai dit, l’activation de certaines lignes, de certains réseaux de Lumière, sur ce corps
d’Éternité, a une fonction. Mais vous n’êtes pas encore dans la fonction puisque votre corps de
chair est là, – sauf bien sûr au niveau du Cœur puisque la Conscience Nue, la Résurrection se
passe ici dans le Cœur –, mais pour tout le reste, laissez se dérouler ce qui se déroule. De la
même façon que je l’ai expliqué au niveau des muscles, c’est la même chose pour le corps
d’Éternité concernant la Lumière. L’éclairage ne vient pas de la compréhension mais du vécu.

Bien sûr qu’il y aura toujours tant qu’il y a une personne, un questionnement, et c’est normal
que vous posiez ces questions. La réponse que je donne est générale, mais c’est toujours le
même schéma. C’est toujours le plateau de la balance, les deux plateaux, dans tout ce qui se
passe dans votre vie, que ce soit dans l’éphémère ou dans l’Éternité qui est présente ici. Quand
vous avez par exemple une crampe, vous n’avez pas besoin de connaître le nom du muscle. De
la même façon, comme cela a été dit, les 12 clés Métatroniques sont révélées, elles le seront de
plus en plus par la résurrection et même pas par un enseignement, même Vibral. Cela s’établit
tout seul.

Donc bien sûr qu’il existe de point à point, de Porte à Porte, d’Étoile à Porte, de Porte à Étoile,
de chakra à Étoile, de chakra à Porte, ainsi que une résonnance entre les structures, par
exemple du Canal Marial et le chakra du cœur, et donc une reliance extrêmement puissante
entre ce Canal Marial, qui est une structure intermédiaire d’interfaçage, et le Cœur. C’est
comme ça que la conscientisation, par exemple, la fusion du Canal Marial avec le Cœur, ou la
liaison entre les deux, permet de conscientiser que tout est à l’intérieur de vous, que les entités
qui se sont manifestées, qui se manifesteront de partout, sont avant tout en vous. Y’a pas
besoin de comprendre autre chose au sens où peut l’entendre la personne, c’est le vécu en lui-
même qui crée la compréhension intuitive et directe, par le ressenti et la perception.

D’autant plus que aujourd’hui, – et tant que le corps physique ou plutôt tant que l’Évènement
ne se sera pas produit –, vous aurez la perception et comme je l’ai dit déjà hier, pas encore (sauf
excepté pour certains) la fonction totale. Sans ça, qu’est-ce qui va se passer ? Eh ben, vous êtes

2
plus là ! C’est pas la peine de devancer ce qu’il va se passer. Profitez de chaque journée qui
s’écoule pour peaufiner, non pas les explications, mais votre perception, votre ressenti et la
Conscience Nue. Le reste n’est que l’interrogation de la personne.

Donc bien sûr, je vous ai donné un certain nombre d’éléments de repère par rapport même au
corps d’Éternité. Ces repères-là doivent vous suffire. L’explication se fera d’elle-même le
moment venu parce que vous utiliserez à ce moment-là, après l’Évènement, les fonctions de
cette Éternité, même si le corps physique est encore là.

Continue.

Question : je ne ressens pas du tout les vagues de Lumière. Pourquoi ?

Mais le processus de la Résurrection est collectif, et j’ai bien dit que vous ne pouvez pas, pour
l’instant, tous le percevoir. Cela sera profondément différent au moment de l’Évènement, et
après. Ne vous inquiétez pas de l’absence de perception. Ce qu’il manque, je le répète, ce n’est
pas le calme mental ou émotionnel, c’est simplement l’immobilité du corps. Quand je parle
d’immobilité du corps, c’est faire disparaître par la méditation, l’alignement, les symptômes du
corps, ne serait-ce que de son emplacement, de la respiration, de la position de la main ou de
n’importe quelle partie de ce corps. Parce que quand la conscience du corps s’éteint, sans vous
endormir, à ce moment-là les vagues deviennent perceptibles. Ça veut dire pour toi que pour
l’instant, et dans ton cheminement, et selon l’Intelligence de la Lumière, le moment n’est pas
encore venu.

L’important n’est pas de savoir ou de vivre les vagues au moment où elles arrivent, parce que
certains vont simplement avoir envie de dormir sans rien ressentir d’autre. Donc les vagues de
Lumière, elles sont pour tout le monde, même ceux qui les refusent. Personne ne peut y
échapper où qu’il soit sur la Terre, dans ce Système Solaire même. Vous avez bien vu que les
Anciens ont aussi été, non pas affectés, mais ont bénéficié de cela et c’est normal, ils ont été
incarnés ; même les Archanges qui n’ont jamais été incarnés le vivent. Pour moi c’est différent,
moi je me déplace sur toutes les lignes temporelles, de ce monde comme de tout monde parce
que, comme je l’ai expliqué, quand j’étais incarné, comme je vous l’ai réexpliqué, le fait de
partir, de quitter ce monde par la mort, à mon époque, en étant Libéré Vivant, ne laisse pas la
moindre trace de l’histoire, – excepté la mémoire de mes vies, encore, parce que la Terre
existe –, mais je ne suis plus contingenté par quelque dimension que ce soit, par quelque règle
que ce soit. Je suis Unique. La Loi de UN, ça vous dit quelque chose ?

… Oui.

Quand je dis que je suis Tout, que je suis Rien, c’est encore vrai aujourd’hui. Cela est vrai
éternellement, ce n’est pas une vérité qui passe. Que j’aie un corps, que je m’exprime à travers
une forme, ou que je sois dans le Silence de l’Absolu, tout ça se déroule dans le même temps.

3
Donc j’ai, par ma Libération, échappé au temps et échappé à l’histoire. Et vous êtes les mêmes
dans cette période. Il n’y a pas de différence. Je ne suis pas au-dessus, ou plus haut, ou plus
loin ; je suis au contraire présent dans votre Cœur du Cœur. Parce que je suis le témoin – non
pas de l’histoire, je ne suis pas le Christ, je ne suis pas la Source, je n’ai pas d’attribut –, je suis la
Liberté totale, l’Amour total, la Sagesse totale. Je le suis de toute Éternité, comme vous.

Mon corps, ce sac de viande dans lequel j’habitais, n’a jamais été pour moi un obstacle, dès
l’instant où j’ai été Libéré, et la mort non plus, l’absence de forme non plus. Je l’avais dit, il y a
peu de temps, que je venais clôturer le livre ; il reste la postface, c’est ce que nous vivons. Vous
n’avez pas à me suivre : vous ne pouvez pas me suivre, vous ne pouvez suivre personne. Mais
vous pouvez vous reconnaître en moi, comme je me reconnais en chacun de vous, présent,
passé. Je me reconnais en la Source, je me reconnais en toute conscience comme dans la A-
conscience. Il n’existe ni barrière, ni limite, ni règle, juste la Loi de l’Unique.

Alors ne t’inquiète pas si tu ne perçois pas les vagues de Lumière ; elles sont là. Et il n’y a pas
que la perception, vous le voyez à travers les résistances de l’humanité, avec des
comportements aberrants autour de vous, des gens qui ne sont plus ni dans la raison, ni dans la
logique, ni dans l’Éternité : ils ne savent plus où ils sont. Moi je sais où je suis puisque je suis de
partout, et en même temps de nulle part. Mais ça, ça ne veut rien dire pour vous tant que vous
ne l’avez pas vécu.

Donc ne t’inquiète pas des vagues de Lumière si elles ne sont pas perceptibles, mais même si tu
ne sens pas ces vagues, tu ressens nécessairement les effets sur ta conscience, par des moments
de froid, par des moments d’envie de dormir, par des moments de chaud ; tout ça c’est la même
chose. La conscientisation du corps d’Éternité est une chose, les vagues de Lumière en sont une
autre. Il y a parfois les deux, parfois non, parce que l’Intelligence de la Lumière le fait en fonction
de ce qu’elle trouve. Ça ne veut pas dire que tu es en retard, ou en faute, ou en déficit : que
simplement le moment n’est pas encore venu ; ça pourra être dans une minute, dans une
semaine, peu importe. Et rappelle-toi que les premiers seront les derniers, et que les derniers
seront les tout premiers. Et plus tu es dernier, plus tu es premier. Contente-toi de ça et laisse la
Vie te vivre. Sois le plus simple possible, la plus transparente possible, le plus vrai possible. Sois
honnête, simplement, ça suffit. Y’a pas besoin de chercher midi à quatorze heures comme vous
dites. Y’a pas besoin de voir, y’a juste besoin d’être vrai et simple : tout le reste se vivra. Il n’y a
aucune faute ; il y a juste l’interaction, la fusion, entre l’éphémère et l’Éternel qui, comme cela a
été dit par le Commandeur, se vit selon différentes lignes temporelles, voire même
dimensionnelles maintenant.

Alors n’ayez aucune impatience. Soyez juste dans cet Instant Présent, Ici et Maintenant. Tout le
reste se fait tout seul même si tu as l’impression qu’il n’y a rien d’autre. Et je conçois tout à fait
que cette phrase, vous dire « les premiers seront les derniers, les derniers seront les premiers »,
mais vous l’avez vérifié autour de vous durant ces semaines et mois écoulés. Alors contente-toi
de cela et dis-toi que plus cela est retardé, – mais ce n’est pas un retard –, est décalé si tu

4
préfères, plus cela sera magnifique et éclatant. Ce n’est pas une promesse pour un au-delà, c’est
une promesse pour les jours qui viennent, pour les semaines qui viennent. Et de toute façon, à
l’Évènement, personne ne pourra nier qu’il l’a vécu, qu’il le veuille ou non, quelle que soit la
nature de l’Évènement collectif.

Ne rien sentir n’est pas avoir des résistances, sans ça – vu que le corps d’Éternité est là – tu
aurais un éclairage, des douleurs, des manifestations organiques, psychologiques. S’il n’y a rien,
eh bien contente-toi de ce rien en demeurant simple, et en ayant cette certitude intérieure que
ce processus, bien évidement, doit toucher tout le monde. C’est en quelque sorte un garde-fou.
Ce décalage n’est pas un retard ou une faute, il est simplement fonction de ton alchimie interne
– qui t’est propre – entre l’éphémère et l’Éternité. Rappelle-toi qu’il n’y a plus rien à résoudre,
sauf ce qui peut être éclairé, comme nous l’avons vu précédemment dans ma première
intervention de ce jour, mais c’est tout.

… Silence…

Continue.

Question : d’où proviennent toutes les maladies mentales et psychologiques chez une
personne ? Pourquoi y-en-a-t-il autant ?

Parce que au sein de l’illusion – où tout est faux et où tout est inversé, manipulé –, y’a aucune
raison de demeurer en bonne santé. Bien sûr, la technicité de la vie qui est connue aujourd’hui,
qui commençait à apparaître de mon vivant, est une prédation qui s’exerce aux dépens de votre
conscience. Je crois que les Anciens ont été très clairs là-dessus, sur le rôle des images, des
écrans, qui vous figent à la matière, quels que soient les apports que vous considérez comme
indispensables. Sachez que ce sont des freins terribles et de plus en plus évidents, à l’accès à la
Liberté, parce que vous ne pouvez plus nourrir l’extérieur – et raison de plus, la technique, la
modernité – et l’Éternité. Et ça va être de plus en plus flagrant. Plus la Résurrection se fera jour,
plus vous constaterez que vous ne pouvez plus regarder un écran, regarder une télé, vous servir
des techniques. D’ailleurs, l’un des Anciens (qui est intervenu je crois une seule fois) vous avait
parlé – quand il était incarné – de la machine, de la technique : porte d’entrée des démons,
c'est-à-dire des pires travers de l’humanité liés à l’avidité, à l’ego, à la prédation, à la souffrance.

Donc il n’est pas étonnant que dans ce monde, en l’état actuel, il y ait de plus en plus ce genre
de maladies, et il y en aura de plus en plus. Alors bien sûr, on peut trouver des responsables :
dans les aliments, dans les airs, dans les ondes, mais c’est un ensemble. Alors bien sûr les
progrès techniques, médicaux, vous semblent incroyables ; l’espérance de vie est plus longue.
Mais à quoi sert de vivre plus longtemps dans quelque chose qui est illusoire ? La vie apparaît, la
vie disparaît. Un jour vous êtes là, un jour vous êtes plus là.

5
Or, comme la Lumière est de retour, elle est installée, vous allez constater ce que je viens de
dire. Vous ne pourrez plus aller sans malaise, sans souffrance, vers tout ce qui est opposé à la
Lumière. Et un écran est toujours une opposition à la Lumière, et l’image de ce monde aussi.
C’est pour ça que j’ai insisté, encore hier, lors de ma deuxième intervention, sur ce qui est là au
milieu de la poitrine, tout y est. Absolument tout maintenant.

Alors tout dépend, effectivement, de votre circonstance personnelle – pour les premiers et les
derniers –, mais aussi de votre aptitude à vous tourner vers l’Éternité plutôt que l’éphémère. Il
ne vous est pas demandé, tant que la Lumière n’a pas déclenché l’Évènement, de rester en
extase 24 heures sur 24, certainement pas. Mais voyez dans le déroulé de vos journées : quoi
que vous fassiez, est-ce que la Lumière est là ? Est-ce que votre pensée, vos concepts, vos idées,
envahissent tout ? La Lumière envahit tout. Est-ce que votre conscience suit cela ? C’est comme
ça que vous voyez ce qu’il peut vous rester d’habitude, je parle pas d’attachement, je parle
simplement d’habitude de consommation, de fonctionnement, de relation. Tout est fait pour
vous distraire, pour vous éloigner. Et tant que votre regard est plus porté sur le monde, sur
votre personne, plutôt que sur le Cœur, – et je parle pas de pensées, je parle de conscience –,
eh bien vous serez soumis, quelque part, à cette technicité, à cette modernité, qui est un
avantage pour l’ego, bien évidement. Tout est à portée de main pour celui qui a l’argent, mais
pas l’Amour, jamais. Cela vous le voyez. D’innombrables sages vous en ont parlé.

Regardez : que ce soit en Occident ou même chez nous en Inde, le nombre d’individus qui
veulent faire un retour à la terre, à la simplicité, à l’évidence, qui ne sont plus dans la prédation,
dans l’acquisition, dans la représentation, mais qui essaient de coller à la terre, à la Terre-Mère
nourricière, et d’avoir une vie on ne peut plus simple. Même s’ils ne perçoivent rien et ne savent
rien de ce qui se joue, ils sont plus proches de la Vérité. Il n’est pas demandé de quitter votre
vie, mais au moins d’être conscient de cela, de le voir, de le sentir. Combien de temps passez-
vous à babiller, à parler, à commérer ? Et combien de temps passez-vous à l’intérieur de votre
Cœur dans une journée, malgré les injonctions de la Lumière, malgré les vagues ? Combien
parmi vous ont ce réflexe de survie qui se manifeste même quand les appels de la Lumière
deviennent terribles ? Vous résistez, mais ce n'est pas de votre faute, c’est le corps qui résiste,
c’est même pas votre mental. Vous le voyez bien chacun de vous qui percevez ce qui se déroule.

Il n’est pas demandé, encore une fois, d’être en extase ou en prière 24 heures sur 24, ce n’est
pas votre but, ce n’est pas votre fonction, et cela n’est d’aucune utilité. Par contre, d’observer
l’équilibre de cette balance, il est où ? Vers l’éphémère ou vers l’Éternel ? Je l’ai dit aussi y’a
deux jours : c’est l’un ou l’autre. Vous ne pouvez plus concilier. Et ça dépend, je vous l’ai dit
aussi, de vous. Plus vous serez nombreux, et de plus en plus souvent, à être là dans le Cœur,
vraiment, concrètement, en Silence, immobile, – quoi que vous fassiez –, plus cela sera facile,
pour vous comme pour chacun.

Autant que faire se peut, respectez, si vous les sentez, les vagues de Lumière. Je vous ai dit que
c’était bien plus que des appels de la Lumière, bien plus que des injonctions. C’est votre Éternité

6
qui frappe à la porte. Alors vous lui ouvrez la porte ou vous continuez à regarder votre écran ?
Vous avez réellement choisi, vous êtes sûrs de vos choix, la Lumière vous l’impose : concilier
dorénavant la vie de la personne avec ses plaisirs, aves ses occupations normales, va devenir de
plus en plus compliqué. Alors que si vous obéissez aux injonctions, quelles que soient vos
activités éphémères, ne serait-ce que quelques fois, vous allez vous rendre compte de la
différence. Elle est évidente cette différence.

En résumé, voulez-vous être votre vie, votre personne, ou voulez-vous être la Vie, c'est-à-dire le
Christ ? C’est l’un ou l’autre. En ce moment c’est l’un avec l’autre, mais de ça doit résulter
quelque chose. Le résultat sera le même pour tout le monde, mais vous savez très bien que les
circonstances après l’Évènement seront profondément différentes ; chacun suit sa ligne.
Profitez, c’est le cas de le dire, de ce temps offert. Profitez de ce délai pour peaufiner, pour
amplifier, pour laisser la majesté de votre Éternité apparaître. Il ne peut exister aucune perte
quand l’Évidence est là, même si vous perdez votre corps, votre mari, votre enfant. S’il y a un
sentiment de perte, c’est que vous êtes encore une personne, conditionnée par la mort, par la
perte, par la souffrance, même s’il n’y a plus de mémoire, même s’il n’y a plus d’habitude.

L’Amour prend tout, et dans l’Amour, y’a pas de place pour la personne. Regardez les Étoiles,
leurs témoignages de leur vie. Cet Amour consume tout ce qui est illusoire et qui ne fait que
passer. Et cette décision n’est pas liée à une date ou un jour où vous allez décider de vous
réunir ; il est pas question de ça. Il est question simplement que de plus en plus d’Éveillés, de
Libérés, et même ceux qui ne sentent rien, soient de plus en plus tournés vers l’Évidence, même
s’ils n’en sentent pas l’évidence. Je vous l’ai expliqué hier soir, en deuxième partie.

Soyez de plus en plus sensible puisque le témoin est là et extrêmement fin pour voir, même si
vous ne ressentez pas les vagues de Lumière, pour voir et sentir ce qui se déroule simplement
dans votre vie. Il n’y a pas à vous culpabiliser, il y a juste à voir les choses calmement,
sereinement, sans bâtir de stratégie mentale, de logique, de raison. Voyez clairement les choses,
pas de votre point de vue personnel, comme si vous décriviez un tableau, qu’il vous plaise ou
pas importe peu.

Vous ne pouvez pas ignorer, même si vous ne sentez pas les vagues, que votre regard soit
tourné sur l’extérieur ou sur l’intérieur, qu’il y a quelque chose qui se produit. Il se produit des
choses tous les jours, mais ce qu’il se produit là n’a rien à voir avec le connu. Vous le voyez pour
les climats, vous le voyez pour toutes les manifestations du ciel et de la terre, vous le voyez pour
la société, vous le voyez pour la modernité, vous le voyez en vous. Où mettez-vous votre
attention ? Où mettez-vous votre priorité ? C’est pas vos priorités, y’en a qu’une, le choix entre
deux : la personne ou l’Éternité. Tournez-vous vers le Cœur !

… Silence…

Continue.

7
Question : les enfants qui naissent de nos jours, que vont-ils devenir ?

Cela a été répondu à d’innombrables reprises depuis dix ans. Je suis désolé, mais je ne peux que
vous renvoyer en arrière.

… Je continue ?

Oui.

Question : pourquoi y-a-t-il de plus en plus d’enfants autistes ?

Ça rejoint exactement ce que je disais par rapport aux maladies mentales, ou psychologiques, ou
neurologiques ; c’est la même chose. Comment voulez-vous qu’un cerveau fonctionne
normalement en ce monde ? Vous le voyez bien. Avez-vous l’impression que quelque chose, où
que vous regardiez, tourne juste ou rond ? Vous le voyez bien, c’est de plus en plus évident, là
aussi, même sur l’écran du monde. Ou alors vous vous mettez la tête dans le trou pour pas voir.
Il est pas question de juger cela, il est pas question d’en être horrifié, il est question de le voir.
Vous n’avez pas à le juger non plus, c’est un constat qu’il faut faire. Et pour ceux qui vivent
l’évidence de la Résurrection, de la Joie, vous voyez bien qu’il ne peut pas y avoir de
comparaison possible entre cette Béatitude, cette Joie, cette Félicité qui est là, et le monde,
quel que soit le plaisir qu’il peut vous apporter.

Le monde de l’ego, le monde de la personne en ce monde : c’est le monde de la mort, c’est le


monde de la souffrance, et c’est pourtant là que vous devez retrouver la Vie que vous êtes. Et
encore une fois, c’est un plateau de balance. De quel côté ça penche ? Et plus ça penche au-delà
de la personne, et plus l’Évidence est là.

… Silence…

Donc, quelle est le nom de la maladie ?

… Autisme.

Les autismes sont liés à la fois à la pensée perverse du profit, de la prédation, l’avidité, et donc
les techniques qui ont permis d’incarner, en quelque sorte, cette avidité : les technologies. Du
point de vue de la personne, il y a une évolution fantastique, du point de vue de l’Éternité, c’est
une régression à nulle autre pareille. Parce que dès que nous naissons en ce monde maintenant,
vous êtes aliénés et enchaînés, que vous le voyiez ou pas. Or, l’Évidence qui est là vous permet
justement de constater, d’éprouver, de vivre, la différence entre la personne et l’Éternité. C’est
plus une question de vibration ou de Couronne, c’est une question de Conscience Pure et Nue.

… Silence…

8
Continue.

Question : en cette période, on parle du retour du Christ, mais que représente exactement la
Conscience Christ ?

Vis-le. Ne compte pas sur moi pour encore développer des concepts ou des pensées. Ce que
vous vivez – ceux qui vivent la Résurrection –, c’est l’état Christique où chacun de vous peut dire
« moi et la Source sommes Un » : vous êtes Tout et Rien. Mais ça ne sert à rien de philosopher,
ou encore d’élaborer des concepts, vis-le. Le Christ, il est là. Bien sûr, y’en a qui attendent et qui
entendent quelque chose d’extérieur, mais c’est encore une inversion. Il n’y a pas de sauveur, le
sauveur est en chacun de vous. Sortez de ces histoires. Bien sûr qu’il existe un Principe
Christique, bien sûr qu’il a existé une entité qui a porté le Christ. Mais si vous n’y étiez pas, vous
ne pouvez qu’y croire. Or toute croyance vous éloigne de la Vérité, comme tous les concepts.

Le Christ est en vous, le sauveur est en vous, et nulle part ailleurs. Il n’y a rien à sauver, il n’y a
aucun élu, aucun appelé dorénavant. Tout ça, ça faisait partie de l’histoire, une histoire la plus
juste pour vous rapprocher de l’Évènement, et là maintenant de votre résurrection, c’est tout.
Osez être Libre. Osez ne dépendre d’aucune autorité, d’aucun modèle, fusse-t-il le plus
prestigieux, ça ne vous sert à rien maintenant, à rien du tout. Ne retournez pas dans des
histoires, dans des croyances, dans des concepts. L’Évidence vous propose la satiété où plus
jamais y’aura de questions, plus jamais y’aura de questionnement, plus jamais y’aura de doute,
alors que vous êtes encore incarné, qu’est-ce qu’il vous faut de plus ? Il ne peut rien y avoir de
plus, je vous l’ai dit.

Tant que vous croyez encore être une personne qui évolue d’un point A à un point B, vous ne
pouvez pas trouver le temps zéro, c'est-à-dire l’Instant Présent, l’Ici et Maintenant, dans la
totalité de l’Évidence. Je crois que certains Anciens dans leurs dernières interventions ont été
très clairs ; je ne peux que réasséner cette vérité. Arrêtez avec les modèles extérieurs. Arrêtez
avec des données historiques même si heureusement, on peut le dire, qu’elles ont été là pour
vous permettre de tenir jusqu’à maintenant. Mais maintenant n’est pas hier. Seul l’Amour ne
passera jamais, seule la Sagesse n’a jamais disparu, mais au-dedans de vous, certainement pas
dans les histoires de ce monde, fussent-t-elles l’histoire du Bouddha, du Christ ou de n’importe
quel maître, même la mienne. D’ailleurs je n’étais pas un maître ; je ne sais pas pourquoi
aujourd’hui on m’appelle « maître » de partout. Je n’ai jamais été réalisé. La réalisation c’est
l’orgueil du Soi. Je suis Libéré et libre de tout.

… Silence…

Ça va devenir de plus en plus antinomique de poursuivre la croyance en une histoire et une


personne, et la Vérité qui ne connaît ni histoire ni personne de ce monde.

… Silence…

9
Il faut tourner tous vos regards sur l’Évidence, que vous la sentiez ou pas ne fait pas de
différence.

… Silence…

Ne soyez pas distrait, sans pour autant être sérieux ; soyez léger, soyez fainéant, mais ne soyez
pas piégé par les pièges de ce monde. Je ne vous ai pas dit de quitter ce monde, parce que ça se
passe dans ce monde.

Dans l’Évidence, vous ne pouvez être soumis à rien. La Liberté intérieure n’est pas un vain mot,
quelles que soient vos responsabilités et vos occupations. Certes, il faut rester dans ce monde,
mais en fonction de ce que la Lumière vous demande. C’est ça votre Éternité ; c’est pas une
responsabilité morale, sociale, ou autre. Ces responsabilités-là, elles disparaîtront avec votre
mort, que vous le vouliez ou non. Vous n’avez rien à améliorer, vous n’avez rien à perfectionner,
vous avez juste à être Vrai, à être authentique. Il n’y a aucune authenticité dans la personne,
même la plus morale. La seule authenticité, c’est l’évidence de la Résurrection.

… Silence…

Continue.

… Il n’y a plus de questions écrites.

S’il y a des questions orales, je les écoute aussi, si nous en avons le temps, enfin votre temps.

… Il reste encore 10 minutes.

Alors allons-y, qui veut parler ?

Question : est-ce que c’est un problème d’être fainéant réellement ?

Si tu en as l’opportunité, profites-en allègrement. Si la Vie t’appelle à des responsabilités encore,


tu ne peux pas être fainéant, sauf à l’intérieur au niveau mental, au niveau des idées. Fais les
choses avec la même légèreté. Et tu peux être Absolu tout en faisant la vaisselle. Mais si tu fais
la vaisselle en pensant à des choses personnelles, tu n’es pas fainéant. Alors que si tu fais
quelque chose – la vaisselle –, en étant dans la Joie, sans penser à rien, tu es Absolu. La
personne vit sa vie, et toi tu es ce que tu es.

Le Christ avait dit je crois « heureux les simples d’esprit » ; heureux aujourd’hui ceux qui n’ont
rien à faire et qui sont fainéants. Ils ont tout leur temps pour la Vérité, pour l’Évidence. Ils ne
sont pas pour autant privilégiés, mais c’est peut-être pour eux la solution la plus confortable.
Déjà être fainéant réellement et concrètement, c’est très mal vu par la société, où que ce soit, –

10
chez moi comme chez vous, quand j’étais incarné bien sûr –, c’est très mal vu, par soi-même et
par la société. Et pourtant, vous l’avez vu à travers les Anciens ou les Étoiles, certains ont été
très prolixes dans leurs œuvres, et certaines Étoiles sont restées dans la béatitude toute leur vie,
c’était les plus fainéantes et les plus Vraies. Mais même celle ou celui qui a fait beaucoup,
regardez par exemple l’Étoile Hildegarde De Bingen qui n’a pas arrêté d’écrire, mais ce n'était
pas un effort pour elle, c’était un repos.

Vous voyez, vous pouvez faire en étant extrêmement fainéant, parce que si vous êtes dans la
Joie les choses se feront, quelles qu’elles soient. Alors que si vous quittez la Joie pour faire, ça
sera de plus en plus pénible. Donc ne culpabilise pas et remercie, ou rends Grâce à la Vie.

… Elle vous remercie.

… Silence…

Continue. Ah oui, continuez.

… Silence…

Question : à quoi correspond le chakra de la gorge car cette sœur a souvent des grattements
dans la gorge ?

Mais c’est récent ou c’est quelque chose qui est constant ou ancien ?

… c’est récent, depuis quelques mois. Y’a pas de douleur.

La gorge est le lieu de l’expression, mais aussi dans certains cas de l’élimination, ça passe pas
toujours par en bas ou par la peau. Donc c’est quelque chose qui est en train d’être expulsé. Je
m’exprime volontairement en termes généraux afin de ne pas t’attirer vers la personne et la
physiologie de la personne, mais vers, en quelque sorte, une biologie de l’Éternité. Par exemple,
tu as mal à la gorge, tu es chatouillé au niveau de la gorge, tu peux faire ce que j’ai dit dans la
première partie par rapport aux Étoiles et Portes qui sont par là. Par exemple, tu peux essayer
entre la Porte ER et la Porte qui est au-dessus de la gorge, c'est-à-dire la Porte (ici, là) au niveau
du sillon sous le nez, le onzième corps.

… Silence…

… Nous arrivons au bout du temps.

Je vous dis donc à tout à l’heure !

**********

11
Publié par : Blog Les Transformations

12