Vous êtes sur la page 1sur 3

ZINEB CHAABANI

9. Les besoins varient d'un individu à l'autre selon sa culture et sa


1. Un non-consommateur relatif est personnalité :
1. Vrai
1. Un consommateur qui dit toujours non 2. Faux
2. Un consommateur qui dit jamais non
3. Un consommateur qui n'a pas encore consommé
4. Un consommateur indécis
10. Mettez en ordre les étapes du processus d’achat :

2. Un non-consommateur absolu est

1. Evaluation des alternatives

1. Un consommateur qui dit toujours non 2. Reconnaissance du besoin


2. Un consommateur qui dit jamais oui 3. Recherche de l’information
3. Un consommateur qui n'a pas encore consommé
4. Un consommateur indécis 4. Décision d’achat

3. Lorsqu’il y a vouloir et pouvoir d’achat : 11. Le besoin est un sentiment de :

1. Un désir apparaît et a pour conséquence un achat. 1. Privation


2. Un besoin apparaît et a pour conséquence la naissance d’un désir.
3. Une demande apparaît et aboutit potentiellement à un achat. 2. Inconfort
4. Une envie apparaît et va engendrer une commande puis un achat 3. Satisfaction
12. Le comportement du consommateur est :
4. Selon la pyramide de MASLOW, la deuxième catégorie des besoins
est :
1. L'ensemble des procédés et outils pour obtenir des informations sur le
marché
1. Besoins d’estime.
2. Besoins physiologiques. 2. Les manières d'agir d'un acheteur entre la prise de conscience du besoin
3. Besoins de s’accomplir. et la décision d'achat d'un produit identifié
4. Besoins de sécurité.
5. Besoins d’appartenance. 3. à la fois un outil de diagnostic et d'aide à la décision permettant
d'élaborer stratégie et plan d'actions
5. Un prescripteur est un individu qui :
13. Quelle est la deuxième étape d’un processus décisionnel d’achat ?
1. Achète
2. Revend
3. Consomme 1. L'évaluation après achat
4. Influence l'acte d'achat 2. L'évaluation des alternatives
3. La recherche d'information
6. Dans la hiérarchie des besoins selon Maslow, on répond à un besoin
épanouissement avant un besoin de sécurité : 4. La perception du besoin (reconnaissance du problème)

14. « Elle exprime les fonctions et les caractéristiques que le


1. Vrai consommateur souhaite voir remplir par le produit ou le service
2. Faux
qu’il projette d’acheter ». Quel terme correspond à cette définition
7. La transformation des désirs en demande présuppose :
1. Une satisfaction élevée
1. Implication
2. Aucune des réponses n'est juste 2. Motivation
3. Un pouvoir d'achat suffisant 3. Besoin
4. Attente
4. Une influence extérieure
5. Une campagne de communication
15. Qu’est-ce que la concurrence :

1. Une technique de découpage du marché en sous-groupe d'individus


8. La différence entre les attentes préalables et l'expérience vécue est : ayant des comportements et des habitudes d'achat homogènes.
1. L'implication 2. La rivalité entre plusieurs organisations voulant acquérir des parts de
marché.
2. La valeur de l'offre 3. La dépense moyenne des clients à chaque visite.
3. Le désir
16. Un non-consommateur relatif est
4. L'émotion
1. Un consommateur qui dit toujours non
5. La satisfaction
2. Un consommateur qui dit jamais non
3. Un consommateur qui n'a pas encore consommé
4. Un consommateur indécis
ZINEB CHAABANI

17. Un prescripteur est un individu qui : 25. L'objectif du démarketing est de :


1. Achète 1. Organiser la rareté
2. Revend 2. Faire baisser les prix
3. Consomme 3. Ne pas générer d'attentes trop fortes chez les clients
4. Influence 4. Réduire la demande
5. l'acte d'achat 5. Aucune des réponses n'est correcte
26. Les besoins varient d'un individu à l'autre selon sa culture et sa
18. Maslow a catégorisé personnalité :
1. trois niveaux de besoin 1. vrai
2. cinq niveaux de besoin 2. Faux
3. sept niveaux de besoin 27. Classer dans l'ordre les différentes étapes de la démarche marketing
4. neuf niveaux de besoin :
a. Concevoir une stratégie marketing orientée vers le client
b. Bâtir des relations durables avec les clients
19. Les techniques du marketing peuvent être utilisées dans le domaine
c. Capter la valeur produit par les clients
politique / artistique.
d. Comprendre le marché et les besoins des clients
1. oui
e. Élaborer un programme marketing
2. Non

28. Dans le diagnostic SWOT, les capacités internes qui peuvent aider
20. Une de ces propositions n'est pas vraie. Pour les biens d'achat
l'entreprise à atteindre ses objectifs s'appellent :
fréquent :
1. Les forces
1. Le budget relatif consacré à l'achat est faible.
2. Les opportunités
2. L'implication du consommateur est souvent faible.
3. Les compétences
3. Le processus d'achat est long.
4. Les faiblesses
4. La vente se fait souvent en libre-service.
5. Les atouts
5. Les consommateurs effectuent leur choix de façon routinière.
29. La segmentation du marché se fait en fonction de critères :
21. La transformation des désirs en demande présuppose :
1. Géographiques
1. Une satisfaction élevée
2. Démographiques
2. Aucune des réponses n'est juste
3. Toutes les réponses sont vraies
3. Un pouvoir d'achat suffisant
4. Psychographiques
4. Une influence extérieure
5. Comportementaux
5. Une campagne de communication
30. Un(e) _____________ est une place distinctive occupée par le
produit dans l'esprit des consommateurs par rapport aux produits
22. Laquelle de ces missions ne fait pas partie des activités marketing
concurrents.
fondamentales ?
1. Segment
1. Communication
2. Ciblage marketing
2. Tarification
3. Niche
3. Logistique
4. Aucune des réponses ci-dessus
4. Développement de produits
5. Positionnement marketing
5. Distribution
31. La segmentation des marchés est nécessaire car :
23. Laquelle de ces optiques n'est pas l'une des orientations possibles
1. Les consommateurs n'ont pas des préférences homogènes
d'une stratégie marketing ?
2. Toutes les réponses sont bonnes
1. L'optique production
3. Les consommateurs ne souhaitent pas tous acheter auprès de la même
2. L'optique marketing
entreprise
3. L'optique produit
4. Les marchés sont trop dispersés géographiquement
4. L'optique vente
5. Les circuits logistiques actuels ne permettent pas de servir tous les
5. L'optique consommateur
marchés

24. La différence entre les attentes préalables et l'expérience vécue est :


32. Il peut être parfois intéressant pour une entreprise d'adopter le
1. L'implication
même positionnement que celui de son principal concurrent.
2. La valeur de l'offre
1. VRAI
3. Le désir
2. FAUX
4. L'émotion
5. La satisfaction
ZINEB CHAABANI

33. En marketing, le produit :


Les bénéfices atteignent leur niveau maximum
1. Satisfait un besoin Le coût unitaire est élevé
2. Répond à une motivation Le coût de production est élevé
Le volume des ventes est faible
3. Elimine un frein

34. Le produit tangible :


37. Quelle stratégie vise à vendre chaque produit sous une marque
Correspond au concept produit différente ?
Matérialise le produit central à travers l'offre
concrète
Correspond au produit technique La marque ombrelle
Correspond au produit central La marque produit
La marque gamme

38. Une gamme de produits est :


1. Constituée par l'ensemble des produits proches parce qu'ils remplissent
la même fonction, sont vendus aux mêmes groupe de consommateurs,
sont commercialisés par les mêmes circuits de distribution ou
35. Le produit global représente : correspondent à une même zone de prix
2. Egale au nombre de lignes ou famille de produit
3. Est égale au nombre de modèles différents au sein de chaque ligne
Le produit central 39. La largeur d'une gamme :
Le produit tangible avec tous les éléments fournis avec lui 1. Est égale au nombre de lignes ou famille de produit
Le concept produit 2. Est égale au nombre de modèles différents au sein de chaque ligne
Le produit technique 3. Est un article unique caractérisé par sa forme, sa couleur, sa
contenance
40. La profondeur d'une gamme :
36. Quelle partie contient directement le produit ? 1. Est égale au nombre de modèles différents au sein de chaque ligne
2. Est égale au nombre de lignes ou famille de produit
3. Est le nombre total de tous les produits différents qu'elle comporte
Le sur-emballage
41. La longueur de la gamme :
Le conditionnement
L'emballage 1. Est égale au nombre de modèles différents au sein de chaque ligne
Le contenant 2. Est le nombre total des produits différents qu'elle comporte
3. Est égale au nombre de lignes ou famille de produit
42. Mettez en ordre les étapes du plan d’étude :
37. Le concept de cycle de vie : 1. Sources d’information
2. Approche méthodologique
3. Instrument de collecte des données
4. Plan d’échantillonnage
Montre l'évolution de l'espèce
5. Méthode de recueil
Améliore la compétitivité des entreprises
Schématise l'évolution des ventes du produit au cours du temps 43. Les rapports de vente sont des infos de source
Apporte une information essentielle sur l'âge du dirigeant 1. Interne
2. Externe
44. les informations qui ont déjà été collectées sont des données :
1. primaires
38. Le cycle de vie :
2. secondaires
45. Cochez les types d’études exploratoires :
Est le même pour tous les produits 1. Étude qualitative
Peut subir des assauts de la concurrence
2. Étude quantitative
3. Observation
Est un attrape-nigaud 4. Étude documentaire
Est différent pour chaque produit 46. Les questions d’une étude quantitatives sont des questions :
1. Fermées
35. Lors de la phase de croissance : 2. Ouvertes
47. Quels sont les types des études qualitatives :
1. Quantitative, observation, documentaire
Le produit est introduit sur le marché 2. Qualitative, sondage, panel, observation
Les ventes se développent 3. Sondage, panel, marché test, baromètre, expérimentation
Le marché potentiel est atteint
Les ventes déclinent
Très bon courage ^_^

36. En phase de maturité :