Vous êtes sur la page 1sur 2

Micrite: boue carbonatée microcristalline (<4 µm) existant au moment du dépôt d'un

sédiment calcaire, souvent opposée au "ciment" qui précipite entre les grains. Par la suite,
après le dépôt et durant la diagenèse, la micrite peut recristalliser ("néomorphisme") avec
augmentation de la taille des cristaux: on obtient ainsi du "microspar" (4-10 µm) ou du
"pseudospar" (10-50 µm

La MATRICE est donc la boue microcristalline existant au moment du dépôt >< CIMENT qui
précipite entre les grains. Cette boue microcristalline est appelée MICRITE. Par la suite, après
le dépôt et durant la diagenèse, la micrite peut recristalliser ("néomorphisme") avec
augmentation de la taille des cristaux: on obtient du MICROSPAR ou du PSEUDOSPAR

On appelle SPARITE des cristaux de calcite de grande dimension, en général > 50µm. Ces
.cristaux sont clairs en lame mince

.,Il existe plusieurs types de CIMENTS SPARITIQUES: équigranulaire, fibreux, drusique

!!!Je suis d'accord avec vous, d'ailleurs je suis entrain de bosser mon CCF de géol pour mardi

La micrite est tellement fine qu'en microscope elle est ne laisse pas passer la lumière du
coup elle apparait noire. Par contre la sparite, plus grande, est plus claire et peut se
présenter sous forme de mozaïque dans certaines roches

]Calcite sparitique - [CO3 Ca

Minéral très répandu, surtout dans les roches sédimentaires, variété microocristalline ou
macrocristalline. Entre dans la composition des roches calcaires, mais aussi de certaines
.roches métamorphiques

. ,En LPA et en LPnA, les minéraux sont généralement de forme rhomboédrique•

En LPA, teintes autour du blanc-grisâtre avec des irisations muticolores délavées. Macles •
.polysynthétiques lamellaires

En LPnA, contours très nets, plages généralement incolores ou parfois faiblement colorés •
.en brunâtre avec irisations le long des clivages

Informations pour amateurs éclairés CLIQUER ICI

En LnPA, carbonates rhomboédriques de réfringence très variable, avec un pléochroisme •


de relief très net. Ils présentent des clivages constants, nets, formant un quadrillage
losangique visible dans les sparites. Incolores ou faiblement colorés en brunâtre, avec
.irrisations

En LPA biréfringence énorme. polarisent en donnant des teintes blanc-grisâtre des ordres •
supérieurs ; irrisations multicolores (surtout roses et vertes, mais toujours de nuances
lavées) constantes. Macle mécanique lamellaire et polysynthétique

]Calcite micritique - [CO3 Ca


Minéral très répandu, surtout dans les roches sédimentaires, variété cryptocristalline. Entre
.dans la composition des roches calcaires, mais aussi de certaines roches métamorphiques

A l'origine, elle correspond à une boue carbonatée, très finement cristallisée (cristaux de
calcite < à 4µm) et qui contient parfois des micro-débris d'organismes, de la matière
.organique et des particules argileuses

.En LPA et en LPnA, les minéraux trop petits ne peuvent être distingués•

Calcaire à nummulites

)En Lumière Polarisée et Analysée (LPA

)En Lumière Polarisée et non Analysée (LPnA

: Famille de roches sédimentaires

Chimisme : Roche de couleur claire qui contient de 50 à 90% de la teneur totale en


carbonates. Les nummulites constituent l'essentiel de la roches. Le ciment est
essentiellement constitué de carbonates sous forme de micrite et de sparite avec quelques
.sidérites

Nummulites : Les nummulitidae sont une famille de foraminifères carbonatés,


caractéristiques du Paléogène (entre 65 et 23,5 Ma). Ce sont de très bons marqueurs
stratigraphiques. Elles sont formées d'un test calcaire hyalin (d'apparence transparente et
vitreuse) lenticulaire, enroulé en spirale plane, poreux, pourvu de nombreuses loges. Les
nummulites vivaient dans les mers chaudes, sur les fonds calcaires ou sableux par 50 à 150
m de profondeur, et se nourrissaient de proies minuscules comme les diatomées. À la
différence des autres espèces de foraminifères, beaucoup d’entre elles dépassaient 1 cm de
diamètre, ce qui rend leurs fossiles visibles à l’œil nu. Chez certaines nummulites, le test
pouvait même dépasser 10 cm, taille remarquable pour un organisme unicellulaire