Vous êtes sur la page 1sur 122

CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT MINISTRY OF HIGHER EDUCATION


SUPERIEUR **********
********** UNIVERSITY OF YAOUNDE 1
UNIVERSITE DE YAOUNDE 1 **********
**********
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE NATIONAL ADVANCED SCHOOL
POLYTECHNIQUE OF ENGINEERING
********** **********
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE DEPARTMENT OF ELECTRICAL
ET DES TELECOMMUNICATIONS AND TELECOMMUNICATIONS
********** **********

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 1
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Contenu
Introduction………………………………………………………………………………………………………………………………………4

I. Pourquoi le GSM ............................................................................................................................. 5


I.1. Itinérance (le roaming).................................................................................................................. 5
I.2. Ouverture vers le grand public ..................................................................................................... 6
I.3. Internationalisation d’une norme ................................................................................................. 9
I.4. Elargissement de l’offre de services ............................................................................................. 9
I.5. Réduction des coûts .................................................................................................................... 10
I.6. Quiz ............................................................................................................................................. 12
II. La Norme ....................................................................................................................................... 13
II.1. Origine de la norme ................................................................................................................... 13
II.2. Evolutions................................................................................................................................... 14
II.3. Un pays : plusieurs opérateurs .................................................................................................. 18
II.4. Réseau Numérique..................................................................................................................... 21
II.5. Abonnement et mobile ............................................................................................................. 22
II.6. Services définis par la norme ..................................................................................................... 29
II.7. Quiz ............................................................................................................................................ 29
III. Le réseau ................................................................................................................................... 31
III.1. Notions de couverture .............................................................................................................. 31
III.2. Principes d’architecture – BSS et NSS ....................................................................................... 38
III.3. Interfaces .................................................................................................................................. 54
III.4. Quizz.......................................................................................................................................... 55
IV. Les communications.................................................................................................................. 58
IV.1. Procédures de « sélection/ Resélection » de cellule. ............................................................... 58
IV.2. Requêtes .................................................................................................................................. 67
IV.2.1. Mise à jour de localisation ................................................................................................. 67
IV.2.2. Appel Départ ...................................................................................................................... 71
IV.2.3. Appel Arrivé ....................................................................................................................... 72
IV.2.4. Hand Over .......................................................................................................................... 78
IV.2.5. Short Messages Services – SMS ......................................................................................... 89
IV.2.6. Transmission de données .................................................................................................. 91
IV.2.7. Communications internationales....................................................................................... 97

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 2
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

IV.3. Exercice ..................................................................................................................................... 97


V. Coulisses Techniques .................................................................................................................... 99
V.1. Transmission discontinue .......................................................................................................... 99
V.2. Codage de la parole ................................................................................................................. 102
V.3. Timing Advance........................................................................................................................ 104
V.4. Saut de fréquence.................................................................................................................... 107
V.5. Contrôle de Puissance ............................................................................................................. 108
V.6. Authentification ....................................................................................................................... 110
V.7.Chiffrement............................................................................................................................... 112
V.8.Triplets ...................................................................................................................................... 115
VI. L’organisation de l’exploitation et la maintenance ................................................................ 117
Conclusion……………………………………………………………………………………………………………………………………123

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 3
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le GSM ou Global System for Mobile Communication est un réseau de


communications qui est à la base du mobile et qui est en évolution constante
d’où l’intérêt de le connaitre en tant que ingénieur génie télécommunications.
A l’égard de cela on se pose beaucoup de question par exemple qu’est-ce que
c’est ? Comment et pourquoi sommes-nous arrivés là ? Est-ce mieux que ce
qu’on avait avant ? Quels sont les nouveaux services que cela apporte ? Par
rapport aux coûts qu’en est-il ? Quel est son fonctionnement ? Le but de ce TP
est donc de répondre à ces questions en comprenant ce qu’est le GSM, son
évolution, ses avantages, ses services et pourquoi pas envisager des
améliorations qu’on pourrait y apporter.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 4
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

I. Pourquoi le GSM

I.1. Itinérance (le roaming)

Grace au réseau GSM on peut communiquer au Cameroun et à


l’étranger en conservant la même numérotation avec des règles de tarification
différentes d’une situation à l’autre. Le roaming ou itinérance est la faculté
que possède un mobile d’émettre ou de recevoir un appel dans son réseau
d’abonnement. La norme GSM étend la possibilité des mobiles d’émettre et de
recevoir des appels non pas seulement dans leur réseau d’abonnement mais
aussi dans d’autres réseaux étrangers : on parle alors de roaming international
qui est donc la capacité d’un mobile à émettre ou à recevoir des appels dans
son réseau d’abonnement et vers d’autres réseau à l’étranger. En dehors de
cela chaque mobile bénéficie également d’un minimum de services résultant
des accords internationaux passés entre les opérateurs GSM.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 5
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

I.2. Ouverture vers le grand public

Avant les années 90 les réseaux de types analogiques bien qu’intégrant


déjà le concept de cellulaire ne permettaient pas un grand nombre de
possibilités de communications dans une cellule et donc cela limitait les
capacités du réseau ne permettant pas tout le monde (la plus grande partie) de
pouvoir communiquer. Cela faisait en sorte que le mobile paraisse très vite
être une affaire d’une classe réduite de personnes et donc le développement
des mobiles vers le grand public était ainsi retardé.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 6
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Au cours des années 90 le développement des techniques numériques à


augmenter la capacité de trafic et donc augmenter la capacité du réseau, on
pouvait donc mettre des réseaux où beaucoup plus de personnes pouvaient y
être. On a donc assisté à une ouverture du réseau au grand public. L’utilisation
de plusieurs fréquences (ou bandes de fréquences) dans la norme permet
d’envisager une augmentation encore plus intéressante des capacités du
réseau et donc une plus grande ouverture.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 7
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 8
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

I.3. Internationalisation d’une norme

En 1999, le GSM dans le monde c’est : au moins 129 pays, 323


0pérateurs et près de 135 millions de clients où chacun des pays utilise
chacune deux bandes de fréquences 900 MHz et 1800MHz. Pour des raisons de
disponibilité des fréquences fait que les USA utilise une bande de fréquence à
1900MHz : on parle alors de PCS 1900 ( avec PCS pour personal
communication system)

I.4. Elargissement de l’offre de services

Le GSM ne permet pas seulement d’appeler à tout moment mais il offre aussi
les services de RNIS : appel d’urgence ; identification ; double appel ;
restrictions d’appel (et…).

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 9
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

I.5. Réduction des coûts

Le GSM a été un succès de la normalisation puis un succès commercial.


Pour une première fois on a assisté à une coopération entre les différents
acteurs du marché (équipementiers ; opérateurs) pour la mise sur pieds et le
développement d’une norme. La standardisation des matériels a favorisé
l’abaissement des coûts tant coté mobile que coté réseau. En début 99, 7
grands groupes industriels spécialisés dans la fabrication de mobiles et la
réalisation des réseaux se démarquent dans le domaine à savoir : ERICSSON,
ALCATEL, LUCENT, NORTEL, NOKIA, SIEMENS, MOTOROLA.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 10
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 11
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

I.6. Quiz

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 12
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

II. La Norme

II.1. Origine de la norme

L’organisme chargé de favoriser le developpement du GSM dans le


monde s’appelle le MOU ( Memorandum of Understanding) aujourd’hui situé
en suisse. L’adhesion au MOU est ouvert à tous les opérateurs crédités.

De 1984 à 1999 la norme GSM n’a cessé d’évoluer suivant les étapes :

En 1984
Le projet de GSM soutenu par le CEPT ( Comité Européen des Postes et
Télécommunications) reçoit l’approbation de la commission européenne. C’est
le groupe spécial Mobile (GSM) qui developpe la norme GSM.
En 1987
Le premier protocole d’accord MoU (Memorandum of Understanding)est
signé entre les opérateurs de 13 pays à Copenhague.
En 1989
Le GSM repris par l’ETSI ( Européen Telecomunication Systems Institut)
préconise l’introduction de la bande de fréquence 1800 MHz qui offre une
capacité plus grande en nombre de canaux, que la bande 900 MHz.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 13
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

En 1992
C’est le vrai lancement du GSM. Parmi les premiers compétiteurs , on
trouve le Danmark (2 opérateurs), la Finlande (2 opérateurs), la France,
l’Allemagne ( 2 opérateurs), l’Italie, le Portugal ( 2 opérateurs) et la Suède ( 3
opérateurs). On assiste en cete année à une ouverture vers un marché mondial
( l’autralie avec Telstra).
En 1994
Les USA réserve une grande partie de la bande 1900 MHz à la norme GSM
sous l’appellation « Personnal Communication System » (PCS 1900).
En 1997
Le DCS 1800 est renommé GSM 1800 pour refléter l’affinité entre les 2
systèmes. En mai 1997 , il y a 15 réseaux PCS 1900 aux USA.
En 1999 ,
Le GSM représente la norme de réseau mobile la plus implantée. Elle
regroupe en effet plus de 325 membres représentant plus de 130 pays. Le GSM
s’installe maintenant au-delà de l’Europe et de l’Australie, établissant une
présence dans les zones aussi diverses que l’inde, l’afrique, l’Asie et le monde
arabe. La norme comprende plus de 6.000 pages réparties en 130 volumes.

II.2. Evolutions

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 14
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

L’itinérance mondiale (roaming international ) a constitué un succès


initial du GSM. Les avancées vont désormais vers le développement des
terminaux multi bandes afin de permettre aux utilisateurs d’utiliser leurs
portables dans les zones exploitant plusieurs bandes de fréquences du GSM.

Certains opérateurs de réseau satellites ont déjà adhérer au MOU. Le


développement des terminaux qui intègrent le GSM et les réseaux satellites est
en cours.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 15
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Ainsi lorsque l’utilisateur sera dans une zone couverte par un réseau
GSM de tels terminaux fonctionneront en mobiles GSM traditionnels. Si
l’utilisateur est hors couverture ses appels transiteront par le satellite.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 16
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Grâce aux circuits de transmission de données à grande vitesse HSCSD et


à la transmission par paquets GPRS, les réseaux GSM vont proposer plus
nouveaux services tels que la visioconférence, l’internet, le portefeuille mobile.
Cette 3e phase de l’évolution de la norme GSM est appelée GSM phase de plus.
Ces services qui suivent l’évolution de la demande procureront des vitesses
élevées de transmissions de données sur le réseau GSM.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 17
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

II.3. Un pays : plusieurs opérateurs

La dérèglementation des télécoms en Europe permet la mise en


concurrence des réseaux mobiles. L’ART (Autorité de Régulation des
Télécommunications a pour rôle d’arbitrer au niveau national la répartition des
fréquences entre les différents opérateurs d’un pays.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 18
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Initialement les mobiles GSM ont été conçus pour une bande de
fréquences de 900 MHz. La bande de 1800 MHz a été introduite pour régler les
problèmes de saturation et pour augmenter la capacité de trafic.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 19
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Sur le plan matériel, il devient nécessaire de commercialisés des mobiles


bi-bandes pour permettre à l’utilisateur d’utiliser au mieux les capacités de son
réseau, les appels étant repartis automatiquement sur les fréquences
disponibles.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 20
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

II.4. Réseau Numérique

La numérisation permet d’atteindre une meilleure qualité de


transmission pour la voix et les données et permet la mise en œuvre de
dispositifs d’anti-piratage par authentification de l’abonnement et de
cryptage de l’information sur la partie radio. Ce concept permet aux
opérateurs mobiles de proposer des services RNIS identiques et assez
disponibles sur le réseau fixe.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 21
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

II.5. Abonnement et mobile

Chaque abonné GSM possède un numéro d’appel MSISDN lui


permettant d’être joint. Le MSISDN est conforme au plan de numérotation
téléphonique internationale ; Il se compose des paramètres :

 CC ou Country Code. C'est l'indicatif du pays d'origine (exemple, +41


pour la Suisse, +33 pour la France…).

 NDC ou National Destination Code. Indique le réseau de destination


dans le pays.

 SN ou Subscriber Number. C'est le numéro de l'abonné attribué par


l'opérateur du réseau GSM.

Un exemple de numéro est donné dans la photo suivante :

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 22
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

L’abonnement à un réseau GSM est lié à son module d’identification


d’abonné SIM (subscriber identity module) celui-ci contient les caractéristiques
de l’abonnement et se présente sous deux formes différentes comme l’indique
la diapositive suivante :

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 23
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

La SIM contient les éléments suivants :

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 24
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le module SIM a été conçu à l’origine comme le support des moyens


d’identification de l’abonné par le réseau. Il réagissait en esclave au
sollicitation du mobile et contenait des données permanentes entrées par
l’opérateur lors de la prise d’abonnement ou temporaire capté par le mobile
pour gérer ses déplacements dans le réseau.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 25
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le SIM Toolkit permet le déport de l’intelligence de service du réseau


vers la carte SIM. Les données permanentes deviennent évolutives par
téléchargements de mini messages courts directement adressés au module
SIM. Ceci allège les taches de l’opérateur et permettra par exemple de
transformer le téléphone en un porte-monnaie.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 26
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Pour ces avancées il est important de mettre sur pieds des entités de
téléchargement.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 27
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 28
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

II.6. Services définis par la norme

Plusieurs services sont offerts repartis en 3 familles comme présenter


sur la capture suivante :

II.7. Quiz

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 29
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 30
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

III. Le réseau

III.1. Notions de couverture

Pour mieux appréhender la notion de couverture réseau il faut connaitre


les éléments de base suivant :

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 31
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Lorsque la zone à couvrir est étendue il faut multiplier les canaux en


tenant compte du relief et de la disponibilité des canaux radio autorisé par la
réglementation des fréquences.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 32
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le concept cellulaire permet de couvrir une zone étendue avec un


nombre limité de canaux radio.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 33
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

La couverture d’une zone doit également tenir compte du trafic qui très
souvent important en zone urbaine, un peu moins le long des axes routiers et
encore moins en zone rurale.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 34
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

La gestion de ces différences de trafic selon les zones nécessite une


adaptation de la taille des cellules. En effet pour une cellule donnée et un
nombre de canaux donné si l’on diminue la taille de la cellule on augmente le
trafic possible. Cette diminution va entrainer une multiplication du nombre de
cellules et donc une multiplication du nombre de canaux radio. Donc on aura
beaucoup plus de canaux que le trafic de la zone est important.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 35
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Afin de minimiser les surcoûts du à la multiplication du nombre de


cellules la solution la plus souvent employée est la sectorisation de la cellule
initiale, on regroupe par exemple les équipements radio de 3 cellules sur un
site équipé de 3 jeux d’antennes directives.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 36
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

L’ensemble des dispositions (diminution de la taille et sectorisation)


permet de définir en fonction du trafic, différents types d’organisations de
réseau comprenant des macro cellules, de micro cellules et des pico cellules.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 37
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

III.2. Principes d’architecture – BSS et NSS

La couverture du réseau GSM est organisée en cellules (MS)

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 38
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

La couverture d’une ou de plusieurs cellules est assurée par une station


de base (BTS : base Transceiver Station)

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 39
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Un ensemble de BTS est géré par un gestionnaire de stations de base


BSC (Base Station controller).

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 40
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

En amont du BSC se trouve un transcodeur TC qui permet de rendre


compatibles les signaux spécifiques du GSM utilisés sur l’interface radio avec
les signaux utilisés dans les réseaux fixes.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 41
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

L’ensemble formé par les stations mobiles MS , les BTS, le BSC et le TC


est appelé BSS (Basic Service Set).

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 42
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le BSS est rattaché à un commutateur MSC (Mobile services switching


center) qui gère les communications au sein du réseau GSM. Plusieurs BSS
peuvent être connectées à une même MSC.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 43
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Les données permettant de localiser le mobile où qu’il soit sont stockées


dans une base de données HLR (Home Location Register).

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 44
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Un centre d’authentification AUC génère 3 données appelées triplet qui


permettent d’authentifier l’abonnement et de faire un chiffrement sur
l’interface radio.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 45
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le VLR ( Visitor Location Regsister) gère les mobiles présents sous un


MSC il contient une copie de chaque abonnement obtenue auprès du HLR.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 46
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Un enregistreur dédié aux équipements mobiles EIR (Equipment identity


Register) stocke les références internationales des équipements mobiles IMEI.
Il permet lors d’une transaction de vérifier que le mobile utilisé est bien agrée ,
n’a pas été volé, … En 1999 seuls quelques opérateurs économiques sont dotés
de EIR.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 47
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Les EIR, VLR, HLR, MSC constituent le sous-système réseau NSS (Network
Sub-System).

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 48
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Toutes les entités du NSS dialoguent à travers un réseau de signalisation


numérisé dédié appelé Réseau Sémaphore du NSS.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 49
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Pour permettre l’acheminement des communications à l’intérieur d’un


réseau GSM sans utiliser les services du RTC (réseau téléphonique commuté)
les MSC peuvent être rattachées à un centre de transit réalisant le maillage
inter-MSC.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 50
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le réseau GSM est interconnecté pour acheminer les communications


entre téléphones fixe et mobile. Pour la signalisation le réseau Sémaphore
associé au réseau GSM est raccordé à travers des points sémaphore PS au
réseau sémaphore du RTC.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 51
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Pour permettre l’échange de signalisation relatif à un mobile en


situation de roaming international le NSS est rattaché à un IGP (international
gate point).

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 52
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Un centre de transit CT rattaché au NSS et au RTC est mis en place pour


centraliser l’accès au nombre croissant de services à valeurs ajoutées proposés
par les opérateurs.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 53
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

III.3. Interfaces

Les entités du réseau GSM sont reliés entre elles par des interfaces
définies par la norme GSM. La définition porte sur la nature de l’information et
leur mode de transport.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 54
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

III.4. Quizz

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 55
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 56
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 57
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

IV. Les communications

IV.1. Procédures de « sélection/ Resélection » de cellule.

Chaque cellule diffuse en permanence des informations de signalisation


concernant son identité et les conditions fonctionnement des mobiles à
travers un canal appelé BCCH ( Broadcast Control Chanel).

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 58
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

A la première mise sous tension en fonction de son modèle le mobile


scrute soit tous les canaux radio de la bande GSM concernée (900 ou 1800
MHz) à la recherche des canaux perceptibles , soit tous les canaux qu’il a
éventuellement en mémoire. En suite il les clase par ordre décroissant de
puissance reçue.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 59
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Parmi les canaux radio repérés on a des canaux de diffusion et des


canaux de trafic supportant les communications. Le mobile teste donc par

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 60
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

ordre décroissant les canaux précédemment classés jusqu’à rencontrer un


canal de diffusion sur lequel il se synchronise.

Le mobile teste l’accessibilité à la cellule en écoutant un paramètre


diffusé qui indique si elle est barrée ou non.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 61
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le mobile calcule et vérifie également un critère de sélection de la celule


C1. Si le critère C1 est vérifiée le mobile sélectionne la cellule et effectue une
requete de mise à jour de localisation. Dans le cas contraire le mobile reitère
toute la démarche vers une autre cellule.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 62
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Si le réseau accepte la requete de mise à jour de localisation le mobile


est alors en situation de veille. Afin de pouvoir lui transmettre d’eventuels
appels arrivés le réseau enregistre la position du mobile en terme de zone de
localisation LA (Location Aeria) . Une zone de localisation rassemble plusieurs
cellules.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 63
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Etant en veille sous une cellule appelée serveuse, le mobile capte


toujours son canal BCCH dans lequel il trouve une liste de canausx BCCH des
cellules déclarées voisines. IL effectue des mesures sur ces cellules voisines et
calcule le critère de sélection C1 pour chacune d’elles.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 64
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Après comparaison des C1 de la serveuse et des cellules voisines le


mobile peut décider de se positionner en veille sous une de ces cellules
voisines qui aura la plus grande valeur de C1 qui traduit une meilleure qualité
de reception. A l’issue de ce procédé de resélection de la cellule la voisine
devient alors la cellule serveuse du mobile.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 65
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Si la nouvelle cellule serveuse se trouve dans la même zone de


localisation que la précédente le mobile n’effectuera pas de requete de mise à
jour de localisation, dans le cas contraire il le fera. Les processus de selection
et resélection des cellules permet donc au mobile en veille de se déplacer en
choisissant à chaque fois la cellule la plus appropriée pour gérer d’éventuels
appels.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 66
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

IV.2. Requêtes
IV.2.1. Mise à jour de localisation

Une zone de localisation comporte plusieurs cellules pouvant être


rattachées à plusieurs BSC dépendant d’un seul MSC.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 67
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Une zone de localisation possède un numéro d’identification LAI (


Location Area Identity) l’identifiant de façon univoque. Ce numéro est diffusé
par chaque cellule.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 68
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Afin d’être joignable un mobile doit se localiser. Il s’agit de la procédure


de localisation. Elle consiste à actualiser les données du module SIM du VLR et
éventuellement du HLR concernant la position du mobile. Le mobile indique au
VLR via le MSC son identité temporaire TMSI ainsi que la zone de localisation
contenue en mémoire dans le module SIM.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 69
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Il existe 3 cas de mise à jour de localisation d’un mobile mentionnés en


couleur sur cette image.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 70
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

IV.2.2. Appel Départ

Au départ du mobile l’appel est transmis à travers le le BSS vers le VMSC


qui est le MSC sous lequel le mobile est en visite. Après analyse de la
numérotation ; le VMSC transmet l’appel à un centre de transit du RTC qui
acheminera la communication jusqu’au poste fixe à travers le CAA (Centre à
autonomie d’acheminement). Les éléments relatives à la taxation sont
élaborés dans le VMSC.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 71
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

IV.2.3. Appel Arrivé

L’utilisateur numérote sur son poste fixe, l’appel est transmis


vers le CAA de rattachement qui analyse la numérotation du client.
Après cela le CAA achemine la demande d’appel à travers le RTC
jusqu’au commutateur MSC le plus proche du réseau concerné. La
fonction passerelle de la MSC (Gateway MSC GMSC) qui va assurer la
recherche du mobile dans le réseau.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 72
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le GMSC détermine grâce au MSISDN le HLR gestionnaire de


cet abonnement puis l’interroge sur la localisation du mobile pour
réacheminer l’appel jusqu’à lui.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 73
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le HLR associe le MSISDN et le IMSI de l’abonnement et


retrouve l’adresse du dernier VLR sous lequel le mobile s’est localisé.
Le HLR lui demande alors un numéro de réacheminement MSRN
(Mobile station roaming number) permettant d’atteindre le mobile
sous le MSC visiter. Le VLR communique donc au HLR le MSRN
demandé.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 74
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le HLR renvoi l’information au GMSC chargé du routage de


l’appel qui a deux possibilités pour réacheminer l’appel jusqu’au MSC
visité.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 75
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Soit il s’en remet au centre de transit du RTC et l’appel transit


par le RTC, soit les MSC sont mailés entre eux par des centres de
transit du trafic mobile et le routage reste interne au réseau GSM.
Pour finir le MSC VLR lance la recherche au paging du mobile.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 76
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 77
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

IV.2.4. Hand Over

C’est une procédure qui consiste à transférer automatiquement une


communication pour optimiser les performances, d’une cellule dite
serveuse vers une autre dite voisine. C’est le réseau qui initialise cette
procédure.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 78
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Grace à l’ARMT le mobile est lié aux opérations suivantes :

L’analyse de ces mesures permet au réseau soit de réguler la puissance


émission du réseau ou de la BTS soit de procéder à un Hand Over. Pour le
Hand over le réseau détermine la cellule cible vers laquelle sera transmis la
communication. C’est la BSC qui initialise cette procédure.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 79
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Si la cellule cible dépend du même BSC1 que la cellule serveuse, on


parle de Hand Over intraBSC. Le BSC1 effectue une signalisation vers la cellule
source lui demandant de préparer la ressource nécessaire.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 80
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le BSC1 ordonne au mobile de se porter sur la ressource activée dans la


cellule cible et commute la commutation dès que le positionnement du mobile
dans ce nouveau BSC est signalisé. Il ordonne ensuite la libération de la
ressource de la cellule cédante.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 81
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Si la cellule cible est inconnue du BSC1 de la cellule serveuse, le BSC


communique donc à son MSC1 les données de rattachement relatives à la
cellule cible.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 82
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le MSC1 détermine si la cellule cible lui est rattaché, si oui on parle de


Hand Over Inter BSC. Le BSC2 gérant la cellule cible se charge alors de préparer
la ressource dans cette cellule.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 83
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le BSC1 invite le mobile à se porter sur la cellule cible, après quoi le BSC1
commute la communication et la cellule cible devient cellule serveuse.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 84
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Après cela le MSC1 ordonne au BSC1 la libération de la ressource dans


l’ancienne cellule serveuse.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 85
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Si la cellule cible ne dépend pas du même MSC1, on parle alors de de


Hand Over Inter MSC. Le MSC1 établit via le MSC2 qui gère le BSC3 de la cellule
cible une voie signalisation pour préparer la ressource de trafic.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 86
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le MSC2 informe le MSC1 de la préparation de la ressource et le MSC1


invite le mobile à se porter sur la cellule cible. Une fois fait la commutation se
fait.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 87
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le MSC2 informe au MSC1 de l’aboutissement de l’opération et le MSC1


ordonne alors au BSC2 la libération de la ressource précédemment utilisée.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 88
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

IV.2.5. Short Messages Services – SMS

Il existe deux familles de messages courts :

 Les messages courts point à point transmis entre 2 clients et nommés


par la norme SMS PP (point to point)
 Les messages courts diffusés sous la cellule à l’ensemble des mobiles
présents et nommés par la norme SMS CB (Cell Broadcost)

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 89
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Les SMS PP comporte 160 caractères maximum et sont dits OC (Originating


call) s’ils sont en départ du mobile ou TC ( terminating call) s’ils sont en arrivé
du mobile.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 90
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

IV.2.6. Transmission de données

Pour faire de la transmission de données sur le réseau RTC entre 2


équipements de terminaux traitement de données ETTD, il faut mettre en
place deux équipements terminaux de circuits de données ETCD, encore
appelé MODEM qui vont adaptés le circuit de transmission à l’équipement
terminal. Le modem peut être intégré à l’équipement terminal comme par
exemple le fax.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 91
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Si une des 2 extrémités est mobile le signal empreinte alors le réseau


GSM.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 92
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Les adaptations sont donc nécessaires aux extrémités du réseau GSM.


Côté mobile mise en place d’une jonction PCM-CIA. Du côté RTC mise en
œuvre des fonctions d’interface IWF.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 93
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Pour chaque service un numéro particulier permet de sélectionner l’IWF


correspondant. Donc pour 3 services on aura 3 numéros différents.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 94
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le fax s’inscrit dans les téléservices tandis que la transmission de


données tel que défini ici s’inscrit dans les services support en mode circuit

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 95
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Pour l’accès au réseau de transmission par paquet le changement se


produit côté réseau où on fait intervenir un PAD.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 96
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

IV.2.7. Communications internationales

On distingue plusieurs types de communications internationales.

IV.3. Exercice

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 97
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 98
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

V. Coulisses Techniques

V.1. Transmission discontinue

DTX (Discontinuous Transmission) s’applique à l’interface radio et


répond à 2 objectifs : limiter les interférences dans un environnement radio de
plus en plus encombré et économiser l’usure des batteries des mobiles.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 99
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Au cours d’une conversation le temps n’est que partiellement occupé


par la parole, environ 40%, il y a des blancs. Pour le sens mobile vers fixe le
principe consiste à détecter au niveau du codeur du mobile une absence de
parole, il ne subsiste alors que du bruit qui est échantillonné, codé et transmis
vers le réseau qui le transmettra cycliquement vers le poste fixe pendant la
durée du blanc.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 100
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Ainsi sur l’interface radio, les bursts de cette communication ne sont


plus transmis jusqu’à reprise de la parole, ce principe ne dépend pas du sens
de la communication est mise en œuvre par validation à l’OMCR.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 101
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

V.2. Codage de la parole

Pour optimiser l’efficacité spectrale de l’interface radio le débit


numérique allouer au codage de voix de parole doit être le plus faible possible
tout en procurant une qualité satisfaisante. La loi de codage dite loi A à 64
Kbps utiliser sur le RTC ne répond pas au critère de débit. Pour le GSM la
recherche est porté sur un principe de codage par prévision du signal appelé
RPE-LTP procurant un débit utile de 13 Kbps identifié par la norme comme
plein débit. On a aussi réalisé un demi débit.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 102
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Améliorant la qualité audio un 3e type de codeur appelé ACELP ou EFR


est apparu avec le débit plein. Les autres codeurs peuvent être mis en parallèle
avec les premiers.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 103
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

V.3. Timing Advance

Sur l’interface radio l’émission d’une requête par un mobile doit


s’effectuer sur le time slot 0 de la trame TDMA montante. Il existe un décalage
de 3 time slots entre la trame TDMA montante et celle descendante au niveau
de la BTS dans la norme GSM.

En fonction de l’éloignement du mobile par rapport à la BTS le time slot


0 descendant contenant les informations de synchronisation parviennent au
mobile avec un retard dû à la propagation du signal. De même le burst
contenant les informations émis par le mobile dans le time slot 0 montant en
direction de la BTS lui parvient avec un retard supplémentaire. Ce qui risque
d’endommager celui qui est porté par le time slot 1 de la même trame.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 104
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Pour éviter ce phénomène le burst initial d’une requête burst d’accès


émis par le mobile est plus petit que time slot 0 montant qui doit l’accueillir au
niveau de la BTS. Cette dispositif autorise un certain retard sans préjudice pour
le time slot 1. La valeur de ce retard est mesuré au niveau de la BTS, transmis
au mobile qui l’utilisera pour anticiper sur l’émission des futurs bursts. Cette
information est appelé Timing Advance noté TA.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 105
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

L’unité de valeur utilisée par le TA est la période d’horloge bit du burst.


Cette valeur accessible sur un mobile de test n’est pas facilement exploitable,
elle est donc convertie en distance en tenant compte de la vitesse de
propagation de l’onde radio. Au cours de la communication puisque le mobile
se déplace, il est nécessaire de corriger la valeur du timing advance.

La distance maximale gérable entre BTS et mobile est fonction de la


marge de temps laissée par le burst d’accès dans le time slot 0 montant. Il est
important d’augmenter cette distance afin par exemple de proposer une
couverture maritime du littoral.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 106
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

V.4. Saut de fréquence

Il consiste pour un émetteur à changer régulièrement de fréquences, il a


but d’augmenter la résistance au brouillage notamment en zone urbaine, pour
les mobiles lents il contribue à la qualité du signal reçu en minimisant les effets
d’évanouissements localisés du signal radio. S’il est activé au niveau de
l’OMCR il concerne les 2 sens de transmission. On en distingue 2 types de saut
de fréquence : le saut périodique et le saut pseudo-aléatoire.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 107
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

V.5. Contrôle de Puissance

Selon le type de couverture souhaitée 2W ou 8W, la puissance


d’émission des BTS est paramétrable au niveau de l’OMCR. Afin d’équilibré les
deux sens de transmission sur l’interface radio, la BTS diffuse à l’intention des
mobiles un paramètre de limitation de leur puissance d’émission, ce dispositif
est appelé Control de puissance statique.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 108
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Afin de diminuer le niveau d’interférences entre deux canaux radio


voisins dans le plan de fréquence (interférence co-canal), il est possible pour
les 2 sens de transmission de réguler la puissance émise en tenant compte des
mesures radio effectuées par le mobile et la BTS. Ces mesures reflètent
indirectement la distance entre mobile et BTS. Ce dispositif est appelé Control
de puissance dynamique.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 109
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

V.6. Authentification

A chaque requête du mobile, le réseau engage une procédure


d’authentification de l’abonnement avant de valider l’appel. Cette procédure
est initialisée dans le VLR, elle consiste à comparer deux signatures SRES
calculés dans le centre d’authentification AUC du HLR et dans le mobile. Le
calcul de SRES prend en compte la clé d’identité seulement disponible dans
l’AUC et le module SIM, un nombre aléatoire Rand, un algorithme de calcul
A3.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 110
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

D’une manière plus détaillée, l’AUC génère le nombre aléatoire RAND et


calcul la signature SRES et transmet ces données au VLR sous lequel se trouve
le mobile, le VLR envoi alors le nombre RAND au mobile qui calcule la
deuxième signature SRES et renvoi au VLR. C’est donc le VLR qui effectue la
comparaison. Pour chaque requête un nouveau couple (RAND, SRES) est utilisé
pour l’authentification.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 111
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

V.7.Chiffrement

Afin de protéger le segment radio contre les écoutes pirates les


informations de parole et de données sont chiffrées sur l’interface radio, cela
est initialisé par le VLR et utilise une clé Kc qui est différente pour chaque
nouvelle requête. Pour ne pas la transmettre sur l’interface radio elle est
calculée par l’AUC côté réseau et par le mobile.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 112
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

La procédure de chiffrement suit toujours la procédure


d’authentification, le calcul de Kc prend en compte la clé d’identité Ki
seulement disponible dans l’AUC et dans le mobile, le nombre RAND de la
procédure d’authentification, un algorithme de calcul A8. L’opération de
chiffrement est réalisé par un algorithme A5 initialisé par la clé Kc.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 113
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

L’AUC calcule la clé Kc avec le nombre RAND de l’authentification et la


transmet avec le nombre RAND et la signature SRES au VLR qui transmettra à
son tour la clé Kc à la BTS. Le mobile calcule également la clé Kc avec le nombre
RAND qu’il possède depuis la procédure d’authentification et signale au VLR
qu’il est en mode chiffrement en utilisant des éléments reçues de la BTS.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 114
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

V.8.Triplets

Pour valider un appel le réseau met sur pied deux procédure : celle
d’authentification et celle de chiffrement. Ces deux procédures dépendent de
3 paramètres à savoir le nombre RAND, la signature SRES et la clé Kc. Ces 3
paramètres sont appelés triplets.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 115
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Ces triplets sont envoyés au VLR dans les situations ci-dessous :

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 116
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

VI. L’organisation de l’exploitation et la maintenance

Un réseau GSM est sous le contrôle de centre d’exploitation et de


maintenance (OMC). Pour le BSS il est appelé OMC-R et OMC-S pour le NSS.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 117
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

L’OMC permet de nombreuses fonctions telles que :

 Détection des fautes


 Configuration du réseau sur les plans matériel et logiciel
 Observation du trafic et de la qualité de service
 Pilotage et paramétrage du réseau
 etc

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 118
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Chaque constructeur a développé sa propre application pour la


réalisation des OMC ce qui rend complexe la supervision d’un réseau diversifié
en matériel. Pour une maintenance centralisée indépendante du constructeur
il est nécessaire de mettre en place au sein d’un OSS d’équipements de
médiation fédérant les différents éléments du réseau sous une forme
standardisée notamment les relations hommes machines RHM. L’ensemble
des OMC est relié à l’OSS.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 119
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

L’OSS peut comprendre les fonctions telles que :

la valorisation des données par exemple en rapport avec la taxation par


le DPSS (Data post processing System).
la gestion du réseau par le NMC (Network Managment Center).
la gestion des abonnements par le PCS (Personalisation center for SIM).
la gestion centralisée de la sécurité par le SMC ( security managment
center).

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 120
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 121
CONCEPTS DE TELECOMS GT-TECO 410

Le travail qui nous avait été confié était celui de parcourir le cours
d’introduction au GSM de la didactique. Il en ressort que le GSM est né des
incapacités du réseau analogique qui ne permettait pas une ouverture au
grand public du concept cellulaire et qui devenait déjà limité dans les services
qu’il offrait. Le réseau GSM obéît à une norme qui a beaucoup évolué dans
l’histoire. C’est un réseau bien hiérarchisé comprenant de la base vers le
sommet : les stations mobiles, des BTS, des BSC, des MSC, des VLR, des HLR,
des EIR communiquant entre eux suivant l’ordre hiérarchique. Les
communications dans un réseau GSM passent par le principe de sélection et
reselection des cellules et des requêtes (mise à jour de localisation, appel
départ, appel arrivée, Hand Over, SMS,…). D’autres coulisses techniques
s’ajoutent à tout cela. Fort de cette analyse nous dirons que ce TP nous a
permis de nous rapprocher de notre réalité d’ingénieur en nous apprenant les
éléments de bases du GSM. L’avenir certainement nous apprendra à planifier
un tel réseau.

ENSPY – 4 GTEL – 07 Décembre 2013 - Global System for Mobile –GSM- Par - KOSSA 10P022 122