Vous êtes sur la page 1sur 27

Introduction

- Une comptabilité a pour but de gérer une entreprise.


- Une société commerciale doit respecter les codes des entreprises.
- Loi1921  Loi des ASBL  partie juridique

Matière fiscale :

- Code des impôts (CIR  revenus) Code de nature fédérale


- Code TVA

- Code des droits d’enregistrement


- Code des droits de donation Différent selon les régions

Code des sociétés

1) Société commerciale
SPRL : société privée à responsabilité limitée (min 2 personnes)
SA : société anonyme (activité intérieure)
SCRL : société à capital variable, coopérative à responsabilité limitée
Elles exigent un acte authentique  Passer devant le notaire.
Le capital minimum, à mettre sur le marché :
SPRL 18550
SA 62500
SCRL 18550
SCA : société en commandité par action
Actionnaire responsable de matière illimitée des engagements d’entreprise
 permet à une personne âgée de donner ses biens à ses enfants tout en
gardant le PN de l’entreprise.
SCS
SCRIS : société coopérative
à responsabilité illimitée solidaire
SNC : société non-collectif Pas de frais notariaux (avantage)
Les actionnaires sont responsables
de la faillite (inconvénient)

2) Société à finalité sociale


SFS : le but est de suivre un objectif social et non budgétaire.
On ne peut distribuer tout le bénéfice aux actionnaires. Le personnel peut
devenir actionnaire. Le restant des bénéfices doit être affecté à un projet
social.
3) Loi 27/06/1921
ASBL : association sans but lucratif. Activité non-marchand : on peut
créer une asbl de manière privée ou par action authentique.
AISBL : autorisation loyale (du ministre de la justice). Association dont
l’intérêt est sans but lucratif (autorisation du ministre).
Fondations  publiques
Faire fructifier les gains pour réinvestir dans un projet associatif.
Autorisation du ministre de la justice.
 privées : but fiscal  droit de succession, de donation.
Associations étrangères

Lois :
- blanchissement de capitaux : prévoit l’identification des personnes,
interdiction de payer en liquide pour plus de 10 000 euros, on ne peut plus
déposer de l’argent sur un compte dont on est pas titulaire.
- Abus de biens sociaux : détourner les actifs d’une entreprise, personnel
d’une entreprise qui détourne. Son action ailleurs (voiture d’une entreprise
servant à aller en vacances par exemple).
- Marchés publics : faire un appel d’offres auprès de plusieurs fournisseurs
et justifier le choix d’un téléphone..
- Législation subventions : d’ordre européen, droit belge, régional/
provincial/ communal.

FISCAL : CIR (code des impôts sur revenus)


- IPP : impôt sur personne physique (résident en Belgique)
- IPH : impôt des personnes morales (SNCB, asbl,...)
- ISoc : impôt des sociétés
- INR : impôt des non-résidents. Il concerne toutes les structures, les
étrangers qui ont une filiale en Belgique, mais qui ne sont pas résident
belge (activité en Belgique).
-
CIR : comment calculer l’impôt, comment payer l’impôt ?
- Définit la manière dont on doit déclarer nos revenus.
- Quels types de revenus sont imposables ?
- Quels types de frais pouvons-nous faire ?

La Comptabilité

- Expression monétaire des activités et du patrimoine de l’entreprise (asbl,


société commerciale, société indépendante,…)
- Rapport chiffré de la comptabilité
- Rapport de gestion…moral, explication littéraire des évènements.
Qui tient la comptabilité ?
1) Les indépendants : journaux + inventaires.
2) Les sociétés : tenue de la comptabilité réglementée par la Loi du
17 /07/1975, la loi de base de la comptabilité, par l’Arrêté royal du
30/01/2001.
obligation de tenir un inventaire, de publier les comptes annuels. Le
support papier n’est plus obligatoire en comptabilité depuis deux ans.
3) Associations/fondations soumise à l’Arrêté royal du 26/06/2003 (pour les
petites associations).

Les grandes associations sont soumises à l’Arrêté royal du 19/12/2003.
Inventaire + état du patrimoine (pour petite association) + compte annuel
(abrégé pour grandes associations…et complet pour très grandes
associations).
Site : moniteur belge.
Internet : fisconet.be

Professions :
1) Réviseur  assure les comptes
2) Expert comptable : conseil de la tenue de comptabilité
3) Comptable (tenue de comptabilité)

Quelques principes
Exercice : durée dans la vie comptable d’une entreprise
- L’exercice social (12 mois) > l’exercice d’une année civile (1/01>31/12)
- L’exercice culturel (1/07>30/06)
- L’exercice scolaire (1/09>31/08)
- L’exercice millésime (un an de décalage, càd que l’exercice en 2008 se
rapporte au revenu de 2007)
Pour les IPP et IPM, l’exercice final correspond toujours à l’année civile.
Pour les sociétés, l’exercice d’imposition se rattache à tous les bilans clôturés
jusqu’au 31décembre 2008. Si le bilan est clôturé le 31décembre, alors
l’imposition est de 2009.

Types de comptabilité

1) Comptabilité recettes/dépenses
- Très simple, ne traduit pas réellement la réalité, car chaque nouveau flux
peut changer la comptabilité et ne donne pas une idée du patrimoine.
- Enregistre les mouvements de nature financière
- Régime pour les petites associations/sociétés collectives, les indépendants
et l’Etat belge. Par exemple, le ministre du budget fédéral espère qu’un
flux viendra juste avant le 31 décembre si un déficit doit être comblé.
2) Comptabilité en partie double (=patrimoniale)
- Image fidèle des activités d’exercice
- Montre l’état du patrimoine
- Répartition d’opération par nature

A côté de ces deux comptabilités, il y a


- la comptabilité analytique qui est une répartition par destination (l’école ISFSC
répartit l’argent selon les 3e commu, 2e as,…)
- la comptabilité budgétaire qui donne les plafonds de dépenses de l’Etat belge.
Ne pas dépasser le budget prévu (contraignant).
- la comptabilité d’entreprise permet de comparer ce qu’on a réalisé et ce qu’on
voulu réaliser (à titre indicatif).

Bilan
Comptes annuels= Comptabilité Compte de résultats

Annexe (informations qui ne sont


pas intégrées dans la comptabilité)

Elle doit être déposée à la Banque Nationale.

Bilan :
- C’est un état de patrimoine à une certaine date, car selon les heures, il
n’est pas le même.
- Peut être comparé à une photo, car instantanéité

Compte de résultats : c’est l’histoire des activités d’une période sociale de


l’entreprise (1 janvier > 31 décembre)

Actif Bilan Passif

- Mobilier - Dettes
- Créance - Emprunts
- Argent - IPP à payer

1000 600 (patrimoine net)

400 (la différence)


Actif Bilan Passif

Emploi Origine (partie de richesse accumulée


année après année)

Charges Compte de résultats (état de consommation) Produits

Emploi Origine
- GSM - Salaires
- Loyer - Héritage
- Transport - Allocations

Charges et produits = mouvements correspondant à une période donnée ≠


recettes/dépenses, car peut importante que cela soit positif ou négatif.

Exercice 1
1) Facture client : 1000 €
2) Paiement facture
- Facture honoraire : 750 €
- Origine : charges (honoraires)
- Emploi : dette fournisseur
3) Paiement fournisseur
- Origine : reste 250 € (compte en banque)
- Emploi : disparaît (paiement fournisseur)

Actif Bilan Passif

Débit (Emploi) Crédit (Origine)


1) 1000 3) 750
2) Créance devient argent 4) Disparition de la dette 750
4) Emprunt à la banque
1000-750 = 250

Charges Compte de résultats Produits

Débit (Emploi) Crédit (Origine)


3) 750 1) 1000
Actif Bilan Passif

250 (richesse) 0
250+0= 250

250+750= 1000 0 + 1000= 1000

Charges Compte de résultats Produits

750 1000

250 (la différence, richesse crée pendant l’année)

Ces tableaux permettent de constater qu’il y a 250 € de richesse. Il doit toujours


y avoir un équilibre dans les deux colonnes : comme, dans cet exemple,
1000/1000 euros).

Synthèse

Actif Bilan Passif Charges Résultats Produits

250 0 750 1000

250 € : richesse produite pendant l’année

Exercice 2

Pour créer une entreprise : 1) Prêt 1000 € de départ


- emploi = argent mis en banque
- origine = dette
2) Don reçu en Banque : 7500 €
- emploi = banque
- origine = don
3) Facture Belgacom: 3000 (conversation téléphonique)
+ 1000 (matériel)
= 4000 €
- emploi = consommation + achat
- origine = dette au fournisseur
4) Paiement Facture
- emploi = paiement fournisseur
- origine = du compte en banque
Actif Bilan Passif

D Banque C D Dette C

1) 10 000 4) 4 000 4) 4 000 1) 10 000


2) 7 500 3) 4 000

D Matériel C

3) 1 000

Charges Compte de résultats Produits

D Téléphone C D Dette C

3) 3 000 2) 7 500

Synthèse

Actif Bilan Passif

D Banque C D Dette C

13 500 10 000

D Matériel C

1 000

Solde débiteur : 4 500

Charges Compte de résultats Produits

D Banque C D Dette C

3 000 7 500

Solde créditeur : 4 500


Total débiteur : 17 500 Total créditeur : 17 500
13 500 + 1000 + 3000 10 000 + 7 500
S’il y a plus de produits que de charges, alors on est « gagnant ».

Exercice 3

1) Capital de départ : 12 000€ déposé par les fondateurs


- emploi = banque
- origine = capital
2) Facture notaire : 7 50€
- emploi = frais de notaire
- origine = dette
3) Paiement de frais de notaire
- emploi = paiement de la facture
- origine = banque

Actif Bilan Passif

D Banque C D Capital C

1) 12 000 3) 750 1) 12 000

D Fournisseur C

3) 750 2) 750

Charges Compte de résultats Produits

D Frais C

2) 700

Plan comptable

 10 classes de compte  de 0 à 9
0  comptes d’ordre (permet d’inscrire les engagements qui ne se trouvent dans
les comptes de résultats  compte 0)
1  5, compte de bilan
6  7, compte de résultats
6  9, compte analytique
Actif Bilan Passif

2) Immobilisation 1) Fonds propres (partie du passif qui appartient


Tout ce que l’on achète comme / dettes à long terme de plus d’un an – emprunt)
équipement (durée de vie 1 an) Dettes de moins d’un an
 Incorporelles (droit de fabriquer,
d’utiliser quelque chose)
 Corporelles (bâtiment matériel,
durée de vie 1 an)
 Financière (créance à long terme
– remboursement 12 mois)

3) Stocks : marchandise restant à la


fin de l’année qui reste destinée à la
vente

4) Créance à court terme : 1 an

5) Disponible (argent disponible dans


les banques)

Compte de résultats
6) Charges
7) Produits

L’ordre de l’écriture doit être classé selon quatre parties :


1) Facture fournisseur FA/FE  originaux
Reprend toutes les factures originales, c’est un journal de notes de crédits
càd une correction/annulation de factures
2) Facture clients FV/FS  copies
3) Financier  originaux (les documents de caisse, par exemple)
4) Opérations diverses OD  faites par soi-même

Un journal par compte bancaire !

TVA
Certains y sont assujettis ou encore mixtes
non-assujettis

 Assujetti = quelqu’un qui a des activités reconnues par le code de la TVA


 Non-assujetti = qq qui n’a pas des activités reconnues par le code de la TVA
Exemple : notaire (acte notarial exclu es champs de la TVA)

Conséquence pour un assujetti


1) Tenir la comptabilité
2) Facturer la Tva aux clients
3) Payer la Tva à l’Etat
4) Récupérer la TVA sur les achats exceptés pour les voitures (50% récupéré
de la TVA) et pour les restaurants (aucune récupération)

Impact au niveau de la TVA pour l’entreprise

A B C D E
Fabricant du Achat 100 Achat 200 Achat 300 Achat 400
produit
Vendu 100€ 200€ 300€ 400€ /

TVA sortie 21 42 63 84 /

TVA entrée / 21 42 63 84

Impact - 21 - 21 - 21 - 21 /
trésorerie
0 0 0 0 0

La Tva entrée est impliquée à l’achat càd qu’à l’achat du produit, il y a la TVA à
payer et qui se multiplie quand on est le troisième acheteur, par exemple.

En conclusion, l’acheteur paie 84 de TVA càd l’accumulation de la TVA au cours


de la vente de produit. L’entreprise garde dans tous les cas (A, B, C, D) 100€ de
« bénéfice ».
L’entreprise récupère la TVA qu’il paie à l’Etat tandis que le consommateur ne
récupère rien.

Exercice 4

1) Facture Belgacom
- 1 000€ services
- 500€ achat matériel
Au total : 1 500€

Dans ce cas-ci, on est une entreprise. Ajout de TVA : 315€ (21% de 1 500€)
Au total avec TVA : 1815€

2) Paiement facture
Jo N° Libellé D C

FA/FE 1) 44 Fournisseur 1 815


61 Frais de téléph 1 000
24 Matériel 500
411 TVA à 315
récupérer
FN 2) 44 Fournisseur 1 815
55 Banque
1 815

Pour arrêter l’écriture, il faut l’équilibre entre les colonnes.


JO : nom du journal
N° : numéro de compte
61, car cela concerne biens et services (1), compte de résultats (6)

Exercice 5

1) Création société capital 20 000€ en banque


2) Comptable – honoraires 1 000€ + TVA = 1 210€
On est toujours une entreprise.
3) Vente service client 2 000 + TVA = 2 420€
4) Paiement du loyer 3 000€ (pas de TVA sur les locations)

Jo N° Libellé D C

FIN 1) 10 Capital 20 000


55 Banque 20 000

FA/FE 2) 44 Fournisseur 1 210


61 Honoraires 1 000
411 TVA à récup 210

FV/FS 3) 40 Client 2 420


70 Chiffre 2 000
d’affaires (CA)
451 Tva due 420

FIN 4) 61 Loyer 3 000


55 Banque 3 000

OD 5) 411 TVA à récup 210


451 Tva due 210

Le chiffre d’affaires= ensemble de valorisation aux clients peu importe que ce


soit un produit/ service
Actif Bilan Passif

D 55 C D 10 C

1) 20 000 4) 3 000 1) 20 000

D 411 C D 411 C

2) 210 5) 210 5) 210 3) 420

D 44 C
D 40 C 2) 1 210

3) 2 420

Charges Compte de résultats Produits

D 61 C D 70 C

2) 1 000 3) 2 000
4) 3 000

Tableau ordonné selon l’ordre numérique de chaque colonne

Actif Bilan Passif

40 2 420 10 20 000
411 0 14+ résultat reporté – 2000 (débit)
55 17 000 44 1 210
451 210

19 420 21 420

Solde créditeur : 2 000

Charges Compte de résultats Produits

61 4 000 70 2 000
79 affectation du résultat Solde – 0 -
2 000 (crédit)

Solde débiteur : 2 000


A ce stade, on est en perte, car il y a moins dans l’actif que dans le passif. Il fau,
dès lors, équilibrer charges et produits pour redémarrer l’année suivante avec un
solde 0.

Exercice 6
1) Investissement
Achat matériel roulant : 10 000€+ TVA (21%) = 12 100€
Il faut savoir qu’un achat
 Equipement corporel / incorporel
 Durée de vie > 1 an
 >250€

2) Amortissement : Constatation de la dépréciation d’un bien


Etalement de la charge
- Définir la durée
- Types d’amortissement

 Linéaire
- Chaque année, j’amortis le même montant
- Durée de vie économique du bien
- Annuité égale (du même montant)
INCORPOREL (durée de type : 5 ans)
CORPOREL
• Matériel –bureau et roulant (5ans) Tout dépend de la qualité du bien
• Mobilier (5 ou 10 ans)
• Immeuble – résidence (33 ans) et industriel (20 ans)
Eventuellement, la première année du bien
Prorata temporis : achat du 1ier janvier 2008 jusqu’au 31 décembre, il faut
compter 182 jours (1ier juillet 2008).
Achat : 10 000€
Amort. Sur 5 ans : 2 000€
Prorata temporis : morceau de l’ex selon le nombre de l’ex 2 000 X 182/365=1000
Puisqu’on ne le consomme que le 1ier juillet et non le 1ier janvier 2008.

 Dégressif
- Avoir plus d’amortissement au début du bien et moins à la fin
- Entretien sera plus important à la fin de vie du bien
- Durée de vie économique du bien
- Base= annuité linéaire
- Dégressif+ amort.linéaire x 2
- On calcule sur le solde restant à amortir.
- Exemple, achat du bien : 10 000€ Val. résiduelle+ prix du bien – amort.
déjà comptabilisé. Amort. sur 10 ans.
Année Amort (taux de10%) Val.Compta résiduelle
0 / 10 000
1 2 000 (10% x 2 x 10 000) 8 000
2 1 600 (10% x 2 x 8 000) 6 400
3 1 280 5 120
4 1 024 4 096
5 1 000 3 096
6 1 000 2 096
7 1 000 1 096
8 1 000 96
9 96 0
10 0 0

Quand l’annuité du montant de l’amortissement est ‹ à l’annuité linéaire


càd 10% de 10 000. On quitte le dégressif et on revient au linéaire.

En réalité, on aura amorti le bien sur 8 ans.

 Economique (nombre d’h de travail, mais pas repris dans la compta)

Chaque année, le bien perd de sa valeur. Cela permet de calculer sa


dépréciation. Les biens ont une durée de vie.

Le terrain n’est jamais amorti, mais seulement les briques d’une


! maison.

Jo N° Libellé D C

FA/FE 1) 44 Fournisseur 12 100


241 Mat.roulant 10 000
411 TVA à récup 2 100

OD 2) 241(9) Amort (20% de 2 000 *


la valeur)
6302 Amort. 2 000

241(9) but de l’opération : cumulation d’amortissement.


 Amortissement toujours sur la valeur initiale, car on récupère la TVA. Exemple :
10 000 x 1/5 = 2 000 *
Ne pas confondre avec amortissement financier qui n’a rien avoir
avec l’amortissement comptabilité. Le but : constater dépréciation
!
d’un bien !

Actif Bilan
Passif

D 241 C D 44 C

10 000 12 100

D 411 C

2 100

D 241(9) C

2 000

Charges Compte de résultats Produits

D 6302 C

2 000

Exercice 6
1) Achat camion
50 000€ + TVA (21%) = 60 500€
2) Amortissement dégressif : 5 ans
3) La deuxième année = revente du camion
40 000€ + TVA (21%) = 48 400€

Jo N° Libellé D C

FA/FE 1) 4400 Fournisseur 60 500 ( dettes)


50 000
2410 Camion 10 500
4110 TVA à récup
20 000
OD 2) 6302 Dotation amort.
2419* Amort. 20 000
48 400
FV/FS 3) 4000 Client
4510 Tva due 8 400**
7000 CA 40 000
Pr annuler le
cpte de l’achat
du camion
OD 4) 2410 Camion
2419 Dotation amort. 50 000
20 000
7000 CA 40 000
7410 Plus-value***
10 000
FV/FS 5) 4400 Client
7000 CA 24 200
4510 TVA due 20 000
4 200
OD 6) 2410 Camion
2419 Dot.amort. 50 000
7000 CA
6410 Moins-value 20 000
20 000
10 000
* Pour qu’il y ait une trace dans la compta, car disparaît avec le
n°2410.
** Dette vis-à-vis de l’Etat. L’entreprise reçoit la TVA par le client
et elle doit la reverser à l’Etat.
*** Plus-value, car 50 000-20 000 = 30 000€. L’entreprise
revend le camion à 40 000€. D’où le bénéfice : 40 000-30 000=
10 000 = 10 000€. L’entreprise revend à un montant supérieur
de sa valeur initiale.

Calcul de l’amortissement dégressif

Année Amort. Valeur résiduelle


0 / 50 000
1 20 000 (2 X 20% X 50 000) 30 000
2 12 000 (2 X 20% X 30 000) 18 000
3 10 000 (20% X 50 000) 8 000
4 8 000 0
5 0 0

Amort.dégressif
Amort.linéaire

On est passé au calcul d’amort.linéaire à la troisième année, car


(30 000- 12 000) X 2 X 20% = 7200 ‹ 10 000 (amort.linéaire)

Transfert interbancaire = transfert interne


- Transfert de 20 000€
De Fortis vers ING
Quand il y a deux comptes, deux journaux !
Jo N° Libellé D C
Suivant extrait Fortis

FIN 1) 5500 Banque Fortis 20 000


5501 Banque ING 20 000
5800 TF interne 20 000
Suivant extrait Fortis

FIN 2) 5501 Banque ING 20 000


5500 Banque Fortis 20 000
5800 TF interne 20 000

Le problème est que l’on a deux fois dans la compta, un retrait de 20


000€. D’où la création d’un compte appelé, 5800, TSF interne.
Le seul moyen technique pour mettre le compte à 0.

Composition salaires
- Appointements bruts = 11 mois (où le salaire est versé). On a droit au min 20
jours + 10 jours fériés.
- cotisations sociales (+/- 13,07%) ONSS- Employé
- précompte professionnel
- le net, +/- la moitié du salaire brut
Régime employé
- Pécules de vacances (congés payés)*
Simple et double pécule de vacances (complément)
Prime de fin d’année 0 à 1 mois de salaire, selon le secteur.

- Autre charges pour l’employeur


- ONSS patronales (=/-35%)
- Assurance accident de travail = assurance de Loi (0,6% >1,5%)
- Service médical
- Déplacement domicile/travail  50% de l’abonnement soc. au min
- Charges facultatives
- Chèques-repas
- Assurance groupe couvre la pension (complément pour la pension) et
l’hospitalisation
- Carte-essence
- Frais de déplacement (autre)

Exercice 7
Brut : 2 000€
-ONSS : 260€ (13% de 2 000€)
- PP : 600€
- Net : 1140€

ONSS patronale 700€ (35%)


Déplacement domicile/travail : 100€
Net : 1140+ 100 = 1240€, pour l’employé  2800 (2 000 + 800) pour l’employeur

Jo N° Libellé D C

OD 6202 Brut emp 2 000


ONSS/QPP 700
623 Déplacmt D/T 100
453 PP à payer 600
454 ONSS à payer 960 (260 + 700)
455 Net à payer 1 240

* Pécules de vacances : comment les compter ?

Si trav(N) = 12 mois (on a travaillé 12 mois) > 2 jour/mois trav

24 jours (6 jours/sem)

20 jours
Vacances (N+1) = 20 (24)
Prévision pécule de vacances (anticipation)
Au 31déc, estiamtion des pécules de vacances des employés.
31/12 >18, 8% de APPFS de l’année

Exemple 8

Salaire brut 2 000€


Prévision du pécule de vacances (PV)
2 000 X 12 X 18,8% = 4 512€
 Pécule simple : 2 000
Double : 1 840
 ONSS/patronale = 700

1) 31 décembre PV = 4 512€
2) 31 décembre N+1

Jo N° Libellé D C

OD 1) 4560 Prov PV 4512


N=première année 6250 Prise en charge 4512

OD 2) N+1 4560 Prov PV 4512


6251 Reprise PV 4512

OD 3) N+1 4560 Prov PV 4600


6250 Dotation Prov 4600
Ceci se passe dans l’année N+1, mais l’employé sera payé dans l’année N+2.

Exemple 9

Année 1)
Achat 2008 = 20 pièces à 100€. Au total, 20 x 100 = 2 000€ + TVA
Vente 2008 = 15 pièces à 200€. Au total, 15 x 200 = 3 000€ + TVA

Stock 31 décembre = 5 pièces dont 3 abimées à 50%.

Jo N° Libellé D C

FA/FE 1) 4400 Fournisseur 2 420


6040 Achats 2 000
4110 TVA à récup. 420

FS/FV 2) 4000 Client 3630 3000


7000 CA 630
4510 TVA à payer

OD 3) 3400 Stock 500


6094 Variation 500

OD 4) 3490 Réduc.val stock 150


6310 Dot.val.stock 150

Année 2)
Achat = 20 pièces à 100€. Au total, 20 x 100 = 2 000€ + TVA
Vente = 2 pièces à 150€ et 10 pièces à 200

Stock 31 décembre
1/01 stock de l’année précédente 5 pièces Achat 20 – Vente 12 = 13
Il reste 8 + 5 dont 3 abimées à 50%.

Jo N° Libellé D C

FA/FE 1) 4400 Fournisseur 2 420


6040 Achats 2 000
4110 TVA à récup. 420

FS/FV 2) 4000 Client 2 783


7000 CA 300
4510 TVA à payer 483
7000 CA 2 000

OD 3) 3400 Stock 500


3400 Stock 1300
6094 Variation 800
OD 4) 3490 Réduc.val stock 150
6311 Reprise RED 150
3490 Réduc.val stock 400
(80x5)
6310 Dot.val.stock 400

Actif Bilan Passif

D 4110 C D 4400 C

420 2420

D 4000 C

2783

D 3400 C D 4510 C

1300 500 483

D 3490 C

150 400

Charges Compte de résultats Produits

D 6040 C D 7000 C

2000 300
2000

D 6094 C
800

D 6311 C

150

D 6310 C

400
Plus synthétique…

Actif Bilan Passif

3400 SD 800 4400 SD 2 420


3490 SC -250 4510 SD 483
4000 SD 2 783
4110 SD 420

3 753 2 903

Solde débiteur : 3 753 – 2 903 = 850


( de richesse)

Charges Compte de résultats Produits

6040 SD 2 000 7000 2 300


6094 SC - 800
6310 SD 400
6311 SC -150

1 450
Solde créditeur : 1 450 – 2 300= - 850

Même différence, même montant. C’est donc OK.

Marge
- Brute : prix de vente d’une marchandise – prix d’achat (CA-
ACHATS=bénéfice brute)
- Net : marge brute – frais généraux  frais de locaux, par exemple qui ne
sont pas directement liés à la marchandise. (Bénéfice brute – frais
généraux = Bénéfice net)

Créance et réduction de valeur

Exercice 10
Capital 65 000€
- Souscription du capital : certaines personnes s’engagent à payer 65 000€
- Libération du capital : les actionnaires mettent sur la table 50% du montant
càd32 500€. L’autre partie sera payée quand l’entreprise en aura besoin.
Cela signifie que l’on a une dette envers la banque (à l’actif).
- 32 500€ sont libérés
- Libération : 10 000€ demandée
- Actionnaire libère 7 500€ (non pas 10 000)
Jo N° Libellé D C

OD 1) 1000 Capital 65 000


1010 Cap.non appelé 32 500
4010 Cap.appelé non- 32 500
versé
FIN 2) 5500 Banque 32 500
4100 Capital appelé 32 500

OD 3) 4400 Capital appelé 10 000


1010 Cap.non appelé 10 000

Banque 7 500
FIN 4) 5500 Capital appelé 7 500
4100

Exercice 11
Capital 65 000€
Souscription 65 000€
Libération numéraire 10 000€
nature (matériel) 55 000€

Jo N° Libellé D C

OD 1) 1000 Capital 65 000


4100 Cap.appelé 65 000

OD 2) 2400 Mobilier/matér. 55 000


4100 Capital appelé
55 000
FIN 3) 5500 Banque 10 000
4100 Capital appelé
10 000

Exercice 12
1) Créance client pour services 10 000 + TVA
2) Créance douteuse 50% (l’Etat nous paie alors la TVA, 50% de 10 000 et
non de 12 100)
3) Paiement final 6 000 + TVA  7 260 (par le client)
Jo N° Libellé D C

FV/FS 1) 4000 Client 12 100


7000 CA 10 000
4510 Tva due 2 100

OD 2) 4000 Client 5 000*


4070 Créances 5 000
douteuses
4090 Réduc.valeurs 5 000
6340 Réduc.valeurs 5000

FIN 3) 5500 Banque 7260


4000 Client 1 260
Client 5 000**
4000
Créances douts 1 000
4070

4070 Créances douts 4 000


OD 3)
4030 Réduc.valeurs 5000
6341 Reprise réd.val 1 000
ou
4070 Créances douts 4 000
6420 Moins-val,créan 4000
4090 Réduc.valeurs 5000
6340 Reprise val 5 000

* Pour annuler la créance et que cette opération apparaisse dans la compta.


** On enlève 10 000 du compte créances douteuses

OU (deux écritures possibles)

Exercice 13
Camion achat : 50 000 + TVA = 60 500€
Paiement en partie par emprunt : 50 000€, remboursement en 5 ans
La Banque paie directement au fournisseur, on a une dette envers la banque> 1
an.
Remboursement année 1, 10 000 + 2 500 (intérêt de 5% de 50 000) = 12 500€
Jo N° Libellé D C

FE/FA 1) 4400 Fournisseur 60 500


2410 Matériel roul. 50 000
4110 Tva à récup. 10 500

OD 2) 4400 Fournisseur 50 000


1740 Emprunt bque+ 40 000
1 ans
douteuses
4240 Emprunt Bque 10 000
(50 000÷5 ans
– 1 ans date du
rembours étalée
= 10 000.
FIN 3) 5500 Banque
12 500
4240 Emprunt 10 000
6500 Intérêt 2 500

Exercice 14
Résultat au 1/01 = 10 000€ (bénéfice non-utilisé par actionnaires)
Résultat 2 008 : 50 000 = 23 000€
Dividende = 20 000€,
Résultat à affecter = 10 000 + 23 000 = 33 000€
(Rémunération du capital à considérer comme salaires des actionnaires)

Actif Bilan Passif

D 1400 C

10 000 10 000

Charges Compte de résultats Produits

D 790 C

10 000

Solde créditeur : 23 000 33 000


Jo N° Libellé D C

OD 1) 1400 Résultat report 10 000


790 Résultat report 10 000

OD 2) 694 Rémun. capital 20 000


471 Rémun. capital 20 000
50 000
133 Réserve dispo 13 000
6921 Dotations réser 13 000 (33000-20000)

Année suivante N + 1

Mise en paiement 20 000 précompte mobilier (15%)-3 000 = 17 000€ Net

Impôt définitif prélevé à la source

Jo N° Libellé D C

OD 471 Dividende 20 000


470 Div. à payer 17 000
453 Préc. à payer 3 000

20 000

Et, doit-on perdre le PA avec la TVA ?

Exemple : les vendeurs calculent comme ceci :


PA x 2,3 (TVA comprise), le coefficient dépend du magasin.

PA = 100 PV = 100 x 2,3= 230€ TVA Comprise


TVA = 21%
TVA due = (230x 21%/ 1,21)= 190,09 HTVA x 21% = 39,91€

Bénéfice brute = 190 – 100 = 90€


Si le vendeur calculi la TVA : 230 x 21% = 48,3% Soit une perte de 9€.

Remise de 50% pour le client


PA = 100€ PV = 230 x 50% = 115€ TVA Comprise 95€ HTVA
D’où pas de bénéfice, car achat de 100€, vente à 95€ en réalité !
Trois grands ratios

1) Fonds de roulement (FR)


2) Besoin de fonds de roulement Analyser structure bilan à partir cpte résultats
3) Cash flow

Fonds de roulement (FR)

- Sur base du bilan


- Part des capitaux permanents (fonds à long terme‹ Passif‹ Classe 1) qui ne
sont pas utilisés pour financer les actifs fixes (actif‹ Classe 2‹ (Classe 3))
- Fr = capital permanent – actif fixe / classe 1 – classe 2 (- classe 3)
- Cycle d’exploitation : marchandises/stocks, clients créances, dettes fournis
- Plus tendre = quasi pas de stock
- Problèmes créances clients (perte, délai)
- Solutions : facturer tôt, suivre factures rappels, envoyer rapidement
dossier d’avocat/huissier

Besoin de fonds de roulement

BFR= classe 3 + compte (40) – compte 4 (44)


Stocks créances dettes fournisseurs

Exemple, BFR= 50 000 + 125 000 - 201 900 = - 26 900 Pas besoin, excédant
en fond de roulement

- Stock = (achat annuel x nombre de jours) / 365


= 200 000 x 30j / 365j = 16 438
- Clients = (CA TVA comprise x délai paiement) / 365
= (300 000 x 1,21 X 60) / 365 = 59 671
- Fournisseurs = (achats x délai paiement) / 365
= (200 000 x 1,21% X 30)/ 365 = 20 166

BFR = 16 438 + 59 671 – 20 166= 55 943

Cash flow

- Compte de résultats
- CF = Résultat final + charges non-monétaires (amortissement, provision
et réduction de valeur) – produits non-monétaires
- Cash flow net = charges exceptionnelles – produits exceptionnelles

Exemple : 1) CF = 19 000 + 7500 – 0 = 7 500


Indépendance financière

48 100 / 262 500 = 18,32%

Au plus, le ratio s’approche des 50% au mieux, c’est !