Vous êtes sur la page 1sur 2

Vitesse et puissance

Les vitesses de rotation des moteurs Diesel sont très différentes d'un moteur à un autre.
En effet, plus le moteur est gros, plus la course du piston est grande, et plus le moteur
est lent. Trois classes de moteurs sont ainsi définies :

 moteur lent : moins de 200 tr/min ;


 moteur semi-rapide : entre 400 et 1 000 tr/min ;
 moteur rapide : 1 000 tr/min et plus.

La limite maximale du régime de rotation d'un moteur est déterminée par la vitesse de
déplacement du piston dans le cylindre. Les constructeurs motoristes, suivant l'utilisation
du moteur et la fiabilité qui leur est demandée, ont fixé les plages limites (résultat
d'essais d'usure) suivantes :

 moteur fixe (groupe électrogène, gros moteur de bateau) : 6 à 8 m/s ;


 moteur de poids lourds : 8 à 9 m/s ;
 moteur d'automobile : 12 à 13 m/s ;
 moteur de compétition : au-delà de 15 m/s.

Ces limites déterminent la durée de vie du moteur et sa puissance,


en chevaux ou kilowatts, par litre de cylindrée. La mise en survitesse du moteur risque
de conduire à des chocs pistons-soupapes qui se traduisent souvent par le flambage des
queues de soupapes ou de leurs tiges de commande.

La vitesse de rotation d'un moteur est directement liée à la course du piston (donc à la
cylindrée) et à son usage.

Schématiquement, plus le piston est gros, plus sa course est importante. Par exemple,
le moteur DW10 ATED de PSA, d'une cylindrée totale de 1 997 cm3 (4 cylindres), se
caractérise par un alésage de 85 mm, une course de 88 mm et un régime de puissance
maximale de 4 000 tr/min ; pour ce moteur, la vitesse linéaire du piston dans le cylindre
à4 000 tr/min est de 88 × 2 (deux courses par tour moteur) = 176 mm, correspondant à
une vitesse de déplacement du piston de 0,176 × 4 000 = 704 m/min = 11,7 m/s.

Certains moteurs Diesel lents de type 2-temps atteignent 100 000 ch. Le porte-
conteneurs Emma Mærsk est équipé d'un moteur Wärtsilä RT-flex96C 14 cylindres,
moteur à2 temps lent (92⁄102 tr/min). Les cylindres ont un alésage de 96 cm et le piston une
course de 2,5 m. Ce moteur a une hauteur d'environ 13 mètres et une longueur de 26
mètrespour un poids de 2 300 tonnes. Dans ce moteur le piston se déplace de 5
mètres par tour. Pour une vitesse de rotation de 102 tr/min, la vitesse linéaire du piston
est de 8,5 m/s. Au régime de puissance maximale développée, à 92 tr/min, la vitesse
linéaire est de 7,67 m/s.

Principe et fonctionnement du moteur diesel


Initialement prévu pour fonctionner au charbon pulvérisé, le moteur diesel a
rapidement eu recours aux carburants tels que le fioul, le gazole ou, plus rare, les
huiles végétales. À la différence d'un moteur essence, le moteur diesel ne possède
pas de bougies d'allumage, puisque ce dernier est spontané grâce au phénomène
d'auto-inflammation.
Le principe de base repose sur la présence de pistons qui coulissent à l'intérieur de
cylindres reliés à des collecteurs d'admission et d'échappement. Le fonctionnement
du moteur diesel se décompose en quatre temps : l'admission d'air permise par la
descente du piston, la compressionde l'air ensuite produite par
le mouvement inverse, l'injection, combustion et détente puis l'échappement
des gaz brûlés. Ce cycle de fonctionnement est le plus utilisé pour
lesvéhicules automobiles équipés de ce type de moteur. Il existe cependant des
cycles de moteur diesel à deux temps, alors utilisés par les navires.
Évolution et utilisation du moteur diesel
Le moteur diesel a connu un nombre important d'améliorations au fil des années,
comme la suralimentation par turbocompresseur, qui a permis d'augmenter les
performances après les années 1980. Grâce à cette innovation, il possède depuis un
meilleur rendement que son «
Fruit des travaux de l'ingénieur allemand Rudolf Diesel de 1893 à 1897, le moteur Diesel appelé
également moteur à allumage par compression est un moteur à combustion interne dont
l'allumage est spontané lors de l'injection du carburant, par phénomène d'auto-inflammation lié
aux températures élevées dans la chambre de combustion. Celles-ci sont atteintes grâce à un
fort taux de compression (rapport volumétrique de 14 à 25:1), permettant d'obtenir une
température de 700 à 900 °C. Pour les petits moteurs desbougies de préchauffage sont souvent
utilisées pour permettre un meilleur démarrage à froid, en augmentant, temporairement, la
température d'un point de la chambre de combustion. Pour les moteurs de bateaux et les gros
moteurs fixes à fioul lourd, on chauffe celui-ci à haute température pour permettre le démarrage.

Le moteur Diesel peut être à deux temps (surtout sur les navires, avec suralimentation par
compresseur et injection pneumatique) ou à quatre temps.