Vous êtes sur la page 1sur 6

‫جامعة عمار ثليجي الغاواط‬

Université Ammar Telildji de Laghouat


Faculté de Technologie
Département de Génie électrique
3eme année Licence électromécanique 2014/2015

Examen 1er Semestre


Durée 1h 30’

EX 1

La pression dans le condenseur d'une installation thermique est p2 = 2 N/cm2, caractéristiques


de la vapeur en 1 à l'entrée à la turbine : p1 = 160 N/cm2, t1 = 250 °C .
 Déterminer le travail théorique Wth fourni par la masse de vapeur de 1 kg, Le rendement de
la détente étant h = 0.86 et la vitesse restante c2 = 80 m/s,
 Quelle est la valeur du travail utile Wu en kj/kg ?
Avec un rendement mécanique m = 0.96 .
 Quelle est la valeur du travail effectif Weff en kj/kg ?
 Quelle est la valeur du rendement effectif de la turbine et la consommation de vapeur par
kwh ?
On veut réaliser une turbine de puissance effective 800 kw ;
 Que doit être le débit massique de vapeur kg/h

EX 2

Une centrale électrique à turbine à gaz fonctionne avec un rapport de compression et de


détente V1/V2= 8 = V4/V3 . La température du gaz à l'entrée du compresseur est de T1 = 300 °k et à
l'entrée de la turbine T3 = 1300 °k.
On prend compression=détente =1.4 et, on suppose le Cp=cte=1 kj/kg°k, masse volumique d'air  = 1.29
kg/m3
(a) Tracer le cycle théorique T-S de la turbine à gaz (cycle de Brayton)
(b) Calculer la température de l'air à la sortie du compresseur T2 en °C et K°
(c) Calculer la température de l'air à la sortie de la turbine T4 en °C et K°
(d) Calculer le travail du compresseur et de la turbine, la turbine fait tourner le compresseur
Calculer en °/° le travail fourni par la turbine au compresseur.
(e) Calculer le rendement thermique du cycle
(f) Calculer la puissance de la turbine à gaz en kw et en chevaux si le débit volumique d'air
aspiré est 288000 m3/h.
(g) Maintenant, on va prendre les pertes en considération de telle façon les évolutions
compression et détente ne deviennent pas isentropiques, le compresseur aura un rendement
c=0.80 et la turbine t=0.85, tracer le nouveau cycle T-S
(h) Calculer le nouveau rendement thermique du cycle, comparer le avec l’ancien et commenter.
(i) Calculer en °/° le travail fourni par la turbine au compresseur.
Solution EMD 1
emme
3 année licence électromécanique 2014/2015

EX 1 : 6 Pts

Sur le diagramme de Mollier, on trace le point 1 (160 N/cm2=16 bar , 250 °C) , et on lit le H1 puis
on cherche le point 2 qui correspond à l'intersection entre l'évolution isentropique S1=S2=cte (car la
transformation est supposée idéale) et l’isobare p2 = 2 N/cm2=0.2 bar .

On trouve : H1 = 2920 kj/kg et H2= 2200 kj/kg 0.5


1. Calculons le travail théorique :
1 2
Wth  H 2  H1  (c )
2
1 1
Wth   2200  2920  (80 2 ).10  3  720  3,2  716.8 kj / kg
2
2. Calculons le travail utile :
C’est le travail qui correspond à l’évolution non isentropique caractérisée par le rendement
hydraulique h=0.86
On a :
H  H 2'
h  1
H1  H 2
H 2'  H 1   h ( H 1  H 2 )
1
H 2'  2920 - 0 . 86 ( 2920 - 2200 ) = 2300,8 kj / kg
1 1
Wth  H 2'  H1  (c 2 )  2300  2920  (80) 2  10 3  616 kj / kg
2 2
Puisque (½)c2.10-3 est négligeable devant la chute thermique H 1-H2 on peut faire
directement.
Wu = Wth .ηh = 716,8  0.86 =  - 616,45 kj/kg 0.5
3. Le travail effectif prend en considération les pertes par frottement mécanique:

Weff = Wu .ηm = 616  0.96 = -591 kj/kg 0.5


4. Le rendement effectif :
Weff Wu  ηm Wth  ηh  ηm
ηeff = = = = ηh  ηm
Wth Wth Wth 0.5
ηeff = ηh  ηm = 0.86  0.96 = 0,8256
5. La consommation de la vapeur :
3600
c= kg / kwh
Weff 1
3600
c= = 6.07 kg / kwh
591
6. Débit massique de vapeur qm
Peff  Weff  qm
Peff 800
 qm    1,35 kg/s
Weff 591 1
qm  1.26  3600  4873 kg/h

EX 2 : 14 pts
(a) cycle thermodynamique
1

(b) ---------------------------------------------------------

On a pour une compression isentropique:


p1v1γ = p 2 v2γ = cte
Ce qui donne : 0.5

p 2  V1 
     8 1.4  18.37 et
P1  V2 
γ 1
 p2  γ 1.4 1
T2 = T1   = ( 300 )18.37  = 689 °k = 416 °C
 p1 
1.4
0.5

(c) -----------------------------------------------------------------------------------------------
La même chose pour la détente : p3 v3γ = p 4 v 4γ = cte
 1.4
p 4  V3  1
Ce qui donne :        0,0544 et 0.5
P3  V4  8
γ 1
T4  p4  γ
= 
T3  p3 

γ 1
 p4  γ 1.4  1
T4 = T3   = ( 1300 ) 0,054 1.4 = 566°k = 293°C 0.5
 p3 
(d) -----------------------------------------------------------------------------------------------

Le travail du compresseur :
Wc= Cp (T2 – T1) = 1 ( 689 – 300 ) = 389 kj/kg 0.5
Le travail de la turbine
Wt = Cp ( T4 – T3 ) = 1 ( 566 – 1300 ) = − 734 kj/kg < 0 car le fluide perd 0.5
d'énergie

énergie du compressseur Wc 389


Le rapport d'énergie = =  = 0,5299 53.3% 0.5
énergie de la turbine Wt 734
c.-à-d. que environ 53°/° du travail fourni par la turbine est servi pour fonctionner le
compresseur

(e) ---------------------------------------------------------------------------------------

Le rendement thermique du cycle


travail dsponible Wcy   0.5
η= =
chaleur dépensée Q23
le premier principe de la thermodynamique dit que dans un cycle fermé la somme algébrique
des quantités de chaleur et les travaux est égale à 0 .
( Wcy + Qcy ) = 0 ----> Wcy = - Qcy = - ( Q23 + Q41 )
= - [ (Cp(T3 – T2) + Cp(T1 – T4) ] 0.5
= - 1 (T3 – T2 + T1 – T4)
= - 1 (1300 – 689 + 300 – 566) = - 345 kj/kg
et Q23 = 1 ( 1300 – 689 ) = 611 kj/kg
donc le rendement vaut : 0.5
Wc  345 0.5
η= = = 0.564  56.4° / °
Q23 611
(f) -----------------------------------------------------------
La puissance de la TAG
d'abord il faut convertir le débit en kg/s
qm = 288000 x 1.29 /3600 = 103,2 kg/s 0.5
P = qm Wcycle
P = 103.2 x 345 = 35604 kw 0.5

35604x10 3
P= = 48375 ch
736 0.5
(g) tracé du cycle réel
---------------------------------------------------------------

(h) Le nouveau rendement


------------------------------------ T

ηth =
Wc'  Wc'  = Q23 + Q14 = C p  T3  T2  + C p  T1  T4 
Q23
2
Il faut calculer les nouvelles températures T2 et T4
T2S  T1
et on a le rendement de compression: ηc =
T2  T1
 T2S  T1  + T
-------> T2 = 1
ηc
 689  300 + 300 = 786°k
--------> T2 = 0.5
0.80
le rendement de la détente dans la turbine
T3  T4 S
ηt = ----> T4 = T3  ηt  T3  T4S 
T3  T4S
-------> T4 = 1300  0.851300  566 = 676°k 0.5

le nouveau travail disponible du cycle devient :


Wc'  = 11300  786 +1 300  676 = 138 kj / kg 0.5
et la nouvelle quantité de chaleur
Q23 = C p  T3  T2  = 11300  786 = 514 kj / kg 0.5
et le nouveau rendement thermique du cycle devient :
ηth =
Wc'  = 138 = 0.268 = 26.8° / °
Q23 514 0.5
Le rendement est diminué parce que les évolutions de compression et de détente sont
non isentropiques ce qui influe sur les performances de compresseur et de la
turbine. 0.5
(i)
Wcomp C p  T2  T1  786  300
= = = 0.823 = 82.3° / ° 0.5
Wturbine C p  T4  T3  676  1300
C.-à-d., le fonctionnement du compresseur prend 82°/° dans le cas réel au lieu de 61 °/° dans le cas
idéal de l'énergie de la turbine à cause des évolutions non isentropiques de la compression et de la
détente, ce qui nous pousse à trouver des moyens efficaces pour amélioré la TAG par exemple le

0.5
système de récupération.

EX2

1. L’énergie dégagée par le turboréacteur TR pour 1 Kg de gaz est donnée par la formule
suivante :
Q12  H 2  H1  
1 2
2
C2  C12  0.5

Q12
1

 C p  T2  T1   C 22  C12
2

Calculons d’abord T1, on a l’équation d’état des gaz parfaits
P P 68800 0.5
PV  mrT  P  rT   rT  T  T  240K  33C
 r 287  1

Q12  1 ( 480  273)  240  


1
2

5002  220 2 10  3 
Q12  513  100.8  614 kj / kg 0.5
La puissance dégagée par le TR c’est l’énergie fournie dans une seconde
Pd = qm . Q12 = qv . Q12 = 600 . 1 . 614 = 368400 kw 0.5
Tel que : qm = qv . 

2. Calculons la puissance propulsive Pp


Pp = q m
2

1 2
C 2  C12   Pp = 600.
1
2

5002  2202 10 3   0.5
Pp = 60480 kw

3. Calculons le rendement thermique


Puissance propulsive 60480
t    t  0.164  16.4 % 0.5
Puissance dépensée 368400

4. Maintenant l’observateur est à l’extérieur de l’avion, calculons la puissance utile pour la


propulsion
L C m
Pu  F  F .C1  m. .C1  .C1.C
t t t
Pu  qm .C1. C2  C1   0.5 0.5
Pu  600.220.(500  220).10 3  36960 kw
36960.103
Pu   50286 ch 0.5
735
5. Calculons le rendement propulsif
Puissance utile pour la propulsion qm .C1. C2  C1  0.5
p  
Puissance propulsive 1
qm C22  C12
2
 
2.C1
p 
C1  C2 0.5
2 x 220
p   0.61  61%
220  500

6. Calculons le rendement thermopropulsif (rendement globale)


Puissance utile pour la propulsion 0.5
 tp 
Puissance depensée
Puissance utile pour la propulsion Puissance propulsive 0.5
 tp  X
Puissance propulsive Puissance dépensée
 tp   p . t
0.5
 tp  0.61 . 0.164
 tp  0.10  10%