Vous êtes sur la page 1sur 37

Sommaire

Projet de développement d’une base de donnée

Gestion des dépenses et recettes d’une entreprise de


transport en commun comme la SNCF

Binôme
CHOUAIEB Mohamed Amine

KERVINIO Evan

Professeur responsable :

M. Beuzit

-1-
Sommaire

Sommaire

AVANT PROPOS ................................................................................................................................................. 5

PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA SOCIÉTÉ NATIONALE DES CHEMINS DE FER (SNCF) ..... 6

I- Introduction : ............................................................................................................................................... 6
II- Présentation de la Direction Centrale d’exploitation du Réseau Ferroviaire : ...................................... 6
III- La structure de la Zone Ouest : ............................................................................................................. 6
IV- Les dépenses de la Zone : Ouest ........................................................................................................... 7
1- L’entretien des installations fixes :................................................................................................................... 7
2- Les travaux d’investissements : ....................................................................................................................... 7
3- Budget :............................................................................................................................................................ 7
4- Dépenses générées par les prestations :............................................................................................................ 7
V- Les recettes de la Zone Ouest : ................................................................................................................... 8

ETUDE PRÉALABLE ......................................................................................................................................... 9

I- Introduction :..................................................................................................................................................... 9
II- Etude de l‘existant : ......................................................................................................................................... 9
III- Critique de l’existant : ................................................................................................................................. 11
IV-La solution proposée : ................................................................................................................................... 11

ETUDE DÉTAILLÉE......................................................................................................................................... 11

I- Présentation de la méthode MERISE :.......................................................................................................... 11


II- Le niveau conceptuel : ................................................................................................................................... 12
A-Modèle Conceptuel de Communication (MCC) : ................................................................................................. 12
1.Définition : ............................................................................................................................................................ 12
B-Modèle Conceptuel de traitement (MCT) : ........................................................................................................... 14
1.Définition : ............................................................................................................................................................ 14
2.Les différents modèles conceptuels de traitements : .............................................................................................. 14
C-Modèle Conceptuel de Données : MCD ............................................................................................................... 20
1.Définition : ............................................................................................................................................................ 20
2.Règles de gestion : ................................................................................................................................................. 20
3.Dictionnaire des données :..................................................................................................................................... 21
4.Graphe des dépendances fonctionnelles : .............................................................................................................. 22
4.Modèle entité-associations .................................................................................................................................... 23

-2-
Sommaire

III – Le niveau logique : ..................................................................................................................................... 24


A-Définition : ........................................................................................................................................................... 24
B-Schémas relationnels ............................................................................................................................................ 25
A-Fenêtre de Connexion :......................................................................................................................................... 26
B-Fenêtre du menu principal : ................................................................................................................................. 27
C-Fenêtre « A propos » : .......................................................................................................................................... 28
D-Fenêtre de Budget : .............................................................................................................................................. 29
E-Fenêtre de Dépense :............................................................................................................................................. 30
F-Fenêtre de Recette :............................................................................................................................................... 31
H-Etat liste dépense par nature avec bon de Commande .......................................................................................... 33
I-Etat Reçu de payement : ........................................................................................................................................ 34

L’INTERFACE UTILISATEUR ....................................................................................................................... 34

CONCLUSION GÉNÉRALE ............................................................................................................................ 35

MÉDIAGRAPHIE .............................................................................................................................................. 37

-3-
Avant propos

-4-
Avant propos

Avant propos
Les problématiques liées à l’urbanisme et au développement durable ne se limitent pas à l’enceinte des
agglomérations. Le développement des transports collectifs est une première étape dans la diminution de l’usage
de l’automobile qui constitue un enjeu important du développement durable.
La bonne gestion des entreprises de transports collectif est une condition sine qua non de leur
compétitivité et donc de l’efficacité de ce type de service. La SNCF en fait bien entendu partie.
C’est dans cette optique que nous avons choisi d’axer notre projet de développement de base de
données. Nous avons voulu approfondir plus particulièrement le coté gestion de l’entreprise. Vu la nécessité de
la disponibilité des différentes informations de manière cohérente et rapide nous avons choisi de réaliser une
base de donnée et une application exploitant cette base permettant de gérer les dépenses et recettes telle que la
SNCF.
Notre application concerne l’automatisation de Gestion des dépenses et des recettes. Elle comporte les
modules de gestion du bon de commande, d’établissement de facture, de gestion de recettes et de payement
contrat.
Ce rapport à pour but de présenter de façon claire les études préalables au développement de notre base
de données et les différentes étapes de la conception de celle-ci.
La première partie concerne une présentation générale de la Société Nationale de Chemins de Fer
(SNCF). La deuxième partie est relative à la description de notre sujet, elle comporte l’étude de l’existant, la
critique de l’existant et la solution proposée. La troisième partie est la partie de conception qui englobe les
différents modèles selon la méthodologie Merise. La quatrième et la dernière partie concernent l’environnement
et le bilan de la réalisation, dans cette partie se trouvent l’environnement matériel et logiciel ainsi que quelques
interfaces de notre application.

Remarque importante : La présentation et l’étude qui vont suivre, se veulent simplifiées et constitue
un modèle général de ce que peut être la gestion d’une entreprise dont l’activité principale est la gestion et
l’exploitation d’un réseau de transport en commun. Certaines caractéristiques de l’entreprise décrite peuvent être
erronées. Elles sont ici pour simplifier et modéliser le fonctionnement de l’entreprise et ainsi aboutir à une base
de données et une application plus lisible.

-5-
Présentation de la SNCF

Présentation succincte de la Société Nationale des


Chemins de Fer (SNCF)

I- Introduction :

La société Nationale des chemins de Fer (SNCF) est une entreprise à caractère industriel et commercial. Son
activité principale consiste à exploiter le réseau ferroviaire et de gérer les différents biens mis à sa disposition par
l’Etat sous formes de concession afin d’assurer le transport des voyageurs et des marchandises. Le transport
dans la SNCF doit être réalisé dans les bonnes conditions de qualité et de délais.

II- Présentation de la Direction Centrale d’exploitation


du Réseau Ferroviaire :

La direction Centrale d’exploitation du réseau ferroviaire a pour mission la préservation, la gestion et le


développement du domaine public ferroviaire (terrains, bâtiments, l’infrastructure et la superstructure
ferroviaire).
A cet effet, le réseau a été découpé en plusieurs zones qui assurent la gestion technique, administrative
et comptable du domaine et des installations sur leur parcours respectifs.
Nous nous intéresserons ici à la gestion comptable de la Zone Ouest englobant en particulier la ligne
Paris-Quimper et Paris-Brest qui passent toutes deux par Le Mans.

III-La structure de la Zone Ouest :

La Direction de la Zone Ouest s’occupe de l’entretien des installations et de l’infrastructure nécessaire pour
l’activité de deux autres unités de la société mère, l’unité de transport de voyageurs et l’unité de transport de
marchandises.
La direction de la Zone Ouest correspond aux régions de l’Ouest Français. Elle comporte une division
mouvement et gares, une division gestion et administratif et une division Technique.

-6-
Présentation de la SNCF
D’autre part, les Villes de Brest, Quimper et Rennes constituent des grandes unités chargées de
l’entretien et gestion d’une certaine zone. Les dépenses et recettes de la Zone sont effectuées par ces grandes
unités

IV- Les dépenses de la Zone Ouest

La zone engage des dépenses pour l’entretien des installations fixes et les travaux d’investissements.

1- L’entretien des installations fixes :


Qui consiste à assurer :
L’entretien programmé des voies de lignes et des voies de gares en Révision
Intégrale (RI) et Révision Réduite (RR).
L’entretien des bâtiments : entretien et aménagement des locaux, gares, logements, ateliers, magasins,
dépôts et divers travaux de peinture et de maçonnerie.
L’entretien des ouvrages d’art : construction des fossés maçonnés, aménagement, consolidation et
renforcement des ouvrages d’art.
L’entretien des équipements de signalisation et de télécommunications : entretien et réparation des
installations existantes.

2- Les travaux d’investissements :


Il s’agit principalement des travaux d’investissements en nouvelles infrastructures, travaux
d’investissements de renouvellement et de réparation effectués soit par des tiers pour le compte de l’entreprise.
Ces travaux sont programmés selon le budget alloué par la direction centrale.

3- Budget :
On distingue un budget d’exploitation et un budget d’investissement qui sont organisés par page. Ces pages
regroupent l’intitulé des prestations, chaque page comporte des lignes indiquant les unités concernées.

4- Dépenses générées par les prestations :

Ces frais sont générés par :


 La sous-traitance de la maintenance de la voie :
La zone soustraite les travaux d’entretien programmés des voies de gares en Révision
Intégrale (RI) et Révision Réduite (RR), des travaux des prestations fixes (travaux hors budget) et d’entretien en
voltige relevant de son parcours à la RFF (nous prendrons comme sous traitant des installations mobiles
l’antenne Réseaux Ferrés de France crée en 1997).

-7-
Présentation de la SNCF
 La sous-traitance de l’entretien des bâtiments et ouvrages d’art :
Il s’agit des travaux d’entretien de bâtiments et des ouvrages d’art, dans ce cas les travaux sont réalisés par
l’entrepreneur ayant soumis les offres les plus avantageuses selon un bon de commande élaboré par le chef
d‘unité en collaboration avec le personnel indiquant avec précision la nature de la prestation, son montant, les
délais de réalisation et enfin le mode de règlement avec les garanties requises.

V- Les recettes de la Zone Ouest :

La zone Ouest à l’instar des autres zones, doit assurer la gestion et la mise à profit de son domaine. A ce titre
elle peut louer des locaux à des particuliers (on parlera d’occupation temporaire, anciennes gares désaffectées
dans des petites villes ou autre), louer des locaux à usage commercial, autoriser des traversées (parcours
touristiques par exemple) ou conclure des arrêtés d’alignement.
L’ensemble des revenus générés par la gestion du domaine provient de la location des immeubles à
différents usages (particulier, bureau, usage commercial), de la vente de divers résidus ou des articles délaissés
après usage tels que les traverses en bois, des pénalités (infraction à la police des chemins de fer) .
Ce sont des recettes hors exploitation dans la mesure où les revenus sont générés par une activité ordinaire
n’ayant pas de relation directe avec le transport.
Les recettes hors exploitation de la Zone Ouest permettent de résorber en partie les dépenses de
fonctionnement de la zone (eau, électricité, frais de réparation des véhicules routiers, consommation du
carburant).

-8-
Etude préalable

Etude Préalable

I- Introduction :

Notre projet s’intitule « gestion de dépenses et de recettes » qui s’est déroulé au sein de la SNCF Zone
Ouest. Il concerne le service de gestion. Ce projet consiste à gérer les dépenses, suivre le budget et à gérer les
recettes.
Le budget englobe le budget d’exploitation et celui d’investissement. Le montant fixé doit respecter les
procédures réglementaires relatives au lancement de commandes.
L’ensemble des revenus générés par la gestion de recettes sont les recettes hors exploitation. Ces
recettes proviennent des locations commerciales, traversées, occupations temporaires et arrêtés d’alignements.

II- Etude de l‘existant :

L’étude de l’existant constitue la première étape d’un parcours de la conception jusqu’à la réalisation.
Elle vise à comprendre les fonctionnalités du projet.
Notre projet se compose par les modules suivants :

• Module Gestion des bons de commande


• Module Etablissement de facture
• Module Gestion des recettes
• Module Payement contrat

Fonctionnement du module gestion du bon de commande

Le chef d’une unité au sein de la Zone Ouest exprime sa demande d’achat ou de réalisation d’une
prestation donnée soit par menu dépenses si le montant d’achat est inférieur à 100 € et le règlement est en
espèces, soit par bon de commande si le montant est supérieur à 100 €.

L’engagement d’une action par bon de commande passe par les étapes suivantes :
Le chef d’unité va consulter les fournisseurs et fixer le délai de la remise des offres puis il va examiner les offres
financièrement et techniquement, le fournisseur le plus compétitif sera choisi pour réaliser la prestation. Le

-9-
Etude préalable
gestionnaire établit un bon de commande, vérifie le budget, donne un numéro d’ordre et l’enregistre dans le
registre des commandes.

On distingue alors deux cas :


1er cas : Si le montant du bon de commande est supérieur à 5000€.
La division de gestion va transmettre le bon de commande au Département d’Audit Interne et Contrôle
réglementaire (DAIC) pour faire son contrôle. Ce bon de commande est retourné à la division de gestion pour le
vérifier. Une copie du bon de commande va être adressée au fournisseur pour exécuter des travaux, et une autre
copie est utilisée pour constituer le dossier de bon de commande.

2eme cas : Si le montant de bon de commande est inférieur à 5000 €.


Une copie de bon de commande signée par les responsables hiérarchiques (chef d’unité ou chef de la Zone) va
être adressé au fournisseur pour la réalisation de prestations.

Fonctionnement du module établissement de Facture

• Le fournisseur élabore la facture, qui va être adressé au chef d’unité. Ce dernier va contrôler les différents
travaux effectués.
• Le gestionnaire étudie la facture et le dossier de bon de commande et adresse ce dossier au DAIC pour son
contrôle et pour son paiement auprès de la direction financière.

Fonctionnement du module gestion de recettes

Les différentes recettes proviennent des locations commerciales, traversées, occupations temporaires et
arrêtés d’alignements. A fin d’aboutir au calcul de la recette de la division gestion, il faut passer par les étapes
suivantes (dans le cas de la location de bâtiment):

• La division gestion fait une annonce pour le local.


• Le locataire envoi sa demande à la division gestion qui va l’envoyer à l’Unité d’Exploitation des
Immobiliers (UEI).
• L’UEI choisit la meilleure demande et adresse un contrat au locataire qui va l’enregistrer auprès de
recette financière.

Fonctionnement du module payement contrat

Le locataire présente le contrat et le payement à la division de gestion qui va l’enregistrer, vérifier la date de
payement et envoyer le reçu de payement à l’UEI, si la date de payement est non respectée, une pénalité est
adressée au locataire.

- 10 -
Etude préalable

III- Critique de l’existant :


L’étude précédente le montre très bien, la division de gestion de SNCF Zone Ouest possède un système
d’information caractérisé par une lourdeur de circulation des documents. La consultation des factures, des bons
de commandes et des contrats sur des supports papier nécessite un temps très long. Le nombre important de
formalités administratives et l’ajout des informations à la main multiplie les risques d’incorrections et
d’incohérences.
De plus l’absence d’un système de contrôle et de suivi budgétaire, d’engagement et de payement peut
entrainer le dépassement de l’enveloppe budgétaire allouée.

IV-La solution proposée :


Il s’agit de réaliser une application de gestion de dépenses et de recettes. En utilisant une base de
données contenant les différentes informations utiles, élaborer un ensemble de formulaires pour la consultation
de ces informations et élaborer un ensemble d’états qui permettent l’édition des résultats fournis par cette
application. Cette solution permettra de s’assurer de la cohérence des données, de faciliter l’accès aux
informations et de gagner en temps de recherche car les informations seront toujours disponibles et consultable
depuis n’importe quel ordinateur.

Etude détaillée

I- Présentation de la méthode MERISE :


( Méthode d’Etude et de Réalisation Informatique pour les Systèmes d’Entreprise )

Méthode d'analyse et de conception d'un système d'information qui vise à remplacer un système manuel
d'une organisation par un système automatisé du traitement de l'information. Cette méthode a pour but, dans un
premier temps de démontrer les éventuels problèmes du système en place et, dans un second temps, d'apporter
des améliorations au système.
MERISE autorise la modélisation des données parallèlement à celle des traitements, c’est-à-dire qu’il y
a concours d’une approche orientée donnée et d’une autre orientée traitements.
Elle contient quatre niveaux d’abstraction:

- 11 -
Interface utilisateur
Niveau Conceptuel : exprime les choix fondamentaux de gestion ( recherche des éléments stables
indépendamment des moyens à mettent en œuvre, de leur contraintes et leurs organisations).

Niveau Organisationnel : exprime les choix d’organisation deux ressources humaines et matérielles, à
travers la définition de sites et de postes de travail.

Niveau Logique : exprime les choix de moyens et de ressources informatiques, en faisant abstraction de
leurs caractéristiques techniques précises.

Niveau Physique : traduit les choix techniques et la prise en compte de leurs spécificités.

A chaque niveau d’abstraction et pour le volet traitement, le système d’information sera représenté par un
modèle.

II- Le niveau conceptuel :

A-Modèle Conceptuel de Communication (MCC) :

1.Définition :
Le Modèle Conceptuel de Communication permet de représenter les flux échangés entre les domaines
d’activité d’une entreprise ou entre les activités d’un domaine d’étude.
Ce modèle conceptuel facilite la compréhension du sujet, étudie et donne un point de départ et d’arrivée
aux flux d’informations échangées. Dans ce diagramme la représentation standard est la suivante :
• Les acteurs internes sont représentés par des ellipses.
• Les acteurs externes sont représentés par des ellipses en pointillés.
• Les flux d’information sont représentés par des flèches dont l’orientation désigne le sens du flux
d’information.
2.modèle

- 12 -
Interface utilisateur

La liste des flux permet de mieux visualiser


Numéro Nom Emetteur récepteur
1 Cahier des charges Chef d’unité Fournisseur
2 Offre de fournisseur Fournisseur Chef d’unité

- 13 -
Interface utilisateur
3 Bon de commande Chef d’unité Division de gestion
4 Bon de commande Division de gestion DAIC
enregistré
5 Bon de commande DAIC Division de gestion
contrôlé
6 Bon de commande Division de gestion Fournisseur
contrôlé
7 Facture Fournisseur Chef d’unité
8 Facture signée Chef d’unité Division de gestion
9 Bon de commande & Division de gestion DAIC
Facture enregistrés
10 Facture enregistrée Division de gestion Fournisseur
1’ Annonce Division de gestion Locataire
2’ Demande locataire Locataire Division de gestion
3’ Demande vérifiée Division de gestion UEI
4’ Contrat UEI Division de gestion
5’ Contrat Division de gestion Locataire
6’ Contrat enregistré Locataire Division de gestion
7’ Payement Locataire Division de gestion
8’ Reçu de payement Division de gestion UEI

B-Modèle Conceptuel de traitement (MCT) :

1.Définition :
Le Modèle Conceptuel de traitement constitue la partie dynamique du système d’information. Il décrit
les actions à exécuter sur les données afin d’obtenir les résultats attendus par l’entreprise. Les traitements ne sont
en fait que la traduction en actions des règles de gestion qui composent l’activité de l’entreprise.
Le processus constitue un sous-ensemble de l’activité de l’entreprise dont les points d’entrée et de sortie sont
stables et indépendants des choix d’organisation.

2.Les différents modèles conceptuels de traitements :


Notre application se compose par les processus suivants :
• Processus : Gestion de bons de commande
• Processus : Etablissement facture
• Processus : Gestion de recettes
• Processus : Payement contrat
- 14 -
Interface utilisateur

Processus : Gestion du bon de commande


Le fournisseur présente son offre au chef d’unité qui va la vérifier et l’envoyer à la division de gestion,
cette dernière va établir le Bon de Commande relatif à cette offre et l’enregistre. La division de gestion va
envoyer le bon de commande enregistré au DAIC pour le contrôler, si ce bon de commande est accepté, il va être
envoyer à la division de gestion pour vérifier le cachet et l’envoyer au fournisseur ; sinon ce bon de commande
va être rejeté.

- 15 -
Interface utilisateur
Fournisseur

L'offre

Dépouillement de l'offre
Vérifier le Nom de fournisseur
Vérifier le montant

Refusé Accepté

Offre refusé
L'offre accepté
(a) Délai
(b)

&
Etablissement BC
Enregistrer libellé BC
Enregistrer libellé budget
Enregistrer le montant du BC
Enregistrer le nom du fournisseur
Enregistrer la date du BC

Toujours

B C enregistré
DAIC

BC contrôlé
BC rejeté

Vérifier BC
Vérifier le cachet de DAIC
Suppression BC
Toujours
Toujours

BC accepté

BC supprimé

- 16 -
Interface utilisateur
Processus : Etablissement facture

Le fournisseur présente sa facture à la division de gestion qui va la vérifier. Si la facture est relative au
menu dépense, la division de gestion va l’enregistrer, sinon elle consulte le bon de commande relatif à cette
facture et le vérifie et enregistre ensuite la facture qui va être envoyée avec le bon de commande au DAIC.

Fournisseur

Facture

Enregistrer Facture
! ok=
Vérifier la nature de la facture
Vérifier l'immatriculation fiscale de fournisseur Facture<>menu
Verifier Montant
Consulter BC relatif à la facture
Vérifier BC
Enregistrer Facture
! ok
Toujours

Facture enregistrée
Bon de commande vérifié

DAIC

- 17 -
Interface utilisateur

Processus : Gestion de recettes

Le locataire présente sa demande de location à la division de gestion qui va la vérifier et l’envoyer à


l’Unité d’Exploitation d’Immobiliers « UEI ». Cette dernière va établir le contrat relatif à cette demande, le
contrat va être enregistré.

Loc atai re

D em ande de l oc a ti on

V éri fi er dem ande

T ouj ours

D em ande V éri fi ée

U EI

C ontrat

E nregi s trer c ontra t

T ouj ours

C ontrat enregi s tré

- 18 -
Interface utilisateur

Processus : Payement Contrat

Le locataire présente le contrat et le payement à la division de gestion. La division de gestion enregistre


le payement du locataire en vérifiant sa date, s’il y a dépassement de délais une pénalité est adressée au locataire.
Un reçu de payement est édité et adressé au UEI.

Loc ataire

payement Contrat Date de payement


(c ) (a) (b)

&
E tudier payement
E nregis trer payement dans le c on trat
V érifier date de payement
E diter reç u de payement

! OK T oujours

P énalité

Contrat réglé Réç u de payement

UEI

- 19 -
Interface utilisateur

C-Modèle Conceptuel de Données : MCD

1.Définition :

Un Modèle Conceptuel de Données est la formalisation de la structure et de la signification des


informations décrivant des objets et des associations d'intérêt dans le domaine étudié (en faisant abstraction des
solutions et contraintes techniques informatiques d'implantation) en base de données.

Un MCD est exprimé en entité-association qui comporte les concepts basiques suivants :

• Entité : modélisation d’un objet d’intérêt (en termes de gestion) pour l’utilisateur,
• association : modélisation d’une association entre deux ou plusieurs entités
• Cardinalités : modélisation des participations mini et maxi d’une entité à une relation

2.Règles de gestion :

Les règles suivantes précisent les contraintes qui doivent être respectées par le MCD.

RG1 : Une unité peut avoir une ou plusieurs dépenses et une ou plusieurs recettes.
RG2 : Une dépense est affectée à un seul budget.
RG3 : Une dépense est relative à une ou plusieurs factures.
RG4 : Une dépense peut être soit un bon de commande, soit un menu dépense soit consommation de
l’énergie.
RG5 : Une recette peut être soit une occupation temporelle, soit une traversée, soit un arrêté d’alignement, soit
un local commercial.
RG6 : Une recette est relative à zéro ou plusieurs contrats.
RG7 : Un fournisseur concerne une ou plusieurs factures.
RG8 : Une ligne est relative à une seule page, une page appartient à un seul budget, et n’a pas d’existence
propre.
RG9 : Une recette est composée d’une ou plusieurs ligne.
RG10 : Un contrat concerne un seul locataire.
RG11 : Un locataire peut louer un ou plusieurs locaux commerciaux.
RG12 : Un bon de commande est relatif à un seul fournisseur.
RG13 : Un fournisseur peut recevoir un ou plusieurs bons de commande.
- 20 -
Interface utilisateur

3.Dictionnaire des données :

Numéro Code Désignation Type de données


1 Adresse_Frs Adresse de fournisseur Alphabétique
2 Bénéficiaire Bénéficiaire Alphabétique
3 Code_B Nature de budget Numérique
4 Code_Frs Code de fournisseur Alphabétique
5 Code_U Code d’unité Numérique
6 Date_Cont Date de contrat Date
7 Date_D Date de dépense Date
8 Date_Fact Date de facture Date
9 Date_R Date de recette Date
10 Fax_Frs Fax de fournisseur Alphabétique
11 Intervalle_PK Intervalle de point kilométrique Numérique
12 Libellé_Cont Libellé de contrat Alphabétique
13 Libellé_D Libellé de dépense Alphabétique
14 Montant_B Montant de budget Monnaie
15 Montant_Cont Montant contrat Monnaie
16 Montant_D Montant de dépense Monnaie
17 Montant_Fact Montant Facture Monnaie
18 Montant_L Montant de ligne Monnaie
19 Nature_B Nature de budget Alphabétique
20 Nature_D Nature de dépense Alphabétique
21 Nom_Frs Nom de fournisseur Alphabétique
22 Nom_Loc Nom de locataire Alphabétique
23 Nom_U Nom d’unité Alphabétique
24 Num_Cont Numéro de contrat Numérique
25 Num_D Numéro de dépense Numérique
27 Num_Fact Numéro de facture Numérique
28 Num_L Numéro de ligne Numérique

- 21 -
Interface utilisateur
29 Num_Loc Numéro de locataire Numérique
31 Num_Ordre Numéro d’ordre de la recette Numérique
32 Num_P Numéro de page Numérique
33 Occupant Nom occupant Alphabétique
34 Permissionnaire Permissionnaire Alphabétique
35 Prénom_Frs Prénom de fourniseur Alphabétique
36 Prénom_Loc Prénom de locataire Alphabétique
37 Superficie Superficie Numérique
38 Superficie_L Superficie de local commercial Numérique
39 Tel_Frs Téléphone de fournisseur Numérique
40 Tél_Loc Téléphone de locataire Numérique
41 Titre_Fact Titre de facture Alphabétique
42 Type_Trav Type de traversée Alphabétique

4.Graphe des dépendances fonctionnelles :

En examinant les données du problème, on détermine les dépendances entre attributs.

- 22 -
Interface utilisateur

On remarque que les attributs dans les bulles vertes deviendront par la suite des tables dans la base de données.

4.Modèle entité-associations

Il suffit de traduire le graphe des dépendances fonctionnelles. Les rubriques sources du graphe deviennent
des clés primaires de tables. Dans le même temps, on détermine les cardinalités à partir des règles définies au
3.b.
(Par exemple : « une unité peut avoir une ou plusieurs dépenses » d’où une cardinalité min. de1 et une cardinalité
max. de n).

- 23 -
Interface utilisateur

On remarque qu’aux tables définies par les rubriques sources du graphe des DF s’ajoutent 4 tables
correspondant aux différentes sources de recette. Elles ont toutes une relation de cardinalité 1,1 avec la table
« recette » (en effet, une recette donnée correspond à une occupation temporelle et une seule et vice versa ; et il
en va de même pour les autres sources de recette).

III – Le niveau logique :


A-Définition :

Le modèle logique est une image du modèle conceptuel de données intégrant les choix d’organisation
des données (modèle réseau, modèle hiérarchique ou modèle relationnel). On s’intéresse au modèle relationnel
- 24 -
Interface utilisateur
pour implémenter une base de données relationnelle. En respectant les règles de traduction du modèle conceptuel
en modèle logique, on obtient un ensemble de schémas relationnels.
Il faut ensuite normaliser ces schémas suivant la troisième forme normale. C'est-à-dire que les seules
dépendances fonctionnelles existantes entre les attributs de la relation ont obligatoirement pour source la clé
toute entière.
Nous n’allons pas détailler la normalisation de toutes les relations mais l’expliquer sur un exemple. Il
faut remarquer que, la plupart du temps, si la traduction du modèle conceptuel est faite correctement, les
relations obtenues sont déjà en troisième forme normale.

Prenons la relation : Ligne(Num_L,Montant_L,Num_P,Code_B,Num_D)


dont la clé est (Num_L,Num_P,code_B)

Etudions les dépendances fonctionnelles entre ses attributs :


(Num_L,Num_P,code_B) →montant_L
(Num_L,Num_P,code_B) → Num_D
(c’est la clé donc rien d’anormal)
Mais,

(Num_L,Num_P) montant_L ; (Num_P,code_B) montant_L ;


Et de le même façon, aucune partie de la clé (qui n’est pas le clé) n’est source de DF et ni montant_L et ni
num_D ne sont source de DF.
Ceci correspond bien aux caractéristique de la troisième forme normale.

B-Schémas relationnels

Unité (Code_U , Nom_U)


Budget (Code_B, Nature_B , Montant_B)
Page (Num_P, Code_B)
Ligne (Num_L, Montant_L, Num_P, Code_B, Num_D)
Dépense (Num_D, Libellé_D, Montant_D, Date_D, Nature_D, Code_U)
Facture ( Num_Fact, Date_Fact, Titre_Fact, Num_D, Code_Frs)
Fournisseur (Code_Frs, Num_Frs, Prénom_Frs, Adresse_Frs, Tel_Frs, Fax_Frs)
Recette (Num_Ordre, Date_R, Intervalle_PK, Code_U)
Ligne_R (Num_LR, Num_Ordre)
Occupation temporelle (Num_ordre, Occupant, Superficie)

- 25 -
Interface utilisateur
Traversée (Num_ordre, Permissionnaire, Type_Trav)
Arrêté d’alignement (Num_ordre, Bénéficiaire)
Local commercial (Num_ordre, Superficie_L)
Contrat (Num_Cont, Libellé_Cont, Date_Cont, Mon Num_Loc , Num_Ordre)
Locataire ( Num_Loc, Nom_Loc, Prénom_Loc, Tel_Loc)

Il resta plus qu’à entrer ces tables sur Windows Access et à implémenter les données.

Interface utilisateur

Programme Visual Basic :


Le programme de gestion de la base de donnée et de prise de décision à été réaliser sous visual
basic 6.0 avec la mise en place d’interface utilisant les concepteurs pour ce connecter à la base de
donnée (.mdb) et pour afficher les différents états. D’un autre coté certains contrôle activex on été
mit à contribution comme les contrôles data ou dbgrids pour travailler efficacement sur les tables et
les requetes de la base de donnée « SNCF.mdb »

A-Fenêtre de Connexion :
Cette fenêtre permet de protéger l’accès à notre application par la spécification d’un mot de passe

- 26 -
Interface utilisateur
Figure 1 : Fenêtre de Connexion

B-Fenêtre du menu principal :


Après la validation du mot de passe la fenêtre contient quatre menus qui sont :
Un menu « Gestion » qui contient les sous-menus Budget, Dépense, Facture, Fournisseur, Recette,
Contrat, Locataire.

Un menu « Edition » contient les sous menus liste de dépenses par nature, liste de facture par nature et
numéro, liste de recettes par type, liste de bon de commandes par fournisseur et par budget, reçu de payement.

Figure 2: Fenêtre de menu principale

- 27 -
Interface utilisateur

C-Fenêtre « A propos » :

Figure 3: Fenêtre A propos

- 28 -
Interface utilisateur

D-Fenêtre de Budget :
Cette fenêtre contient toutes les informations concernant le budget.

Figure 4: Fenêtre de Budget


- 29 -
Interface utilisateur

E-Fenêtre de Dépense :

Figure 5: Fenêtre de Dépense

- 30 -
Interface utilisateur

F-Fenêtre de Recette :

Figure 6: Fenêtre de Recette

- 31 -
Interface utilisateur

G-Fenêtre de Contrat

Figure 7: Fenêtre de Contrat

- 32 -
Interface utilisateur

H-Etat liste dépense par nature avec bon de Commande

Figure 9: Etat liste dépenses par nature

- 33 -
Interface utilisateur

I-Etat Reçu de payement :

Figure 10 : Etat de reçu de payement

L’interface Visual Basic permet donc l’édition des données de manière très lisible.

- 34 -
Conclusion Générale

Conclusion Générale

Contrairement à bon nombre de nos camarades, nous n’avons pas choisi, pour notre projet de
développement d’une base de données, une application en relation directe avec le domaine du génie urbain.
Cependant, les entreprises de transport en commun telles que la SNCF constituent les seules alternatives
efficaces à l’utilisation de l’automobile, elles s’inscrivent donc parfaitement dans les problématiques
d’urbanisme et de développement durable. Optimiser la gestion d’une entreprise comme la SNCF constitue donc
un enjeu important.
Bien que de portée assez générale (pour ce qui est de la précision des flux d’informations et des
données) et simplifiées, notre base de données et l’application l’exploitant permettent néanmoins un gain en
termes de temps de traitement et de circulation des informations, et en termes de correction et de cohérences de
celles-ci.
Un tel projet appelle des améliorations. En effet, il est possible d’y ajouter un module de gestion des
stocks (afin de l’adapter à des entreprises de production par exemple), ou encore gérer les droits de connections
et d’accessibilité aux données suivant les utilisateurs.

- 35 -
Média graphie

Résumé

Une alternative viable à l’automobile ne peut se faire qu’avec des entreprises de transport en commun
compétitives.
Notre projet consiste au développement d’une base de données et d’une application l’exploitant
permettant d’automatiser la circulation des informations nécessaires à la gestion des dépenses et des recettes
d’une entreprise telle que la SNCF. Il comprend un module gestion des bons de commande, un module de
gestion des factures, un module de gestion des recettes et un module de payement de contrat.
La méthode Merise permet, en constituant les modèles conceptuel, organisationnel et logique du
problème, de définir les flux d’informations qui mettent en relation les différents acteurs afin de structurer la
base donnée et l’application qui lui est associée.
Notre de base de données comporte 15 tables normalisées et implémentées grâce au logiciel Windows
Access. L’application interface développée sous Visual Basic, permet de visualiser toutes les informations de la
base de données et d’éditer des feuilles d’état comme les bons de commandes, les reçus de payement, les états de
recettes et de budget.

Abstract

Without efficient transit operators’ societies, we won’t be able to live without cars.
In this project, we developed a database and software in order to improve the move of information which are
necessary for expenditure and recipe management of a society like SNCF.
Thanks to the Merise method and with creating conceptual, organizational and logic models, we can precise
information move and the relationship between people in the society.
Our database has got 15 normalized relations implemented thanks to Windows Access. The interface
programmed with Visual Basic allows the visualization of each data of the base and the edition of necessary
papers.

- 36 -
Média graphie

Mots clés

Gestion , Dépenses, Recettes, Sncf, Contrat, Bon de commande

Keywords
Management, expenditure, recipes, Sncf, Contract, orders

Médiagraphie
Sites :
[S1] : www.code-source.com
[S2] : www.developper.com
[S3] : www.commentçamache.com

Ouvrages :
Ingénierie des systèmes d’information Merise
Deuxième génération,
Dominique Nancy, Bernard Espinasse
Sybes, 1396.
ISBN2- 7361-2209-7
Les bases du développement
Abberrahmane Fadil
S.A.2004
Ellipses Editions Marketing
ISBN2-7298-1762X
Interfaces ,Programmation, ADO ,COM,SQL
Gérard Doens
Dunop Paris,2003
ISBN210007096

- 37 -