Vous êtes sur la page 1sur 25

Réacteurs chimiques idéaux

Génie agroalimentaire : Semestre 4 (2015/2016)

Chapitre I
Notions fondamentales et définitions
I- Réactions et réacteurs chimiques
1- Classement des réactions chimiques
Diverses caractéristiques des réactions chimiques
sont utilisées pour leur classement.
On distingue par exemple les réactions :
Elémentaires et complexes.
Réversibles et irréversibles.
A stœchiométrie unique et à stœchiométrie
multiple.
 Exothermiques et endothermiques.
Homogènes et hétérogènes.

2- Réacteurs chimiques :
On appelle réacteur chimique, tout appareillage
dans lequel a lieu une transformation
chimique, soit pour l’étudier, soit pour l’utiliser
à la production de substances nouvelles. Le
choix d’un type de réacteur est lié à la nature de
la réaction qu’on désire y produire.
Les réacteurs peuvent être classés en deux
grandes catégories :
Réacteurs fermés dans lesquels il n’y a aucun
échange de matière avec le milieu extérieur.
Réacteurs continus dans lesquels le mélange
réactionnel entre et sort en permanence.
II- Notions importantes au calcul des
réacteurs chimiques
1- Description du système réactionnel
ν1 A1 + ν2 A2 → ν3 A3 + ν4 A4
P,T A1 A2 A3 A4 Cj ou nj
Inerte (I)

Pour cette réaction chimique faisant


intervenant j constituants actifs (réactifs et
produits) appelés Aj, l’équation
stœchiométrique s’écrit donc :  νj Aj = 0

Système fermé
Dans un système fermé homogène de
volume V, la composition est repérée
par : nj (actifs: Réactifs ; Produits) et
nI (Inerte).
 Etat initial (Etat Référence) : t=0
n0(total) = n0 + nI =  nj0 + nI
 A un instant t  0
n(total) = nj + nI
Aj ; I Taux d’inerte = nI/ nj0
Paramètres d’avancement d’une
réaction chimique
Soit la réaction chimique :
ν1 A1 + ν2 A2 →ν3 A3 + ν4 A4
On définit l’avancement molaire x :

Avancement généralisé χ
Taux de conversion Xj
On définit le taux de conversion Xj
par rapport au réactif clé ou limitant

Rendement et sélectivité
Rendement ρ : donne le pourcentage de moles
d’un produit recherché Pj par rapport au réactif
considéré Aj:

Sélectivité S : correspond au pourcentage de


moles du produit recherché Pj par rapport à la
quantité de moles transformées du réactif
considéré Aj :
Système ouvert (continu)
Pour un système ouvert (ROPA ou RP)
les grandeurs instantanées suivantes
sont utilisées :
 le débit volumique Q (m3/s).
 les flux molaires des actifs Fj (mole/s)
et d’ inerte FI (mole/s)
Entrée Sortie
QE ; FjE ; FI ; PE ;TE QS ; Fjs ; FI ; PS ; TS

Taux d’inerte : I = FI/F0 = FI/∑Fj0

Paramètres d’avancement
ν1 A1 + ν2 A2 →ν3 A3 + ν4 A4
Taux de conversion

Dilatations chimique (α ) et physique (β)


3- Vitesse de réaction chimique
La vitesse d’une réaction chimique :
quantité de matière transformée par unité de
temps et de volume.

Expression habituelle de la vitesse d’une


réaction : loi de vitesse

Vitesse de transformation chimique (Rj)


d’un constituant j :
Rj : la vitesse de transformation
chimique du constituant j par unité de
temps et par unité de volume :

Si νj > 0  Rj > 0  Production


Si νj < 0  Rj < 0  Consommation
Rj = νj r ; r > 0 (r : toujours positive)
Réactions chimiques
Stœchiométries multiples
(successives ; concurrentes)
CHAPITRE II
Etude des réacteurs
idéaux isothermes
Elaboration des équations
Réacteurs chimiques idéaux
Réacteur fermé agité (RFA)
Réacteur ouvert parfaitement agité (ROPA)
Réacteur piston (RP)

Introduction
L’étude d’une réaction chimique
consiste à faire des calculs appelés
bilans qui nous renseignent sur la
rentabilité de l’opération :
 Taux de conversion
 Température du travail
 Volume nécessaire du réacteur
Il faut choisir le réacteur nécessitant le
plus petit volume et donnant la
meilleure conversion .
I- Formulation générale des
équations de bilan de matière :
Rj

Flux entrant Flux sortant


FjE dV FjS
Réacteur de volume V
Bilan de matière en Aj :
Entrée = Sortie + Consommation + Accumulation
Entrée + Production = Sortie + Accumulation

Bilan de matière
II- Réacteur fermé agité
C’est un appareil simple , convenant au
traitement de petites quantités de produits
couteux, ou à des travaux de recherche et de
mise au point. Son fonctionnement
discontinu est assez couteux.
Le réacteur reçoit une charge initiale de
réactifs. Pendant la réaction , il n’y a pas
d’échange de matière avec l’extérieur. Les
produits sont extraits en fin d’opération. Le
fonctionnement est discontinu (régime
transitoire).

1- Equation fondamentale

FjE = FjS = 0
Rj constante dans l’espace.
Cj constante dans l’espace.
Pour une réaction simple

Réaction simple (A→B) en phase liquide


V ≈ V0 et CA0= nA0/V0

35
30 CA0/r
25
20
15
10
5
0 XA
0 0,2 0,4 0,6 0,8 1
Pour une réaction simple

2- Exemples d’applications
a-Réactions simples : A→ B
r = k CA ; β = 1 ; α = 0
Chercher l’expression du taux de
conversion XA en fonction du temps.

b-Réactions successives en phase liquide:


A→ B→ C
r1 = k1 CA ; r2 = k2 CB ;(milieu indilatable)
Chercher χ1 et χ2 en fonction du temps
III- Réacteurs ouverts (ROPA et RP):
Réacteur en régime permanent
Ce régime ne s’applique qu’aux réacteurs ouverts.
Tous les paramètres sont stationnaires , la variable
temps disparait. On dit aussi que le réacteur
fonctionne en continu. C’est le régime le plus
intéressant dans la pratique industrielle.
Selon le degré de mélange interne des réactifs et des
produits au cours d’une réaction chimique, il existe
deux cas limites :
 le réacteur parfaitement agité
Le réacteur à écoulement piston

Réacteurs ouverts
Réacteur Ouvert Parfaitement Agité

Réacteur Piston
1- Réacteur ouvert parfaitement agité
(ROPA ou CSTR)
Ce réacteur se caractérise par une composition et une
température du mélange réactionnel parfaitement
uniformes dans tout son volume VR.
Il y’a un changement immédiat de la concentration du
réactif dès l’entrée dans le réacteur, celle-ci passant de sa
valeur d’entée à sa valeur de sortie : Cj = Cj,S

Fj,E ; Cj,E ; χE
QE ; TE
Cj ; χ ; T Fj,S; Cj,S ; χS
QS ; TS

Temps de passage τ
Il est défini par le rapport entre le
volume du mélange réactionnel et
le débit volumique de référence
(entrée) :

C’est le temps mis pour traiter un


volume de réactifs égal au volume
du réacteur.
Bilan de matière (ROPA))

Bilan de matière (ROPA))


Exemples d’applications
a- Réaction simple en phase liquide
dans un réacteur ROPA:
Pour un temps de passage de
1h, déterminer la conversion de A et
la concentration en B à la sortie
obtenues en régime stationnaire
lorsque la réaction en phase liquide
(A→ B ) a lieu.
On donne :
r = k CA ; k = 1 h-1 ; CAO = 1 M

b- Réactions successives
Réactions successives en phase
liquide : A→ B→ C
r1 = k1 CA ; r2 = k2 CB

Chercher χ1 et χ2 en fonction du
temps de passage τ .
2- Réacteur en écoulement piston
(RP ou PFR) :
Qo ; Fj,E ; Cj,E ; χE

Q ; Fj,S ; Cj,S ; χS

• Dans cette tranche de faible épaisseur (volume


dV) , on peut supposer Cj et Rj uniformes .

Bilan de matière dans un élément dV

Fj Fj + dFj

Fj + Rj dV = Fj + dFj
Rj dV = dFj  Rj = dFj/dV
a- Réaction simple

b- Réactions simultanées
A→B →C
Exemple d’application
Réaction simple en phase liquide
dans un réacteur piston
Pour un temps de passage de
1h, déterminer la conversion de A et
la concentration en B à la sortie
obtenues en régime stationnaire
lorsque la réaction en phase liquide
(A→ B ) a lieu.
r = k CA ; k = 1 h-1 ; CAO = 1 M
CHAPITRE III
Comparaison des réacteurs ouverts
parfaitement agité et piston
L’objectif est de choisir le réacteur ou l’arrangement de réacteurs le
mieux adapté à des transformations mises en œuvre à température
constante. Pour ces transformations le critère de choix est le coût à
payer pour obtenir la conversion désirée du réactif clé. Le calcul des
coûts d’investissement et des coûts opératoires étant évidement
complexe, le critère de choix ici est plus modestement la taille du
réacteur.
La première partie sera consacrée à la comparaison des réacteurs
idéaux pour des réactions simples d’ordre n .
La seconde partie montre l’avantage qui peut être tiré de
l’association de réacteurs du mémé type( exemple : les cascades de
réacteurs ouverts parfaitement agités).

1- Comparaison des réacteurs idéaux


1-1- Réacteur fermé agité et réacteur piston :
A→ B (ordre n =1)
Les équations caractéristiques de ces deux
réacteurs son identiques (XA=1- e-kt pour RFA) et
(XA(RP) =1- e-kτ pour RP): la même conversion
d’un réactif demande le même temps de séjour.
Toutes fois, pour le réacteur fermé agité il faut
tenir compte des périodes d’ arrêt nécessaires
pour le remplissage, le vidange et le
nettoyage, ces opérations très couteuses en main
d’ouvre étant souvent polluantes. C’est pourquoi
dans les procédés importants le réacteur piston
est très généralement préféré. Quant au réacteur
fermé il est réservé à la synthèse de petites
quantités de produits très couteux.
1-2- Réacteurs continus idéaux (ROPA et RP)
A→ B (ordre n =1)
Le rapport des tailles des réacteurs ROPA
et RP nécessaires à la conversion souhaitée
du réactif clé dépend de cette conversion, de
l’équation cinétique de réaction est des
quantités relatives des réactifs (A+B→ Pr).
 Réaction d’ordre n =0 : r = k
τ(ROPA) = (CA0 XA)/k et τ(RP)=(CA0 XA)/k
Donc : τ(ROPA) / τ(RP) = 1 ( même
efficacité)

1-2- Réacteurs continus idéaux (ROPA et RP)


Réaction d’ordre n =1 : r = k CA

τ(ROPA) = XA/[k (1-XA)]


τ(RP) = -(1/k) [Ln(1-XA)]

τ(ROPA)/τ(RP)=-XA/[(1-XA)*Ln(1-XA)]
Conclusion : Lorsque XA croit, l’ efficacité du RP
devient plus importante.
XA 0,1 0,5 0,9 0,99

τ(ROPA)/τ(RP) 1,05 1,44 3,9 21,5


Comparaison graphique
Réaction d’ordre n : r = k CnA (n :positif)
35
CA0/r
30
25
20
15
10
5
XA
0
0 0,2 0,4 0,6 0,8 1

N réacteurs ROPA en série


Pour le réacteur chimique i , écrivons le
bilan sur le réactif A : CAN = ?

Pour le réacteur chimique i , écrivons le


bilan sur le réactif A : CAN = ?
Exercice d’application
Soit la réaction A → B menée en phase liquide.
r = k CA2 ; k = 7.10-2 L.mole-1.h-1
 CA0 = 4 mole/L ; Q0 = 120 L/h.
1- On dispose d’un réacteur ROPA de 600L. Calculer
le taux de conversion en sortie.
2- On dispose maintenant de 3 réacteurs ROPA de
volume identique égal à 200L et supposés
parfaitement agités. Ces réacteurs sont montés en
série. On demande alors de déterminer le taux de
conversion de A à la sortie de ces trois réacteurs.