Vous êtes sur la page 1sur 46

DICTIONNAIRE ROUTIER

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

A
Abrasif
Se dit d'une matière granuleuse dure utilisée pour user, polir
par frottement.

Accélérateur de prise
Adjuvant qui, ajouté à un mortier ou un béton, permet de
réduire le temps de prise. Des accélérateurs de prise
s'utilisent également dans les enrobés coulés à froid.

Accident
Evénement fortuit, entraînant des dommages matériels ou
corporels.

Accotement Commentaire [a1]: Dans les TP bande


de terre située entre la chaussée et le fossé
Bande latérale situé de part et d'autre d'une chaussée
et au même niveau.

Achèvement Commentaire [a2]: V .achever ;mettre


fin à . terminer .
Terme utilisé pour désigner la fin des travaux avant livraison
d'un ouvrage.

Acte d'engagment
Pièce la plus importante du dossier remis en réponse à un
appel d'offres. Elle définit le prix (forfaitaire ou non) et les
délais. Une fois signée par le client, elle devient la première
pièce du marché.

Activant
Agent utilisé pour accélérer une réaction.

Activation (ou dopage)


Amélioration de l'adhésivité par addition d'un produit actif
dans la masse du liant hydrocarboné ou à l'interface liant-
agrégat. Se dit aussi de la prise du laitier de haut fourneau
(activation par la chaux).

Activité d'un granulat


Rapport de l'indice de plasticité de ce granulat à sa teneur en
éléments inférieurs à 2 micro-mètres. Connu sous le nom de
"coefficient Skemptom".
Activité des fines (ou fillers)
Caractéristique des fines présentant une très grande surface
spécifique et un gonflement important en présence d'eau.
L'activité est déterminée par le coefficient d'activité.

Activité d'un laitier granulé


Propriété d'hydraulicité d'un laitier granulé. Elle est mesurée
par le coefficient d'activité.

Adhésivité active
Aptitude d'un liant à se fixer sur un granulat, qu'il soit sec ou
humide.

Adhésivité globale
Essai d'adhésion d'un gravillon sec non lavé sur un film de
liant..

Adhésivité passive
Aptitude d'un liant vis-à-vis d'un granulat à résister au
désenrobage sous l'action de l'eau ou d'un autre élément
physique ou chimique.

Affleurement
Point où la roche constituant le sol apparaît à la surface.

Agrégat
Matériau grenu d'origine minérale, calibré, destiné à être
utilisé avec ou sans liant.

Agrégat à recycler
Matériau provenant de produits de démolition (enrobés
d'anciennes chaussées, par exemple) destiné à être retraité
en centrale.

Aiguille vibrante
Outil généralement pneumatique qui, plongé dans le béton
frais en cours de coulage, permet de faciliter sa mise en
place et d'en accroître la compacité par vibration.

Alimentateur de finisseur
Matériel, automoteur ou poussé, régulant le débit
d'approvisionnement dans la trémie du finisseur des
matériaux enrobés approvisionnés par camion.

Alluvions
Dépôts de sédiments (sables, graviers, cailloux) abandonnés
par un cours d'eau lorsque le débit ou la pente sont
insuffisants.
Ameublir
Rendre un sol plus pulvérulent, plus malléable (par
scarification par exemple).

Analyseur de profil en long


Appareil monté sur remorque, qui évalue les déformations de
la chaussée en mesurant l'angle fait par un bras accroché au
véhicule tracteur et portant une roue palpeuse maintenue au
contact du revêtement, avec un pendule inertiel horizontal.
Permet de mesurer les longueurs d'ondes relatives au profil
longitudinal de la chaussée (ondes longues, ondes
moyennes, ondes courtes).

Angularité
Ce terme recouvre la notion de forme plus ou moins
anguleuse des éléments d'un granulat, qui peuvent être
plats, roulés ou concassés.

Ainonique
Adjectifs utilisé pour désigner le caractère basique d'une
émulsion lors de l'électrophorèse d'une émulsion, les
molécules se dirigent vers l'anode, car elles sont chargées
négativement.

Anisotropie
Caractéristique d'un corps dont les propriétés ne sont pas
uniformes selon la direction d'observation.

Anthracéniques (huiles)
Huiles de très faible volatilité provenant de la distillation du
groudron (entre 270 et 390°C approximativement).

Anticapillaire
Se dit d'une couche de chaussée constituée de façon à ce
que les remontées capillaires de l'eau sous-jacente soient
coupées. Cette couche est dépourvue d'éléments fins, donc
de canaux capillaires.

Antikérosène ( ou antik-)
Qualifie un revêtement ou un liant qui résiste à l'action des
dérivés du pétrole. Ces revêtements sont généralement
réalisés en enrobés ou en enduits superficiels dont le liant
est à base de résine et de moins en moins à base de
goudron.

Applicateur
Entité ou personne qualifiée qui met en oeuvre des
matériaux de surface ou effectue des traitement de surface.

Arase (de terrassement)


Plate-forme de la partie supérieure des terrassements.
Arrachement
Défaut d'un revêtement bitumineux dont les gravillons se
détachent sous l'action d'efforts tangentiels trop importants, à
la suite d'une mauvaise mise en oeuvre ou d'un manque
d'adhésivité entre le granulat et le liant.

Arroseuse
Camion-citerne muni d'une rampe permettant d'arroser une
couche de chaussée.

Asphalte coulé
Mélange de granulats, de bitume et de filler présentant une
consitance fluide à chaud, malaxé dans une installation fixe
ou mobile, puis transporté par camion malaxeur. Il est utilisé
sur route, trottoir ou en étanchéité d'ouvrage et de bâtiment.
Il contient parfois de la poudre d'asphalte naturelle.

Asphalte naturel
Mélange naturel composé de matériaux calcaires ou siliceux
imprégnés de bitume.

Asphaltène
Solide noir, cassant, pratiquement impénétrable, qui donne
sa couleur au bitume (5 à 25% de la composition d'un
bitume).

Assainissement
Ensemble des dispositifs, généralement du domaine public,
permettant la collecte, le traitement et l'évacuation des eaux
usées.

Assiette
Dans le cas d'une route édifiée en remblai, surface occupée
par l'ouvrage au niveau du sol naturel ; sinon, surface de
l'ouvrage comprise entre deux fossés.

Assise (de chaussée)


Couche de fondation ou de base constituée d'un matériau,
élaboré ou non, amélioré ou traité, ou d'un tout-venant de
concassage. Le but de cette couche est de répartir les
charges induites par le trafic.

Assise stabilisée
Assise constituée à l'aide d'un matériau traité par un liant
hydraulique ou hydrocarboné dont la teneur est faible (<
10%).
Atelier de compactage
Ensemble des matériels de compactage et du personnel qui
assurent la mise en place des matériaux constituant une
assise ou une couche de chaussée afin d'obtenir la
compacité requise.

Attachement
Document établi par l'entrepreneur et validé par le client. Il
quantifie l'ensemble des travaux réalisés sur une période
déterminée. Il permet ensuite d'effectuer la facturation.

Attrition
Usure et fragmentation des granulats par frottement mutuel.

Autograde
Engin porté par quatre chenilles destiné à la construction de
chaussées en béton, en graves traités ou non, ou au
reprofilage d'un matériau préalablement étalé. Le réglage
des profils en long et en travers est assuré par une lame
fixée à un châssis, lui-même réglé en niveau par rapport au
sol par l'intermédiaire de vérins hydrauliques sollicités par
des palpeurs guidés sur fil.

Avant-métré
Estimation préalable quantitative des travaux à exécuter
permettant d'approcher la dépense à envisager.

Avant-projet
Etude préparatoire graphique, technique et économique d'un
projet. En France, on distingue l'avant-projet sommaire
(APS) et détaille (APD).

Avis technique
En France, document ayant pour objet de donner une
opinion autorisée sur l'aptitude à l'emploi de produits,
procédés, matériels utilisés dans les travaux routiers lorsque
leur nouveauté ou celle de l'emploi qui en est fait n'en permet
pas la normalisation.

DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

B
Balayeuse
Engin tracté, semi-porté ou automoteur, composé d'un balai
cylindrique animé d'un mouvement rotatif autour de son axe
horizontal.
Balisage
Ensemble des dispositifs normalisés mis en place le long des
routes pour guider le trafic et assurer la sécurité.

Balise
Elément normalisé, utilisé seul ou composant un dispositif,
implanté en vue de guider les usagers ou de leur signaler un
danger.

Ballast
Matériau calibré supportant les traverses de chemin de fer
(granularité 35/50mm en France, 20/50mm au Québec).

Ballastière
Site d'extraction et de fabrication de granulats d'origine
alluvionnaire.

Banche
Coffrage préparé à l'avance permettant de couler le béton
sur une certaine hauteur.

Bande de roulement
Surface de la chaussée réservée à la circulation des
véhicules et correspondant à une voie de circulation.
Québec : Voie de roulement.

Bande rugeuse
Bandes généralement gravillonnées, préfabriquées ou non,
appliquées transversalement à la chaussée. Le bruit émis
par le passage des pneus sur ces bandes permet d'avertir
l'usager de la route d'un danger et de le faire ralentir
(croisement sans visibilité, virage dangereux, proximité d'une
agglomération, etc..).

Banquette
Epaulement réalisé sur la crête pour éviter les affouillements
provoqués par le ruissellement des eaux.

Barbacane
Ouverture étroite dans un mur de soutènement permettant
l'écoulement des eaux.
Barbotine
Mélange de chaux ou de ciment, de sable et d'eau. Québec :
Mortier.

Basalte
Roche volcanique, alvéolée, verdâtre, brune ou noire.

Basaltine
Pierre reconstituée à partir de basalte concassé.

Batardeau
Digue ou ouvrage provisoire permettant de mettre à sec un
endroit normalement baigné par de l'eau.

Béton
Mélange homogène de graviers ou de gravillons dans un
mortier de sable et de liant, ce mortier faisant prise et
adhérant aux gros éléments répartis dans sa masse.

Béton armé
Béton dans lequel sont incorporées des barres d'acier et
quelquefois des fibres de synthèse pour reprendre les efforts
de traction.

Béton bitumineux
Mélange d'agrégats ayant de très bonnes caractéristiques
avec du bitume. La granulométrie est continue ou
discontinue.

Béton bitumineux à chaud


Mélange de liant hydrocarboné, de granulats
(éventuellement de dopes et/ou d'additifs), dosés, chauffés
et malaxés dans une centrale d'enrobage. Ils sont ensuite
transportés et mis en oeuvre sur chaussée. Il sont utilisés en
couche de roulement.

Béton bitumineux clouté (BBC)


Béton bitumineux dans lequel des gravillons laqués (appelés
clous) sont enchâssés lors de la mise en oeuvre,
immédiatement derrière le finisseur.

Béton bitumineux à module élevé (BBME)


Béton bitumineux à chaud dont le module de rigidité mesuré
dans des conditions normalisées est très nettement
supérieur à celui des bétons bitumineux.

Bétopn bitumineux semi-grenu (BBSG)


Béton bitumineux à chaud utilisé pour la réalisation de
couche de surface (couche de liaison et/ou de roulement)
pour des chaussées à moyen et fort trafics.

Béton de ciment
Béton hydraulique dans lequel le liant est du ciment.
Béton compacté (revêtement en)
Revêtement rigide en béton sec, serré par des compacteurs
à rouleaux avec ou sans joints transversaux, mais ne
contenant pas d'armatures. Le rapport eau/ciment est
inverse de celui d'un béton hydraulique classique.

Béton extrudé
Béton dont la formulation permet le coulage en continu d'un
ouvrage longitudinal à l'aide d'un coffrage glissant.

Béton hydraulique
Béton dans lequel le liant possède des qualités hydrauliques
: c'est le ciment ou la chaux. Lors de la mise en oeuvre,
après gâchage à l'eau, les fines du liant se solidarisent entre
elles et constituent ainsi la prise.

Béton précontraint
Béton armé dans lequel sont tendus des fils d'acier qui, une
fois bloqués en tension, mettent le matériau en compression,
lui conférant une meilleure résistance à la flexion.

Bitume
Fraction lourde obtenue lors de la distillation du pétrole ou
provenant exceptionnellement de gisements naturels
(Trinidad), largement utilisée en construction routière comme
liant. Les bitumes purs utilisables pour les travaux routiers
font en France l'objet de la norme NF T 65-001. Au
Royaume-Uni et en Allemagne, le mot "bitume" désigne tout
ce qui est soluble dans le sulfure de carbone, dans les
produits houillers ou pétroliers. On distingue, selon qu'ils
sont solubles ou non dans un hydrocarbure léger (l'heptane),
les maltène et le asphaltènes.

Bitume élastomère
Mélange de bitume et d'élastomère réalisé en usine,
possédant des qualités rhéologiques supérieures à celles du
bitume pur, en particulier la susceptibilité thermique.

Bitume émulsionnable
Bitume présentant, naturellement ou artificiellement, les
caractéristiques nécessaires à la mise en émulsion
anionique ou cationique.

Blanc
 Employé dans l'expression "matériau blanc" par
opposition aux matériaux noirs, c'est-à-dire traité par
une liant hydraulique.
 Désigne un matériau mal enrobé, dont la couleur
naturelle reste visible.
 Première gâchée au démarrage d'un poste
d'enrobage
Blindage
Dispositif de sécurité qui consiste à poser des panneaux en
bois ou métalliques contre les parois d'une tranchée,
bloqués par fins de protection contre les éboulements.

Blocage
Couche d'assise constituée à l'aide de grosses pierres
fortement coincées. Par extensio, pierre de blocage.

Bonbement
Caractéristique géométrique du profil en travers convexe
d'une chaussée.

Bouchardage
Altération d'une surface de pierre ou de béton afin d'en
améliorer l'adhérence ou l'esthétique.

Bouclier
Partie de la lame d'un bouteur.

Bouille
Terme de jargon professionnel désignant une répandeuse de
liant routier.

Bouteur
Engin de terrassement constitué d'un tracteur à chenilles ou
à pneus équipé à l'avant d'une lame servant à pousser des
terres. "Bulldozer" et "Bull" sont également admis.

Brai-époxy
Liant constitué par un mélange de brai de houille, de résine
époxy et de durcisseur. Ce liant durcit, après la mise en
oeuvre, par polymérisation (et non par refroidissement ou par
rupture).

Bulbes de Boussinesq
Surfaces d'égale répartition des pressions à l'intérieur d'un
sol soumis en surface à une contrainte verticale.
DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

C
Cailloux
Matériaux pierreux dont les grains sont supérieurs à
20 mm.

Calcaire
Roche sédimentaire formée essentiellement par du
carbonate de calcium

Canalisation
Conduit préfabriqué utilisépour le transport des
liquides et des gaz

Caniveau
Elément généralement préfabriqué, posé à ciel ouvert,
destiné à recueillir et à guider les eaux de ruissellement vers
les avaloirs.
Carottage
Opération de prélèvement par forage d'un échantillon
cylindrique de matériau.

Carotte
Echantillon obtenu par prélèvement de forme cylindrique de
matériaux généralement pris sur chantier.

Casque de battage
Dispositif placé sur la tête d'un peiu destiné à encaisser les
chocs de battage afin d'en éviter la détgradation.

Cassis
Brusque dénivellement concave, transversal, sur la
chaussée d'une route.

Centrale à béton
Installation généralement fixe et discontinue pour la
fabrication du béton de ciment.

Centrale d'enrobage
Usine de fabrication de méalnges hydrocarbonés (enrobés).

Centrale d'enrobage continue


Usine de fabrication d'enrobés dont les dosages, le
malaxage et la production se font en continu ; les granulats
sont chauffés et introduits de façon continue dans le
malaxeur avec le bitume. Ce procédé permet de produire un
matériau de même formulation à grand rendement.

Centrale de stabilisation
Installation fixe ou mobile, généralement continue, destinée
au mélange à froid de matériaux naturels ou artificiels, dont
l'un est un liant. Elle comporte essentiellement des trémies
doseuses, un réservoir à liant, un système de dosage de ce
liant, un malaxeur, une trémie de stockage.

Chape
Rechargement pouvant avoir plusieurs buts : mise à niveau
plus précise, amélioration de caractéristiques (portance) ,
contribution coulée (mortier, coulis bitumineux, etc.), une
chape peut aussi être constituée d'une membrane enduite
(fibre de verre, géotextiles, plastisque, etc...)
Charge
Matière poudreuse non liante rapportée dans un mélange ou
une solution pour en accroître le volume ou modifier les
caractéristiques rhéologiques (béton, émulsion de bitume,
coulis bitumineux, etc.).

Chargeuse (ou chargeur)


Tracteur muni à l'avant d'un godet se chargeant
généralement à l'avancement, et pouvant transporter les
matériaux sur une très courte distance ou les charger sur un
véhicule ou dans une trémie. Cet engin peut être monté sur
pneus ou sur chenilles (traxcavator) lorsque le terrain est
difficile.

Chargeuse pelleteuse
Engin automoteur comportant à l'avant un équipement de
chargeuse et à l'arrière un équipement de pelle rétro (le
terme "tractopelle" était autrefois utilisé).

Chaussée
Surface aménagée de la route sur laquelle circulent les
véhicules.

Ciment
Mélange de poudre, appelée clinker, obtenue par cuisson
puis broyage d'un mélange d'argile et d'environ 80% de
calcaire avec d'autres additifs. Gâché avec de l'eau, il forme
une pâte qui fait prise, durcit, et qui, après durcissement,
conserve sa résistance et sa stabilité même sous l'eau. Il
peut être utilisé dans la fabrication du béton de ciment, dans
la stabilisation des sols, notamment des couches de forme,
dans la fabrication de la grave ciment, et parfois comme filler
d'apport dans la fabrication des enrobés à chaud.

Cintre (échafaudage)
Echafaudage soutenant les voussoirs d'un arc ou d'une
voûte pendant sa construction.

Cintreuse hydraulique
Machine permettant le cintrage de tubes métalliques, très
utilisée dans l'activité de la pose de tuyaux.

Clinker
Produit de la cuisson des constituants du ciment à la sortie
du four, mais avant broyage.
Cloutage
Traitement qui consiste à rendre rugueuse la surface d'un
revêtement en enrobés ou en béton, en lui incorporant par
cylindrage quelques litres par mètre carré d'un gravillon
(laqué pour l'enrobé), juste après la mise en oeuvre du
revêtement, et avant son compactage final. Prégravillonnage
sans liant permettant de rendre homogène la surface à
enduire.

Coalescence
Fusion irréversible des gouttelettes d'une émulsion dans le
processus de rupture.

Coffrage
Moule permettant la mise en oeuvre du béton.

Cohésivité
Caractéristique complexe des liants consistant
essentiellement en leur aptitude à ne pas se casser ou
rompre.

Collecteur
Conduite principale d'un assainissement qui récupère les
eaux provenant, soit des avaloirs d'eaux pluviales, soit des
regards des eaux usées.

Compactage
Opération consistant à réduire mécaniquement le volume
apparent d'un terrain ou d'un matériau. On utilise la dame, la
pilonneuse, les compacteurs à pneus, à cylindres (statiques
ou vibrants), à pieds de mouton, etc...

Compacteur
Engin de travaux publics utilisé pour compacter un sol ou un
matériau

Compacteur à pieds de mouton (à pieds


dameurs ou à pieds tampin)
Engin de compactage de terrassement, tracté ou
automoteur, vibrant ou non, dont les billes sont munies de
nombreux "pieds" en forme de tronc de cône ou de
pyramide, d'environ 20 cm de long, et dont le rôle est de
piéger les sols plastiques et d'en empêcher le fluage lors du
compactage. La plupart de ces compacteurs à pieds
dameurs sont automoteurs et munis d'une lame bull
permettant de régaler avant de compacter.
Compactomètre
Instrument installé à bord d'un engin de compactage, destiné
à apprécier l'évolution de la mise en place du matériau, donc
sa compacité. La mesure est basée sur l'évolution de la
résistance à l'avancement de l'engin de compactage ;
lorsque cette résistance ne diminue plus, on peut admettre
qu'un compactage plus poussé ne peut être obtenu avec cet
engin.

Concassage
Opération mécanique par laquelle certains éléments d'un
matériau sont réduits par rupture à des dimensions plus
petites, avec modification de l'angularité.

Concasseur
Appareil de concassage, généralement classé selon sa
position dans la chaîne des traitements et selon le type
d'effet mécanique qu'il utilise.

Cône de Lübeck
Cône en plastique, généralement de couleur rouge et blanc,
utilisé à la délimitation d'une zone de balisage.

Contreventement
Elément de construction destiné à contrecarrer les effets de
renversement et les déformations dues à des efforts
horizontaux.

Cordeau
Fil servant à matérialiser une direction, un axe ou encore le
niveau d'un ouvrage à construire

Crémage (d'une émulsion)x


Diminution de la teneur en eau dans la partie supérieur d'une
émulsion et formation d'une pellicule bitumineuse en surface.

Creux
Qualifie un matériau qui comporte peu de fines et de sable
fin (par allusion à la forme de la courbe granulométrique
correspondante).

Criblage
Opération de laboratoire ou de chantier, permettant la
classification par taille des éléments d'un matériau, selon
qu'ils passent ou non au travers d'un crible, et permettant
ainsi d'obtenir une courbe granulométrique.
DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

D
Dallage
Revêtement en béton ou en dalles, pavés, etc.
Sol revêtu d'une chape en ciment ou de dalles régulières ou
irrégulières.

Dalle de transition
Dalle en béton armé, assurant la transition entre le tablier
d'un pont et le remblai contigu, permettant de répartir les
efforts et donc d'éviter les tassements différentiels.

Dalot
Petit ouvrage en béton armé ou en maçonnerie de section
carrée ou rectangulaire assurant l'écoulement des eaux.

Dameur
Eléments de la table d'un finisseur constitué par une lame
dameuse à mouvement vertical alternatif, réglable, destinée
à faciliter l'extrusion des enrobés sous "la table" ; le dameur
peut avoir une action de précompactage.

Déblai
Opération d'un terrassement destinée à extraire les
matériaux du terrain naturel pour mise à la cote, réutilisation,
stockage, ou mise en décharge

Décaisser
Créer un encaissement. Exécuter un volume de délai
correspondant au volume d'un ouvrage superficiel à
construire.

Décompactage
Phénomène dans lequel un sol surcompacté finit par perdre
de sa cohésion, en général à la suite du passage prolongé
d'un cylindre vibrant.

Déflachage
Reprise ponctuelle d'un affaissement de chaussée par la
mise en oeuvre de matériaux en faible épaisseur, afin de
restituer à celle-ci des profils corrects en travers et en long.

Déflexion
Composante verticale du déplacement d'un point de la
surface d'une charge (en ce point ou à proximité). En
France, elle est exprimée en 1/100 de mm sous le passage
de la charge d'un essieu à roues jumelées de 13 t.
Délinéateur
Dispositif destiné à aider le conducteur dans la perception
visuelle du tracé de la chaussée.

Déroctage
Extraction d'un sol rocheux par rippage ou par l'emploi
d'explosifs ou de marteaux brise-béton.

Dévers
Inclinaison transversale donnée au profil en travers d'une
chaussée pour permettre l'écoulement des eaux pluviales et
pour diminuer, dans les courbes, l'effet de la force centrifuge
sur un véhicule en mouvement.

Dope (d'adhésivité)
Produit chimique dont la présence en très faible quantité
améliore l'adhésivité d'un liant hydrocarboné à des granulats
(surtout non calcaires), notamment quand ils sont humides.
Les dopes sont donc des produits tensio-actifs modifiant le
mouillage des granulats par le liant et améliorant les liaisons
entre ceux-ci.

Dragline
Matériel de terrassement permettant d'extraire les matériaux,
plus particulièrement sous l'eau, par raclage du terrain au
moyen d'un godet tracté par un câble.

DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

E
Eau d'ajout
Eau ajoutée lors du malaxage pour obtenir la teneur en eau
visée lors de la fabrication d'un matériau routier.

Eau de gâchage
Eau qui, ajoutée à un liant hydraulique, permet la constitution
d'une gâchée (rapport E/C : rapport eau/ciment dans un
béton).

Eau de rupture
Eau s'écoulant d'un matériau stabilisé à l'émulsion de bitume
après sa mise en place.

Effet de dalle
Propriété d'une chaussée rigide, et même de chaussées en
enrobés, de répartir les charges roulantes sur une grande
surface.
Effet de pétrissage
Expression utilisée pour désigner l'action du compacteur à
pneus lors du compactage de matériaux

Elinde
Tuyau d'aspiration porté par une drague suceuse et à
l'extrémité duquel est crée un courant, afin d'aspirer le terrain
à draguer.

Empierrement (ou macadam)


Couche de faible épaisseur de pierres cassées de
granularité serrée et fortement cylindrée, autrefois utilisée
comme couche de base. Au Québec, Etats-Unis et
Royaume-Uni, "macadam" implique l'utilisation d'un liant
hydrocarboné.

Emprunt
Lieu où l'extraction est aurorisée, en dehors de l'emprise de
la route, en vue de se procurer des matériaux nécessaires à
sa construction.

Emulsif (ou émulsifiant)


Composé chimique mis en solution dans la phase acqueuse
et servant à la fabrication d'une émulsion. Il abaisse la
tension interfaciale entre les deux phases et stabilise
l'émulsion.

Emulsion de bitume
Dispersion de bitume dans une phase acquese. Dans la
construction de routes, l'émulsion de bitume permet la
réalisation d'enduits superficiels, de couches d'accrochage,
de stabilisations, d'enrobés coulés à froid, etc.

Enduit
Film de liant hydrocarboné répandu sur une couche de
chaussée, y pénétrant très peu, et recouvert ou non de
gravillons (enduit surperficiel) ou de sable.

Engin
Appareil ou machine de travaux publics. Le plus souvent, les
engins sont automoteurs. Québec : Equipement.

Engravure
Entaille ou saignée pratiquée dans un revêtement afin de
permettre le raccordement des matériaux neufs d'un
nouveau tapis avec les matériaux existants.

Enliser
Enfocer dans un sol sans consistance (sables, boues).
Enrobage
Opération qui consiste à envelopper un granulat d'une mince
pellicule de liant. Dans le cas d'enrobés, l'enrobage se fait
dans un "poste" spécialisé ou, dans certains cas très
spécifiques, dans une bétonnière (rare).

Enrobé bitumineux
Granulat recouvert de bitume, utilisé dans les revêtements
de chaussées.

Enrobé coulé à froid (ECF)


Mélange de granulats, d'émulsion et d'additifs réalisé grâce à
un matériel spécifique, automoteur, adapté à sa consistance.
Les ECF sont utilisés pour la réalisation de couche de
roulement ; ne pas confondre avec les coulis bitumineux qui
sont utilisés en couche de reprofilage, ou de préparation,
avant la réalisation d'une couche de roulement.

Enrobé drainant
Enrobé perméable destiné à éviter l'accumulation d'eau en
surface. Le poucentage de vides est généralement supérieur
ou égal à 20%. Le bitume utilisé est généralement un bitume
modifié.

Enrobé à module élevé (EME)


Mélange utilisé pour la réalisation de couches d'assise, dans
le cadre de travaux neufs ou de renforcement de chaussées.

Epandeuse
Caisson sans fond, dans lequel des matériaux sont
déversés. Lorsque l'engin est poussé ou tracté, la paroi
arrière, de hauteur réglable, sert de lame régleuse

Epaufrure
Effritement de l'arête d'une dalle de béton, plus
particulièrement au niveau du joint ou d'une fissure.

Epaulement
Matériaux placés d'avance en limite d'une couche de
chaussée de manière à caler les matériaux. Ce terme est
parfois étendu au cas des matériaux placés en limite d'une
couche de chaussée déjà mise en place.

Epoxy (résine)
Haut polymère oxygéné dérivé du pétrole, utilisé seul ou en
mélange avec du brai pour ses qualités mécaniques

Etai
Pièce métallique réglable en hauteur destinée à soutenir un
plancher, un mur, un édifice, un coffrage.

Etançon
Pièce en bois ou en acier soutenant ou appuyant un mur, un
plancher, les flancs d'une tranchée, etc.
Excavateur
Machine qui extrait des déblais et en assure le chargement
sur tout matériel de transport.

Extracteur (ou alimentateur)


Appareil assurant la sortie des matériaux à la base d'une
trémie, d'un silo ou d'un bouclier avec un débit régulier,
éventuellement réglable.

DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

F
Facteur de portance
Valeur représentative de la capacité d'un sol à supporter une
charge. Il correspond sensiblement à la valeur du CBR
mesurée sur ce sol, compacté à l'optimum Protor modifié.

Feuilletage
Délitement des couches superficielles d'une chaussée,
résultant généralement d'une reprise de profil à la niveleuse
en épaisseur insuffisante. Type de réalisation à proscrire.

Feutre
Textile non tissé, utilisé dans les techniques routières en
couche anticontaminante ou antiremontée de fissures.

Fibre
Filament de verre, de roche, de cellulose, etc., pouvant être
utilisé dans des enduits superficiels ou des mélanges
bitumineux.

Filler (ou fines)


Poudre minérale dont les grains sont inférieurs à 0,063 mm.
La présence de filler augmente la compacité de l'enrobé ou
du béton.

Finisseur
Engin assurant la mise en oeuvre des matériaux enrobés,
c'est-à-dire répandage, nivellement, lissage et le plus
souvant précompactage. Il reçoit les matériaux enrobés dans
une trémie, les répand à l'avancement en couche uniforme.
Cet engin comprend un châssis automoteur sur chenilles ou
sur pneumatiques, une trémie de réception dans laquelle les
camions bennent les enrobés, un tapis métallique
transportant les enrobés vers l'arrière de l'engin, deux vis
hélicoïdales répartissant les enrobés en largeur, une table
lisseuse vibrante et chauffée (screed), et généralement une
ou deux rangées de lames vibrantes (dameurs ou tampers)
facilitant l'extrusion des enrobés sous la table et assurant un
précompactage.
Flache
Dépression localisée de la surface de la chaussée,
généralement de forme arrondie, non due à la fatique.

Fluxage
Opération consistant à ajouter une huile au bitume.

Fluxant
Produit diluant provenant de la distillation du goudron de
houille ou du pétrole, utilisé pour amollir les bitumes.

Fonçage
 Action de creuser en galerie ou en tunnel.
 Action d'enfoncer des pieux ou des palplanches.
 Poussage d'une canalisation par des vérins et
creusement à l'intérieur de cette canalisation afin
d'éviter des coupures de route.

Fonceur à percussion
Appareil pneumatique ou hydraulique permettant le passage
d'une tuyauterie sans ouvrir de tranchée.

Fondoir
Machine dans laquelle on fait fondre le bitume ou l'asphalte.

Forme
Surface du terrain préparée sur laquelle on construit la
chaussée proprement dite (hors couche de forme) et certains
de ses accessoires (accotements, par exemple). La forme
doit présenter des caractéristiques de cote, de surfaçage et
de qualités mécaniques. Pour que ces dernières soient
assurées, la réalisation de la forme exige souvent des soins
particuliers : compactage, traitement en place de terrains
sous-jacents à la forme, apport et compactage de matériaux
sélectionnés ou trraité (couche de formle) ou pose d'un
géotextile.

Fouille
Déblai exécuté dans un sol ou un matériau pour recevoir des
fondations ou un ouvrage enterré.

Fourreau
Gaine rigide ou souple permettant le passage, en le
protégeant, d'un tube ou d'un câble.
Fraisage
Rabotage de la partie supérieure d'une couche de chaussée,
sur une épaisseur donnée, par une machine spéciale
(fraiseuse) munie d'un tambour équipé de dents au carbure
de tungstène, permettant de désolidariser et de fragmenter
cette épaisseur de matériaux. Ces matériaux sont évacués à
l'aide de tapis vers des camions et sont souvent réemployés
ou recyclés.

Front d'attaque
Surface verticale sur laquielle sont engagés les engins de
terrassement ou foreuses.
DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

G
Gabarit
Modèle utilisé comme guide, afin de construire une pièce ou
d'exécuter un ouvrage (talus, etc.).

Gabion
Cage en grillage galvanisé remplie de pierres et servant au
soutènement de berges ou de talus

Gâchée
Ensemble des matériaux admis et traités ensemble dans le
malaxeur d'une installation discontinue. Unité de référence
(un malaxeur de deux tonnes traite des gâchées de deux
tonnes).

Garde-coprs
Balustrade, mur, barre à niveau des mains, servant à éviter
le basculement des usagers dans un vide. Aussi appelé
garde-fou.

Gélif
Se dit d'un matériau dont les caractéristiques physiques sont
altérables par le gel (gonflement, éclatement, effritement,
etc.).

Géomembrane bitumineuse armée


Géotextile polyester imprégné de bitume. Utilisé afin
d'assurer l'étanchéité des bassins et des réservoirs ou la
protection d'une nappe phréatique.

Géotechnique routière
Etude des sols appliquée à la construction des routes.
Géotextile
Produit ou article textile, tissé ou non tissé, en fibres
artificielles, utilisé dans la construction comme drain, filtre,
armature ou anticontaminant.

Glissement du revêtement
Mouvement de la couche de surface d'une chaussée,
imputable à la fois à un défaut d'accrochage et à une stabilité
insuffisante du revêtement. Il commence par un fissuration
diagonale au droit du passage des roues et se poursuit par
des fissures paraboliques.

Godet
Pièce d'équipement utilisée par les pelles hydrauliques ou
les chargeuse-pelleteuses, située en bout de bras, et
permettant l'excavation et/ou le chargement des matériaux.

Goudron
Un produit de la distillation de la houille, de moins en moins
utilisé en technique routière car cancérigène.

Goujon
Profilé métallique unissant à travers un joint deux dalles
voisines ; il est encastré dans l'une et coulisse dans une
gaine solidaire de l'autre dalle.

Granularité
La distribution dimensionnelle des grains d'un granulat. Elle
est obtenue par l'analyse granulométrique ou granulométrie
par tamisage, dans laquelle on détermine les quantités de
matériaux isolés entre chacun des tamis d'une série.

Granulat
Un ensemble de grains de dimensions comprises entre 0 et
80 mm. Terme technique, il désigne un matériau intervenant
dans la composition de la chaussée et comprend les sables,
les gravillons et les graves. Le terme de matériau" est en
pratique souvent pris comme synonyme de granulat.

Grave
Matériau provenant de carrière ou de ballastière,
reconstituée ou non, de dimension 0/d avec d>=20mm et <=
100mm et de granulométrie homogène.
Gravier
Classe granulaire définie en France par des grains compris
entre 2 et 20 mm (maille carrée). Dans le langage commun,
les graviers sont des matériaux roulés.

Gravillon
Matériau provenant de concassage en carrière ou en
ballastière et de dimension d/D avec d>= 1mm et D<=
31,5mm.

DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

H
Haricot
Terme du jargon professionnel utilisé en France pour
désigner un refuge dans un carrefour ou un îlot de
séparation ayant la forme d'un haricot.

Hélicoptère
Appareil de lissage des dallages en béton utilisé lors du
coulage.
Hélice de grand diamètre entraînée par un moteur électrique
ou thermique.

Hérisson
Couche de fondation constituée de grosses pierres
concassées, disposées à la main et calées entre elles par
des éclats de pierre (technique désuète), la couche de base
étant constituée de pierres cassées et le revêtements d'un
macadam à l'eau.

DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

I
Ilot directionnel
Terre-plein non circulable permettant d'orienter la circulation
dans une direction précise.
Ilot séparateur
Séparation physique de deux sens de circulation.

Imbrication
Arrangement des grains d'un mélange.

Indentation (granulat enduit)


Enfoncement du granulat de l'enduit superficiel dans le
support.

Indice d'acide
Caractéristique d'un liant, mesurée par le nombre de
milligramme de potasse KOH nécessaire pour neutraliser les
acides libres contenus dans un gramme de liant. Lorsque cet
indice est élevé, le liant est dit "émulsionnable".

Indice de compactage
Rapport entre la densité sèche mesurée sur chantier et la
densité servant de référence.

Indice de concassage
Rapport qui exprime le pourcentage de granulats concassés
(ou ayant subi un concassage) dans une fraction granulaire
donnée.

Indice de groupe
Nombre compris entre 0 et 20, servant à classer
empiriquement un sol du point de vue de ses qualités
routières, et notamment de sa protance (classification
caduque).

Indice de pénétrabilité du bitume


L'indice de pénétration (IP) caractérise la susceptibilité d'un
liant à la température. Il se déduit des mesures de
pénétration à 25°C et de la température bille et anneau. Plus
l'IP est élevé, meilleure est la susceptibilité du liant
considéré.

Indice de portance immédiate (IPI)


Essai CBR sous surcharge permettant d'estimer la stabilité
d'un sol ou d'un sable traité, c'est-à-dire de caractériser
l'aptitude du matériau à supporter la circulation des engins
de chantier.

Intrados (tunnel)
Surface intérieure concave de la voûte d'un tunnel
DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

J
Jalonnement
Action de planter des piquets ou des fiches dans le sol afin
de matérialiser des alignements, des distances, ou
d'implanter un ouvrage, sans tenir compte des niveaux.

Joint actif
Procédé de préfissuration des assises traitées aux liants
hydrauliques. Il consiste à créer une discontinuité
transversale, par insertion d'un joint dans la couche, suivant
un pas de fissuration de deux mètres en général. Ceci
permet d'obtenir des dalles engrenées de faible longueur et
des microfissures qui ne remontent pas à la surface de la
couche de roulement.

Joint (ou raccord)


Surface de reprise transversale après un arrêt dans la mise
en oeuvre d'un tapis d'enrobé. Le terme de "raccord" n'est
généralement employé que pour certains types de joints.

Joint de construction
Coupure ménagée entre les dalles pour limiter le bétonnage
quand, pour une cause accidentelle, pour une cause
accidentelle ou pour arrêt de chantier, le travail doit être
interrompu.

Jupe
Bande de toile entourant complètement la partie inférieure
d'un compacteur à pneu et arrivant à quelques centimètres
du sol. Ce dispositif est destiné à éviter le refroidissement
des pneus, évitant ainsi le colage sur les enrobés.
Surface latérale d'un piston

DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

K
Kaolin
Argile blanche résultant de l'altération des feldspaths, des
granits ou basaltes.
DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

L
Laitance
Couche blanchâtre et liquide constituée principalement par
du ciment et de l'eau qui apparaît à la surface du béton,
généralement après vibration ou talochage.

Laitier
Matériau provenant de la fusion du minerai de fer dans un
haut fourneau. Après refroidissement, les laitiers peuvent
être concassées ou obtenus en granulés (refroidissement
brutal dans l'eau). Ils présentent des propriétés
pouzzolaniques.

Laitier bouleté
Laitier brutalement solidifié par trempe à l'eau et à l'air (Fos-
sur-Mer). La fraction granulométrique la plus grosse peut
également être utilisée comme granulat léger.

Laitier cristallisé
Laitier liquide refroidi lentement par solidification à l'air (roche
artificielle).

Laitier expansé
Matériau résultant du traitement des laitiers de hauts
fourneaux, de couleur grise, essentiellement composé de
silice d'alumine et de chaux.

Laitier granulé de haut fourneau


Matériau obtenu par refroidissement rapide de la scorie
provenant de la fusion du minerai de fer dans un haut
fourneau. Le laitier granulé présente des propriétés
hydrauliques.

Lame
Equipement d'un bouteur, d'une niveleuse, d'un compacteur
à pieds dameurs, ou même d'une pelle hydraulique,
permettant d'effectuer du terrassement, du réglage ou du
remblaiement.
Latex
Emulsion d'élastomères ou de résines d'origine naturelle ou
synthétique, généralement blanche ou légèrement colorée
dans l'eau.

Liant
Constituant permettant de lier des granulats entre eux dans
le but de réaliser des matériaux présentant de bonnes
performances mécaniques. On distingue les liants
hydrauliques et hydrocarbonés..

Liant anhydre
Liant sans eau, devant être employé à chaud (exemple :
bitume pur).

Liant hydraulique
Liant qui, gâché avec de l'eau, forme une pâte qui fait prise
et durcit.

Liant hydrocarboné
Liant à base d'hydrocarbures. Les liants hydrocarbonés ont
des propriétés de cohésivité et d'adhésivité qui leur
permettent de lier les granulats, et possèdent la propriété de
garder une certaine souplesse. Voir Bitume et Goudron.

Liant modifié
Liant obtenu par incorporation de polymère à un liant
hydrocarboné.

Liant pouzzolanique
Liant qui, en présence d'eau et de chaux, forme une pâte et
durcit.

Liant régénérant
Liant anhydre destiné au recyclage des enrobés bitumineux
en place ou en centrale. Un tel liant se caractérise par des
teneurs en asphaltènes faibles et des teneurs en composés
aromatiques fortes comparées à celles des bitumes de
consistance voisine.

Limon
Matériaux (en principe non siliceux car ce seraient des silts)
dont les grains sont compris entre 2 et 20 micromètres.
DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

M
Macrotexture
Irrégularités de surface d'un revêtement caractérisées, en
France, par des dimensions horizontales comprises entre 0,5
et 50mm et des dimensions verticales comprise entre 0,2 et
10mm.
Malaxer
Mélanger un matériau et un liant afin d'obtenir un mélange
dans lequel le liant est uniformément réparti.

Malaxeur
Appareil dans lequel des matériaux sont mélangés. Un
malaxeur peut être continu ou discontinu, horizontal ou
vertical.

Maltène
Fraction huileuse stable du bitume. Les maltènes sont
solubles dans l'heptane, cette propriété étant utilisée pour les
séparer des asphaltènes.

Manchon
Pièce de liaison entre deux fourreaux.

Manège de fatique
Piste en anneau où sont testés les corps de chaussée sous
le passage d'un essieu chargé.

Marbre
Calcaire compact, dur et fin

Marne
Sol argileux avec un fort taux de calcaire.

Masque étanche
Revêtements de faible épaisseur placés sur ou dans un
ouvrage pour en assurer l'étanchéité, ou réaliser une barrière
étanche, ne laissant pas passer de liquide.

Mastic
Matière douée de plasticité utilisée pour des remplissages,
des calfeutrage et des rebouchages.

Mastic d'asphalte
Asphalte additionné de bitume asphaltique ou d'huile
minérale qui, par chauffage, prend une consistance
permettant de couler la matière et de l'étendre à la spatule.

Mastic bitumineux
Produit d'étanchéité constitué par le mélange d'un liant
bitumineux avec des charges minérales telles que fillers ou
sables, se distinguant de l'enrobé par son surdosage en
liant, par sa compacité de 100% obtenue sans compactage
et par son frottement interne à chaud voisin de zéro. Cette
dernière caractéristique rend généralement les matics
sensibles au fluage et au poinçonnement, même à
température ambiante
Membrane bitumineuse
Géotextile imprégné de bitume, destiné à assurer une
étanchéité. On distingue les membranes préfabriquées et les
membranes gravilonnées, les membranes épaisses
antifissures et étanches, réalisées avec des liants spéciaux.

Micaschiste
Roche feuilletée à base de quartz et mica.

Microbéton bitumineux
Béton bitumineux 0/4 riche en filler et en bitume, utilisé pour
son imperméabilité en couche d'usure.

Mollasse
Roche verdâtre, claire, parfois grise, tendre, à grains
quartzux et calcaires.

Mortier
Mélange de liant, de sable et d'eau.

Mouchetis
Enduit de mortier, plâtre, etc., ayant un fini granuleux. Il est
projeté mécaniquement ou au balai. Synonyme de crépi
tyrolien.

DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

N
Nid-de-poule
Cavité de forme inégale et de taille variée pouvant se
produire à la surface de la chaussée par enlèvement de
matériaux dû à la circulation.

Niveleuse
Engin automoteur muni entre son essieu avant et ses
essieux arrières d'une lame orientable servant à profiler la
surface du sol et à régler les couches de chaussée. La
niveleuse peut être munie d'équipements complémentaires
tels que le scarificateur ou la lame bull frontale.
DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

O
Offre
Proposition chiffrée et explicitée techniquement remise en
réponse à un appel d'offres ou à une consultation.

Ornièrage
Déformation permanente longitudinale occasionnée par le
passage des roues au même endroit

Ornière
Trace profonde, ayant un bourrelet latéral, laissée dans le sol
ou dans une chaussée par les roues des engins ou des
véhicules lorsque les structures sont défaillantes.

DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

P
Paillis
Fumier de paille à demi-décomposé.

Pain
Masse façonnée ayant la forme d'un pain (pains de bitume
utilisés dans les fondoirs pour l'étanchéité).

Parement
Finition soignée de la surface apparente (brute) d'un
ouvrage.

Parpaing
Elément de construction, en pierre naturelle taillée, mais
surtout élément préfabriqué parallélépipédique en béton,
utilisé dans la construction.

Pavage
Revêtement constitué par des blocs de pierre
parallélépipédiques posés en arrangement régulier sur une
fondation appropriée
Pavé
Bloc de pierre ou de béton parallélépipédique. En
France, les pavés sont normalisés.

Pavés autobloquants
Pavés préfabriqués qui s'emboîtent les uns dans les autres,
permettant une pose à l'avancement, sans joints.

Peignage
Défaut de réalisation des enduits superficiels qui se
caractérise par une mauvaise répartition transversale du liant
et/ou du gravillon, donc par des manques réguliers,
parallèles et longitudinaux dans le revêtement.

Pelle (engin)
Engin de terrassement sur roues ou sur chenilles,
utilisant, pour excaver ou charger des matériaux, un
godet situé à l'extrémité d'un bras. Les déplacements
du bras et du godet peuvent être animés par une
transmission hydraulique (pelle hydraulique) ou par
des câbles (pelle à câble).

Pénétration ou semi-pénétration
Traitement qui consiste à répandre un liant hydrocarboné sur
une couche de chaussée à pores relativement gros, le liant
pénétrant dans ces pores par gravité.
Pénétromètre
Appareil utilisé en mécanique des sols qui mesure la
résistance à l'enfoncement d'un tube permettant de
déterminer le taux de travail admissible du sol.
Appareil de mesure de la pénétrabilité des bitumes.

Percolation
Technique consistant à fermer un macadam par des
gravillons enrobés, le compactage ultérieur ayant notamment
pour but de faire pénétrer les gravillons en profondeur.
Par extension, technique consistant à remplir les vides d'un
enrobé par un coulis spécial résistant au poinçonnement
dans la construction d'un sol industriel.

Perlite
Agrégat d'origine colcanique très léger.

Pervibrer
Vibrer le béton dans la masse, à l'aide d'appareils de
dimensions appropriées à l'ouvrage.

Pierre
Matière minérale dure et solide que l'on trouve à l'état naturel
agglomérée en blocs ou en masses de taille inégale.
Matériau concassé dont les grains sont supérieurs à 20 mm
(tamis).

Pierre appareillée
Bloc de pierre taillé sous toutes ses faces, s'opposant au
moellon.

Pierre ponce
Roche volcanique poreuse, légère et dure.

Pierre sèche
Assemblage de pierres sélectionnées et empilées pour
constituer un mur, mais sans apport de mortier.

Pieu flottant
Pieu dont la pointe ne s'appuie pas sur un sol dur et dont
l'équilibre est assuré uniquement par frottement latéral.

Piézomètre
Appareil de mesure de pression d'eau dans un sol.
Pile
Massif de grosse maçonnerie prolongeant la fondation et
supportant la structure.
Support d'arche de pont.

Pince à bordures
Outil permettant de saisir et de manutentionner les bordures
de trottoir préfabriquées.

Pince de démolition
Outil hydraulique monté sur le bras d'une pelle hydraulique
permettant le broyage d'ossatures en béton.

Pisé
Matériau de construction en terre argileuse séchée.

Plate-forme
Partie de l'emprise comprenant la ou les chaussées et les
accotements.

Plumage (enduit)
Départ localisé ou généralisé des gravillons d'un enduit
superficiel.
Défaut d'une chaussée qui se caractérise par l'absence
ponctuelle de gravillons d'un enduit superficiel.

Poinçonnement
Déformation permanente d'un revêtement ou d'un sol, sous
l'effet d'une charge transmise par une surface d'appui
relativement peu importante. Cette déformation se traduit par
l'enfoncement de cette surface d'appui dans le revêtement.

Point à temps
Matériel comportant la fonction mixte de répandage le liant et
de répandage de gravillons servant à faire les réparations de
surface localisées.

Pontage (de fissures)


Colmatage à chaud d'une fissure d'un revêtement routier
avec un liant bitumineux adapté.

Porphyre
Roche plutonique, proche du granit, à caractéristiques mécaniques
élevées. De ce fait, elle est souvent utilisée pour des couches de
roulement sur voies à trafic élevé (pavés de Paris)
Portance (d'un sol)
Aptitude à supporter les charges transmises par les roues,
directement ou indirectement. La portance d'un sol est
précisée par l'essai CBR, qui donne la résistance de ce sol
au poinçonnement. L'essai de plaque permet de mesurer la
portance des plates-formes ou des couches de chaussée.

Pousseur
Bouteur utilisé pour faciliter le chargement d'un décapeur en
le poussant. Un atelier économique comprend plusieurs
décapeurs pour un pousseur.

Pouzzolane
Matériaux issus des émissions explosives de laves lors des
phénomènes volcaniques, utilisés dans la fabrication de
produits hydrauliques, ou en isolation thermique ou
phonique.

Précontrainte
Procédé permettant d'augmenter la résistance à la traction
d'un béton, par incorporation dans la masse d'un câble
tendu, le soumettant à une compression permanente.

Préenrobage (ou prélaquage)


Opération qui consiste à envelopper des gravillons d'une
pellicule de liant dopé ou non, susceptible de mieux coller
ultérieurement à un film de liant.

Prise
Phénomène intervenant lorsque l'émulsion de bitume en
contact avec le granulat a entamé le processus de rupture ; il
se termine avec le départ de l'eau.
Propriété des liants hydrauliques qui, en présence d'eau,
passent d'un état pulvérulent à un état de pâte, puis
durcissent.

Profil en long
Coupe longitudinale d'une chaussée suivant l'axe de la route,
indiquant les pentes et courbes de raccordement, et leur
altimétrie.

Profil en travers
Coupe transversale d'une chaussée perpendiculairement à
l'axe de la route. Elle indique les différentes couches, les
épaisseurs et pentes et leur altimétrie.

Profileur de joint
Volet fixé à l'extrémité de la table du finisseur, permettant de
réaliser en première bande, au niveau du joint longitudinal,
une arête franche et régulière, sur laquelle la seconde bande
se raccordera par un joint oblique aisément compactable.

Pyroxène
Roche éruptive basique, poreuse ou lamellaire, verte ou brune.
DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

Q
Quai
Terre-plein aménagé dans un port. Plate-forme de
chargement, ou de déchargement.

DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

R
Raboteuse
Engin de rabotage des revêtements sur de faibles
épaisseurs.

Raccord en arête
Joint entre enrobés mis en oeuvre à des moments différents
dessinant un chevron symétrique par rapport à l'axe de la
chaussée.

Raccord en sifflet
Joint entre enrobés mis en oeuvre à des moments différents
dessinant une ligne oblique par rapport à l'axe de la
chaussée.

Radier
Dalle en béton homogène servant de soubassement à une
construction et répartissant le poids de l'ouvrage sur le sol de
fondation.

Ragréer
Intervention permettant la finition de l'ouvrage en éliminant
les défauts d'aspect en surface.

Rampe à liant
Elément d'une répandeuse de liant supportant des jets
équidistants destinés à répartir régulièrement un film de liant
hydrocarboné sur une chaussée. Le matériel utilisé actuellement
est du type à moyenne pression, constitué de diffuseurs à jet plat.
Ravine
Petite rigole creusée par les eaux de ruissellement.

Recyclage en centrale
Opération qui consiste à réutiliser des matériaux enrobés
provenant de couches de chaussées anciennes dans une
centrale d'enrobage à chaud ou dans un poste à froid.

Refuge
Emplacement aménagé d'un carrefour destiné aux piétons
(îlot, trottoir).

Refus
Fraction de matériau ne passant pas à travers un tamis.

Régler
Surfacer une couche de matériau.

Renard
Fissure dans un bassin ou une digue où se produits une
fuite.

Répandeuse de liant
Matériel destiné au répandage sur les chaussées de liants
chauds ou d'émulsion de bitume. Elle comprend
principalement une citerne, une chaudière et une rampe de
répandage du liant alimentée par une pompe doseuse.

Reprofilage
Opération consitant à améliorer le profil d'une chaussée
existante, par apport de matériaux.

Réseau d'assainissement
Maillage constitué par l'ensemble des conduites d'eaux
pluviales ou d'eaux usées, regards et ouvrages.

Réservation
Coffrage positionné dans la masse d'un ouvrage avant
coulage du béton réservant des espaces localisés pour la
mise en place ultérieure d'équipements complémentaires.
Résine
Produit chimique solide ou semi-liquide, translucide et
insoluble dans l'eau, utilisé dans les peintures, les colles, les
revêtements de sol.

Ressuage
Remontée de liant bitumineux à la surface d'une couche de
roulement (enduit) ou de mortier constitué de liant et de fines
dans le cas d'une couche de roulement en enrobés.

Resurfaçage
Opération qui consiste à améliorer l'uni d'un ouvrage par la
mise en oeuvre d'une couche.

Rétrochargeuse
Chargeuse dont le godet peut être rempli à l'avant et
déchargé à l'arrière, en passant par-dessus l'engin.

Rhyolite
Roche volcanique à base de pyroxène et de feldspath
alcalin.

Rigole
Fouille en forme de tranchée de faible largeur faite, soit pour
l'exécution de fondactions sous un mur, soit pour
l'écoulement des eaux.

Rippage
Action de défoncer un sol ou un matériau en place.

Risberme
Redan horizontal sur le parement d'un talus, ou en pied de
talus, à l'extérieur d'un fossé.

Rive
Partie de la chaussée proche de l'accotement ou du trottoir.
Poutre latérale d'un ouvrage (poutre de rive)
Rocade
Voie destinée à contourner une localité ou qui relie deux
voies principales.

Rond à béton
Fer rond utilisé pour la réalisation des armatures de béton
armé.

Rupteur (ou agent de rupture)


Additif spécial pulvérisé dans l'émulsion au moment du
répandage (enduits superficiels). Son rôle est de maîtriser la
rupture de l'émulsion.

Rupture (d'une émulsion)


Séparation quasiment irréversible des deux phases d'une
émulsion par coalescence des globules.

La rupture des émulsions de bitumes se produits notamment


:

 pour les émulsions anioniques, par évaporation,


 pour les émulsions cationiques, par réation de
l'émulsifiant sur le granulat.

Selon la vitesse de rupture, on distingue les émulsions à


rythme rapide, semi-rapide, lent et surstabilisées. Cette
distinction fait l'objet d'un essai.

DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

S
Sécurité
Situation dans laquelle une personne n'est exposée
directement ou indirectement à aucun danger. (règles de
sécurité).
Sable
Toute roche à l'état de petits grains non liés. En
géotechnique, la classification des sables est fonction de
leur granulométrie.

 de 0,08 et 0,2 mm = sables fins


 de 0,2 mm et 2 mm : gros sables

Le terme "sable" s'applique aussi aux produits commerciaux


livrés pars les carrières (sables concassés) ou les
ballastières (sables roulés). Dans ce cas, le terme couvre
des granulats dont la grosseur des grains peut être comprise
entre quelques micromètres et 5 mm environ.

Sable boulant
Sable sans cohésion.

Sable enrobé
Sable enrobé à chaud avec 9 à 10% de liant, généralement
du bitume élastomère, destinée soit à constituer une couche
antifissure sur un support fissurable ou fissuré si la teneur en
vides est voisine de zéro, soit à une couche d'assise à
condition d'utiliser un liant dur.

Sable fillerisé
Sable de calibre 0/2 ou 0/4 contenant jusqu'à 20%, et parfois
plus, d'éléments fins inférieurs à 0,08mm, par opposition au
sable lavé. Le sable fillerisé est l'un des moyens d'introduire
du filler lors d'une fabrication d'enrobés.

Sable laitier
Mélange effectué en centrale, comprenant un sable,
éventuellement un correcteur granulométrique de laitier
granulé ou bouleté, et un activant basique.

Sableuse
Machine tractée ou automotrice permettant d'effectuer un
sablage.

Saignée
Petite tranchée, creusée dans les accotements surélevés,
conduisant l'eau de ruissellement de la chaussée au fossé.

Saut de mouton
Ouvrage permettant d'éviter le croisement de niveau de
plusieurs voies.

Scalpage
Elimination de matériaux inférieurs à une certaine dimension
parce qu'impropres (fonction utilisée principalement en
carrière) encore appelé précriblage).
Scarificateur (ou griffe)
Equipement de tracteur ou de niveleuse fonctionnant en
herse à l'aide de dents réglables et servant à décohésionner
la couche de surface de la chaussée.
Scarification (ou piochage)
Opération qui consiste à détruire la cohésion et la compacité
d'un sol. Désolidarisation du corps de chaussée et réduction
en bloc par labourage à l'aide d'un engin tel que herse,
pioche, scarificateur ou charrues de types divers.

Schiste
Roche métamorphique, altérée, feuilletée se divisant
aisément en lames.

Scléromètre
Instrument utilisé pour mesurer la dureté des bétons.

Sécheur
Elément cylindrique du poste d'enrobage équipé d'un
brûleur, animé d'un mouvement de rotation, par lequel
transitent les granulats dans le but d'en extraire l'humidité et
de les porter à une température voisine de celle du bitume.

Serrage du béton
Toute action destinée à augmenter la compacité du béton,
en particulier par vibration.

Sifflet
Biseau provisoire, exécuté en fin d'application d'une couche
de chaussée, permettant d'éviter aux usagers la dénivellation
brusque entre deux couches de chaussée, lorsque la couche
de chaussée supérieur ne sétend pas sur toute la surface
occupée par la couche inférieure. Ce type de raccord est
notamment utilisé en fin de journée de mise en oeuvre
d'enrobés.

Silex
Quartz, produit d'évaporation d'eau chargée de silice.

Silicate
Matériau ménéral formé d'oxyde de silicium et d'aluminium.

Silice
Oxyde de silicium.

Silts
Matériaux entièrement siliceux dont les granis sont compris
entre 2 et 20 micromètres. Le terme "limon" s'emploie pour
toutes les natures de grains.

Skip
Dans un poste d'enrobage, benne sur rails transportant les
matériaux enrobés du malaxeur à la trémie de stockage. Sur
une bétonnière, be,,e mobile élévatrice facilitant
l'alimentation de celle-ci.
Stabilisation (de sol)
Opération consitant à modifier les caractéristiques du sol de
manière à l'amener à un état définitif de stabilité afin de lui
donner une résistance durable (action de l'eau ou du gel). La
stabilisation peut être soit mécanique (modification de la
granulométrie, arrosage, séchage, compactage), soit
chimique par incorporation de liant (ciment, émulsion de
bitume, chaux).

Stabilisatrice
Engin automoteur comportant essentiellement un axe muni
de dents de herse destinées à malaxer en place des
matériaux ou liants complémentaires avec un sol
préalablement ameubli. Cet engin est utilisé lors de la
stabilisation des sols assez fins, la profondeur du traitement
étant fonction de sa puissance. (Aussi appelé "tritureuse" ou
"pulvérisateur-mélangeur".)

Stabilité (d'une émulsion)


Par définition, une émulsion est un système instable, mais on
parle d'une émulsion stable au stockage lorsque :

 elle ne rompt pas spontanément après plusieurs


semaines,
 elle ne présentent qu'une décantation limitée,
disparaissant par simple brassage.

Stabilité Marshall
La charge maximale exprimée en décanewtons, appliquée
lors d'un essai de compression suivant une génératrice d'une
éprouvette semi-frettée dans des conditions déterminées. La
stabilité Marshall est en relation avec la résistance à la
compression et la résistance à la traction.

DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

U
Ultra-argile (ou argile colloïdale)
Matériaux dont les grains sont inférieurs à 0,2 micromètre.
On remarquera que cette définition, retenue en
géotechnique, ne fait intervenir aucune considération
chimique ou minéralogique.

Urbain
Qui concerne la ville. Aménagement urbain : aménagement
en ville (différent de rural).

Usure (de chaussée)


Détérioration produite par le frottement des pneumatiques, la
circulation lourde, les conditions atmosphériques, etc...)
DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

V
Vague
Déformation transversale de la couche de surface due, dans
le cas de revêtement épais, à des variations périodiques
dans l'effet de compactage lors de la mise en oeuvre ou à
l'action de la circulation.

Vermiculite
Roche feuilletée de la famille des micas, susceptible
d'acquérir une grande légèreté par expansion à chaud,
utilisée comme isolant thermique.

Viabilité
Ensemble des ouvrages et équipements des voies devant
desservir des immeubles (voiries, trottoir, réseaux d'eau
potable, réseaux d'assainissement, etc.).

Vibreur
Appareil électrique, pneumatique ou mécanique engendrant
des vibrations par mise en rotation d'un système de balourd
(non équilibré). Cet appareil est utilisé pour faciliter
l'écoulement des matériaux contre des parois (de trémies) ou
pour permettre la vibration d'un cylindre. Pour le béton, on
utilise des aiguilles vibrantes.

DICTIONNAIRE ROUTIER
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ

WXYZ
Zone
Étendue de terrain, espace d'une région, d'une ville, etc.
TOUT SAVOIR SUR LES TECHNIQUES ROUTIÈRES
Revêtements routiers et adaptation aux classes de trafic

Structure de la couche de roulement


Enduits, enrobés bitumineux et béton de ciment constituent les trois grandes familles de
la couche de roulement.

Les différentes structures utilisées sont :

Sur autoroutes et routes à fort trafic :


 Structures inverses : bétons bitumineux, grave bitume, grave non traitée, forme traitée. La forme assure la
résistance et la portance. Les enrobés bitumineux apportent les caractéristiques de surface tout en
participant à la résistance. Exemples : A 48, A 11 Angers-Durtal, Le Bailleul-Le Mans ; A 71 Bruère -
Allichamps - Vallon-en-Sully.
 Béton monocouche (béton armé continu, ou dalle épaisse) : béton de ciment, bétons bitumineux (ou
moquette drainante), forme traitée. Revêtement continu sans joint posé directement ou presque sur la
couche de forme. Utilisé depuis près de onze ans en renforcement d'anciennes chaussées (A 6) et depuis
neuf ans en chaussée neuve, il est prévu en chaussée neuve (A 71 Bourges - Bruère - Allichamps, Troyes
- Chaumont Est), après application en tunnel (chamoise). Dalle épaisse sur moquette, posée sur couche
de forme traitée (utilisée d'abord sur A 36 et depuis 14 ans sur A 26).
 Structure tout bitume : bétons bitumineux, grave bitume (base), grave bitume (fondation), forme non
traitée. Cette structure a prouvé son bon comportement et elle est souvent la plus intéressante quand la
couche de forme est non traitée et de qualité (appliquée sur A 71 Montmarault - Vallon-en-Sully, A 64
Orthez-Quiche Urt, A 11 Durtal - Le Bailleul, A 31 Gevrey, A 26 Troyes - Chaumont Ouest).

Sur Voiries à faible trafic


 Structure souple : bétons bitumineux, assise non traitée, sol. Enduit superficiel, assise non traitée, sol et
enduit superficiel, grave bitume, sol.
 Structure semi-rigide : bétons bitumineux, assise traitée au ciment ou au laitier, sol. Enduit superficiel,
assise traitée au ciment ou au laitier, sol.
 Structure béton : béton de ciment, sol
TOUT SAVOIR SUR LES RÉSEAUX ROUTIERS
Le marché européen

Le coût des projets routiers neufs

Le coût des projets routiers est très variable suivant le site traversé et la nature du
projet, les exemples suivants illustrent ces disparités.

Type de route Coût/km


(en millions d'Euros)

•Route à 2 voies en rase campagne de 1,5 à 2,3


•Autoroute interurbaine en site de plaine environ 3,8
•Autoroute interurbaine en site vallonné de 4,6 à 5,4
•Autoroute interurbaine en site montagneux de 11,4 à 15,3
•Autoroute urbaine en Ile-de-France (A86) de 76,2 à 153

La répartition des coûts par types de travaux est également différente selon les zones
traversées.

À titre d'exemple, pour une autoroute urbaine en site de plaine, ils se répartissent ainsi :

 27 % en terrassement,
 23 % en chaussées,
 13 % en ouvrages d'art,
 8 % en acquisitions foncières,
 6 % en environnement,
 23 % en autres dépenses

TOUT SAVOIR SUR LES TECHNIQUES ROUTIÈRES


Les éléments constitutifs du corps d'une chaussée
Extrait : AFIR : Guide du chantier V.R.D. / Chaussées
LES CHAUSSÉES
La chaussée est la structure qui va d'une rive à l'autre. Elle comprend l'emplacement
des bordures. Elle est soumise à de nombreuses contraintes.

Elle doit :

 Absorber les charges dues aux véhicules.


 Supporter le poinçonnement résultant du stationnement prolongé.
 Résister aux effets de roulage et de freinage des véhicules.
 Encaisser les variations journalières et saisonnières de températures et d'hygrométrie.
 Rejeter les eaux de pluie vers l'extérieur.

Pour répondre à ces contraintes, il faut réaliser une structure qui peut supporter la
circulation prévue et un revêtement qui assure un confort de circulation et une sécurité
appropriée.

Chaque chaussée est conçue pour un usage déterminé. Les matériaux, les épaisseurs,
le nombre de couches et leurs caractéristiques sont définis dans le CCTP afin de
permettre à cette chaussée de répondre pendant longtemps à l'usage demandé.

LA STRUCTURE DE CHAUSSÉE
La structure de chaussée a pour rôle de répartir l'impact des charges sur le sol.

La fréquence de passage des poids lourds et l'intensité du trafic peut déformer la


chaussée et créer des orniérages ou des faïençages. La composition de la structure de
chaussées dépend donc de la nature du trafic (quantité de poids lourds par jour et par
voie), et de la portance du sol.

Une chaussée doit avoir une pente transversale : soit une pente unique de 2 % à partir
d'un côté, (c'est la pente minimale pour le bon écoulement des eaux), soit une double
pente de 2 % à partir du centre de la chaussée vers les rives, ou des rives vers l'axe s'il
y a un caniveau central comme pour une voie piétonne par exemple.

LES DIFFÉRENTES COUCHES


Une chaussée est constituée par la superposition des différentes couches de matériaux
que l'on met en oeuvre sur le sol naturel décapé. Généralement, on distingue quatre
couches, de bas en haut : la couche de forme, la couche de fondation, la couche de
base, la couche de roulement, ces trois dernières constituant le corps de chaussée. Sur
des chantiers simples ne supportant que des véhicules légers, la couche de fondation
et la couche de base peuvent être regroupées.

Chaque couche peut supporter la circulation des engins qui réalisent la couche
suivante. Le nombre de couches, leur qualité et leur épaisseur peuvent varier. Ce
nombre est fonction de la portance du sol en place, de la qualité des matériaux
employés, de l'intensité du trafic et des conditions climatiques du site. En général, plus
on remonte vers la surface, plus on utilise des matériaux élaborés afin d'atteindre les
normes de qualité et de résistance exigées.
Dans la structure d'une chaussée, chaque couche
a un rôle précis. Si une couche n'a pas les
caractéristiques requises, c'est l'ensemble de la
chaussée qui ne résistera plus aux contraintes.