Vous êtes sur la page 1sur 35

Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.

1/12-1503_V1

Document Technique d’Application

de
Référence Avis Technique 2/12-1503
Annule et remplace l’Avis Technique 2/08-1325

ali
nv
  VEC

Façade Légère

no
Curtain walling Ouvrants intégrés dans
Auβenwand 

FW 50+/FW 50+ H –
OI/OB
ue
niq

Relevant des Agréments ETA-07/0120


Techniques Européens ETA-09/0024

Relevant de la norme NF EN 13830


ch

Titulaire : Schüco
4-6 route de Saint Hubert
BP 3
FR-78610 Le Perray-en-Yvelines
Te

Tél. : 01 34 84 22 00
Fax : 01 34 84 87 12
 
E-mail : direction.technique@schuco.com
Internet : www.schuco.com

Commission chargée de formuler des Avis Techniques 


is

  (arrêté du 21 mars 2012) 

Groupe Spécialisé n° 2
Av

Constructions,
  Façades
  et Cloisons Légères

Vu pour enregistrement le 18 octobre 2012


 

Secrétariat de la commission des Avis Techniques


CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR-77447 Marne la Vallée Cedex 2
Tél. : 01 64 68 82 82 - Fax : 01 60 05 70 37 - Internet : www.cstb.fr

Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr)
 CSTB 2012
Le Groupe Spécialisé n° 2 «Constructions, Façades et Cloisons Légères» de la
Commission chargée de formuler les Avis Techniques, a examiné, le 12 juin 2012,
le système Ouvrants intégrés dans FW50+/FW50+ H – OI/OB présenté par la
Société SCHÜCO, titulaire de l’Agrément Technique Européen ETA-07/0120. Le
présent document, auquel est annexé le Dossier Technique établi par le
demandeur, transcrit l’Avis formulé par le Groupe Spécialisé n 2 «Constructions,
Façades et Cloisons Légères» sur les dispositions de mise en œuvre proposées
pour l’utilisation du procédé dans le domaine d’emploi visé et dans les conditions
de la France Européenne.

lesquelles l'action résultante unitaire correspondant à la pression de


1. Préambule vent normal est inférieure ou égale à 1200 Pa sauf justification appor-
Le présent Document Technique d’Application, relatif aux ouvrages en tées conformément au NF DTU 33.1 avec justification selon NF EN
VEC, permet à partir du produit kit VEC ayant fait l’objet d’un ATE, de 13830.
valider le domaine d’emploi en France, d’apprécier le procédé et de
définir les conditions de conception et d’exécution selon le Cahier du
3.2 Appréciation sur le procédé
CSTB 3488-V2.
3.21 Satisfaction aux lois et règlements en vigueur
Cette révision concerne l’intégration du collage par ruban adhésif VHB
de marque 3M sous Agrément Technique Européen ETA-09/0024, et autres qualités d’aptitude à l’emploi
uniquement en type B, et les nouveaux supports de collage.
Données environnementales et sanitaires
2. Définition succincte Il n’existe par de Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire
pour ce procédé. Il est rappelé que cette FDES n’entre pas dans le
champ d’examen d’aptitude à l’emploi du procédé.
2.1 Description succincte
Ouvrants intégrés dans façade rideau : ouvrants oscillo-battants à la 3.22 Aptitude à l’emploi
française ou à soufflet ou ouvrants à l’italienne dont les produits
verriers sont maintenus par collage avec un mastic silicone ou avec Stabilité
un ruban adhésif objet de l’ETA-09/0024 entre la face 4 du vitrage La façade ne participe pas, par nature, à la stabilité générale des
isolant et le profilé adaptateur en alliage d’aluminium solidaire des bâtiments, laquelle incombe à l’ossature de ces derniers.
vantaux.
La stabilité propre de la façade sous les sollicitations climatiques et
2.2 Mise sur le marché sous le poids des vitrages peut être convenablement assurée dans le
domaine d’emploi accepté.
Les kits VEC relevant du Guide EOTA n° 2 sont soumis pour leur mise
La stabilité propre des vitrages VEC est convenablement assurée
sur le marché aux dispositions des Arrêtés des 9 janvier 2001 et
après justifications apportées conformes au § 2.31 du Cahier du CSTB
19 septembre 2002.
3488-V2.
Les kits de mur rideau relevant de la norme NF EN 13830 sont soumis
pour leur mise sur le marché aux dispositions de l’Arrêté du Stabilité en zone sismique
8 août 2005.
L’Avis est basé sur l’arrêté du 22 octobre 2010.
Les arrêtés précités portent application aux kits VEC et aux kits de
Le domaine d’emploi du procédé Ouvrants intégrés dans
façades rideaux du décret n° 92-647 du 8 juillet 1992 modifié, con-
FW50+/FW50+ H – OI/OB est limité aux zones et catégories de bâti-
cernant l’aptitude à l’emploi des produits de construction.
ments définies dans le tableau ci-après, en considérant la limite de
2.3 Identification déplacement entre étages pour les éléments non structuraux compo-
sés de matériaux fragiles.
2.31 Profilé de collage : adaptateur 354 127 Les effets de l’action sismique sont à prendre en compte pour les
zones de sismicité et les catégories de bâtiments définies dans le
Sur la face réservée au collage : Tableau 1 ci-dessous :
 Identification de l’extrudeur par bossage concave ou convexe sur
Tableau 1
les parties visibles.
 Identification d’un lot de profilés par une mention apposée tous les
50 cm maxi et comportant les indications suivantes : Catégorie de l’ouvrage
- SCHÜCO,
- références du profilé 354 127,
Zone I II III IV
- numéro de jour (24 heures),
- année, Sans Sans Sans Sans
Zone 1
- anodiseur HAP/ALS ou laqueur. prescription prescription prescription prescription

2.32 Ruban adhésif Sans Sans Selon Dossier Selon Dossier


Zone 2
- Les rubans adhésifs 3MTMVHBTM G23F et B23F sont conditionnés en prescription prescription Technique § 4 Technique § 4
rouleaux séparés par des feuilles de silicone dans des emballages
indiquant : Sans Selon Dossier Selon Dossier Selon Dossier
Zone 3
- La référence (G23F ou B23F), prescription Technique § 4 Technique § 4 Technique § 4
- Le numéro de lot,
- La date de fabrication. Sans Selon Dossier Selon Dossier Selon Dossier
Zone 4
prescription Technique § 4 Technique § 4 Technique § 4
2.33 Autres profilés
Les emballages font référence à la série FW 50+ ou FW 50+ H.
Sécurité des usagers
La sécurité des usagers n’est pas mise en cause dans le système FW
3. AVIS 50+/FW 50+ H par les dispositions de collage des produits verriers
associées à celles permettant de pallier les conséquences d’une éven-
3.1 Domaine d'emploi accepté tuelle défaillance de ce collage.
Ouvrants VEC intégrés dans des façades légères pour bâtiments
d’usage courant (de logement, d’enseignement, de bureaux,
d’hôpitaux, ...) mis en œuvre dans les conditions d'exposition pour

2 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Sécurité en cas d’incendie Les entreprises spécialisées sont assistées techniquement par la
Elle n’est pas mise en cause par l’application du principe de fixation de société SCHÜCO.
vitrages par collage.
3.25 Mise en œuvre
La convenance du point de vue de la sécurité en cas d’incendie d’une
façade vitrée utilisant le système FW 50+/FW 50+ H doit être appré- La mise en œuvre réalisée par des entreprises assistées technique-
ciée dans les mêmes conditions que pour une façade légère dans ment par la Société SCHÜCO fait appel à des dispositifs extérieurs de
laquelle la fixation de vitrages de même nature est traditionnelle. Elle montage (nacelles, échafaudages ...) et de levage de modules pou-
doit être examinée, cas par cas, en fonction des divers règlements vant habiller plusieurs trames sur une hauteur équivalente à un ou
concernant l’habitation, les établissements recevant du public, les deux étages.
immeubles de grande hauteur, etc. Elle nécessite certaines précautions. Le système est conçu pour facili-
ter le démontage, isolément, et le remplacement d’un cadre vitré
Sécurité aux chutes de personnes accidentellement détérioré.
La sécurité aux chutes de personnes n’est pas assurée par les ou-
vrants et peut être assurée par les remplissages suivant le NF DTU 3.26 Cahier des Prescriptions Techniques Générales
33.1. Les prescriptions du Cahier du CSTB 3488-V2 sont applicables.
Sécurité des intervenants
3.3 Cahier des Prescriptions Techniques
La mise en œuvre des éléments de façade légère vitrée relève des
particulières
techniques usuelles.

Isolation thermique 3.31 Conditions concernant la conception


Le procédé est susceptible de respecter les exigences minimales  Comme pour toute façade légère, ce système de façade devra
fixées par la réglementation thermique en vigueur. satisfaire aux exigences de la Norme NF EN 13830 qui définit les
spécifications et méthodes de détermination du point de vue résis-
Ces exigences concernant aussi bien la thermique d’hiver que la
tance mécanique, résistance aux chocs, sécurité, habitabilité.
thermique d’été, elles s’expriment sous forme de valeurs maximales
admissibles du coefficient de transmission surfacique, U, et du facteur  Les dispositions prises dans toute façade légère concernant les
solaire, S. organes de liaisons de la façade à la structure du bâtiment (fixa-
tions) ou autres éléments de façade (joints) et consistant à prendre
Confort acoustique en considération et à absorber les effets de mouvements prévi-
sibles, générés ou transmis par la structure, doivent requérir une
La fixation des produits verriers par collage n’a pas d’influence signifi-
attention particulière de façon à éviter des sollicitations dynamiques
cative sur les propriétés acoustiques de la façade.
ou permanentes ou momentanées sur les vitrages collés et leurs
La performance acoustique est à justifier au cas par cas, si néces- joints ; ces mouvements peuvent avoir pour origine des surcharges
saire. d’exploitation, des déformations ou tassements différentiels, des
vibrations, toute sollicitation susceptible de provoquer des déforma-
Étanchéité des joints de collage tions de la structure.
L’étanchéité à l’air et à l’eau peut être assurée dans le domaine  Les jeux nécessaires à la mise en place du profilé 354 127 dans son
d’emploi accepté et pour la durée de vie attendue du mastic de col- logement doivent être résorbés lorsque cet assemblage est réalisé.
lage utilisé. Cette obligation implique que soient pris en compte les tolérances
de fabrication et le type de traitement de surface (anodisation ou
3.23 Durabilité - Entretien laquage) du profilé porteur de ce logement. Le contrôle des écarts
Le risque de désordre à envisager est celui d’une défaillance acciden- dimensionnels dans cet assemblage doit être conforme au cahier
telle du mastic de collage. Les conséquences de ce risque vis-à-vis de des charges imposé par SCHÜCO aux sociétés qui réalisent
la sécurité sont limitées par la présence des dispositifs s’opposant à la l’extension.
chute des produits verriers.  En l’absence de résultats d’essais intégrés dans l’essai de mur
La durabilité des collages et des vitrages composés mis en œuvre est rideau selon la norme NF EN 13830, les performances d’étanchéité
considérée comme satisfaisante du fait que les dispositions du procé- à l’air, à l’eau et de résistance au vent ne pourront être détermi-
dé Ouvrants Intégrés dans FW50+ /FW50+ H respectent les prescrip- nées que par des essais effectués cas par cas selon les exigences
tions du paragraphe 2.5 du Cahier du CSTB 3488-V2. des normes NF P 20-501 et NF P 24-301 et plus particulièrement de
Une réparation réalisée en atelier, conformément au paragraphe 4.22 la norme NF P 20-302.
du Cahier du CSTB 3488-V2, confère à l’élément de façade réparé la  L’espaceur en profilé silicone ne doit permettre ni infiltration, ni
même durabilité que celle attendue d’un élément d’origine. stagnation d’eau au contact du mastic de collage : la continuité
Les ouvrants sont en mesure de résister aux sollicitations résultant de d’étanchéité doit être assurée aux 2 angles en traverse basse.
l’usage normal et les éléments susceptibles d’usure (quincaillerie et  Le dimensionnement du ruban doit être effectué conformément au
profilés d’étanchéité) sont aisément remplaçables. Leur comporte- Cahier du CSTB 3488-V2, avec les données suivantes : = 85 kPa,
ment dans le temps est équivalent à celui des fenêtres traditionnelles. τdes = 1,7 kPa, Δdes = 6,9 mm, issues de l’ETA-09/0024.
Le risque de stagnation d’eau sur le mastic de scellement d’un vitrage
isolant et celui d’aggravation d’embuage de ce vitrage, due à ce fait, 3.32 Condition concernant la fabrication
sont négligeables.
Le jeu nominal de fonctionnement entre bâti et vantail de fenêtre doit
Le risque d’élévation excessive de la température du verre et du être réalisé avec une tolérance inférieure à ± 1 mm.
complexe isolant des façades exposées au rayonnement solaire con-
duit à utiliser devant les EdR CB-E des verres dont les caractéristiques 3.33 Condition concernant la réparation et la
énergétiques limitent les effets de l’ensoleillement.
maintenance
3.24 Fabrication et contrôle La Société SCHÜCO est tenue de fournir à ses clients, applicateurs du
système FW 50+/FW 50+ H, une notice de maintenance (examens à
3.241 Profilé adaptateur 354 127 effectuer, leur périodicité) et d’entretien détaillée (produits d’entretien
ou de nettoyage identifiés par leur nature chimique), en référence à la
La procédure de fabrication et d’anodisation est conforme à
partie 3 du NF DTU 33-1 qui doit être transmise aux utilisateurs des
l’ETA-07/0120.
locaux.
Les autocontrôles font l’objet d’une convention de contrôle avec un
organisme notifié. 3.34 Condition concernant la mise en œuvre
3.242 Ruban adhésif Le marquage des cadres et ouvrants doit être inscrit sur un plan de
calepinage à respecter lors de leur mise en place.
La qualité du raban adhésif est évaluée dans le cadre du plan de  
contrôle du marquage CE.
Le système qualité de l’atelier de collage, réalisé par des sociétés
spécialisées selon les directives SCHÜCO, est suivi par un organisme
notifié (PASS VEC extension ruban).

3.243 Éléments de façade et réalisation du collage


Le façadier réalisant la fabrication des cadres VEC peut disposer du
certificat de conformité (CE). Le système qualité de l’atelier de collage
VEC est suivi par un organisme notifié (PASS VEC), conformément au
Guide EOTA n° 2 et au Cahier du CSTB 3488-V2.

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 3


4. Remarques complémentaires du Groupe
Conclusions
Spécialisé
Appréciation globale Les principales modifications de cette quatrième révision portent sur :
 l’ajout du collage en ruban adhésif de marque 3M,
L’utilisation du système ouvrants intégrés dans FW 50+/FW 50+ H –  l’ajout du nouveau support de collage,
OI/OB, dans le domaine d’emploi accepté, est appréciée favorable-  l’ajout de nouveaux ouvrants,
ment.
 la mise à jour des coefficients thermiques,
Validité  la mise à jour des paragraphes «sismique»,
 l’ajout des paragraphes «données environnementales et sani-
Jusqu’au 30 juin 2017. taires».
Le présent Document Technique d’Application ne vise pas les fenêtres
qui ne sont pas intégrées dans le système de façade FW50+ et
FW50+ H.
Pour le Groupe Spécialisé n° 2 Pour les ouvrants oscillo-battant une étanchéité complémentaire est à
Le Président réaliser entre la barrette de collage et le cadre ouvrant.
M. KRIMM
Pour les vitrages à bord décalé, les règles du Cahier du CSTB 3488-V2
sont applicables.

Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 2


M. COSSAVELLA

4 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Dossier Technique
établi par le demandeur

A. Description Accessoires de fenêtres à l’italienne


 Compas en acier inoxydable réglable en hauteur par l’intermédiaire
1. Principe d’un trou oblong et du support de réglage 237 882 :
 Référence des compas :
Ouvrants intégrés dans façade rideau oscillo-battants, à la française ou
- 248 407 (poids maximal du vantail : 40kg – ouverture 45°),
à soufflet ou des ouvrants à l’italienne, dont les produits verriers sont
maintenus par collage au mastic silicone ou un ruban adhésif entre la - 248 408 (poids maximal du vantail : 50kg – ouverture 45°),
face 4 du vitrage isolant et un profilé adaptateur en alliage - 248 4098 (poids maximal du vantail : 65kg – ouverture 45°),
d’aluminium sous Agrément Technique Européen ETA 07/0120 et
- 248 410 (poids maximal du vantail : 100kg – ouverture 30°),
ETA 09/0024 solidaire des vantaux.
- 248 411 (poids maximal du vantail : 150kg* – ouverture 20°),

2. Matériaux, produits et composants - 248 412 (poids maximal du vantail : 180kg* – ouverture 20°).
 (* : Manœuvre manuelle pour vantaux jusqu’à 120 kg).
2.1 Matériaux, produits définis dans  Ces compas ne permettent par le nettoyage par l’intérieur.
l’ETA-09/0024  Compas d’arrêt en acier inoxydable pour le maintien en position
ouverte, références 248 414 (300 mm) ou 248 415 (400 mm).
TM TM
 Rubans adhésifs 3M VHB G23F et B23F (e = 2,3 mm,
 Ferrure complémentaire, référence 223 559, 248 421 (pour limiteur
h = 15 mm) sous Agrément Technique Européen ETA 09/0024.
à cliquet), 223 558 (verrouillage latéral et inférieur), 237 567 (pour
TM
 Primaire pour le verre plat 3M Silane Primer. moteur).
 Primaire pour aluminium anodisé 3MTM Primer 94.  Moteur d’ouverture, référence 248 423 (300 mm) ou 248 426 (400
mm).
2.2 Matériaux, produits définis dans
 Moteur de verrouillage, référence 248 428.
l’ETA-07/0120  Dimensions minimales de l’ouvrant 450 x 450 (b x h).
 Profilé adaptateur 354 127 (cf. fig. 1). - Dimensions maximales suivant poids et géométrie du remplissage
 Mastics silicones de collage désignés dans l’ETA 07/0120 et bénéfi- (largeur x hauteur conformes aux abaques Schüco)
ciant du label SNJF-VEC.  Profilé d’étanchéité en EPDM :
 Primaire éventuel et solvant de nettoyage des plaques de collage - joint de battement, référence 246 050,
métalliques et verrières.
- joint réducteur de feuillure, références 246 665, 246 667 ou
 Joint espaceur 246483 en matière silicone. 246 668,
 Cales d’assise. - joint thermique H 246 666,
 Support de cales d’assise. - joint compensateur, références 224 933 ou 224934,
 Dispositifs de sécurité. - joint de serreur, référence 224 606 ou 224 848

2.3 Matériaux, produits non définis dans les  pièce d’étanchéité d’angle e, polyamide, référence 266 260

ETA-09-0024 et ETA-07/0120 Accessoire de vantail oscillo-battant, à la française ou à


 Joint espaceur 246 819 en matière TPE. soufflet
 Cadre vulcanisé, références 244 956, 244 957 et 244 958. Se référer à la documentation technique SCHÜCO ferrure AVANTEC
et ferrure TIPTRONIC :
 Autres profilés
 Tringle de crémone en aluminium 333876 ou en PVC 244 870.
 Profilés extrudés (figure 3) en alliage d'aluminium EN AW 6060 T5,
conformes à la norme NF EN 755-2 et recevant :  Dimensions minimales de l’ouvrant : 550 x 600 mm (b x h).
- soit un traitement anodique, classe 15, avec coloration électroly- - Dimensions maximales sont conformes aux abaques SCHÜCO.
tique ou sans, conforme au cahier des charges SCHÜCO et, à la  Profilé d’étanchéité en EPDM :
norme NF A 91-450 et sous label QUALANOD,
- joint de battement, référence 224 310,
- soit un revêtement thermodurcissable 60 ou 80 μm (poudre po-
- joint central, référence 246 669,
lyester) sous label QUALICOAT.
- joint de serreur, référence 246 671,
Pour les utilisations en bord de mer (à moins de 20 km du littoral)
conformément à la chaîne Qualité Aluminium, les profils thermola- - cordon, référence 244 058.
qués seront en alliage «6060 Bâtiment» fournis par un membre du
GLFA et recevront un traitement de surface «QUALIMARINE».
3. Éléments
Vitrages utilisables en vantail à l’italienne
 Vitrages isolants bénéficiant d’un certificat CEKAL extension V, 3.1 Ossature secondaire
épaisseur 30 à 33 mm, 34 à 39 mm ou 40 à 45 mm ; hauteur de La façade comporte une ossature secondaire spécifique au procédé FW
glace extérieure inférieure à 1 mm au minimum (tolérances com- 50+/FW 50+ H et constituée :
prises) à celle de la glace intérieure ; cette disposition de fabrication
 En partie courante de montants et de traverses qui peuvent être
oblige à un repérage «haut»/«bas».
assemblées sur chantier, mais qui sont généralement assemblés en
 Les chants des glaces reçoivent un façonnage "JPI". atelier pour constituer des échelles destinées à une trame sur 2 (ou
2 trames sur 3) ; les échelles sont juxtaposables verticalement par
Vitrages utilisables en vantail OB, à la française ou à éclissage mais non horizontalement. La liaison entre deux échelles
soufflet étant réalisée par des traverses fixées et étanchées sur chantier. Les
échelles sont destinées à recevoir soit des fenêtres à l’italienne soit
 Vitrage isolant bénéficiant d’un certificat CEKAL extension V
des vitrages fixes ou des EdR.
d’épaisseur 32, 38 ou 44 mm.
 De demi-montants et demi-traverses, référence 196 620 ou 432
 Les glaces recuites ont des chants rodés «JPI».
630, et de profilés de reconstitution de feuillure référence 196 630
Vitrages utilisables en parties fixes intégrés dans les ou 432 620, assemblés en atelier pour constituer des échelles dans
lesquelles s’insèrent les vantaux ouvrants oscillo-battant et consti-
alvéoles de l’ossature secondaire tuant en maximum 1 trame sur 2.
 Vitrage simple ou vitrage isolant bénéficiant d’un certificat CEKAL  
d’épaisseur 6 à 50 mm.
 EdR de type CB-E faisant l’objet d’un Avis Technique.

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 5


Les profilés de montants et de traverses équipés de profilés couvre Des rosettes référence 238 205 circulaires et 266 847 semi-circulaires
joints serreurs sont assemblés pour constituer :  60 mm en aluminium laqué sont vissées (serrage de 10 N.m) dans
+
 soit une façade à trame apparente FW50 (prise en feuillure des les alvéovis des profilés de montants afin de limiter la déformation des
remplissages sur 4 côtés), bords verticaux des vitrages isolants et des EdR suivant § 5.6.1.13 du
 soit une façade à trame horizontale FW 50+ H (prise en feuillure des NF DTU 33-1 (figure 2).
remplissages sur 2 côtés horizontaux). Les dispositions relatives au collage VEC avec ruban sont prévues dans
l’ATE référencé ETA-09/0024.
3.2 Vantail oscillo-battant à la française ou à Le dimensionnement du ruban doit être effectué conformément au
soufflet VEC, prévu dans l’ATE Cahier du CSTB 3488-V2, avec les données suivantes : σdes = 85 kPa,
τdes = 1,7 kPa, Δdes = 6,9 mm, issues de l’ETA-09/0024.
Les alvéoles de l’ossature secondaire FW 50+ ou FW 50+ H constituée
de demi-montants et demi-traverses reçoivent un vantail ouvrant 3.5 Dispositifs de sécurité
oscillo-battant, à la française ou à soufflet.
Tous les cadres VEC sont équipés de dispositifs s’opposant à la chute
Ce vantail est constitué de profilés en alliage d’aluminium débités en
d’un produit verrier en cas de défaillance du collage.
coupe d’onglet avec les profilés adaptateurs 354127 qu’ils comportent
et assemblés sur les équerres serties et collées. Pour les vantaux OB à la française ou à soufflet, ils sont réalisés à
l’aide de pièces en tôle d’acier inoxydable vissées sur les traverses
Sont collés en atelier dans la feuillure sur la plage réservée à cet effet
haute des cadres, références 266 839 (longueur 32 mm), 266 840
par le profilé 354127, des vitrages isolants d’épaisseur 32, 38 ou 44
(longueur 38 mm) et 266 841 (longueur 44 mm) (figure 7).
mm.
Pour les vantaux à l’italienne, ils sont réalisés à l’aide de tronçons de
La hauteur du cordon de mastic de collage est de 16 mm ou du ruban
profilés, vissés sur les traverses hautes de cadres, référence 242 634
adhésif 3MTMVHBTM (épaisseur 2,3 mm), complété d'un solin sur la
(vitrage 26 – 32mm), 266 236 (vitrage 28 – 35mm), 266 288 (vitrage
totalité de la périphérie.
35 – 40mm), 266 234 (vitrage 40 – 45mm) (figure 6).
Le calage d’assise des vitrages est réalisé sur support et cale, réfé-
 Le nombre, n, de retenue mécanique doit être au minimum de 4 par
rence 267 877, 443 807, 448 117 et 448 127.
vitrage et dimensionnée pour reprendre 20% du vent ELS, PELS.
Les vantaux et basse de l’alvéole sont ferrés sur les profilés d’ossature
secondaire qui constitue leur dormant. 0,2  P S
n ELS et n  4
En périphérie de l’alvéole destinée à recevoir un vantail, une barrière R
ou cale anti-devers des profilés couvre-joint serreurs référence
246 670, 266 838, 266 842 est positionnée en face de chaque vis.  Avec PELS = Pression de vent ELS
 S = Surface du vitrage
3.3 Vantail à l’italienne VEC, prévu dans l’ATE R = Résistance calculée de la retenue mécanique
Les alvéoles de l’ossature secondaire FW 50+ H constituée de montants
322 270 (et suivants) et de traverses 322 410 (et suivants) peuvent Tableau 1 – Dispositifs de sécurité
recevoir une fenêtre à l’italienne.
Référence des Largeur
 Les vantaux sont constitués d’un cadre dormant (196 610) et d’un Type Acier R (N)
pates de sécurité (mm)
cadre ouvrant (196 600 ou 443 760) en profilés d’alliage
d’aluminium débités en coupe d’onglet et assemblés à l’aide 266 839 30 Inox 304 330
d’équerres à sertir ou goupiller et étanchés.
266 840 30 Inox 304 330
 Les dormants sont mis en œuvre dans l’ossature secondaire avec un
jeu périphérique de 1 mm, calés. Ils sont liaisonnés aux profilés de 266 841 30 Inox 304 330
montant et traverse par des vis TCB ø 4,8 x 15,9 mm (référence
205 460) disposées tous les 300 mm. 242 634 20 Aluminium 6060 160
 L’étanchéité dormant-ossature secondaire est assurée par un cordon
266 236 30 Aluminium 6105 T5 540
de mastic élastomère côté extérieur.
 Le cadre ouvrant comporte dans la gorge prévue à cet effet le profilé 266 288 30 Aluminium 6105 T5 540
de support de collage, référence 354 127.
266 234 30 Aluminium 6105 T5 540
 La hauteur du cordon de mastic est de 16 mm ou d’un ruban adhésif
3M, complété par un solin périphérique.
En trame horizontale, le collage est réalisé à 39 mm des chants hori- 4. Séisme
zontaux des verres.
Les dispositions suivantes sont applicables pour les bâtiments dimen-
Les vitrages reposent sur des cales et supports de cales d’assise. Le
sionnés conformément au §4.4.3 (limitation des dommages) de
maintien, en cas de défaillance du collage, est assuré par des pièces
l’Eurocode 8 (EC81), en considérant la limite de déplacement entre
de sécurité fixées au cadre en profilés d’alliage aluminium.
étages dr pour les éléments non structuraux composés de matériaux
Le cadre ouvrant est ferré sur le cadre dormant à l’aide d’une paire de fragiles.
compas. L’étanchéité entre ouvrant et dormant est assurée par des
Soit dr < 1,25h/100 avec h la hauteur entre étages (pour h=3,0 m dr
profilés en EPDM.
< 37,5 mm)
3.4 Maintien des remplissages et étanchéité 4.1 Ossatures et attaches
Les remplissages sont maintenus en feuillure :
 L’action sismique est calculée à partir de la formule donnée au para-
 sur 4 côtés en trame apparente, graphe 4.3.5 de l’Eurocode 8.
 sur 2 côtés en trame horizontale, En l’absence de données sur la période fondamentale de vibration de
 par des profilés couvre-joints serreurs vissés sur les profilés l’élément non structurel Ta, et de la période fondamentale de vibra-
d’ossature secondaire avec interposition d’un profilé en EPDM tion du bâtiment dans la direction appropriée T1, on se place en sé-
244 386 d’épaisseur 3,5 mm. curité en prenant le rapport Ta/T1 = 1.
Les profilés couvre-joints serreurs sont équipés d’un capot extérieur en De même, on se place en sécurité en considérant que la hauteur de
aluminium clippé et éventuellement vissé et de garnitures d’étanchéité l’élément calculé z est égale à celle du bâtiment H, z=H.
en EPDM filants horizontalement. Les effets de l’action sismique seront déterminés en appliquant une
En trame horizontale, les remplissages ont 2 bords libres. Les joints force Fa horizontale située au centre de gravité de l’élément, et
verticaux sont garnis d’un profilé en EPDM insérés sur un profil isola- orientée soit dans son plan (F // ), soit perpendiculairement à son
teur en PVC : plan (F┴ ).
 références 246 729, 246 730 ou 246 731, de part et d‘autre du En conséquence, la force sismique est donnée par la formule :
vantail OB ou dans le prolongement de ces joints verticaux, 5,5
 références 246 726, 246 727 ou 246 728, de part et d’autre du
vantail à l’italienne ou entre deux remplissages fixes.

                                                            
1
NF EN 1998-1 et NF EN 1998-1/NA

6 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Avec : Pour effectuer l'immobilisation transversale du profilé adaptateur
agr : accélération maximale de référence au niveau du sol de classe A 354 127 sur le profilé avec lequel il s'assemble un pointage tous les
en m/s². mètres est effectué avant débit.

: Coefficient d’importance du bâtiment. 6.3 Collage du vitrage par les rubans adhésifs
: Paramètre de sol. 3MTMVHBTM G23F et B23F
: Masse de l’élément en kg.
Le collage, réalisé par des sociétés spécialisées selon les directives du
: Coefficient de comportement de l’élément non structural. cahier des charges établi par la société SCHÜCO et le Guide Technique
 La vérification sismique doit prendre en compte l’action sismique et – Version 3 de juillet 2010 des vitrages extérieurs collés avec le Ruban
le poids propre, sans pondération. Mousse VHBTM rédigé par la société 3M, est suivi par un organisme
F // « + » G et F┴« + » G notifié (PASS VEC extension ruban), conformément à l’ETA-09/0024.

6.4 Réalisation et autocontrôle du collage


Si l’action sismique F┴ est inférieure à l’action due au vent ELU, seule
la vérification sous charge de vent ELU est suffisante. Le collage est réalisé par des entreprises spécialisées choisies par le
façadier parmi celles qui sont supervisées par le CSTB. Il est effectué
 Pour les profilés, sous sollicitations sismiques, les contraintes calcu-
conformément aux directives et documents techniques de SCHÜCO et
lées, en considérant, q 2, doivent être inférieures ou égales aux du fournisseur de mastic de collage et des spécifications du Cahier du
limites d’élasticités des matériaux. CSTB 3488-V2 sous PASS VEC.
 Pour les attaches, sous sollicitations sismiques en considérant, q L’autocontrôle de réalisation du collage est effectué par les entreprises
1, à défaut de dimensionnement selon les Eurocodes, les contraintes qui réalisent le collage selon les modalités et fréquences précisées
calculées doivent être inférieures ou égales aux limites d’élasticités dans le Cahier du CSTB 3488-V2 et/ou le guide EOTA n° 002 et/ou
des matériaux, Rm. l’Agrément Technique Européen et vérifiés par un organisme extérieur.
 Sous l’action sismique dans le plan de la façade, il y a lieu de vérifier
que les déformations des attaches et des profilés soient compatibles
avec le maintien du système de remplissage.
7. Mise en œuvre
 Le gros-œuvre étant réalisé, on procède à la mise en place des
4.2 Remplissage attaches de fixation.
Le choix des remplissages est donné dans le tableau 2 en annexe.  Ces attaches viennent se fixer sur des rails continus ou discontinus à
Les dimensions maximales des vitrages satisfaisant à la limitation des incorporer dans le gros-œuvre lors de la coulée du béton. La fixation
dommages sont données à la figure O, en fin de Dossier Technique. peut également s'effectuer à l'aide de boulons à expansion.
 Les principales opérations sont :
5. Thermique - levage des bâtis et boulonnage sur les attaches de fixation ou as-
semblage des montants et traverses d’ossature secondaire,
Calcul du coefficient de transmission surfacique, U - mise en place des garnitures sur traverses et montants,
Le coefficient de transmission surfacique de la façade se calcule con- - pose des vitrages fixes maintenus par les profilés couvre-joints
formément aux règles Th-U, comme étant une moyenne pondérée des serreurs,
coefficients surfaciques des éléments par les surfaces correspondantes. - pose des ouvrants.
Le coefficient de transmission surfacique d'un élément de façade  Finitions :
U cwu se calcule d'après la formule ci-après : Les finitions comportent notamment :
- la mise en place des calfeutrements extérieurs divers (acrotère,
U A  ψ pied de façade, angles, ...),
U cwi  - la réalisation de la barrière au feu en nez de plancher et la pose
A cwi des calfeutrements intérieurs.
où :
U = Coefficient surfacique des constituants : vitrage, 8. Réparation, entretien, maintenance
panneau opaque et profilé de façade, en W/(m².K).
A = Surface correspondante en m².
8.1 Réparation
 = Coefficient linéique de la jonction : profilé de façade - Tout désordre constaté sur un cadre vitré et nécessitant une interven-
tion a pour conséquence la dépose de ce cadre et :
vitrage ou panneau opaque, en W/(m.K).
 soit son remplacement par un cadre vitré stocké à cet effet et prêt à
 = linéaire correspondant en m. l'emploi quand cette disponibilité a pu être organisée,
 soit une remise en place après réparation en atelier.
Acwi = surface de l'élément de façade.
Une réparation en atelier implique le démontage du produit verrier,
Les coefficients de transmission thermique surfacique et linéique desti- l'élimination de tous produits ou matériaux anciens sur les plages de
nés au calcul du coefficient U moyen de la façade selon les règles Th-U collage et l'application des processus décrits à l’article 5.3 ; en réutili-
sont donnés dans le tableau 3 en annexe. sant le volume verrier démonté ou un volume neuf.

Procédure 3M issue du Guide Technique Version 3 de


6. Fabrication juillet 2010
Pour couper le VHBTM, 3M recommande d’utiliser la méthode de la lame
6.1 Profilé adaptateur 354 127 vibrante. Couper dans la masse adhésive du VHBTM est la meilleure
Un cahier de qualité avec manuels de procédures suivant les normes méthode pour séparer le vitrage du cadre. Utiliser une solution savon-
ISO 9000 définit tant pour l'extrusion que pour le traitement de sur- neuse permet de faciliter l’avancée de la lame et d’améliorer le con-
face les prescriptions particulières de fabrication, de contrôle, de mar- trôle de la découpe. Au fur et à mesure de l’avancée de la découpe,
quage, de conditionnement et de confection des éprouvettes pour les positionner des cales entre le vitrage et le cadre pour éviter que le
tests de convenance. VHB ne se recolle sur lui-même. Il est conseillé de rester au plus près
du verre pour ne pas risquer d’endommager la barrette d’anodisation
Le stockage est assuré par la Société SCHÜCO au Perray en Yvelines ou la peinture dans le cas où on voudrait réutiliser ce cadre.
(78) et la distribution réalisée par ses propres transports.
Une fois que le vitrage est séparé du cadre il faut ensuite enlever tous
Des essais de convenances sur le profil de collage 354 127 doivent les résidus de VHBTM sur la surface que l’on veut réutiliser. Pour ce
être réalisés selon le Cahier du CSTB 3488 – V2 pour le collage sili- faire, la première technique à utiliser est de peler le VHB avec un angle
cone, et selon le Guide Technique – Version 3 établi par la société 3M de pelage inférieur à 30° et de garder la main le plus près possible de
pour le collage ruban. l’amorce de décollement. Il est impératif de porter des gants en coton
lors de cette étape pour éviter les coupures au cas où il resterait des
6.2 Éléments de façade morceaux de verre et pour avoir une meilleure accroche sur le VHB.
La fabrication est réalisée par des entreprises spécialisées, conformé- Si les cadres ont été assemblés depuis longtemps, 3M recommande
ment aux directives, documents techniques de SCHÜCO et avec son d’utiliser une roue abrasive spécialement adaptée en caoutchouc qui
assistance technique. permet de retirer tous les résidus du support sans l’endommager, dans
la mesure où celui-ci est utilisé convenablement.

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 7


Etapes pour la pose du nouveau vitrage □ dépôts plus importants : lavage à l'eau additionnée d'un agent
Nettoyer le vitrage et le cadre en utilisant le dégraissant VHBTM. mouillant à fonction détergente, puis nettoyage avec un solvant
compatible avec le silicone de collage suivi d'un rinçage et d'un
Appliquer le ruban sur le verre. essuyage.
Placer le verre sur le cadre en vérifiant que l’espace entre le vitrage et
le cadre n’est pas supérieur à 1 mm à l’aide d’une jauge d’épaisseur.
Appliquer une pression minimale de 1 kg/cm² tout autour du cadre B. Résultats expérimentaux
afin d’obtenir la bonne adhésion entre le ruban, le verre et le cadre.
Rapports d’essais SCHÜCO réalisés en présence de bureaux de
Le stockage de l’élément se fait dans les mêmes conditions que pour contrôle :
les éléments neufs à savoir une conservation pendant au moins 24 h à
 Essai de perméabilité à l’air, ‘étanchéité à l’eau et de résistance au
une température supérieure à 15° C avant d’être posé sur chantier.
vent d’un élément de façade intégrant un ouvrant oscillo-battant et
un ouvrant à l’italienne, ALU 08.10 (en présence du bureau de con-
8.2 Entretien
trôle DEKRA Inspection).
 Paroi en glace émaillée :  Essai d’endurance sur un ouvrant oscillo-battant, n° BEB1.C.4014-1
- Entretien courant : lavage à l'eau claire suivi d'un essuyage à la  Essai d’endurance sur un ouvrant à l’italienne n°CLC 12-26037292.
peau de chamois.
 Note de calcul des coefficients de transmission thermique surfacique
- Nettoyage des salissures : taches de peinture, nettoyage au sol- n° 12-013.
vant ou diluant compatible avec le mastic silicone, rinçage à l'eau
: les produits à forte concentration en ammoniaque sont proscrits.
- Taches exceptionnelles : consulter le fournisseur.
C. Références
 Paroi en glace émaillée réfléchissante : C.1 Données environnementales et Sanitaires2
- Entretien courant : lavage à l'eau claire et essuyage avec une Le produit Ouvrants intégrés dans FW50+/FW50+ H – OI/OB ne fait
peau de chamois. pas l’objet d’une Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire
- Nettoyage des salissures : tous produits du commerce ne conte- (FDES).
nant pas d'abrasif. Il reste cependant prudent de consulter le Les données issues des FDES ont pour objet de servir au calcul des
fournisseur sur la convenance effective du produit envisagé. impacts environnementaux des ouvrages dans lesquels les produits
 Élément en aluminium anodisé : visés sont susceptible d’être intégrés.
- Entretien courant : lavage à l'éponge humide ou mieux à l'eau C.2 Autres références
savonneuse.
L’ensemble des références relatives aux ouvrants intégrés dans
- Nettoyage des salissures : FW50+/FW50+ H – OI/OB, depuis 2010, porte à ce jour sur environ 15
□ dépôts peu importants : lavage à l'eau additionnée d'un agent 000 m2.
mouillant, suivi d'un rinçage à l'eau claire et d'un essuyage,

                                                            
2
Non examiné par le Groupe Spécialisé dans le cadre de cet Avis.

8 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Tableaux et figures du Dossier Technique
Tableau 2 — Choix des vitrages en fonction de la zone sismique et de la catégorie de l’ouvrage

Catégorie de l’ouvrage

I et II III IV

Composant intérieur ou
Zone Composant extérieur Composant intérieur Composant extérieur Composant intérieur
extérieur

Zone 1
Sans prescription

Zone 2 Sans prescription 2B2 2B2


Sans prescription sismique
sismique pour le
pour le vitrage
Zone 3 Sans prescription sis- vitrage 2B2 2B2
mique pour le vitrage
2B2 2B2 ou 1C3 ou (1) 2B2 2B2
Zone 4
1C3 2B2 ou 1C3 2B2 2B2

2B2 : vitrage feuilleté classé au minimum 2B2 suivant la norme NF EN 12600.


1C3: vitrage trempé classé au minimum 2B2 suivant la norme NF EN 12600.
(1) : sans prescription sismique si la hauteur de chute par rapport au sol intérieur est inférieure à 3 m.

Tableau 3 — Valeur du coefficient U moyen de la selon les règles Th-U

g
en W/(m.K)
Largeur Ug = 1,1 W/(m².K)
Uf
Façade Profilés bf
W/(m².K) Intercalaire :
(m)
Swisspace Swisspace
Aluminium Thermix
r alu r inox

432630+196630+224809 0,05 1,54 0,14 0,09 0,07 0,06

196620+432620+224809 0,05 1,57 0,15 0,09 0,08 0,06

432630+196640+246670 0,082 1,87 0,15 0,08 0,07 0,05


FW50+ OB
196620+196640+246670 0,082 1,92 0,15 0,09 0,07 0,06

432630+196640+224807+246730 0,082 1,98 0,15 0,09 0,07 0,06

196620+196640+224807+246730 0,082 2,04 0,16 0,09 0,08 0,06

322270+196610+196660+246665 0,107 2,27 0,15 0,08 0,07 0,05

FW50+ OI 322410+196610+196660+246665 0,107 2,27 0,16 0,08 0,07 0,05

322270+196610+196660+246726 0,107 1,41 0,15 0,10 0,08 0,06

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 9


Limitation des dommages

Limite des dimensions des vitrages LDV pour les catégories 
d'importance de bâtiment III et IV en zones de sismicité 4 
4000

3500
Hauteur du vitrage [mm]

3000

2500

2000

1500

1000

500

0
0 500 1000 1500 2000 2500
Largeur du vitrage [mm]

Figure 0 - Dimensions maximales des vitrages satisfaisant l’exigence de limitation des dommages

10 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Figure 1 – Profilés pour ouvrant oscillo-battant

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 11


Figure 2 – Système d’ouverture extérieure – Ouvrant à l’italienne

12 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Figure 3 – Profilés d’étanchéité

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 13


Figure 4 - Profilés d’étanchéité

14 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Figure 5 – Organes de rotation – Ouvrants à l’italienne

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 15


Figure 5 bis – Organes de rotation – Ouvrants oscillo-battant

16 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Figure 6 – Accessoires

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 17


Figure 7 – Accessoires

18 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Figure 8 – Sélection des compas pour ouvrants à l’italienne

   

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 19


 

Figure 9 – Ferrure pour ouvrant Oscillo-battant

20 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Figure 10 – Montage ouvrant extérieur sur ossature – trame horizontale

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 21


Figure 11 – Montage ouvrant extérieur sur ossature

22 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Figure 12 – Assemblage ouvrant extérieur et dormant - ferrures
 

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 23


Figure 13 – montage intérieur sur ossature – trame horizontale
 

24 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Figure 14 – montage ouvrant intérieur sur ossature

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 25


Figure 15 – Montage ouvrant intérieur sur ossature

26 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Figure 16 – Assemblage ouvrant intérieur – ferrures – ouvrant oscillo-battant

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 27


Figure 18 – Mise en œuvre – ouvrant vers l’extérieur – mastic silicone - horizontale

28 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Figure 19 – mise en œuvre – ouvrant vers l’extérieur – mastic silicone

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 29


Figure 20 – mise en œuvre – ouvrant vers l’extérieur – horizontale – 3M VHB

30 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Figure 21 – mise en œuvre – ouvrant vers l’extérieur – 3M VHB

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 31


Figure 22 – mise en œuvre – ouvrant vers l’intérieur – horizontale – mastic silicone

32 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Figure 23 – mise en œuvre – ouvrant vers l’intérieur– mastic silicone

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 33


Figure 24 – mise en œuvre – ouvrant vers l’intérieur – horizontale – 3M VHB

34 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 2/12-1503


Figure 23 – mise en œuvre – ouvrant vers l’intérieur – 3M VHB

2/12-1503 Remplacé le : 17/07/2017 par le n° 2.1/12-1503_V1 35