Vous êtes sur la page 1sur 10

Dossier de Presse / Juin 2007

Reconstruction de la toiture de six bâtiments


de l’Unité Expérimentale de l’INRA de Tours :
Les plaques ondulées d’Eternit contribuent
à la pérennité des bâtiments et participent
aux bonnes conditions d’élevage des animaux
8000 m2 de bâtiments recouverts des plaques ondulées d’Eternit
Une bergerie et une étable pour génisses s’équipent du système de toiture en écaille 

Crédits photos : Alain Beguey - Copyright INRA

Frédérique PUSEY / Farida IBBARI - FP&A, Service de presse ETERNIT : 10, rue Maurice Utrillo - 78360 Montesson
Tél. : 01 30 09 67 04 - Fax : 01 39 52 94 65 - Mail : farida@fpa.fr | Visuels disponibles sur www.fpa.fr - espace journaliste
Six des bâtiments de l’unité pluri-espèces d’expérimentation animale en Physiologie de la Reproduction et des Com-
portements de l’INRA de Tours sont couverts depuis 2002 de plaques ondulées d’Eternit, particulièrement adaptées
aux constructions agricoles.

Les deux incendies survenus en 1998 au sein de l’Unité Pluri-Espèces Animales en Physiologie de la Reproduction
et des Comportements (UPEA-PRC) ont détruit plus de 5500 m2 d’installations expérimentales et ont conduit les res-
ponsables de travaux de l’INRA à repenser totalement la reconstruction de l’Unité en concertation avec les équipes
d’animaliers de l’unité expérimentale et les chercheurs.

Les responsables de travaux de l’Unité Expérimentale de l’INRA ont choisi pour la toiture, en collaboration avec les
architectes, la plaque ondulée d’Eternit pour ses qualités techniques, esthétiques et sa parfaite adéquation au milieu
agricole.
Pour répondre aux contraintes de ventilation des bâtiments de grande largeur, l’INRA a choisi la technique de toiture
en écaille d’Eternit pour la bergerie et l’étable à génisses.

Les travaux se sont achevés en 2004 et ce sont aujourd’hui plus de 2000 animaux qui sont abrités dans les bâ-
timents de l’unité expérimentale et qui bénéficient des avantages de la toiture en plaques ondulées d’Eternit.

RECONSTRUCTION DE L’UNITÉ SUITE À DEUX IMPORTANTS INCENDIES


Le 23 août et le 30 août 1998, deux incendies détruisent plus de 5500 m2 d’installations expérimentales de l’Unité
Pluri-Espèces Animales en Physiologie de la Reproduction et des Comportements (UPEA-PRC).
Les conséquences matérielles du sinistre sont lourdes : la stabulation bovine, deux bergeries et deux hangars à paille
ainsi que du matériel agricole sont touchés.

LA CRÉATION DE TROIS NOUVEAUX BÂTIMENTS ENRICHIT LE PROGRAMME DE RECONSTRUCTION


Ces sinistres vont constituer l’axe majeur de l’appel d’offres passé par l’INRA en juillet 2002 : l’INRA profite de ce
programme de reconstruction pour regrouper en un site unique les moyens de l’unité expérimentale en physiologie
de la reproduction et des comportements dispersés sur plusieurs sites.
Elle comprend donc la construction de trois nouveaux bâtiments : un bâtiment destiné à accueillir les caprins, un
espace dédié aux expérimentations sur le comportement et une stabulation pour les équins.

Le projet de reconstruction comprend également pour


chacun des bâtiments la réalisation des plates-formes
périphériques, des voiries d’accès et le renforcement
des réseaux extérieurs d’alimentation en fluides (ré-
seau électriques depuis le transformateur existant
- gaz, réseau téléphonique et alarme, réseau eau
potable, eaux usées et pluviales depuis les réseaux
existants).

Le lot n°3 de l’appel d’offres émis par l’INRA concerne


la charpente, la couverture et le bardage bois.

Crédits photos : Alain Beguey - Copyright INRA

Frédérique PUSEY / Farida IBBARI - FP&A, Service de presse ETERNIT : 10, rue Maurice Utrillo - 78360 Montesson

Tél. : 01 30 09 67 04 - Fax : 01 39 52 94 65 - Mail : farida@fpa.fr | Visuels disponibles sur demande
LES PLAQUES ONDULÉES D’ETERNIT POUR LA COUVERTURE DES SIX BÂTIMENTS

Pour les bâtiments d’élevage, la couverture participe de manière cruciale à l’ambiance et l’atmosphère intérieures.
Le choix de plaques ondulées en fibre-ciment pour la toiture des six bâtiments de l’Unité Expérimentale de Tours va
dans ce sens : absorber l’humidité ambiante et encaisser les chocs thermiques.

L’utilisation de plaques ondulées d’Eternit 5 ondes en fibres-ciment permet


d’éviter la condensation en sous-face, néfaste pour les animaux mais aussi
pour la structure du bâtiment. De plus, les faîtières ouvertes des couvertures en
plaques ondulées fonctionnent comme des cheminées et pallient aux effets du
vent et aux grosses variations de température. Le fibre-ciment a donc été choisi
essentiellement parce qu’il ne forme pas de condensation interne.

L’aspect sécuritaire était également un élément fondamental dans le cadre du plan de reconstruction ; c’est pourquoi
l’INRA de Tours a choisi le fibre-ciment, matériau incombustible, résistant à la corrosion et assurant au bâtiment une
durée de vie de plus de 60 ans.

De plus, les propriétés intrinsèques de la plaque ondulée d’Eternit ont répondu à la problématique centrale du
confort des animaux : totalement insensible aux variations de température, la plaque ondulée d’Eternit offre notam-
ment un réel confort acoustique optimisant ainsi les conditions d’élevage.

Enfin, le choix de la plaque ondulée s’est portée vers la Coloronde d’Eternit,


coloris gris foncé. Cette plaque ondulée, reconnue pour ses qualités es-
thétiques et techniques s’intègre parfaitement à l’environnement et
bénéficie d’une garantie contractuelle de 10 ans, valable aussi
sur la coloration.

Frédérique PUSEY / Farida IBBARI - FP&A, Service de presse ETERNIT : 10, rue Maurice Utrillo - 78360 Montesson

Tél. : 01 30 09 67 04 - Fax : 01 39 52 94 65 - Mail : farida@fpa.fr | Visuels disponibles sur demande
ETABLE À GÉNISSE ET BERGERIE, UN SYSTÈME PARTICULIER DE COUVERTURE : « LA TOITURE EN ÉCAILLE »
La grande largeur de la bergerie et la configuration de l’étable à génisse a nécessité une réflexion particulière de la
part des responsables des installations expérimentales de l’INRA quant à la ventilation.

Frédérique PUSEY / Farida IBBARI - FP&A, Service de presse ETERNIT : 10, rue Maurice Utrillo - 78360 Montesson

Tél. : 01 30 09 67 04 - Fax : 01 39 52 94 65 - Mail : farida@fpa.fr | Visuels disponibles sur demande
La bergerie, d’une surface de 2878 m2 avec une « nursery » attenante de 220 m2 ,comprend des aires paillées, des
couleurs d’alimentation et de circulation. Elle se présente sous forme d’une nef de 82 m x 34 m x 9,4 m de hauteur
de faîtage.

Les responsables de l’Unité Expérimentale de Tours, ont donc proposé aux architectes le système de « toiture en
écaille » développé par Eternit, principe qui a déjà fait ses preuves depuis plus de 40 ans dans le milieu agricole.
Le principe de la toiture en écaille d’Eternit repose sur une ouverture créée en laissant un jour au niveau du recou-
vrement entre deux rangées de plaques ondulées d’Eternit.

Frédérique PUSEY / Farida IBBARI - FP&A, Service de presse ETERNIT : 10, rue Maurice Utrillo - 78360 Montesson

Tél. : 01 30 09 67 04 - Fax : 01 39 52 94 65 - Mail : farida@fpa.fr | Visuels disponibles sur demande
Pour réaliser la toiture en écaille, il a fallu surélever l’ensemble des plaques ondulées en mettant en place un liteau
bois ou métal dans la zone de recouvrement des plaques.
La ligne de faîtage ventilé continu a été réalisée avec des faîtières pare-vent fixées avec la dernière rangée de pla-
ques ondulées, orientées en fonction des vents.

Résultats : grâce à ce principe, la ventilation naturelle se fait avec une entrée d’air en long-pan et en complémen-
tarité par les écailles en toiture, ce qui permet une optimisation de l’aération des bâtiments (pas de condensation
sous les pannes).

SECURITE ET QUALITE OPTIMISEES


Le système de toiture en écailles réalisé avec les plaques ondulées d’Eternit relève de la classe 600 Joules. Des cam-
pagne d’essais régulières sont réalisées dans les laboratoires d’Eternit, conformément à la norme NF P 33-303-2.

Par ailleurs, les plaques ondulées d’Eternit sont garanties pour une durée de 10 ans.
Plaques de type NT conformes à la classe C1X qui répondent aux exigences des normes NF EN 494 et NFP 33-
303-1, elles bénéficient d’un Avis Technique n° 5/98 - 1338 favorable à la pose à entraxe 1,385 m. La qualité des
plaques ondulées d’Eternit est certifiée par la marque NF Plaques Profilées Fibres-Ciment.

Sécurité sur chantier


Les plaques sont toutes équipées de feuillards en polypropylène au niveau de chaque onde qui assurent un rôle de
retenue en cas de rupture accidentelle de la plaque.

Frédérique PUSEY / Farida IBBARI - FP&A, Service de presse ETERNIT : 10, rue Maurice Utrillo - 78360 Montesson

Tél. : 01 30 09 67 04 - Fax : 01 39 52 94 65 - Mail : farida@fpa.fr | Visuels disponibles sur demande
FICHE TECHNIQUE :

Maîtrise d’ouvrage : INRA de Tours

Maîtrise d’œuvre :
Architecte mandataire :
Angle Sud Architectes et ses co-traitants :
H. Bouteloup (architecte)
BET Electricité : Martin
BET Fluides : Ingetherm
BET béton : Becet
BE acoustique : Girault

Entreprises :
JAMES (charpente bois, couverture, bardage bois)
GTTP (Terrassement, VRD)
P. JEROME (Maçonnerie)
HASLE (Menuiserie - bois, PVC, métallique)
CEE (Electricité)
DEVILLE (Plomberie, gaz, ventilation)

Surface : 7 819 m²

Coût total des travaux : 1 848 889,69 Millions d’€HT

Coût du lot n°3 (charpente, couverture, bardage bois) : 720 000 € HT

Frédérique PUSEY / Farida IBBARI - FP&A, Service de presse ETERNIT : 10, rue Maurice Utrillo - 78360 Montesson

Tél. : 01 30 09 67 04 - Fax : 01 39 52 94 65 - Mail : farida@fpa.fr | Visuels disponibles sur demande
Mise en œuvre

Domaine d’emploi de la « toiture en écailles »


ANNEXE 1 : DOMAINE D’EMPLOI DE LA « TOITURE EN ÉCAILLES »

On ne peut réaliser une toiture en écailles que dans les


conditions du tableau ci-après,selon la situation du bâti-
ment et la pente de la couverture (pente minimum 16 %).

Pente Pente
(en %) (en degrés) ZONE I ZONE II ZONE III

16 à 20,9 9°05’ à 11°50’ oui non non


21 à 25,9 11°51’ à 14°33’ oui oui (1) non
26 et plus 14°34’ et plus oui oui oui
(1) interdit en situation exposée

Zones climatiques Carte des zones climatiques


(localisation géographique du chantier)
Le chantier se situe dans 1 des 3 zones climatiques qui
divisent la France (en considération de la concomitance
vent/pluie) :

Zone I : tout l’intérieur du pays situé à une altitude


inférieure à 200 m.
Zone Il : côtes Atlantique sur 20 km de profondeur,de
Lorient à la frontière espagnole. Transition de 20 km
environ entre la zone I et la zone III pour les côtes de la
mer du Nord, de la Manche et de la Bretagne. Altitudes
comprises entre 200 et 500 m.
Zone III : côtes de la mer du Nord, de la Manche et de
l’Atlantique jusqu’à Lorient, sur une profondeur de
20 km. Vallée du Rhône jusqu’à la pointe des trois
départements : Isère, Drôme, Ardèche. Provence, Zone I
Languedoc-Roussillon, Corse. Altitudes supérieures à Zone II
500 m et jusqu’à 900 m. (Au-delà nous consulter). Zone III
Nota : en cas d’incertitude quant à l’appartenance
d’un lieu à une zone ou en présence de microclimats Situation protégée : fond de cuvette entouré de collines sur tout son pourtour et protégé ainsi pour
connus des prescripteurs locaux, il appartiendra aux toutes les directions du vent.Terrain bordé de collines sur une partie de son pourtour correspondant à la
direction des vents les plus violents et protégé pour cette seule direction du vent.
documents particuliers du marché de le préciser.
Situation normale : plaine ou plateau pouvant présenter des dénivellations peu importantes éten-
A ces zones générales, il convient de superposer les dues ou non (vallonnements, ondulations).
effets résultant de la situation locale, d’où, dans chaque
Situation exposée : au voisinage de la mer : littoral sur une profondeur d’environ 5 km, le sommet
zone, une subdivision en 3 types de situations corres- des falaises, les îles ou presqu’îles étroites, les estuaires ou baies encaissées et profondément découpées
pondant à des surfaces localisées de très faible étendue dans les terres. A l’intérieur du pays : les vallées étroites où le vent s’engouffre, les montagnes isolées et
par rapport aux zones. élevées (par exemple, mont Aigoual et mont Ventoux) et certains cols.

Frédérique PUSEY / Farida IBBARI - FP&A, Service de presse ETERNIT : 10, rue Maurice Utrillo - 78360 Montesson

Tél. : 01 30 09 67 04 - Fax : 01 39 52 94 65 - Mail : farida@fpa.fr | Visuels disponibles sur demande
Mise en œuvre

Réalisation du faîtage ventilé continu


ANNEXE 2 : Réalisation du faîtage ventilé continu
Ouverture
150 à 250 mm usuel
La ligne de faîtage du bâtiment doit être réalisée avec Faîtière pare-vent
placé en retrait
des faîtières pare-vent fixées avec la dernière rangée de
plaques ondulées et de manière convenable pour éviter Fixation
un mouillage excessif de la charpente.
Plaques
ondulées
Faîtière pare-vent FR Natura

Lu
170°
250

250

Protection de l’arbalétrier
Pente : 16 à 31% par tôlerie en zinc,
Lu = 1500 mm PAXALUMIN, etc.

Poids : 13,0 kg
Figure 7

Faîtière pare-vent en retrait Faîtière pare-vent en bout des plaques


Les gouttes de pluie Les gouttes de pluie
tombent le long tombent sur la charpente
de la faîtière

BON MAUVAIS
Figure 8

Il faut attirer l’attention sur le fait que le fonctionne-


ment de cette solution de faîtage ventilé est tributaire
de la bonne orientation du bâtiment par rapport aux
vents les plus fréquents (Cf. figure 9 ci-dessous).

faîtage
BATIMENT
Toiture en écailles juillet 2005

{Excellent fonctionnement
Bon fonctionnement
‘Mauvais fonctionnement
Figure 9

En cas de pignons réalisés en matériaux étanches,il est impé-


ratif d’arrêter le faîtage ventilé au moins 3 mètres avant les
extrémités du bâtiment ; utiliser des faîtières à charnières à
bords ondulés sur ces parties de faîtage non ventilé.
D’autre part,il faut veiller à bien protéger les arbalétriers des
fermes (bois ou métal) dans toute la zone de faîtage ventilé. Photo 2
9

Frédérique PUSEY / Farida IBBARI - FP&A, Service de presse ETERNIT : 10, rue Maurice Utrillo - 78360 Montesson

Tél. : 01 30 09 67 04 - Fax : 01 39 52 94 65 - Mail : farida@fpa.fr | Visuels disponibles sur demande
Mise en œuvre

Réalisation du faîtage ventilé continu (suite)


ANNEXE 2 : Réalisation du faîtage ventilé continu (suite)
Cette solution de base pour le faîtage ventilé, qui est la Important :
plus économique, peut être perfectionnée par l’ajout
Dans tous les cas,il faut veiller au bon positionnement des
d’un pare-pluie en intégrant des faîtières à bords plats
pannes faîtières (bois ou métal) pour réaliser correctement
entre les faîtières pare-vent (cf.figure 10) ;la fixation des
le faîtage ventilé,l’axe des pannes faîtières devant toujours
faîtières à bords plats s’effectuant à l’aide de ferrures*
se trouver respectivement à 300 mm ou à 400 mm du
disposées comme indiqué sur les croquis.
point de rencontre fictif au faîtage des lignes d’assise des
* non fournies par Eternit plaques pour le faîtage ventilé simple, ou pour le faîtage
ventilé avec pare-pluie (cf.croquis de la figure 10).
Faîtière angulaire 120 x 20 136°

200 200

Lu 00
12 136°

Lu : 1 100 mm
Poids : 6,5 kg

Faîtage ventilé simple Faîtage ventilé avec pare-pluie


300
300 400
360 400
630

125
125

45 mini

250
250

300
300 400
360 400
630

125

115
110

150
150

Figure 10

Frédérique PUSEY / Farida IBBARI - FP&A, Service de presse ETERNIT : 10, rue Maurice Utrillo - 78360 Montesson
10
Tél. : 01 30 09 67 04 - Fax : 01 39 52 94 65 - Mail : farida@fpa.fr | Visuels disponibles sur demande