Vous êtes sur la page 1sur 38

Partie 2 - Section VI

Spécifications et plans

Section VI.3 - Spécifications techniques


Spécification 20600 Compensateurs variables
statiques
Table des matières

Section VI.3 - Spécifications techniques Spécification 20600 Compensateurs variables


statiques ................................................................................................................. i
1.1 TRAVAUX INCLUS .................................................................................................... 1
1.1.1 FOURNITURE ........................................................................................................ 1
1.1.2 LIMITE DE FOURNITURE....................................................................................... 2
1.1.3 SPECIFICATIONS ASSOCIES................................................................................... 2
1.1.4 COORDINATION ................................................................................................... 2
1.2 DESCRIPTION .......................................................................................................... 3
1.2.1 GENERALITES ....................................................................................................... 3
1.2.2 CONDITIONS D'EXPLOITATION ............................................................................ 3
1.2.3 CARACTERISTIQUES FONCTIONNELLES DU SVC .................................................. 5
1.2.4 PREPARATION, DISPONIBILITE ET MAINTENABILITE ......................................... 12
1.3 ASSURANCE QUALITE ............................................................................................ 15
1.3.1 NORMES ET REGLEMENTS ................................................................................. 15
1.3.2 CRITERE DE CONCEPTION .................................................................................. 15
1.3.3 IMPACT ENVIRONNEMENTAL ............................................................................ 16
1.3.4 INSPECTION USINE ET TESTS.............................................................................. 18
1.4 DOCUMENTS A REMETTRE .................................................................................... 19
1.4.1 DOCUMENTATION ET DESSINS .......................................................................... 19
1.4.2 DOCUMENTS DE L'ENTREPRENEUR A APPROUVER PAR LE REPRESENTANT DU
CLIENT ................................................................................................................ 20
1.4.3 DOCUMENTS DE L'ENTREPRENEUR A SOUMETTRE AU REPRESENTANT DU
CLIENT POUR INFORMATION ............................................................................. 21
1.4.4 MANUELS D'EXPLOITATION ET MAINTENANCE ................................................ 22
1.5 GARANTIE............................................................................................................. 22
1.5.1 GARANTIE DE PERFORMANCE ........................................................................... 22
1.5.2 SANCTIONS, REJET ............................................................................................. 23
2.1 FABRICATION........................................................................................................ 23
2.1.1 CONTROLE.......................................................................................................... 23
2.1.2 SYSTEME DE PROTECTION ................................................................................. 25
2.1.3 GRILLES ELECTRONIQUES .................................................................................. 26

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page i de ii
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

2.1.4 ELEMENTS INDUCTIFS ........................................................................................ 28


2.1.5 BATTERIES DE CONDENSATEURS ....................................................................... 29
2.1.6 TRANSFORMATEURS DE PUISSANCE ................................................................. 31
2.1.7 SECTIONNEURS DE LIGNE ET DE TERRE ............................................................. 32
2.1.8 ALIMENTATIONS AUXILIAIRES ........................................................................... 32
2.2 SYSTÈME DE REFROIDISSEMENT ............................................................................ 32
2.2.1 GENERALITES ..................................................................................................... 32
2.2.2 SPECIFICATIONS TECHNIQUES ........................................................................... 33
2.2.3 PROTECTION DU SYSTEME DE REFROIDISSEMENT............................................ 34
2.3 PIECES DE RECHANGE - OUTILLAGES SPECIAUX ...................................................... 35
2.3.1 PIECES DE RECHANGE ........................................................................................ 35
2.3.2 OUTILLAGES SPECIAUX ...................................................................................... 35

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page ii de ii
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

1 GENERALITES

1.1 TRAVAUX INCLUS

1.1.1 FOURNITURE

Les travaux conformément à ces spécifications couvrent la conception, l'ingénierie, la fabrication, la


fourniture, le transport au site, travaux de génie civil, le montage, l'installation, les essais et la mise
en service du compensateur statique (SVC) pour poste 225 kV. La formation du personnel du client
est également incluse dans les travaux.

Le SVC doit avoir une plage de compensation allant de n Mvar capacitifs à m Mvar inductif comme
indiqué dans le tableau suivant:

Compensation de Inclus
Pour le 1er circuit (2018)
Pays puissance réactive dans
(nom du poste) sous la ligne SVC/MSC Réactances Cond.
MVAr MVAr

Guinée Linsan SVC 15 -15 SS


Guinée Nzerenkore MSC:1 5 SS

Sierra L. Bumbuna SVC 32 -32 SS

Liberia Mano MSC:5 -25 SVC


Liberia Monrovia 2x15 SVC 35 -35 SVC
Liberia Buchanan 25 MSC:6 -30 SVC
Liberia Yekepa MSC:1 5 SS

Côte d’Ivoire Ferkéssédougou SVC 50 -50 SVC


Côte d’Ivoire Man SVC 50 -50 SVC

Seuls les SVC des postes de Man et Ferkéssédougou (les postes objet du présent dossier sont indi-
qués en grisé) font partie du présent contrat.

Le soumissionnaire peut proposer un design de SVC qui répond aux exigences de cette spécification
en utilisant n'importe quelle configuration de type thyristors à contrôle de réactance (TCR), Thyris-
tor commutant sur réactances (TSR), thyristors commutant sur bancs de condensateurs (TSC) et
des filtres harmoniques. Ces derniers participeront au décalage capacitif de la plage dynamique
nominale. La gamme dynamique est composée d'éléments contrôlés ou commutés par thyristors.

Tout le matériel doit être conçu comme nécessaire pour répondre aux exigences de cette spécifica-
tion. Tout matériel et / ou la fonction du SVC non spécifiquement mentionné devra être conçu con-
formément à la conception globale du système SVC afin d'assurer le bon fonctionnement de ce
dernier.

Afin de prendre en compte les derniers développements technologiques, la technologie IGBT pour-
ra également être proposée.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 1
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

Dans ce cas, le soumissionnaire devra modifier les bordereaux de prix ainsi que les fiches tech-
niques en ce sens.

En tout état de cause, la solution par IGBT devra respecter scrupuleusement les spécifications en
termes de performance, de fiabilité et de facilité de maintenance.

1.1.2 LIMITE DE FOURNITURE

L'étendue des travaux doit inclure tout l'équipement SVC y compris le transformateur-abaisseur, la
limite étant les plages de connexion côté 225 kV.

1.1.3 SPECIFICATIONS ASSOCIES

La fourniture et les travaux objets de cette section doivent être conformes aux spécifications sui-
vantes :

 Spécification 01000 - Dispositions générales.


 Spécification 01010 - Règles de conception générales des équipements électriques.

1.1.4 COORDINATION

Les travaux objets de cette section doivent être coordonnés avec les travaux couverts par les sec-
tions suivantes :

Spécification Titre
01000 Dispositions générales
01010 Dispositions générales relatives aux équipements électriques
20020 Construction du poste de Man
20040 Extension du poste de Ferkéssédougou
20100 Génie Civil
20120 Ouvrages métalliques et fournitures diverses
20150 Système de mise à la terre
20160 Câbles, pose des câbles et caniveaux
20321 Transformateurs de puissance associés aux SVC
20340 Shunt
20430 Réducteurs de mesure
20440 Parafoudres
20450 Disjoncteurs
20460 Sectionneurs
20520 Distribution BT
20530 Distribution des auxiliaires courant continu
20580 Eclairage et prises
20600 Spécifications techniques des SVC
20900 Equipements de contrôle, mesurage et monitoring
20920 Equipements de télécommunication
20950 Equipements de mesure et protection

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 2
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

Les plans de masse des postes sont les suivants:

 Man Plan No 1 36 0586, Folio 13

1.2 DESCRIPTION

1.2.1 GENERALITES

Les informations générales relatives à la localisation des SVC sont données dans les Spécifications
01000 et 01010.

1.2.2 CONDITIONS D'EXPLOITATION

1.2.2.1 TENSION ET FREQUENCE

Pour des raisons de conception, les caractéristiques du système à l'emplacement du SVC sont con-
sidérées comme défini dans ce chapitre.

 Tension nominale: 225 kV entre phase (1.0 pu)


 Tension continue minimum: 207 kV / 0,92 pu
 Tension continue maximale: 236 kV / 1,05 pu
 Tension temporaire maximale: 270 kV durant moins de 10 s.
 Tension inverse maximale en fonctionnement normal:
% de la tension nominale fondamentale
 Tension inverse maximale Instantanée (temporaire): 50% de la tension nominale fondamentale
 Déséquilibre maximale de tension: 20%.
 Fréquence nominale de base: 50 Hz.
 Fréquence minimale continue: 47,5 Hz.
 Fréquence maximale continue: 51,5 Hz.
 Vitesse maximale de variation de fréquence: ± 2 Hz / sec
 Fréquence temporaire minimale: 47 Hz pour 3 s,
 Fréquence temporaire maximum: 52,2 Hz pour 3 s.
 Variation de la fréquence du système: ± 1 Hz (en continu
 Hyperfréquence transitoire: 55 Hz pendant secondes, suivie d'une
décroissance linéaire sur x1 minutes à une
déviation de l'état d'équilibre de ± x Hz.
 Sous-fréquence transitoire: 47 Hz pour minute, suivie d'une augmen-
tation linéaire de plus de x minutes à une
déviation de l'état d'équilibre de ± x Hz.

1
valeurs "x" à spécifier par les soumissionnaires

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 3
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

1.2.2.2 NIVEAU D'ISOLATION

Tous les postes à haute tension et tous les équipements haute tension doivent être conçus et livrés
dans le cadre des travaux et conçus pour les évaluations et les paramètres de conception indiquées
dans la spécification 01010.

Les niveaux d'isolation et de tensions d'essai doivent être déterminés par l'entrepreneur et justifiés
dans les rapports de coordination de l'isolement.

1.2.2.3 NIVEAU DE COURT CIRCUIT ET IMPEDANCES

Niveaux de court-circuit:

1. Les trois niveaux de défaut triphasé sont indiqués au niveau du point de connexion du
SVC:

 Système solidement relié à la terre: MVA Ratio de X / R


 Système faiblement relié à la terre: MVA Ratio de X / R

Système futur ou conception maximale du système: 31,6 MVA Ratio de X / R

2. La capacité de tenue au court-circuit de tous les appareils doit être conçue en supposant
un défaut triphasé ou défaut monophasé correspondant au niveau de court-circuit futur maximal
spécifié ci-dessus sur le côté haut (primaire) du/des transformateur(s)-abaisseur(s) principal/aux.

Les niveaux de court-circuit suivants sont prévus à long terme:

2020 2035
Icc (kA) Icc (kA)
G-Linsan 5,16 12,44
SL-Kamakwie 2,90 3,59
SL-Yiben 2,39 2,53
SL-Bumbuna 2,15 1,96
SL-Bikongor 1,74 1,66
SL-Kenema 1,61 1,57
L-Mano 1,67 1,66
L-Monrovia 1,98 2,05
L-Buchanan 1,85 1,91
L-Yekepa 2,77 3,17
G-Nzerekore 2,38 2,79
C-Man 6,68 8,65
C-Ferkéssédougou

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 4
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

Pour le poste de Ferkéssédougou, les données suivantes sont disponibles :

COURANTS DE COURT- COURANTS DE COURT-


CIRCUITS MAXIMAUX CAL- CIRCUITS MAXIMAUX CAL-
CULES AVEC TOUS LES CULES AVEC TOUS LES
GROUPES SUR LE RESEAU EN GROUPES SUR LE RESEAU EN
Pouvoir
2015 (TAV d'AZITO) 2016 (TAV de CIPREL)
de cou-
POSTE DEPARTS CONFIGURATION D'EXPLOI- CONFIGURATION D'EXPLOI-
pure des
S 225 kV TATION EN 2015 DES DE- TATION EN 2016 DES DE-
disjonc-
PARTS HTB PARTS HTB
teurs (kA)
Icc_Tri Icc_Mono Icc_Tri Icc_Mono
CONS- CONS-
aux aux aux aux
TAT TAT
postes postes postes postes
DISJ. DISJ.
(kA) (kA) (kA) (kA)
31,5 2,80 1,80 AC 2,74 1,78 AC
BOUAKE2
BOUNDIA-
31,5 2,80 1,80 AC 2,74 1,78 AC
LI
40 2,80 1,80 AC 2,74 1,78 AC
SIKASSO
31,5 2,80 1,80 AC 2,74 1,78 AC
FERKESSEDOUGOU

KODENI
REAC-
TANCE
- 2,80 1,80 - 2,74 1,78 -
20 MVAR-
225 kV
REAC-
TANCE
40 2,80 1,80 AC 2,74 1,78 AC
40 MVAR-
225 kV
TFO
225/90
31,5 2,80 1,80 AC 2,74 1,78 AC
kV-65
MVA

Pour un poste donné, la puissance la plus contraignante devra être considérée.

1.2.2.4 TEMPS ELIMINATION DU DEFAUT

A calculer par l'entrepreneur en fonction de l'équipement et de contrôle HT fournis en vertu du


présent contrat.

1.2.2.5 DONNEES DU SYSTEME DE TRANSMISSION D'ETUDES HARMONIQUES

 Secteurs d'impédance: à évaluer par l'entrepreneur


 Harmoniques existantes: à mesurer par l'entrepreneur

1.2.3 CARACTERISTIQUES FONCTIONNELLES DU SVC

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 5
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

1.2.3.1 TENSION ET PUISSANCE REACTIVE

A. Niveau continu

Le SVC doit être capable de fonctionner sans restriction en continu de 0,9 à 1,1 pu (tension pri-
maire).

L'entrepreneur doit sélectionner la tension nominale de fonctionnement pour le côté basse tension
du transformateur-abaisseur afin d'optimiser la conception du SVC.

La capacité de fonctionnement en continu nominal ne doit pas être inférieure à la valeur en Mvar
capacitive ni à la valeur en Mvar inductif indiquées au §1.1.1 Travaux inclus, à 1,0 fois la tension et
mesurée côté primaire du transformateur-abaisseur, y compris toutes les tolérances des compo-
sants.

Le SVC doit être capable de fonctionner en continu et sans restriction aux fréquences de système
indiquées ci-dessus.

La tension de référence pour le contrôle de la tension doit être continue (ou en utilisant des pas
discrets de taille négligeable) contrôlable dans l'intervalle de 0,92 à 1,05 pu.

Les paramètres de pente possible devront être continu (ou en utilisant des pas discrets de taille
négligeable) pouvant être commandé dans l'intervalle de 0 à 10 %, où la caractéristique de tension
/ de pente est définie par :

Vprim = Vref - pente * Qprim / Qnom

Où : Qprim = I 3 * Vprim * Iprim et Qnom = Puissance nominale en Mvar du transformateur

Afin de faciliter la conception économique du SVC, une fonction de limitation de tension secon-
daire à l'équipement de commande SVC, peut limiter la puissance capacitive côté secondaire. (Dé-
crit dans la partie du système de commande ci-dessous). Cependant, la puissance capacitive nomi-
nale indiquée ci-dessus doit toujours être disponible.

La configuration du SVC doit permettre le fonctionnement normal en régime permanant, y compris


en régime dégradé et la sortie SVC ne doit présenter aucun transitoire (due à la commutation
d'éléments réactifs commutés mécaniquement dans le SVC).

Le soumissionnaire doit inclure dans les documents de soumission, une courbe indiquant, en conti-
nu et courte durée (moins de 2 secondes) la capacité réactive, en fonction de la tension du réseau
de transport (au moins couvrant la gamme 0.7 pu à 1,2 pu)

Le SVC doit être capable de répondre de manière répétitive sans restriction sur toute la plage de
fonctionnement dynamique, en conformité avec les notations ci-dessus.

Le SVC doit être conçu pour être capable de fonctionner à des écarts de fréquence temporaire spé-
cifié ci-dessus.

B. Valeurs en transitoire

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 6
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

a) Surtension sur le Système de Transport

Le SVC doit être conçu pour résister à la surtension indiquée ci-dessus pour le temps spécifié,
même en considérant que des déséquilibres de tension importants peuvent apparaître.

Au cours d'une surtension à court terme avec une tension primaire supérieure à 1,05 pu, le SVC
doit être capable de produire son courant inductif nominal. Une limitation de sortie inductive n'est
pas autorisée pour des tensions inférieures à 1,20 pu.

Le SVC ne doit pas être limité par une séquence négative de courte durée tensions jusqu'à la pu
apparaissant en liaison avec les surtensions. Le soumissionnaire doit inclure dans les documents de
soumission, une description des principes de fonctionnement du SVC contre le déséquilibre de
tension.

Le soumissionnaire doit inclure dans les documents de soumission, une courbe indiquant la capaci-
té inductive en continu et de courte durée (moins de 2 secondes) de suppression des surtensions
du réseau de transport.

b) Sous-tension sur le Système de Transport

Il est essentiel que le SVC fonctionne de manière robuste lorsque des sous-tensions de réseau de
transport apparaissent. Pour les tensions du système de transmission supérieures à 0,7 pu le SVC
doit opérer sans restriction, en produisant son courant capacitif nominal. La Limitation de la sortie
capacitive n'est pas autorisée, ni ne doit affecter la synchronisation du SVC des ordres ON/OFF à
ses convertisseurs SVC.

Le soumissionnaire doit inclure dans les documents de soumission, une description des principes
de fonctionnement du SVC contre les sous-tensions de réseau de transport.

Le SVC doit être conçu pour fonctionner à système de transmission sous-tension, même en consi-
dérant que les déséquilibres de tension graves peuvent apparaître. Le SVC ne doit pas être limité
par une séquence négative à court terme de tensions jusqu'à 0,2 pu lors de sous-tensions. Le sou-
missionnaire doit inclure dans les documents de soumission, une description des principes de fonc-
tionnement du SVC contre le déséquilibre de tension.

Les sous tensions inférieure à 0,7 P.0 du Système de transmission apparaîtront en conjonction avec
les défauts du système de transmission. Le SVC doit fonctionner en un mode sans restriction au
cours de défauts et après des défauts de sous-tensions. Le retard de déclenchement minimum pour
le SVC, en cas de perte complète de la tension du réseau de transport ne peut excéder 3 secondes.
Si la station de distribution d'alimentation auxiliaire est affectée, les charges critiques doivent tenir
compte de cette interruption, sans déclenchement du SVC.

1.2.3.2 CONTROLE GLOBAL

Le système de contrôle doit coordonner le fonctionnement du SVC pour réguler la tension pri-
maire. Les logiques de fonctionnement pour les disjoncteurs, sectionneurs et sectionneurs de terre
dans le SVC devront également être intégrées dans le système de contrôle. Le contrôle est pro-
grammable et doit avoir une portée et une flexibilité (marge de programmation logicielle d'au
moins 20 %) suffisante pour permettre la reprogrammation en fonction des changements futurs

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 7
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

dans le système d'alimentation. L'interface de l'opérateur doit être intégrée dans un environne-
ment Windows.

Le système de commande doit fonctionner de telle sorte que en fonctionnement normal en régime
permanent, y compris en opération à puissance réduite, la sortie SVC ne doit présenter aucune
transitoires (due à la commutation d'éléments réactifs commutés mécaniquement dans le SVC).

A. Principales fonctions de contrôle

Il devra y avoir trois stratégies de contrôle majeures pour le contrôle de la sortie du SVC. Il devra
être possible de changer entre les deux stratégies ci-dessous, avec seulement des transitoires né-
gligeables détectés dans la sortie réactive du SVC.

1. Mode de contrôle de tension

Dans ce mode de régulation, le système de commande doit effectuer une régulation de tension à
trois phases sur la base d'une erreur de tension et en utilisant une correction de pente de com-
mande de sortie fixe. L'erreur doit être déterminée par la différence entre une référence de ten-
sion de consigne et la réponse en tension du côté primaire du transformateur-abaisseur. La réfé-
rence de tension et la pente doivent être contrôlables dans les intervalles spécifiés ci-dessus

La mesure et la conversion du signal de l'erreur de tension ne doit pas dépasser 0,3 %. Le circuit
d'acquisition de la réponse en tension doit avoir un temps de réponse ne dépassant pas 16 ms.

Le limiteur de tension secondaire doit remplacer la sortie du régulateur de tension.

En mode de contrôle de la tension, le SVC doit répondre aux exigences suivantes sur la rapidité du
temps de réponse à un changement radical dans le réglage de la tension de référence :

Le temps de réponse est défini comme étant le temps écoulé nécessaire pour la sortie SVC pour
atteindre 90 % de sa valeur finale, à la suite d'une variation d'entrée telle que la sortie SVC passe
de la position neutre à sa limite inductive (par exemple 75 %) et de la position neutre à sa limite
capacitive (par exemple 75 %). Ce temps de réponse doit être inférieur à un cycle et demi (25ms
pour le 60Hz , 30ms pour le 50Hz) . Au cours de ce changement, la sortie SVC ne doit pas atteindre
ses limites. Le temps de stabilisation pour atteindre moins de 5 % de la valeur finale doit être infé-
rieur à 100 ms.

2. Mode de contrôle de puissance réactive constante

Dans ce mode, la puissance réactive du SVC doit être contrôlée manuellement, par l'action directe
de l'opérateur. La référence de puissance réactive doit être variable en continu à l'intérieur d'un
intervalle qui correspond à l'intervalle de sortie spécifié ci-dessus.

Les limiteurs de tension primaires et secondaires doivent remplacer le réglage de la puissance réac-
tive fixe et prévenir toute erreur de manipulation par l'opérateur.

3. Déséquilibre ou le mode de contrôle de la séquence de phase inverse.

Assurer le contrôle de la tension de séquence de phase négative dynamique.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 8
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

Le limiteur de tension secondaire doit remplacer le contrôle de la séquence de phase négative.

B. Fonctions de commande supplémentaires

1. Fonction de régulation lente de la puissance réactive

Lorsque le SVC est en mode de contrôle de la tension, il devrait être possible d’activer un régula-
teur de puissance réactive lent. Lorsque ce régulateur est activé, la sortie stationnaire à partir du
SVC est commandée pour une puissance réactive spécifique tant que la différence entre la tension
de réseau de transport et la référence de tension reste à l'intérieur d'une certaine plage
d’insensibilité.

La réponse transitoire du SVC suivra la pente, même lorsque le régulateur de puissance réactive est
activé.

La référence de puissance réactive doit être variable en continu à l'intérieur de l'intervalle de sortie
spécifié ci-dessus et de la taille de la zone morte proposée par l'opérateur à l'intérieur de la plage
de consigne de tension spécifiée maximum et minimum

L’activation et la désactivation du régulateur de puissance réactive lent doit être possible sans
transitoires dans le signal de sortie du SVC.

2. Supervision du gain

Un superviseur de gain, qui est une fonction de surveillance de la stabilité de la commande de ten-
sion de boucle fermée, est inclus.

La fonction de superviseur est, lorsque la supervision du gain du régulateur de tension détecte les
oscillations de la sortie du régulateur de tension, le gain doit être progressivement réduit jusqu'à ce
que la stabilité soit atteinte.

Normalement, il s'agit d'un changement d'état de la contribution du réseau de transport au gain en


boucle fermée qui conduit à l'instabilité. La réduction du gain du régulateur de tension doit seule-
ment équilibrer le changement externe.

La réduction du gain doit pouvoir être remise à sa valeur nominale au moyen de commandes de
l'interface de l'opérateur.

3. Commande du courant continu

Le SVC, en tant que source de tension, ne doit pas produire de tension continue, qui affecte princi-
palement le transformateur d'alimentation principal. La génération de tension de courant continu
doit être empêchée par une fonction de commande indépendante, qui élimine les tensions conti-
nues à partir des convertisseurs SVC.

C. Sous - surtension et stratégies

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 9
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

Lors de conditions de sous - respectivement surtension de la tension du réseau de transport, les


stratégies de contrôle spéciaux doivent être activées, et remplacent les modes normaux de con-
trôle présentés ci-dessus.

D. Fonctions de contrôle de protection

Une limitation de la tension secondaire lors de la sortie capacitive est autorisée. Si elle est utilisée,
la limite devrait être fixée à la tension secondaire qui se produira à la puissance maximale capaci-
tive à 0,92 pu tension primaire.

L'entrepreneur doit fournir une protection contre les surtensions adéquate pour le côté DC à la
suite d'une opération normale, mauvais fonctionnement ou des événements système , y compris le
condensateur DC , les semi-conducteurs et l'équipement connexe .

L'entrepreneur doit fournir une protection adéquate contre les surintensités pour l'ensemble du
module SVC à la suite d'une opération normale, mauvais fonctionnement ou un événement du
système, y compris le condensateur DC, les semi-conducteurs et l'équipement connexe.

L'entrepreneur doit assurer la supervision de l'impulsion de déclenchement adéquat pour l'en-


semble du module SVC.

1.2.3.3 PERFORMANCE EN HARMONIQUES

La contribution SVC pour les niveaux de distorsion harmoniques au point de connexion SVC pour le
système de transmission, ne doit pas dépasser les limites ci-dessous, dans les pires cas de:

 Les fréquences normales du système.


 Gamme de sortie SVC continue complète.
 Le système actuel des impédances harmoniques.
 tolérances des composants dus à la fabrication et à la température, écarts dans les transforma-
teurs, les réactances et les condensateurs.
 exploitation du SVC avec niveau partiel, c'est à dire avec une branche hors service.
 Les conditions de système (déséquilibre, etc.) comme spécifiées dans les présentes spécifica-
tions.

La distorsion du courant maximal généré par le SVC ne doit pas excéder les valeurs indiquées dans
le tableau 10.5 de la norme IEEE Std 519-2014. Cette disposition s'applique lorsque le SVC est en
marche.

Les critères de performance suivants s'appliquent au bus HT dans les pires cas, de conditions de
température ambiante, de fréquence, de tension de système asymétrique, de déséquilibres des
enroulements d'un transformateur, et des paramètres du SVC tels que les variations de la vanne de
mise à feu, réactances déséquilibrée et des condensateurs.

La distorsion de tension maximale générée par les SVC ne doit pas dépasser 50% des valeurs indi-
quées dans le tableau ci-dessous. Ces limites s'appliquent au changement vectoriel des niveaux
avec le SVC opérationnel par rapport à celles mesurées avec le SVC déconnectée de l'enroulement
au secondaire du transformateur.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 10
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

harmoniques Harmoniques Autres harmoniques


non-multiple de 3 multiple de 3
Ordre Harmonique Ordre Harmonique Ordre Harmonique
h en HT% h en HT% h en HT%
5 2 3 2 2 1,5
7 2 9 1 4 1
11 1,5 15 0,3 6 0,5
13 1,5 21 0,2 8 0,4
17 1 >21 0,2 10 0,4
19 1 12 0,2
23 0,7 >12 0,2
25 0,7
>25 0,5+0,5x25/h
THD en réseaux HT % ≤ 3

1.2.3.4 COORDINATION DE L'ISOLEMENT

L'entrepreneur est responsable de la coordination de l'isolement du SVC et procèdera à une étude


approfondie de la coordination de l'isolement afin de déterminer la conception d'isolation du
poste, les niveaux d'isolation, le dimensionnement des parafoudres, les longueurs de lignes de fuite
et distances à la masse. L'entrepreneur devra établir et présenter au client avec des explications
détaillées, les amplitudes les plus contraignantes en tension ou courant ainsi que les contraintes en
surcharge, les événements et sous-tension décrits dans cette spécification. Elle devra également
établir et expliquer, à la satisfaction du client, le fonctionnement des dispositifs de protection (pa-
rafoudres, des circuits associés aux valves semi-conductrices, par exemple, amortisseurs et VBO /
EOP, DBO, etc.) pour assurer une bonne coordination de l'isolement pour les valves, les semi-
conducteurs et des composants principaux (condensateurs et inductances) tout en leur permettant
de fonctionner comme requis dans ces spécifications.

L'étude d'isolement doit respecter les normes suivantes :

 Recommandations CEI
 Cigré, brochure technique 63 (Lightning performance)
 Normes nationales et /ou d'autres normes, le cas échéant, doivent également être appliquées.

Un minimum de marge de 20 % est nécessaire entre le niveau de protection du parafoudre et le


niveau d'isolation choisi pour choc de foudre et de la marge de 15 % pour les surtensions de ma-
nœuvre. Les parafoudres sont coordonnés pour limiter les surtensions à 80 % de la tension pleine
onde du niveau d'isolement normalisé.

L'entrepreneur doit soumettre le rapport d'étude de coordination de l'isolement à l'approbation du


Client.

Les courants de décharge et des tensions résiduelles correspondantes pour tous les parafoudres
inclus dans la conception des branches des valves doivent être évalués et soumis au client. Ces
courants de décharge doivent tenir compte des pires éventualités en régime transitoire.

Les lignes de fuite sont fixées comme indiqué dans la spécification 01010.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 11
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

La distance d'isolement, sauf si les essais en usine ou de type établissent que des distances infé-
rieures satisfont les valeurs de tenue, doit être comme indiquée dans la spécification 01010.

1.2.4 PREPARATION, DISPONIBILITE ET MAINTENABILITE

Le système SVC est installé pour fournir un support en régime permanent et en régime transitoire,
afin d'améliorer la marge de stabilité du système de transport et d'améliorer la fiabilité et la qualité
de la distribution de puissance.

1.2.4.1 GENERALITES

Le SVC est situé dans un poste normalement piloté à distance par le personnel de maintenance
technique, bien qu'un personnel opérationnel serait en mesure d'effectuer les premières mesures
de maintenance. La fonction principale du SVC est de réduire les surtensions temporaires dues à un
délestage ainsi que de fournir un soutien rapide de la tension afin d’éviter l'effondrement de ten-
sion.

Le bon fonctionnement de ce matériel est donc d'une importance vitale pour le réseau de trans-
port principal et les clients du Maître d’Ouvrage. Le fonctionnement du SVC ne doit pas être affecté
par une défaillance externe de matériel ou des perturbations sur le réseau, et un défaut de fonc-
tionnement interne du matériel et ou composants doit avoir un effet minimal sur le fonctionne-
ment et le réseau.

Toutes les précautions doivent être prises pour choisir la qualité, composants prudemment éva-
lués, tandis que fabrication doit être de la plus haute qualité. Une attention particulière doit être
accordée à la fiabilité des installations auxiliaires pour s'assurer que la disponibilité du SVC n'est
pas compromise par de fréquentes pannes de pompes, de ventilateurs ou d'autres composants
mineurs.

Le système SVC est installé pour fournir un appui dans le cas d'une perturbation du système princi-
pal. Le bon fonctionnement du SVC dans le temps suite à une perturbation majeure est crucial pour
la sécurité du système du Client, par conséquent, la préparation opérationnelle est extrêmement
importante. La conception doit être telle que le SVC ne se déclenchera pas ou ne cessera de fonc-
tionner dans ces conditions.

La disponibilité est également importante et doit être élevée. Toutefois, lorsque la décision de con-
ception nécessite un choix entre la disponibilité et la réactivité opérationnelle, la seconde prévau-
dra. La redondance devra être utilisée dans la mesure nécessaire et dans la mesure minimale pré-
vue à cette spécification pour atteindre le niveau de réactivité opérationnelle requise.

1.2.4.2 DEFINITIONS

Voir par ailleurs le document IEEE Std 1031-2011, clause 8.7 pour les définitions sur la disponibilité
et la fiabilité.

Des défaillances dans un composant ne doivent pas conduire à l'endommagement ou perte


d'autres composants.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 12
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

Le risque d'erreurs opérationnelles doit être minimisée par des verrouillages ou des blocages. Les
Ouvrages doivent être sans entretien. Les intervalles d'inspection doivent être une fois par tranche
de 5 ans au minimum.

1. Les arrêts forcés sont des pannes causées par l'équipement SVC qui résultent de la perte
de la fonction essentielle du SVC. Les dispositifs de protection initient ces arrêts.

2. Les arrêts programmés sont les arrêts nécessaires pour la maintenance préventive afin
d'assurer un fonctionnement continu et fiable du SVC.

3. La durée d'une interruption est le temps écoulé entre l'instant où le SVC est mis hors ser-
vice et l'instant où il est remis en service. Si le SVC est disponible pour l'exploitation pendant des
périodes creuses comme la nuit, la durée de l'arrêt ne sera pas comptabilisée si le client choisit de
ne pas remettre le matériel en service.

Ce qui suit doit être inclus dans la durée d'arrêt:

(a) Le temps nécessaire pour déterminer la cause d'une panne ou de déterminer quels équi-
pements ou unités d'équipement doivent être réparés ou remplacés.

(b) Le temps requis par les opérateurs / techniciens pour la déconnexion et pose des mises à
la terre de l'équipement en vue de travaux de réparation et pour l'enlèvement des mêmes mises à
la terre ainsi que la reconnexion de l'équipement une fois les réparations terminées.

Les retards causés par l'indisponibilité de personnel de service après-vente qualifié sont exclus de
la durée de la panne.

4. La disponibilité équivalente annuelle des arrêts forcés ou programmées en % est définie


comme suit:

𝐷𝑢𝑟é𝑒 𝑑𝑒 𝑙′𝑎𝑟𝑟ê𝑡 é𝑞𝑢𝑖𝑣𝑎𝑙𝑒𝑛𝑡


[1-∑ ] 𝑥 100
8760

1.2.4.3 DISPONIBILITE REQUISE

1) La disponibilité annuelle équivalente pour les arrêts forcés pour le SVC doit être d'au moins
99 %.
2) La disponibilité annuelle équivalente pour les arrêts programmés pour le SVC doit être d'au
moins 99 %.
3) Il devra y avoir moins de quatre arrêts forcés du SVC par an.

Les valeurs garanties doivent être mentionnés sous la condition que le client suit les recommanda-
tions des entrepreneurs sur les pièces de rechange nécessaires et de maintenance préventive.

Le soumissionnaire doit garantir l'exécution de disponibilité citée pour la période de garantie appli-
cable. L'entrepreneur doit être avisé sans délai de tous les arrêts forcés. Pendant la période de
garantie, le client est tenu de consigner le nombre et la durée des arrêts forcés et prévus, les

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 13
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

heures de fonctionnement et toutes autres données pertinentes, et mettra ces documents à la


disposition de l'entrepreneur sur demande.

Si la performance réelle est inférieure aux valeurs indiquées ci-dessus, le soumissionnaire devra
fournir des corrections et des modifications pour répondre aux garanties de disponibilité sans coût
supplémentaire pour le client.

1.2.4.4 DISPONIBILITE

La disponibilité d'exploitation signifie que si le SVC est disponible, il fonctionnera comme prévu
quelles que soient les perturbations sur le réseau électrique. Deux approches doivent être suivies
pour atteindre un niveau élevé de disponibilité:

Tous les principaux composants sont robustes avec une grande fiabilité inhérente à leur concep-
tion. Les systèmes sont intrinsèquement sûrs et l’état de fonctionnement du SVC est indiqué en
permanence.

Les composants ou sous-systèmes défectueux du SVC seront correctement identifiés et isolés pour
minimiser les déclenchements du SVC complet.

Le soumissionnaire doit inclure dans les documents de soumission une description précise de prin-
cipe et des mesures détaillées prises lors de la conception du SVC, afin d'obtenir le plus haut degré
possible de disponibilité.

1.2.4.5 MAINTENANCE

Toutes les pièces réparables et inspectables des installations doivent être facilement accessibles
afin de minimiser l’indisponibilité.

Des prises de mise à la terre temporaires seront prévues pour l'exécution de travaux de réparation
et de maintenance.

L'entrepreneur doit garantir la disponibilité des pièces de rechange pendant la durée de vie prévue
du poste et de l'équipement SVC.

Le soumissionnaire portera une attention toute particulière sur la maintenabilité du SVC proposé. Il
est nécessaire que l'installation ne demande pas de maintenance programmée plus d'une fois par
an, et que le temps total nécessaire pour l'entretien annuel soit limité à 48 heures travaillées. Des
activités de maintenance plus longues sont permises tous les cinq ans.

En cas de remplacement de l'équipement, cela doit se faire dans les douze heures, pour toutes les
pièces d'équipement, stockées sous forme de pièces de rechange du poste.

Le soumissionnaire doit inclure dans les documents de soumission, un plan préliminaire pour la
maintenance planifiée, y compris les intervalles et durées pour des activités spécifiques.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 14
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

1.3 ASSURANCE QUALITE

1.3.1 NORMES ET REGLEMENTS

L'entrepreneur doit concevoir et fabriquer tout le matériel en conformité avec les normes mé-
triques. Tous les documents, dessins, manuels d'instructions et les certificats d'essai doivent utiliser
des unités métriques.

Tous les travaux liés à la fourniture du système SVC doit être en conformité avec les exigences de la
norme ISO / CEI appropriés. En l'absence de normes CEI / ISO, le système SVC doit se conformer à
des normes reconnues telles que IEEE et pratiques de conception. Si les exigences de cette spécifi-
cation entre en conflit avec les normes ou pratiques ci-dessus, cette spécification est applicable.

1.3.2 CRITERE DE CONCEPTION

1.3.2.1 CONCEPTION ET GRAPHISME

L'implantation et la conception du SVC doivent être modulaire avec chaque section de branche
séparée par une clôture et avec contrôle d'accès approprié (clôture avec portail et interverrouil-
lage). Les zones à l'intérieur de la zone de sécurité du poste, qui sont soumises à la tension du SVC
doivent être délimitées par des barrières internes. Les portes d'accès à ces zones doivent être ver-
rouillées afin que l'accès ne puisse être possible qu'une fois l'équipement intérieur relié à la terre.
Un espace suffisant doit être prévu entre les installations ou le matériel et la clôture pour per-
mettre un entretien et un accès pour réparation en toute sécurité.

Un pare-feu doit être prévu entre les transformateurs et les équipements adjacents. Les routes
d'accès et des rails doivent être prévus pour faciliter le mouvement des transformateurs de puis-
sance et tous les autres composants de puissance mobiles et lourds.

Il doit être possible de se déplacer dans la zone SVC sans danger (de heurter ou trébucher sur des
objets, etc.), tandis que le SVC est mis hors tension. Par conséquent câbles, tuyauteries, etc. qui ne
sont pas enfouis ou déposés dans des tranchées ne pourront être posés sur la surface du sol ou
placée avec leurs structures d'appui de plus de 2 mètres du sol qu'avec l'approbation du représen-
tant du Client.

Les équipements tels que les réactances, les disjoncteurs, les transformateurs et les châssis ne doi-
vent pas être monté sur les conduits de câbles de façon si proche que des effets indésirables puis-
sent nuire à la fonctionnalité des circuits câblés dans les caniveaux à câbles.

1.3.2.2 FERRO RESONNANCE

Il y a une possibilité de ferro-résonance avec certaines combinaisons d'éléments capacitifs et in-


ductifs. Avant la connexion du SVC au système du client, il doit être démontré par l'entrepreneur
que pendant toutes les conditions d'exploitation ou de mise en service prévisible qu'il n'y a pas de
risque de tenue linéaire ou de ferro-résonance impliquant le SVC. Alternativement, si la ferro-
résonance peut se produire alors une méthode pratique de détection et d'extinction doivent être
fournis.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 15
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

1.3.2.3 ACCESSIBILITE ET ERGONOMIE

Tous les équipements et matériaux doivent être facilement accessibles pour l'entretien, la répara-
tion et le remplacement. En particulier, un lieu d'installation approprié pour un monte-charge hy-
draulique ou une grue doit être prise en considération. Il doit être possible de faire fonctionner ou
lire les éléments d'exploitation et des jauges d'un endroit sûr.

La hauteur des supports des équipements haute tension, mesurée à partir du dessus des fonda-
tions à la face inférieure de la bride de l'isolateur est d'au moins 2,5 m.

Les pièces sous tension sous 2,5 m de hauteur doivent être clôturées de manière adéquate avec les
panneaux d'avertissement adéquats.

1.3.3 IMPACT ENVIRONNEMENTAL

1.3.3.1 COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE

A. Plan EMC

L'entrepreneur doit préparer et exécuter un plan de gestion EMC.

Dans ce plan, l'entrepreneur doit expliquer la philosophie EMC qui est utilisé dans les installations.
Cette philosophie se fonde sur les normes en vigueur et doit être en conformité avec les meilleures
pratiques dans l’industrie.

Le plan de gestion EMC est un document qui doit être utilisé au cours de la durée de vie du poste.

B. Forces de champ magnétique et électrique

Les distances isolement doivent être telles que nul à l'extérieur de la zone clôturée ou toute zone
accessible le SVC étant en service, ne puisse être exposé à des intensités de champ magnétique
supérieur à 0,5 mT (5,0 Gauss) et à des forces de champ électrostatique supérieure à 10 kV / m. Les
lignes directrices énoncées par la IRPA (International Radiation Protection Association) doivent être
appliquées.

L'entrepreneur doit s'assurer que l'entrée n'est pas nécessaire pendant les opérations de mainte-
nance du SVC dans les zones où le champ magnétique dépasse les limites définies par la Directive
IRPA. Le champ magnétique de la barrière du SVC ne doit pas dépasser le niveau de référence.
L'entrepreneur doit fournir des plans indiquant les zones où le niveau de référence est dépassé
pour un fonctionnement à pleine puissance et à la moitié du courant nominal de chaque réactance
utilisé dans le SVC.

Les mesures de l'intensité du champ magnétique doivent être faites à la mise en service en con-
formité avec CEI 61786.

C. Perturbations radioélectriques

Les signaux d'interférence de fréquence radio émis par les semi-conducteurs à commutation de
l’appareillage MT ne doivent en aucun cas perturber le contrôle, la protection et les systèmes de

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 16
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

télécommunications sur le SVC ou sur le poste de contrôle. L'entrepreneur doit prendre toutes les
mesures nécessaires pour atténuer ces perturbations.

Bruit

Le niveau d'interférence produite par le SVC dans n'importe quelle condition de fonctionnement ,
dans la bande de fréquence des équipements à courant porteur de 150 à 500 kHz ne doit pas dé-
passer une puissance de bruit de -10 dBm, mesurée sur une largeur de bande de 4 kHz, à travers
une résistance de 75 ohms connectée à la phase centrale reliant les matériels au SVC ainsi que le
matériel sur une quelconque ligne reliée au même jeu de barres que le SVC.

Bruit rayonné

Des mesures doivent être prises pour éliminer tout risque d'interférence au poste et au matériel en
raison du rayonnement généré par le SVC.

La sensibilité de l'électronique du SVC pour résister aux interférences radio- fréquence: le matériel
ne doit pas dysfonctionner de quelque manière que ce soit lorsqu'il est soumis à une intensité de
champ rayonnée de 10 V / m sur toute la plage de fréquences de 30 MHz à 1000 MHz.

Interférences Radio / Télévision

La valeur du champ électromagnétique extérieur d'un rayon de 500 m du centre de la SVC ne doit
pas dépasser 100 NV / m pour toutes les conditions d'exploitation et toutes les fréquences com-
prises entre 150 kHz et 30 MHz.

Interférence de téléphone

La conception du SVC doit être telle qu'ils ne pourront pas causer des interférences inacceptables
pour la réception radio dans le voisinage du SVC , soit par rayonnement direct ou par transmission
à travers les lignes électriques et le système auquel le SVC peut être relié, à pleine tension nomi-
nale ou lors de toute charge jusqu'à la valeur maximale continue.

1.3.3.2 BRUIT AUDIBLE

L'entrepreneur doit concevoir et construire la SVC afin de limiter le bruit audible à l'intérieur et à
l'extérieur des installations. Limites de bruit audible en dehors du bâtiment SVC sont appliqués à la
clôture du poste tandis qu'à l'intérieur du bâtiment, ils s'appliquent à une distance donnée (3m) à
partir de la source émettrice et comprennent ce qui suit :

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 17
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

Localisation Son dB(A)

A l'intérieur du bâtiment du SVC 70 dB(A)


Enceinte du poste 70 dB(A)

Transformateur du SVC à une 80 dB(A)


distance de 2m

L'entrepreneur doit effectuer des mesures de bruit après la mise en service pour vérifier la confor-
mité aux exigences ci-dessus. Lors de ces mesures, le bruit de fond audible doit être déduit dans le
calcul du niveau de bruit audible pour le SVC comme indiqué dans le premier paragraphe.

L'entrepreneur doit maintenir des espaces libres pour effectuer les futures mesures d'insonorisa-
tion.

1.3.4 INSPECTION USINE ET TESTS

Tests de performances fonctionnelles du système de protection et de contrôle du SVC chez Ie cons-


tructeur, incluant la vérification de performance RTDS.

Dans la mesure du possible, la qualité des matériaux, la fabrication et les performances de tous les
éléments du SVC et des équipements à fournir en vertu du Contrat seront contrôlées et testées sur
le lieu de fabrication.

Des essais en usine seront effectués par l'Entreprise sur des éléments spécifiques du SVC ou des
équipements pour démontrer la conformité avec la Spécification applicable. Tous les coûts associés
à ces essais seront supportés par l'Entreprise pour deux ingénieurs de l'employeur et 1 expert du
personnel du Directeur de Projet. Le Maître d'Ouvrage et le Directeur de Projet se réservent le
droit d'assister à tous les essais et contrôles en usine. L'Entreprise sera responsable des billets
d'avion, des dépenses de déplacement, des frais d'hébergement et autres pour le Maître d'Ouvrage
et le Directeur de Projet afin d'assister à ces essais, (réf. partie 3, section VIII, notamment état de
ces documents d'appel d'offres)

Les essais de réception en atelier (en anglais FAT) doivent être effectués pour les sous-composants
comme indiqué ci-dessous:

 les disjoncteurs
 les transformateurs de mesure (CT/TT)
 parafoudres
 transformateurs de puissance et bobines d´inductance
 commutateur de tension- moyen tension
 équipement de contrôle et de protection
 compensateur Statique de Puissance Réactive et l´équipement de compensation
 armoires de distribution de courant alternatif / continu

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 18
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

1.4 DOCUMENTS A REMETTRE

Le soumissionnaire doit inclure dans son offre un manuel d'assurance de la qualité général décri-
vant les procédures d'assurance qualité régulièrement effectués dans les travaux du soumission-
naire. Dans le cadre de ce manuel, les soumissionnaires doivent présenter un certificat selon la
norme de qualité ISO 9001.

Le soumissionnaire doit, en plus de ce qui précède soumettre un plan de la qualité de la prestation


proposée. Le plan qualité doit définir les systèmes et procédures qui seront utilisés par l'entrepre-
neur pour s'assurer que la livraison sera conforme aux exigences du client tel que décrit dans cette
spécification.

1.4.1 DOCUMENTATION ET DESSINS

1.4.1.1 A INCLURE DANS L'OFFRE

Le soumissionnaire doit soumettre la documentation technique nécessaire pour donner une vision
claire et détaillée de la prestation proposée. Le dossier de candidature doit fournir plus ample
preuve de la conformité du soumissionnaire avec tous les aspects de cette spécification.

 Un document descriptif doit être inclus, qui présente la configuration du SVC proposée, et sa
conformité avec la notation et les exigences fonctionnelles. Hypothèses et méthodes utilisées
pour le calcul de la fréquence fondamentale et contraintes et les performances harmoniques,
doivent être présentées dans ce document.
 Un schéma unifilaire du SVC doit être inclus.
 Un schéma de principe des protections du SVC doit être inclus.
 Les pertes de SVC proposée, en fonction de la puissance réactive, doivent être présentées
(peut être inclus dans a) ci-dessus)
 Les niveaux sonores, avec en considération les exigences des clients, et la mise en plan du SVC
proposé, doivent être présentés (peut être inclus dans a) ci-dessus). Cette description doit aus-
si donner les principes de la méthodologie utilisée pour le calcul des niveaux de bruit.
 La fiabilité et la disponibilité du SVC proposé seront adressées. Les résultats des calculs de dis-
ponibilité seront présentés, ainsi que les hypothèses prises et la méthodologie utilisés.
 Schéma d'implantation montrant le site SVC proposé et remplacement des principaux compo-
sants doit être inclus. Également un plan du bâtiment SVC doit être fourni.
 L'inspection préliminaire et plans de tests doivent être prévus pour les essais à l'usine des con-
vertisseurs SVC et le système de contrôle SVC, les essais en service et les tests de vérification
sur le terrain.
 un manuel d'assurance de la qualité générale décrivant les procédures d'assurance qualité ré-
gulièrement effectués dans les travaux du soumissionnaire. Dans le cadre de ce manuel, les
soumissionnaires doivent présenter un certificat selon la norme de qualité ISO 9001. Le sou-
missionnaire doit en outre présenter un plan de la qualité de la prestation proposée. Le plan
qualité doit définir les systèmes et procédures qui seront utilisés par l'entrepreneur de s'assu-
rer que la livraison sera conforme aux exigences de cette spécification.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 19
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

 Tous les documents, y compris les plans qualité, les spécifications des tests et les rapports d'es-
sai et la correspondance doit être identifié de façon unique.

1.4.1.2 DOCUMENTATION PARTIE ETENDUE DES TRAVAUX

La documentation doit inclure tous les dessins, plans, manuels et instructions nécessaires pour
faire fonctionner et entretenir le matériel SVC et associés. Les dessins doivent inclure l'ensemble
des plans, élévations, coupes, détails, câblage, schémas, tuyauteries, etc. du système SVC complet.

Plus précisément, des documents distincts seront remis selon la liste suivante:

 Plan de maintenance préventive globale


 Manuels d'Entretien / Maintenance de chaque partie du système SVC, principalement: Ie trans-
formateur de puissance, les condensateurs, convertisseurs SVC, disjoncteurs, sectionneurs
haute tension, le système de refroidissement, système de contrôle, les relais de protection,
batteries ; ils devront détailler par étape les instructions détaillées sur des activités spécifiques,
propres à l'équipement.
 Manuel HMI pour station de contrôle et système de surveillance (SCM)

1.4.2 DOCUMENTS DE L'ENTREPRENEUR A APPROUVER PAR LE REPRESENTANT DU


CLIENT

L'entrepreneur doit soumettre les documents suivants pour approbation par le représentant du
client:

a. Rapport de conception avec une proposition de conditions du site à prendre en compte pour
la conception
b. le rapport de conception de la valve
c. Rapport de conception sonore
d. les rapports d'études harmoniques
e. l'étude du système électrique et du rapport d'évaluation du SVC
f. les études du système électrique et le rapport de la conception du système de contrôle
g. rapport d'étude sur transitoires / surtension
h. Rapport d’étude transitoires / stabilité
i. Rapport d’étude de coordination des protections
j. Rapport d’étude coordination de l'isolement
k. Rapport de conception prouvant que la conception est conforme aux exigences de sécurité,
un rapport sur la conception montrant que, dans les pires conditions, la température des
conducteurs restent dans les limites,
I. Pour chaque SVC, réactance et condensateur, un rapport sur les pertes
m. Rapport de conception montrant que l'installation à haute tension est conforme aux exi-
gences mécaniques,
n. Rapport de conception justifiant la conception de la mise à la terre et système de protection
contre la foudre
o. Plan de gestion EMC

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 20
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

p. étude détaillée de coordination des protections


q. pour chaque poste, des dessins, des spécifications et des rapports munis du tampon « pour
approbation»
r. Contact sur l’organisation et données du projet
s. Programmes détaillés indiquant conception, la fabrication, le transport, la construction et
l'installation, (pré-) mise en service
t. Planning des documents de l’entrepreneur à fournir, indiquant les dates de livraison enga-
gées pour tous les rapports de conception, spécifications, données et dessins
u. plan de test et d'inspection complet pour les ouvrages contenant un aperçu de toutes les
mesures d'assurance de la qualité qui seront exécutées sur équipements et matériaux , l'ins-
tallation et durant les tests finaux SAT (version ingénierie, essais de type, de routine avec
points de témoins et de convocation), après les contrôles d'expédition , la vérification de
l'installation , tests fonctionnels, tests globaux), y compris les références ( CEI , les procé-
dures de travail , les procédures de test) avec des critères clairs de réussite / échec.
v. un plan de contrôle de la qualité
w. Plan relatif à la santé, la sécurité et l'environnement
x. la protection et le contrôle des schémas
y. Définition des listes de dispositifs de protection
z. Schémas des verrouillages
aa) Les certificats d’essais, rapports d'essais
bb) programme / manuel / les protocoles de mise en service
cc) Liste finale des pièces de rechange
dd) Manuels d'exploitation et de maintenance.

Pour les études indiquées sous d) à h), les calculs seront conduits en prenant en compte les re-
commandations Cigré.

1.4.3 DOCUMENTS DE L'ENTREPRENEUR A SOUMETTRE AU REPRESENTANT DU CLIENT


POUR INFORMATION

L'entrepreneur doit soumettre les documents suivants pour information au représentant du client :

a. les résultats des tests de résistances de l'installation à haute tension


b. les dessins, spécifications et rapports marqués «pour information»
c. les spécifications et données techniques
d. les rapports de production
e. les dimensions des équipements
f. les dessins et les instructions de construction et de montage
g. les schémas de principe
h. listes de câbles
i. listes de consommateurs électriques
j. les schémas de connexion
k. les dessins « tels que construits »

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 21
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

1.4.4 MANUELS D'EXPLOITATION ET MAINTENANCE

Les Notices d'utilisation et d'entretien doivent contenir toutes les informations nécessaires pour
faire fonctionner l'installation dans des conditions normales et de contingence, afin de maintenir
l'installation d'une manière appropriée et de réparer ou de modifier l’installation.

Les manuels doivent contenir au moins les informations suivantes:

 Description de l'installation
 Instructions de construction et d'assemblage
 Les considérations de conception
 Procédures pour toutes les conditions normales et anormales possibles, y compris l'évaluation
de la défaillance
 Plans d'entretien et les instructions
 Feuilles de données et les spécifications
 Les dessins tels que construit
 Fabrication, type, valeur nominale, nombre et test série rapports de chaque partie de l'installa-
tion
 Les réglages de déclenchements et alarmes
 Les fonctions et les procédures de contrôle local et distant
 Manuel complet de mise en service
 Manuel des pièces.
 Quantité minimale de pièces de rechange.

1.5 GARANTIE

1.5.1 GARANTIE DE PERFORMANCE

Le soumissionnaire doit fournir une évaluation des pertes du système SVC total proposé. Les pertes
doivent comprendre les pertes à fréquence nominale sur tous les composants SVC jusqu'au raccor-
dement au jeu de barres 225 kV et comprennent notamment:

 Transformateur-abaisseur principal
 Les courants magnétiques interphases (par exemple des réactances de phase)
 Les convertisseurs.
 Les batteries de condensateurs.
 Equipement de contrôle et de protection.
 Système de refroidissement et équipement auxiliaire.

Les pertes totales du système doivent être calculées, en supposant une température extérieure de
30 degrés C et à la tension de 225 kV 1,0 pu, au niveau des points de fonctionnement suivants ;

 Les pertes totales du système, P1 (kW), à 100 % de la puissance inductive à 5 % du temps de


fonctionnement du système, T1.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 22
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

 Les pertes totales du système, P2 (kW), à 50 % de la puissance inductive à 10 % du temps de


fonctionnement du système, T2.
 Les pertes totales du système, P3 (kW), à 0 % de la puissance inductive à 70 % du temps de
fonctionnement du système, T3.
 Les pertes totales du système, P4 (kW), à 50 % de la puissance capacitive à 10 % du temps de
fonctionnement du système, T4.
 Les pertes totales du système, P5 (kW) à 100 % de la puissance capacitive à 5 % du temps de
fonctionnement du système, T5.

Les pertes du SVC tel que construit doivent être basées sur les mesures en usine et les calculs.

Les prix de soumission du système SVC doivent, dans le cadre du processus d'évaluation des sou-
missions, être ajustés pour tenir compte de la valeur actuelle des pertes totales du système SVC sur
une période de 25 ans avec un taux d'actualisation de 10% et une valeur actualisée de 3800 euros
par kW de pertes afin de déterminer des prix comparables entre les systèmes proposés.

Le coût total des pertes utilisées dans l'évaluation sera calculé par le Client en utilisant les formules
suivantes:

Les pertes du système SVC moyenne, EP (kW) = P1 x t1 + t2 * P2 + P3 x t3 + t4 * P4 + P5 x t5

1.5.2 SANCTIONS, REJET

Si les valeurs mesurées des caractéristiques sont en dehors des valeurs spécifiées en tenant
compte de la tolérance conformément à la recommandation de la CEI, le matériel sera considéré
comme non satisfaisant.

2 PRODUITS, COMPOSANTS ET SOUS-ENSEMBLES

2.1 FABRICATION

2.1.1 CONTROLE

Au minimum, un double contrôleur numérique programmable (hot standby) doit être fourni à
chaque SVC pour contrôler le SVC y compris les fonctions énumérées ci-dessous.

Le contrôleur doit avoir des fonctionnalités de diagnostic et d'autocontrôle à la fois pour lui-même
et pour les valves, les grilles et circuits, du matériel et des logiciels d’interface. Cela est nécessaire
pour réduire les temps d'arrêt et faciliter la localisation de pannes.

Le contrôleur doit être reprogrammable. Le client doit avoir au moins la possibilité suivante pour
changer les valeurs limites via le HMI:

a) Les contrôleurs en boucle fermée : le contrôleur SVC doit avoir les moyens de modifier les
seuils de référence, les réglages des limites. Il s'agit de la fonctionnalité qui permettra à tous les
paramètres de contrôle pour être réglable dans les limites sélectionnables et est compris, mais
sans s'y limiter au:

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 23
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

 Régulateur de tension
 Contrôleur Q (régulateur de puissance réactive.

b) Les contrôleurs de séquence : la commande séquentielle et contrôleurs en boucle ouverte


comprennent le contrôle des dispositifs de puissance réactive de dérivation (condensateurs shunt
et réactances) ainsi que l'interface aux contrôleurs de puissance.

Le contrôleur doit avoir une capacité excédentaire pour permettre les futures mises à jour de pro-
grammes pour satisfaire aux exigences évolutives des réseaux électriques ou des extensions fu-
tures au SVC. Au minimum un contrôle jusqu'à 4 futurs dispositifs de dérivation HT (réactances ou
condensateurs) doit être inclus dans l'offre.

Les caractéristiques générales ci-dessus du système de contrôle et de surveillance doivent être


soumises à l’examen et aux commentaires de l'acheteur ou son représentant.

Tous les signaux de commande disponibles pour commande à distance doivent également être
disponibles localement afin de veiller à ce qu'un opérateur local puisse utiliser le SVC si la liaison de
communication au dispatching national ou les centres de contrôle à distance est perdue.

Un commutateur doit commander la sélection de la commande locale ou à distance. Dans le cas


des exigences de contrôle simultané de signaux locaux et distants ou le contrôle résultant des exi-
gences de contrôle contradictoires pour une fonction particulière, aucun changement ne doit se
produire.

Il sera de la responsabilité de l'entrepreneur d’intégrer ce commutateur de mode de contrôle local


avec le sélecteur de mode de commande du poste.

La valve de type électronique (VBE) ou un dispositif comparable ne doit pas être redondant.

Chaque SVC doit avoir une IHM qui doit fournir un système centralisé (local) de contrôle des fonc-
tions du SVC. Toutes les opérations d'interface humaines nécessaires pour le contrôle et le suivi du
SVC doivent être fournies à ce stade. Une installation doit être prévue de sorte que les fonctions
d'IHM locale et les fonctions doivent être accessibles à distance. Un utilisateur distant doit être en
mesure d'afficher les écrans et de modifier les réglages des paramètres SVC. La sécurité d'accès est
assurée par mot de passe pour empêcher tout accès non autorisé.

Un système d'enregistrement de défaut transitoire intégré (ISF) doit être fourni, installé et mis en
service par l'entrepreneur. Ceci doit inclure les paramètres de niveau de déclenchement, etc., objet
d'un examen et commentaire du représentant du client. Des installations d'enregistrement d'évé-
nements ou de perturbations sont nécessaires pour la surveillance locale du SVC par suite d'une
perturbation sur le réseau ou sur le SVC.

L'entrepreneur doit fournir une fonction de verrouillage du système intégré dans le cadre de la
philosophie de commande standard. Cette fonction doit fournir deux signaux: une indication de
disponibilité et une autre indiquant la nécessité d'un entretien. Les deux signaux doivent être pré-
sents sur l'IHM du SVC et seront accessibles à distance.

Chaque contrôleur de SVC doit avoir une Interface d'échange (protocole) de données qui facilitera
l'échange de données entre le SVC et le réseau local du poste de sorte que toutes les informations

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 24
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

relatives au fonctionnement sûr et efficace du SVC seront disponibles pour la surveillance et le con-
trôle du poste et par les centres de commande à distance

En prévision des besoins futurs, le contrôleur SVC doit prévoir l'insertion simple, rapide de signaux
de commande supplémentaires. Un minimum de cinq entrées à séparation galvanique indépen-
dante doit être prévu.

L'unité de commande SVC doit être capable d'enregistrer tous les événements de tous les équipe-
ments de la zone correspondante. Ces données seront traitées pour la présentation locale et se-
ront également transmises au système de contrôle du poste.

Le système de contrôle SVC doit comporter une interface pour permettre à toutes les composantes
du système de contrôle d'être synchronisé avec une horloge précise et externe.

2.1.2 SYSTEME DE PROTECTION

Le SVC sera complètement protégé (protection de l'unité). Tout le matériel doit être protégé contre
les dommages de toutes conditions de surintensité , surtension, une charge excessive de la puis-
sance réactive , déséquilibre dû à la perte d'éléments de condensateur , défauts phase- phase et les
défauts phase- terre, défauts triphasés , la perte de refroidissement , la valve à semi-conducteur ou
d'un dysfonctionnement de commande , des défauts dans les différents composants connectés au
primaire des SVC , les défauts du réseau haute tension , etc.

Le SVC devra supporter le défaut maximum de courant tel que spécifié pendant une période cor-
respondant au temps maximum d'élimination du défaut, en considérant les cas de contingence
relatives aux conditions mentionnées précédemment.

L'entrepreneur doit fournir toutes les fonctions de protection nécessaires pour satisfaire aux exi-
gences de rapidité, fiabilité, sécurité et sélectivité.

Tous les équipements et systèmes de protection doivent être correctement coordonnés afin d'évi-
ter les fausses manœuvres du matériel ou des systèmes de protection pendant le fonctionnement
SVC normal, y compris des conditions anormales attendus sur le système de distribution et de
transmission , tels que spécifiés . Les principes de sécurité doivent être appliqués partout.

L'entrepreneur doit élaborer un concept de protection qui fera l'objet de l'approbation du Client /
ingénieur. L'entrepreneur sera responsable de la conception détaillée des systèmes de protection

Le principe et l'ordre de préséance pour le contrôle et la protection de base sont les suivantes :

 Réduire au maximum le déclenchement du système SVC ou réduire la capacité du SVC pour


répondre à une condition dans le système qui l'oblige à être opérationnel,
 Identifier correctement une condition défaut, erreur ou problème,
 Seulement si nécessaire, isoler le nombre minimum de composants, sous-systèmes dans la
mesure du possible,
 utiliser les modes dégradés dans la mesure du possible, soit directement (pas d'interruption de
l'opération du SVC) ou indirectement (par le déclenchement du SVC momentanément afin
d'isoler la branche et remise sous tension du SVC),

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 25
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

 Déclenchement et verrouillage du SVC.

Un déclenchement de la protection du SVC, provoquant le déclenchement du disjoncteur associé,


ne peut être possible que si la protection de contrôle automatique (système de contrôle) n'a pas
réussi à éliminer le problème ou ne fonctionne pas.

Le défaut de l'interface de poste du SVC (interface SCADA) ne doit pas entraîner un déclenchement
de la protection du SVC. Une philosophie à sécurité positive sera mise en œuvre pour permettre au
SVC de fonctionner en toute sécurité et de façon indépendante à partir de l'interface du poste SVC
(interface SCADA).

Le système de protection SVC doit être coordonné avec le système de protection du réseau. L'en-
trepreneur doit fournir un rapport de conception détaillée sur les fonctions de protection à mettre
en œuvre dans le SVC et la coordination avec la protection du réseau. Ceci doit inclure les réglages,
etc.

Les perturbations du système électrique doivent être contrôlées et enregistrées. La Fonction


d'enregistrement de défaut doit être intégrée dans les relais de protection.

Les relais doivent être capables de détecter des conditions anormales et d'enregistrer le courant, la
fréquence, l'état de fonctionnement des relais de protection et des dispositifs de contrôle sélec-
tionnés (déclenchement disjoncteur), et d'autres renseignements connexes dans les situations
normales et anormales, et de transférer les événements enregistrés au SCADA du poste. En cas de
perte de l'approvisionnement, les enregistrements ne seront pas perdus.

2.1.3 GRILLES ELECTRONIQUES

Les grilles doivent être conçues pour assurer un fonctionnement satisfaisant selon les exigences de
performance globale et inclure tout l'équipement auxiliaire nécessaire.

Les valves doivent être isolées à l'air et soit de type refroidi à l'eau.

Les grilles doivent être de conception modulaire ou en coupe et avoir des composants amovibles
pour faciliter l’entretien. Les commutateurs à semi-conducteurs et les vannes doivent être montées
pour permettre un accès facile pour l'inspection visuelle, l'entretien de routine et le remplacement
ou installations doivent être prévus pour permettre un accès facile.

Commutateurs à semi-conducteurs

Les grilles doivent être conçues avec des commutateurs à semi-conducteurs individuels appliqués
de manière conservatrice à l'égard de leurs paramètres de conception de base. Le commutateur à
semi-conducteurs doit satisfaire aux exigences de la norme IEC 60747-1 et IEC 60747-6 sauf men-
tion contraire. Le commutateur de semi-conducteurs proposé doit être d'un type qui est prêt à
l'exploitation commerciale avec des caractéristiques tout à fait prouvé par des années de fonction-
nement enregistrées dans d'autres installations. L'entrepreneur doit fournir les caractéristiques
garanties standard pour les semi-conducteurs proposés.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 26
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

Distribution de tension

des circuits à gradation de tension doivent être fournis aux bornes de chaque paire de commuta-
teurs à semi-conducteur ( ou à travers chaque commutateur à semi-conducteur si les chaînes sépa-
rées pour chaque direction de courant sont fournies) pour fournir la répartition de tension équi-
table pour tous les formes d'onde de tension allant du courant continu à front raide , avec disposi-
tifs de protection de la surtension ,et protéger le semi-conducteur contre les tensions de blocage
avant et arrière supérieures aux valeurs nominales des semi-conducteurs. La conception de la grille
doit inclure une provision appropriée pour une distribution inégale des tensions de commutation à
semi-conducteurs dans la grille.

Niveaux redondants

Les niveaux redondants sont les niveaux qui peuvent être court-circuités pendant le service sans
compromettre la capacité de l'unité de phase SVC pour répondre à ses exigences de performance.
Un minimum de niveaux redondants de 10% (mais pas moins) sont nécessaires dans chaque grille
monophasée. Le nombre réel sera déterminé sur la base des besoins exprimés en matière de dis-
ponibilité et de fiabilité pour le SVC. Des mesures doivent être mises en œuvre le cas échéant, pour
faire en sorte que la tension aux bornes de l'interrupteur à semi-conducteur sain est dans la limite
de l'interrupteur à semi-conducteur en cas de défaillance d'un niveau. La tension nominale du se-
mi-conducteur doit être telle qu'aucune défaillance en cascade ne doit résulter en cas d'échec de
tous les niveaux redondants + 1.

Grilles réactives

Des grilles réactives peuvent être fournies au niveau des semi-conducteurs ou en série avec les
grilles pour limiter les fronts raides de type di/dt du/dt, et les interférences radio.

Remplacement des niveaux de grilles défectueuses

Les grilles doivent être conçues pour faciliter le remplacement de semi-conducteurs défectueux et
autres composants électriques. Si elles sont à refroidissement liquide, il doit être possible de rem-
placer les commutateurs à semi-conducteur défectueux sans fuite du circuit de refroidissement et
avec un minimum de perturbation pour les autres installations et matériel. Tous les outils spéciaux
requis pour le remplacement de ces pièces doivent être fournies en vertu du contrat.

Système d'amorçage

Les signaux d'amorçage provenant de circuits à la masse seront transmis soit par couplage optique
par l'intermédiaire de guides d'ondes, ou par couplage magnétique par l'intermédiaire de trans-
formateurs d'impulsions. Le système d'amorçage doit être conçu pour supporter les interférences
électromagnétiques présentes dans la grille. Les impulsions d'allumage doivent être suffisamment
cohérentes pour ne pas imposer des contraintes excessives contre les surtensions sur les derniers
niveaux pour commuter.

Système de surveillance

La Surveillance de l'état de commutation des semi-conducteurs tandis que le SVC est en service
doit être fournie, et le nombre de commutateurs à semi-conducteurs en défaut et leur emplace-

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 27
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

ment doit être indiqué. Le suivi d'amorçages répétitifs par tension de claquage, (le cas échéant)
doit également être fourni. Le système de surveillance doit être conçu pour empêcher les fausses
indications en raison des interférences électromagnétiques présentes dans la grille. Des Guides
d'ondes ou transformateurs magnétiques peuvent être utilisés pour transmettre les signaux.

La conductivité du milieu de refroidissement

Le liquide de refroidissement doit avoir une tenue diélectrique suffisante et une alarme sera acti-
vée en cas d'une forte conductivité du liquide de refroidissement.

Dissipateurs de chaleur

Les dissipateurs de chaleur pour semi-conducteurs doivent être traités afin d'assurer un bon con-
tact électrique si nécessaire sans risque de corrosion.

Protection contre les surtensions

Elle doit être prévue pour protéger la grille complète ou les niveaux de semi-conducteurs / semi-
conducteurs individuels contre les surtensions transitoires. Cette protection pourrait être des dis-
positifs limiteurs de tension tels que des parafoudres à oxyde métalliques, ou par amorçage initié à
une tension prédéterminée dans la grille ou à travers chaque semi-conducteur (protection VBO /
EOP), ou une combinaison de ce qui précède

Protection contre les surintensités

Elle doit être prévue pour s'assurer que la température de jonction de semi-conducteurs la plus
élevée atteinte dans les conditions de surintensité les plus défavorables est telle que: le semi-
conducteur à l'état bloqué sera capable de tenir la tension la pire à une température de jonction
élevée , la température de jonction résultante de semi-conducteur étant inférieure à la valeur au-
dessus de laquelle le semi-conducteur peut être endommagé par filamentation thermique.

Chaque niveau de grille doit être muni d'une étiquette d'identification résistant à la corrosion.

L'entrepreneur doit présenter un programme d'essai détaillé pour l'unité de phase SVC et la grille
qui doit inclure les tests type et de routine à effectuer dans l'usine. Le programme d'essai doit in-
clure des détails tels que les niveaux d'essais (et leur dérivation) durée de l’essai, circuits de test,
procédures d'essai et les critères de réussite / échec à utiliser. Tous les composants de l'unité de
phase SVC ou des grilles doivent être soumis à des tests rigoureux, à une inspection et évaluation
de la qualité.

2.1.4 ELEMENTS INDUCTIFS

Ils doivent être de type sec, noyau dans l'air pour une utilisation en extérieur.

Les caractéristiques principales constructives sont les suivantes:

 construction étanche de fibre de verre enrobée dans l'epoxy


 connecteurs en aluminium soudés

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 28
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

 construction robuste résistant notamment aux courants de court-circuit


 sans aucune précontrainte radiale en tension, avec répartition uniforme du potentiel entre les
bornes
 faible émissions de bruit
 construction sans entretien, étanche à l'eau, résistant notamment aux variations importantes
de température et prévue pour une durée minimum de 30 ans.

Toutes les structures métalliques et clôtures, y compris les fondations, doivent être conçues pour
éviter, autant que possible, les courants induits.

2.1.5 BATTERIES DE CONDENSATEURS

Les batteries de condensateurs shunt comprennent les condensateurs et les fusibles de protection,
convenablement connectés en série et parallèle, ainsi qu'une protection de déséquilibre dans
chaque batterie de condensateurs pour indiquer un défaut potentiel du condensateur.

2.1.5.1 GENERALITES

La présente partie des spécifications couvre la conception, la fabrication, la livraison, le transport,


la construction et la commission de tous les matériaux et équipement exigés pour l'installation des
bancs de condensateur.

Les prestations incluent tout l'équipement nécessaire pour la protection et la surveillance des con-
densateurs.

Les condensateurs seront du type extérieur sous les conditions spécifiques.

Les fondations, les structures porteuses, la clôture et toutes les connexions électriques seront
fournies même si non mentionné en particulier dans ces spécifications. Le banc de condensateur
sera pré-monté autant que faire se peut pour réduire le travail sur le site

Les bancs de condensateur seront conçus aussi de manière compacte que possible afin de réduire
l’espace requis sur le site. Toutes les pièces sous tension seront protégées contre le contact acci-
dentel avec les tôles d'acier appropriées fixes au support, à la structure porteuse ou aux éléments
de charpentes. La conception des enveloppes sera telle qu’elle ne réduira pas les performances des
condensateurs, c.-à-d. ne réduira pas le refroidissement des condensateurs. Le refroidissement à
air forcé n'est pas acceptable afin de réduire la maintenance.

2.1.5.2 DONNEES PARTICULIERES POUR LES MSC (SI APPLICABLE)

Comme les bancs seront utilisés dans ce cas sans transformateur, la configuration du banc sera
adaptée pour prendre en compte l'exploitation au niveau de 225 kV. Ceci suppose au moins une
protection contre l'effet couronne (pare-effluves autour du banc).

Par ailleurs, l'enveloppe des unités de condensateur peut être équipée d’une borne seulement et le
banc pourra être configurée en une seule étoile au lieu de deux.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 29
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

2.1.5.3 CONDENSATEURS

Les bancs de condensateur seront constitués d’unités de condensateur monophasé en sé-


rie/parallèle convenablement conçues pour le montant total exigé de puissance réactive pour la
fréquence et la tension spécifiques.

Les enveloppes de condensateur seront en acier inoxydable avec un revêtement constitué d’une
couche gravée, d’une couche intermédiaire et d’une couche finale brillante, à approuver par le
Client. Des quantités supplémentaires de peinture pour la retouche seront rendues disponibles sur
site. La couche finale sera conforme au code 7032" de RAL gris ».

Les pertes diélectriques de condensateur ne dépasseront pas 0,15 W/kvar et incluront des pertes
dues aux résistances de décharge.

Les unités de condensateur auront des résistances internes de décharge qui ramènent la tension
résiduelle à moins de 75 V en moins de 10 minutes.

Des fusibles internes seront fournis afin de limiter un claquage possible à un élément interne de
condensateur seulement.

Les condensateurs pourront supporter sans interruption 1,3 fois le courant nominal, 1,1 fois la ten-
sion de service maximum et fournira sans interruption 1,35 fois la puissance requise. La conception
prendra en compte le fait qu’en service, le banc de condensateur est soumis à une tension plus
élevée que sa valeur nominale, du fait de sa connexion en série avec une réactance dans chaque
phase. Par conséquent, les condensateurs seront sélectionnés avec un niveau plus élevé d'isolation
pour compenser cette augmentation. Les mêmes considérations seront également appliquées pour
les conditions transitoires. Toutes les conditions ci-dessus seront remplies sous la température
ambiante maximum.

Le diélectrique sera de type tout film convenant pour utiliser les condensateurs sur la charge conti-
nue dans les conditions ambiantes spécifiques. L'imprégnant sera d'un type fluide d'hydrocarbure
caractérisé par une haute résistance électrique et à propriétés physiques et chimiques appropriées
et ne sera pas de type PCB. Un niveau de toxicité bas est exigé et l'imprégnant sera un fluide com-
bustible de la classe III B (classification d'OSHA).

Chaque condensateur aura une ou deux traversées selon la disposition.

Les dispositifs de connexion ainsi que les traversées seront identiques afin de faciliter l’échange ou
le remplacement de n'importe quel élément de condensateur du banc. Les traversées ainsi que les
connexions seront de type ISO (métrique).

2.1.5.4 BANCS DE CONDENSATEURS

Les unités de condensateur seront combinées en étoile. Les modules seront arrangés en tant
qu'assemblée sur les supports convenablement conçus et les châssis seront en acier galvanisé à
chaud seulement après l'achèvement de toute la fabrication, par exemple coupe, perçage et sou-
dure.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 30
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

Les bancs de condensateur incluront toutes les connexions internes nécessaires, isolateurs et
autres. Les supports et les structures seront conçus pour supporter tous les condensateurs et équi-
pements nécessaires, les conducteurs entrants et sortants, sous les hypothèses de charge et les
facteurs de sécurité spécifiques ainsi que pour garantir les distances de sécurité électriques mini-
mum.

La dépose sûre et le remplacement sûr des unités de condensateur réduiront au minimum le dé-
montage de n'importe quelle pièce de charpente, appui, y compris des isolateurs ou des con-
nexions du secteur.

En cas de besoin, des moyens approuvés seront donnés sur l'équipement de condensateur pour la
fixation et la liaison des connexions externes à la mise à la terre. La partie métallique et tous les
éléments de l'équipement de condensateur seront reliés selon les besoins avec des tresses de
cuivre de à section appropriée. En cas d'installation extérieure le cuivre étamé sera employé.

Des équipements approuvés seront fournis pour mettre à la terre temporairement les connexions
et les appareils pendant l'entretien.

2.1.5.5 PROTECTION

Les bancs/unités de condensateur seront fournis complètement avec leurs protections internes et
externes.

2.1.5.6 NORMES ET TESTS DES CONDENSATEURS

L'équipement de condensateur sera conforme aux normes appropriées de la CEI.

Des essais sur des condensateurs seront réalisés selon la CEI 60871-1.

Les essais de type peuvent être évités si l'Entreprise peut soumettre des preuves que les essais
approprié ont été déjà exécutés sur un équipement semblable, ceci de manière acceptable au
client/à l’ingénieur.

Pour les contrôles de réception un condensateur de chaque type et série de 50 condensateurs (pas
moins de trois unités) sera sélectionné au hasard et sera parmi ceux qui ont déjà passé tous les
essais individuels de série exigés. Sur ces unités les essais suivants seront réalisés en plus :

 essai de stabilité thermique


 essai de tension de choc de foudre

2.1.6 TRANSFORMATEURS DE PUISSANCE

Le transformateur doit être conçu pour transporter 100% du courant inductif. Les changeurs de
prises (en charge ou hors charge) ne sont pas nécessaires. La classe d'isolation du bobinage doit
être compatible avec les caractéristiques du système.

Le transformateur doit être capable de supporter les courants harmoniques et de tenir les niveaux
de tension associés dans toutes les conditions normales de fonctionnement sans perte irréversible.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 31
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

Le transformateur doit être capable de tenir un certain niveau de courant continu conforme à la
conception SVC.

Les essais doivent être effectués conformément à la dernière révision applicable des normes IEEE
ou CEI pour les transformateurs de puissance.

Afin de minimiser la génération d'harmoniques, la densité de flux de saturation du transformateur


doit être supérieure à la densité de flux maximale atteinte pendant le fonctionnement normal, et le
soumissionnaire doit indiquer la marge par laquelle elle est dépassée. Le soumissionnaire doit indi-
quer également la qualité de l'acier utilisé et son raisonnement pour la sélection de la marge. La
densité de flux maximale est obtenue à la tension secondaire la plus élevée au cours d'une généra-
tion de puissance réactive, à la tension maximale, pente minimale et fréquence minimale continue.

2.1.7 SECTIONNEURS DE LIGNE ET DE TERRE

L'équipement de mise à la terre pour l'entretien et la réparation doit être fourni avec chaque cir-
cuit indépendant (par exemple, TCR, TSC, et filtre) qui peut être hors service pendant que le reste
du SVC continue de fonctionner. L'équipement de mise à la terre pour le système de bus secon-
daire du SVC et pour le transformateur doit aussi être fourni.

Lorsqu'il est nécessaire qu'un circuit SVC soit isolé, les sectionneurs doivent être fournis.

Les sectionneurs et connexions doivent être de taille suffisante pour supporter le courant en ré-
gime permanent maximum (racine carrée de la somme des carrés des courants fondamentaux et
harmoniques), et les courants transitoires sur défauts.

2.1.8 ALIMENTATIONS AUXILIAIRES

L'équipement SVC doit comprendre toutes les alimentations nécessaires à son fonctionnement, y
compris transformateur abaisseur, tableaux de distribution à courant alternatif, batteries, char-
geurs de batterie, et ainsi de suite. Les alimentations doivent être suffisantes pour alimenter toutes
les pompes, les ventilateurs, les vannes et les commandes de soupapes et refroidissement du bâ-
timent et des systèmes de chauffage.

2.2 SYSTÈME DE REFROIDISSEMENT

2.2.1 GENERALITES

Cette spécification décrit le design, la fabrication, le transport, le montage et la mise en service des
équipements de refroidissement des thyristors du SVC ainsi que de tout autre éqquipement néces-
sitant un refroidissement par eau.

L'entrepreneur fournira un système de refroidissement complet avec toutes les unités de refroidis-
sement, pompes de circulation, réservoirs de traitement, cuves d'expansion, échangeurs de cha-
leur, unités de désionisation, la tuyauterie, les vannes, les filtres, l'instrumentation, le contrôle
automatique, les alarmes, les panneaux de commande locaux, les panneaux de télécommande
dans la salle de commande du SVC et tous les autres composants nécessaires.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 32
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

Le système de refroidissement sera conçu, et les matériaux sélectionnés et appliqués pour obtenir
un niveau de fiabilité élevée, selon les dernières normes en vigueur ainsi que les caractéristiques
applicables de ce document. La durée de vie prévue de chaque composant, excepté des consom-
mables, sera au moins égale à celle du SVC.

Le niveau sonore de l'installation de refroidissement des valves ne dépassera pas le niveau spécifié
pour les transformateurs de puissance, en fonctionnement à la charge maximum du SVC et pris
avec tout autre équipement de SVC.

2.2.2 SPECIFICATIONS TECHNIQUES

Le refroidissement des valves, ainsi que tout autre matériel exigeant un refroidissement par eau,
devra être assuré par un système clos, dé-ionisé en cycle fermé. Une petite partie de l'eau en circu-
lation devra être détournée par un bypass de désionisation pour maintenir une conductivité de
l'eau à un niveau bas. Un indicateur dans le bypass sera fourni pour permettre l'ajustement de
l'écoulement.

L'eau à basse conductivité devra circuler dans le système fermé sous l'action de la chaleur produite
par le matériel à refroidir à débit constant. Des systèmes utilisant des techniques de circulation
d'eau réduite quand les valves fonctionnent à niveau de perte bas ne seront pas acceptés.

Le transfert de la chaleur du circuit fermé de l'eau du système de refroidissement de valve (circuit


primaire) vers l'air ambiant devra être réalisé par l'intermédiaire d'échangeurs de chaleur, un sys-
tème secondaire en circuit fermé étant reliée aux unités aéro-réfrigérantes.

Des pompes entraînées par un moteur électrique doublé, chacun étant capable de fournir 100% de
l'écoulement d'eau maximum exigé, seront montées dans chaque circuit de refroidissement, par
exemple circuit primaire et secondaire, une pompe fonctionnant normalement et la deuxième
étant en stand-by. En cas de défaillance de la première pompe, la deuxième pompe commutera
automatiquement. Le changement sera effectué sans devoir arrêter l'équipement. Une alarme sera
montrée au coffret de contrôle. Les pompes seront munies de joints mécaniques et pratiquement
aucune eau d'appoint ne sera nécessaire. Ils seront reliés à la tuyauterie par des connexions
flexibles et un manomètre différentiel sera fourni pour chaque pompe.

Le circuit de refroidissement primaire contiendra deux unités de désionisation, chacune capable de


maintenir la conductivité de l'eau à ou en dessous de 0,5 µS/cm. Deux capteurs de conductivité (un
en redondance) situés dans un bypass de surveillance au tuyau de sortie de l'eau du circuit primaire
de refroidissement seront fournis pour surveiller l'efficacité de l'opération et pour détecter l'usure
du matériau de désionisation. L'alarme et le déclenchement seront activés si des seuils préréglés
de conductivité sont dépassés. Les unités de désionisation utiliseront des cylindres interchan-
geables de résine. Le remplacement normal de la résine ne devra pas être nécessaire plus fré-
quemment que tous les deux ans.

Deux échangeurs de chaleur, chacun conçu pour 100 %, sépareront le circuit d'eau de refroidisse-
ment primaire du secondaire. La température de l'eau dans le circuit primaire de l'eau de refroidis-
sement sera réglée pour maintenir une température constante de 40°C à n'importe quelle charge
de SVC et jusqu'à une température ambiante de conception maximale du projet. La température
de l'eau sera mesurée à la sortie de chaque échangeur de chaleur et un signal correspondant

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 33
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

transmis aux régulateurs pour ajuster le volume de l'eau (circuit de refroidissement secondaire)
pour chaque échangeur de chaleur à l'aide de vannes à trois voies.

N+1 groupes réfrigérants seront fournis, avec une capacité de refroidissement de Σn= 110 %. Un
groupe se composera de deux unités fonctionnant en parallèle. En outre, la puissance aux unités
sera délivrée par deux arrivées indépendantes de manière à maintenir 110% de capacité de refroi-
dissement en cas de défaillance d'une source d'alimentation et en supposant que toutes les unités
sont en service. La température du système de l'eau (circuit de refroidissement secondaire) est
surveillée par des sondes de température incorporées dans chaque unité. Chaque unité aura au
moins un contrôle de refroidissement à quatre paliers pour l'auto-ajustement aux conditions de
refroidissement du système de refroidissement du SVC. Le démarrage, la surveillance et l'arrêt des
unités seront possibles à distance. Le contrôle local des unités pour l'entretien sera possible par
commutateur local (local-à distance). Le réfrigérant déployé dans les unités de refroidissement sera
conforme au protocole de Montréal.

Chaque circuit d'eau (primaire et secondaire) sera équipé d'un stockage – avec cuve d'expansion à
travers laquelle l'eau circulera. Le volume de chaque réservoir sera suffisant pour assurer au moins
le stockage de toutes les pertes d'eau se produisant pendant le fonctionnement normal pendant
deux ans. La tuyauterie aussi bien que le réservoir et tout autre équipement du circuit de refroidis-
sement seront en acier inoxydable et seront isolés et enrobé d'aluminium. Toute la tuyauterie sera
équipée de brides. Le système de refroidissement sera conçu pour permettre le travail sur n'im-
porte quelle unité défectueuse sans arrêter le système. La tuyauterie de l'eau primaire et secon-
daire sera équipée de drains et des robinets au point le plus bas de chaque système.

2.2.3 PROTECTION DU SYSTEME DE REFROIDISSEMENT

Le système de refroidissement surveillera elle-même sa bonne opération et l'état de l'eau de re-


froidissement.

Le système de protection inclura au minimum les alarmes suivantes:

a) Conductivité haute

b) Niveau d'eau bas dans le réservoir-tampon du circuit primaire

c) Débit faible de l'eau dans le circuit primaire

d) Température élevée de l'eau dans le circuit primaire

e) Pompe de circulation dans le circuit primaire hors service

g) Unité de refroidissement arrêtée

Le système de protection inclura au minimum les déclenchements suivantes:

a) Conductivité excessive dans le circuit primaire

b) Température excessive de l'eau dans le circuit primaire

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 34
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

c) Débit faible de l'eau dans le circuit primaire trop faible

d) Pompes redondantes de circulation dans un quelconque circuit toutes deux hors service

Le démarrage automatique, l'arrêt et le contrôle du système de refroidissement, y compris la


commutation des pompes etc., seront assurés par un contrôleur programmable central intégré. Le
contrôle logique veillera également à ce que l'opération soit répartie également sur toutes les uni-
tés et pompes afin éviter un usage excessif d'un seul équipement.

Le système de refroidissement aura les mesures et les indicateurs suffisants pour indiquer le statut
de n'importe quelle partie du système en fonctionnement normal ou lors d'entretiens.

La température extérieure ambiante sera enregistrée par le système de contrôle de SVC.

2.3 PIECES DE RECHANGE - OUTILLAGES SPECIAUX

2.3.1 PIECES DE RECHANGE

L'entrepreneur doit fournir les pièces de rechange recommandées pour le système SVC ainsi que
tous les outillages spéciaux nécessaires pour l'assemblage et la maintenance du SVC, selon les be-
soins. Des outils spéciaux sont définis comme des outils , des logiciels et des équipements qui ne
sont normalement pas disponibles dans le pays à partir d'un magasin de matériel commercial ou
non couramment utilisés par le client et sont nécessaires pour les tests, la remise en service , la
maintenance , le diagnostic et / ou la réparation du SVC.

Les pièces de rechange recommandées et stratégiques pour l'entretien et la réparation des travaux
pour une période de 5 ans suivant la délivrance du certificat de réception opérationnelle, doivent
être incluses dans les travaux et doivent être stockées dans une pièce conditionnée du poste. Le
soumissionnaire devra inclure dans son offre la liste des pièces de rechange à fournir dans le cadre
des Travaux.

En exécutant les travaux, l'entrepreneur ne doit pas utiliser des pièces de rechange, sans l'approba-
tion préalable du Client. La fourniture au client de pièces de rechange ne libère pas l'entrepreneur
des obligations en vertu du présent contrat.

L'entrepreneur doit avoir des pièces de rechange disponibles auprès du fabricant pour la durée de
vie prévue des travaux pour au moins 10 ans après l'expiration de la période de garantie.

2.3.2 OUTILLAGES SPECIAUX

On recommande un ensemble d'outillages spéciaux, y compris les logiciels et les équipements de


test, complet avec documentation et les manuels seront fournis pour chaque SVC. Entre autres,
cela inclut :

 Tous les outillages spéciaux nécessaires pour inspecter et / ou l'entretien du système SVC.
 Outils et instruments appropriés pour tester, démonter, remonter et vérifier les niveaux des
grilles.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 35
Partie 2 - Section VI
Spécifications et plans

 Un dispositif de levage, de retrait et remplacement des modules de puissance et / ou des con-


densateurs. La conception du dispositif de levage doit être telle qu'elle peut être exploitée en
toute sécurité dans la zone du convertisseur.
 Tous les programmes de logiciels spéciaux utilisés par l'entrepreneur dans le diagnostic ou
l’analyse du système SVC et de contrôle, de protection et de surveillance.
 Deux (2) ordinateurs portables de marque utilisé y compris le logiciel approprié (Microsoft Of-
fice, etc.) et les périphériques de fabricant de renom pour le système de commande et contrôle
des protections et de l'entretien.

3 FORMATION

L'entrepreneur doit fournir une formation officielle et structurée au personnel du Client. Les cours
de formation doivent être complets pour permettre au client d'exploiter et maintenir intégrale-
ment le système tel qu'il est installé.

Le programme de formation doit inclure à la fois des formations en usine et sur site. La formation
doit inclure un enseignement théorique et pratique à l'utilisation du matériel. Le personnel assu-
rant la formation sera bien qualifié et bien informé sur le fonctionnement du système.

La formation doit être conçue et exécutée de sorte que tous les stagiaires puissent accomplir tous
les diagnostics, isoler et réparer les composants défectueux et tout entretien de routine ou spé-
ciaux exigés pour maintenir les systèmes SVC à leurs valeurs garanties.

Durée minimale de formation : 2 semaines en usine et 3 semaines sur site; période finale à conve-
nir conjointement entre l'entrepreneur et le client.

La description de la formation, les grandes lignes et le calendrier doivent être soumis au client pour
examen et commentaires 8 semaines avant le début de la formation.

Nombre de stagiaires : 2 Ingénieurs transport + 4 Techniciens de Maintenance de Poste.

L'entrepreneur doit inclure dans sa proposition tous les coûts de formation, y compris les frais de
déplacement et per diem des stagiaires.

TRANSCO CLSG
Documents d’appel d’offres - EPC-SVC-AfDB-03
page 36