Vous êtes sur la page 1sur 2

Dioptre sphérique dans les conditions de Gauss

Le dioptre sphérique est convergent si son centre est dans le milieu le plus réfringent.

n n′
R = SC n′ n′ − n
Vergence V ≡ =
f′ SC
F C S F'

n′ n n′ − n n p′
Formule de conjugaison : Origine au sommet, p = SA , p ′ = SA′ − = γ = (1)
p' p SC n′ p
A partir de (1) on peut dériver les formules pour les distances focales :
n n′ f n
f = SF = SC f ' = SF ' = SC =− (2)
n − n′ n′ − n f' n′

Remarques :
(1-2) s'appliquent au miroir sphérique avec n ′ = − n
(1) s’applique au dioptre plan avec R = ∞
(1) s’applique au miroir plan avec n ′ = − n et R = ∞

Systèmes centrés dans les conditions de Gauss

n n’
Invariant de Lagrange-Helmholtz: n AB Φ = n' A' B ' Φ ′
B
Φ
Grandissement angulaire: G = Φ ′ / Φ
A
A’ Φ’
A′B ′
Grandissement transversal: γ =
B’ AB
Lagrange-Helmholtz ⇒ Gγ = n / n ′

Lentilles minces
Le milieu extérieur est supposé être n = n ′ = n0 . Dans l’air on prend souvent n0 = 1 .

n0  1 1  n0
= (n − n0 ) − 
 Vergence de la lentille V =
f'  S1C1 S 2 C 2  f′
Les indices 1 et 2 sont relatifs au 1er et au 2ème dioptre, S1 ≈ S 2 ≈ S , notés O par habitude (centre de la lentille).

Plans principaux
Plans principaux: conjugués l'un de l'autre, γ = 1 n n’
Points principaux: H et H'
f n
Distances focales: f = HF , f ' = H ' F ' : =−
f' n′ F H H’ F’

n n'
Vergence: V = − =
f f'

PPI: donné par l'intersection d'un rayon incident // à l'axe et du rayon émergent correspondant.
PPO: donné par l'intersection d'un rayon émergent // à l'axe et du rayon incident correspondant.
Si n = n', un rayon incident passant par H ressort en passant par H', en restant parallèle au rayon incident. Dans ce cas, H
et H', sont les points « nodaux » du système.
Relation de conjugaison pour un système quelconque :

Les relations de conjugaison et de grandissement se simplifient pour les origines prises aux points principaux :
n′ n n′ n p'
p = HA , p ′ = H ′A′ − = =V : γ = (3)
p' p f ' n′ p
Les relations relatives aux plans principaux s’appliquent aux systèmes catadioptriques (avec un seul miroir) en prenant
n′ = −n .
Association de 2 systèmes centrés, indicés 1 et 2

n ne n'
1 2

e
Vergence (Formule de Gullstrand) : V = V1 + V2 − V1 V2 (4)
ne
Distance Optique : e = H 1′ H 2 (5)

Intervalle optique : ∆ = F1′ F2 (6)

La formule de Gullstrand amène à une expression simple pour les distances focales du système en termes de l’intervalle
optique, ∆ .
f1′ f 2′ f1 f 2
Distances focales : f ′ ≡ H ′F ′ = − f ≡ HF = (7)
∆ ∆