Vous êtes sur la page 1sur 14

METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

Les coûts partiels : seuil de rentabilité

INTRODUCTION

Avec les exigences des consommateurs les entreprises sont passées de


la démarche productive à la démarche marketing qui privilégie les
besoins du marché. Le succès de toute entreprise dépend désormais de
sa capacité à adopter son offre à la demande et dans le même temps de
maîtriser ses conditions internes de production en s'efforçant de prévoir
et de maîtriser son environnement de plus en plus évolutif. Pour assurer
sa performance, l'entreprise met en œuvre un système d'information de
gestion et une comptabilité analytique moderne qui permet de faciliter
l'analyse économique et la prise de décision.

I: ANALYSE DE L’EXPLOITATION DES CHARGES

Les charges qui dérivent d'une activité peuvent être classées suivant leur degré
de variabilité.

I –1 Analyse des charges par fonction et le tableau fonctionnel

1 –1 Analyse des charges par fonction


Les charges s'analysent selon les différentes fonctions de l'entreprise. Ces
charges issues des comptes de la classe 6 de la comptabilité générale sont
reclassées par fonction par la CAGE (Comptabilité Analytique de Gestion) :
- Fonction approvisionnement frais approvisionnement
- Fonction production frais de production
- Fonction distribution frais de distribution
- Autres fonctions (fonction administrative, fonction financière…) frais
généraux.

Ce reclassement permet de connaître les charges de chaque fonction et de


prendre des décisions après la couverture de ces charges.

1 –2 Le tableau fonctionnel

Le tableau fonctionnel permet de déterminer les résultats intermédiaires appelés


marge à partir du chiffre d'affaire. Ce tableau est fonction du type d'entreprise.

1
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro
METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

1-2 -1 Cas d'une entreprise commerciale

CA net (HT)

Fonction
approvisionnement Marge brute ou M / CAMV
CAMV (coût de sortie des
marchandises)
Fonction Marge commerciale
distribution
Fais distribution
Autres fonctions Marge nette ou
Frais généraux résultat

 Tableau fonctionnel

Eléments Calcul Montant %


intermédiaire

CA brut HT X

- Réduction X

CA net HT X(A) X(A) 100%


Achat de m/ses
+ Frais / Achat
+Variation de stock
de m/ses (SI – SF)
CAMV X(B) - X(B)

Marge brute X(C) Xc


x 100
- Frais de distribution - X(D) XA
Marge commerciale X(E) XE
x 100
- Frais généraux - X(F) XA
Résultat X(G) XG
XA
x 100

2
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro
METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

1-2 – 2 cas d'une entreprise industrielle

CA net (HT)

Coût de production de Marge brute


PFV

Fais de Marge commerciale


distribution

Frais généraux Résultat


d'exploitation

 Tableau fonctionnel

Eléments Calcul Montant %


intermédiaire
CA net (HT) XA 100
Achat de matière 1ère X
+ Frais Achat X
+/- Variation de stock de
mat. 1ère (SI – SF) +/- X
Coût d’achat de mat. XB
1èreconso X
+ Frais de fabrication +/- X
+/- Δ° de stock de PF(SF - XC
– SI)
Coût de production de XC
PFV

3
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro
METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

I -2 Analyse des charges par variabilité

2-1 Charges variables ou charges opérationnelles :

Ce sont des charges directement liées au volume d'activité, sans


cependant être nécessairement proportionnelles à ce volume.
Elles sont représentées par une fonction linéaire sous la forme y = ax avec
y = charge variable
a = coefficient directeur ou charge variable unitaire
x = niveau d’activité
a = C.VU =
CV
Niveaud ' activité

NB : la CVu est constante. Elle ne dépend pas du niveau d’activité.

2-2 Charges fixes ou charges de structure :

Ce sont les charges généralement indépendantes de la variation du


volume d'activité sur une période relativement courte.
On les appelle aussi des charges de structure car elles sont liées à la structure de
l’entreprise.
La charge fixe unitaire diminue lorsque le niveau d’activité augmente et vice
versa. La charge fixe est représentée par une fonction constante sous la forme
y = b = CF.

CF
CFunitaire = x

2-3 Charges semi – variables

On appelle charges semi-variables les charges quine sont ni totalement fixes ;


elles évoluent de façon disproportionnelle avec le niveau d’activité (les rapports
ne sont pas constants).
Elles sont représentées par une fonction affine sous la forme y = ax + b
Avec : y = charges semi-variables
a = coût variable unitaire
x = niveau d’activité
b = charges fixes

4
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro
METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

Le coût variable est un coût partiel, c'est-à-dire qu'au lieu d'imputer la


totalités des charges aux coûts recherchés (méthode des coûts
complets), on n'en prend en compte qu'une partie

2-4 COÛTS VARIABLES (PCG) :

"Un coût variable de produit est constitué par les seules charges qui
varient avec le volume d'activité de l'entreprise, sans qu'il y ait
nécessairement exacte proportionnalité entre la variation des charges et
la variation du volume des produits obtenus."

Coût variable
CHARGES DE CHARGES
L’ENTREPRISE VARIABLES COÛTS
VARIABLES
CHARGES FIXES

2-5 MARGE / COÛTS VARIABLES

PCG : "On appelle marge toute différence entre un prix de vente et un


coût partiel"
La marge sur coût variable est donc la différence entre le prix de vente et
le coût variable.

M/CV = Chiffre d’affaires - Coût variable

Charges variables
PRIX DE COÛTS variables
VENTE Charges Fixes
Marge sur Coût variable Résultat

Le taux de marge est le rapport entre la marge sur coût variable et le


chiffre d'affaires, exprimé en pourcentage.

Taux de M/CV = (MCV / CA) *100

donc M/CV = CA * Taux de M/CV

4- LE RÉSULTAT

Le résultat obtenu par l'entreprise à l'occasion du cycle fabrication /


distribution d'un produit peut être calculé ainsi :

Résultat = M/CV - CF

5
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro
METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

Tableau différentiel :

Le tableau d’exploitation différentiel se détermine selon les différents types


d’entreprise.

2 – 1 : Cas d’une entreprise commerciale.

Eléments Calcul Montant %


CA net XA 100
Achat de marchandises X
+ Frais variables/achat +X
± Δ° de stock de marchandises (SI – SF) ±X
Coût d’achat variable de marchandises vendues XB -XB
XC XC
Marge/CV d’achat * 100
X XA
Achat d’emballage +X
+ frais variable -X
/achat d’emballage ±X
- vente d’emballage +X
± Δ° de stock de marchandises (SI – SF)
+ frais de distribution
Coût variable de distribution XD -XD
XE XC
M/CV =
- XF XA
- CF Tm/cv
Résultat XG

6
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro
METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

2 – 2 : Cas d’une entreprise industrielle.

Ca net XA 100
Achat de matières 1ères X
Frais variables/achat +X
Variation de stock de MP ±X
- XB

XC
Marge/coût Δble d’achat * 100
XC XA
Frais Δbles de production -XD
Δ° de stock de PF(SF – SI) XE
XF
Marge/coût Δble de
production
Achat d’emballages X
+ frais Δbles/Achat +X
d’emballages -X
- vente d’emballages ±X
± Δ° de stock d’emb(SI – +X
SF) - XG
+ frais Δbles de distribution
Coût variable de distribution XG

II-LE SEUIL DE RENTABILITÉ

1 - DÉFINITION

Le seuil de rentabilité (aussi appelé "chiffre d'affaires critique" ou "point


mort") est le chiffre d’affaires (ou le volume de vente) pour lequel
l’entreprise ne réalise ni bénéfice ni perte. Il peut être exprimé en valeur,
en quantité ou en jours d'activité.
2- Détermination du seuil de rentabilité

Le seuil de rentabilité est déterminé graphiquement à partir de 3 relations :


- M/CV = CF
- CA = CT
-R=O

7
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro
METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

Méthode 1 : Le seuil de rentabilité est le chiffre d’affaires pour lequel la


marge sur coût variable est égale aux charges fixes.

CAC = CT
= CF + CV
CAC – CV = CF
M/CV = CF
M / CV
or Tm/cv = CA
M/CV =CA * Tm/cv
CA * Tm/cv =CF
Soit CA = CAC

CF SR =
CAC = Tm / cv
ou CFnette
Tm / cv

CF CF * CA
SR =
SR = M / CV M / CV
CA

R
Taux de rentabilité =
CA

 Détermination de la quantité produite et vendue pour atteindre le SR.

CAC = CT
= CV + CF
q * Pvu = q. Cvu + CF

CF CF
q= ou q=
PVu  CVu m / CVunitaire

SR = q * PVu
Détermination graphique du SR

M/CV = CF

Soit y1, la droite de marge sur coût variable


Soit y2, la droite des charges fixes
y1 = 0,25 CA
y2 = 5 400

8
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro
METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

M/CV = CF
y1 y2
Soit x = CA
M / CV
Tm/cv = CA
M/CV = Tm /cv * CA

Méthode 2 : Le seuil de rentabilité est le chiffre d’affaires pour lequel le


résultat est nul.
Pour déterminer le SR, l'inconnu est le CA ou la quantité de produit à
fabriquer et à vendre.
L'équation s'écrit donc :
Charges Totales = Charges variables * CA - Charges fixes
Si l'on connaît le prix de vente unitaire ou le montant du CA, on peut
poser :
Résultat = Prix de vente (ou CA) X - Charges Totales
où X est le nombre d'unités à produire et à vendre.
Pour trouver le seuil de rentabilité, on pose par définition Résultat = 0
Soit MCV * X= Charges fixes
D'où X = Charges fixes / MCV

R=O

9
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro
METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

y1 = y2
y1 = R
y1 = M/CV – CF
y1 = Tm/cv . x – CF

Exemple de représentation graphique :


Soit y1, la droite de résultat - Les charges variables sont égales
y1 = 0,25 CA - 5 400

Méthode 3 : Le seuil de rentabilité est le chiffre d’affaires qui est égal à


l’ensemble des charges.

Le prix de vente Pv par produit fabriqué est connu. X est le nombre de


produits vendus. Le CA est donc = à Pc * X
Le total des charges est égal à la somme des coûts variables unitaires et
des coûts fixes
Total des charges = coûts variables unitaires * X + coûts fixes
L'équation CA = Total des charges donne :
PV * X = coûts variables unitaires * X + coûts fixes
D'où X = coûts fixes / coûts variables unitaires

CA = CT
y1 = y2
x = CA
y1 = CA
or x = CA y1 = x
y2 = CT
10
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro
METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

y2 = CV + CF
y2 = TCV. x + CF

Exemple de représentation graphique :

Soit y1, la droite des charges totales


Soit y2, la droite du chiffre d’affaires
y1 = 0,75 CA + 5 400
y2 = CA

III- Les indicateurs de gestion


3.1) Date de seuil de rentabilité (point mort)
C’est la date à laquelle est atteint le seuil de rentabilité

1 – Cas d’une vente régulière.

Lorsque la vente est régulière, la date du SR est définie par :

DSR = DSR =
360 jSR 12mois.SR
CA CA
2 – Cas d’une vente irrégulière

11
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro
METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

lorsque la vente est irrégulière, on fait le cumul du CA qui permet de déterminer


la date du SR. Il s’agit d’une activité saisonnière.

Période Ventes Ventes


mensuelles cumulées
J 100 000 100 000
F 150 000 250 000
M 250 000 500 000
A 350 000 850 000
M 300 000 1 150 000
J 100 000 1 250 000
J 450 000 1 700 000
A 0 1 700 000
S 400 000 2 100 000
O 200 000 2 300 000
N 450 000 2 750 000
D 250 000 3 000 000

Le SR est compris entre:


2 300 000(fin Oct.) ≤ SR ≤ 2 700 000(fin Nov.)
Le montant qu’il faut réaliser pour atteindre le SR est de : SR – le montant
inférieur.
Soit 2 500 000 – 2 300 000 = 200 000
450 000 (Nov.) 30 jours
200 000 x jours
200000 * 30
x=  13,33 soit 13 jours
450000
le SR est atteint le 13 Nov.

3.2) La marge de sécurité ou de rentabilité (MS)


Elle représente le montant du chiffre d’affaires qui génère des
bénéfices, c'est-à-dire le chiffre d’affaire qui peut être supprimé
par une conjoncture défavorable sans entraîner de perte pour
l’entreprise. Cette marge est souvent appelée marge cde
rentabilité. Elle est la différence entre le chiffre d’affaires et le
seuil de rentabilité.
MS =CA - SR

3.3) Indice de sécurité (IS)

12
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro
METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

Il exprime la proportion au-delà de laquelle toute baisse du


chiffre d’affaires entraîne la perte. C’est la valeur relative
exprimée en pourcentage de la marge de sécurité sur le chiffre
d’affaires. Ce taux est intéressant s’il est élevé. L’indice de
sécurité est aussi appelé indice de rentabilité ou d’efficience.

MS CA – SR
IS = ----- x 100 ou IS = ------------ x 100
CA CA

Il présente les caractéristiques suivantes :


- Si IS > 0 , l’entreprise réalise des bénéfices
- Si IS = 0, l’entreprise atteint le seuil de rentabilité donc
couvre ses charges
- Si IS < 0 , l’entreprise ne couvre pas ses charges donc
coure des risques

3.4) Indice de profitabilité (IP)


Il se définit comme le pourcentage du chiffre d’affaires qui sert
à couvrir les charges fixes. Plus la valeur de cet indice est
faible, plus l’entreprise peut facilement atteint son seuil de
rentabilité.
CF
IP = ------- x 100
CA

3.4) Le levier opérationnel ou coefficient de volatilité


(LO) : Il exprime le pourcentage de variation du résultat obtenu
pour une de variation en pourcentage du chiffre d’affaires. Il
représente également l’élasticité du résultat par rapport au
chiffre d’affaires. Il est égal à la marge sur coût variable sur le
résultat ou l’inverse de l’indice de sécurité.
M /cv 1
LO = --------- ou ------- ΔR/R
Résultat IS LO = -------------
ΔCA/CA

13
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro
METHODE DE COÛTS PARTIELS : Seuil de rentabilité 2010

14
INGENIEUR COMMERCIAL 1ère année ESAM-Yamoussoukro