Vous êtes sur la page 1sur 5

RÉSUME TELEDETECTION

a savoir :
-l’instrument de mesure = capteur/ vecteur
-support d’information = rayonnement électromagnétique
2 sous-systèmes principaux = collecte/analyse des mesure

les plus anciens système de teledetection sont les systèmes naturels


exemple de système de teledetection crée par l’homme: Sonar, Appareil photo, Radiométrie,
Scanner, Radio, GPS, Radar, Téléphone, Radio, Thermomètre
tout système composé d’une source émettrice, d’un capteur, et d’une mémoire est un système
d’acquisition d’information a distance
la teledetection s’applique dans presque tout les domaine a savoir la météorologie la climatologie,
l’océanographie et étude littorales etc ...
la teledetection est une technique qui, par l’acquisition d’images , permet d’obtenir de l’information
sur la surface de la Terre sans contact direct avec celle ci. Elle englobe tout le processus qui
consiste a capter , a enregistrer l’énergie d’un rayonnement électromagnétique émis ou réfléchi, a
traiter et a analyser l’information, pour ensuite mettre en application cette information

Rayonnement électromagnétique

Le rayonnement électromagnétique est une forme de propagation de l’énergie dans la nature, dont
la forme qui nous est la plus familière est la lumière du visible telle que l ‘aperçoit l’œil humain

le spectre électromagnétique se différencie de la bande spectrale du faite qu’elle est continue


contrairement a la bande spectrale qui elle est discontinue

rayon Incident = Absorption + Réflexion + Transmission ( A + R + T = 1)


R = E. réfléchie/ E. reçu, A = E. absorption/E. reçu, T= E. transmis/ E. reçu
la réflectance , c’est la part du rayonnement solaire incident qui est réfléchie par la surface du sol,
dans la direction du capteur et mesuré par celui-ci. Elle mesure la capacité d’une surface a réfléchir
l’énergie incident, elle dépend de 2 directions ( celui du soleil et du capteur): réflectance
bidirectionnelle.
Luminance: puissance émise par unité d’angle solide par unité de surface apparente d’une source
étendue dans une direction donnée
Émittance : puissance émise par unité de surface d’une source étendue dans toute les directions
( hémisphère)
Éclairement : puissance reçue par unité de surface en provenance de toute les directions
( hémisphère)

la signature spectrale des surfaces correspond aux variations de la réflectance spectrale. Elle
permet de distinguer entre eux les principaux types de surfaces terrestres,

les vecteurs / capteurs

vecteur = appareil permettant de s’éloigner du sol ou de la surface de la terrestres


expl : crue= a titre expérimentale et d’étalonnage
ballon= bonne résolution spatial, peu coûteux mais trajectoire incertain
avion= haute repetitivite et haute résolution,choix de la trajectoire,du lieu, de la date
et de l’heure mais coûteux, limitation d’altitude et trajectoire perturbé
satellite= peu coûteux, bonne couverture spatial et bonne répétitivité mais résolution
spatiale plus faible( pr l’observe de la terre on a landsat 8 oli et spot 5)
concernant les satellites, on retrouve deux grands type d’orbite :
-O, géostationnaire= orbite équatoriale, géosynchrone (au dessus d’un point fixe), altitude
proche de 36000Km
-O. héliosynchrone= orbite quasi polaire, héliosynchrone (passe u dessus d’un points a la
même heure locale), altitude 700 a 800Km
capteur = appareil permettant d’enregistrer le rayonnement électromagnétique pour reconstituer les
caractéristique de la surface ou de l’océan
expl : le RADAR (Radio Détection And Ranging) : la signature spectrale dépend de la
longueur d’onde du signal émis et la réponse de l’objet.
Le capteur HYPER-SPECTRAL : la signature spectrale est quasi continue

photographie aérienne

la photographie aérienne c’est toute prise de vue de type photographique effectué par les vecteurs
cité a l’exception de la crue.
-stéréoscopie : c’est un procédé qui permet d’obtenir la sensation du relief a partir de deux
images stéréoscopiques d’un objet , prises de deux points de vue différents. Grace au
chevauchement, les photos montrant la même région mais prises d’une perspective différente, sont
jumelées et visionnées a l’aide d’un dispositif appelé le stéréoscope
stéréoscope : est un appareil binoculaire a léger grossissement, il permet a l’observateur d’avoir une
vision du relief, on parle de stéréophotographie.
Un couple stereoscopique est l’ensemble de deux photographie successives d’une même bande
-photogrammétrie, c’est une technique permettant d’exploiter des photo aériennes. Elle a
pour objectif la connaissance des caractéristiques géométriques des objets présents dans les images.
l’orthophoto-plan est une image photographique transformée. Le redressement permet de corriger
les déformation dues aux reliefs et a la perspective( l’échelle est rendue uniforme et les couleurs
sont homogénéisées)
le georeferencement, c’est assigné un système de coordonnées a une imagerie
- photo-interprétation est le processus d’étude et de collecte des renseignements requis
pour identifier les diverses entités anthropique et naturelles.
La photographie aériennes servent surtout a la réalisation des carte topographiques, pour
l’illustration, la communication et pour l’interprétation de divers phénomènes.

Images et résolution en teledetection

La résolution est la capacité d’un capteur de distinguer deux objets ou deux lignes rapprochées.
La résolution de l’image de teledetection dépend
-de la distance entre la cible observée et le capteur
-du pouvoir de résolution du capteur utilisés
-résolution spectrale
-résolution spatiale
-résolution radiométrie
-résolution temporelle
-taille de la scène ou angle de la prise de vue
-qualité de l’image : effets atmosphériques,
traitements des images satellitaires

le traitement d’image satellitaires comprend :


+la correction d’image
*correction atmosphérique: elles ont pour but de compenser les effets de l’atmosphère( diffusion,
atténuation, réfraction, absorption)
*les corrections géométriques : elle comprennent trois corrections principales :
-correction des déformations dues au système de prise de vue (angle de vue, rotation
de la terre, de la plateforme)
-correction des déformations dues au relief et a la courbure de la terrestres
-georeferencement
+le georeferencement d’image
pendant le georeferencement d’images, l’on fait recourt a la méthode de reéchantillonnage qui est
un modèle mathématique permettant de passer d’un système de coordonnées a un autre. On a trois
choix dont :
*le plus proche voisin
*l’interpolation bilinéaire
*convolution cubique
+génération de masque
+le rehaussement d’images
+filtrage spatial d’images
+composition colorées
+la classification d’images
+création de neo-canaux
application de la intellection
QUESTIONNAIRE DES ANCIENS SUJETS

1/ différence et principe d’acquisition, avantages et inconvénients


*différence et principe d’acquisition
Un système passif est un système qui utilise l’énergie solaire réfléchie par la terre pour illuminer la
cible tandis que le système actif produit lui-même sa propre énergie pour illuminer la cible.
*avantage
Les systèmes actifs ont l’avantage de pouvoir prendre des mesures à n’importe quel moment de la
journée et de la nuit, également en toute saison. Tandis que les systèmes passifs utilisent le soleil
comme source de lumière.
*inconvénient
Les systèmes actifs produit une énorme quantité d’énergie pour bien illuminer la cible.
Les systèmes passifs n’ont pas la possibilité de prendre des mesures à n’importe qu’elle moment
2/définition d’un filtre d’image
Le filtre d’image est un outil de traitement d’image destiné à améliorer la lisibilité des images ou
extraire des informations.
Le processus de filtrage d’image consiste à mobiliser le filtre par une fenêtre carrée ou rectangulaire
qui se déplace ligne par ligne ou colonne par colonne et calculera la nouvelle valeur du pixel
central.
3/méthode de photographie
-la stéréoscopie : c’est un processus qui permet d’obtenir la sensation du relief à partir de
deux images stéréoscopique prises de deux points de vue différente.
4/différence image mono-spectrale et multi spectrale
Une image mono-spectrale est une image ayant une seule bande spectrale tandis qu’une image
multi spectrale est une image qui possède plusieurs bandes spectrales.
5/on choisira des images issues d’un satellite géostationnaire parce que le satellite géostationnaire
ont des orbites équatoriales et tournent à la même vitesse de rotation que la lune et les éléments qui
s’y trouve peuvent être visualisé en temps réelle et elles sont fixés par rapport à ceux-ci.
6/la composition colorée est une séparation qui consiste à affecter à chacune des trois couleurs
primaires (rouge bleu et vert) 03 bandes spectrale d’un capteur satellitaire.
7/il existe deux type d’approche de classification :
-la classification non dirigée, elle est dite objective et basée sur la segmentation du nuage de
pixel en groupe homogène sans recours à la connaissance de terrain.
-la classification dirigée, elle est dite subjective et basée sur l’affiliation des pixels a des
classes thématiques définies et reconnues par l’opérateur à partir de la reconnaissance de terrain.
8/ les différentes étapes du processus mental de la photo-interprétation
Détection : consiste à distinguer un objet ou un élément parmi ceux qui l’entourent
Identification : consiste à identifier un ou plusieurs objets clairement visibles en raison de leur
ressemblance avec des choses connus
Analyse : consiste à regrouper des éléments de même nature dans une zone
Déduction les informations obtenues, ne sont pas directement visible sur la plateforme
Classification : c’est la description précise et systématique des surfaces délimitées par l’analyse
selon l’objectif de la photo-interprétation
La validation : consiste à un contrôle sur le terrain et éventuels
9/une image panchronotiques est une image obtenue à partie d’un capteur qui enregistre que le
rayonnement de longueur d’onde ou dans l’ultraviolet.
10/les satellites géostationnaire sont utilisés par les satellites météorologique qui peuvent ainsi
obtenue avec une très grande répétitivité des images globales en même temps d’une vaste portion
du globe terrestre ce qui permet de suivre en temps réels l’évolution du climat d’une région.
11/ rôle de composition coloré
Les compositions colorées permettent de produire des images en couleur en tenant compte de la
signature spectrale des objets
12/la résolution spectrale est la résolution qui décrit la capacité d’un capteur d’utiliser de petite
fenêtre de longueur d’onde. Plus la résolution spectrale est fine plus les fenêtre des différents
canaux du capteur sont étroits.
13/résolution radiométrique décrit sa capacité de reconnaître de petite différence dans l’énergie
électromagnétique. Plus la résolution radiométrique est fine plus le capteur et sensible à de petites
différences dans l’intensité de l’énergie reçue.
14/en télédétection spatiale une image est caractérisée spécialement par 4 types de résolution
La résolution spectrale : c’est la résolution qui décrit la capacité d’un capteur à utiliser de petites
fréquences de longueur d’onde.
La résolution spatiale représente la mesure des objets les plus petits discernés ou alors la surface du
sol représentée par chaque pixel.
La résolution radiométrique est un système de télédétection qui décrit sa capacité de reconnaître de
petites différences dans l’énergie électromagnétique
La résolution temporelle se rajoute à la fréquence d’un …
15/une photo est une image obtenue à partir d’un capteur photographique
16/le processus de géoréférencement se fait en 4 étapes :
-repérer le point de contrôle commun à l’image à corriger et la source de référence
-calculer la relation entre les points de collage de la source et la référence et appliquer le
système de déformation.
17/le rehaussement est une technique qui permet de relever la qualité de l’image en faisant ressortir
les contraintes
18/but du rehaussement
Le but du rehaussement est de faciliter l’interprétation visuelle et la compréhension des images.
La démarche de classification comporte 3 étape fondamentales
*établissement des classes de signature ou classe spectrales
*classification des pixels en fonction des classes de signature
*vérification de la classification
Il existe deux modelé de déréférencement :
-le modelé mathématique : basé sur la connaissance des paramètres de la prise de vue, de la
forme de terrain, des systèmes de trajectoire.
-le modelé empirique :