Vous êtes sur la page 1sur 24

Document Technique d’Application

référence Avis Technique 5/08-1981


Annule et remplace l’Avis Technique 5/02-1638*V1

Panneaux isolants non porteurs en laine minérale


(MW) parementés bitumés support d’étanchéité

Isolant thermique non


porteur support d’étanchéité Ixxo
Non-loadbearing insulation
as base for waterproofing
Nichttragender relevant de la norme NF EN 13162
Wärmedämmstoff als
Untergrund für Abdichtungen
Titulaire : Saint Gobain Isover
Les Miroirs
18 avenue d’Alsace
FR-92096 Paris La Défense

Tél. : 01 47 62 40 00
Fax : 01 40 99 24 47
Courriel : isover.fr@saint-gobain.com
Internet : www.isover.fr

Usine : Saint Gobain Cristaleria


ES-Azuqueca de Henares (Guadalajara Espagne)
Distributeur : Saint Gobain Isover

Commission chargée de formuler des Avis Techniques


(arrêté du 2 décembre 1969)
Groupe Spécialisé n° 5
Toitures, couvertures, étanchéités

Vu pour enregistrement le 5 septembre 2008

Secrétariat de la commission des Avis Techniques


CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR-77447 Marne la Vallée Cedex 2
Tél. : 01 64 68 82 82 - Fax : 01 60 05 70 37 - Internet : www.cstb.fr

Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr)
© CSTB 2008
Le Groupe Spécialisé n° 5 « Toitures, Couvertures, Étanchéités » de la Commission
chargée de formuler les Avis Techniques a examiné, le 18 février 2008, la demande relative
à l’isolant thermique non porteur support d’étanchéité Ixxo fabriqué dans une usine
espagnole du groupe Saint-Gobain et distribué par la société Saint-Gobain Isover. Le
présent document, auquel est annexé le dossier technique établi par le demandeur,
transcrit l’avis formulé par le Groupe Spécialisé n°5 « Toitures, Couvertures, Etanchéités »
sur les dispositions de mise en œuvre proposées pour l’utilisation du procédé dans le
domaine d’emploi visé et dans les conditions de la France européenne. Ce document
annule et remplace l’Avis Technique 5/02-1638*V1.

Vis-à-vis du feu venant de l’extérieur


1. Définition succincte Le comportement au feu des toitures mises en œuvre sous une protec-
tion lourde conformes à celles de l’arrêté du 14 février 2003 satisfont
1.1 Description succincte du procédé aux exigences vis-à-vis du feu extérieur (art. 5 de l’arrêté du 14 février
Panneaux isolants non porteurs en laine de roche surfacée bitume, 2003).
supports directs de revêtements d’étanchéité de toitures inaccessibles. Le classement de tenue au feu des revêtements apparents est indiqué
Dimensions : longueur 1200 - 1500 et 1760 mm, largeur 1000 ou 1200 dans les Avis Techniques ou Documents Techniques d’Application
mm. particuliers aux revêtements.
Épaisseurs 30 à 130 mm utilisables en lits simples ou superposés à Vis-à-vis du feu venant de l’intérieur
Panotoit Fibac 2, Fibac 2 VV ou Alphatoit.
Les dispositions réglementaires à considérer sont fonction de la desti-
Epaisseur maximale en plusieurs lits : 260 mm. nation des locaux, de la nature et du classement de réaction au feu de
Les panneaux s'emploient comme support d’étanchéité indépendante l’isolant et de son support.
ou adhérente sous protection lourde rapportée, ou en adhérence totale Des éléments complémentaires relatifs à l’emploi du panneau IXXO
(et éventuellement fixée mécaniquement) et apparente. dans les établissements recevant du public sont décrits au Dossier
Les éléments porteurs sont en maçonnerie conforme à la NF P 84-204 Technique (se reporter au§ 7 du Dossier Technique).
(DTU 43.1), en tôles d’acier nervuré conforme à la NF P 84-206 (DTU
43.3), en bois et panneaux dérivés du bois conforme à la NF P 84-207 Prévention des accidents lors de la mise en œuvre
(DTU 43.4) ou en dalles de béton cellulaire autoclavé armé conformes ou de l'entretien
aux « Conditions générales d’emploi des dalles de toiture en béton Elle peut être normalement assurée. Cependant la surface des pan-
cellulaire autoclavé armé » (Cahier du CSTB 2192 de 1987). neaux devient glissante lorsqu’elle est humide.
Les panneaux 1000 × 1200 mm peuvent être collés à froid, avec la Les fiches de sécurité sont disponibles auprès de la société Saint-
colle INSTA-STIK sur maçonnerie, béton cellulaire, bois et panneaux Gobain Isover.
dérivés du bois, et sur anciens revêtements (travaux de réfection).
Isolation thermique
1.2 Mise sur le marché Le paragraphe 2.33 du Dossier Technique donne les résistances
Les produits relevant de la norme NF EN 13162 sont soumis, pour leur thermiques du panneau isolant certifiées par l’ACERMI pour l’année
mise sur le marché, aux dispositions de l’arrêté du 22 février 2002 2008. Il appartiendra cependant à l’utilisateur de vérifier que le certifi-
portant application pour les produits d’isolation thermique manufactu- cat ACERMI est toujours valide ; faute de quoi, il y aurait lieu de se
rés pour le bâtiment du décret n° 92-647 du 8 juillet 1992 modifié, reporter aux règles Th-U pour déterminer la conductivité thermique de
concernant l’aptitude à l’usage des produits de construction. l’isolant.
Les caractéristiques des panneaux suivantes sont indiquées sur leur Pour les constructions neuves qui entrent dans le champ d’application
étiquette CE : de la Réglementation Thermique, la paroi dans laquelle est incorporée
- conductivité thermique déclarée : 0,039 W/(m.K), l’isolant support d’étanchéité Ixxo devra satisfaire aux exigences du
tableau VIII du fascicule 1/5 « Coefficient Ubât » des Règles Th-U, qui
- euroclasse : F définit le coefficient (U) surfacique maximum admissible pour la toiture.
1.3 Identification Les constructions existantes sont soumises aux dispositions de l’arrêté
du 3 mai 2007, relatif aux caractéristiques thermiques et à la perfor-
L'étiquetage des palettes comporte la marque commerciale, la date de mance énergétique des bâtiments existants, qui définit la résistance
fabrication, le numéro de l’Avis Technique, le marquage ACERMI en thermique totale minimale que la paroi doit respecter lorsqu’il est appli-
cas de certification, les caractéristiques intrinsèques des panneaux cable.
indiquées au § 4 du Dossier Technique..
Les panneaux de faibles épaisseurs ne peuvent être mis en œuvre que
Les produits mis sur le marché portent le marquage CE accompagné sur les ouvrages où la réglementation thermique n’est pas applicable.
des informations visées par l’annexe Z de la norme NF EN 13162.
De plus, sur élément porteur en tôles d’acier nervurées, l’influence des
Chaque seau de colle INSTA-STIK possède une étiquette précisant : la fixations mécaniques du panneau Ixxo et/ou du revêtement
marque commerciale, et les caractéristiques d’usage habituelles. d’étanchéité fixé mécaniquement est à prendre en compte conformé-
ment aux dispositions prévues dans les Règles Th-U (Fascicule 4/5),
2. AVIS avec le coefficient ponctuel du pont thermique intégré « χfixation » indi-
qué au Dossier Technique.
2.1 Domaine d'emploi accepté Accessibilité de la toiture
Identique au domaine proposé par le Dossier technique. Le panneau Ixxo utilisé comme support d'étanchéité convient, avec les
dispositions prévues aux Documents Techniques d’Application particu-
2.2 Appréciation sur le procédé liers aux revêtements ou selon normes NF-P 84 série 200 (réf. DTU
série 43), aux toitures non accessibles et chemins de circulation (hors
2.21 Aptitude à l'emploi zones techniques) avec les dispositions prescrites par les tableaux du
Dossier Technique.
Sécurité au feu
Dans les lois et règlements en vigueur, les dispositions à considérer Emploi en climat de montagne
pour les toitures proposées ont trait à la tenue au feu venant de l'exté- Ce panneau peut être employé en partie courante, associé à un porte-
rieur et de l'intérieur. neige, dans les conditions prévues par le Guide des toitures en climat
de montagne (Cahier du CSTB 2267-2 de septembre 1988) et du
chapitre 9 de la norme NF P 84-204 : 1994 (réf. DTU 43.1).

2 5/08-1981
2.22 Durabilité - entretien 2.33 Limitation d’emploi pour la mise en œuvre
Dans le domaine d'emploi proposé, l’isolant Ixxo est apte à recevoir les Lorsque les panneaux isolants du lit unique ou du lit supérieur sont
revêtements sous Document Technique d’Application lorsque le Do- collés à l’EAC sous un revêtement autoprotégé adhérent, ou lorsque le
cument Technique d’Application particulier au revêtement accepte revêtement est soudé sur une couche d’EAC refroidie, le procédé est
l’emploi indépendant ou fixé mécaniquement sur laine minérale et limité vis-à-vis du vent extrême à une dépression de 4 712 Pa au plus
adhérent par soudage sur laine minérale. (cf. Règles V 65 avec modificatifs n° 2).
Entretien 2.34 Collage à la colle INSTA-STIK
Cf. les normes NF P 84 série 200 (réf. DTU série 43). L’emploi du panneau Ixxo associé à des plots de colle polyuréthanne
INSTA-STIK sous un revêtement d’étanchéité autoprotégé soudé n’est
2.23 Fabrication envisagé qu’à la condition tripartite suivante :
Effectuée en usine par le titulaire du DTA, elle comprend l'autocontrôle • Dépression au vent extrême maximale 3580 Pa ;
nécessaire.
• Élément porteur plan :
La colle INSTA-STIK (usine de Erstein) est fabriquée et contrôlée
(masse volumique et traction perpendiculaire) par le fournisseur, pour - Travaux neufs et de réfection : en maçonnerie, ou en béton cel-
le titulaire du DTA, suivant Cahiers des Charges. lulaire autoclavé, ou en bois et panneaux dérivés du bois ;
- Travaux de réfection uniquement (ancien revêtement conservé
2.24 Mise en œuvre selon tableau 10 du Dossier Technique) pour les éléments por-
La mise en œuvre est faite par les entreprises d'étanchéité qualifiées. teurs en tôles d’acier nervurées.
Sous cette condition, elle ne présente pas de difficulté particulière. • Versants plans établis sur locaux à faible ou moyenne hygrométrie ;
La société Saint-Gobain Isover apporte une assistance technique sur • Limitation des dimensions des panneaux à 1200 mm × 1000 mm.
demande de l'entreprise de pose, notamment pour le calcul de la
densité et du calepinage des fixations sur éléments porteurs en acier. 2.35 Cas de la réfection
Les grandes dimensions nécessitent un équipement particulier ou une Il est rappelé qu’il appartient au Maître d’ouvrage ou à son représen-
grue de chantier pour le montage en toiture, ainsi que des précautions tant de faire vérifier au préalable la stabilité de l’ouvrage dans les
pour l’entreposage des palettes (poids pouvant atteindre 700 kg pour conditions de la norme NF P 84-208 (réf. DTU 43.5) vis à vis des
un colis constitué de deux demi-palettes) à l’aplomb des fermes. risques d’accumulation d’eau
La société Saint-Gobain Isover apporte une assistance technique sur
demande de l’entreprise de pose, notamment :
• Pour le calcul de la densité – le calepinage des fixations mécaniques Conclusions
sur les éléments porteurs ;
Appréciation globale
• Pour le calcul de la densité – la répartition des cordons de colle
INSTA-STIK sur les supports maçonnerie – béton cellulaire – bois et L'utilisation du procédé dans le domaine d'emploi accepté (cf.
panneaux dérivés du bois, et les éléments porteurs en tôles d’acier paragraphe 2.1) et complété par le Cahier des Prescriptions Tech-
nervurés uniquement en travaux de réfections sur un ancien revê- niques, est appréciée favorablement.
tement conservé.
La densité des cordons de colle INSTA-STIK sont définis aux ta-
Validité
bleaux 8, en partie courante - rive et angle, selon le type de 7 ans, jusqu’au 28 février 2015
l’élément porteur et de la localisation de la toiture.

2.3 Cahier des Prescriptions Techniques Pour le Groupe Spécialisé n° 5


Le Président
2.31 Attelages de fixations mécaniques des C. DUCHESNE
panneaux isolants et/ou du revêtement
a) L’emploi d’attelages de fixations mécaniques pour la liaison des
panneaux isolants, et/ou celle du revêtement d’étanchéité, doit être
précédée d’une vérification systématique des valeurs d’ancrage des
fixations envisagées dans le cas de supports en :
3. Remarques complémentaires
- béton de granulats courants,
- béton cellulaire autoclavé armé,
du Groupe Spécialisé
- bois et panneaux dérivés du bois, a) Il est rappelé que les chemins de circulation des terrasses inacces-
sibles ne doivent recevoir qu’une circulation réduite liée à l’entretien
conformément au Cahier du CSTB 3564 de juin 2006. du revêtement d’étanchéité ou d’accessoires de toiture, y compris
b) L’usage de fixation mécanique est exclu au-dessus de locaux à très en phase chantier et ceci quelque soit l’importance des passages
pendant les travaux.
forte hygrométrie ( W > 7,5 g/m3).
n L’absence d’une protection adaptée lors des interventions des
autres corps d’état sur la toiture-terrasse, pendant toute la durée du
2.32 Cas de la fixation mécanique de l’isolant chantier, entraînera des dégradations (tassement de l’isolant etc.)
pouvant remettre en cause le clos de l’ouvrage.
Dans l’attente de la révision des normes NF P 84-206 (réf. DTU 43.3)
et NF P 84-207 (réf. DTU 43.4) en fonction de la nouvelle carte de En outre, les terrasses-zones techniques, et leurs chemins d’accès
vent, publiée dans le modificatif n° 2 aux Règles V 65 (Cahier du CSTB s’ils sont considérés comme « techniques » dans les Documents
3182 de décembre 1999), il est rappelé la correspondance suivante Particuliers du Marché, ne sont pas visés par ce présent Avis
entre les Régions et Zones de l’annexe informative aux Règles NV 65 : Technique.
b) Le manque d’expérience dans la superposition de lits de de pan-
neaux isolants a conduit le Groupe à limiter l’AVIS à une épaisseur
Pour les constructions Retenir les spécifications maximale de 260 mm lorsqu’il existe plusieurs lits d’isolants super-
situées en Zones suivantes : de la Région : posés.
Zone 1 Région I
Zone 2 Région II
Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 5
E. SALIMBENI
Zone 3 Région III
Zone 4 Région III

5/08-1981 3
Dossier Technique
établi par le demandeur
A. Description 2.4 Matériaux pour barrière de vapeur
• Conformes aux normes NF P 84-204-1 (réf. DTU 43.1), NF P 84-206
1. Destination du produit (DTU 43.3), NF P 84-207 (réf DTU 43.4), NF P 84-208 (réf. DTU
43.5).
Le panneau Ixxo est un panneau isolant thermique non porteur (utilisé • Dans le cas où l'élément porteur est constitué de dalles de béton
en un lit ou en lit supérieur sur Panotoit Fibac 2, Fibac 2 VV ou Alpha- cellulaire autoclavé, l'écran pare-vapeur doit être prescrit par les
toit) support direct de revêtements d'étanchéité de toitures : « Conditions générales d'emploi des dalles de toitures en béton cel-
- Plates, inclinées ou courbes; lulaire autoclavé armé » (Cahier du CSTB 2192 d’octobre 1987) ou
- inaccessibles, y compris leurs chemins de circulation ; par l'Avis Technique des dalles de béton cellulaire autoclavé.
- en travaux neufs et en réfection ; • Systèmes pare-vapeur décrits dans le Document Technique
d’Application du revêtement d’étanchéité.
- en climat de plaine ou de montagne
L’écran pare-vapeur et son jointoiement sont définis par la norme NF P
Il s’emploie sur éléments porteurs en :
84 série 200 (réf. DTU série 43) de référence ou par le Document
• Tôles d'acier nervurées, pentes conformes à la norme NF P 84-206 Technique d’Application du revêtement.
(réf. DTU 43.3), avec ouverture haute de vallée ≤ 70 mm;
• Bois et panneaux dérivés du bois, pentes conformes à la norme NF 2.5 Accessoires de fixation des panneaux
P 84-207 (réf. DTU 43.4) ; On utilise :
• Maçonnerie, pentes conformes aux normes NF P 10-203 (réf. DTU - du bitume usuel de collage décrit dans la norme NF P 84 série
20.12) et NF P 84-204-1-1 (réf. DTU 43.1), y compris la pente nulle ; 200 concernée (réf. DTU série 43),
• Dalles de béton cellulaire armé définis dans les « Conditions généra- - des attelages de fixations mécaniques préalables, solides au pas,
les d’emploi des dalles de toiture en béton cellulaire autoclavé ar- conformes au Cahier du CSTB 3564 de juin 2006,
mé » (Cahier du CSTB 2192 de 1987), de pente au moins égale à 1 - des colles à froid sous protection lourde uniquement, dans les
%. conditions décrites dans les Avis Techniques particuliers aux re-
Les toitures techniques ou zones techniques sont exclues. vêtements d'étanchéité non traditionnels associés,
Les revêtements d'étanchéité peuvent être posés en indépendance ou - de la colle INSTA-STIK, sous un revêtement d’étanchéité appa-
en adhérence totale sous protection lourde, ou en adhérence totale (et rent soudé ou fixé mécaniquement ou sous protection lourde.
éventuellement fixés mécaniquement) et apparents. Nota, système de fixation « solide au pas » : ce terme s’applique à un
Le principe de fixation mécanique des panneaux isolants n'est pas attelage composé d’un élément de liaison et d’une plaquette de réparti-
adapté à la très forte hygrométrie. tion servant à assurer la fixation mécanique d’un isolant ou d'un revê-
tement d’étanchéité sur un support. Cet attelage est muni d’un
dispositif permettant d’éviter, en service, le désaffleurement de la tête
2. Description de l’élément de liaison (par exemple : vis) de la partie supérieure de la
plaquette de répartition.
2.1 Désignation commerciale
IXXO Caractéristiques de la colle INSTA-STIK
La colle INSTA-STIK est une colle polyuréthane mono composant en
2.2 Définition du matériau conteneur sous pression :
Le produit est constitué de laine de roche imprégnée de résines for- - Gaz de pression : Azote (pression initiale 14 bars),
mophénoliques revêtu, sur la face supérieure, d’une couche de bitume - Pression d’utilisation : 160-180 psi,
85/25, ancrée dans des évidements 30 mm × 4 mm × 6 mm (environ
300/m2) pratiqués dans la surface du panneau et recouvert d'un film - Gaz d’expansion : HFC,
thermofusible en polypropylène. - Poids du conteneur : 13,6 kg,
- Densité : 1,3,
2.3 Caractéristiques du matériau
- Poids net de colle : 10,4 kg,
2.31 Spécifications du matériau - Durée de vie (fermé) : 1 an (la date de péremption figure sur le
conteneur),
Voir tableau 1
- Durée de vie (ouvert) : 1 mois (après ouverture).
La longueur maximale des panneaux est de 1760 mm.
- Traction perpendiculaire : > 177 kPa
2.32 Autres caractéristiques
Notas :
Voir tableau 2
- Le conteneur, doit être complètement vidé pour pouvoir être mis
2.33 Résistance thermique en décharge,
Le tableau 3 donne, pour chaque épaisseur, la résistance thermique - Une fiche de données sécurité est disponible sur simple de-
utile à prendre en compte pour le calcul des coefficients de déperdition mande,
thermique. Les valeurs sont celles du certificat ACERMI n° 02/018/164 - Une étiquette indique les précautions d’emploi et le mode
en cours de validité en 2008. Il appartiendra à l'utilisateur de se référer d’utilisation.
au Certificat ACERMI de l'année en cours. À défaut d'un certificat Les conteneurs doivent être stockés à l’abri entre 7 °C et 30 °C.
valide, les résistances thermiques de l'isolant seront calculées en
prenant en considération la conductivité thermique selon les « Règles Durée de stockage : 1 an pour des seaux non ouverts et hermétique-
Th-U ». ment clos.

2.34 Épaisseur minimale sur TAN 2.6 Matériaux d'étanchéité


Sur tôle d'acier nervurée conforme à la norme NF P 84-206 (réf. DTU On utilise les revêtements d'étanchéité sous Document Technique
43.3) et présentant une largeur haute de vallée maximale de 70 mm, d’Application lorsque la pose en adhérence totale par soudage en plein
l'épaisseur minimale du panneau isolant est de 30 mm. ou en indépendance sur isolant en laine minérale est prévue.

4 5/08-1981
Les exigences de résistance au poinçonnement renforcée en classe Le revêtement d'étanchéité est mis en œuvre, soit en indépendance ou
FIT « I3 » ou « I4 » figurent dans les tableaux 4 - 5. adhérence totale sous protection lourde rapportée, soit en adhérence
Les revêtements en asphalte ne sont pas revendiqués au-dessus des totale (et éventuellement fixé mécaniquement) et apparent.
panneaux Ixxo. Pour ne pas détériorer les panneaux qui reçoivent un passage fréquent
pendant les travaux, il convient de les recouvrir provisoirement d'une
2.7 Isolants utilisés en lits inférieurs protection rigide, par exemple un platelage en bois.
d'une isolation à plusieurs lits Les tableaux 4 - 5, résument les domaines d'emploi et les exigences
On peut utiliser les produits suivants : Panotoit Fibac 2, Panotoit Fibac de résistance au poinçonnement des revêtements d’étanchéité, dans
2 VV, ou Alphatoit. chacun des cas.

5.2 Prescriptions relatives


3. Fabrication - Contrôles aux éléments porteurs
3.1 Centre de fabrication • Les éléments porteurs en maçonnerie sont conformes aux normes
NF P 10-203 (DTU 20.12) et NF P 84-204 (DTU 43.1), ou à leurs
La fabrication du panneau est effectuée dans l’usine de la société Avis Techniques particuliers.
Saint-Gobain Cristaleria à Azuqueca de Henares (Guadalajara - Espa-
Sur les formes de pente en béton lourd ou léger, les voiles pré-
gne).
contraints, les voiles minces préfabriqués, les corps creux avec ou
sans chape de répartition, les planchers à chauffage intégré, les
3.2 Description de la fabrication planchers comportant des distributions électriques noyées, les plan-
La fabrication comporte les principales étapes suivantes : chers de type D, ni le revêtement, ni l’isolant, ne peuvent être fixés
• la préparation de fibres de roche ; mécaniquement.
• l'encollage des fibres ; • Les éléments porteurs en béton cellulaire autoclavé sont conformes
aux « Conditions générales d'emploi des dalles de toitures en béton
• le pressage et la polymérisation du mat en tunnel ; cellulaire autoclavé armé » (Cahier du CSTB 2192 d’octobre 1987)
• le surfaçage au bitume; ou à l'Avis Technique des dalles de béton cellulaire.
• le découpage ; • Les éléments porteurs en tôles d'acier nervurées avec ouverture
• l'emballage. haute de vallée ≤ 70 mm, sont conformes à la norme NF P 84-206
(DTU 43.3) ou à leurs Avis Techniques particuliers.
3.3 Nomenclature des contrôles de fabrication • Les éléments porteurs en bois et panneaux dérivés sont conformes
L’autocontrôle est conforme à la norme NF EN 13162. à la norme NF P 84-207 (DTU 43.4) ou aux Avis Techniques particu-
liers.
L'autocontrôle porte notamment sur les points suivants :
a) Sur chaîne de fabrication en continu : aspects, épaisseur, poids sur 5.3 Prescriptions relatives aux supports
piles de panneaux ; constitués par d'anciens revêtements
b) Sur produit fini : d'étanchéité
- à raison d'un essai toutes les deux heures : dimensions, équer- Ce sont d'anciennes étanchéités type asphalte - multicouche tradition-
rage,
nel ou à base de bitume modifié - enduit pâteux et ciment volcanique -
- à raison d'un essai par heure : masse volumique apparente, membrane synthétique, pouvant être sur différents éléments porteurs :
- à raison d'un essai toutes les quatre heures : perte au feu, tôles d’acier nervurées, bois ou panneaux dérivés du bois, maçonne-
grammage de bitume, grammage du polypro ; rie, béton cellulaire autoclavé, isolants fixés sur les éléments porteurs
précités (tableau 10).
- à raison d'un essai toutes les huit heures : planéité, compres-
sion à 10 %, répartition transversale ; Les critères de conservation et de préparation de ces anciennes étan-
chéités sont définis dans la norme NF P 84-208 (DTU 43.5).
- à raison d’une fois par jour : conductivité thermique, résistance
à la traction perpendiculaire ; 5.4 Mise en œuvre de la barrière de vapeur
- à raison d’une fois par mois : absorption d’eau.
On se conformera aux prescriptions de la norme NF P 84-série 200
(référence DTU série 43) concernée, au Cahier 2192 d’octobre 1987
3.4 Colle INSTA-STICK dans le cas de béton cellulaire autoclavé armé, ou à celles des Docu-
La colle INSTA-STIK est fabriquée par Dow France SAS à l’usine de ments Techniques d’Application particuliers aux revêtements.
Erstein (Bas-Rhin).
Un Cahier des Charges existe entre le fabricant de la colle et la société 5.5 Mise en œuvre des panneaux isolants
Saint-Gobain Isover.
Les contrôles effectués sur la colle dans le cadre de l’autocontrôle
5.51 Généralités
sont : masse volumique, traction perpendiculaire. • Les palettes non déhoussées peuvent être stockées à l'extérieur
pendant 1 mois environ. Les emballages doivent être ouverts à
proximité du lieu de pose.
4. Conditionnement et marquage Aucun panneau ne devra être utilisé s'il est humidifié dans son
Les panneaux sont emballés en colis unitaires, de poids maximal 45 kg épaisseur. En cas d'orage, les panneaux devront être protégés
pour les panneaux de 1000 × 1200 mm, 70 kg pour les panneaux de d'une bâche ou, mieux, avoir été recouverts par la première couche
1200 × 1500 mm, et 75 kg pour les panneaux de 1200 x 1760 mm, d'étanchéité dès leur pose. Au cas où la surface seule du panneau
sous film polyéthylène thermo-rétracté. est légèrement humide, un séchage est nécessaire, avant la pose
Les colis unitaires sont livrés sur palettes houssées ou protégées par de la première couche d'étanchéité, pour obtenir une bonne adhé-
un banderolage en film plastique. La hauteur des palettes est de 2,55 rence.
m. • Le panneau Ixxo est posé face revêtue au-dessus. Les panneaux
Chaque palette porte une étiquette précisant : marque commerciale, sont posés en quinconce et jointifs.
dimensions, surface, poids, résistance thermique ACERMI, référence • Le panneau Ixxo est généralement fixé mécaniquement, quel que
de fabrication et d'origine, et le marquage CE. soit l'élément porteur.
Il peut être également collé à l'EAC sur élément porteur en maçon-
5. Mise en œuvre nerie, bois, ou béton cellulaire autoclavé armé, sur un autre lit d'iso-
lant ou sur tout autre platelage continu dans le cas du bois, pour des
pentes < 40 %.
5.1 Généralités
Il peut être également collé à la colle INSTA STIK sur élément por-
Sauf indication contraire, les prescriptions de mise en œuvre de la
teur en béton, béton cellulaire autoclavé armé, bois seulement en
norme NF P 84-série 200 (DTU série 43) s'appliquent.
travaux de réfection (ancien revêtement conservé), panneaux déri-
vés du bois et tôles d’acier nervurées seulement en travaux de ré-
fection (ancien revêtement conservé).

5/08-1981 5
• Dans le cas de solutions comportant un revêtement d’étanchéité • Élément porteur en bois : se reporter au § 5.563, seulement en
autoprotégé, le collage à l’EAC des panneaux isolants implique une travaux de réfections (anciens revêtements conservés, cf. tableau
limite vis à vis du vent correspondant à une pression de vent équiva- 10) ;
lente à 4712 Pa selon Règles V65 et leur modificatif n°2 de décem- • Support en panneaux dérivés du bois : se reporter au § 5.563.
bre 1999.
Prescriptions générales concernant la fixation mécanique, avec attela- 5.54 Sur éléments porteurs en maçonnerie
ges « solide au pas », des panneaux : La mise en œuvre doit être conforme aux prescriptions de la norme NF
• Les panneaux entiers ou découpés sont obligatoirement fixés à P 84-204 (DTU 43.1).
chaque angle (4 fixations/panneau) Les fixations sont disposées à Sous protection lourde rapportée, la fixation préalable en un seul lit
au moins 10 cm des bords des panneaux. peut se faire par plots de colle à froid, dans les conditions décrites par
• Le nombre de fixations par m2 est conforme au DTU de référence, les DTA particuliers aux revêtements d'étanchéité.
dans le cas d'une pose traditionnelle, ou bien aux tableaux situés en Lorsque les panneaux sont posés en un seul lit, ils peuvent être posés
annexe, dans le cas d'une pose non traditionnelle. libres sous protection meuble lourde jusqu’à une pression de vent
• Les rives sont renforcées sur une largeur h/10 et sur au moins 2 m. extrême de 3927 Pa (selon Règles V 65 avec modificatif n° 2), sans
limitation de surface à condition qu’une organisation spécifique du
• Les angles sont définis comme la rencontre de deux rives.
chantier permette de prévenir à tout moment, et en particulier en fin de
• Le nombre de fixations par panneau est proportionnel à la surface journée, l’humidification de l’isolant. La pose du pare-vapeur, de
du panneau. l’isolant, du revêtement d’étanchéité et du lestage sont coordonnées
• Les tableaux A, B, C, D, E, F situés en annexe ont été établis pour pour assurer la mise hors d’eau et le lestage dans une même opéra-
des bâtiments d'élancement courant présentant, selon les règles tion.
Vent 65, les rapports :
- h/a < 0,5 et h/b < 1 (h = hauteur du bâtiment ; a = longueur ; Dans le cas de panneaux fixés mécaniquement, en ce qui concerne le
b = largeur) nombre de fixations mécaniques, les tableaux A, B, C, D, E, F, G, H
- à versants plans de flèche < 4h/5 ou à versants courbes de situés en annexe peuvent être appliqués dans le cas où la résistance
flèche < 2h/3 et pour des hauteurs inférieures ou égales à 20 caractéristique d’assemblage dans le support est au moins égale à
m. 1200 N (Rns).
Ils précisent le nombre de fixations nécessaire pour des panneaux
de 1000 x 1200 mm et de 1200 x 1500 mm en fonction des caracté- Pour le collage à la colle INSTA-STIK, se reporter au § 5.563.
ristiques du bâtiment et de l'exposition au vent. Ils ont été établis
d'après le Cahier du CSTB 3564 de juin 2006. 5.55 Sur éléments porteurs
• Les tableaux G - H situés en annexe, complémentaires aux ta- en béton cellulaire autoclavé
bleaux A à F, précisent le nombre de fixations nécessaire pour des La mise en œuvre doit être conforme aux « Conditions générales
panneaux 1500 × 1760 mm, en complément des tableaux A à F. d'emploi des dalles de toitures en béton cellulaire autoclavé armé »
• On utilise au moins : (Cahier du CSTB 2192 d’octobre 1987) et à l’Avis Technique des
- 4 fixations / panneau de longueur inférieure ou égale à 1200 mm ; dalles.
- 6 fixations / panneau de longueur L : 1200 < L ≤ 1760 mm.
Pose libre des panneaux isolants en lit unique : se reporter au § 5.54
• Pour d'autres configurations, les densités de fixation peuvent être
du Dossier Technique.
calculées par l'application des règles V 65 et modificatif n°2 de dé-
cembre 1999, sous vent extrême. Dans ce cas, l'effort admissible à
prendre en considération sur tôle nervurée de 0,75 mm d'épaisseur Dans le cas de panneaux fixés mécaniquement, le nombre de fixations
est : Wadm = 666 N/fixation. Pk ≥ 120 daN selon NF P 13-313. par m2 est conforme au Cahier du CSTB 2192 d’octobre 1987 ou à
La société Saint-Gobain Isover peut assister les entreprises dans le l'Avis Technique des dalles de béton cellulaire ou aux tableaux A à H
calcul des densités par référence au Cahier du CSTB 3564 de juin situés en annexe. Ces tableaux peuvent être appliqués dans le cas où
2006. la résistance caractéristique d’assemblage dans le support est au
moins égale à 1200 N (Rns).
• Cas d’un revêtement fixé mécaniquement : sur versants plans, les
panneaux sont fixés préalablement par 1 fixation / panneau de lon-
gueur ≤ 1500 mm. Les fixations définitives sont celles du revête- Pour le collage à la colle INSTA-STIK, se reporter au § 5.563.
ment, selon son Document Technique d’Application particulier.
5.56 Cas particuliers
5.52 Sur éléments porteurs
5.561 Isolation en plusieurs lits
en tôles d'acier nervurées :
La ligne continue des joints entre panneaux doit être perpendiculaire Les conditions d’emploi et de mise en œuvre en plusieurs lits sont
aux nervures. données dans les tableaux 6.1 à 6.4.
L'ensemble des prescriptions de la norme NF P 84-206 (DTU 43.3) Les panneaux peuvent être employés en couches superposées, à
s'applique pour la pose en un ou plusieurs lits. joints décalés.
Les fixations admises et leurs plaquettes sont conformes au Cahier du Le panneau Panotoit Fibac 2 (cf. DTA en vigueur) peut être utilisé en
CSTB 3564 de juin 2006. lit(s)inférieur(s), collé à l'EAC ou fixé préalablement en position
Le nombre de fixations par panneau entier ou découpé est proportion- centrale, suivant la norme NF P 84-série 200 (DTU série 43)
nel à la surface du panneau. concernée.
Le Panotoit Fibac 2 VV (cf. DTA en vigueur) peut être utilisé en lit(s)
Pour le collage à la colle INSTA-STIK, se reporter au § 5.563, seule- inférieur(s) lorsque le complexe isolant est fixé mécaniquement.
ment en travaux de réfections (anciens revêtements conservés, cf. Le panneau Alphatoit peut être utilisé en lit(s) inférieur(s) sous revê-
tableau 10). tement autoprotégé adhérent. Les panneaux Alphatoit sont fixés à
raison de 1 fixation par panneau (1 sur versant plan et 4 sur versant
5.53 Sur éléments porteurs en bois et dérivés courbe sur TAN). Le dernier lit en Ixxo est fixé mécaniquement avec
La mise en œuvre doit être conforme aux prescriptions de la norme NF les densités définies aux § 5.52 à 5.55 selon l’élément porteur concer-
P 84-207 (DTU 43.4). né.
Pour ce qui concerne le nombre de fixations, les tableaux A à H si- Dans le cas de collage entre couches par EAC, lorsque le lit inférieur
tués en annexe peuvent être appliqués dans le cas ou la résistance est constitué de Panotoit Fibac 2, celui-ci doit être préalablement
caractéristique d'assemblage dans le support est au moins égale à enduit de bitume ; la seconde enduction, réalisée après refroidisse-
1200 N. ment de la première, servant au collage du panneau supérieur.

5.562 Pose sur toitures courbes


Pour le collage à la colle INSTA-STIK : La mise en œuvre sur toitures courbes doit être conforme aux disposi-
tions suivantes :

6 5/08-1981
• panneau collé à l’EAC : conformément au DTU de la série en vi- par référence au Cahier du CSTB 3564 de juin 2006, pour une dépres-
gueur, la dimension L du panneau située dans le plan de courbure sion au vent extrême de 3580 Pa maximum.
doit être :
5.564 Précautions pour panneaux
- largeur L ≤ R / 100 ; R étant le rayon de courbure en mètre. de grande dimension (> 1500 mm)
Lorsque l'une des dimensions des panneaux dépasse 1500 mm, il y a
• Les panneaux entiers peuvent être également entaillés en sous-
lieu de prendre les dispositions suivantes dans l'organisation du chan-
face, au même intervalle.
tier :
• Le rayon de courbure minimum est déterminé, dans le tableau 7,
• Accès au chantier et déchargement : prévoir une aire de décharge-
pour chaque épaisseur de panneau maintenu préalablement par 4
ment et de stockage à pied d'œuvre, plate et facilement accessible
fixations mécaniques au minimum réparties à chaque angle, à 15 cm
aux camions. Décharger les palettes au chariot (grue...) à fourches.
de chacun des bords du panneau.
Le déchargement manuel est exclu.
Pour les autres cas on distingue trois possibilités :
• Stockage au sol : le gerbage n'est pas admis. Les palettes non
déhoussées peuvent être stockées à l'extérieur pendant 1 mois envi-
- Panneaux de largeur réduite L ≤ R / 100 (en mètres). Les ron.
panneaux sont fixés préalablement par 1 fixation / panneau. Les
fixations définitives sont celles du revêtement, selon son DTA. • Montage sur la toiture : la manutention des panneaux individuels
n'est admise que sur la toiture et pour la pose immédiate ; il y a donc
- Panneaux entiers, qui permettent un léger cintrage éventuelle- lieu d'approvisionner la toiture par palettes entières. Deux modes
ment facilité par des entailles en sous-face à l’écartement de d'approvisionnement sont indiqués comme exemples :
R / 100 (en mètres). Les panneaux sont fixés préalable- - Montage des palettes non déhoussées à la grue et entreposage
ment par 4 fixations / panneau. Les fixations sont celles du revê- des palettes entières. Dans ce cas, la pose des panneaux peut
tement, selon DTA. être différée. Les palettes sont réparties sur la toiture au droit des
fermes de façon à constituer une charge de montage admissible,
- Panneaux entiers, qui permettent un léger cintrage éventuelle- en accord avec le bureau d'études. Elles sont éventuellement po-
ment facilité par des entailles en sous-face à l’écartement de sées sur un platelage.
R / 50 (en mètres). Les bandes entre entailles sont fixées - Montage des palettes non déhoussées à la grue et entreposage
préalablement par 4 fixations / bande. Les fixations définitives des palettes entières au bord de la toiture. Dans ce cas, les pan-
sont celles du revêtement, selon son DTA. neaux individuels sont repris manuellement pour leur mise en
œuvre immédiate sur la toiture.
5.563 Cas particulier du collage • Manutention : compte tenu des grandes dimensions, toutes précau-
à la colle INSTA-STIK tions doivent être prises pour éviter d'abîmer les panneaux, par
exemple :
5.5631 Généralités - la manutention nécessite au minimum 2 personnes,
Le collage à la colle INSTA-STIK doit être réalisé sur un support parfai- - des chariots de manutention spécifiques peuvent faciliter les
tement sec et propre et sur versant plan. opérations. Dans ce cas, les panneaux doivent être transportés
Le collage à la colle INSTA-STIK ne doit pas être entrepris si la tempé- sur chant.
rature de la colle est inférieure à 5 °C ou supérieure à 35 °C.
La colle est mise en œuvre par cordons de 20 mm de diamètre mini- 5.6 Mise en œuvre des revêtements
mum déposés sur le pare-vapeur. d'étanchéité sous Document Technique
Les coupes sont obligatoirement positionnées en partie courante, seuls d’Application
les panneaux entiers seront posés en rive (cf. figure 9.2). Le revêtement d'étanchéité doit être appliqué sur l'isolant sec. Les
Le collage atteint 75 % de sa performance finale au bout d’une heure, prescriptions de performances selon les emplois figurent dans les
pour une température de 15 à 20 °C ; les performances prises en tableaux 4 - 5.
compte pour le calcul du nombre de plots ont été mesurées après 10 Les conditions de pose sur isolant laine de roche figurent dans les DTA
jours de séchage (essais caisson de vent au CSTB et interne). particuliers aux revêtements. L'interposition d'un écran d'indépendance
Le collage des lits intermédiaires et/ou du lit supérieur (Panotoit Fibac n’est pas obligatoire dans le cas de revêtements indépendants bitumi-
2) en cas de superposition de lits (tableaux 6-3 et 6-4), s’effectue de la neux.
même façon que le lit inférieur. Ces revêtements sont mis en œuvre par soudage.

5.5632 Définition du nombre de cordons 5.7 Protection de l'étanchéité


Le tableau 8 précise la quantité de colle nécessaire, exprimée en On se reportera aux prescriptions des NF F 84 série 200 (DTU série
écartement entre cordons de 20 mm de diamètre minimum par pan- 43) concernées ou aux DTA des revêtements d'étanchéité.
neau de 1000 x 1200 mm (cf. figure 11.1), en fonction de la zone de
vent et de la position du panneau (parties courantes, rives, angles).
Il est valable pour des bâtiments d’élancement courant tels que définis
6. Emploi en climat de montagne
au Cahier du CSTB 3564 de juin 2006 présentant des versants plans L'emploi du panneau Ixxo est possible en climat de montagne.
et une hauteur maximale de 20 m. Les dépressions de calcul prises en On se reportera aux prescriptions de la norme NF P 84-204 : 1994
considération sont celles indiquées dans les tableaux 1,1 à 2,3 de (DTU 43.1) et à celles du ‘’Guide des toitures en climat de montagne’’,
l’annexe 2 du Cahier du CSTB 3564 de juin 2006. Cahier du CSTB 2267-2 de septembre 1988.
L’écart maximal entre les cordons est de 30 cm. Les panneaux sont La mise en œuvre de la protection de l’étanchéité est assurée confor-
posés de manière à ce que les cordons soient éloignés des bords de mément à la technique du porte-neige.
15 cm ± 5.

Remarque : 7. Cas particulier des Établissements


Très rapidement après l’application, la colle s’expanse assez forte- recevant du public (ERP) au regard du
ment. Après avoir respecté un temps compris entre 1 minute minimum
et 10 minutes au maximum, les panneaux peuvent être posés sur les risque d’incendie venant de l’intérieur
cordons. Il faut alors marcher normalement sur les panneaux de ma- Par avis favorables du CECMI, le 18 octobre 2005, et de la Commis-
nière à favoriser le collage. Une autre technique consiste à passer un sion Centrale de Sécurité (CCS), le 3 novembre 2005, repris dans la
rouleau suffisamment lourd sur l’ensemble de la surface. lettre du Ministère de l’Intérieur réf. DDSC/SDGR/BRIRVC/N°87 du 9
mars 2006, le panneau Ixxo peut être utilisé sur les toitures des ÉRP
Pour ce qui concerne les zones de vent, ou des situations particulières, sans interposition d’un écran thermique.
non traitées dans le tableau 10, la société Saint-Gobain Isover peut
assister les entreprises dans le calcul de l’écartement des cordons
(Wadmsr = 537 N/ml de cordon) conformément aux Règles V 65 avec
modificatif n° 2 sous vent extrême pour un effort admissible donné et

5/08-1981 7
8. Détermination de
la résistance thermique utile
Exemple d’un calcul thermique
Les modalités de calcul U-bât ou coefficient de déperdition thermique
par transmission à travers la paroi-toiture sont données dans les Rè- Hypothèse de la construction de la
gles Th-bât / Th-U. Pour le calcul, il faut prendre en compte la valeur toiture : bâtiment fermé et chauffé, situé à Résistances
Rutile du panneau donnée au § 2.33. Pont-Audemer (27) (zone climatique H1) thermiques
Lorsque les panneaux isolants sont fixés mécaniquement (cas d’un 1
revêtement fixé mécaniquement), les ponts thermiques ponctuels avec Uc =
intégrés doivent être pris en compte, sur la base de : Up = Uc + ΔU ΣR
fixation, avec :

∑χ
- toiture plane avec résistances
fixation superficielles (Rsi + Rse = 0,14 m2.K/W) ⇒ 0,14 m2.K/W
ΔU fixation =
Α - élément porteur TAN pleine


d’épaisseur 0,75 mm
dans laquelle :
- panneau Ixxo d’épaisseur 130 mm
- χ fixation : coefficient ponctuel du pont thermique intégré, en (RUTILE = 3,30 m2.K/W)
3,32 m2.K/W

W/K, fixé par le fascicule 4/5 des Règles Th-U en fonction du dia- - étanchéité bicouche bitumineuse
mètre des fixations : d’épaisseur 5 mm
- χ fixation de Ø 4,8 mm = 0,006 W/K Fixations mécaniques ∅ 4,8 mm : préalable du panneau isolant et
- χ fixation de Ø 6,3 mm = 0,008 W/K définitive pour le revêtement d’étanchéité,
soit un total de 8 fixations au m2 dans le cadre de l’exemple, d’où un
- A : surface totale de la paroi en m2. coefficient majorateur ΔUfixation = 0,05 W/(m2.K).
Le nombre de fixations par m², outre celle(s) préalable(s), est détermi- Le coefficient de transmission surfacique global de la toiture :
né dans les DTA particuliers des revêtements d’étanchéité. Up = Uc + ΔUfixation = 0,29 + 0,05 = 0,34 W/(m2.K)

B. Résultats expérimentaux
• Résistance au vent du panneau Ixxo : essai CSTB - rapport
n°O98036 de 1998.
• Traction perpendiculaire et classe de compressibilité : essai CSTB
n°TO99-021.
• Porte à faux : essai du fabricant.
• Classement de réaction au feu du panneau non surfacé : PV CSTB
n°RA00-547.
• Résistance thermique : Certificat ACERMI n°02/018/164.
• Rapport d’essais du CSTB n° TO04-008 du 8 mai 2004 des pan-
neaux Ixxo collés à l’INSTA-STIK.

C. Références
Les panneaux isolants Ixxo sont utilisés depuis 1998 en France, et
sont fabriqués par l’usine Saint Gobain Cristaleria depuis octobre
2000.
Plusieurs millions de mètres carrés ont été posés depuis 1998, dont
350 000 mètres carrés issus de l’usine Saint Gobain Cristaleria.

8 5/08-1981
Tableaux et figures du Dossier Technique

Tableau 1 – Caractéristiques spécifiées

Caractéristiques Spécifications Unité Normes de référence ou observations


Pondérales
Masse volumique : NF EN 1602 laine non revêtue
≥ 130 (moyenne 140)
3
- épaisseur ≥ 80 mm kg/m

- 50 ≤ épaisseur ≤ 75 mm ≥ 135 (moyenne 145) kg/m3

- 30 ≤ épaisseur ≤ 45 mm ≥ 145 (moyenne 160) kg/m3

Masse surfacique du surfaçage 1300 +/- 200 g/m2 Bitume 85/25

Dimensionnelles
Longueur 1200 ou 1500 ou 1760 mm NF EN 822
+/- 2
Largeur 1000 ou 1200 mm
+/- 2
Épaisseurs 30 à 130 mm NF EN 823
+/- 2 de 5 en 5 mm
Défaut d'équerrage ≤3 mm NF EN 824 - sur un bras de 1 m -

Mécaniques
≥ 50
Contrainte de compression à 10 % kPa NF EN 826
(moyenne 70)
(éprouvette de 200 x 200 x e mm ;
vitesse de déplacement : 10 mm/min)
≥ 12
Contrainte de rupture en traction kPa NF EN 1607
(moyenne 22)
Éprouvettes 100 x 100 x e mm.
≥6 Après traitement d'humidification
24 h à 70 °C 95 +/- 5 % HR suivi de
24 h à l'ambiance
Tassement sous charge répartie Classe B Guide UEAtc
2 N / cm2

Hygrothermique
Résistance thermique utile Tableau 3 m2.K/W Certificat ACERMI n° 02/018/164

5/08-1981 9
Tableau 2 – Caractéristiques indicatives

Caractéristiques Valeur d'utilisation Unité Observations


Classement de réaction au feu (Euroclasse) F
Comportement à l'eau
Non hydrophilie Classé « non hydrophile » Norme NF P 75-305
après immersion 96 h à 20 °C,
Absorption d'eau après immersion 12 %
rapport d'essai n° DME 793501 Bureau Veritas

Tableau 3 – Résistance thermique (*)

Épaisseur R Épaisseur R Épaisseur R


2 2 2
en mm m .K/W en mm m .K/W en mm m .K/W

30 0,75 65 1,65 100 2,55


35 0,85 70 1,75 105 2,65
40 1,00 75 1,90 110 2,80
45 1,15 80 2,05 115 2,90
50 1,25 85 2,15 120 3,05
55 1,40 90 2,30 125 3,20
60 1,50 95 2,40 130 3,30

(*) Selon le Certificat ACERMI n° 02/018/164.

Tableau 4 – Toitures inaccessibles

protection lourde meuble autoprotection


Revêtement sous DTA
Élément porteur pente (%) Revêtement sous DTA (1) Revêtement sous DTA (1)
fixé mécaniquement
Conforme
I3
DTU 43.4
Bois et dérivés et ≤ 5

>5 I2 si bicouche avec R ≤ 2 m2.K/W


L3 (2) et selon DTA
I3 si bicouche avec R > 2 m2.K/W
du revêtement
3à5 I3
Tôles d'acier nervurées

>5

(1) Dans tous les cas, l’indice minimum I4 est requis si le revêtement
d’étanchéité est un monocouche. Les cases grisées correspondent à des exclusions d'emploi.
(2) L4 avec monocouche
R : Résistance thermique de l'isolant.

10 5/08-1981
Tableau 4 bis – Toitures inaccessibles

protection lourde meuble autoprotection


Revêtement sous DTA
Élément porteur pente (%) Revêtement sous DTA Revêtement sous DTA (1)
fixé mécaniquement

≤5 I4
Maçonnerie
>5
I3 L3 (2) et selon
DTA du revêtement
1à5 I4
Béton cellulaire autoclavé
>5

(1) Dans tous les cas, l’indice minimum I4 est requis si le revêtement
d’étanchéité est un monocouche.
Les cases grisées correspondent à des exclusions d'emploi.
(2) L4 avec monocouche

Tableau 5 – Chemins de circulation (1)

Protection par dallettes Autoprotection


Revêtement sous DTA
Élément porteur pente (%) Revêtement sous DTA Revêtement sous DTA
fixé mécaniquement
Conforme
DTU 43.4 I4
et ≤ 5
Bois et dérivés

5 à 50
L4 et selon DTA
I4
du revêtement
3à5 I4
Tôles d'acier nervurées
5 à 50

(1) cf. § 3.a) de l’Avis. Les cases grisées correspondent à des exclusions d'emploi.

Tableau 5 bis – Chemins de circulation (1)

protection lourde dure autoprotection


Revêtement sous DTA
Élément porteur pente (%) Revêtement sous DTA Revêtement sous DTA
fixé mécaniquement

≤5 I4
Maçonnerie
>5
L4 et selon
I4
DTA du revêtement
1à5 I4
Béton cellulaire autoclavé
>5

(1) cf. § 3.a) de l’Avis. Les cases grisées correspondent à des exclusions d'emploi.

5/08-1981 11
Tableau 6.1 – Conditions d'emploi en plusieurs lits (*) sur tôles d'acier nervurées

mode de pose Panneaux fixation


ère
1 solution

lit supérieur Ixxo fixations mécaniques (cf. DTU 43.3 ou tableaux en annexe)

Panotoit Fibac 2
- 1 /panneau L ≤ 1500
lit(s) inférieur(s) Panotoit Fibac 2 VV fixation mécanique
- 2 / panneaux L > 1500
Alphatoit
2ème solution
lit supérieur Ixxo collage EAC

lit intermédiaire Panotoit Fibac 2 collage EAC


fixations mécaniques (cf. DTU 43.3 ou tableaux en annexe)
lit inférieur Panotoit Fibac 2 ou
collage EAC sur platelage uniquement
(*) L’épaisseur maximale des différents lits est limitée à 260 mm.

Tableau 6.2 – Conditions d'emploi en plusieurs lits (*) sur bois et panneaux dérivés

mode de pose Panneaux fixation


ère
1 solution
lit supérieur Ixxo fixations mécaniques (cf. DTU 43.4)
Panotoit Fibac 2
- 1 / panneau L ≤ 1500
lit(s) inférieur(s) Panotoit Fibac 2 VV fixation mécanique
- 2 / panneaux L > 1500
Alphatoit
ème
2 solution
lit supérieur Ixxo collage EAC
lit intermédiaire Panotoit Fibac 2 collage EAC
fixations mécaniques (cf. DTU 43.4 ou tableaux en annexe)
lit inférieur Panotoit Fibac 2 ou
collage EAC
(*) L’épaisseur maximale des différents lits est limitée à 260 mm.

Tableau 6-3 – Conditions d’emploi en plusieurs lits (*) sur maçonnerie

mode de pose Panneaux fixation


1ère solution
Lit supérieur Ixxo fixations mécaniques (cf. normes - DTU 43.1 ou tableaux en annexe)
Panotoit Fibac 2
Lit(s) inférieur(s) Panotoit Fibac 2 VV
Alphatoit
fixation mécanique
préalable ⎬ - 1 / panneau L ≤ 1500
- 2 / panneau L > 1500

2ème solution

Lit supérieur Ixxo


⎬ collage EAC ou collage à l’INSTA-STIK

Lit intermédiaire Panotoit Fibac 2


⎬ collage EAC ou collage à l’INSTA-STIK

fixations mécaniques (cf. normes - DTU 43.1 ou tableaux en


annexe)
Lit inférieur Panotoit Fibac 2
ou
collage EAC ou collage à l’INSTA-STIK
(*) L’épaisseur maximale des différents lits est limitée à 260 mm.

12 5/08-1981
Tableau 6-4 – Conditions d’emploi en plusieurs lits (*) sur béton cellulaire autoclavé

mode de pose panneaux fixation


1ère solution
Lit supérieur Ixxo fixations mécaniques (cf. Cahier du CSTB 2192)
Panotoit Fibac 2
Lit(s) inférieur(s) Panotoit Fibac 2 VV
Alphatoit
fixation mécanique
préalable ⎬ - 1 / panneau L ≤ 1500
- 2 / panneau L > 1500
ème
2 solution

Lit supérieur Ixxo


⎬ collage EAC ou collage à l’INSTA-STIK

Lit intermédiaire Panotoit Fibac 2


⎬ collage EAC ou collage à l’INSTA-STIK

fixations mécaniques (cf. Cahier du CSTB 2192 ou tableaux en


Lit inférieur Panotoit Fibac 2
⎬ annexe)
ou
collage EAC ou collage à l’INSTA-STIK
(*) L’épaisseur maximale des différents lits est limitée à 260 mm.

Tableau 7 – Densité des fixations

Épaisseur Dimension maximale Rayon de courbure Nombre de fixations Position des fixations
du panneau dans le plan de courbure (2) minimum en mètres mini par panneau
de 1200 × 1000 mm
30 5 6
6 fixations par panneaux :
40 5 6

50 10 4

60 10 4

70 20 4

80 1200 mm 20 4

90 25 4

100 25 4

110 45 4 4 fixations par panneaux :


une à chaque angle,
120 45 4 à 15 cm de chacun
des bords du panneau
130 § 5.55 § 5.55
(1) Avec des attelages solides au pas (§ 2.5).
(2) Nervures du bac acier perpendiculaires au plan de courbure.

5/08-1981 13
Tableau 8 – Densité de colle INSTA-STIK par panneau Ixxo de 1200 × 1000 mm, bâtiments à versants plans

Wadmsr = 537 N / ml cordon N: Site normal


D : Écartement des cordons de ∅ 20 mm E: Site exposé

Tableau 8.1 Supports bois et panneaux dérivés du bois – travaux neufs – bâtiments fermés

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E
courante D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm
10 rive D = 30 cm D = 15 cm D = 30 cm D = 15 cm D = 15 cm
angle D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm
courante D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm
15 rive D = 30 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm
angle D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm
courante D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm
20 rive D = 30 cm D = 15 cm D = 15 cm
angle D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm

Tableau 8.2 Supports TAN en travaux de réfection (ancien revêtement conservé), bois et panneaux dérivés du bois en travaux neufs et
de réfection – bâtiments ouverts

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E
courante D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm
10 rive D = 30 cm D = 15 cm D = 15 cm
angle D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm
courante D = 30 cm D = 30 cm
15 rive D = 15 cm D = 15 cm
angle D = 15 cm D = 15 cm
courante D = 30 cm
20 rive D = 15 cm
angle D = 15 cm

Tableau 8.3 Supports maçonnerie et béton cellulaire – travaux neufs et de réfection – bâtiments fermés et ouverts

Supports TAN en travaux de réfection (ancien revêtement conservé), bois et panneaux dérivés du bois en travaux de réfections –
bâtiments fermés (sauf dans le cas d’un ancien revêtement sous protection meuble – voir alors le tableau 10.1)

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E
courante D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm
10 rive D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm
angle D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm
courante D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm
15 rive D = 30 cm D = 15 cm D = 30 cm D = 15 cm D = 15 cm
angle D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm
courante D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm D = 30 cm
20 rive D = 30 cm D = 15 cm D = 30 cm D = 15 cm D = 15 cm
angle D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm D = 15 cm

14 5/08-1981
Cordons de colle Cordons de colle
INSTA-STIK INSTA-STIK

D e

D e

1200 mm
1000 mm

1200 mm
1000 mm
e = 15 cm ± 5 cm e = 20 cm ± 5 cm

Figure 9.1 – Répartition des cordons de colle ∅ 20 mm en partie courante

Figure 9.2 – Principe de pose des panneaux coupés collés (colle INSTA-STIK)

5/08-1981 15
Tableau 10 – Mode de liaisonnement du panneau Ixxo en travaux de réfections

Liaisonnement des panneaux isolants (6)


Anciens revêtements (1) Pose libre sous Collage à chaud Collage à froid à Fixations mécaniques
protection lourde l’INSTA STICK solides au pas

Asphalte OUI OUI OUI OUI


Bitumineux indépendants OUI
Bitumineux semi-indépendants OUI OUI (2) (3) OUI (2) (3) OUI
Bitumineux adhérents OUI OUI (3) OUI (3) OUI
Ciment volcanique, enduit pâteux (4) OUI OUI
Membrane synthétique (5) OUI OUI
(1) Anciens revêtements conservés selon la norme NF P 84-208 (DTU 43.5).
(2) Sauf ancien revêtement avec fixations mécaniques en ligne espacées de plus de 50 cm, sous un revêtement apparent.
(3) Autoprotection métallique (ou mixte) délardée.
(4) Nouveau pare-vapeur indépendant obligatoire.
(5) Nouveau pare-vapeur indépendant obligatoire, sauf sur TAN pleines sur locaux à faible et moyenne hygrométrie, ou cloué sur bois et
panneaux dérivés du bois.
6) § 5.5 du Dossier Technique.

16 5/08-1981
ANNEXE

Tableaux A – Fixations mécaniques solides au pas du panneau Ixxo 1000 mm × 1200 mm Bâtiments à versants plans

Nombre de fixations par panneau de 1000 x 1200 mm (Dsr), avec : N : Site normal
- Wadmsr = 666 N / fixation, E : Site exposé
- attelage fixation « plaquette + élément de liaison » : Rns ≥ 1200 N.

Tableau A.1 Bâtiments fermés – travaux neufs, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N Zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E
courante 4 4 4 4 4 4 4 4
10 rive 4 4 4 5 4 5 5 6
angle 4 6 5 6 6 7 7 9
courante 4 4 4 4 4 4 4 4
15 rive 4 4 4 5 5 6 6 7
angle 5 6 5 7 7 8 8 9
courante 4 4 4 4 4 4 4 4
20 rive 4 5 4 5 5 6 6 7
angle 5 6 6 7 7 9 8 10

Tableau A.2 Bâtiments ouverts – travaux neufs et réfections, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E
courante 4 4 4 4 4 5 5 6
10 rive 4 5 4 5 5 6 6 7
angle 5 7 6 8 7 9 9 10
courante 4 4 4 4 4 5 5 6
15 rive 4 5 5 6 6 7 7 8
angle 5 7 6 8 8 10 9 11
courante 4 4 4 5 5 6 5 6
20 rive 4 5 5 6 6 7 7 8
angle 6 8 7 9 9 11 10 12

Bâtiments fermés – travaux de réfections sur ancien conservé : TAN - bois et panneaux dérivés du bois
(sauf dans le cas d'un ancien revêtement sous protection meuble – voir alors tableau A.1)

Tableau A.3 et

Bâtiments fermés et ouverts – travaux neufs et réfections, sur béton et béton cellulaire

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N Zone 4E
courante 4 4 4 4 4 4 4 4
10 rive 4 4 4 4 4 5 4 5
angle 4 5 4 6 5 7 6 8
courante 4 4 4 4 4 4 4 4
15 rive 4 4 4 4 4 5 5 6
angle 4 5 5 6 6 7 7 8
courante 4 4 4 4 4 4 4 4
20 rive 4 4 4 4 4 5 5 6
angle 4 6 5 7 6 8 7 9

5/08-1981 17
Tableaux B – Fixations mécaniques solides au pas du panneau Ixxo 1000 mm × 1200mm Bâtiments à versants courbes

Nombre de fixations par panneau de 1000 x 1200 mm (Dsr), avec : N : Site normal
- Wadmsr = 666 N / fixation, E : Site exposé
- attelage fixation « plaquette + élément de liaison » : Rns ≥ 1200 N.

Tableau B.1 Bâtiments fermés – travaux neufs, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E

courante 4 4 4 4 4 4 4 4
10 rive 4 4 4 5 5 6 6 7

angle 5 6 6 7 7 8 8 10

courante 4 4 4 4 4 4 4 5
15 rive 4 5 4 6 5 7 6 8

angle 5 7 6 8 7 9 9 11

courante 4 4 4 4 4 4 4 5
20 rive 4 5 5 6 6 7 7 8

angle 5 7 6 8 8 10 9 11

Tableau B.2 Bâtiments ouverts – travaux neufs et réfections, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E

courante 4 4 4 4 4 5 5 6
10 rive 4 5 4 5 5 6 6 7

angle 5 7 6 8 7 9 9 11

courante 4 4 4 5 5 6 5 6
15 rive 4 5 5 6 6 7 7 8

angle 6 7 7 9 8 10 10 12

courante 4 4 4 5 5 6 6 7
20 rive 4 5 5 6 6 7 7 8

angle 6 8 7 9 9 11 11 13

Bâtiments fermés – travaux de réfections sur ancien conservé : TAN - bois et panneaux dérivés du bois
(sauf dans le cas d'un ancien revêtement sous protection meuble – voir alors tableau B.1)

Tableau B.3 et

Bâtiments fermés et ouverts – travaux neufs et réfections, sur béton et béton cellulaire

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E

courante 4 4 4 4 4 4 4 4
10 rive 4 4 4 4 4 5 5 6
angle 4 6 5 6 6 7 7 9

courante 4 4 4 4 4 4 4 4
15 rive 4 4 4 5 5 6 5 6
angle 5 6 5 7 7 8 8 9

courante 4 4 4 4 4 4 4 4
20 rive 4 4 4 5 5 6 6 7
angle 5 6 6 7 7 9 8 10

18 5/08-1981
Tableaux C – Fixations mécaniques solides au pas du panneau Ixxo 1200 mm × 1200 mm Bâtiments à versants plans

Nombre de fixations par panneau de 1200 x 1200 mm (Dsr), avec : N : Site normal
- Wadmsr = 666 N / fixation, E : Site exposé
- attelage fixation « plaquette + élément de liaison » : Rns ≥ 1200 N.

Tableau C.1 Bâtiments fermés – travaux neufs, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N Zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E
courante 4 4 4 4 4 4 4 4
10 rive 4 5 4 5 5 6 6 7
angle 5 7 6 7 7 9 9 10
courante 4 4 4 4 4 4 4 5
15 rive 4 5 5 6 6 7 7 8
angle 5 7 6 8 8 10 9 11
courante 4 4 4 4 4 5 4 5
20 rive 4 6 5 6 6 8 7 9
angle 6 8 7 9 8 11 10 12

Tableau C.2 Bâtiments ouverts – travaux neufs et réfections, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E
courante 4 4 4 5 5 6 6 7
10 rive 4 6 5 6 6 7 7 9
angle 6 8 7 9 9 11 10 12
courante 4 5 4 5 5 6 6 7
15 rive 5 6 5 7 7 8 8 9
angle 6 9 8 10 9 12 11 13
courante 4 5 4 6 5 7 6 8
20 rive 5 6 6 7 7 9 8 10
angle 7 9 8 11 10 13 12 14

Bâtiments fermés – travaux de réfections sur ancien conservé : TAN - bois et panneaux dérivés du bois
(sauf dans le cas d'un ancien revêtement sous protection meuble – voir alors tableau C.1)

Tableau C.3 et

Bâtiments fermés et ouverts – travaux neufs et réfections, sur béton et béton cellulaire

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N Zone 4E
courante 4 4 4 4 4 4 4 4
10 rive 4 4 4 5 4 5 5 6
angle 4 6 5 7 6 8 8 9
courante 4 4 4 4 4 4 4 4
15 rive 4 4 4 5 5 6 6 7
angle 5 6 6 7 7 9 8 10
courante 4 4 4 4 4 4 4 4
20 rive 4 5 4 5 5 6 6 7
angle 5 7 6 8 7 9 9 11

5/08-1981 19
Tableaux D – Fixations mécaniques solides au pas du panneau Ixxo 1200 mm × 1200 mm Bâtiments à versants courbes

Nombre de fixations par panneau de 1200 x 1200 mm (Dsr), avec : N : Site normal
- Wadmsr = 666 N / fixation, E : Site exposé
- attelage fixation « plaquette + élément de liaison » : Rns ≥ 1200 N.

Tableau D.1 Bâtiments fermés – travaux neufs, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E

courante 4 4 4 4 4 4 4 5
10 rive 4 5 5 6 6 7 7 8

angle 6 7 7 8 8 10 10 11

courante 4 4 4 4 4 5 5 5
15 rive 4 6 5 7 6 8 8 9

angle 6 8 7 9 9 11 11 13

courante 4 4 4 4 4 5 5 6
20 rive 5 6 6 7 7 8 8 10

angle 6 9 8 10 10 12 11 14

Tableau D.2 Bâtiments ouverts – travaux neufs et réfections, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E

courante 4 4 4 5 5 6 6 7
10 rive 4 6 5 6 6 7 7 9

angle 6 8 7 9 9 11 11 13

courante 4 5 4 6 5 7 6 8
15 rive 5 6 5 7 7 8 8 9

angle 7 9 8 10 10 12 12 14

courante 4 5 5 6 6 7 7 8
20 rive 5 6 6 7 7 9 8 10

angle 7 10 8 11 11 13 13 15

Bâtiments fermés – travaux de réfections sur ancien conservé : TAN - bois et panneaux dérivés du bois
(sauf dans le cas d'un ancien revêtement sous protection meuble – voir alors tableau D.1)

Tableau D.3 et

Bâtiments fermés et ouverts – travaux neufs et réfections, sur béton et béton cellulaire

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E

courante 4 4 4 4 4 4 4 4
10 rive 4 4 4 5 5 6 6 7
angle 5 7 6 7 7 9 9 10

courante 4 4 4 4 4 4 4 4
15 rive 4 5 4 6 5 7 6 8
angle 5 7 6 8 8 10 9 11

courante 4 4 4 4 4 4 4 4
20 rive 4 5 5 6 6 7 7 8
angle 6 8 7 9 8 11 10 12

20 5/08-1981
Tableaux E – Fixations mécaniques solides au pas du panneau Ixxo 1500 mm × 1200 mm Bâtiments à versants plans

Nombre de fixations par panneau de 1500 x 1200 mm (Dsr), avec : N : Site normal
- Wadmsr = 666 N / fixation, E : Site exposé
- attelage fixation « plaquette + élément de liaison » : Rns ≥ 1200 N.

Tableau E.1 Bâtiments fermés – travaux neufs, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N Zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E
courante 4 4 4 4 4 5 5 6
10 rive 4 6 5 7 6 8 8 9
angle 6 8 7 9 9 11 11 13
courante 4 4 4 4 4 5 5 6
15 rive 5 6 6 7 7 9 8 10
angle 7 9 8 10 10 12 12 14
courante 4 4 4 5 5 6 5 6
20 rive 5 7 6 8 8 9 9 11
angle 7 10 8 11 11 13 13 15

Tableau E.2 Bâtiments ouverts – travaux neufs et réfections, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E
courante 4 5 5 6 6 7 7 8
10 rive 5 7 6 8 7 9 8 11
angle 7 10 9 11 11 13 13 15
courante 4 6 5 6 6 8 7 9
15 rive 6 7 7 9 8 10 10 12
angle 8 11 9 12 12 15 14 17
courante 5 6 5 7 7 8 8 9
20 rive 6 8 7 9 9 11 11 13
angle 9 11 10 13 13 16 15 18

Bâtiments fermés – travaux de réfections sur ancien conservé : TAN - bois et panneaux dérivés du bois
(sauf dans le cas d'un ancien revêtement sous protection meuble – voir alors tableau E.1)

Tableau E.3 et

Bâtiments fermés et ouverts – travaux neufs et réfections, sur béton et béton cellulaire

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N Zone 4E
courante 4 4 4 4 4 4 4 4
10 rive 4 5 4 6 5 7 6 8
angle 5 7 6 8 8 10 9 11
courante 4 4 4 4 4 4 4 4
15 rive 4 5 5 6 6 7 7 8
angle 6 8 7 9 9 11 10 12
courante 4 4 4 4 4 4 4 5
20 rive 4 6 5 7 6 8 7 9
angle 6 8 7 10 9 11 11 13

5/08-1981 21
Tableaux F – Fixations mécaniques solides au pas du panneau Ixxo 1500 mm × 1200 mm Bâtiments à versants courbes

Nombre de fixations par panneau de 1500 x 1200 mm (Dsr), avec : N : Site normal
- Wadmsr = 666 N / fixation, E : Site exposé
- attelage fixation « plaquette + élément de liaison » : Rns ≥ 1200 N.

Tableau F.1 Bâtiments fermés – travaux neufs, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E

courante 4 4 4 4 4 5 5 6
10 rive 5 6 6 7 7 9 8 10

angle 7 9 8 10 10 12 12 14

courante 4 4 4 5 5 6 6 7
15 rive 5 7 6 8 8 10 9 11

angle 7 10 9 11 11 14 13 16

courante 4 5 4 5 5 6 6 7
20 rive 6 8 7 9 8 10 10 12

angle 8 11 9 12 12 15 14 17

Tableau F.2 Bâtiments ouverts – travaux neufs et réfections, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E

courante 4 6 5 6 6 7 7 9
10 rive 5 7 6 8 7 9 9 11

angle 7 10 9 11 11 14 13 16

courante 5 6 5 7 7 8 8 9
15 rive 6 7 7 9 8 10 10 12

angle 8 11 10 13 12 15 14 17

courante 5 6 6 7 7 9 8 10
20 rive 6 8 7 9 9 11 11 13

angle 9 12 11 14 13 16 16 19

Bâtiments fermés – travaux de réfections sur ancien conservé : TAN - bois et panneaux dérivés du bois
(sauf dans le cas d'un ancien revêtement sous protection meuble – voir alors tableau F.1)

Tableau F.3 et

Bâtiments fermés et ouverts – travaux neufs et réfections, sur béton et béton cellulaire

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E

courante 4 4 4 4 4 4 4 4
10 rive 4 6 5 6 6 7 7 9
angle 6 8 7 9 9 11 11 13

courante 4 4 4 4 4 4 4 5
15 rive 5 6 5 7 7 8 8 9
angle 7 9 8 10 10 12 12 14

courante 4 4 4 4 4 5 4 5
20 rive 5 6 6 7 7 9 8 10
angle 7 10 8 11 11 13 13 15

22 5/08-1981
Tableaux G – Fixations mécaniques solides au pas du panneau Ixxo 1760 mm × 1200 mm Bâtiments à versants plans

Nombre de fixations par panneau de 1760 x 1200 mm (Dsr), avec : N : Site normal
- Wadmsr = 666 N / fixation, E : Site exposé
- attelage fixation « plaquette + élément de liaison » : Rns ≥ 1200 N.

Tableau G.1 Bâtiments fermés – travaux neufs, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N Zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E
courante 6 6 6 6 6 6 6 6
10 rive 6 7 6 8 7 9 9 11
angle 7 9 8 11 10 13 12 15
courante 6 6 6 6 6 6 6 7
15 rive 6 7 7 8 8 10 10 12
angle 8 10 9 12 11 14 14 16
courante 6 6 6 6 6 7 6 8
20 rive 6 8 7 9 9 11 10 12
angle 8 11 10 13 12 15 15 17

Tableau G.2 Bâtiments ouverts – travaux neufs et réfections, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E
courante 6 6 6 7 7 8 8 9
10 rive 6 8 7 9 9 11 10 12
angle 8 11 10 13 12 15 15 18
courante 6 7 6 8 7 9 9 10
15 rive 7 9 8 10 10 12 11 14
angle 9 12 11 14 14 17 16 20
courante 6 7 6 8 8 10 9 11
20 rive 7 9 8 11 10 13 12 15
angle 10 13 12 15 15 18 18 21

Bâtiments fermés – travaux de réfections sur ancien conservé : TAN - bois et panneaux dérivés du bois
(sauf dans le cas d'un ancien revêtement sous protection meuble – voir alors tableau G.1)

Tableau G.3 et

Bâtiments fermés et ouverts – travaux neufs et réfections, sur béton et béton cellulaire

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N Zone 4E
courante 6 6 6 6 6 6 6 6
10 rive 6 6 6 6 6 8 7 9
angle 6 8 7 9 9 11 11 13
courante 6 6 6 6 6 6 6 6
15 rive 6 6 6 7 7 8 8 10
angle 7 9 8 10 10 12 12 14
courante 6 6 6 6 6 6 6 6
20 rive 6 7 6 8 7 9 9 10
angle 7 10 9 11 11 13 13 15

5/08-1981 23
Tableaux H – Fixations mécaniques solides au pas du panneau Ixxo 1760 mm × 1200 mm Bâtiments à versants courbes

Nombre de fixations par panneau de 1760 x 1200 mm (Dsr), avec : N : Site normal
- Wadmsr = 666 N / fixation, E : Site exposé
- attelage fixation « plaquette + élément de liaison » : Rns ≥ 1200 N.

Tableau H.1 Bâtiments fermés – travaux neufs, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E

courante 6 6 6 6 6 6 6 7
10 rive 6 8 7 9 8 10 10 12

angle 8 11 9 12 12 14 14 17

courante 6 6 6 6 6 7 6 8
15 rive 6 8 7 9 9 11 11 13

angle 9 12 10 13 13 16 15 18

courante 6 6 6 6 6 7 7 8
20 rive 7 9 8 10 10 12 12 14

angle 9 12 11 14 14 17 16 20

Tableau H.2 Bâtiments ouverts – travaux neufs et réfections, sur TAN - bois et panneaux dérivés du bois

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E

courante 6 6 6 7 7 9 8 10
10 rive 6 8 7 9 9 11 10 12

angle 9 12 10 13 13 16 15 18

courante 6 7 6 8 8 10 9 11
15 rive 7 9 8 10 10 12 11 14

angle 10 13 11 15 14 18 17 20

courante 6 8 7 9 8 10 10 12
20 rive 7 9 8 11 10 13 12 15

angle 10 14 12 16 15 19 18 22

Bâtiments fermés – travaux de réfections sur ancien conservé : TAN - bois et panneaux dérivés du bois
(sauf dans le cas d'un ancien revêtement sous protection meuble – voir alors tableau H.1)

Tableau H.3 et

Bâtiments fermés et ouverts – travaux neufs et réfections, sur béton et béton cellulaire

Hauteur (m) Position zone 1N zone 1E zone 2N zone 2E zone 3N zone 3E zone 4N zone 4E

courante 6 6 6 6 6 6 6 6
10 rive 6 6 6 7 7 9 8 10
angle 7 9 8 11 10 13 12 15

courante 6 6 6 6 6 6 6 6
15 rive 6 7 6 8 8 10 9 11
angle 8 10 9 12 11 14 14 16

courante 6 6 6 6 6 6 6 6
20 rive 6 8 7 9 8 10 10 12
angle 8 11 10 13 12 15 15 17

24 5/08-1981