Vous êtes sur la page 1sur 4

JEUNESSE RURAL SAVOIR TOURISME

Printemps 2004 - No 1
Bulletin du Regroupement franco-ontarien de développement économique et d’employabilité

Les Réseaux de développement économique et d’employabilité (RDÉE) optimisent le potentiel économique des communautés
francophones et acadiennes. Ils sont présents, par l’entremise d’organisations provinciales et territoriales, dans toutes les régions
du pays à l’extérieur du Québec. Les RDÉE font partie du réseau du Comité national de développement économique et d’em-
ployabilité (CNDÉE) dont la partie communautaire s’appelle RDÉE Canada. En Ontario, il en existe un nommé Regroupement
franco-ontarien de développement économique et d’employabilité. Organisme sans but lucratif, il est dirigé par un conseil d’ad-
ministration représentant les trois grandes régions de l’Ontario : l’Est, le Nord et le Centre-Sud-Ouest.

Le Regroupement franco-ontarien de développement économique et d’employabilité (RDÉE Ontario) favorise la création de


l’emploi par le développement économique des communautés francophones de l’Ontario. C’est un organisme de concertation
mis en place par des organismes provinciaux à mandat économique pour travailler à la réalisation de buts et d’objectifs communs
dans quatre secteurs d’intervention : l’économie du savoir, le développement rural, le tourisme et l’intégration des jeunes dans
le développement économique.

Quelques mots du président


Direction générale
2255, boul. St-Laurent Sud Le premier numéro du Bulletin du RDÉE Ontario vous don-
bureau 350 ne des preuves bien vivantes du succès qui a couronné un
Ottawa (ON) K1G 4K3 hiver débordant d’activités. Dans le cadre de sa planification
Téléphone : (613) 733-6077 stratégique quinquennale pour 2005-2010, chaque équipe
communications@rdee-ont.ca

Télécopieur : (613) 733-5524 régionale du RDÉE Ontario a rencontré des représentants


de ses communautés francophones. Les participants ve-
Région du Nord naient du secteur privé, des coopératives, des centres cul-
531, avenue Notre Dame turels, du réseau des ACFO, des collèges francophones, des
2e étage municipalités et des communautés immigrantes.
Sudbury (ON) P3C 5L1
Téléphone : (705) 560-1121 Le RDÉE Ontario reconnaît l’importance de dialoguer
Télécopieur : (705) 560-9699 avec les gens qui vivent la réalité particulière de leur région. Nos agents sont les ouvriers
qui aident à faire avancer le développement économique et qui offrent un grand soutien
Région de l’Est aux communautés de langue officielle en situation minoritaire. Leur responsabilité gravite
1173, chemin Cyrville autour des enjeux régionaux et locaux en matière de développement économique et d’em-
pièce 314 ployabilité. Ils sont responsables de nous renseigner sur les attentes du public de la région
Ottawa (ON) K1J 7S6 qu’ils desservent.
Téléphone : (613) 749-8546
Télécopieur : (613) 749-3100 Plusieurs administrateurs et moi-même avons participé aux sessions de planification dans
nos régions respectives. Ces sessions ont été une belle occasion de faire du réseautage. Nous
www.rdee-ont.ca

Région du avons été impressionnés du calibre, de l’engagement et du professionnalisme de l’ensemble


Centre-Sud-Ouest de l’équipe en place. Nous avons raison d’être fiers, car l’équipe du RDÉE Ontario contribue
2, rue Carlton, pièce 1305 grandement à l’épanouissement des communautés francophones ontariennes.
Toronto (ON) M5B 1J3
Téléphone : (416) 596-0220 Collin Bourgeois
Télécopieur : (416) 596-7968 Président du conseil d’administration
RDÉE Ontario
Bulletin du Regroupement franco-ontarien de développement économique et d’employabilité

E n 1998, j’ai eu l’honneur de parti-


ciper à la fondation du mécanisme de
coordination provincial pour l’Ontario
Association française
et de représenter le secteur municipal des municipalités de
francophone. l’Ontario

Conseil d’administration À la suite d’études de besoins et de faisibilité, les représentantes et représentants


de l’Ontario désiraient mettre sur pied un modèle de consortium dont le premier
Région du Nord
mandat serait de lancer la concertation nécessaire à l’émergence de plans communs,
Collin Bourgeois (Sudbury) (prés.)
Denis Bérubé (Kapuskasing)
d’obtenir des consensus sur les axes de développement pour le maintien et le mieux-
Willie Léveillée (Markstay-Warren) être de nos collectivités francophones.

Région du Centre-Sud-Ouest Il ressort des plans stratégiques quinquennaux de 2005 à 2010 développés dans les
Christiane Beaupré (Brampton) (sec.) régions du Centre-Sud-Ouest, de l’Est et du Nord, certains constats :
Ernest Vaillancourt (Comté de Simcoe)
Jacques Kenny (Windsor) • la création d’emplois durables;
• le ralentissement de l’exode des jeunes, des entrepreneurs, des jeunes retraités et
Région de l’Est des aînés;
Diane Tittley (Hawkesbury) (vice-prés.)
• le phénomène de la prospérité et de la débâcle des collectivités suite à l’extraction
Richard Bissonnette (Cornwall)
Charles Goubau (Lefaivre)
des matières premières de la région du Nord, notamment dans les secteurs miniers
et forestiers.
Collège d’Alfred de l’Université de
Guelph Nous n’avons jamais auparavant bénéficié du leadership d’un organisme comme le
Gilbert Héroux (Alfred) RDÉE Ontario capable de « relever les synergies possibles entre les régions et les
domaines de coopération; de déterminer les moyens de faciliter la collaboration et
Conseil de la Coopération de d’optimiser les ressources financières » et d’utiliser de façon plus efficace nos res-
l’Ontario sources humaines.
Claude Mayer (trés.)
François Juneau
Le RDÉE Ontario vient appuyer tous les jours le développement économique et le
Pierre Boivin (dir. gén. du CCO)
développement communautaire tels qu’ils sont décrits à l’article 247 de la Loi de
Union des cultivateurs 2001 sur les municipalités de l’Ontario. En effectuant une planification et en créant
franco-ontariens des projets dans les secteurs d’intervention, les municipalités rurales et les collecti-
Pierre Bercier vités souvent isolées sur le plan géographique peuvent bénéficier des efforts indivi-
Pierre Glaude duels et collectifs des employés, des cadres et des membres du conseil d’administra-
tion du RDÉE Ontario. La vitalité et la survie de nos collectivités en dépendent!
Association française des
municipalités de l’Ontario Le RDÉE Ontario n’existe pas pour remplacer les organismes francophones exis-
Denis Pommainville (La Nation) tants. Il existe pour appuyer les efforts de nos organismes provinciaux, pour aider les
Daniel Fortier (Welland)
collectivités urbaines, rurales et éloignées à relever les défis de la mondialisation, à
Réjean Nadeau (dir. gén. de l’AFMO)
diversifier l’économie de nos communautés rurales, à attirer une nouvelle génération
RDÉE Canada de touristes en Ontario et à assurer la présence de la jeunesse dans toute forme de
Simon Proulx (Ottawa) Est développement économique durable.
Pierre Bélanger (Earlton) Nord
Pascale Harster (Flamborough) CSO Le RDÉE Ontario existe pour appuyer les organismes de la francophonie ontarienne
à relever les nombreux défis qu’ils doivent affronter et de faire la différence au palier
Pour avoir plus d’information sur le communautaire local. À la suite des fusions municipales, nous avons besoin de sentir
RDÉE Ontario, communiquez avec la présence d’un organisme comme le RDÉE Ontario pour rassembler les énergies
Roch Archambault à des communautés parfois oubliées en raison des grandes transformations gouverne-
communications@rdee-ont.ca mentales.
ou visitez notre site Web au
www.rdee-ont.ca
Réjean Nadeau
Directeur général
Association française des municipalités de l’Ontario
Cette initiative a été rendue possible grâce à l’appui
financier du Gouvernement du Canada

RDÉE Ontario Membre du réseau national Page 2


Bulletin du Regroupement franco-ontarien de développement économique et d’employabilité

Planification stratégique 2005-2010


Le RDÉE Ontario a organisé trois sessions de discussions pour une planification stratégique des communautés francophones de
l’Ontario. Au programme : établir les similarités et les complémentarités des différentes situations et déterminer les possibilités
de collaboration; relever les synergies possibles entre les régions et les domaines de coopération; déterminer les moyens de
faciliter la collaboration; et optimiser les ressources financières.

CENTRE-SUD-OUEST

Le RDÉE Ontario, en collaboration avec l’ACFO Régionale Hamilton, a


convoqué les organismes du CSO à participer à l’élaboration de sa plani-
fication stratégique quinquennale (2005-2010), les 14 et 15 février 2004 à
la Chambre de commerce de Hamilton. Environ 45 personnes provenant
d’organismes privés, communautaires et gouvernementaux ont participé aux
délibérations. Toutes les régions du CSO étaient bien représentées par leurs
leaders communautaires. Les participants ont dressé la liste des projets en
cours et ont identifié les projets prioritaires dans chaque secteur. Dans le
secteur jeunesse, le projet prioritaire est la mise sur pied de centres de jeu-
nes dans les localités francophones. En tourisme, la priorité est le projet des
célébrations entourant le 400e anniversaire de la venue de Champlain en
Nouvelle-France. En économie du savoir, le projet prioritaire est la mise sur
pied de centres multiservices tandis qu’en développement rural, la priorité
est la mise sur pied de résidences avec des centres multiservices pour per-
sonnes âgées.

NORD

Le 24 mars 2004 a eu lieu une première session à Sudbury. Collin Bour-


geois, président du conseil d’administration, était présent; Nicole Sauvé,
directrice générale, s’était déplacée d’Ottawa pour se joindre au groupe.
Les représentants régionaux au conseil d’administration, Willie Léveillée
de Markstay-Warren et Pierre Bélanger, l’homme d’affaires d’Earlton, y ont
participé. Ce dernier siège aussi à la partie communautaire du Comité natio-
nal de développement économique et d’employabilité (CNDÉE), le RDÉE
Canada. Les discussions en groupe ont permis de conclure à la nécessité
d’une table de concertation pour le Nord de l’Ontario coordonnée par le
RDÉE Ontario.

EST

À Alfred, le 1er avril 2004, 69 personnes représentant différents secteurs de


la communauté francophone de la région ont partagé de l’information pour
réaliser une planification stratégique quinquennale. Le groupe de travail en
tourisme a discuté longuement et décidé de se réunir à l’automne pour la
création d’un centre de congrès régional touristique sous la forme d’un gui-
chet unique. La table du secteur rural a demandé la création d’une table de
concertation. Elle a aussi remarqué des lacunes en fait de communication dans son secteur et demandé au RDÉE Ontario de
favoriser l’échange d’information pour appuyer les initiatives. Les gens réunis pour la table de l’économie du savoir ont parlé
plus particulièrement de la création de bases de données sur Internet pour « identifier le paysage des intervenants » afin d’éviter
le dédoublement. Ils ont aussi encouragé la réalisation d’une table de concertation. De son côté, le groupe de travail pour le
secteur de la jeunesse a remarqué un sentiment de mieux connaître les besoins des jeunes. Il a parlé de la création d’une table
de concertation pour accentuer l’échange d’information afin d’intégrer les jeunes dans leur communauté.

RDÉE Ontario Membre du réseau national Page 3


Bulletin du Regroupement franco-ontarien de développement économique et d’employabilité

Le Centre STICO
Le 25 mars, le Collège Boréal a inauguré le
Centre STICO (Sous-traitance industrielle
et commerciale de l’Ontario) en présence
de plus d’une cinquantaine de représentants Directrice générale
des milieux d’affaires et de partenaires. Les Nicole Sauvé
objectifs du Centre STICO sont : mettre en
Directeurs régionaux
place un réseau de sous-traitance industrielle
Annie Dell (CSO)
et commerciale pour les entreprises franco-
Jacques Lortie (Est)
phones et anglophones du Nord de l’Ontario; Guy Robichaud (Nord)
promouvoir les échanges de sous-traitance À ces fins, STICO offre une gamme de ser-
industrielle entre le Nord de l’Ontario et le vices spécialisés dans les domaines de la re- SECTEURS
Québec; appuyer la création et l’expansion cherche, de l’évaluation et de l’amélioration
d’entreprises francophones dans le Nord de des fournisseurs de l’Ontario et d’ailleurs. Le Développement rural
l’Ontario. La mission du Centre consiste à Jean-Denis Barry
RDÉE Ontario est fier d’avoir appuyé ce pro-
favoriser l’établissement et le renforcement Paul Onadja
jet d’envergure. Patricia Ricard
des relations d’affaires entre les entreprises.
Économie du savoir
Les incubateurs d’entreprises au CSO Léo Audette
Stéphane Cloutier
À Toronto, le 26 mars s’est déroulée une première rencontre entre des partenaires actuels ou Denis Brouillette
potentiels et des promoteurs d’incubateurs d’entreprises en provenance de diverses collectivi-
tés du Centre-Sud-Ouest. Cette rencontre a été organisée par le RDÉE Ontario. En plus d’avoir Intégration des jeunes
dans le développement
largement dépassé l’objectif d’explorer le concept d’incubateur d’entreprises afin d’appuyer le
économique
développement socio-économique de la communauté francophone du Centre-Sud-Ouest, cette
Lynne Maher
rencontre a mené les participants à passer de la réflexion à l’action stratégique. Dans un élan Marie-Eve LaRocque
d’entraide socio-économique, les promoteurs de projets en développement tels que le Regrou- Rachel Quesnel
pement des gens d’affaires africains canadiens de Toronto, CALDECH et le Club 2000, ainsi
que les promoteurs de projets en émergence remettront très prochainement des propositions Tourisme
d’investissement à plusieurs partenaires des secteurs privés et publics aux niveaux provincial Paul D’Aoust
et fédéral. Les incubateurs d’entreprises viendront compléter les diverses stratégies économi- Mercedes Morin
ques, sociales, culturelles et communautaires en place. Joanne Patoine

L’Ado-Franco
La maison de jeunes l’Ado-Franco a ouvert ses portes avec fierté le 2 avril dernier eu
présence de plus de 170 personnes. Ce lieu de rencontre et de vie en français veut favori-
ser l’insertion sociale et communautaire par et pour les jeunes francophones de la région
de Durham. L’Ado-Franco s’assurera de faire vivre de belles expériences pour renforcer
les capacités et le développement du leadership jeunesse. Il invitera les jeunes à s’im-
pliquer davantage dans les organisations. L’année dernière, la communauté francophone
de la région de Durham a entrepris un exercice de planification communautaire : Projets
Vision d’Agriculture et Agroalimentaire Canada et de Patrimoine canadien. Le RDÉE
Ontario a mis en œuvre ces initiatives communautaires en Ontario.
Techno Nord-Ouest
L’Association des Francophones du Nord-Ouest de l’Ontario (AFNOO) a annoncé, le 5 mars, le lancement officiel du pro-
jet « Techno Nord-Ouest ». Il a pour but de former 30 jeunes francophones de la région de Thunder Bay pour travailler avec
11 partenaires communautaires dans les domaines de la technologie, du développement économique et communautaire. Cet
aspect du projet visera l’amélioration des compétences de leadership et la participation des jeunes au développement de leurs
communautés. Il visera aussi l’accroissement du sentiment d’inclusion sociale et économique parmi les jeunes et les jeunes
adultes francophones. Le RDÉE Ontario est fier d’avoir appuyé ce projet.

RDÉE Ontario Membre du réseau national Page 4