Vous êtes sur la page 1sur 1

Science économique III - Economie du développement durable

Acquis de première : externalités, droits de propriété, offre et demande,


défaillances du marché. Fiche 312 – Quels instruments économiques
NOTIONS : Réglementation, taxation, marché de quotas d’émission pour la politique climatique ?

Fiche 3122 – Quels sont les objectifs de la politique climatique ?


Quel niveau de pollution tolérer ?

Quel niveau optimal de pollution ?

 Le niveau de pollution optimal ne peut pas être nul : dans ce cas, cela voudrait dire que, pour un
état donné des techniques, il ne faut plus produire. Le coût d’opportunité en termes de baisse de
l’activité est donc trop important
 Or, si on continue à produire, la pollution s’accumule et devient insupportable. Le coût
d’opportunité en termes de pollution est donc trop élevé, il serait préférable de réduire la
production
 Il existe donc un niveau intermédiaire de pollution qui concilie la nécessité de produire et
l’objectif de contrôle de la pollution : c’est ce qu’on appelle le niveau de pollution optimale. Cet
optimum dépend :
- De l’état des techniques à un moment : si le coût de dépollution est faible, on peut réduire
la pollution
- Des préférences de la société : si la population ne veut pas de pollution, il y a une volonté
pour la réduire

Comment déterminer le niveau optimal de pollution ?

 L'optimum est atteint lorsque la différence entre les coûts et les bénéfices totaux est la plus
grande possible : le bénéfice net doit être maximal.
 Appliquée au niveau de pollution, la recherche de l'optimalité demande de déterminer :
- les bénéfices ou le bien-être qu'une réduction de la pollution induirait. Il s'agit de la valeur des
dommages que la dépollution permet d'éviter.
- le coût de la dépollution. Il s'agit du coût des actions nécessaires à la diminution de la pollution.
 L’optimum est atteint quand les bénéfices sont égaux aux coûts

Les difficultés pour déterminer le niveau optimal de pollution

Les caractéristiques de la pollution rendent difficile la détermination de cet optimum de pollution :


 La pollution a des effets cumulatifs à long terme. L’optimum de pollution doit alors prendre en
compte la question intergénérationnelle
 Comme dans le futur, la population sera plus riche, les coûts de dépollution paraîtront plus faibles
et la volonté de réduire la pollution plus forte. Il vaut mieux alors laisser la charge de la dépollution
aux générations futures
 Le problème est que la pollution actuelle va augmenter, ce qui va rendre encore plus coûteux la
dépollution future.