Vous êtes sur la page 1sur 23

Année universitaire 2016/2017

Promotion GT

Transmission numérique
Et multiplexage fréquentiel

Réalisé par :Imane ouzina Encadré par : M.Baghdad

[Fibre optique]
Page 1
Sommaire :
I- But
II- Introduction :

III- Multiplexage fréquentiel : définition, application,


Manipulation.

IV- Transmission numérique :


Définitions

Manipulation : OOK, FSK, PSK (modulation numérique)

Manipulation : PAM, PFM, PPM (modulation a impulsion codée)

V- Conclusion :

[Fibre optique]
Page 2
I-But :
Le but de nos manipulations est :

Faire le transport optique des signaux électrique numérique modulé par des
porteuses analogiques

Faire le multiplexage fréquentiel est transporté les signaux multiplexé par fibre
optique

II-Introduction :
Une fibre optique est un fil en verre ou en plastique très fin qui a la propriété
d'être un conducteur de lumière et sert dans la transmission de données par la
lumière. Elle offre un débit d'information nettement supérieur à celui des câbles
coaxiaux et peut servir de support à un réseau « large bande » par lequel
transitent aussi bien la télévision, le téléphone, la visioconférence ou les données
informatiques.

III-Multiplexage fréquentiel :

Définition :

FDM (Frequency Division Multiplexing) est une technique de multiplexage par


répartition de fréquence (MRF). Elle est utilisée pour accroître les débits sur
paires torsadées et plus particulièrement des lignes téléphoniques.

Le multiplexage fréquentiel consiste à partager la bande de fréquence disponible


en un certain nombre de canaux ou sous-bandes plus étroits et à affecter en
permanence chacun de ces canaux à un utilisateur ou à un usage exclusif.

Application :
L’organisation du groupe primaire ou groupe de base utilisé en téléphonie est
basé sur un multiplexage fréquentiel. Ce dernier consiste à regrouper 12 voix
téléphoniques de 4000 Hz chacune (3000 Hz utilisables plus 2 espaces inter-
bandes de 500 Hz) ce qui donne une largeur de bande de 48 kHz répartie entre
60 et 108 kHz.
[Fibre optique]
Page 3
On trouve également un bon exemple de l’utilisation de FDM avec ADSL
(Asynchronous Digital Subscriber Line). ADSL est né de l’observation qu’une
ligne téléphonique possède une bande passante d’environ 1 Mhz dans laquelle
seule, une largeur de bande de 4 Khz est utilisée pour les communications
téléphoniques. Il reste donc une bande passante importante disponible pour un
autre usage. C’est un multiplexage en fréquence qui va permettre son utilisation :

Une bande de 4 kHz est réservée pour la téléphonie classique (POTS : Plain Old
Téléphone Service)

Une bande est réservée pour le flux de données usager vers réseau. (Upstream
Data : Voie montante).

[Fibre optique]
Page 4
Une bande est réservée pour le flux de données réseau vers usager. (Dowstream
Data : Voie descendante)

L’ensemble de la bande passante s’étend sur 1,1 MHz.

Le canal dédié au téléphone est séparé des canaux dédiés aux données par un
filtre passe-bas (Splitter) passif. Le filtre envoie également l’intégralité du
signal au modem ADSL (ATU-R : ADSL transceiver unit-remote). Celui-ci est
doté d’un filtre passe-haut qui élimine le canal dédié au téléphone. Le signal est
ensuite traité par la technologie DMT pour être transmis à l’équipement
informatique via une liaison de type Ethernet 10BaseT ou ATM25.

Manipulation :

Dans notre expérience on utilise :

Fibre Multimode 50cm

Multimètre

Diode LED 660nm (émetteur optique)

1-oscilloscope a deux canaux

Générateur pour les signaux modulant de l’intensité lumineuse (émetteur


électrique)

Photodiode de réception
[Fibre optique]
Page 5
Récepteur électrique (démodulation électrique) .

D’abord il faut polariser la diode LED a l’aide du transistor (polarisation


analogique) au milieu de la droite de charge (linéarité autour de Ic0 au milieu).

La tension utilisée pour polarisée la diode LED est une tension continue
DOFFSET pour éliminer la valeur moyenne qui entraine la non-linéarité
(déplacement de point de polarisation).

la polarisation de la diode LED autour de Ic0=12,5 mA

le signal à transporter sur la fibre optique est donc constituer par le signal
modulant (sinusoïde) qui va modulé la puissance de la lumière produite par la
diode LED.

[Fibre optique]
Page 6
Le multiplexage :

Pour réaliser le multiplexage fréquentiel on est besoin :

- Un signal non modulé F=1khz


- Un signal modulé en amplitude (AM) a F=2khz avant modulation et
Fp=20khz après l’opération de modulation.
- Modulateur AM.
- Un sommateur.

[Fibre optique]
Page 7
L’opération de multiplexage consiste a sommé les deux signaux :

Modulé a f=20khz et non modulé a f=1khz.

Le signal en sortie est donc la somme des deux signaux.

Le signal sortie (la somme des deux signaux ) = Multiplexé , va modulé


l’intensité de la lumière et transporté par la fibre optique (50 cm).

[Fibre optique]
Page 8
Le démultiplexage:

Pour récupérer les signaux de bases en réception on utilise des filtres :

Un filtre passe bas Fc=F=1khz pour le signal 1 non modulé

Un filtre haut fc=18khz pour le signal 2 modulé en amplitude.

Et finalement pour récupérer l’information basse fréquence on réalise


l’opération de démodulation qui se fait par un démodulateur crête.

La constante de temps 𝜏 n’est pas régler ce qui entraine des ondulation au niveau
de signal basse fréquence F=2khz .

 SOLUTION : passer par le filtre passe bas pour éviter les ondulations.

VI-Transmission numérique :

Définitions :

[Fibre optique]
Page 9
En télécommunications, le signal transportant une information doit passer par un
moyen de transmission entre un émetteur et un récepteur. Le signal est
rarement adapté à la transmission directe par le canal de communication choisi,
hertzien, filaire, ou fibre optique.
La modulation peut être définie comme le processus par lequel le signal est
transformé de sa forme originale en une forme adaptée au canal de transmission,
par exemple en faisant varier les paramètres d'amplitude et d'argument
(phase/fréquence) d'une onde sinusoïdale appelée porteuse.
Le dispositif qui effectue cette modulation, en général électronique, est un
modulateur (voir modem). L'opération inverse permettant d'extraire le signal de
la porteuse est la démodulation.

Pour la fibre otique on a deux types de modulation :

-Modulation directe de l’intensité de lumière : pour les signaux dont le débit


<5bit/s.

-Modulation externe pour les signaux>5Gbit/s.

Cette intensité de lumière peut être modulée par des signaux électriques de
déférentes natures :

- analogique

- Numérique

- modulé

- non modulé

Modulation numérique :

En modulation numérique, les paramètres de la porteuse, amplitude ou angle


(argument), sont commutés entre plusieurs valeurs discrètes selon les codes
binaires à transmettre.

Type de modulation numérique :

 La modulation en tout-ou-rien (OOK (en): On Off Keying) avec des durées


variables est celle qui est utilisée en télégraphie (code Morse). Elle est aussi
appelée pour des raisons historiques CW. Dans le cas où cette modulation est
effectuée à la main, on parle aussi de manipulation.

[Fibre optique]
Page 10
 En modulation par commutation d'amplitude (ASK ou Amplitude-shift keying),
l'amplitude est commutée entre plusieurs valeurs discrètes.
 En FSK (ou Frequency-shift keying) et en PSK (ou Phase-shift keying) ce sont
respectivement la fréquence et la phase qui sont commutées.
 En APK (ou QAM), la phase et l'amplitude prennent différentes valeurs
discrètes.
Selon le nombre de niveaux possibles, on ajoutera un chiffre devant le code :
ainsi un 8xPSK correspond a la commutation entre 8 valeurs de phase,
permettant de transmettre des mots de 3 bits (8 valeurs) à chaque temps de
commutation.
Modulation numérique =Modulation analogique discrèteporteuse
analogique+signal modulant numérique.

Manipulations :
Signal modulant : signal créneau : pas de composante continue (linéaire)

Partie positive=partie négative

La composante continue de signal créneau sera éliminer par le modulateur.

ASK :

En émission :
[Fibre optique]
Page 11
Le modulateur ask ,ook s’occupe d’opération de modulation de la porteuse (signal
sinusoïdale) et signal binaire (créneau ).

D’abord il faut polariser la diode LED :

Toujours a l’aide du transistor fonctionnant entre le mode bloqué (Ib=Ic=0,I=Id


courant dans LED ) et saturé (Ic=cst,Id=0), la diode est placé en parallèle avec la
résistance Rc, pour trouvé le point de polarisation Ic0 au milieu de la droite de
charge .

Apres la polarisation de la diode LED l’intensité de lumière est donc modulé par
signal ook, et par suite transmit par la fibre optique au récepteur.

Le signal ne contient pas une valeur moyenne donc il a peut être transmit par
fibre optique .

En réception :

Le récepteur optico /électrique convertie l’intensité de la lumière (signal reçu )


en signal électrique ,

ce dernier va se démodulé par un démodulateur ask : détecteur crête.

Le signal récupérer a la fin et déformé avec une valeur moyenne ,le trigger de
shmit permet la mise en forme de signal démoduler ms avec un rapport cyclique
différent.

FSK :

[Fibre optique]
Page 12
L’information est transmit dans la phase de la porteuse.

Attribué deux fréquences pour le signal modulant :

Fmax pour 1

Fmin pour 0

Δ𝐹 = 9𝑀ℎ𝑧

[Fibre optique]
Page 13
Avant et après modulation

Il est possible de transmettre signal modulé en FSK par modulation directe de la


lumière car on n’a pas de composante continue.

En réception :

Récepteur optico/électrique : convertie l’intensité de la lumière (signal reçu ) en


signal électrique ,ce dernier va se démodulé par un démodulateur FSK : la boucle
PLL qui donne une meilleur démodulation .

[Fibre optique]
Page 14
Fig :Depuis l’émission par convertisseur électrique/optique au réception par le
convertisseur optico/électrique

Fig :démodulation FSK


[Fibre optique]
Page 15
Il est important de passé par un capteur en sortie de démodulateur pour la
remise en forme du signal démodulé.

B-PSK :

La modulation PSK reste meilleur choix pour modulation numérique voire sa


robustesse vis-à-vis des perturbations et sa longue potée.

FIG : signal modulant et signal modulé en BPSK

Réception :

Apres la conversion optico/électrique on est besoin de récupérer le signal


binaire de base, pour cela on utilise un démodulateur PSK :

[Fibre optique]
Page 16
Redressement +mise en forme +multiplieur et finalement un trigger pour la
remise en forme.

[Fibre optique]
Page 17
Fig :signal démodulé par la boucle PLL

Modulation a impulsion codée :

La modulation par impulsion et codage ou MIC, (en anglais Pulse Code


Modulation), généralement abrégé en PCM est une
représentation numérique d'un signal électrique résultant d'un processus
de numérisation. Le signal est d'abord échantillonné, puis chaque échantillon
est quantifié indépendamment des autres échantillons, et chacune des valeurs
quantifiées est convertie en un code numérique1.
La modulation par impulsion et codage est toujours la première phase de
la numérisation d'un signal électrique analogique. Le traitement indépendant de
chaque échantillon implique qu'il n'y a ni chiffrement, ni compression de données.
On trouve des fichiers de données MIC (PCM) bruts notamment dans les
applications audio. Dans les télécommunications (RTC ou VoIP), ce sont des flux :
on transmet les blocs d'échantillons à la file, sans préciser le début ni la fin.
Dans les systèmes stéréophoniques ou multicanaux, les blocs d'échantillons
correspondant à chaque canal sont multiplexés. Les
fichiers WAV, AIFF et BWF indiquent dans leur en-tête le type de codage des

[Fibre optique]
Page 18
données. Le plus souvent, les données audio sont des bouts (chunks) en
modulation par impulsion et codage multiplexés échantillon par échantillon.
Modulation PAM :
PAM échantillonnage : modulation d’amplitude des impulsions :
Fm=1khz signal modulant
Fd=4khz impulsion
Fe=8khz fréquence d’échantillonnage
On utilise un monostable qui permet de modifier la durée des impulsions

Fig : signal pam échantillonné

[Fibre optique]
Page 19
Fig : signal modulé en PAM avant et après le transport

Pas de valeur moyenne donc on peut transporter ce signal par modulation


directe de la lumière.
Démodulateur :
Le même principe que le Démultiplexage PAM à l’aide des filtres.

Modulation PFM :
PFM c’est varier la fréquence des impulsions en fonction de signal modulant :

[Fibre optique]
Page 20
Impulsion serré pour 1
Impulsion loin pour le 0

En émission :
La modulation PFM est réalisée en détectant, a l’aide d’un comparateur les
passages de signal modulant s (t) par 0, et en générant a l’instant tn de chaque
passage une impulsion, le signal en sortie de convertisseur est donc une suite
d’impulsion dont la fréquence varie au rythme de signal s(t) .
Ce signal va se transporter par une fibre optique, en utilisant la modulation
directe.
En réception :

Fig : signal modulé avant et après modulation


Après le passage de signal modulé en lumière par le récepteur optico/électrique,
Il vient le rôle de la démodulation électrique qui permet de récupérer le signal
information, on utilise un VCO suivie d’un limiteur pour la mise en forme de
signal sortie.
Modulation PPM :
La modulation en position d'impulsions (PPM ; en anglais : pulse-position
modulation), est une technique de modulation utilisée pour transmettre sur une
liaison « point-à-point » un symbole de M bits en une seule impulsion codée parmi
une alphabet de 2𝑀 transitions possibles dans le temps. Ceci est répété chaque T
secondes, ce qui permet d'atteindre un débit binaire égal à M/T. Elle est utilisée
dans les communications optiques qui sont caractérisées par peu ou pas
d'interférences dues au phénomène de trajets multiples.
On bascule sur la voie « DIGITAL » ,2eme transistor pour réalisée une
conversion analogique numérique :
Transistor fonctionne soit en mode bloqué ou en mode saturé
Puis on prend Am=5V quantification de 5V .

[Fibre optique]
Page 21
Conclusion :
D’après toutes ces manipulations on constate que la fibre optique peut
transmettre tous les signaux numérique quel que soit la modulation numérique
utilisée (ASK ,OOK ,FSK ,PSK) ou bien modulation a impulsion codée
(PPM,PAM,PFM) a condition que le signal transmit n’a pas une valeur moyenne qui
entraine une non-linéarité , bien sur la modulation utilisée pour transmettre les
signaux sur la fibre est une modulation directe de lumière .

[Fibre optique]
Page 22
[Fibre optique]
Page 23