Vous êtes sur la page 1sur 40

Réalise par le stagiaire

HASSAN HAJIB
SOUS L’ENCADREMENT DE MON PROFESSEUR:

MR REDA SAYOUT

Stage effectué du 01/02/2017 au 28/02/2017


RAPPORT DE STAGE

o Remerciements

Première partie
o Introduction générale

o Identification du Stagiaire

o Présentation de l’institut de Formation

Deuxième partie
o Présentation du groupe banque crédit Agricole

o Présentation de l’agence

Troiséme partie
o Présentation de l’agence

o Fonctionnement des services

 Service caisse
 Service placement
 Service commercial
*Les produits bancaires
o Thème

o Conclusion

2
RAPPORT DE STAGE

Je tiens à remercier toutes les personnes qui m'ont


accompagné et qui ont encouragé cette démarche tout au long de
ma première expérience professionnelle au domaine bancaire
avec beaucoup de patience et de pédagogie, à savoir :

-Mr.HAJJAJ Samy: Chef D’agence « Jamaa Lafna ».


-Mlle ENNACHACHIBI Naima: Le gestionnaire des
opérations de guichet

-Mr.MAKNAOUI Abderrahim : Le caissier

- EL MOUTOUAJ Laila : Chargé de clientèle


Ainsi, je tiens à remercier également toute l’équipe commerciale
pour leur disponibilité, patience, gentillesse, et surtout pour tout
le temps qui m’ont accordé afin de bien assurer une bonne
acquisition des nouvelles connaissances et la maitrise du savoir
faire.

3
RAPPORT DE STAGE

En qualité d'entreprise commerciale et dans un monde de


plus en plus concurrentiel, la banque doit tout mettre en œuvre
pour être rentable, développer une réelle stratégie de marché,
respecter les équilibres financiers et faire évoluer les métiers qui
composent son activité.

Pour mieux appréhender son rôle dans le développement de


l'économie, j'ai eu l'occasion d'effectuer un stage au sein de la
banque Crédit Agricole de Marrakech, Agence « Jamaa Lafna »
pendant une période allant du Premier au 28 février 2017.

Ce stage a donc été une opportunité pour moi de découvrir


comment une entreprise dans un secteur en plein expansion,
avec une concurrence accrue et une évolution très rapide, a pu
dépasser ces obstacles pour établir une stratégie par laquelle elle
a pu devenir une banque leader au Maroc.

L'élaboration de ce rapport à pour principales sources les


différents enseignements tirés de la pratique journalière des
tâches aux quelles j'étais affecté. Enfin, les nombreux entretiens
que j'ai pu avoir avec les employés des différents services de
la banque m'ont permis de donner une cohérence à ce rapport.
4
RAPPORT DE STAGE

5
RAPPORT DE STAGE

Je suis Hassan Hajib, âgé de 22 ans je suis étudiant en

deuxième année a l ista jbal lkhdar je prépare mon diplôme

de technicien en comptabilité des entreprises en parallèle je

suit mes études en première année économie et gestion à la

faculté des sciences économiques, j’ai eu mon baccalauréat

au titre de l’année 2016 comme candidat libre.

Créé en mai 1974, l’OFPPT est le premier opérateur


public marocain en matière de formation professionnelle.
La mission de l’Office s’est considérablement élargie depuis,
6
RAPPORT DE STAGE
incluant désormais formation, formation de salariés et
promotion de l’emploi. Depuis sa création en 1974, l’OFPPT
a été investi d’une mission de développement de la formation
professionnelle, et de son adaptation aux besoins de
l’économie nationale. Organisme doté de la personnalité
morale et de l’autonomie financière, l’Office est géré de
façon tripartite, et fait intervenir des représentants des
employeurs, des salariés et de l’État. Il a pour principales
vocations de former une main-d’œuvre qualifiée, de favoriser
la promotion sociale des travailleurs et d’adapter la
formation aux besoins du marché du travail.
Dès 1984, date de la réforme du système de la formation
professionnelle, l’OFPPT a connu un développement
considérable et s’est trouvé investi de nouvelles missions. Il
s’agit de favoriser la prise de conscience du rôle déterminant
du facteur humain dans le développement et la compétitivité
de l’entreprise et d’associer les employeurs aux processus de
formation, par une participation directe aux différents cursus
de formation.

Avec ses modes de formation diversifiés, ses prestations


adaptées aux besoins des entreprises, son implantation nationale,
et l’implication, sans cesse croissante, des professionnels, la
formation professionnelle s’est forgé une bonne position dans le
contexte socio-économique. Les chiffres en attestent. Plus de
92.000 stagiaires y sont annuellement en formation. Quelque
7
RAPPORT DE STAGE
23000 bénéficiaires participants en cours du soir. Et plus
138.000 salariés y poursuivent une formation continue.
L’OFPPT, c’est également 201 établissements de formation, 200
spécialités, couvrant 11 secteurs d’activité et faisant appel aux
services de quelque 5800 collaborateurs .
Plusieurs dates marquantes ont ponctué le développement de
l’Office. Parmi elles, l’année 1986 où le processus d'autonomie
des établissements de formation a été entamé et l’année 1987,
date de contractualisation des formations avec les associations
professionnelles.

En 1989, un nouveau système de sélection et d'orientation des


stagiaires été mis en place. Et il aura fallu attendre l’année 1993
pour voir s’instaurer le niveau « Technicien spécialisé » (bac +
2). La réforme du système des contrats a eu lieu en 1996. En
1997, il a été décidé de mettre en place le programme Action-
Emploi.

L’année 2003 a été caractérisée par la création de 13 nouveaux


établissements de formation professionnelle et l’extension de 2
autres. Et l’année en cours devrait s’inscrire dans cette même
tendance. Il est prévu la mise en place de 12 autres centres de
formation avec l’intégration de 14 établissements relevant du

8
RAPPORT DE STAGE
ministère du Tourisme. Ce qui permettra de générer 6.000 places
pédagogiques supplémentaires.

En 2003, l’effectif global des stagiaires a atteint 92.000


stagiaires et devrait en principe monter à 104.000 en 2004-2005.
Un objectif qui s’inscrit dans le cadre d’un programme
gouvernemental en matière de formation professionnelle et qui
vise la qualification de 400.000 jeunes à l’horizon 2007.

Aujourd’hui :
L’ofppt anticipe les besoins en ressources humaines et
s’implique davantage dans l’essor économique et social en
lançant un plan quinquennal de développement visant la
formation de 650.000 jeunes sur la période 2008-2009/2012-
2013.

L’offpt est aujourd’hui riche d’un réseau de 282 établissements à


travers tout le royaume, qui accueillent 193000 stagiaires en
formation.
L’OFPPT offre ainsi aux jeunes une large palette de formations
ouvertes sur tous les secteurs de l’économie, leur assurant une
meilleure employabilité et de plus grandes chances d’insertion
professionnelle.

9
RAPPORT DE STAGE

Groupe Crédit Agricole du Maroc

Pilier du développement rural et agricole

Créé en 1961, le Crédit Agricole du Maroc, banque historique


du monde agricole et rural, forte de son expérience et à travers
ses filiales, assure et couvre les besoins en financement et en
accompagnement de l’agriculture. Depuis 1998, le CAM a
enrichi sa gamme en offrant des services, des produits et crédits,
10
RAPPORT DE STAGE
devenant ainsi une banque universelle et l’un des principaux
acteurs du secteur bancaire marocain.

Leader dans le financement de l'agriculture, le Crédit Agricole


du Maroc est la banque par excellence du développement
agricole et rural.

La volonté du Groupe Crédit Agricole du Maroc est


d’accompagner la stratégie agricole nationale tracée dans le
cadre du Plan Maroc Vert, en assurant en plus du volet
financement, l’accompagnement, le conseil et l’expertise
technique des exploitants.

Afin d'insuffler une nouvelle dynamique d’investissement


agricole au niveau national, la nouvelle stratégie agricole
nationale dite - Le Plan Maroc Vert - a fait appel au Crédit
Agricole du Maroc pour une participation de financement à
hauteur de 20 milliards de dirhams.

Ce financement se fera à travers les différentes filières du


groupe Crédit Agricole du Maroc :

La banque de Distribution du Crédit Agricole du Maroc

La Fondation ARDI

Tamwil El Fellah (ex-SFDA : Société de Financement du Crédit


Agricole)

Financer les projets agricoles, accompagner leur réalisation,


11
RAPPORT DE STAGE
conseiller les agriculteurs et assurer l’expertise technique
constituent un volet majeur de l’activité du Crédit Agricole du
Maroc.

Aujourd’hui, fort de sa légitimité historique et de sa position de


banque leader auprès des agriculteurs

et de la filière agro-alimentaire, le Crédit Agricole du Maroc est


le partenaire privilégié.

S'agissant des orientations stratégiques du Crédit Agricole du


Maroc en matière agricole et agro –industrielle, les orientations
stratégiques du CAM concernent toutes les filières agri agro.

Accompagner l’essor de la filière Fruits et Légumes (Création


de vergers modernes, modernisation des verges existants,
cultures bio, valorisation de la production…).

Développer nos encours sur la filière Sucres et Corps Gras.

Accompagner l’essor de la filière Lait, Viandes rouges et


Aviculture (Projets d’amélioration des techniques d’élevage et
de transfert de technologie…).

Accompagner la mise à niveau de la filière Pêche.

Sécuriser nos engagements sur la filière Céréales et


Légumineuses (Valorisation des produits…).

Promouvoir L’immobilier, le Tourisme et autres services en


milieu rural.
12
RAPPORT DE STAGE
Les performances du CAM sur ce marché en pleine croissance
permettront une mise à niveau compétitive du secteur agricole et
agro-industriel et rendront ainsi ce secteur plus moderne.

Le groupe Crédit Agricole du Maroc est aujourd’hui une banque


d’envergure nationale soumise à la loi bancaire, œuvrant pour
une exploitation optimale de toutes les synergies pour l'essor du
monde agricole et rural, en parallèle aux efforts des pouvoirs
publics

Chaque agence possède sa propre organisation, conditionnée


par la forme et l’importance de la clientèle et la nature des
opérations traitées. Est gérée par un chef d’agence, assisté par
un agent commercial.

Le chef de l’agence:

Le chef d'agence est l'agent le plus indispensable au sein


d'une agence bancaire, C'est le seul membre habilité à prendre
les décisions, cependant, il est secondé par le chef de caisse .Il
exerce également de l’autorité sur son personnel tout en
maintenant un climat familial de confiance et de compréhension.
13
RAPPORT DE STAGE
Avec la clientèle de la banque, il entretient des relations
amicales, car son principe dans son travail est que le client est
Roi.

Le gestionnaire des opérations de guichet :

Le chef de la caisse assure une grande responsabilité .on peut


dire qu'il effectue le plus de travail. Il est chargé de viser et de
contrôler tout ce qui se passe dans la banque et qui a rapport
avec la caisse : Signature des papiers et approbation de certains
documents. Il doit bien connaître ses clients pour pouvoir leurs
accorder les facilités de caisse et approuver la conformité de leur
signature.

Le Caissier :

Le caissier est employé spécialisé qui reçoit et paie des


fonds. . Il fait face chaque jour la clientèle. La qualité d’accueil
et de contact dont il fait preuve peut inciter un grand nombre de
clients potentiels à confier leurs fonds à la banque et les clients
déjà existants, à améliorer leurs relations avec cette dernière.

Le chargé de clientele :

Il est charger d’organiser le travail avec les clients, les


entreprises, faire la prospection et gère la publicité des produits
14
RAPPORT DE STAGE
bancaires.

Fonctionnement des services

Service caisse:

Pour la conservation de ses avoirs, le client éprouve un


besoin de sécurité, il souhaite également bénéficier d’une
certaine commodité pour utiliser ses sources et régler ses
dépenses.

Pour répondre à ces attentes, la banque propose l’ouverture


d’un compte et met à la disposition de son client son
service caisse avec divers moyens de paiement :

1 - Le chèque

2 - Le virement

3 - Le prélèvement

4 - La mise à disposition

Ouverture de compte bancaire

L'ouverture d'un compte est un acte important, cette


ouverture constitue l'entrée en relation de la banque avec son
futur client. IL est donc impératif pour la banque de connaître
les documents à produire, ainsi que les formalités inhérentes à
l'ouverture de compte de manière à assurer la régularité et la
15
RAPPORT DE STAGE
sécurité des opérations ultérieures.

Dès qu'une demande d'ouverture du compte est formulée, la


banque doit veiller à rassembler tous les éléments permettant
une bonne connaissance du client. La banque doit
préalablement à l'ouverture d'un compte vérifier, en ce qui
concerne les personnes physiques, l'identité et le domicile du
postulant qui est tenu de présenter un document officiel
d'identité en cours de validité.

A- LES PRODUITS D’EPARGNE

1) Le compte sur carnet


Le compte sur carnet est un compte réservé uniquement aux
personnes physiques. Les membres d’une même famille peuvent
ouvrir des comptes sur carnet individuellement sachant qu’une
personne ne peut avoir qu’un seul compte sur carnet dans tous
les établissements bancaires au Maroc. C’est un compte sur
lequel sont servis des intérêts et pour lequel est délivré une carte
guichet nommée « CARTE SUPER CARNET VERT », celle-ci
permet le retrait de fonds déposés seulement en espèce par le
guichet tout en laissant une somme minimum de 100 Dh qui
16
RAPPORT DE STAGE
pourra être retirée à la clôture du compte sur carnet ; les sommes
déposées subissent une augmentation proportionnellement au
taux fixé (ce taux reste variable mensuellement ou
trimestriellement).

2) le Dépôt à Terme (DAT)


Le DAT est un compte productif d’intérêts. Il permet aux clients
(toute personne physique ou morale résidente au Maroc ou à
l’étranger) disposant de fonds qu’ils n’envisagent pas d’utiliser
dans l’immédiat; de les rentabiliser pendant une durée limitée.

Il est matérialisé par un contrat qui donne lieu aux obligations


suivantes :

- Le client s’engage à bloquer une somme (5000,00 DHS


minimum) pendant une durée déterminée (3, 6,12 mois).

- La banque accorde une rémunération des sommes bloquées à


un taux variable proportionnellement à la durée du DAT.

- A l’expiration du délai de blocage, la banque remet au client


les fonds déposés majorés des intérêts.

- Pour chaque DAT un compte spécial est ouvert et s’éteint à


l’échéance prévue pour celui ci. Le renouvellement n’est pas
tacite, il se fait par l’établissement d’un nouveau contrat.

B - LA MONETIQUE
Le recours aux instruments de paiement électroniques pour le
règlement des transactions continue à progresser parallèlement
17
RAPPORT DE STAGE
au développement de la bancarisation et à la mise en place par
les établissements de crédit de l’infrastructure nécessaire.

Les cartes commercialisées par la Banque Crédit Agricole


sont les suivantes :

- Carte Visa Électron : Carte « ELECTRON»

- Carte Visa Nationale: Carte « CLASSIC »

- Carte Visa Internationale: « CAM CORPORATE »

1) La Carte Visa Électron

● La Carte Visa Électron sans autorisation :

- Bénéficiaires : Les particuliers ayant un revenu inférieur à


2000 DHS, les MRE et les artisans.

- Prestations offertes:

▪ Retrait GAB: 3000 DHS/ jour au vu du solde;

▪ Consultation du solde à tout moment;

▪ Achat hebdomadaire: 8000 DHS par semaine au vu du solde;

2) la Carte Visa CLASSIC

- Bénéficiaires : Les particuliers locaux dont le revenu mensuel


est compris entre 10000 et 50 000 DHS, les MRE, Les

18
RAPPORT DE STAGE
entreprises individuelles dont le CAM est supérieur à 750.000
DHS.

- Prestations offertes:

▪Retrait GAB: 4000 DHS/ jour sur solde,

▪Achat: 10 000 DHS en l’absence de provision.

3) La Carte CAM CORPORATE

- Bénéficiaires : les entreprises exportatrices titulaires d’un


compte en devises, domiciliant le Chiffre d’affaires et dont le
CA à l’export est supérieur à 1M DH.

- Prestations offertes:

▪Retrait GAB: 20 000 DHS/ jour sur solde,

▪Paiement : un maximum de 60 000 DHS/jour

D- LA BANQUE À DISTANCE:

 CAM Mobile

▪ Réception des messages informant sur chaque opération


effectuée dans le compte et sur le nouveau solde.

▪ Réception d’informations bancaires.

 LA BANQUE EN LIGNE

▪ Consultation du compte et des dernières opérations.

19
RAPPORT DE STAGE

A-OUVERTURES des « comptes » :


L'un des principaux services de la banque est la création d'un
compte bancaire, qui est un moyen de dépôt, d'épargne et de
transaction de liquidité.

Ainsi la banque Crédit Agricole propose un ensemble des


comptes qui s’adaptent parfaitement avec les besoins des
marocains (personnes physiques locaux) les MRE et les
étrangers résidents.

Chaque compte dispose d’un code déterminé qui le distingue


par rapport aux autres comptes ce dernier est désigné par un
chiffre ou RIB (Relevé d'identité bancaire).

20
RAPPORT DE STAGE
Généralement on distingue deux grands types de comptes :
« COMPTES NON CONVERTIBLE » & « COMPTES
CONVERTIBLE »

Exemples de comptes offerts par le CAM:

-601: Comptes pour particuliers ou personnes physiques.

-661 : Comptes pour personnes morales et personnes exerçant


une activité commerciale (Professions libérales, SNC, SARL....)

-632 : Comptes MRE, nécessite pour son ouverture le passeport


et la carte de séjour en plus d'une photocopie de la CIN.

-651: Comptes réservés aux associations, ce qui nécessite la


présentation du statut, du tableau des membres, du PV de
l'assemblée générale, des copies des CIN des membres
fondateurs et du document présenté par la commune.

-905: Comptes sur carnet ou compte de souscription à terme


rémunéré.

-903 : Comptes épargne réservés aux MRE.

-641: Comptes réservés au personnel de la banque.

COMPTES EN DIRHAMS CONVERTIBLE

-631: Comptes pour les marocains non résident dont


l'alimentation se fait en devise mais le retrait est en devise ou en
dirhams.
21
RAPPORT DE STAGE
-841 : Comptes pour les étrangers dont l'alimentation aussi se
fait en devise mais le retrait est en devise ou en dirhams.

1/ Sélection du compte approprié : Cette opération commence


par la détermination de type du compte, ce dernier qui varie en
fonction du :

Choix de client (comptes sur carnet, compte chèques pour


particuliers …)

La profession
Nationalité
Lieu de résidence
2/ Identification du client : cette opération est effectuée à
l’aide d’une pièce d’identité (carte nationale, carte de séjour,
passeport…), ces donnée sont directement copiées et
enregistrées sur une sorte de base de donnée (SIOB : logiciel qui
assure la création des comptes, le traitement et la modification
de ses donnée « Nom et prénom, adresse, n° tel … »).

4/ Le choix des packs : la sélection du pack pour un compte


crée se fait grâce à l’option ‘offre packagée’ : « ( Ensemble de
produits proposés à un prix donné.) »

Exemple des packs disponible :

22
RAPPORT DE STAGE
►Pack al hissab al awal

►Pack fonctionnaire
►pack etudiant

►Pack lbled (MRE)

►Pack el fellah

7/ L’abonnement aux services : ‘CAM SMS et LA BANQUE


EN LIGNE: Ces deux service qui ont pour objet la
simplification des taches, de rapprocher les services aux clients,
d’être à jour, de recevoir des messages et des infos concernant
son compte.

☻CAM SMS : Envoie des relevés bancaires et l'ensemble des


opérations effectuées directement par SMS sur le mobile du
client.

☻BANQUE EN LIGNE : Envoie des relevés bancaires et


l'ensemble des opérations effectuées directement par e-mail sur
la boite du client.

B-LES OPERATIONS DE CAISSE:


En tant que réceptionnaire de dépôts de la clientèle, la banque
est tenue d’assurer un service de caisse pour permettre à tout
client qui le souhaite d’effectuer des versements ou des retraits ;
23
RAPPORT DE STAGE
dans la limite, bien entendu, de la provision disponible sur son
compte.

Le caissier est de tous les agents du guichet celui qui voit le plus
de clients, qui est le premier informé de la plupart des opérations
effectuées sur un compte. Il est aussi le plus connu des clients.

Ce statut particulier lui confère un rôle commercial important et


il doit s’associer aux opérations menées par les chargés de
produits pour orienter vers eux les clients susceptibles de
souscrire des produits d’épargne ou de crédit.

L’agent est tenu d’ouvrir une caisse avant d’enregistrer la 1ère


opération espèces de la journée.

1-LES OPERATIONS DE VERSEMENT:

 Le versement sur place

Est considéré comme versement sur place, un versement


effectué par le client lui même ou par une tierce personne à
l’agence du client.

 Le versement déplacé

Le client a la possibilité d’effectuer un versement chez une autre


agence du groupe autre que celle où est domicilié son compte.

24
RAPPORT DE STAGE

 Le versement compte sur carnet

Il faut procéder à la mise à jour du solde du compte avant


d’effectuer le versement.

2 . LES OPERATIONS DE RETRAIT:


 Le retrait sur place par un chèque en faveur du
client lui même

Avant d’effectuer cette opération, il y a lieu de vérifier la


régularité de l’endossement, la domiciliation du tireur, le
montant en chiffres et en lettres et la signature du client.

 Le retrait sur place par chèque en faveur d’une


tierce personne

Après avoir fait les vérifications nécessaires et avant de saisir


l’opération, l’agent doit reporter les informations suivantes au
dos du chèque :

- Le nom et prénom ;
- Le N° de la CIN date et lieu de délivrance ;
- Recueillir la signature du bénéficiaire.

 Le retrait déplacé par chèque en faveur du client


lui-même

25
RAPPORT DE STAGE
Le client est tenu de présenter obligatoirement sa carte
d’identité.

Trois cas sont possibles :

- Si le montant est  DHS 5.000,00, l’agent vérifie l’identité


du client et effectue l’opération par la transaction RTD.

- Si le montant est entre DHS 5.000,00 – 10.000,00, l’agent


procède au blocage de la somme requise par fax avec l’agence
domiciliataire du compte.

- Si le montant est  DHS 10.000, l’accord de la Direction de la


BPR de l’agence domiciliataire est obligatoire.

Une fois l’accord est donné, le client peut disposer des fonds
(après que le caissier ait passé l’opération avec le n° d’ordre
communiqué par l’agence domiciliataire).

 Le retrait à partir d’un compte sur carnet


Dans ce cas, le retrait ne se fait que par le client lui-même. Deux
cas sont possibles :

- Retrait à partir d’un compte sur carnet sur place

L’agent doit reporter sur le livret l’opération le nouveau solde


pour sa mise à jour.

- Retrait à partir d’un compte sur carnet hors place


26
RAPPORT DE STAGE
Les opérations de retrait déplacé sont reportées dans les
dernières pages du livret réservées spécialement à cet effet.

Après avoir vérifié l’identité du client, enregistré l’opération


dans les pages réservées au retrait déplacé et déduit le montant
de l’opération de l’ancien solde, l’agent établit un chèque de
guichet qu’il réglera à l’ordre du client.

3. LA MISE À DISPOSITION

C’est une technique qui permet à l’ensemble des clients et non


clients de la CAM de transférer les fonds d’une agence Crédit
Agricole à l’autre, à travers tout le royaume. Quand le client se
présente à l’agence, l’agent interroge la transaction, reporte le
numéro de la CIN du destinataire et remet à la partie versante un
code qui permettra au destinataire de disposer des fonds à
n’importe quelle agence CAM au Maroc.

4 .LES OPERATIONS DE CHANGE:


C’est une opération qui est proposée aussi bien à la clientèle de
la banque qu’à la clientèle de passage.

L’activité de change repose sur l’achat ou la vente à la banque


des billets de banque étrangers.

27
RAPPORT DE STAGE
Sont intéressés par l’achat de devises (qui est une vente pour la
banque) les voyageurs amenés à effectuer un déplacement à
l’étranger (dotation touristique, dotation voyage d’affaires,…).

Sont intéressés par la vente de devises (qui est un achat pour la


banque), ces mêmes voyageurs de retour au Maroc et qui
n’auraient pas dépensé l’intégralité de leurs billets, ainsi que les
touristes étrangers effectuant un séjour dans notre pays et
n’ayant pas converti leurs avoirs avant leur départ.

Les opérations de change représentent un service souvent lourd


(gestion de stock en devises, travaux périodiques de
réévaluation,…), il est donc légitime que la banque perçoive en
contrepartie; une rémunération qui est dans la pratique ; la
différence de cours appliqué entre les opérations d’achat et de
ventes de devises. Néanmoins, il y a lieu de rappeler que les
marocains résidents ne peuvent acheter des devises auprès des
banques marocaines que dans le cadre de la réglementation des
changes en vigueur.

5 . LES VIREMENTS:
Le virement consiste à transférer des avoirs d’un compte
appartenant à un donneur d’ordre sur un autre compte. Le
compte destinataire du crédit peut appartenir au donneur
d’ordre lui-même ou à une tierce personne, il peut être détenu

28
RAPPORT DE STAGE
dans la même agence que le compte débité, dans une autre
agence de la Banque ou dans un établissement de crédit
différent.

Du lieu de destination du virement dépendra la procédure


utilisée, le circuit emprunté et la commission appliquée.

Si le donneur d’ordre le souhaite, la banque peut exécuter


quelque soit la destination, des virements permanents selon une
périodicité choisie.

Ce type de virement présente des avantages indéniables tant


pour le client que pour la banque :

- Le client est libéré de tout souci de gestion, bénéficie d’un


service souple : modification possible à tout moment de la
périodicité, du montant, annulation totale,…

- La banque trouvera dans la vente d’un virement permanent une


opération génératrice de commissions.

Il est exécuté sur la base d’un ordre de virement rempli et signé


par le client.

N.B : avant l’exécution de tout virement, l’agent doit contrôler


la signature du donneur d’ordre et la provision de son compte.

On distingue différentes formes de virement :

29
RAPPORT DE STAGE
 LES VIREMENTS ENTRE AGENCES CREDIT
AGRICOLE
Dans ce cas, le donneur d’ordre et le bénéficiaire ont tous les
deux un compte ouvert dans une agence CAM (même s’il s’agit
de villes différentes).

Ce virement peut être permanent comme il peut être ordinaire.

Le client donneur d’ordre doit signer un ordre de virement dans


lequel il précise le compte à débiter et le compte à créditer ainsi
que le montant de l’opération.

 LES VIREMENTS EN FAVEUR DES BANQUES


CONFRERES DE LA MEME VILLE
Dans ce cas aussi, le client donneur d’ordre doit signer un ordre
de virement dans le quel il précise ses coordonnées bancaires et
celles du bénéficiaire ainsi que le montant en chiffres et en
lettres.

6- Service Remises des chèques :


A - Remise de chèques sur place :
pour les chèques tirés sur les confrères (autres banques de la
même ville), la pratique conduit à appliquer une date de
valeur postérieure à la date de remise de 2 jours pour les
chèques « sur place » (j+2) sur le carnet de « remise sur place »,
l'opérateur inscrit le code de l'agence, la date, le N° de compte,

30
RAPPORT DE STAGE
la date de valeur, le N° de chèque, nom du tireur, banque tirée, le
montant en chiffres et en lettres et la signature de l'opérateur.

B. La remise de chèques sur CAM :


C’est-à-dire les chèques tirés sur la même agence ou sur d'autres
agences du CAM, la date de valeur dans ce cas et j+1.

D. La remise de chèques hors place :


Il s'agit des chèques tirés sur les banques d'autres villes, la date
de valeur et de j+2 dans ce cas.

31
RAPPORT DE STAGE
Le rôle des banques dans le financement de l'économie

Les banques collectent dépôts, octroient des crédits et doivent


donc contribuer activement au financement de l'économie
sénégalaise. Le rôle des banques est aussi de stabiliser
l’économie en empêchant les crises du système financier. Si les
banques sénégalaises sont bien régulées cela peut contribuer à
la croissance et favoriser l'émergence. Tandis que, si ces
dernières sont mal gérées, cela peut générer des crises bancaires
qui vont paralyser l’économie dans son ensemble.

Dans ce qui suit nous allons faire analyse, en dehors de toute


formalisation mathématique, sur les justifications à l’existence
des banques et étudier le rôle indispensable de ces dernières
dans le financement de l’économie.

Les justifications de l’existence des banques

Traditionnellement, les banques procèdent au financement des


prêts octroyés aux emprunteurs avec les dépôts des épargnants.
Ainsi, l'activité principale de ces dernières est de servir
d'intermédiaires entre déposants et emprunteurs. Toutefois, les
autres institutions financières telles que les agents de change
sont également des intermédiaires entre les acheteurs et les
vendeurs des titres financiers. Mais c’est le fait de recevoir des
dépôts et d’octroyer des prêts qui distingue la banque des
autres institutions financières.
32
RAPPORT DE STAGE
Dès lors, dans environnement économique en profonde
mutation, déterminé par l’existence d’asymétries d’information
et des coûts de transaction, les banques deviennent
incontournables. L’existence des banques se justifie par les
coûts de transaction, les asymétries d’information et
l’assurance liquidité.

Les banques réduisent les coûts de transaction

Les coûts de transaction possèdent deux composantes


principales : les coûts de transaction ex-ante et les coûts de
transaction ex-post. Les coûts de transaction ex-ante sont les
coûts liés à la recherche d’information, les coûts de négociation
et les coûts de rédaction des contrats. Les coûts ex-post sont
constitués des coûts de bonne exécution des contrats, les coûts
de mise en œuvre, les coûts de respect des engagements, les
coûts de recours et enfin les coûts de renégociation. C’est la
somme des coûts de transaction ex-ante et ex-post qui fait les
coûts de transaction.

Les banques en tant qu’intermédiaires financiers permettent de


réduire les coûts de transaction en exploitant les économies
d’échelle et de gamme.

En outre la banque a aussi un avantage en termes de coût par


rapport aux marchés du fait de l’existence des asymétries
d’information. En effet, l’accès à l’information sur l’évolution
33
RAPPORT DE STAGE
du compte courant des emprunteurs permet aux banques de
suivre la situation financière d’un déposant et ainsi
d’évaluer sa capacité de remboursement. Une banque peut
alors surveiller de façon plus efficace ou distinguer les bons des
mauvais emprunteurs à travers le compte courant des
emprunteurs.

Toutefois si les coûts de transaction peuvent justifier l’existence


des banques, leur ampleur ne paraît pas satisfaisante pour en
être l’unique cause. Les problèmes d’agence dans le secteur
bancaire qui découlent des asymétries informationnelles entre
les agents sont plus renforcés contrairement aux autres firmes.
Le rôle occupé par les asymétries d’information constitue une
autre justification de l’existence des banques.

Les banques réduisent les asymétries d’informations

Les asymétries d’informations expliquent les conditions dans


lesquelles, sur un marché quelconque, des agents disposent
d’informations pertinentes que d’autres agents ignorent. Cette
faiblesse dans le fonctionnement du marché s’explique des
pratiques de sélection adverse et de risque moral. Dans le
cadre des relations entre emprunteurs et les prêteurs, ces
derniers sont placés en situation d’asymétrie d’informations par
rapport aux emprunteurs : lorsqu'un prêteur et un
emprunteur se rencontrent, le second en sait généralement

34
RAPPORT DE STAGE
plus que le premier sur ce qu’il va faire du financement qu’il
sollicite, sur la rentabilité du projet et sur les résultats
attendus.

La théorie financière fondée sur l’asymétrie d’information


montre aussi que le marché du crédit ne peut fonctionner
comme les autres marchés à cause de la présence d’asymétries
d’information et peut conduire au rationnement du crédit. Les
actions menées pour limiter ce comportement : l’effort de
contrôle (le monitoring), ne permettent pas de réduire ce
phénomène. Dès lors lorsque les coûts de contrôle excèdent les
bénéfices attendus, le prêteur peut préférer limiter son offre de
financement.

La banque prévient aussi des comportements opportunistes


de l’emprunteur pendant la réalisation du projet dans un
contexte d’aléa moral La littérature issue de ces travaux
considère en effet la banque comme une structure qui peut
résoudre les problèmes liés à l’asymétrie d’information.

Par ailleurs, il existe aussi une asymétrie d’information entre les


banques. En effet, à l’issue de la production d’information, la
banque dispose d’une information privée sur les emprunteurs, ce
qui lui permet d’avoir un avantage informationnel sur ses
concurrents.

35
RAPPORT DE STAGE
Dans l’approche de signalisation, l’investisseur qui a une
aversion au risque peut signaler la qualité de ses projets en
investissant une partie de ses capitaux dans la firme. Ce faisant,
ce dernier procède à une diversification sous-optimale de son
portefeuille. Toutefois, une telle diversification est plus
coûteuse pour un entrepreneur possédant un projet de
qualité qu’elle ne l’est pour un entrepreneur dont le projet
est très risqué. En effet, l’entrepreneur de bonne qualité va
être plus incité à investir dans son projet qu’un entrepreneur
de moindre qualité.

Préférence pour la liquidité

L’existence de la banque est aussi fondée sur la préférence des


agents pour la liquidité dans une situation caractérisée par
la présence d’asymétries d’information. Le rôle de la banque
est donc d’assurer la liquidité à ses clients dans un tel
environnement. Toute fois l’assurance liquidité comporte le
risque de retraits de dépôts importants, dans ce cas la banque
peut faire faillite car elle serait incapable de vendre tous ses
actifs pour assurer la liquidité de ses fonds.

Par conséquent le problème de la fragilité des banques est dû


à la transformation des échéances des passifs et des actifs.
Les dépôts sont exigibles alors que les prêts sont des
investissements à long termes. Lorsque les clients se

36
RAPPORT DE STAGE
présentent massivement à la banque pour retirer leurs dépôts,
cette dernière doit trouver des fonds soit en empruntant sur le
marché interbancaire, soit en vendant des actifs. Si les marchés
financiers arrêtent de fonctionner le marché interbancaire
devient inaccessible par conséquent les actifs sont vendus à
un prix inférieur à leur valeur intrinsèque pour faire face
aux besoins de liquidités à court terme.

Des problèmes d‘instabilité se posent aussi du côté des actifs des


banques. Celles-ci étant très dépendantes de la dette et détenant
des informations privées sur leurs emprunteurs, elles peuvent
être incitées à prendre des risques excessifs dans leurs
investissements.

Après une analyse des justifications de l’existence des banques,


il est nécessaire d’étudier le rôle crucial que jouent les banques
dans le financement de l’économie .

Les banques doivent jouer un rôle moteur dans le financement


de l' économie

L’activité d’intermédiation fait courir à la banque un risque


d’illiquidité qui se matérialise lors de « courses aux
guichets » Lorsque les ruées bancaires sont généralisées, les
besoins de liquidités entraînent une chute de prix des actifs et un
assèchement du marché monétaire. Dans ce contexte les
banques les moins liquides font faillite.
37
RAPPORT DE STAGE
En théorie, la régulation banques pourrait favoriser
l'efficacité de ces dernières et réduire la vulnérabilité des
économies aux crises bancaires. Etant donné les relations
financières qu’entretiennent les banques au sein du système
bancaire, la faillite d’une banque peut entraîner par effet de
dominos, celles d’autres banques, qui, faute d’avoir été
remboursées par la banque défaillante, seraient à leur tour
incapables de faire face à leurs engagements ce qui entraînerait
une contraction immédiate des crédits et une entrée en crise
économique du pays faute de financements. La faillite d’une
banque peut alors mettre en danger la stabilité du système
financier dans son ensemble. Dès lors, les conséquences d’une
crise bancaire peuvent être dévastatrices pour l’économie dans
son ensemble.

La théorie financière nous apprend que l’intermédiation


bancaire c’est-à-dire l’interposition de cette institution
financière entre prêteur et emprunteur exerce deux fonctions :
une fonction de transformation des échéances et une
fonction de prise de risque. Ainsi, le financement de
l’économie par l’intermédiaire des crédits aux entreprises ou de
la consommation grâce aux crédits aux ménages peut s’effectuer
soit au travers des marchés financiers par émission et achats de
titres, soit par les banques.

38
RAPPORT DE STAGE
Les banques détiennent les dépôts des ménages et des
entreprises et sont donc particulièrement bien placées pour
effectuer cette transformation. La banque collecte des dépôts
au-près de sa clientèle et/ ou émet des titres sur les marchés des
capitaux, elle assure le financement des projets par le biais de
l’octroi des crédits ou par l’achat des titres négociables. A cette
fonction d’intermédiation s’ajoute une fonction de
transformation : les dettes des banques sont court terme ou
remboursables à vue tandis qu’elles emploient des actifs à plus
long terme.

39
RAPPORT DE STAGE
Il est évident que cette période de stage d’un mois m’a permis
d’accroitre mes connaissances en matière de banque et d’acquérir de
nouvelles technique par l’étude des opérations présentées au sein de
l’agence jamaa el fna de crédit agricole du Maroc.

Ce stage m’a permis de rencontre des gens de déférents


disciplines, et de nouer des contacts avec des personnes de mon
domaine.

En fin j’exprime mes vifs remerciements a toutes les personnes avec


lesquelles j’ai pu communiquer, de m’avoir donnée l’occasion de
m’épanouir dans le monde professionnel.

40