Vous êtes sur la page 1sur 7

Principe generaux de montage

Afin qu’un montage soit correcte, il faut assurer


- Le guidage en rotation arbre par rapport au logement (ou inversement)
- Le positionnement axial de l’arbre par rapport au logement (ou inversement)
 Réalisation d’une liaison pivot
Cela se traduit par :
- Le choix des ajustements de l’arbre et du logement
- La mise en place de liaison axiale (arrêts axiaux) au niveau de bagues intérieures ou extérieures

I. Choix d’ajustements
Le choix des ajustements se fait uniquement pour l’arbre et le logement
En aucun cas, on ne mentionnera les ajustements relatifs à la bague intérieure et à la bague extérieure d’un
roulement
Les tolérances de diamètre intérieur (alésage) et de diamètre extérieur des roulements font l’objet d’une
normalisation européenne

I.1. Critère de choix

- Condition de rotation : voir règle 1


- Nature d’intensité de la charge : l’ajustement doit être autant plus serré que la charge est élevé et
s’accompagne de chocs
- Jeu interne : la réduction de jeu dû au serrage important peut justifier le choix d’un roulement ayant un jeu
plus grand que le jeu normal
- Condition de température
- Précision demandé
- Matière et conception des arbres et logement : logement à paroi minée, logement en alliage leger, un arbre
creux, ajustement plus serré
- Montage, démontage
o Si démontage fréquent  ajustement libre
o Si montage serré  roulements séparable

Règle n°1 :
Lorsqu’une bague de roulement tourne par rapport à la direction de la charge, celle-ci doit être monté serré
- Arbre tournant par rapport à la direction de la charge
 Bague intérieur serré sur arbre
- Logement tournant par rapport à la direction de la charge
 Bague extérieur serré dans logement
II. Ajustement recommandé

En aucun cas les ajustements relatifs à la bague extérieure et à la bague intérieure d’un roulement ne seront
mentionnés sur les dessins

Règle n°2 :
- Une bague tournante et monté serrer sera en général totalement immobilisée en translation axial
- Le positionnement axial relatif de l’arbre par rapport au logement sera obligatoirement assuré une seule fois
dans chaque sens
- Les jeux axiaux de l’arbre par rapport au logement seront déterminés en fonction du montage choisi, des
dilatations, de la précision du mécanisme, …
- Les charges axiales seront encaissées par le roulement le plus adapté à le faire
Remarque :
Les roulements sont utilisés le plus souvent par deux :
 Montage avec deux roulements de même type
 Montage mixte (2 roulement de types différents)
Ils peuvent être aussi utilisés par 2 avec 1 butée à billes simples ou double effet
Ils peuvent, dans certains cas, être montés seuls :
 Roulements rigides à 2 rangées de billes
 Roulements rigides à 2 rangées de billes à contact oblique

II.1. Procédés courants de fixation des bagues


a. Bagues intérieures
Epaulement fixe + épaulement rapporté :

Ecrou à encoches et rondelle frein

Rondelle +vis en bout d’arbre

Entretoise + serrage par l’intermédiaire d’autres pièces du montage

Deux épaulements rapportés :

- Circlips - Ecrou à encoches


- Entretoise arrêtée par d’autres pièces - Rondelle + vis
- Ecrou à encoches - Entretoise arrêtée par d’autres pièces
- etc

UTILISATION DES CIRCLIPS SI LE JEU EST RATTRAPEE


Roulement à alésage conique :

Portée conique : pour roulement à alésage conique. Sens préférentiel de poussée axial

Manchon : Ne nécessitant aucun usinage précis de l’arbre

Manchon de démontage : Réservé aux roulements à rouleaux sphériques. Sens préférentiel de poussée axiale

b. Bagues extérieures
1 épaulement fixe + 1 épaulement rapporté :

Ou entretoise arrêtée, par l’intermédiaire d’autres pièces, sur un épaulement rapporté

2 épaulements rapportés :

- Circlips (jeu rattrapé)


- Entretoise arrêtée, par l’intermédiaire d’autres pièces sur un épaulement rapporté
- Chapeau centrée ou centré vissé ou vissé
- Etc …
Montage en boitier :
Jeux de cales si réglage axial de l’arbre

Roulement avec rainure + circlips :


Jeu axial : positionnement axial de l’arbre par rapport au logement non précis

II.2. Types de montages


a. Montage en 6 points (montage classique
Pour :
- Roulements rigides
- Roulements à rotules
- Roulements à contact oblique (à 2 rangées de billes)

CE N’EST PAS DES CIRCLIPS MAIS ON A SYMBOLISER LE PLUS SIMPLEMENT LES ARRETS
Montage I : conseillé pour arbres courts < 250 mm avec réglage jeu axial
Montage II : conseillé pour arbres long >= 250 mm avec réglage du jeu axial
Montage III : arrêts axiaux sur le roulement le plus apte à le faire (montage mixte avec :
- Roulement rigide à 2 rangées de billes
- Roulement rigide à 2 rangées de billes à contact obliques)

b. Montage en 8 points
Pour montage mixte comprenant
- 1 seul roulement à rouleaux cylindriques
- Ou 1 seul roulement à aiguilles
Dans un cas général, un roulement à rouleaux cylindriques doit avoir ses deux bagues arrêtées axialement
(roulements séparable)

Utilisation possible de circlips pour immobiliser la bague montée glissante

c. Montage des roulements à contact oblique montée par paire en opposition


Pour roulement à 1 rangée de billes à contact oblique
Roulement à rouleaux coniques

2 possibilités :
- Montage en X ou montage direct (les axes de contact des roulements montés en opposition forment un
« X »)
- Montage en <> ou montage indirect (les axes de contact des roulements montés en opposition forment un
« O »)
Le réglage du jeu axial de fonctionnement se fait facilement par rapprochement des bagues montées glissantes :
- Montage avec arbre tournant : montage X
- Montage avec logement tournant : montage en <>
Remarque :
- Le montage en <> est toutefois recommandé pour des applications qui requièrent une rigidité et une
stabilité maximales avec un écartement minimal
- Dans le cas d’une charge en bout ou en porte à faux, pour un arbre tournant, le montage en <> est conseillé
- Un effort axial extérieur devra être encaissé par le roulement le plus proche de celui-ci, afin de limiter la
flexion de l’arbre