Vous êtes sur la page 1sur 4

Mettre en place un double diplôme international

A
c
A
t

Ce document décrit la procédure pour la mise en place d’un


ct
A i
e
Act ct -X
Doc
v Ac A ume
x
-X
Doc
ur
eur( e
nt(s)
x
ixx tivi cti x
ume
x
nt(s)
x -X
Doc
(ss) x
txx tés vit x ume
x
-
) ur x
x nt(s)
x
x
-
(s éxx és x
x
x x
x -
sxx

double diplôme international à l’Université Toulouse – Jean


) x
x
x x
x
xxxxxx x
x x
xxxxxx x
x xxxx x
x xxx
xxxx x x
x xxxx
x x
x xxx x x
x
x
x x x
x x x
x x x
x x
x x

Jaurès. Elle précise notamment les différentes activités à


x xxxxxx
x xxxx xxxx
x xxxx
x xx
x
x
x
x xxxxxx
x
x xxxx xxxx
x
x xxxx
x
x xx
x

mener, les acteurs y contribuant et les documents associés.


x
x
x xxxxxx
x xxxx xxxx
x xxxx
x xx

Historique du Document
Version du
Date de rédaction Raison de l’évolution Pages concernées
document
V1.0 23/05/2014 Création

Responsable du document Validation du document Diffusion du document

Nom Mélanie LE BIHAN Nom Alain MIAOULIS


Nom Mélanie LE BIHAN

Directeur Général
Fonction Responsable RI Fonction Fonction Responsable RI
des Services

Date 23/05/2014 Date Juin 2014 Destinataires Tous les personnels

page 1
Mettre en place d’un double diplôme international

I ‐ Objet de la procédure : 
La présente procédure décrit les étapes de la mise en place d’un double diplôme
international au sein de l’UT2J, pour les Licences et les Masters. Pour les cotutelles de
thèse, se rapprocher des Ecoles Doctorales.

Un double diplôme est un parcours de formation international, dont le cursus est organisé
par deux ou plusieurs universités.

A la fin du cursus, l’étudiant se voit délivrer les diplômes des universités dans lesquelles il
aura suivi des cours, généralement il s’agit d’un double diplôme.

Chacune de ces formations est coordonnée par un enseignant dans chaque université qui
aide l’étudiant à s’intégrer dans la formation.

Ces procédures précisent les différents acteurs contribuant aux démarches, les activités à
mener et les documents associés

II ‐ Champ d’application 

Cette procédure est applicable pour toutes les composantes de l’Université de Toulouse –
Jean Jaurès qui souhaitent mettre en place un accord de coopération avec une ou
plusieurs universités pour la délivrance d’un double diplôme de niveau Licence ou Master.

Pré-requis :
Un double diplôme est prioritairement mis en place pour les cursus de niveau Master. Les
diplômes doivent être habilités au niveau national de chacun des pays contractants.
Après avoir établi la convention de délivrance du double diplôme,
un accord Erasmus sera conclu entre les universités partenaires afin de faciliter la mobilité
des étudiants et des enseignants

page 2
Mettre en place d’un double diplôme international

III – Schéma descriptif

Acteur(s) Activités Document(s)


1
Enseignant UT2J
Préparer et négocier pour la
Enseignant université mise en place d’un cursus
partenaire intégré avec l’Université
partenaire
Service RI

Service RI Fiche d’accord de


Pré-valider l’accord de
la proposition du
coopération
double diplôme
Conseil de Département

3
Modèle d’accord
Enseignant Université(s) JOIMAN
Partenaire(s) et UT2J en Elaborer l’accord de
lien avec le service RI coopération
Modèle UT2J de
convention de
double diplôme
Conseil d’UFR 4

Commission FOI/ CFVU Valider l’accord de Accord de


coopération coopération validé
Université partenaire

5
Président UT2J
Signer l’accord de Accord de
coopération coopération signé
Co-contractant

6
Transmettre un original de
Service RI l’accord signé aux services Original de l’accord
RI des Universités signé
partenaires

page 3
Mettre en place d’un double diplôme international

IV – Description détaillée

Activités

1 Préparer et négocier pour la mise en place d’un cursus intégré


avec l’Université partenaire
Les enseignants préparent, définissent et négocient un cursus international intégré avec une
université partenaire (ce n'est pas à l'initiative d'un étudiant).
Le service des Relations Internationales est en appui.

2 Pré-valider l’accord de coopération


Le service des RI soumet le projet de double diplôme au vice-président des relations
internationales qui s’assure que le projet correspond aux priorités de l’Etablissement.
En parallèle, le service des RI établit un accord Erasmus (s’il n’y en a pas), permettant de
favoriser la mobilité des étudiants et des enseignants par l’octroi des bourses.
La composante décide ensuite de la pertinence d’une coopération en Conseil de département.

3 Elaborer l’accord de coopération


L’enseignant, porteur de projet rédige l’accord de coopération et le fait approuver, via son
homologue, par l’université partenaire.
Le service des RI apporte un appui pour la rédaction de l’accord de coopération.
Il s’assure dans tous les cas des aspects juridiques avant que le projet soit soumis au CFVU.
A ce stade, l’accord ne peut pas être signé.

4 Valider l’accord de coopération


L’accord de coopération est soumis pour approbation au Conseil d’UFR.
Le service RI transmet ensuite l’accord de coopération quinze jours avant les commissions pour
que chacun des membres puissent en prendre connaissance.
Le projet est approuvé lors de la commission Formation, Insertion, Orientation (COMFOI) avant
d’être validé définitivement lors de la Commission Formation et Vie Universitaire (CFVU).
L’accord de coopération doit également être validé par les services analogues de l’Université
partenaire.

page 4