Vous êtes sur la page 1sur 4
Été 2004 - N o 2 Bulletin du Regroupement franco-ontarien de développement économique et d’employabilité
Été 2004 - N o 2 Bulletin du Regroupement franco-ontarien de développement économique et d’employabilité
Été 2004 - N o 2 Bulletin du Regroupement franco-ontarien de développement économique et d’employabilité
Été 2004 - N o 2 Bulletin du Regroupement franco-ontarien de développement économique et d’employabilité

Été 2004 - N o 2

Bulletin du Regroupement franco-ontarien de développement économique et d’employabilité - RDÉE Ontario

Chers amis du RDÉE Ontario,

- RDÉE Ontario Chers amis du RDÉE Ontario, L’année 2003-2004 a été remplie de défis

L’année 2003-2004 a été remplie de défis extraordinaires, que les employés du RDÉE Ontario ont su relever grâce au profession-

nalisme et au savoir-faire qui font leur réputation non seulement

à travers la province mais partout au pays. À l’assemblée générale

annuelle, Nicole Sauvé et son équipe ont bien illustré la variété et la complexité de notre travail. Tous les employés et les ad- ministrateurs peuvent être fiers du Rapport annuel 2003-2004 dans lequel nous rendons compte de nos nombreuses réalisations. Le RDÉE Ontario

a continué d’établir et d’entretenir des relations efficaces de coopération et des occa-

sions de partenariats stratégiques avec tous les paliers gouvernementaux, ainsi qu’avec des partenaires des secteurs public et privé, afin de stimuler le développement écono- mique des collectivités franco-ontariennes et le renforcement des capacités locales.

Je tiens à remercier bien sincèrement les membres du Conseil d’administration du soutien qu’ils m’ont accordé tout au long de 2003-2004, une année fertile en événe- ments. Je les remercie surtout pour leur confiance en moi et j’assure une transparence continue dans mes délibérations et mes communications en tant que président en ce début de mon troisième mandat.

J’en profite également pour féliciter nos collègues élus à l’exécutif pour un autre man- dat : Diane Tittley (vice-présidente), Christiane Beaupré (secrétaire) et Claude Mayer (trésorier).

Ma confiance en le conseil, en la directrice générale et son équipe dynamique, et en les objectifs du RDÉE Ontario demeure inébranlable. C’est avec grand plaisir que je con- tinuerai de collaborer avec eux afin de servir les communautés franco-ontariennes.

Collin Bourgeois Président du Conseil d’administration

Direction générale

2255, boul. St-Laurent Sud, bureau 350 Ottawa (ON) K1G 4K3 Téléphone : (613) 733-6077 Télécopieur : (613) 733-5524

Région du Nord

531, avenue Notre Dame, 2 e étage Sudbury (ON) P3C 5L1 Téléphone : (705) 560-1121 Télécopieur : (705) 560-9699

Région de l’Est

1173, chemin Cyrville, pièce 314 Ottawa (ON) K1J 7S6 Téléphone : (613) 749-8546 Télécopieur : (613) 749-3100

Région du Centre-Sud-Ouest

2, rue Carlton, pièce 1305 Toronto (ON) M5B 1J3 Téléphone : (416) 596-0220 Télécopieur : (416) 596-7968

Conseil d’administration

Région du Nord Collin Bourgeois (Sudbury) (prés.) Denis Bérubé (Kapuskasing) Willie Léveillée (Markstay-Warren)

Région du Centre-Sud-Ouest Ernest Vaillancourt (Table de concertation des organismes du Comté de Simcoe) Christiane Beaupré (Brampton) (sec.) Jacques Kenny (Windsor)

Région de l’Est Diane Tittley (Hawkesbury) (vice-prés.) Richard Bissonnette (Cornwall) Charles Goubau (Lefaivre)

Les unités entrepreneuriales des collèges francophones de l’Ontario Nicole Laflamme (Sudbury) pour Les Entreprises «Boréal»

Conseil de la Coopération de l’Ontario Claude Mayer (trés.) François Juneau Pierre Boivin, dir. gén. du CCO

Union des cultivateurs franco-ontariens Pierre Bercier Pierre Glaude Nadia Carrier, dir. gén. de l’UCFO

Association française des municipalités de l’Ontario Denis Pommainville (La Nation) Daniel Fortier (Welland) Réjean Nadeau, dir. gén. de l’AFMO

RDÉE Canada Simon Proulx (Ottawa) Est Pierre Bélanger (Earlton) Nord Pascale Harster (Dundas) CSO

Cette initiative a été rendue possible grâce à l’appui financier du Gouvernement du Canada

grâce à l’appui financier du Gouvernement du Canada RDÉE Ontario - Membre du réseau national P
Directeurs régionaux Annie Dell (CSO) Paul Onadja (Est) Guy Robichaud (Nord) Économie du savoir Léo

Directeurs régionaux Annie Dell (CSO) Paul Onadja (Est) Guy Robichaud (Nord)

Économie du savoir Léo Audette Denis Brouillette

 

Tourisme

 

Développement rural

Paul D’Aoust

Directrice générale

Jean-Denis Barry

Mercedes Morin

Nicole Sauvé

Patricia Ricard

Joanne Patoine

Intégration des jeunes dans le développement économique Lynne Maher Marie-Eve LaRocque Rachel Quesnel

Assemblée générale annuelle du RDÉE Ontario à Sudbury

Le Regroupement franco-ontarien de développement économi- que et d’employabilité (RDÉE Ontario) a tenu son assemblée générale annuelle le 24 juin 2004 à Sudbury en compagnie de son personnel, de plusieurs partenaires, d’intervenants régionaux et gouvernementaux. Il a présenté quelques-unes des initiatives qu’il a appuyées durant la dernière année. Un vidéo a été réalisé pour l’occasion et a été grandement apprécié. L’organisme a aussi présenté ses états financiers et déposé son rapport annuel 2003- 2004. Il y a quelques changements au sein du conseil d’admi- nistration : Nicole Laflamme, des Entreprises Boréal, représente maintenant les unités entrepreneuriales des collèges francopho- nes de l’Ontario et Nadia Carrier s’est ajoutée pour représenter l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO).

Le 25 juin, le RDÉE Ontario a présenté une remise de prix pour le projet «Voir ma région». Des gagnants du concours sont ve- nus chercher leur prix: Sophie Beaudry (2e prix individuel pour la région du Nord), Éric Lafontaine (3e prix individuel pour la région du Nord), le Collège Notre-Dame de Sudbury (classe de Mme Lizette Lacourcière). Le concours «Voir ma région», qui en est à sa deuxième édition, est une initiative du Regroupe- ment des organismes du patrimoine franco ontarien (ROPFO) et de ses partenaires, l’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO) et le RDÉE Ontario. «Voir ma région» est un concours de création de sites web ouvert à tous les jeunes onta- riens fréquentant une école secondaire francophone. Les jeunes doivent valoriser leur région en mettant l’accent sur la richesse du patrimoine franco-ontarien.

L’assemblée annuelle du RDÉE Ontario avait lieu au même mo- ment où le Conseil canadien de la coopération (CCC) tenait son congrès annuel organisé par le Conseil de la coopération de l’Ontario qui célébrait son 40e anniversaire. L’événement a été une grande réussite pour le réseautage et le partage des connais- sances.

w w w . r d e e - o n t . c a

L’Ontario français est une source intarissable de projets. Des initiatives venant de partout en Ontario sont créa- trices d’emplois et aident aussi à l’épanouissement de nos collectivités francophones. L’assemblée générale an- nuelle du RDÉE Ontario a permis de parler de quelques- unes de ces initiatives appuyées par l’organisme durant la dernière année et d’échanger sur ses belles réussites.

Cette brève escapade à Sudbury pour certains, était une tâche pour d’autres. J’aimerais dire merci à Micheline J. Groulx et Diane Kyd qui ont préparé dans les moin- dres détails ce court moment de réseautage et de fêtes. Le RDÉE Ontario a sûrement quelque chose à célébrer après une année tumultueuse reliée à son financement, mais tellement grandiose par son travail. De bons com- mentaires sont venus de toute part face aux présentations des diverses initiatives. Pour ma part, j’ai grandement apprécié mes conversations avec Nadia Carrier, Willie Léveillée et François Juneau et le réseautage que l’on a pu faire grâce au partenariat avec le CCO et le CCC.

Plusieurs personnes racontent que le RDÉE Ontario est dans une situation précaire. En fait, le RDÉE, le réseau national dans son ensemble, ne s’est jamais aussi bien senti. Par ailleurs, il est en transition. Tout changement est toujours difficile chez les membres d’un réseau à rompre avec le passé. Le RDÉE Ontario ne vit point un changement cyclique, mais s’apprête à vivre une méta- morphose pour se rapprocher des nouvelles réalités qui ne sont peut-être plus celles auxquelles ses précurseurs pensaient il y a une décennie. Dans toute probabilité, notre réseau grandira grâce à cette passion qui le dé- marque.

À tous les incrédules, le RDÉE, notre réseau national, est là pour rester. On s’en reparle ultérieurement, di- sons… à l’AGA 2005 !

Roch Archambault Coordonnateur provincial des communications RDÉE Ontario

40 ans !

4 0 a n s ! 1 2 3 4 5 6 7 Conseil d’administration du
1
1
2
2
3
3
4
4
5
5
6
6
7
7

Conseil d’administration du CCO 2004-2005

• François Juneau, Président

• Marthe Hamelin, Vice-présidente

• Stéphane Plante, Trésorier

• Woilford Whissell, Secrétaire

• Richard Théorêt

• Raphaël Lapointe

• André Thibert

• Denyse Culligan

• Denis Bourdeau

• Claude Mayer, Président sortant

• Un poste ouvert à la jeunesse.

Le Conseil de la Coopération de l’Ontario a remis des prix dans le cadre de sa 40e assem- blée générale annuelle le vendredi 25 juin à Sudbury.

Prix de la distinction coopérative :

La Fromagerie coopérative St-Albert Inc. et L’Alliance des Caisses populaires de l’Ontario limitée. Prix de l’honneur coopératif :

Ginette Lafrenière et Éthel Côté. Prix du mérite coopératif :

Laurent Bélanger et Richard Filion. Prix leadership coopératif jeunesse :

Monique Hébert et Geneviève Langlois.

Photos

1. Laurent Bélanger

présenté par Woilford Whissell.

2. Ginette Lafrenière

présenté par Stéphane Plante.

3. Monique Hébert

présenté par André Thibert.

4. Geneviève Langlois

présenté par Denis Bourdeau.

5. Fromagerie St-Albert

(Sylvain Génier) présenté par Pierre Boivin.

6. Richard Filion

présenté par Marthe Hamelin.

7. Ethel Côté

et sa fille Marissa Clémence présenté par François Juneau

Coopérative jeunesse - Changer la communauté en 10 ans! Afin de mettre en place un
Coopérative jeunesse - Changer la communauté en 10 ans!
Afin de mettre en place un projet rassembleur pour les étudiants francophones et la communauté environnan-
te, le Collège catholique Samuel-Genest à Vanier a suscité l’intérêt de trois organismes, le Conseil de la coopé-
ration, le RDÉE Ontario et le Centre communautaire Overbrook-Forbes. En arrimant les objectifs de chacun,
soit de développer des projets favorisant la prise en charge socio-économique des jeunes, des rencontres ont
eu lieu afin de tracer les grandes lignes d’un projet jeunesse. Puisque la nouvelle tendance d’élaboration de
projets communautaires penche vers la réalisation de projets par et pour les jeunes, les partenaires ont décidé
de donner la chance aux jeunes de s’exprimer et de connaître les sujets qui les préoccupent et qui leur tiennent
à coeur. Ainsi, un exercice de «Vision» a été entrepris auprès de tous les étudiants de la 9e à la 11e année.
Suite à cette consultation, les étudiants ont identifié des pistes de développement
pour améliorer la qualité de leur milieu de vie. Dès la rentrée scolaire, 50 leaders de
l’école seront formés par la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO)
afin de créer la première coopérative jeunesse de cette envergure. Celle-ci permet-
tra aux jeunes de s’impliquer directement au développement de leur communauté
et de leur école en créant eux-mêmes des projets rassembleurs de nature coopéra-
tive.

Projet de construction d’une usine d’extraction d’huile végétale

Le RDÉE Ontario a accordé un appui financier à la Coopéra- tive régionale de Nipissing-Sudbury Ltée afin de l’aider à dé- frayer les coûts de l’étape 1 de l’étude de faisabilité pour l’éta- blissement d’une usine d’extraction d’huile végétale du soya ou du canola.

Menée par les firmes de consultants Jayeff Parteners et Nocto- rum Holdings Inc., cette étude permettra de déterminer plu- sieurs paramètres, notamment :

• connaître les besoins en récoltes pour alimenter l’usine ainsi que le potentiel de la région;

• connaître la demande pour les produits secondaires de l’huile de canola / fève de soya et le prix de ces produits;

• déterminer les coûts de l’établissement d’un plan d’extrac- tion;

• identifier d’autres marchés pour l’huile végétale brute;

• évaluer les besoins en main-d’œuvre pour exécuter le plan

d’extraction;

• identifier les exigences des gouvernements;

• dresser l’historique du plan d’extraction et produire des pro-

jections financières et le flux de trésorerie.

Cette usine, qui serait construite dans la région métropolitaine de Sudbury, fournira un plan de production de biodiesel. Elle permettra de remplacer le carburant diesel par le biodiesel, produit renouvelable et avantageux pour l’environnement. De plus, l’usine fournira également de l’huile végétale à une com- pagnie d’Ottawa, Topia Energy. Cependant, l’objectif principal du projet reste de développer et d’assurer un marché local pour des produits agricoles.

On peut facilement voir en quoi ce projet aidera le secteur rural du RDÉE Ontario à atteindre ses objectifs, qui sont de favori- ser le développement des ressources humaines comme moyen de faciliter le développement socio-économique du milieu rural francophone et de freiner ainsi l’exode vers les milieux urbains, de valoriser les produits du terroir et de favoriser la valeur ajoutée de ces produits. Toutefois, soulignons que cette nouvelle usine ouvrira un nouveau marché pour les produits agricoles et diversifiera les activités économiques en milieu rural. De plus, la création de cette usine d’extraction d’huile végétale permettra de reprendre la culture de plusieurs terres agricoles abandonnées depuis plusieurs années. Nul besoin de mentionner que ce projet favorisera la création d’emplois pour le plan d’extraction même et pour les fermes agricoles et qu’il accroîtra la valeur des terres agricoles de la région.

Visitez www.rdee-ont.ca pour en savoir plus sur notre organisme et pour avoir des nouvelles sur le développement économique et l’employabilité en Ontario

Interrogé sur le nombre d’emplois que créera ce projet, l’agent de projet, Denis Brouillette, explique que le nombre d’emplois n’est pas encore déterminé. Tout dépendra de la grandeur de l’usine, construite en fonction des résultats de l’étude. Par con- tre, si les résultats de l’étude sont positifs et que l’organisme im- plante l’usine, on peut prévoir de 5 à 10 emplois. Les résultats de l’étude sont prévus pour la mi-août 2004.

Notre réseau national Le Réseau de développement économi- que et d’employabilité (RDÉE) optimise le potentiel

Notre réseau

national

Le Réseau de développement économi- que et d’employabilité (RDÉE) optimise le potentiel économique des communau- tés francophones et acadiennes. Il est présent dans toutes les régions du pays à l’extérieur du Québec. Ces organisations sont des partenaires du Comité national de développement économique et d’em- ployabilité (CNDÉE). Ce comité est composé d’une partie communautaire et d’une partie fédérale. La partie communautaire s’appelle RDÉE Canada.

La partie communautaire s’appelle RDÉE Canada. Le CNDÉE intervient auprès des décideurs du gouvernement

Le CNDÉE intervient auprès des décideurs du gouvernement du Canada. Quant aux organisations provinciales et territo- riales du réseau, elles assurent la concertation et le leadership local ayant trait au développement socio-économique de leur milieu. Le réseau a accès à des fonds gouvernementaux créés spécifiquement pour soutenir l’action du CNDÉE et de ces or- ganisations.

En Ontario, le RDÉE est le Regroupement franco-ontarien de développement économique et d’employabilité. Il favorise la création d’emplois par le développement économique des communautés francophones de l’Ontario. Organisme de con- certation sans but lucratif, il a été mis en place par des organismes provinciaux à mandat économique pour travailler à la réalisation de buts et d’objectifs com- muns dans quatre secteurs d’interven- tion: l’économie du savoir, le développe- ment rural, le tourisme et l’intégration des jeunes dans le développement écono- mique.

du savoir, le développe- ment rural, le tourisme et l’intégration des jeunes dans le développement écono-