Vous êtes sur la page 1sur 46

r t i c u laire

t i on pa
l lu
rô le de po
Cont
MICROVISION Instruments
CE 1750 - Petite Montagne Sud
8, rue du Forez - 91047 Evry - France
Tél : (33) (0) 1 69 11 15 50
Fax : (33) (0) 1 69 11 15 51
Courriel : info@microvision.fr
 8ème édition
S.A.S. au capital de 135 000 euros
 Filtrex 7.1
R.C.S. Corbeil - Essonnes : B 388 570 046
 septembre 2008
Sommaire

1. Vue d’ensemble de Filtrex 5


Démarrage de Filtrex 5
La feuille de travail de Filtrex 5
Les menus 6
La barre d’outils 7
Les onglets, les pages et les documents 8
La barre d’état 8
Déroulement d’une session de travail 9
Préparation de l’appareil 9
Début de l’étude 9
L’analyse du filtre 9
Exploitation des résultats 9
Protection des réglages 9
2. Préparation de l’appareil 11
Liste des sources 11
Acquisition de l’image 11
Réglage du microscope 12
Le processeur d’images 13
Étalonnage de l’appareil 14
Étalonnages prédéfinis 14
Définition d’un nouvel étalonnage 14
Réglages du traitement d’image 15
Les canaux d’acquisition 15
Ajout d’une méthode externe 16
Les réglages de l’acquisition 16
Réglage du seuillage 17
Les seuillages fixes, relatifs et automatiques 17
Le seuillage adaptatif 18
Le seuillage couleur 18
Réglage du filtrage 19
Filtrage standard 19
Définition d’une macro 20
Définition de critères de détection 21
Réglage d’une méthode externe 21
Définition de l’exploration 22
Réglage de l’autofocus 23
3. Début de l’étude 25
Nouvelle étude 25
Définition des classes de comptage 27
Les classements pré-définis 27
Définition d’un classement 27
Enregistrement de l’étude 28
Modèles et fichiers enregistrés 28
4. Analyse du filtre 31

Filtrex - Manuel d’utilisation page 3 / 46


Compter les particules 31
Reprendre des particules 31
Contrôle des résultats 32
5. Vue d’ensemble du filtre analysé 33
Recherche des particules 34
Propriétés des tracés 34
Exportation 35
6. Exploitation des résultats 37
Table des particules 37
Table des fibres 38
Table de statistiques 38
Propriétés des tables de comptage 39
Exportation 39
7. Le portfolio 41
Propriétés du portfolio 42
8. Mise en page et impression du rapport 43
9. Modes de fonctionnement sécurisés 45

Filtrex - Manuel d’utilisation page 4 / 46


1. Vue d’ensemble de Filtrex

Filtrex est un logiciel de mesure de longueur particulaire particulièrement adapté au contrôle de


pollution de fluides filtrés par membrane. Filtrex propose les fonctionnalités suivantes :
• Intégration de 3 types de contrôle de pollution particulaire :
Fluides systèmes hydrauliques
Lavage en volume de pièce
Lavage en surface de pièce
• Présentation du comptage selon un classement par la longueur des particules. Ce classement
peut être celui recommandé par une norme telle que ISO 16232 ou NFL 41-101, ou être défini
par l’utilisateur.
• Analyse exhaustive de la membrane éventuellement assistée par une exploration motorisée.
• Caractérisation de fibres selon des critères de longueur et de largeur.
• Traitement particulier des particules touchant le bord de l’image.
Un grand soin a été apporté à la simplicité et au confort d’utilisation, ainsi qu’à la production de do-
cuments directement utilisables : annotation des images, impression des images et des résultats,
archivage sous forme de fichiers exploitables par d’autres logiciels.

Démarrage de Filtrex
Un raccourci vers Filtrex est normalement accessible dans le groupe de programmes “Microvision
Instruments”, situé dans le menu “Programmes” du menu “Démarrer” de Windows.

La feuille de travail de Filtrex


La feuille de travail est la fenêtre affichée lors du démarrage de Filtrex. On y trouve les éléments
standards de l’environnement Windows : la barre de titre (1) qui inclut la case de menu système (à
gauche), et les cases d’agrandissement et de réduction de la fenêtre (à droite); la barre de menus
(2) donne accès à toutes les fonctions du logiciel. Lorsque la feuille n’occupe pas tout l’écran, elle
peut être déplacée (en cliquant dans la barre de titre), ou déformée (en cliquant dans son cadre).
La barre d’outils (3) contient quelques boutons pour accéder rapidement aux fonctions les plus utili-

Filtrex - Manuel d’utilisation page 5 / 46


sées du logiciel.
A gauche de la feuille, des onglets (4) permettent d’afficher soit l’image vidéo, soit différents docu-
ments représentatifs du travail en cours : une cartographie des champs mesurés, le tableau des me-
sures prises, une représentation graphique et des tableaux statistiques, le rapport imprimé.
L’image vidéo ou le document occupent la plus grande partie de la feuille (5). Ils sont entourés de
règles (6), graduées en unités réelles, et de barres de défilement (7), actives lorsque le document
ou l’image sont plus grands que la fenêtre.
Dans le bas de la feuille de travail, la barre d’état (8) contient des informations relatives au travail
en cours.

La feuille de travail de Filtrex

Les menus
Ils donnent accès à toutes les fonctions de Filtrex. En voici un bref aperçu :
• le menu “Fichier” est consacré aux études : début d’une étude, enregistrement et réouverture de
l’étude; impression des résultats. Il permet également d’archiver, de charger ou d’imprimer des
images.
• le menu “Edition” propose les fonctions classiques de “copier / coller”, qui permettent d’échan-
ger des images ou des documents entre plusieurs logiciels. On y trouve également l’annulation
d’une action, et l’accès au module d’annotation des images.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 6 / 46


• le menu “Image” est consacré à la gestion de la vidéo : choix des sources, acquisition et amélio-
ration des images.
• le menu “Mesure’’ regroupe les fonctions utilisées pendant une étude : étalonnage du système,
définition des caractéristiques de l’étude, réglages de l’analyse, prise des mesures.
• le menu “Résultats” permet de définir les options de présentation des documents. On y trouve
également des articles permettant de les afficher dans des fenêtres toujours visibles.
• le menu “Présentation” contient diverses options plus générales : personnalisation de l’environ-
nement et options de tracés des mesures.
• menu “?” : informations sur le logiciel Filtrex, et modes de fonctionnement sécurisés.

La barre d’outils
La barre d’outils offre un accès rapide à certaines fonctions et informations utilisées fréquemment :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19

La barre d’outils de Filtrex

1. Source actuellement sélectionnée dans la liste des sources disponibles


2. Acquisition permanente de l’image de la caméra, ou, pour un scanner, acquisition d’une image.
3. Réglage de l’acquisition d’une caméra, ou amélioration du contraste d’une image figée.
4. Contrôle des éléments motorisés du microscope.
5. Arrêt de l’acquisition permanente.
6. Activation / désactivation du suivi des positions, lorsque le système est équipé d’une platine de
déplacement indexée ou motorisée.
7. Passage de champ en champ :
Avec une platine motorisée, tous les boutons sont actifs. Les boutons de déplacement pilotent la
platine.
Avec une platine de déplacement indexée, les boutons sont inactifs : les changements de champ
se font en déplaçant la platine.
Avec un système manuel, les boutons de déplacement entre les champs sont actifs, et permet-
tent d’afficher les mesures déjà effectuées.
8. Efface la définition de l’exploration.
9. Outil de centrage pour définir l’exploration.
10. Analyse de l’échantillon (systèmes motorisés)
11. Analyse du champ affiché.
12. Outils interactifs : sélection d’une particule, tracé d’une particule, réunion de deux particules.
13. Ajoute l’image de la caméra au portfolio.
14. Options d’affichage de la vue d’ensemble
15. Propriétés du tableau de comptage des particules
16. Propriétés du tableau de comptage des fibres

Filtrex - Manuel d’utilisation page 7 / 46


17. Propriétés du portfolio.
18. Propriétés du rapport.
19 Affichage ou masquage des différents documents créés par Filtrex (de gauche à droite) : carac-
téristiques de l’étude, conditions expérimentales, vue d’ensemble, tableau de comptage, statisti-
ques et images caractéristiques.
Selon la page actuellement à l’écran, le document est affiché dans la page, dans une palette dis-
tincte ou dans le rapport imprimé.

Les onglets, les pages et les documents


Les onglets situés à gauche de la fenêtre permettent d’afficher cinq pages représentatives de l’étude
en cours :
• L’image vidéo temps réel est bien sûr la page la plus importante, qui permet d’observer l’échan-
tillon et d’y effectuer les mesures.
L’image vidéo, et les tracés éventuellement superposés peut être enregistrée, ou imprimée, par
les options correspondantes du menu “Fichier”. Une partie de l’image peut être encadrée, puis,
par l’option “Copier” du menu “Edition”, transférée vers un autre logiciel.
• La page “Exploration” présente la cartographie du filtre et des champs mesurés : les particules
mesurées sont représentées, éventuellement superposées à l’image présente sous la caméra au
moment de la mesure.
Une partie de la vue d’ensemble peut être encadrée, copiée, puis transférée vers un autre logi-
ciel.
• La page “Résultats” permet d’afficher la table de comptage et les statistiques. Ces documents
peuvent être affichés dans une fenêtre distincte, inclus dans le rapport, ou copiés vers un logiciel
extérieur.
• La page “Portfolio” présente les images et les tracés des particules caractéristiques du filtre ana-
lysé. Pour chaque image, il est possible d’indiquer longueur et largeur de la particule. Ce docu-
ment est inclus dans le rapport.
• La page “Rapport” est une reproduction fidèle du document susceptible d’être imprimé. Il suit en
permanence les évolutions du travail en cours.
La mise en page du rapport est personnalisable : taille et contenu de l’en-tête et du pied de page,
intitulé et ordre des documents imprimés.

La barre d’état
La barre d’état est située tout en bas de la feuille. Elle regroupe quelques informations concernant le
travail en cours :

1 2 3 4 5 6 7 8

La barre d’état de Filtrex

1. Date du système.
2. Heure du système.
3. Grandissement dans lequel est affiché l’image vidéo ou la vue d’ensemble.
4. Nom de l’étalonnage actuellement appliqué.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 8 / 46


5. Référence du produit analysé (ou nom du fichier “étude”, dans lequel sont enregistrées les mesu-
res)
6. Nom du fichier image éventuellement chargé.
7. Position du réticule, lorsque l’on clique dans une des règles graduées. Lorsque l’on utilise l’outil
d’encadrement, la taille de la zone sélectionnée est affichée ici.
8. Indicateur d’occupation de la mémoire du micro-ordinateur.

Déroulement d’une session de travail

Préparation de l’appareil
Lors de cette étape, on règle essentiellement :
• l’acquisition de l’image vidéo et son cadrage : en s’aidant des options du menu “Image”, on
cherche à obtenir l’image à l’écran, dans laquelle les particules sont suffisamment contrastées.
• l’étalonnage du système, opération qui consiste à établir l’équivalence entre une distance réelle
et sa longueur apparente à l’écran.
• l’acquisition des particules : on regroupe sous ce nom les traitements d’image qui conduiront
l’appareil à détecter les objets dans l’image vidéo. Les traitements programmés sont résumés
dans une palette, que l’on affiche par le menu “Mesure”.
La préparation de l’appareil est présentée au chapitre 2.

Début de l’étude
La préparation de l’étude consiste à indiquer au logiciel les caractéristiques du filtre à analyser : in-
formations générales, définition de l’exploration, nature du fluide, critères de comptage et choix des
classes de longueur.
Ces opérations sont décrites au chapitre 3.

L’analyse du filtre
L’analyse peut être entièrement automatique, si le système est équipé d’une platine motorisée, ou
semi-automatique, dans le cas contraire. Plusieurs options permettent de surveiller le bon déroule-
ment de l’analyse. Ces options sont décrites au chapitre 4.
La vue d’ensemble du filtre analysé est présentée au chapitre 5.
Le portfolio qui regroupe les images des particules caractéristiques est détaillé au chapitre 7.

Exploitation des résultats


Les tableaux de résultats, la mise en page et l’impression du rapport de Filtrex sont présentés aux
chapitres 6 et 8.

Protection des réglages


Les réglages effectués lors des deux premières étapes sont fondamentaux, et déterminent la validité
des résultats des mesures. Il est possible d’interdire la modification de ces réglages, en plaçant le
logiciel dans un mode de fonctionnement sécurisé.
Les modes sécurisés sont décrits au chapitre 8.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 9 / 46


2. Préparation de l’appareil

Liste des sources


Le sous menu “Sources” du menu “Image” recense les configurations matérielles installées. Chaque
configuration est formée d’une caméra, d’un dispositif optique (microscope, loupe ou objectif ma-
cro), dont certains éléments peuvent être motorisés : platine porte-objets ou axe de mise au point.
La ou les sources sont définies à l’aide du logiciel de configuration Nazca, qui est également utilisé
pour effectuer les réglages matériels et les différents étalonnages nécessaires.
Filtrex peut travailler avec toutes les sources proposées, mais seules celles équipées d’une platine
indexée ou motorisée permettent d’analyser des zones plus grandes que le champ de la caméra.
Choisir la configuration appropriée.
La liste des sources comporte également deux options qui permettent de travailler avec des fichiers
plutôt qu’avec des sources réelles :
• “Lire des fichiers images” permet d’analyser successivement plusieurs images enregistrées aux
formats tiff, bitmap ou jpeg. La navigation se fait ensuite soit par les articles “Scène suivante” et
“Scène précédente” du menu “Images”, soit par les articles “Champ suivant” et “Champ précé-
dent” du menu “Mesures”.
• “Lire une cartographie” permet d’analyser une prévisualisation ou une vue d’ensemble enregis-
trée au format Microvision Cartography. La page “Exploration” affiche alors en filigrane une vue
d’ensemble de l’échantillon. Une cartographie s’analyse exactement de la même façon qu’un
échantillon observé avec une source équipée d’une platine motorisée.

Acquisition de l’image
Les principales fonctions disponibles dans le menu “Image” et liées à l’acquisition de l’image sont
les suivantes :
• “Acquérir en permanence” permet d’afficher à l’écran l’image de l’échantillon, lorsque la camé-
ra le permet.
Ce bouton de la barre d’outils est équivalent à l’article ”Acquérir en permanence”.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 11 / 46


• “Régler l’acquisition…” déclenche l’affichage d’une boîte de dialogue, grâce à laquelle on ajuste
les paramètres de la caméra. Si ce dialogue est propre à chaque caméra, on y trouve certains
paramètres d’usage : durée d’exposition, balance des blancs, etc.
Lorsque l’image est acquise en permanence, ce bouton est équivalent à l’article “Régler la
caméra”. Si la touche <Maj> du clavier est enfoncée, le réglage standard est appliqué à
l’image. Enfin, si l’image est figée, ce bouton affiche un dialogue permettant d’ajuster le
contraste et la luminosité de l’image.
• “Figer l’image” stoppe l’acquisition permanente, ce qui peut améliorer le confort visuel.
Ce bouton de la barre d’outils est équivalent à l’article “Figer l’image”.

Selon la caméra installée, d’autres articles peuvent être proposés par le menu “Image”, pour répon-
dre à des utilisations spécifiques.

Réglage du microscope
Ce bouton de la barre d’outils, ou l’article “Régler le microscope” du menu “Image” ouvre la
boîte de dialogue ci-dessous, qui permet de piloter certaines fonctions du système optique :
roue de filtres, tourelle d’objectifs, diaphragme, etc.

Les éléments mentionnés en noir sont les éléments pilotables du microscope, et qui ont été définis
comme tels dans le logiciel de configuration Nazca.
La roue de filtres, la tourelle d’objectifs et le diaphragme se controlent en cliquant sur les flèches
situées à gauche et à droite de la position indiquée.
Les axes de déplacement et de mise au point se changent soit avec les flèches, soit en définissant
une valeur précise : cliquer dans la position, saisir la valeur avec le clavier, et valider en pressant la
touche <Enter> ou <Return>.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 12 / 46


Le processeur d’images
Lorsque la source active comporte une caméra numérique, il est possible d’appliquer certains trai-
tements aux images acquises et affichées en permanence. Ceux-ci se définissent avec l’article “Ré-
gler le processeur” du menu “Image”, qui ouvre la boîte de dialogue ci-dessous :

Le premier traitement proposé convertit l’image de la caméra en en noir et blanc.


La correction de fond est un traitement particulièrement intéressant lorsqu’on effectue une explora-
tion motorisée sur un microscope en éclairage fond clair : elle permet de s’affranchir des inégalités
d’éclairement. Pour la mettre en œuvre :
• au début de l’étude, déplacer la platine vers une zone vide de tout objet
• cliquer sur le bouton “Acquérir le fond”
• ramener la platine vers une zone à analyser : les objets à mesurer doivent être visibles, le fond
étant maintenant d’une teinte homogène sur toute l’image. Le bouton “Appliquer la correction”
peut être utilisé pour estimer la qualité de la correction.
L’acquisition de l’image de fond doit être effectuée à chaque démarrage de la source, donc en géné-
ral à chaque démarrage du logiciel.

image de fond, à acquérir en Une des images acquises en La même image, avec correc-
début d’étude permanence, sans correction : tion : le fond est homogène,
les objets sont visibles, mais le facilitant la détection des objets
fond n’est pas homogène

Les fonctions “miroirs” appliquent des symétries à l’image, ou une rotation de 180° lorsque les deux
sont activées. Elles peuvent être utilisées sans restriction avec les sources non motorisées. Lorsque
la source est équipée d’une platine motorisée ou indexée, le choix devrait être effectué une fois pour
toute dans le logiciel de configuration Nazca, avant d’effectuer le réglage d’alignement.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 13 / 46


Étalonnage de l’appareil
L’étalonnage consiste à établir la correspondance entre une longueur réelle et la longueur apparente
à l’écran. Un étalonnage correct est indispensable au bon fonctionnement de Filtrex.

Étalonnages prédéfinis
Le sous-menu “Etalonnage” du menu “Mesures” propose une liste d’échelles correspondant aux
différents grandissements proposés par le système optique : objectifs du microscope ou position de
zoom de la loupe.
Ces échelles ont été définies à l’aide du logiciel de configuration Nazca. Il suffit donc de sélectionner
le grandissement voulu pour que le système soit étalonné. Ceci peut être contrôlé en plaçant une
règle ou un micromètre sous la caméra, et en vérifiant que ses graduations sont en concordance
avec les règles de Filtrex.

Définition d’un nouvel étalonnage


Lorsque le système optique n’a pas de position fixe (zoom continu, par exemple), le sous-menu
“Etalonnage” propose l’article “Définir…”, qui donne accès à une feuille de réglage spéciale, pré-
sentée ci-dessous :

En haut à gauche de cette feuille est affichée la liste des échelles de distance déjà définies (1). Des
boutons et une zone de texte (2) permettent la création, la modification et la suppression des échel-
les. Chaque échelle est exprimée dans une unité de mesures (3), qui peut être modifiée : la conver-
sion est effectuée automatiquement.
Deux réticules verticaux et deux réticules horizontaux sont tracés à l’écran. Procéder de la façon

Filtrex - Manuel d’utilisation page 14 / 46


suivante :
• placer une règle ou un micromètre horizontalement sous la caméra,
• aligner deux réticules avec des graduations connues les plus éloignées possible,
• entrer la distance pointée dans le champ de texte “X” (4), exprimée dans l’unité courante.
Le rapport entre la distance saisie et le nombre de points séparant les deux réticules définit le fac-
teur de calibrage horizontal, exprimé en unité courante par pixel.
Ce facteur est en principe identique dans la direction verticale, mais il peut être vérifié de la façon
suivante :
• placer la règle ou le micromètre verticalement,
• aligner les deux réticules,
• entrer la distance pointée dans le champ de texte “Y” (4).
Ceci définit le facteur de calibrage dans la direction verticale, et le ratio “Y / X”, qui doit rester pro-
che de 1. Ce ratio dépend essentiellement de la précision avec laquelle la caméra respecte le stan-
dard vidéo. Il n’est donc pas indispensable de toujours étalonner le système dans les deux direc-
tions. Si une seule direction est étalonnée, le ratio “Y / X”, une fois établi, est utilisé pour étalonner
l’autre.

Réglages du traitement d’image


D’une façon générale, la détection des particules repose sur les trois étapes suivantes :
• le seuillage, qui extrait de l’image la phase à mesurer. Plusieurs techniques sont présentées ci-
dessous. C’est la seule étape indispensable.
• le filtrage, qui consiste à supprimer les petits objets indésirables et à remplir les objets incom-
plets.
• enfin, des critères dimensionnels ou morphologiques peuvent être appliqués pour retirer les ob-
jets indésirables.
Le réglage correct de ces différentes étapes est essentiel pour la fiabilité des résultats.

Les canaux d’acquisition


Filtrex permet de détecter différents types de particules dans une même analyse. La première chose
à faire est d’indiquer au logiciel le nombre et le nom de ces types. Ceci se fait avec l’article “Définir
les canaux d’acquisition” du menu “Mesure”. La boîte de dialogue ci-dessous apparaît :

Définition des canaux d’acquisition

Filtrex - Manuel d’utilisation page 15 / 46


Les boutons “Ajouter” et “Supprimer” situés au bas de la fenêtre permettent de définir différentes
catégories de particules. Cliquer ensuite dans leur intitulé (colonne de gauche), pour saisir leur nom
à l’aide du clavier.
Dans la colonne “Acquisition”, un menu local permet d’indiquer une méthode de détection des par-
ticules :
• la méthode “Standard” convient dans la plupart des cas. Elle prévoit plusieurs techniques de
seuillage et de filtrage, décrites dans les paragraphes suivants.
• les autres méthodes proposées sont dites “externes”, car elles sont définies dans des fichiers dis-
tincts, appelés “plugins”, et vendus séparément. Elles sont destinées à analyser des images spé-
cifiques, ou à identifier les particules par des traitement particuliers.

Ajout d’une méthode externe


Pour ajouter une méthode externe à la liste, activer l’article correspondant du menu local.
Si des plugins sont installés sur l’ordinateur, le dialogue qui apparaît présente la liste des méthodes
disponibles, regroupées par fichier. Pour afficher le contenu d’un fichier, cliquer sur la flèche située à
gauche de son nom.
A chaque méthode correspond une image type et une brève description : cliquer sur la ligne choi-
sie, et utiliser la zone de texte en bas du dialogue pour lui donner un nom explicite, qui apparaîtra
dans la liste.

Les réglages de l’acquisition


Les réglages sont accessibles par l’article “Afficher les réglages de l’acquisition” du menu “Mesure”.
Dans la fenêtre qui apparaît, à chaque canal d’acquisition qui vient d’être définit correspond un on-
glet. Chaque onglet résume les réglages courants :

Les réglages à effectuer sont décrits en détail dans les paragraphes suivants. Ils restent en principe

Filtrex - Manuel d’utilisation page 16 / 46


valables tant qu’on ne change pas de méthode d’observation, mais peuvent être modifiés en cours
d’analyse.

Réglage du seuillage
Premier réglage de toute détection, le “seuillage” consiste à indiquer au système les teintes qui ca-
ractérisent les objets à mesurer ou à dénombrer. Il existe plusieurs techniques :
• le seuillage automatique laisse à l’appareil le soin de calculer sur chaque champ les teintes à
détecter. Cette méthode fonctionne bien sur des images bien contrastées, dont les objets sont
assez gros.
• le seuillage fixe consiste à régler manuellement les valeurs de teintes caractérisant les objets.
Cette méthode permet une grande précision de la détection, mais exige un éclairage stable et
une préparation des échantillons uniforme.
• le seuillage relatif est un compromis entre les deux techniques précédentes : les valeurs de tein-
tes sont réglées sur un champ, mais elles sont appliquées sur tous les champs en tenant compte
des variations d’aspect du fond de l’image. Cette méthode est appropriée à la détection d’objets
rares ou petits sur de grand échantillons.
• le seuillage adaptatif permet de détecter les objets dans des champs où l’éclairage n’est pas
homogène. Contrairement aux méthodes précédentes, instantanées, la détection prend quelques
secondes.
• le seuillage couleur, comme son nom l’indique, permet de détecter les objets en fonction de
couleur, selon les trois composantes de teinte, saturation et intensité.
Le bouton “Réglages” permet de régler les paramètres, et de procéder à des essais de détection.

Les seuillages fixes, relatifs et automatiques


Ces trois seuillages se règlent avec la même boîte de dialogue :

Réglage des niveaux de seuil

La boîte de dialogue présente l’histogramme des teintes présentes dans l’image. Sous l’histo-
gramme, une échelle des intensités est tracée dans une barre de réglage. Les intensités qui seront
détectées sont recouvertes de couleur dans l’échelle.
Le résultat de l’opération de seuillage apparaît si l’on clique sur le bouton “Phase” (superposition
d’un masque coloré aux parties seuillées de l’image) ou sur le bouton “Contours” (les parties
seuillées sont entourées).
Au centre, un menu local permet d’indiquer la teinte générale des objets recherchés : teintes som-

Filtrex - Manuel d’utilisation page 17 / 46


bre, claires ou intermédiaires. Dans certains cas, l’option “Teintes sombres et claires” permet de
détecter simultanément deux types d’objets.
En seuillage automatique, aucun réglage supplémentaire n’est nécessaire. Dans les autres cas, un
ou deux seuils sont à régler :
• Pour seuiller les objets sombres, laisser le seuil bas à l’extrême gauche de l’échelle, et régler le
seuil haut (lorsque l’histogramme présente deux lobes, le bon seuil se situe en général au mini-
mum séparant les lobes).
• Pour seuiller les objets clairs, laisser le seuil haut à l’extrême droite de l’échelle, et régler le seuil
bas.
Si le seuillage appliqué est “fixe”, les mêmes valeurs de seuil seront appliquées à toutes les images
à analyser. Si le seuillage est “relatif”, les variations d’éclairement intervenant d’un champ à l’autre
seront prises en compte.

Le seuillage adaptatif
Cette méthode se règle avec la boîte de dialogue suivante :

Réglage du seuillage adaptatif

On y indique :
• la teinte générale des objets,
• un paramètre de taille qui correspond au diamètre des plus grands objets à détecter,
• la variation de teinte minimale à prendre en compte entre les objets et le fond de l’image.
Comme dans le cas précédent, le résultat de l’opération de seuillage apparaît si l’on clique sur le
bouton “Phase” (superposition d’un masque coloré aux parties seuillées de l’image) ou sur le bou-
ton “Contours” (les parties seuillées sont entourées).

Le seuillage couleur
Il se règle avec la boîte de dialogue ci après :

Filtrex - Manuel d’utilisation page 18 / 46


Réglage des niveaux de seuil pour une image couleur

Cette fenêtre présente trois histogrammes superposés et les seuils associés :


• un histogramme en couleur des teintes présentes dans l’image; deux seuils définissent quelles
teintes seront recherchées dans l’arc-en-ciel.
• un histogramme (gris) de la saturation des couleurs de l’image; deux seuils définissent si les
couleurs recherchées sont plutôt ternes (à gauche) ou vives (à droite)
• un histogramme (noir) de l’intensité lumineuse de l’image; deux seuils définissent si les couleurs
recherchées sont plutôt sombres (à gauche) ou claires (à droite)
Les points de l’image détectés sont ceux dont chacune des composantes (teinte, saturation et inten-
sité) se trouve à l’intérieur de la plage définie. Pour extraire une teinte initiale :
Presser sur l’un de ces boutons et encadrer la couleur à extraire dans l’image vidéo. Filtrex
calcule les composantes des points image de la zone désignée et, modulés par la tolérance
définie, les seuils bas et haut de détection.
Le résultat de l’opération de seuillage apparaît si l’on clique sur le bouton “Phase” (superposition
d’un masque aux parties seuillées de l’image) ou sur le bouton “Contours” (les parties seuillées sont
entourées).
Si la détection effectuée n’est pas satisfaisante, il y a plusieurs façons de l’ajuster :
• si les particules sont incomplètes, augmenter la tolérance; si trop d’objets ont été détectés, di-
minuer la tolérance.
• si les objets recherchés sont de couleur vive, cliquer dans la valeur située à droite de la seconde
échelle : ceci définit le seuil haut de la saturation à sa valeur maximale.
• si les objets recherchés sont clairs, cliquer dans la valeur située à droite de la troisième échelle :
ceci définit le seuil haut de l’intensité à sa valeur maximale. S’ils sont sombres, cliquer dans la
valeur située à gauche de la barre.

Réglage du filtrage
Le filtrage permet de corriger un seuillage imparfait, qui laisse visible des artéfacts ou qui ne dé-
tecte pas complètement des objets.

Filtrage standard
Avec la procédure “Standard”, les paramètres du filtrage sont le diamètre des trous à boucher d’une
part, le diamètre des artefacts à supprimer d’autre part. Chacune de ces deux actions peut être ap-
pliquée :

Filtrex - Manuel d’utilisation page 19 / 46


- soit en lissant les contours des particules : ceci permet de boucher des “baies” ou de supprimer
des “isthmes”.
- soit en préservant les contours des particules : seuls les trous complètement inclus dans les par-
ticules sont bouchés; seuls les artefacts isolés sont supprimés.
La boîte de réglage du filtrage se présente comme suit :

Réglage du filtrage

Définition d’une macro


Avec la procédure “Macro”, le filtrage est réalisé par une succession de transformations d’image
judicieusement agencées : elle se définit dans la fenêtre suivante :

Définition d’une macro

La boîte de dialogue qui apparaît propose, à gauche, la liste des transformations qu’il est possible
d’appliquer à l’image. En voici une rapide description :
• fermeture : bouchage des trous avec lissage des contours et connexion des objets proches.
• ouverture : suppression des petits artéfacts avec lissage des contours.
• fermeture géodésique : bouchage de trous en préservant les contours.
• ouverture géodésique : suppression des petits artéfacts en préservant les contours.
• remplissage : remplissage de tous les trous, quelle que soit leur taille, en préservant les con-
tours.
• objets du bord : suppression des objets entièrement contenus dans le champ.
• suppression 2 bords : suppression des objets coupant le bord haut ou gauche du champ.
• suppression 4 bords : suppression de tous les objets coupant l’un des bords du champ.
• taille maximum : suppression des objets de taille supérieure au paramètre indiqué, en préser-
vant les contours.
La liste de droite est la macro, formée de quelques une de ces transformations. Pour y inclure une

Filtrex - Manuel d’utilisation page 20 / 46


transformation, procéder de la façon suivante :
• cliquer dans la zone de gauche sur la transformation désirée puis cliquer le bouton “+” (ou dou-
ble-cliquer simplement dans la zone de gauche sur la transformation désirée) : la transformation
se place en fin de liste.
• cliquer sur les boutons marqués d’une flèche pour déplacer la transformation vers l’emplace-
ment voulu.
• si la transformation l’exige, indiquer la taille puis valider par la touche “Entrée”.
Les effets de la séquence sur l’image peuvent être visualisés en temps réel si le commutateur situé à
droite est en position “Phase” ou “Contours”.
Exemple : cette séquence peut s’appliquer à la détection de particules et fibres sur une membrane
- Fermeture de petite taille, pour relier les parties parfois disjointes d’une fibre
- Ouverture géodésique de petite taille, pour supprimer les artéfacts.
- Suppression de 2 bords pour ne compter qu’une fois les particules ou fibres à cheval sur deux
champs.

Définition de critères de détection


Filtrex permet de conclure la détection par l’application d’une série de critères portant sur la lon-
gueur, la largeur, la surface, le diamètre ou l’allongement des particules détectées.
Des menus locaux permettent de choisir le critère et la comparaison à effectuer. La valeur limite est
saisie dans la zone de texte correspondante.

Dialogue de définition de critères

Plusieurs critères peuvent être combinés. Le plus souvent, seuls les objets qui satisfont à tous les
critères sont conservés : cela est rappelé par le mot “Et” au début de chaque ligne.
Si l’on clique sur le bouton “Sélection élargie”, tout objet satisfaisant à l’un des critères est conser-
vé : chaque ligne débute par le mot “Ou”.

Réglage d’une méthode externe


Lorsqu’un canal est défini avec une méthode externe, la fenêtre des réglages de l’acquisition est
simplifiée, et n’affiche que les paramètres propres à la méthode (si elle n’est pas visible, utiliser
l’option “Afficher les réglages de l’acquisition” du menu “Mesure”).
Le dialogue de réglage est spécifique à chaque méthode. De nombreuses méthodes proposent un
dialogue ressemblant à l’exemple ci-dessous :

Filtrex - Manuel d’utilisation page 21 / 46


On y retrouve le bouton qui, placé en position “Phase” ou “Contours”, permet d’essayer les paramè-
tres choisis.

Définition de l’exploration
Il s’agit de définir les limites de l’échantillon à explorer en procédant comme suit :
• Déplacer les platines afin de visualiser un bord de l’échantillon.

• Cliquer le bouton ou l’article “Définir l’exploration” du menu “Mesure”


• Cliquer sur l’image trois points du contour : un cercle apparaît à l’écran. Il définit le centre de la
zone d’exploration. Pour en affiner le positionnement, choisir dans le menu “Résultats” , l’article
“Vue d’ensemble…” (équivalent clavier <F12>). La fenêtre ci dessous apparaît :

Définition de la zone d’analyse

Cette vue d’ensemble de l’exploration représente :


- le cercle de centrage et les trois points associés en jaune (par défaut)
- le contour du filtre par un cercle de couleur rouge (par défaut)

Filtrex - Manuel d’utilisation page 22 / 46


- la zone d’exploration par un cercle de couleur bleue (par défaut)
- la zone vidéo visible par un cadre de couleur noire
Pour affiner la définition de la zone d’analyse, procéder comme suit :
• Cliquer dans la vue d’ensemble en un point du cercle jaune : les platines se positionnent à l’en-
droit correspondant.
• Si ce cercle ne coïncide pas avec le contour utilisé pour le centrage du filtre, pointer dans l’image
un point du contour tout en maintenant la touche <Majuscule> enfoncée : le cercle jaune passe
maintenant par ce point.
Répéter ce processus tant que le centrage du filtre n’est pas satisfaisant.
REMARQUE : la partie inférieure de la palette regroupe des informations utiles au suivi de l’explora-
tion : surface explorée et surface totale de la zone d’analyse, nombre de champs mesurés et nom-
bre de champs de l’exploration.
Il est également possible d’indiquer à Filtrex le ‘premier champ’ de la zone d’analyse (typiquement
le champ en haut et à gauche du filtre) par l’article correspondant du menu “Mesure”.

Réglage de l’autofocus
Si les observations sont effectuées avec un microscope, et que celui-ci est équipé d’un axe de mise
au point motorisé (système motorisé trois axes), il est possible d’effectuer la focalisation automati-
quement pendant les analyses.
Cette opération nécessite un réglage, normalement éffectué dans le logiciel de configuration Nazca.
Ce réglage définit pour chaque objectif un pas d’analyse de l’ordre de grandeur de la profondeur de
champ de l’objectif utilisé. L’article “Définir l’autofocus…” proposé dans le menu “Mesure”. permet
de contrôler ce réglage.Il affiche la boîte de dialogue ci-dessous :

Aprés avoir vérifié la valeur du pas de l’analyse affichée dans la zone de texte “Profondeur de
champ”, cliquer le bouton “Essai”. Le système déplace l’axe de mise au point, et effectue une me-
sure à chaque étape. Une courbe est tracée (en rouge), et le système se place à la position corres-
pondant au maximum de cette courbe.
• si la courbe est large et aplatie, la position correcte risque d’être hors de la zone analysée : aug-
menter le pas de l’analyse.
• si la courbe est trop étroite, le système risque de rater la position correcte : diminuer le pas de
l’analyse.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 23 / 46


3. Début de l’étude

Nouvelle étude
Lors de cette étape, l’utilisateur documente l’étude qui commence (référence de l’échantillon, nom
de l’opérateur, type de contrôle,…). Ceci se fait à l’aide de l’article ”Nouvelle étude…” du menu “Fi-
chier”.
La feuille qui apparaît est composée de cinq onglets, qui regroupent les informations fondamentales
de l’étude :
• Onglet “Etude” :

Ce cadre permet de définir des information générales (référence de l’échantillon, type de con-
trôle,…) qui figureront sur le rapport de contrôle.
En bas de la fenêtre, la case “conserver les images mesurées” permet d’associer l’image des
champs aux mesures effectuées. Ces images sont notamment affichées dans la vue d’ensemble,
et sont intégrées au fichier de l’étude. L’option ”créer un fichier d’audit” associe au fichier de
l’étude un fichier texte de même nom. Ce fichier regroupe les tableaux de la page “Résultats” ou
les mesures individuelles (longueur, largeur et position) des particules.
• Onglet “Compléments” :

Filtrex - Manuel d’utilisation page 25 / 46


Ce cadre permet d’indiquer des informations spécifiques (identification du composant, méthode
de prélèvement de l’échantillon,…). Ces informations seront présentées dans le rapport.
• Onglet “Fluide” :

Ce cadre permet d’indiquer au logiciel le type de contrôle effectué (fluide hydraulique ou con-
trôle de lavage), et dans le second cas, la méthode à employer pour exprimer les résultats (en
surface ou en volume de pièce).
Selon la méthode choisie, on doit définir également les surfaces ou volumes à utiliser pour l’ex-
pression des comptages pondérés à partir des comptages bruts. Ainsi, pour un contrôle de fluide
hydraulique, le comptage final sera calculé par la formule suivante :
Comptage pondéré = Comptage brut x (Vol référence / Vol filtré) x (dia du filtre / dia de l’analyse)2
La méthode du “G number” est une variante du comptage en volume qui calcule le volume de la
pièce à partir de sa surface et du ratio volume/surface (G number) du système.
• Onglet “Exploration” :

Filtrex - Manuel d’utilisation page 26 / 46


Définition du diamètre de la zone d’analyse. Si des platines de déplacement motorisées sont ins-
tallées sur le poste, l’exploration de cette zone (le déplacement de l’échantillon) est automatique.
• Onglet “Comptage” :

Cet onglet permet d’indiquer si l’on souhaite effectuer un comptage particulier des fibres. Si oui,
on y indique deux critères qui caractérisent les fibres : une longueur minimale et un ratio lon-
gueur / largeur. Il est possible d’appliquer un classement spécifique aux fibres, choisir l’option
correspondante.
Le second cadre permet de choisir le traitement spécifique que l’on souhaite appliquer aux parti-
cules détectées sur le bord de l’image vidéo. Lorsque la “Reconstruction” est activée, les particu-
les sont agglomérées avec leurs voisines détectées dans les champs périphériques. Cette mé-
thode est recommandée pour le contrôle de fluides de lavage. Enfin la “modélisation avancée”
propose une mesure de longueur particulièrement adaptée aux fibres de forme complexe.
REMARQUE : il est possible de modifier certaines caractéristiques d’une étude sans perdre les me-
sures déjà prises : article “Caractéristiques d’une étude… “ du menu “Mesure”.
Une étude enregistrée, mais non achevée, peut être reprise par l’article ‘Ouvrir une étude…’ du me-
nu “Fichier”.

Définition des classes de comptage

Les classements pré-définis


Le sous-menu 'Classement' du menu ‘Mesure’ présente une liste de classes de comptage déjà
créées. Il suffit d’activer le classement souhaité parmi ceux proposés : il est alors coché.
Les premiers éléments de la liste sont des normes prédéfinies. La liste peut être étendue :
• soit en installant sur l’ordinateur des fichiers contenant la définition de nouvelles normes,
• soit en définissant soi-même des limites de classes, à l’aide du dialogue décrit ci-dessous.

Définition d’un classement


L’article ‘Définir...’ qui apparaît à la suite des classements pré-définis permet de modifier, d’ajouter
ou de supprimer un classement. Il donne accès à la feuille de définition des classements.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 27 / 46


1
2
3

4
5
6

feuille de saisie des classements

1. Liste des classements déjà définis. Cliquer sur le nom du classement à sélectionner.
2. Modification du nom du classement.
3. Boutons pour créer, supprimer et déplacer un classement
4. Liste des classes déjà définies.
5. Zones de texte pour saisir les limites inférieure (taille minimum) et supérieure (taille maximum)
de la classe.
6. Boutons pour créer, supprimer et déplacer une classe.
REMARQUE : Lors de l’analyse une particule appartient à une classe donnée si sa longueur est su-
périeure au sens strict à la taille minimum de la classe et inférieure au sens large à la taille maxi-
mum de la classe.

Enregistrement de l’étude
En fin d’analyse, il est conseillé de sauvegarder les résultats de l’étude : On utilise pour cela les arti-
cles ‘Enregistrer’ et parfois ‘Enregistrer sous…’ du menu ‘Fichier’.
Si aucun nom n’a été donné à l’étude, ces deux articles provoquent l’affichage de la boîte de dialo-
gue standard de Windows, dans laquelle on indique le répertoire d’archivage de l’étude et un nom
du fichier qui l’identifie (le suffixe “.ftx” y est automatiquement ajouté). Ce nom apparaît ensuite
dans la barre d’outil de Filtrex.
Par la suite, le rôle de ces deux articles diffère légèrement : l’article ‘Enregistrer’ effectue la mise à
jour de l’étude dans le même fichier, alors que l’article ‘Enregistrer sous…’ permet de créer un nou-
veau fichier, en laissant l’ancien inchangé.

Modèles et fichiers enregistrés


Il peut être utile de définir des modèles d’études, conservant notamment les réglages effectués. Pour
ce faire, on enregistre les informations préparées dans un fichier, grâce à l’article “Enregistrer
l’étude”.
Pour exploiter ce modèle :

Filtrex - Manuel d’utilisation page 28 / 46


• Ouvrir le fichier avec l’article “Ouvrir une étude…” (menu “Fichier”).
• Saisir les caractéristiques propres à la nouvelle étude avec l’article correspondant du menu “Me-
sure”.
• Définir un nouveau fichier avec l’article “Enregistrer l’étude sous…” du menu “Fichier”.
Remarque : les fichiers modèles peuvent être protégés de tout remplacement accidentel : avec l’ex-
plorateur de Windows, afficher les propriétés du fichier, et cocher la case “Lecture seule”.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 29 / 46


4. Analyse du filtre

Compter les particules


• Si des platines motorisées sont présentes :
Cliquer ce bouton : l’exploration automatique du filtre commence. (fonction également acces-
sible par l’article “Compter l’échantillon” du menu “Mesure” ou les touches <Maj><F5> du
clavier).
Le panneau ci dessous indique une mesure en cours :

Il est possible d’interrompre le processus (bouton “Annuler” ou touche <Esc>) en cas de mauvaise
mesure ou de mauvaise définition de la zone d’analyse.
• Dans tous les cas :
Cliquer ce bouton pour mesurer un champ (article “Mesurer le champ” du menu “Mesure” ou
touche <F5> du clavier)
Cliquer ce bouton pour préparer le champ suivant (article “Champ suivant” du menu “Me-
sure” ou touche <F3> du clavier)

Reprendre des particules


Cliquer ce bouton pour modifier manuellement des particules mal détectées. Cliquer dans
l’image la particule souhaitée : des poignées apparaissent aux extrémités des axes. Dans le
cas d’une membrane très polluée, ces poignées de sélection ne s’affichent pas immédiate-
ment.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 31 / 46


Pour déplacer une particule : bouton de la souris enfoncé, pointer un axe puis amener la particule à
la position voulue.
Pour déformer une particule : bouton de la souris enfoncé, pointer une poignée puis l’amener à la
position voulue.
Pour supprimer une particule : cliquer l’article ‘Supprimer’ du menu ‘Edition’ (ou touche <Suppr>
du clavier).
Cliquer ce bouton pour créer une particule. Dans l’image, pointer la première extrémité du
grand axe de la particule, enfoncer le bouton de la souris puis pointer l’autre extrémité : le
grand axe se dessine à l’image. Relâcher la souris, le petit axe se dessine selon les mouve-
ments de la souris. Enfin cliquer pour conclure la création de la particule.

Contrôle des résultats


La page “Exploration” propose une vue en réduction du filtre. Cette présentation permet une vérifi-
cation rapide du comptage grâce à un affichage personnalisable des particules détectées Cette
page est détaillée au chapitre 5.
La page “Résultats” regroupe dans un même document les tables de comptage et de statistiques.
Cette page est présentée au chapitre 6.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 32 / 46


5. Vue d’ensemble du filtre analysé

La page “Exploration” présente une vue en réduction du filtre.

Les particules détectées y sont représentées ainsi que les images présentes sous la caméra au mo-
ment de la mesure (si la case “Conserver les images mesurées” a été cochée lors de la définition de
l’étude).
Le champ encadré est le champ “actif”, dont les données sont également affichées dans la page
“Vidéo”. Pour changer de champ actif, utiliser les options “Champ précédent” et “Champ suivant”

Filtrex - Manuel d’utilisation page 33 / 46


du menu “Mesure”, ou les boutons correspondant de la barre d’outils, ou cliquer sur le champ désiré
tout en pressant simultanément les touches <Majusc> et <Ctrl> du clavier.

Recherche des particules


Cliquer ce bouton, ou l’article “Navigation…” du menu “Résultats”. La fenêtre ci dessous appa-
raît à l’écran :

Cette boîte de dialogue permet de choisir la taille des particules affichées dans la vue d’ensemble.
On peut également rechercher individuellement les particules, grâce aux flèches situées en bas de
la fenêtre : chaque clic déplace la platine motorisée pour amener une particule au centre de l’écran.
Cliquer ce bouton pour ajouter l’image et le tracé de la particule à l’onglet “Portfolio”.

Cliquer ce bouton pour trier par ordre décroissant de taille les particules et les fibres. Ajouter,
modifier ou supprimer une particule désactive ce tri.

Propriétés des tracés


L’article “Propriétés des tracés” du menu “Présentation” affiche le dialogue ci dessous :

Afin de faciliter l’identification des particules, Il est possible de définir une couleur différente par
classe de taille. Ce même choix est proposé pour les fibres si un classement séparé est retenu lors

Filtrex - Manuel d’utilisation page 34 / 46


de la définition de l’étude (se reporter au chapitre 3).

Exportation
• Transformation de la vue d’ensemble en une image unique : activer l’outil “Encadrer” du menu
“Édition”, puis encadrer la zone voulue. L’option “Copier” permet de transférer la partie encadrée
vers un autre logiciel.
• Enregistrement individuel des images mesurées : dans le menu “Fichier”, utiliser l’option “Expor-
ter”, puis le sous-menu “les images…”.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 35 / 46


6. Exploitation des résultats

La page “Résultats” regroupe dans un même document les tables de comptage et la table de statis-
tiques.

Table des particules


Cette table présente le comptage des particules. Cette table inclut éventellement les fibres se-
lon l’option retenue lors de la définition de l’étude.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 37 / 46


Il est possible d’afficher cette table dans une fenêtre indépendante: utiliser dans le menu “Résultats”
l’article “Afficher dans une fenêtre” puis le sous menu “Table des particules” ou la touche <F8> du
clavier.

Table des fibres


Cette table présente le comptage des fibres.

Il est possible d’afficher cette table dans une fenêtre indépendante: utiliser dans le menu “Résultats”
l’article “Afficher dans une fenêtre” puis le sous menu “Table des fibres”.

Table de statistiques
Cette table regroupe les valeurs statistiques suivantes (calculées sur les particules) : nombre,
moyenne, écart type, minimum, maximum et moyenne quadratique.
Il est possible d’afficher cette table dans une fenêtre indépendante: utiliser dans le menu “Résultats”
l’article “Afficher dans une fenêtre” puis le sous menu “Statistiques” ou la touche <F9> du clavier.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 38 / 46


Propriétés des tables de comptage
L’article “Propriétés de la table des particules” du menu “Résultats” affiche le dialogue ci dessous :

Ce dialogue permet de masquer certaines classes de taille et de définir le format d’affichage des
comptages pondérés.
L’article “Propriétés de la table des fibres” du menu “Résultats” propose des choix équivalents pour
le comptage des fibres.

Exportation
• vers un logiciel de présentation, par le presse-papiers : dans la feuille de travail, cliquer sur la
barre de titre du document voulu. Lorsque le cadre est coloré, sélectionner l’option “Copier” du
menu “Édition”. Activer le logiciel de destination, et coller à l’emplacement voulu.
• vers un tableur, par un fichier au format “texte” : dans le menu “Fichier”, utiliser le sous-menu
“Exporter”, puis l’article “les résultats…”. Cet export regroupe les deux tables.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 39 / 46


7. Le portfolio

La page “Portfolio” présente les images et les tracés des particules caractéristiques du filtre analysé.

Ce bouton de la barre d’outils (ou le bouton similaire de la palette de navigation) permet


d’ajouter l’image de la particule caractéristique.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 41 / 46


Propriétés du portfolio
Le dialogue ci dessous permet de paramétrer l’affichage de ces images:

• Cocher “Afficher toutes les particules” pour afficher les tracés de toutes les particules présentes
dans l‘image vidéo.
• Cocher “Afficher la particule caractéristique” pour voir uniquement le tracé de la particule que
désigne la palette de navigation.
• Décocher ces deux options pour masquer les tracés.
Longueur, largeur (de la particule caractéristique) et légende sont regroupées dans un cartouche
situé en bas à droite de chaque image. Il est possible d’ajouter un texte spécifique à chaque image
dans ce cartouche : après avoir sélectionné l’image dans le document, activer l’article “Modifier le
cartouche du portfolio du menu “Mesure”. Un double clique dans le cartouche active également
cette fonction.
Dans le cas d’un système equipé de platines motorisés, cliquer sur une image tout en pressant si-
multanément les touches <Majusc> et <Ctrl> du clavier pour revoir la particule caractéristique.
Enfin, il est possible de supprimer une image du portfolio : après avoir sélectionné cette image, la
supprimer depuis le menu “Edition”.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 42 / 46


8. Mise en page et impression du rapport

La page “Rapport” présente le rapport de mesures exactement tel qu’il va être imprimé :

La mise en page de ce document est entièrement personnalisable : taille et contenu de l’en-tête et


du pied de page, ordre et intitulé des documents imprimés. On utilise pour cela l’article “Propriétés
du rapport…”, proposé par le menu “Résultats”.
Trois types d’en-tête sont proposés :
• une en-tête standard, sans réglage, qui inclut automatiquement le nom du logiciel, suivi de la
référence de l’étude.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 43 / 46


• une en-tête personnalisée, dont on peut définir la hauteur, le titre et un logo, que l’on aura préa-
lablement placé dans le presse-papier.
• une en-tête vide, pour imprimer le rapport sur du papier pré-imprimé. On ne règle alors que la
hauteur de l’espace à laisser libre.
Le pied-de-page peut inclure la référence du logiciel et une numérotation de page, ou laisser vide
une hauteur donnée, pour utiliser du papier pré-imprimé.

Définition de l’en-tête et du pied de page

Le second onglet sert à définir le contenu du rapport. La liste présentée permet de choisir les docu-
ments à inclure au rapport, d’en fixer l’ordre et le titre :

Choix des documents imprimés

Ces boutons de la barre d’outils permettent d’inclure rapidement les documents correspondants
dans le rapport, sans ouvrir la boîte de dialogue :

Filtrex - Manuel d’utilisation page 44 / 46


9. Modes de fonctionnement sécurisés

Dans le cadre d’une utilisation de Filtrex en routine, il peut être intéressant de figer les réglages ef-
fectués, pour éviter toute modification accidentelle. Filtrex prévoit les trois modes de fonctionne-
ment suivants :
• le mode “Administration” est le mode de travail normal, dans lequel toutes les fonctions du logi-
ciel sont accessibles.
• le mode “Opérations” est un mode sécurisé, dans lequel toutes les opérations de routines sont
possibles. Par contre, les réglages ne sont plus accessibles : ils restent identiques à ceux effec-
tués en mode “Administration”.
• le mode “Supervision” est un mode sécurisé, dans lequel les réglages restent accessibles, mais
sont consignés dans un fichier journal. Les accès aux fichiers sont restreints, et également consi-
gnés dans le fichier journal. Ce mode est défini par un composant logiciel distinct, vendu sépa-
rément.

Les modes de fonctionnement, présentés dans le menu “?”

L’article “Paramètres de sécurité…” permet à l’administrateur de définir le mode de démarrage du


logiciel, de choisir les actions du mode “Opérations” et de protéger ce choix par un mot de passe.

Filtrex - Manuel d’utilisation page 45 / 46


Définition des paramètres de sécurité

Filtrex - Manuel d’utilisation page 46 / 46

Vous aimerez peut-être aussi