Vous êtes sur la page 1sur 14

En couverture

Emmanuel Macron, dans le restaurant La Rotonde,


dans le VIe à Paris, le 23 avril 2017. Le futur
chef de l’Etat fête sa victoire avec ses proches
au soir du premier tour de la présidentielle.

Les réseaux pour réussir en

MACRONIE
Intellectuels, businessmen, hauts fonctionnaires, élus, geeks et… people,
ils accompagnent le président depuis le début de son ascension. Ou rêvent
d’être les Macron de demain. Challenges s’invite dans les cercles du pouvoir.

I
l se dit qu’il a peu d’amis. En ce qui ces sphères, en fréquentant la République des
concerne les relations, l’ambitieux « pipoles ». Bref, tout était prêt lorsqu’il s’est SOMMAIRE
Emmanuel Macron les collectionne agi de partir pour de bon à la conquête du Les rapprochés P. 45
depuis qu’à 17 ans, il s’est instal- pouvoir et provoquer le destin. La voie est
lé à Paris pour intégrer le lycée maintenant ouverte pour les Macron de Les classiques P. 48
Henri-IV, Sciences-Po, l’ENA, l’ins- demain, ceux qui veulent grimper vite et fort. Le parti LREM P. 51
pection des Finances et une jolie Le macronisme est un boulevard dégagé tant
brochette de cercles de réflexion les élites sont en train d’être renouvelées. Les Les modernes P. 54
Alexis Reau/Sipa

comme En Temps Réel, Les Gracques ou la réseaux, eux, sont toujours là, et se sont mis La people République
revue Esprit. Habilement, le couple présiden- au goût du jour. Autant en faire la connais- de Brigitte Macron P. 56
tiel s’est aussi tissé des liens bien au-delà de sance avec Challenges. P.-H. M.

44  CHALLENGES N°551 - 1ER FÉVRIER 2018


Cap 22 en service commandé
LES RAPPROCHÉS
S
électionnées avec soin par le
président, elles dessinent les
services publics de demain.
Les 34 personnalités du co-
mité « Action publique 2022 » – dire
«Cap 22» –, chargées depuis octobre
d’auditer les dépenses publiques et
de phosphorer sur les réorganisa-
tions administratives, sont tenues
par une « charte de confdentialité ».
Rien n’a filtré de leurs travaux, à
l’exception notable d’une analyse
explosive sur la fusion entre France

Hamilton/Rea
Télévisions et Radio France.
Depuis, les administrations at-
tendent en tremblant le rapport que
prépare pour mars ce groupe d’élus, Le comité « Action publique 2022 », le 13 octobre 2017, à Matignon. Désignées
universitaires, patrons et hauts par l’exécutif, 34 personnalités se voient en grand secret pour réformer la France.
fonctionnaires. A leur tête, Véro- Parmi elles, Ross McInnes (Safran) derrière le Premier ministre Edouard Philippe.
nique Bédague-Hamilius, Ross
McInnes et Frédéric Mion passent du programme du président de la Cap 22 ne compte pas que des incon-
en revue chaque vendredi matin les République, à l’image des écono- ditionnels du chef de l’Etat. A l’au-
idées qui remontent des groupes de mistes Jean Pisani-Ferry et Philippe tomne, le président PS de la région
travail thématiques. La première, Aghion ou du directeur du think Centre-Val de Loire, François Bon-
ancienne de la mairie de Paris et tank Institut Montaigne Laurent neau, tirait la sonnette d’alarme sur
actuelle secrétaire générale du Bigorgne. Durant la primaire de la les coupes budgétaires exigées dans
géant de l’immobilier Nexity, a tra- droite, Jean-François Cirelli, prési- les collectivités. « Emmanuel Ma-
vaillé avec Emmanuel Macron dent de BlackRock France, offciait, cron va-t-il être libéral ou social-li-
lorsqu’elle était directrice de cabi- lui, au sein du staff de campagne béral? C’est là le problème », s’inter-
net de Manuel Valls à Matignon. Le d’Alain Juppé au côté d’un certain rogeait-il à voix haute. Le maire UDI
deuxième, patron franco-australien Edouard Philippe. Paul Duan, créa- de Sceaux, Philippe Laurent, a été en
de Safran, a été repéré pour son teur de l’application d’aide à la re- première ligne dans le combat des
franc-parler et son libéralisme dé- cherche d’emploi Bob, avait rencon- élus locaux contre la suppression de
complexé. Quant au troisième, di- tré Emmanuel Macron lors de son la taxe d’habitation. Tandis que la
recteur de Sciences-Po et ami de fameux voyage à Las Vegas début sénatrice LR Christine Lavarde s’in-
longue date du Premier ministre 2016. Ludovic Le Moan, fondateur quiète déjà que « le gouvernement
Edouard Philippe, il revendique un de la start-up spécialisée dans les se serve du comité pour endosser
« regard utilement décalé ». objets connectés Sigfox, avait ouver- des mesures impopulaires ». Les
Parmi les autres personnalités, on tement soutenu le candidat d’En débats des prochaines semaines
retrouve plusieurs têtes pensantes marche! pendant la campagne. seront animés. Laurent Fargues

En Temps Réel, le cercle social-libéral

C
’est devant ce cénacle de la Matignon. Ce think tank, héritier de tali. Autre personnalité très impli-
gauche sociale-libérale la Fondation Saint-Simon, est désor- quée : Laurent Saint-Martin, qui était
que le jeune ministre Em- mais présidé par Jean-Jacques Bar- le secrétaire général d’En Temps
manuel Macron avait dé- béris, ancien du cabinet de Pierre Réel, avant d’être élu à l’Assemblée
clenché un tollé en jugeant que le Moscovici à Bercy, que Macron nationale sous la bannière de La
statut des fonctionnaires n’était plus avait ensuite fait venir au pôle éco- République en marche. D. B.
adéquat. De 2009 à 2016, le chef de nomique de l’Elysée. Aujourd’hui en
l’Etat a été membre du conseil d’ad- poste chez Amundi, il a remplacé
ministration d’En Temps Réel, fon- Stéphane Boujnah, patron d’Eu- MÉMO
dé par le rocardien Gilles de Marge- ronext, qui, comme Karim Tadjed- Fondé en 2000, le think tank organise
rie, qui a été récemment nommé dine (directeur associé de McKinsey des rencontres-débats tous les mois
Commissaire général à la stratégie à Paris), autre membre actif, a et demi. L’adhésion est gratuite.
et à la prospective, sous la tutelle de connu Macron à la Commission At- Infos sur entempsreel.com u

1ER FÉVRIER 2018 - CHALLENGES N°551  45


En couverture

L’inspection générale des Finances


aux commandes
U
ne revanche. Après deux
présidents issus de la
Cour des comptes (Jac­
ques Chirac et François
Hollande), l’inspection générale des
Finances (IGF) place enfn l’un des
siens à la tête du pays. Une première
depuis Valéry Giscard d’Estaing.
L’IGF a joué un rôle important dans
le parcours d’Emmanuel Macron. Il
y a connu l’un de ses premiers « par­

Patrick Kovarik/AFP
rains » politiques, Jean­Pierre Jou­
yet, qui a dirigé l’inspection de 2005
à 2007 ; l’ex­ministre et secrétaire

SP
général de l’Elysée a d’ailleurs été
plutôt bien traité par son poulain Thomas Cazenave, qui a été son di­ Thomas nets Hollande, désormais conseiller
puisqu’il a obtenu le prestigieux recteur adjoint de cabinet à Bercy. Cazenave, fscal de l’Elysée; et Justine Coutard,
poste d’ambassadeur à Londres. Lui et Macron faisaient notamment Délégué à la tête de la direction des fnances
interministériel à
A l’époque de l’IGF, Macron avait partie des petites mains que l’IGF de Groupe ADP (ex­Aéroports de
la transformation
pour voisin de bureau son copain de avait prêtées à la Commission Attali publique, et Jean Paris) avant d’être nommée direc­
l’ENA Jean­Baptiste Nicolas, l’ac­ sur la croissance. Très actif durant la Bassères, chef trice adjointe du cabinet du ministre
tuel DRH de la ville de Paris. Et leur campagne, il a été nommé Délégué de l’inspection des Comptes publics, Gérald Darma­
chef direct était Pierre Heilbronn, interministériel à la transformation générale des nin. Elle fait équipe avec Florian Co­
devenu ensuite directeur adjoint de publique. Après le départ de Jouyet Finances et DG las, un inspecteur encore plus jeune
de Pôle emploi.
cabinet de Michel Sapin à Bercy de l’IGF, Macron s’était ensuite rap­ qui n’est sorti de l’IGF qu’en 2016
L’IGF fait partie
puis numéro 2 de la Banque euro­ proché du nouveau chef de l’Inspec­ des grands mais a déjà eu le temps de faire une
péenne pour la reconstruction et le tion, Jean Bassères, qui était présent corps les plus pige de quelques mois dans le grou­
développement (BERD) ; il est lui à son premier meeting à la Mutualité représentés dans pe Wendel. Camarade de promo de
aussi resté proche du président. en juillet 2016 et a été, depuis, confr­ les cabinets Justine Coutard à l’ENA, Julie Bona­
Autre camarade de promo présente mé dans ses fonctions à la tête de ministériels. my a fait le chemin inverse : membre
à leurs côtés : Amélie Verdier, an­ Pôle emploi. du cabinet Macron à Bercy, elle est
cienne des cabinets Hollande, qui Sans surprise, l’IGF fait partie des aujourd’hui directrice de la stratégie
est désormais directrice du budget, grands corps les plus représentés de Saint­Gobain. David Bensoussan
au sein du ministère de l’Economie. dans les cabinets ministériels avec
C’est également à l’IGF que le pré­ une petite dizaine de membres selon MÉMO
sident de la République a fait Acteurs publics. Parmi les fgures L’inspection générale des Finances
connaissance avec l’Italienne Clau­ montantes, deux trentenaires : Lau­ a été créée en 1830. Pour l’intégrer, 
dia Ferrazzi, qui est aujourd’hui sa rent Martel, un pilier de la campagne mieux vaut faire l’ENA en sortant
conseillère culture à l’Elysée, et avec de Macron, déjà membre des cabi­ dans les premiers.

Les Senghor éclipsent la promo Voltaire de l’ENA

A
près les Voltaire de Fran­ dont son ami Aurélien Lechevallier, pour monter son agence. La major
çois Hollande voici venir conseiller diplomatique. Trois de la promo, Marguerite Bérard­
le temps des Senghor autres ont rejoint Julien Aubert Andrieu, a été un temps pressentie
d’Emmanuel Macron. La (LR), élu en 2012, à l’Assemblée na­ pour prendre la tête de la Caisse
promotion 2004 de l’ENA truste des tionale : Romain Grau (LREM), Bo­ des dépôts. Mais elle a fnalement
postes de prestige dans le public ris Vallaud (PS) et Olivier Becht rejoint BNP Paribas, venant gros­
comme dans le privé. Ils ne sont tou­ (divers droite). sir les rangs du secteur bancaire,
tefois qu’une petite poignée dans Le chef de l’Etat voulait investir qui accueille déjà Sébastien Proto
l’entourage immédiat du président Gaspard Gantzer en Bretagne mais (Rothschild & Co), Nicolas Namias
de la République, qui a récupéré l’ex­conseiller en communication (Natixis) ou Guilhem Tosi (Société
trois de ses camarades à l’Elysée de Hollande a fnalement renoncé générale). D. B.

46  CHALLENGES N°551 - 1ER FÉVRIER 2018


Sommet des réformistes européens, à Lyon, le 24 septembre 2016. A sept mois de la présidentielle, Emmanuel Macron, qui vient de quitter Bercy,
tient la vedette aux côtés de Bernard Spitz (FFA), Pascal Lamy (ex-OMC), Gérard Collomb (maire de Lyon) et Emma Reynolds (député du Labour).

Le triomphe des Gracques


E
n septembre dernier, Les ouvrière est Bernard Spitz (Fédéra­ des réformistes européens à Lyon.
Gracques fêtaient leurs tion française de l’assurance), sont La colère de Manuel Valls et l’osten­
dix ans à Paris chez René liées au destin d’Emmanuel Macron. sible boycott de Pierre Moscovici
Silvestre, fondateur du Dès 2008, le jeune énarque repéré assurent un retentissement média­
groupe L’Etudiant. Ismaël Emelien, par Stéphane Boujnah – actuel pa­ tique conséquent à cet événement
discret conseiller du président de la tron d’Euronext – est bombardé considéré comme clé dans la
République, apportait l’onction ély­ rapporteur de l’université d’été des conquête du pouvoir. P.-H. M.
Aurelien Morissard/IP3/Maxppp

séenne à la manifestation à laquelle Gracques. En 2015, c’est devant eux,


participaient le ministre de l’Inté­ au palais d’Iéna à Paris, que le
rieur, Gérard Collomb, et le futur ministre de l’Economie prononce
MÉMO
Fondé en 2007, ce réseau
patron de la Caisse des dépôts, Eric un discours régalien mettant en rage rassemble des fgures de la gauche
Lombard. Les grandes heures de ce le Premier ministre et le président. réformiste comme Bernard Spitz,
« groupe de pression et de réfle­ En 2016, juste après sa démission, Jean-Pierre Jouyet ou Denis Olivennes.
xion » rocardien, dont la cheville ils le mettent en vedette au Sommet Infos et manifeste sur lesgracques.fr.

ET AUSSI...
L’Institut Montaigne est dirigé par Laurent Bigorgne, qui a piloté le volet éducation du programme du président et qui a hébergé
à son domicile privé l’association En marche ! début 2016. Le laboratoire d’idées Terra Nova, historiquement proche du PS,
compte nombre de compagnons de route du macronisme. Son président, Lionel Zinsou, ex-Premier ministre du Bénin, a connu
le chef de l’Etat chez Les Gracques. Son directeur général, Thierry Pech, a apporté en toute discrétion son expertise au staff de
campagne. Le directeur des études, Marc-Olivier Padis, qui a dirigé la rédaction de la revue Esprit, est un des témoins de la
relation nouée entre le futur chef d’Etat et le philosophe Paul Ricœur. La Fondation Jean-Jaurès est dirigée par le strauss-
kahnien Gilles Finchelstein, qui avait recruté à la fin des années 2000 Ismaël Emelien, aujourd’hui conseiller spécial à l’Elysée. u

1ER FÉVRIER 2018 - CHALLENGES N°551  47


En couverture

LES CLASSIQUES Le Siècle à la table du pouvoir


C
ela se passait en 1981. Les assez giscardienne en un sens. Et
plus anciens membres des cela recoupe la tendance politique
dîners du Siècle s’en sou- du pouvoir en place, relève Pascal
viennent encore. Sous les Junghans, auteur de Les dirigeants
ors de l’Automobile Club de France, face à l’information (De Boeck), qui
se rassemblaient alors chaque mois étudie l’usage que les grands patrons
les notables du patronat, du monde font de tels réseaux. Un signe qui
politique et des intellectuels. Fran- ne trompe pas sur son importance :
çois Mitterrand venait d’emporter les responsables économiques y
les élections. Et il y eut un clash. consacrent régulièrement leur soi-
Des échanges de mots. Une pre- rée, alors que leur temps est une
mière depuis la fondation du club en denrée rare et précieuse. »
1944. Les témoins assurent ne plus Les quelque 600 membres auxquels
se souvenir des protagonistes. Mais s’ajoutent 150 invités peuvent croi-
impossible à l’époque de cette alter- ser au cocktail Stéphane Boujnah
nance d’asseoir côte à côte, sans (Euronext), Bernard Spitz (Fédéra-
dommage, les patrons de banques et tion française de l’assurance), Guil-
Photo12/Damien Grenon/AFP

d’entreprises d’une part, et quelques laume Pepy (SNCF), Nicole Notat


nouveaux élus organisant leurs na- (Vigeo, ex-CFDT), Denis Kessler
tionalisations, d’autre part. (Scor)… On n’a pas revu Edouard
Aujourd’hui, c’est le contraire. De- Philippe depuis sa nomination à
puis l’élection d’Emmanuel Macron, Matignon, ni la ministre des Armées
l’optimisme court cette assemblée, Florence Parly. Mais certains ont
Patricia Barbizet. Bientôt ex-patronne
un mercredi par mois, lors des ren- d’Artémis, elle préside depuis un an surpris Jean-Claude Mailly (FO),
contres au Cercle de l’Union Interal- un club septuagénaire gonfé le verre à la main, en pleine conver-
liée, rue du Faubourg-Saint-Honoré. d’optimisme avec Emmanuel Macron. sation sur les retraites avec un
A un jet de pierre de l’Elysée. « La responsable du patronat. « C’est très
tonalité est macroniste à fond ! un air de soulagement devant ces pratique pour échanger un mot,
explique un membre qui aligne constats partagés. » faire passer des messages, prendre
deux décennies de cotisation. Patricia Barbizet, bientôt ex-pa- un rendez-vous, assure un membre.
Parmi les dirigeants d’entreprise, tronne d’Artémis, préside donc de- Mais ce n’est pas là que l’on règle
qui voyagent incessamment, cha- puis janvier 2017 un Siècle septuagé- des dossiers ou que l’on signe des
cun y va de son anecdote sur le naire mais toujours vert et bien dans contrats. Il y a trop d’oreilles indis-
retournement de l’image de la ses souliers vernis. Il est de bon ton crètes! » Grégoire Pinson
France à l’étranger. » Pour un autre de pester contre ces repas qui durent
membre éminent, soucieux de trop longtemps, avec des tablées de
l’anonymat, comme ses congénè- sept ou huit personnes dissertant MÉMO
res : « Tous les acteurs de la vie sur des sujets lancés par le chef de Créé en 1944 par le journaliste Georges
Bérard-Quélin, le club est toujours
économique se félicitent que les table. Pourtant, ce cercle demeure entre les mains de cette famille qui
problèmes du pays soient désignés un incontournable dans les réseaux édite notamment Le Bulletin Quotidien
et que le pouvoir se mette en branle du pouvoir. « Le Siècle repose sur ou La Correspondance de la presse.
pour les résoudre. Il fotte comme une idéologie assez “bloc central”, Cooptation et discrétion de rigueur. 

Le Club XXIe Siècle épaule la diversité

D
epuis 2004, le Club siège de l’OCDE. Sous la présidence cellence, en lien avec l’association
XXIe Siècle a pour voca- de Hakim el-Karoui, Fleur Pellerin Frateli. Le club est aussi partenaire
tion de faire progres- ou Haïba Ouaissi, qui vient d’être du concours Talents des cités, qui a
ser l’égalité des chances remplacé par Jacques Galvani, le récompensé, le 11 janvier, six créa-
dans la société française. Ce club club a créé un annuaire des adminis- teurs d’entreprise. A.-M. R.
d’infuence, bien installé, organise trateurs indépendants issus des mi-
des dîners avec des leaders poli- norités et engagé des actions pour MÉMO
tiques, économiques ou média- relancer l’ascenseur social dans les
Le club compte 300 membres.
tiques, mais aussi des débats comme banlieues. Ses membres pratiquent Un comité valide les candidatures, qui
le Forum international de la diver- par exemple le mentoring auprès de doivent impérativement être cooptées.
sité qui s’est tenu le 22 janvier au lycéens qui visent des parcours d’ex- Infos sur club21siecle.org

48  CHALLENGES N°551 - 1ER FÉVRIER 2018


Carrefour européen à l’Institut Jacques-Delors

V
endredi 8 décembre, à side l’nstitut. Parfaitement bilingue, Enderlein, qui, en janvier 2016, avait
Paris, Notre Europe-Insti- devenu professeur à Sciences-Po, il organisé en Allemagne des rendez-
tut Jacques Delors organi- cultive depuis longtemps une com- vous pour la première visite outre-
sait son dîner annuel au plicité intellectuelle avec Emmanuel Rhin du candidat d’En marche !.
couvent des Bernardins. A la table Macron qui a repris à la télévision S. S.-A.
d’honneur du think tank fondé en l’expression « faire l’Europe dans

Rga/Rea
1996 par Jacques Delors, à la droite un monde de brutes », le titre de son
du négociateur en chef pour le livre sorti en septembre chez Fayard.
MÉMO
Enrico Letta. Ex- Ce think tank produit des analyses
Brexit, Michel Barnier, était Clément Premier ministre Très actifs dans ce cercle de ré- destinées aux décideurs et contribue
Beaune, conseiller pour l’Europe à italien, il préside fexion et présents au dîner, Sylvie aux débats sur l’Europe. Sébastien
l’Elysée. En face, Enrico Letta, ex- le think tank Goulard, éphémère ministre recasée Maillard fait tourner la boutique.
depuis un an.
président du Conseil italien, qui pré- à la Banque de France, et Henrik Infos sur institutdelors.eu. 

HEC en ligne directe avec le CAC


Bruno Delessard/Challenges

L
’arrivée à l’Elysée d’Emma- Vincent Beaufls, France comme président de l’Insti- Pérol (BPCE), Jean-Marc Janaillac
nuel Macron et celle de Thierry Pilenko tut Montaigne, et à l’international (Air France)…, ils forment un solide
Thomas Buberl à la tête (Technip) et comme celui du club Bilderberg. contingent, plus impressionnant que
Emmanuel Chain,
d’Axa ont fait perdre au aux Rencontres
Surtout, HEC se perpétue au som- la seule présence de Benjamin Gri-
réseau des anciens HEC deux des HEC, en 2016. met des grandes entreprises : rien veaux au gouvernement. V. B.
postes les plus emblématiques de la L’école de Jouy- que dans le CAC 40, Jean-Paul Agon
République et du business. Ils s’en en-Josas perpétue (L’Oréal), Christophe Cuvillier (Uni-
remettront, car François Hollande a sa tradition à la bail), Emmanuel Faber (Danone), MÉMO
toujours défendu modérément son tête des grandes François-Henri Pinault (Kering), Sté- En rassemblant sous la même bannière
entreprises… et les diplômés de la grande école, du
école de Jouy-en-Josas, préférant du gouvernement,
phane Richard (Orange), Gilles Sch- MBA et des mastères, les Alumni HEC
mettre en avant sa promotion Vol- avec Benjamin nepp (Legrand), Jean-Dominique ont joué la puissance (58000 noms
taire de l’ENA. Quant à Henri de Cas- Griveaux. Senard (Michelin) sont des anciens. répertoriés) au détriment, peut-être,
tries, il continuera de rayonner, en Avec Denis Kessler (Scor), François de l’infuence. Infos sur hecalumni.fr u

1ER FÉVRIER 2018 - CHALLENGES N°551  49


En couverture

Les francs-maçons aux premières loges


C
ela a commencé dès le dis- Les francs-maçons n’ont pas pour çon avoué – et le Conseil écono-
cours d’investiture, pro- autant disparu du paysage poli- mique, social et environnemental
noncé devant une pyra- tique, loin de là. Selon Alain Bauer, (Cese) demeurent des bastions
mide, celle du Louvre, ils seraient « cinq ou six » dans solides. François de Rugy, président
symbole cher à certains francs-ma- l’équipe gouvernementale. Des ru- de l’Assemblée nationale, et Gérard
çons, avec ces mots du nouveau meurs ont circulé autour des noms Larcher, président du Sénat, sont
président, « en vos grades et quali- de Jean-Michel Blanquer ou Chris- venus chacun tenir une conférence
tés », caractéristiques du vocabu- tophe Castaner mais elles sont loin publique au siège du GODF, rue
laire maçonnique. Pour certains, le d’être avérées. A demi-mot, Phi- Cadet, à Paris. Y sont programmées
doute n’était plus permis : Emma- lippe Foussier, nouveau grand prochainement des « tenues blan-
nuel Macron est franc-maçon! Deux maître du GODF, ne reconnaît que ches fermées » (réunions réser-
de ses ministres d’Etat, Gérard Col- Gérard Collomb et Jean-Yves vées aux initiés) avec les ministres
lomb et Jean-Yves Le Drian, ne sont- Le Drian. Il y en aurait un troisième, de l’Education nationale, du Travail
ils pas des frères déclarés ? Au Jacques Mézard, ministre de la Co- et de la Santé.
risque de décevoir les conspiration- hésion des territoires. Avec Richard L’influence réelle de l’obédience
nistes, ces interprétations sont hau- Ferrand, autre franc-maçon réputé, demeure diffcile à mesurer. « Elle
tement fantaisistes. La pyramide ? ce membre du Parti radical de est moindre, assure Alain Bauer. Le
« Pas maçonnique, en tout cas pas gauche (PRG) a joué un rôle déci- président se tient très à distance.
celle de Pei », tranche Emmanuel sif dans la campagne de Macron. Mais il sait reconnaître les compé-
Pierrat, avocat, écrivain et fin Philippe Foussier assure que le Gérard Collomb. tences. » Or, sur certains sujets, des
connaisseur de la franc-maçonne- nombre de maçons à l’Assemblée Le ministre francs-maçons disposent d’une ex-
rie. Quant à l’expression « en vos est « stable, voire en légère hausse de l’Intérieur fait pertise reconnue. « Sur la laïcité, la
grades et qualités », « il a pu l’en- pour le Grand Orient ». La Frater- partie de ceux fn de vie, la GPA ou le transhu­
tendre dans n’importe quel banquet nelle parlementaire (Frapar) a per- dont le nom manisme, la franc-maçonnerie
circule comme
républicain », assure Alain Bauer, du de son infuence. Mais le Sénat étant un «frère» fonctionne comme un laboratoire
criminologue et ancien grand maître – où le président du groupe LREM, au sein du d’idées », observe Emmanuel Pier-
du Grand Orient de France (GODF). François Patriat, est un franc-ma- gouvernement. rat. Ses réflexions s’expriment à
travers des associations comme le
Comité Laïcité République où l’on
compte plusieurs hauts grades
du Grand Orient, dont un ancien
grand maître, son président d’hon-
neur Patrick Kessel. « Nous nous
efforçons de ne pas laisser les cou-
rants extrémistes, politiques ou
religieux, occuper le terrain, ex-
plique Philippe Foussier. Notre
souhait est que le pouvoir politique
ait aussi une parole forte sur ces
sujets. » Le pari n’est pas gagné.
Jusqu’ici les positions exprimées
par le président de la République
sont ainsi bien loin de la « laïcité de
Nicolas Messyasz/Sipa

combat » prônée par de nombreux


maçons. Les Etats généraux de la
bioéthique donneront peut-être aux
loges l’occasion de mieux faire en-
tendre leur voix. Bertrand Fraysse

ET AUSSI...
L’Académie d’éducation et d’études sociales diffuse depuis 1922 « l’enseignement chrétien en matière sociale ». Son président,
Ghislain Lafont, ex-patron de Bayard Presse, veut aussi en faire un lieu de dialogue entre intellectuels chrétiens, de Sens
commun à la CTFC. La philosophe Chantal Delsol et le financier Pierre de Lauzun font partie du cénacle. Le Banquet républicain,
créé par des proches de Jean-François Copé et présidé par Thomas Hirsch (Capgemini), est devenu très œcuménique, Mario
Stasi, président de la Licra, est un membre actif, tout comme l’ex-dircab de Françoise Nyssen, Marc Schwartz. Le Rendez-vous
Rive Gauche, fondé par Christine Bach, réunit régulièrement au restaurant Les Editeurs, à Paris, un salon littéraire avec
des auteurs à succès comme Frédéric Lenoir, Natacha Polony, Daniel Rondeau, Raphaël Enthoven ou Christine Orban. u

50  CHALLENGES N°551 - 1ER FÉVRIER 2018


Christophe Castaner lors du premier séminaire Action talents, le 13 janvier, dans les locaux de La République en marche, près de l’Opéra à Paris.
Le nouveau délégué général du mouvement mobilise les élus pour détecter des jeunes à fort potentiel dans «le pays qui galère».

Le parti de Macron cherche


son «ascenseur social»
Accusé de représenter «la France qui va bien», LREM veut renouveler
le personnel politique en recrutant dans les zones défavorisées. Point
d’entrée stratégique: le référent départemental, le préfet du parti macroniste.

A
u QG de La République en défavorisées et en zone rurale, où ils détecter des jeunes à fort potentiel
marche (LREM), à Paris, sont « assignés à résidence », selon dans le pays qui galère. Comme
dans le quartier de l’Opé- l’expression d’Emmanuel Macron. Rohman Boumlih, 19 ans, étudiant
ra, Christophe Castaner, « Notre société vous met des freins en droit, originaire d’Argenteuil
le nouveau patron du mouvement, a car elle ne reconnaît pas ce que (Val-d’Oise), à la tête d’une associa-
mis les pieds dans le plat, ce samedi vous êtes. Vous avez toute votre tion d’éducation civique, ou Haïdée
13 janvier, en accueillant la pre- place. Vous allez être nos ambassa- Damien-Etiève, qui a monté un pro-
mière promotion de son programme deurs pour changer la société », a jet artistique près de Châteauroux
Bruno Levy pour Challenges

Action talents : « Je suis caractéris- ajouté le délégué général de LREM. (lire page 52). L’objectif : les coa-
tique du déterminisme social. Ap- Accusé d’avoir recruté essentielle- cher et les connecter aux réseaux
paratchik, blanc et quinqua. L’idéal ment dans la « France qui va bien » qu’ils n’ont pas.
pour avoir des responsabilités poli- – entrepreneurs, cadres ou jeunes Fidèle du président, qui l’a bombar-
tiques. » A l’opposé de ces 22 jeunes diplômés –, le parti d’Emmanuel dé à la tête du parti, Christophe Cas-
sélectionnés dans des banlieues Macron a mobilisé ses élus pour taner met le paquet afin de uuu

1ER FÉVRIER 2018 - CHALLENGES N°551  51


En couverture
Roques, le directeur général, venu
de MSF. Si on laisse faire, on ne
renouvellera pas le recrutement. »

«Vrai critère méritocratique »


Pour grimper les échelons du parti,
le point d’entrée stratégique, c’est
le référent départemental, l’équi-
valent des préfets. Ils viennent
tous d’être renouvelés pour trois
ans, beaucoup de sortants ayant
été élus à l’Assemblée. Ils sont
par exemple chargés de créer un
« comité politique » rassemblant
tous les élus du département afn
d’arrêter une position sur les sujets
locaux. Leurs équipes étoffées
(communication, logistique, orga-
nisation des élections…) coordon-

Photos : Bruno Levy pour Challenges


nent les comités locaux. Une or-
ganisation qui permet de « détecter
ceux qui pourront vite accéder
à des responsabilités, relève
Alexandre Aïdara. Dans ce mouve-
ment, il y a un vrai critère mérito-
cratique », ajoute cet énarque et
Christophe Castaner, à Paris, le 13 janvier. Fidèle du président Macron, il met le paquet pour respecter centralien, d’origine sénégalaise.
sa promesse de renouveler la politique. Les prochaines élections se préparent dès maintenant. Pour les prochaines élections, le
parti devrait maintenir le système
uuu respecter la promesse de re- grants…) portée par ses comités de la commission nationale d’inves-
nouvellement du personnel poli- locaux et prépare un think tank, titure (CNI), présidée par Jean-Paul
tique. Dans la conquête du pouvoir, l’Atelier des idées, ouvert sur les Delevoye, qui avait sélectionné les
cet engagement a été plutôt respec- contributions des adhérents et des candidats aux législatives. Un recru-
té, surtout à l’Assemblée nationale experts de tout bord. « Pour détec- tement sur CV et entretiens jugé eff-
où est arrivée une nouvelle vague de ter de nouveaux talents, il faut aller cace. « Il faut continuer dans le
novices en politique. « Le mouve- à leur contact, martèle Stéphane même sens, identifer les meilleurs,
ment a totalement rompu avec les
pratiques des partis traditionnels,
où l’on se partage les postes à l’an- Trois jeunes talents repérés par LREM
cienneté ou selon son appartenance
aux courants », souligne Alexandre A 19 ans, Rohman Boumlih, A Nice, Mamadou Sow, né
Aïdara, un ancien du PS devenu originaire d’Argenteuil, a déjà au Sénégal, multiplie les projets
créé une association qui vise associatifs, en lien avec l’Afrique
référent du mouvement en Seine- à « promouvoir les valeurs et l’outre-mer. Il développe
Saint-Denis. Fini le parcours clas- de la République » et il est des projets d’aide à l’insertion
sique : jeunesses du parti, colla- le collaborateur parlementaire des étudiants étrangers
borateur parlementaire, cabinet de la députée Fiona Lazaar. qui veulent travailler en France.
ministériel et élu local. A LREM,
beaucoup ont connu une ascension
éclair, à l’instar d’Amélie de Mont-
chalin, économiste, ou Olivia Gré-
goire, chef d’entreprise, devenues
des piliers de la commission des
Finances de l’Assemblée.
Mais pour être moins « CSP + », le
parti de Macron doit multiplier les
initiatives. Outre les jeunes d’Action
Dans l’Indre, Haïdée Damien-
talents, LREM a recruté des « facili- Etiève s’est fait remarquer par le
tateurs locaux », chargés d’amélio- député Jean-Baptiste Moreau en
rer la vie des habitants des quartiers organisant une table ronde sur
diffciles, lancé une « plateforme de les jeunes et l’agriculture. Mais
projets citoyens » (aide aux devoirs, bâtir un réseau macronien en
assistance aux chômeurs, aux mi- zone rurale n’est pas évident.

52  CHALLENGES N°551 - 1ER FÉVRIER 2018


IBO/Sipa
Bruno Roger-Petit. Le porte-parole
de la présidence de la République
est d’autant plus courtisé que
le président est inaccessible.

Et Dieu renouvela
les canaux
médiatiques

L
e 3 janvier dernier, sous les
dorures de l’Elysée, Emmanuel
Macron, accoudé à son pupitre,
SP
tend l’oreille au discours d’Elizabeth
Astrid Panosyan, à Clermont-Ferrand, le 21 octobre 2017. Le message de la DG Pineau, qui préside l’Association de la
d’Unibail-Rodamco et cofondatrice du mouvement? Il y a des places à prendre. presse présidentielle. La journaliste
évoque la relation de la profession
très investis localement », témoigne l’été dernier. Les fondateurs se au président : « Un accès limité ces
un dirigeant de comité local d’Ile-de- considèrent comme les proprié- derniers mois, une rupture de style
typique des arrivées au pouvoir. »
France. Et la course aux investi- taires du mouvement. Ils décident
Temporaire ? Voire… Avis de disette
tures se prépare dès maintenant. seuls de la répartition des postes chez les journalistes politiques.
Pour les européennes de 2019, les clés. » De fait, pour construire ce Claquemuré dans l’Olympe, Jupiter
places seront chères, seulement jeune parti créé en avril 2016, est injoignable. « Je ne le vois jamais
quelques dizaines sur une liste Emmanuel Macron a créé une orga- et je crois qu’aucun de mes journalistes
nationale. En revanche, pour les nisation très verticale, en donnant le ne le rencontre, confesse le patron
des rédactions d’un grand quotidien.
régionales et surtout les muni- pouvoir au QG, qui choisit ses pré-
Ou alors je ne le sais pas… » Peu
cipales qui suivront, le recrutement fets et leur impose un reporting probable. Etienne Gernelle, le
sera beaucoup plus large. « J’ai déjà méthodique. Ainsi doivent-ils en- directeur du Point, est donné comme
une vingtaine de cadres qui se- voyer au siège les comptes rendus l’un des rares à franchir ce solide
raient capables de gérer une ville », de chaque comité politique, « les Rubicon. N’a-t-il pas publié avec
témoigne un référent départemen- sujets abordés, les principales posi- succès l’été dernier un grand
entretien du président qu’il fréquente
tal. Dans cette optique, Astrid Pano- tions, les décisions prises en com-
depuis longtemps ? « Hélas, depuis
syan, l’une des fondatrices du mou- mun et/ou les désaccords actés », qu’il est élu, je ne l’ai vu que pour cette
vement et directrice générale selon un document interne que interview », assure Gernelle.
d’Unibail-Rodamco, veut faire pas- Challenges s’est procuré. La communication de Macron
ser le message : il y a des places à Pour beaucoup, le parti ressemble à échappe aux règles habituelles.
prendre. « Il faut mettre fn à l’auto- une entreprise qui multiplie les Conversation surprise avec
l’animateur de C8 Cyril Hanouna
censure, car souvent on se dit : la process pour évaluer ses managers
en direct au téléphone sur C8
politique ce n’est pas pour moi. » locaux et leurs collaborateurs méri- le 20 décembre, interview ultra-lisse
tants. Et pour accéder aux postes donnée au site Konbini le
« Processus de cooptation » stratégiques, mieux vaut être près 24 décembre, dialogue déambulatoire
N’empêche. En interne, certains du grand patron : « Ceux qui se sont avec Laurent Delahousse sur France 2
considèrent que cette agitation re- investis au QG pendant la cam- le 17 décembre. Des apparitions
peu nombreuses et souvent hors
lève de la pure communication. Car pagne ont obtenu de beaux jobs, re-
des médias habituels… Faute de
les postes clés seraient totalement grette un adhérent de la première Dieu, les journalistes politiques en
verrouillés. « C’est un gros sujet de heure. Alors que beaucoup de mili- sont réduits à s’adresser à ses
débats entre adhérents : l’ascenseur tants qui n’ont pas compté leurs saints : ministres, conseillers. Bruno
social ne fonctionne pas », déplore heures sur le terrain le méritaient Roger-Petit, porte-parole de l’Elysée
Nicolas Grilly, un entrepreneur de tout autant. » Pour une partie des et ancien éditorialiste invité de
Challenges.fr, est d’autant plus
La Rochelle. « C’est un processus de macronistes, le nouveau monde
courtisé que le président est
cooptation, renchérit Rémi Bouton, politique promis par leur idole est inaccessible : « Il n’y a qu’à compter
qui a participé à la fronde contre les encore loin… Thierry Fabre le nombre de journalistes qui défilent
statuts, jugés peu démocratiques, (reportage photo Stéphane Lagoutte) u dans mon bureau », dit-il. M. B.

1ER FÉVRIER 2018 - CHALLENGES N°551  53


En couverture

LES MODERNES Tous aux Sommets de Challenges


pour OneRagtime, son fonds de ca-
pital-risque, ou se rapprocher des
grands groupes partenaires (Axa,
Carrefour, Engie, Orange, Sanof,
Société générale, Valeo…), avides
de deals win-win. « Pour nous, la
priorité est d’accéder à l’innova-
tion, témoigne Guillaume Devau-
chelle, le directeur de la recherche
de Valeo. Pour les start-up, il s’agit
de grandir et d’accéder au marché
international. »
Parfois, dans les coulisses, des al-
liances se nouent, des dossiers
avancent. C’est par exemple après
un échange lors d’une table ronde
Marc Bertrand/Challenges

sur la mobilité dans dix ans, au


Sommet de l’économie, que Guil-
laume Pepy, le président de la
SNCF, a pris une participation dans
Hyperloop, le projet innovant que
Emmanuel Macron et Claude Perdriel, directeur de Challenges, au Sommet des Brogan Bambrogan développe en
start-up, à Paris, le 13 avril 2017. L’an dernier, plus de 600 jeunes entrepreneurs Californie sur une technologie ima-
avaient réservé une standing ovation au futur président de la République. ginée par Elon Musk. Et le 1er dé-
cembre dernier, lors du Sommet
consacré à la fn des tabous, Patrick

L
e rendez-vous est pris nié (Devialet), Paulin Dementhon
pour le mercredi 11 avril. (Drivy) et Thierry Petit (Showroom- Pouyanné, le PDG de Total, a dialo-
Ce jour-là, au palais Bron- prive.com) – évoquaient les liens gué avec le ministre de l’Education
gniart, à Paris, Challenges tissés avec le futur président de Jean-Michel Blanquer. Alors que les
et Sciences & Avenir organise- la République. deux hommes ne se connaissaient
ront le troisième Sommet des start- Depuis 2014, les Sommets de Chal- pas, Patrick Pouyanné a pris six se-
up. Quasiment un an aupara- lenges s’ancrent dans la ronde des maines plus tard, à la demande du
vant – c’était le 13 avril 2017 –, événements parisiens à ne pas man- ministre, la présidence de l’Alliance
Emmanuel Macron avait conclu ce quer, que ce soit à la Bourse en pour l’éducation, tandis que la Fon-
Sommet dans une ambiance indes- avril, pour celui consacré aux start- dation Total s’est engagée à fnancer
criptible : plus de 600 jeunes entre- up, ou au palais de Tokyo en dé- une école de la deuxième chance
preneurs lui avaient fait une stan- cembre pour le Sommet de l’écono- dans l’industrie. V. B.
ding ovation à l’issue d’un de ses mie. Leur succès fait qu’ils se
derniers discours de la campagne transforment aussi en club de ren- MÉMO
électorale ; et avant son interven- contres. Ainsi les start-uppers pré- Les conditions d’accès aux prochains
tion, les fondateurs de trois des plus sents en 2017 ont-ils pu « réseau- Sommets des start-up (11 avril) et
belles aventures de la nouvelle ter » avec le banquier Jean-Marie de l’économie (6 et 7 décembre) sont
économie en France – Quentin San- Messier, à la recherche de pépites disponibles sur le site challenges.fr.

Le lobbying écouté de CroissancePlus

I
l y a un an, pendant la cam- Danet estime que « les premières est aussi un lieu de rencontres, avec
pagne, CroissancePlus publiait réformes menées sont encoura- 90 événements par an. F. F.
ses « 70 propositions ». L’asso- geantes». La fat tax et le plafonne-
ciation patronale était alors ment des indemnités prud’homales,
divisée: l’un de ses ex-présidents, deux de ses propositions de longue MÉMO
Stanislas de Bentzmann, s’était en- date, ont été adoptés et des ren- Créé en 1997, CroissancePlus
regroupe 350 dirigeants d’« entreprises
gagé à fond derrière François Fillon. contres ont eu lieu avec les ministres de croissance ». Céline Garrisson,
Aujourd’hui, elle est plutôt, et même Bruno Le Maire, Gérald Darmanin, Julie Torossian et Isabelle d’Halluin
beaucoup, derrière Emmanuel Ma- Muriel Pénicaud et Benjamin Gri- font tourner cet effcace lobby.
cron. Son président Jean-Baptiste veaux. Lobby effcace, l’organisation Infos sur croissanceplus.com.

54  CHALLENGES N°551 - 1ER FÉVRIER 2018


France Digitale a l’oreille
de l’Elysée et Matignon
ment formulé des propositions

C
’est le réseau où l’on peut
croiser les entrepreneurs pour une simplifcation des BSPCE

Marc Bertrand/Challenges
qui comptent. L’associa- (bons de souscriptions de parts de
tion créée en 2012 par une créateur d’entreprise), en partie
trentaine de personnalités du numé- reprises, et nous avons été consul-
rique a pris son envol avec le mou- tés sur l’ISF-PME, dit-on à France
vement des « pigeons » en révolte Digitale. Cette méthode d’écoute est
contre la politique fiscale « anti- nouvelle par rapport à celle de Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé
start up » du premier gouvernement François Hollande. » du numérique. «Mon réseau d’entrepreneurs
Hollande. Depuis, grâce à une com- L’investisseuse Marie Ekeland est aux trois quarts féminin. »
munication impeccable, un usage (Daphni), présidente très éphémère
des réseaux sociaux, une façon du Conseil national du numérique, a
d’embarquer dans leur cause les l’oreille de Macron. Tout comme Une galaxie Mahjoubi
jeunes diplômés à l’ambition dévo-
rante, elle a réussi à s’imposer
Gaël Duval de la French Touch
Conference, qui avait organisé des
à géométrie variable

E
comme un réseau incontournable dîners de levée de fonds pendant la n décembre, Mounir Mahjoubi,
dans les médias et dans les cercles campagne avec Alexandra Andrée, secrétaire d’Etat chargé du
Numérique, a vécu un accident
de pouvoirs. Ses membres refusent directrice communication de Sere- industriel. A peine mis en place, son
le terme de « lobby », mais ils na Capital. Le patron de BlaBlaCar nouveau Conseil national du numérique,
cherchent clairement à infuencer le Frédéric Mazzella est prisé pour ses présidé par l’investisseuse Marie Ekeland,
gouvernement et la législation. A visions. Tous les trois sont membres s’est autodissous à cause d’une
son board, Jean-David Chambore- infuents de France Digitale. L. L. nomination jugée problématique par le
don (Isai) et Olivier Mathiot (Price gouvernement. Pour le remplacer, un
organe indépendant, issu de la société
Minister) sont en contact avec les MÉMO civile, est en train de se monter autour
conseillers à l’Elysée et Matignon : L’association née avec le mouvement d’Emile Josselin, ex-conseiller politique PS
Cédric O, Laurent Martel et Alexis des «pigeons» est devenue un réseau d’Axelle Lemaire, et de Philippe Rodriguez,
Zajdenweber. « Nous avons récem- puissant. Infos sur francedigitale.org.  patron d’Avolta Partners. Notez qu’au
passage Hélène Brisset, sa plus proche
collaboratrice, est partie, remplacée
par Aymeril Hoang, troisième directeur

Le Siècle numérique
de cabinet en sept mois.
Dans cet environnement instable, pour
« brainstormer », Mahjoubi s’appuie sur

pour des dîners sélects deux vieux routiers du secteur : Stéphane


Distinguin, président de Fabernovel et du
pôle de compétitivité Cap Digital, et Gilles
Babinet, digital champion de la France

P
our faire des rencontres de quier d’affaires Grégoire Chertok. auprès de la Commission européenne.
qualité « offine », il faut se C’est l’endroit où un patron, à l’abri Il loue aussi le « regard important » de
faire inviter à la table du des oreilles journalistiques, peut Mercedes Erra, la publicitaire (BETC) avec
Siècle numérique. Une dé- raconter en toute confance com- qui il a travaillé de 2013 à 2016. Il écoute
clinaison du club très fermé des diri- ment il gère son plan social. L’en- Marie-Christine Levet, la fondatrice de
geants français (lire p. 48), même si droit où le fondateur de L’Petit Lycos, aujourd’hui à la tête du fonds
d’investissement Educapital. Elle voudrait
les deux organisations n’ont rien à Mardi Guillaume Benech, 18 ans, soutenir le développement des edtech
voir. Geoffrey La Rocca, directeur explique l’usage des réseaux so- (technologies appliquées à l’éducation)
général de Teads France, a fondé ce ciaux chez les jeunes à ses doyens françaises à l’international, il y réfléchit.
cercle en 2013 : « C’est le lieu de estomaqués. C’est là où la direction « Mon réseau d’entrepreneurs est aux trois
rencontres informel entre les pa- de Crédit Mutuel Arkéa aurait ren- quarts féminin », précise Mahjoubi qui
trons des grandes entreprises et les contré l’entrepreneuse Céline La- apprécie aussi l’avis de Stéphane Pallez,
la PDG de la Française des jeux.
entrepreneurs tech », dit-il. Tous les zorthes à l’origine de Leetchi. Le secrétaire d’Etat a aussi, bien sûr,
deux mois, un mardi soir, il réunit Quelques mois avant de racheter ce des liens avec des macronistes pur jus,
son gratin dans un restaurant du système de cagnotte collaborative proches du parti LREM. Il échange ainsi
centre de Paris, le Breizh Café ou pour plus de 50 millions d’euros. avec David Layani de l’entreprise de
Ober Mamma. On y croise Patricia Miam-miam. L. L. conseil Onepoint ou Gaël Duval, à l’origine
Barbizet, présidente du Siècle, de la French Touch Conference. En
revanche, il a pris ses distances avec
Pierre Louette, (Orange), Pascal MÉMO Marc-David Choukroun, avec il a monté
Cagni (Business France), Ludovic Cercle volontairement fermé et La Ruche qui dit oui. Pour des raisons
Huraux, l’inventeur de Shapr, la confdentiel comprenant 75 membres. déontologiques, car le secrétaire d’Etat
communicante Anne Méaux, le ban- Cooptation de rigueur.  u est encore actionnaire de la société. L. L.

1ER FÉVRIER 2018 - CHALLENGES N°551  55


En couverture

La people
République lui
appartient
Brigitte Macron rayonne dans le tout-Paris des lettres
et du spectacle. Une experte comme son présidentiel
époux dans l’art de dépasser les vieux clivages.
«

J
e n’ai pas préparé de discours, statue de Voltaire, je félicite Sté- Un photographe de l’agence people
alors je vais improviser phane Bern pour son sens de la pé- Bestimage mitraille, sûr de vendre
comme savent le faire les dagogie et l’assure de mon soutien ses clichés. Bestimage est l’agence
profs… » En cette soirée du total dans son action… » L’anima- de Michèle (alias Mimi) Marchand,
11 janvier, Brigitte Macron s’ex- teur de Secrets d’histoire, chargé de grande papesse de la presse people
prime dans la grande salle des mission par le président de la Répu- en France et discrète conseillère de
séances de l’Institut de France, au blique pour recenser le patrimoine l’Elysée. C’est elle qui a négocié les
côté du nouveau chancelier Xavier en péril, rosit de bonheur. reportages consentis par les Macron
Darcos. A peine rentrée de Chine, la Au centre de toutes les attentions, à Paris Match avant, pendant et
frst lady pourtant jetlaggée s’ex- la première dame, pantalon slim après la présidentielle. C’est elle
prime sans notes face à des acadé- et veste noire cintrée, tout sou- aussi qui a soufflé à l’oreille du
miciens, des universitaires et des rire, claque la bise aux animateurs couple pour affronter les railleries
personnalités venus assister à la Nikos Aliagas, Eve Ruggieri, Franck désobligeantes sur leur différence
remise de prix de la fondation dé- A l’Institut de Ferrand et, le plus naturellement du d’âge et désamorcer sans heurts les
diée à l’histoire et au patrimoine France, à Paris, monde, dans une scène qui déclen- rumeurs malveillantes, colportées
créée par l’animateur de télévision le 11 janvier. cherait une crise de psoriasis chez dans le tout-Paris et sur les réseaux
Au côté de Nikos
Stéphane Bern. Aliagas, elle est
n’importe quel chef de protocole, sociaux sur la double vie supposée
On reconnaît l’ex-enseignante à sa venue remettre est raccompagnée à sa limousine du futur président.
manière de choisir des mots justes le prix de la par le prince héritier de la Maison Experte, comme son mari, dans l’art
et simples, de bien articuler et de Fondation de France Jean d’Orléans et son de dépasser les vieux clivages, Bri-
résumer toutes les trois phrases ce Stéphane Bern épouse Philomena, presque défé- gitte Macron a séduit dans l’an-
qu’elle vient de dire, soucieuse de pour l’histoire rents envers cette roturière qui n’a cienne Chiraquie. Ainsi, l’amie Line
et le patrimoine,
capter l’attention de chacun. « C’est sous l’œil
même pas le statut offciel de pre- Renaud a organisé plusieurs dîners
un honneur pour moi d’être ici, du nouveau mière dame, les députés ayant refu- dans sa maison de Rueil en 2016
assise à côté de mon ancien mi- chancelier sé de légiférer sur le sujet. pour étoffer le carnet d’adresses du
nistre de l’Education et face à la Xavier Darcos. couple. Elle leur a présenté le pro-
Des Hallyday à Fabrice Luchini ducteur Jean-Marc Dumontet, ex-
Soucieuse de ne pas gêner l’action pert en gestion du succès, les Hally-
de son présidentiel époux, Brigitte day, Jean-Claude Camus, Vanessa
Macron est avare de propos en Paradis et Muriel Robin. Mais ce
public. Elle sait qu’on ne lui fera premier cercle comprend aussi des
aucun cadeau en cas de couac et personnalités clairement à gauche
navigue à vue, entre un baptême de tels le romancier Philippe Besson,
panda et un thé avec d’autres pre- auteur d’Un personnage de roman,
mières dames en cultivant un style (Julliard), la chronique de la cam-
consensuel, chaleureux et acces- pagne de Macron, les comédiens
sible pour pousser les dossiers qui la Pierre Arditi, François Berléand et
passionnent. « L’éducation, le patri- Fabrice Luchini qui a prêté aux
moine, les droits des femmes, l’aide Macron sa maison de l’île de Ré.
CVS/Bestimage

aux personnes vulnérables sont des Alors qu’ils avaient passé de nom-
causes qui lui tiennent à cœur », breuses années plutôt refermés sur
souligne Stéphane Bern. eux-mêmes, Emmanuel et Brigitte

56  CHALLENGES N°551 - 1ER FÉVRIER 2018


Joel Saget/AFP
Coadic Guirec/Bestimage

Au secrétariat d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, le 31 octobre.


La créatrice de Maman travaille crée un lien entre réseaux pros et associatifs.

Au Théâtre Hébertot, le 2 février 2017, Marlène Schiappa, femme de réseaux


pour la représentation de Pleins Feux.

L
Le couple Macron s’affche avec Line e 25 janvier, elle est intervenue l’allongement du congé paternité
Renaud et l’écrivain Philippe Besson. à l’ouverture de la première et le congé maternité unique.
journée nationale de rencontres « Quand j’ai créé l’association Maman
organisée par le collectif Ensemble travaille, on nous riait au nez! »
se sont spectaculairement ouverts contre le sexisme, à l’école Télécom confiait Marlène Schiappa à
lors de leur passage à Bercy, rece- ParisTech. En décembre, elle plaidait Challenges. A l’époque, devant le
vant beaucoup et multipliant les pour une plus grande solidarité succès rencontré par son blog de
entre femmes devant le Parlement conseils aux jeunes mamans, elle
sorties au théâtre, toujours suivies du féminin, à l’Opéra-Comique. Elle avait eu l’idée de structurer la
d’une visite en loge à des artistes est attendue le 13 mars prochain communauté qui s’était constituée
bluffés par ce couple atypique et au colloque InterElles, qui regroupe autour d’elle. Cette adepte des
féru de grands textes. « Tous deux 13 réseaux de grandes entreprises réseaux sociaux, familière de Twitter
sont des passionnés de théâtre et technologiques comme Engie, GE, et Facebook, n’a pas eu à le
suivent tout ce que font les comé- Air liquide ou Lenovo. Le 17 avril, regretter. « Aujourd’hui, c’est un
elle sera à la Journée de la femme des réseaux les plus puissants
diens Michel Fau, Fabrice Luchini digitale (JFD), dont la marraine sera de France », estime Emmanuelle
ou Michel Bouquet entre autres », cette année la patronne de la FDJ, Gagliardi, présidente de Connecting
témoigne Jean-Marc Dumontet. Stéphane Pallez. Women et auteure d’un guide des
Pour les réseaux de femmes, réseaux féminins, dont la troisième
Une popularité au sommet Marlène Schiappa répond toujours édition sera présentée le 8 juin
Selon Maëlle Brun, journaliste au présente. Avec de bonnes raisons : prochain. « L’occasion de rassembler
ils servent la cause qu’elle défend, les présidentes de réseaux pour
magazine Closer et auteur de Bri- à la tête du secrétariat d’Etat à pulvériser le plafond de verre»,
gitte Macron, l’affranchie (éditions l’Egalité entre les femmes et les annonce cette experte.
L’Archipel), Brigitte Macron a un hommes. Et elle-même est un pur Lorsqu’elle a été nommée au
talent certain pour le réseautage : produit du réseautage au féminin. gouvernement, Marlène Schiappa a
« A la fn du mandat de François L’influence et la notoriété dont embarqué avec elle une des figures
Hollande, la rivalité Macron-Valls bénéficie cette femme de 35 ans de son mouvement, Amel Kefif,
est largement due au rayonnement désormais sa cheffe de cabinet, et
s’est aussi située sur le terrain du réseau qu’elle a créé en 2008, son réseau a continué à prospérer
people. Madame Valls, la violoniste Maman travaille, « le premier réseau avec des équipes galvanisées
Anne Gravoin, connaissait toutes des mères actives ». Anodin ? Pas par l’ascension de sa fondatrice.
les stars françaises et c’était un franchement. Forte de près de « Jusqu’à une période récente,
sacré pari que de tenter de l’éga- 2 000 participantes, cette structure souligne Emmanuelle Gagliardi,
ler. » Un pari pourtant gagné. A tel apporte un soutien pratique à ses il y avait une dichotomie entre les
membres – par exemple, pour les réseaux féminins professionnels,
point que l’on parle de Brigitte- aider à trouver une place en plutôt élitistes, et le mouvement
mania. Sa popularité est au sommet. crèche – mais elle est aussi très associatif axé sur l’aide aux femmes
Le magazine Vanity Fair, arbitre engagée. Maman travaille joue en difficulté. Marlène Schiappa établit
des élégances et des influences, depuis ses origines un rôle un lien entre les deux. » Au moment
l’encense. Son courrier explose et d’aiguillon en proposant diverses où les réseaux féminins prennent
les sollicitations pleuvent. Prédic- mesures pour mieux concilier vie une ampleur inédite – avec
professionnelle et vie familiale, 600 organisations recensées
tion amusée de l’intéressée : « A ce ou renforcer l’égalité professionnelle dans la nouvelle édition du guide,
rythme, le prénom Brigitte pour- et salariale entre les femmes et 400 dans la précédente – cela
rait même revenir à la mode. » les hommes. Parmi ses chevaux ne peut que démultiplier leur
Jean-François Arnaud de bataille figurent notamment influence. A.-M. R.

1ER FÉVRIER 2018 - CHALLENGES N°551  57