Vous êtes sur la page 1sur 39

Master : Ingénierie financière et finance islamique

L’assurance TAKAFUL
Business model & réglementations

Encadré par:
Mme FASLY Aziza
Réalisé par:
EL HAMDI Abderrahim
KAAB Ahmed
I- Contexte général

II- Position de la charia vis-à-vis de l’assurance


conventionnelle
Plan
III- les concepts de l’assurance TAKAFUL

IV- Les Modèles TAKAFUL

V- TAKAFUL au Maroc (Loi 59-13 & 17-99)


1
Introduction générale

2
Contexte générale
1- Définition de l’assurance
2- Business model de l’assurance conventionnelle
3- Branches de l’assurance
3
1- Définition de l’assurance

L'assurance est une opération par laquelle une personne


(l'assureur) s'engage, dans le cadre d’un contrat d'assurance,
à réaliser une prestation au profit d’un autre individu (l'assuré) en
cas de survenance d’un sinistre et moyennant le paiement d’une
cotisation ou d’une prime.
2- Business model de l’assurance conventionnelle

Le recours à des méthodes stochastiques permettant à l'assureur de décrire et de


modéliser de façon prédictive certains évènements futurs

La loi des grands nombres


Les statistiques
et les probabilités

Le calcul de la prime !!

PT= Fréquence du sinistre * Cout moyen du sinistre PC = PT + charges

5
3- Branches de l’assurance

Branches de l’assurance

A- Les assurances de personnes B- Les assurances de dommages

6
7
8
Position de la charia vis-à-vis
de l’assurance conventionnelle
Le contrat commercial d’assurance avec une prime périodique fixe, qui est
communément utilisé par les compagnies d’assurance commerciales, est un contrat
contenant des éléments majeurs qui invalide le contrat et par conséquent est
prohibé (Haram) selon la Sharia.

1- GHARAR ‫الغرر‬
2- RIBA ‫الربا‬
3- MAYSIR ‫الميسر‬
9
1- GHARAR ‫الغرر‬

Le Gharar désigne toute vente possédant un élément vague, imprécis, ambigu, incertain, caché ou
dépendant d’autres événements et pouvant causer une déception, une injustice ou une perte à l’une
des parties aux contrats.
La vente “Gharar” est celle où il y a incertitude quant à l’objet, le prix, la quantité, la qualité la date de
livraison de la marchandise, voire la capacité du vendeur ou de l’acheteur à remplir ses engagements.

Gharar Gharar
al woujoud al wasf

Les sources de l’interdiction

10
Est-ce que le gharar est présent dans le mode opératoire

!
des assurances conventionnelles?
– Le paiement de l’indemnité est lié à l’occurrence de l’événement ;
– Le montant de l’indemnité à payer n’est pas connu ;
– Le moment du paiement n’est pas connu.

• Exemple dans l’assurance des biens :


Une assurance auto pour 500 DH de prime, l’assureur couvrant le
véhicule à hauteur de 20 000 DH en cas de sinistre.

1. Pas de sinistre déclaré durant l’année : L’assuré perd la prime et n’a


rien en retour. La richesse de l’opérateur a crû de 500 DH. Cette richesse
est non justifiée selon la Sharia à cause de l’incertitude (Gharar) dans le
contrat de vente.
2. Un sinistre est déclaré : l’indemnité sera fonction de l’étendue et du
type de dommage connu seulement au moment de son occurrence.
L’assuré pourrait avoir jusqu’à la totalité du montant promis. Il y a donc
incertitude sur le montant, connu uniquement à son occurrence.
11
Est-ce que le Gharar est présent dans le mode opératoire

!
des assurances conventionnelles?
– Le paiement de l’indemnité est lié à l’occurrence de l’événement ;
– Le montant de l’indemnité à payer n’est pas connu ;
– Le moment du paiement n’est pas connu.

• Exemple dans l’assurance des personnes :


Une police-vie souscrite par des primes mensuelles de 100 DH
pendant 20 ans. La police mentionne que si l’assuré décède ou devient
invalide, l’assureur lui versera un montant de 30.000 DH.

1. L’assuré survit et aura payé 24.000 DH de primes et ses ayants droit


toucheront la somme de 30.000 DH quand il décèdera.

2. L’assuré décède après 3 ans, n’ayant payé que 3.600 DH, et sa


famille touche la couverture prévue de 30.000 DH.

12
2- RIBA ‫الربا‬

• Le Riba signifie surplus, augmentation, avantage, bénéfice, croissance.


• Le Riba est tout avantage pécuniaire ou surplus exigé contractuellement dans le cadre
d’une opération de prêt ou d’échange de produits alimentaires ou monétaires.

• C’est une augmentation de la richesse sans contrepartie effective, sans effort.


• Le Riba signifie l’abus et la lésion de l’une des parties au contrat.
• Le Riba (l’usure) est prohibé par les trois religions monothéistes.

- Réduire l’exclusion financière et encourager l’entrepreneuriat ;


- Limiter le rôle de la monnaie à sa fonction d’échange ;
- Conjuguer la rémunération du capital au partage des risques ;
- Relier la sphère financière à l’économie réelle ;
- Endiguer la tentation de spéculation.
13
Est-ce que le Riba est présent dans le mode opératoire
des assurances conventionnelles?

• Il est présent en général dans les opérations


d’investissement des primes versées par les preneurs
d’assurance (ex. bons du trésor ou obligations).

• Les société d’assurances peuvent charger des


pénalités de retard dans le paiements des primes
sous formes d’intérêts.

14
3- MAYSIR ‫الميسر‬

 Le Maysir correspond au jeu de hasard.

 Si la réussite d’un investissement dépend purement


du hasard (comme dans le cas de certains jeux
d’argent) alors il y a Maysir.

Les sources de l’interdiction

15
Est-ce que le Maysir est présent dans le mode opératoire
des assurances conventionnelles?

• L’assuré paie une petite somme dans l’espoir d’avoir une


indemnité plus grande que la prime qu’il a payée.

• L’assuré perd l’argent payé comme prime d’assurance au


cas où l’événement assuré ne se produit pas.

• La compagnie sera déficitaire si les montants des sinistres


dépassent les primes payées.

16
Les Concepts de l’assurance
Takaful
1- Selon L’AAOIFI
2- L’origine de TAKAFUL
3- Fondement et Conformité
17
1- Définition de l’AAOIFI (Norme26):

 L’assurance islamique est un accord entre un groupe de


personnes contre des risques spécifiques imprévisibles
qu’ils peuvent confronter.

 Cet accord, porte sur le versement des contributions à


titre de donations, et conduit à la création d’un fonds
d'assurance qui jouit du statut d’une entité juridique et a
la responsabilité financière indépendante.

18
2- Les origines de l’assurance TAKAFUL
Exemples d’usage aux premiers temps de l’Islam:

DAMAN KHATAR AL-TARIQ: fonds d’assistance constitué par les marchands de La


Mecque pour couvrir les pertes subies durant les expéditions commerciales.

DAWAWINIA: indemnisation mutuelle entre soldats sous le règne d’Umar Ibn Al Khattab.

DIYYAH ET AQUILAH: ce concept, appelé l’argent du sang, permet de compenser les


épreuves subies par la famille de la victime par le paiement de la Diyyah, sur la base d’un
accord mutuel, par les parents ou la tribu de l’assassin.

19
3- Fondements et conformité
Les fondements de l’Assurance Takaful:

Garantie mutuelle
L’obligation de la segregation des comptes

Le droit sur l’excédent technique

L’obligation de couverture

La mise en place d’un Conseil de Surveillance Sharia

20
La conformité Sharia des investissements :

les actions des sociétés dont le secteur d’activité est jugé


1 illicite en islam

Les actions des sociétés dont le secteur d’activité est licite et


2 qui ne font pas appel aux prêts et emprunts à intérêts

Les actions des sociétés qui opèrent dans un secteur d’activité


3 licite mais qui prêtent ou emprunt à intérêt auprès de la
banque
21
Les modelés de l’assurance
Takaful
1- Business model de TAKAFUL
2- Modèle WAKALA
2- Modèle MODARABA
3- Modèle Hybride (wakala-modaraba)
4- Modèle WAKF
22
1- Business model de TAKAFUL (General)

Le Takaful est l’équivalent de l’assurance non


vie et regroupe à la fois l’assurance de tiers
(responsabilité civile ou responsabilité
professionnelle) et celle de biens (dommages
causés au véhicule, protection des biens
meubles ou immeubles).

Les principales catégories du


General Takaful sont :
• Property Takaful
• Marine Takaful
• Motor Takaful
• Home Takaful
23
2- Modèle WAKALA

C’est un mandat de gestion en vertu duquel l'opérateur Takaful est


mandaté par les participants afin de gérer les fonds

Tous les risques sont supportés par le fonds et les excédants liés à
l'exploitation appartiennent aux participants.

La gestion couvre aussi bien la partie assurance que la partie


investissement.

La rémunération de l'opérateur se fait par une commission de


gestion qui représente, en général, un pourcentage des cotisations
payées.

24
Le Surplus est considéré comme appartenant au
Fonds Takaful, l’Opérateur Takaful, n’étant pas
propriétaire du Fonds, n’a pas droit au Surplus.

Etant donné que le surplus est une


conséquence directe de la bonne
gestion de l’Opérateur, certaines
juridictions ont permis le prélèvement
par l’Opérateur d’une commission de
performance
25
3- Modèle MODARABA

Les pertes sont à la charge


L'opérateur Takaful agit en
des participants sauf faute
tant que Mudarib
professionnelle ou
(entrepreneur) et les Le contrat précise comment négligence du Mudarib,
participants en tant que seront répartis les gains auquel cas il n'aura pas
Rab al mal (apporteurs de générés par les placements. droit à sa rémunération.
capitaux ).

26
Dans certaines juridictions, l’excédent est
considéré comme étant un profit et il est
partagé, C’est la MODARABA modifiée

27
3- Modèle Hybride (wakala-modaraba)

 Cette association permet d'utiliser le contrat Wakala pour la gestion des opérations
d’assurance et le contrat Mudaraba pour les placements des fonds Takaful.

 C'est la méthode la plus utilisée en pratique par les compagnies d'assurances Takaful.

 L’opérateur reçoit une part proportionnelle fixée à l’avance des contributions versées par
les assurés, puis une part des plus values générées par les activités de placement.

28
29
4- Modèle WAKF

 C’est un modèle qui élargit la notion de «Donation-Tabarru’» aux actionnaires de


l’Opérateur Takaful.

 LeWaqf ou Awqaf est, dans le droit islamique, une donation faite à perpétuité par
un particulier à une œuvre d'utilité publique, pieuse ou charitable, ou à un ou
plusieurs individus.

 Au niveau opérationnel, le Takaful Waqf utilise les contrats de Wakala et Mudaraba


.

30
31
Takaful Au Maroc
Loi 59-13 & 17-99
1-Peeking sur la Loi 17-99
2-Peeking sur la loi 59-13

32
1-Peeking sur la Loi 17-33

Les Articles
Article 13 Concernant les contrats
Article 11 Article 88 d’assurance
(Codes d’assurance)

Article 12 Article 86
2-Peeking sur la loi 59-13

Adoption par le Parlement de la loi n° 59.13 modifiant et


complétant la loi n°17.99.

7 juin 2016

Approbation par la Chambre 2 août 2016

des Représentants Approbation par la 19 septembre 2016


Chambre des Conseillers Publication au Bulletin
Officiel n°6501

34
Définition du Législateur Marocain

une opération d'assurance réalisée en conformité avec les avis conformes du


Conseil supérieur des Oulémas, ayant pour objet la couverture des
risques prévus au contrat d'assurance Takaful par un compte d'assurance Takaful géré,
moyennant une rémunération de gestion, par une entreprise d'assurance et de réassurance
agréée pour pratiquer les opérations d'assurances Takaful.

35
Les conditions

1
3
Les opérations d'assurances Takaful et
l'activité de gestion du compte 2
les compagnies de Takaful doivent
d'assurance Takaful par une La Loi précise que les excédents gérer de manière séparée les
entreprise d'assurances et de techniques et financiers réalisés comptes d’assurance et de
réassurance ne peuvent, en aucun sont répartis entièrement entre les réassurance Takaful de leurs propres
comptes.
cas, donner lieu ni à la perception ni participants. Et cette séparation doit être
au versement d'intérêt constatée dans leurs états de
synthèse.

36
‫‪Conclusion‬‬
‫عن أبي عبد هللا النعـمان بن بشير رضي هللا عـنهما قـال‪ :‬سمعـت رسـول هللا صلي هللا عـليه وسلم‬
‫يقول‪( :‬إن الحالل بين وإن الحـرام بين وبينهما أمور مشتبهات ال يعـلمهن كثير من الناس…)‬

‫ك ِِبَ ََّّنُ ْم قَالُوا إِ ََّّنَا الْبَ ْي ُع‬ ‫الش ْيطَا ُن ِم َن ال َْم ِ‬


‫س ۚ َٰذَلِ َ‬ ‫وم الَّ ِذي يَتَ َخبَّطُهُ َّ‬
‫ومو َن إََِّل َك َما يَ ُق ُ‬ ‫ين ََيْ ُكلُو َن ِ‬
‫الرََب ََل يَ ُق ُ‬
‫َّ ِ‬
‫ذكر تعاَل ‪ :‬الذ َ‬
‫ف وأَمرهُ إِ ََل َِّ‬
‫اَّلل ۖ َوَم ْن‬ ‫ِ ِ ِِ‬ ‫اَّللُ الْبَ ْي َع َو َح َّرَم ِ‬
‫َح َّل َّ‬ ‫ِمثْ ُل ِ‬
‫اءهُ َم ْوعظَةٌ من َّربه فَانتَ َه َٰى فَ لَهُ َما َسلَ َ َ ْ ُ‬ ‫الرََب ۚ فَ َمن َج َ‬ ‫الرََب ۗ َوأ َ‬
‫اب النَّا ِر ۖ ُه ْم فِ َيها َخالِ ُدو َن (‪)275‬‬ ‫َص َح ُ‬ ‫كأ ْ‬ ‫اد فَأُوَٰلَئِ َ‬
‫َع َ‬
‫‪37‬‬
Master : Ingénierie financière et finance islamique

L’assurance TAKAFUL
Business model et réglementations

Merci de votre Attention




Encadré par:
Mme FASLY Aziza

Réalisé par:
EL HAMDI Abderrahim
KAAB Ahmed