Vous êtes sur la page 1sur 1

Nouvelles technologies

Une première “grappe”


pour la téléphonie mobile
Le 14 novembre dernier, la Haute-Marne a une
nouvelle fois démontré son exemplarité dans le
domaine du développement des nouvelles
technologies de la communication. L'inauguration de
la première “grappe zones blanches” de France par
Christian Estrosi, Ministre de l'Aménagement du
Territoire, a marqué une nouvelle étape dans la
couverture du département en téléphonie mobile.

D
Entourée,
epuis le début de l'année 2005, cette taille (aussi appelé “grappe”) ras- la “grappe”
la couverture du territoire en semblant des zones blanches géographi- Orange inaugurée.

technologie GSM avance à grand train quement proches, n'avait accédé à la tech-
en Haute-Marne. Aux quatre coins du nologie GSM en même temps. En dépla- Les communes couvertes
département, chaque semaine, des cement pour l'occasion, Christian Estro- par la grappe Orange
zones blanches ont été résorbées et de si, Ministre délégué à l'Aménagement du
nouvelles communes ont pu bénéficier Territoire, a salué les efforts du Conseil Avec l'inauguration de la “grappe Oran-
des services de téléphonie mobile. Mais général et de son Président pour accélérer ge”, l'intégralité du canton de Doulevant-
alors qu'avait de si particulier l'inaugu- l'équipement du département en télé- le-Château ainsi que certaines communes
des cantons de Châteauvillain, Joinville,
ration du pylône de Bouzancourt le 14 phonie mobile. “C'est une démarche remar-
Juzennecourt, Montier-en-Der, Vignory et
novembre dernier, demanderez-vous ? quable qui participe à l'aménagement du ter-
Wassy sont désormais couvertes. Cela
ritoire. Le Conseil général de la Haute-Marne
représente 33 nouvelles communes et
Phénomène de grappe a su saisir, de manière exemplaire, les oppor-
6 000 Haut-Marnais soit près d'un tiers de
tunités législatives qui s'offraient à lui pour la couverture prévu au titre de la premiè-
En réalité, l'originalité réside dans l'am- développer les infrastructures et s'engager dans re phase du plan de résorption de 2003
pleur de la zone résorbée. Car Bouzan- un projet essentiel pour son développement.” (ainsi 20 000 habitants et 104 communes
court avait été choisi comme site sym- Venant d'un Ministre, le commentaire devaient être desservis).
bolique d'inauguration pour figurer la est encourageant.
Seront désormais couvertes les communes
disparition, non pas d'une zone blanche,
d'Aizanville, Arnancourt, Autreville-sur-la-
mais de 18 d'entre elles. En d’autres ter- Etat d’avancement
Renne, Bailly-aux-Forges, Baudrecourt,
mes, en une fois, 33 communes accèdent
Beurville, Blécourt, Blumeray, Bouzancourt,
au réseau de téléphonie mobile. Une pre- Située dans l'ouest du département, la
Brachay, Charmes-la-Grande, Charmes-en-
mière en France ! Jamais un ensemble de grappe inaugurée avait été confiée à l'o- l'Angle, Cirey-sur-Blaise, Cirfontaines-en-
pérateur Orange. Les autres grappes, Azois, Colombey-les-Deux-Eglises, Cour-
allouées aux opérateurs concurrents, ne celles-sur-Blaise, Daillancourt, Dommar-
sont pas en reste ; Bouygues Telecom tin-le-Franc, Dommartin-le-Saint-Père, Dou-
s'occupant du nord-est du département levant-le-Château, Flammerécourt, Laneu-
tandis que les secteurs sud-est et sud- ville-à-Rémy, Lavilleneuve-au-Bois, Mar-
ouest reviennent à SFR. Partout, les tra- béville, Mertrud, Mirbel, Montheries,
vaux de couverture sont largement Nully, Robert-Magny, Sommevoire, Trémilly,
engagés. Pour preuve, déjà 46 des 62 Viéville, Ville-en-Blaisois et Voillecomte.
sites programmés au titre de la premiè-
re phase du plan de résorption sont vies, les opérateurs sont à pied d'œuv-
opérationnels, notamment grâce aux re. Ce n'est plus désormais qu'une ques-
travaux de construction des pylônes tion de mois pour que l’ensemble de
Christian Estrosi, Ministre délégué à l’Aménagement commandités par le Conseil général et la Haute-Marne soit couverte.
du Territoire, a inauguré la grappe Orange, menés tambour battant. Pour la Phase
en présence de Bruno Sido.
II et les communes non encore desser- Thomas ROUSSEZ

LIGNE DIRECTE - décembre 2005/janvier 2006 3