Vous êtes sur la page 1sur 6

Contenu du cours

Energétique du Bâtiment 1 Introduction (NM)


• A quoi sert l'énergétique du bâtiment ?
• Rappels de physique du bâtiment
Nicolas Morel 2 Les besoins de l'occupant, confort (NM)
Laboratoire d'Energie Solaire et de Physique du Bâtiment 3 Bilan thermique d'éléments du bâtiment (NM)
(LESO-PB), ENAC 4 Bilan thermique du bâtiment (NM)
nicolas.morel@epfl.ch • Déperditions par transmission et ventilation
• Gains internes et solaires
• Bilan
Edgard Gnansounou 5 Installations techniques (EG)
Laboratoire des systèmes énergétiques (LASEN), ENAC 6 Optimisation économique (EG)
edgard.gnansounou@epfl.ch 7 Diagnostic (NM)
8 Synthèse, interactions
1 2
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

Objectifs du cours Energie dans le bâtiment

Vous pourrez: „ Chauffage


„ Refroidissement
„ Calculer le bilan thermique d'un bâtiment, „ Aération, ventilation
déterminer ses faiblesses „ Eau chaude (et froide)
„ Proposer des améliorations énergétiques „ Transports (escalators, ascenseurs)
„ Dimensionner les installations techniques „ Eclairage
„ Communications
Pour garantir le confort et le bien être des occupants „ Production de biens
„ Autres appareils
3 4
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

Applications de l'énergétique du bâtiment Bâtiment adapté au climat

• Assurer le confort, la qualité de


Bâtiment
l'environnement intérieur mal adapté
Température

• Choisir les mesures constructives appropriées e de confor


Zon t
• Prédire les puissances nécessaires,
dimensionner les installations Bon
bâtiment
• Prédire les consommations Température extérieure

Hiver Printemps Été Automne Hiver


5 6
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

1
Indice de Dépense d'Énergie

Consommation annuelle d' énergie


Le bâtiment devrait être IDE = [MJ/m²]
Surface brute de plancher chauffé
au moins
aussi confortable
que l'extérieur
Norme SIA 180/4
7 8
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

Le potentiel d'économies IDE en Suisse


35%
IDE [litres/m²] Immeubles CH
0 5 10 15 20 25 30 30% Villas CH
Ecoles CH
25% Hopitaux CH
Hors norme
20%
Selon anciennes normes
15%
Selon normes actuelles 10%

Solaire passifs, Minergie 5%


0% IDE
0 500 1000 1500 2000 0 250 500 750 1000 1250 1500 1750 2000 2250 2500
EPFL, LESO-PB
Indice de dépense d'énergie [MJ/m²] 9
EPFL, LESO-PB
10

IDE en France Evolution de l'IDE en Suisse


40%
Villas F elec.
35% Villas F gaz
30% Villas F fioul
Villas CH
25%
20%
15%
10%
5%
0% IDE
0 250 500 750 1000 1250 1500 1750 2000 2250 2500
11 12
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

2
Isolation thermique Le beurre et l’argent du beurre!
„ Isolation continue, pas de ponts thermiques
Confort Énergie
0,2 - 0,4 W/(m²K) Forte isolation thermique 9 9
1,5 - 2,4 W/(m²K) Aération adéquate 9 9
Solaire passif 9 9
Installations CVSE bien conçues 9 9
2m

Refroidissement passif 9 9
0,3 - 0,4 W/(m²K) 0,3 - 0,6 W/(m²K) Éclairage naturel 9 9

Dérogations possibles si confort et salubrité assurés. 13 14


EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

Budget énergétique global Calcul de l'énergie grise

„ De l'énergie a été consommée pour construire


chaque composant et pour assembler ces „ Méthode statistique: contenu énergétique
composants en un bâtiment: proportionnel au coût
• sous forme directe „ Méthode input-output: Ei = ∑ M ij p j
• sous forme indirecte i
„ Méthode du processus

15 16
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

Méthode statistique Méthode input-output


Besoins en services, énergie, matériaux
A B C D E F G H I
Consommation proportionnelle au coût
A 4 26 32
CH : 6,2 MJ/Fr. ou 1,7 kWh/Fr.
B 23 32 44 50
Produit

1 m³ de laine de verre à 200.- contiendrait


C 1 10 5
340 kWh
D 99 2 24
Pèse 20 kg, donc 17 kWh/kg
E 45 33

Ei = ∑ M ij p j
17
i 18
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

3
Méthode du processus Budget énergétique du bâtiment

On suit la chaîne de production „ E= ED+EI = ED+Em + Ec + Er + Ed - Erec


Exemple: laine de verre: 5 kWh/kg, comprenant
• Em = Σ Vi ei contenu énergétique des divers
Extraction et transport des matières premières
matériaux bruts utilisés dans le bâtiment.
Fusion du verre
Fibrage et collage • Er énergie de réparation.
Conditionnement • Ec énergie de construction.
• Ed énergie de destruction du bâtiment.
• Erec énergie récupérable après démolition.

19 20
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

Conception globale Conception globale


Satisfaire les besoins né
nécessaires
„ Consommation globale minimale
Minimiser les frais d'entretien et
• Dimensionnement correct
la consommation
• Homogénéisation et cohérence des efforts
Assurer la fourniture d'é
d'énergie,
donc utiliser les sources
renouvelables
Eviter la saturation des ré
réseaux

21 22
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

Capacité thermique
„ Chaleur
• énergie liée à l'agitation aléatoire des molécules
• agitation thermique se mesure par la température [K] ou [°C]
• chaleur se mesure par l'augmentation de température

„ Capacité thermique
• pour chauffer une masse m [kg] d'un matériau de chaleur spécifique
c [J/kg K], de la différence de température Δθ [K], il faut une
quantité de chaleur Q [J] donnée par l'expression:
Q = m · c · Δθ
• le produit C = m · c est la capacité thermique du corps considéré
[J/K]

23 24
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

4
Modes de transfert de chaleur Conductivité thermique
„ Conductivité thermique λ:
„ Conduction: transfert de Quantité de chaleur passant en 1
l'agitation par chocs seconde au travers de 1 m² d'une
intermoléculaires couche de matériau homogène de 1
mètre d'épaisseur, soumis à une
„ Convection: transport de matière différence de température de 1 degré
[W/m K] 1K
entre zones chaude et froide
„ Autre définition de λ:
„ Rayonnement:émission- q = -λ · grad θ
absorption de rayonnement (q = densité de flux [W/m2])
1m
électromagnétique „ Conductance thermique
„ Evapo-condensation: évaporation unidimensionnelle g:
g = A · λ / x [W/K]
et condensation
P = g · Δθ [W] (puissance thermique)
25 26
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

Rayonnement solaire (spectre) Rayonnement solaire (intensité)


„ Rayonnement solaire Æ
• composante directe (les rayons provenant directement du
Spectre du soleil)
rayonnement • composante diffuse (les rayons diffusés par l'atmosphère)
solaire „ Rayonnement global
• Eg = Edir + Ediff
• maximum environ 1000 W/m2 sur une surface perpendiculaire
au rayonnement solaire, par ciel clair (Ediff représente alors
environ un tiers ou un quart de Eg)
• Edir,h=Edir,perp · cos (z) z = angle zénital
• ciel couvert: uniquement du diffus, distribution isotrope si ciel
très couvert

27 28
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

Angles solaires et temps solaire (1) Angles solaires et temps solaire (2)

„ Déclinaison géocentrique:
δ = 23.45° · sin((n-81) ·360/365)
„ Temps solaire vrai:
Hv[h] = Hs [h] + ΔH + Long/15 - F

29 30
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB

5
Angles solaires et temps solaire (3) Angles solaires et temps solaire

„ Angle horaire:
ω = 15° · (Hs - 12)
„ Angle zénithal:
cos θz = sin δ · sin φ + cos δ · sin φ · cos ω
(φ = latitude)
„ Angle d'incidence sur un plan quelconque:
cos θ = sin δ · sin φ · cos β - sin δ · cos φ · sin β · cos ω · cos γ
+ cos δ · cos φ · cos β · cos ω + cos δ · sin φ · sin β · cos γ · cos ω
+ cos δ · sin β · sin γ · sin ω
(γ = orientation du plan, β = pente du plan)
Relation entre la déclinaison, la latitude et la hauteur du
EPFL, LESO-PB
31
EPFL, LESO-PB
soleil à midi solaire 32

Exercice supplémentaire 1.1 Exercice supplémentaire 1.2


On remplit une boîte cubique de polystyrène expansé (λ = 0.04 W/m
„ Quelle est la hauteur du soleil à Lausanne le 1er „
K) de 30 cm d'arête (dimension intérieure) avec de l'eau à une
février à 12 heures (heure légale) ? et à 12 heures température de 20 °C. L'épaisseur des parois de la boîte est de 4 cm.
Combien de temps faut-il approximativement pour que l'eau
(temps solaire) ? commence à geler lorsqu'on met la caisse dehors à –10 °C ? Après
combien de temps est-elle complètement sous forme de glace ?
„ Données: „ Hypothèses et données:
• hauteur du soleil: h = 90° - θz avec θz = angle zénital 1. Supposer que l'eau reste à température uniforme lorsqu'elle se refroidit, et que le
mélange eau-glace reste à la température de 0°C jusqu'à la solidification
• Lausanne est située à une latitude de 46.5 °N et une complète.
2. Négliger la couche limite extérieure d'air (la couche de polystyrène est la seule
longitude de 6.6 °E isolation vers l'air extérieur), et supposer une conduction unidimensionnelle.
3. Chaleur spécifique de l'eau 4180 J/kg K, chaleur latente eau-glace 330'000 J/kg
• fuseau horaire: +1 par rapport au méridien de Greenwich „ Indications:
• Ecrire l'équation différentielle de conservation de l'énergie et la résoudre !
• Introduire la constante de temps.
33 34
EPFL, LESO-PB EPFL, LESO-PB