Vous êtes sur la page 1sur 6
 
Energétique du Bâtiment Nicolas Morel Laboratoire d'Energie Solaire et de Physique du Bâtiment (LESO-PB), ENAC nicolas.morel@epfl.ch
     

Energétique du Bâtiment

Nicolas Morel

 

Laboratoire d'Energie Solaire et de Physique du Bâtiment (LESO-PB), ENAC

nicolas.morel@epfl.ch

 

Edgard Gnansounou

Laboratoire des systèmes énergétiques (LASEN), ENAC

edgard.gnansounou@epfl.ch

 

1

EPFL, LESO-PB

 

Objectifs du cours

 
     
Energétique du Bâtiment Nicolas Morel Laboratoire d'Energie Solaire et de Physique du Bâtiment (LESO-PB), ENAC nicolas.morel@epfl.ch

Vous pourrez:

Calculer le bilan thermique d'un bâtiment, déterminer ses faiblesses Proposer des améliorations énergétiques Dimensionner les installations techniques

Pour garantir le confort et le bien être des occupants

 

3

EPFL, LESO-PB

 

Applications de l'énergétique du bâtiment

     
Energétique du Bâtiment Nicolas Morel Laboratoire d'Energie Solaire et de Physique du Bâtiment (LESO-PB), ENAC nicolas.morel@epfl.ch

• Assurer le confort, la qualité de l'environnement intérieur • Choisir les mesures constructives appropriées • Prédire les puissances nécessaires, dimensionner les installations • Prédire les consommations

 

5

EPFL, LESO-PB

Contenu du cours 1 Introduction (NM) • • A quoi sert l'énergétique du bâtiment ? Rappels
Contenu du cours
1
Introduction (NM)
A quoi sert l'énergétique du bâtiment ?
Rappels de physique du bâtiment
2
Les besoins de l'occupant, confort (NM)
3
Bilan thermique d'éléments du bâtiment (NM)
4
Bilan thermique du bâtiment (NM)
Déperditions par transmission et ventilation
Gains internes et solaires
Bilan
5
Installations techniques (EG)
6
Optimisation économique (EG)
7
Diagnostic (NM)
8
Synthèse, interactions
2
EPFL, LESO-PB

Energie dans le bâtiment

     
Energie dans le bâtiment Chauffage Refroidissement Aération, ventilation Eau chaude (et froide) Transports (escalators, ascenseurs) Eclairage

Chauffage Refroidissement Aération, ventilation Eau chaude (et froide) Transports (escalators, ascenseurs) Eclairage Communications Production de biens Autres appareils

EPFL, LESO-PB

4

t r o f n o Bâtiment adapté au climat c Bâtiment mal adapté e Bon
t
r
o
f
n
o
Bâtiment adapté au climat
c
Bâtiment
mal adapté
e
Bon
bâtiment
d
Température extérieure
Hiver
Printemps
Été
Automne
Hiver
6
EPFL, LESO-PB
e
n
o
Z
Température
Le bâtiment devrait être au moins aussi confortable que l'extérieur 7 EPFL, LESO-PB
Le bâtiment
devrait être
au moins
aussi confortable
que l'extérieur
7
EPFL, LESO-PB

Indice de Dépense d'Énergie

 
     
Indice de Dépense d'Énergie IDE = Consommation annuelle d' énergie [ MJ/m² ] Surface brute de

IDE =

Consommation annuelle d' énergie

[MJ/m² ]

Surface brute de plancher chauffé

Norme SIA 180/4
Norme SIA 180/4

Norme SIA 180/4

 
 

8

EPFL, LESO-PB

Solaire passifs, Minergie Selon anciennes normes Selon normes actuelles Hors norme EPFL, LESO-PB 0 0 5
Solaire passifs, Minergie Selon anciennes normes Selon normes actuelles Hors norme EPFL, LESO-PB 0 0 5
Solaire passifs, Minergie
Selon anciennes normes
Selon normes actuelles
Hors norme
EPFL, LESO-PB
0
0
5
Le potentiel d'économies
Le potentiel d'économies

Le potentiel d'économies

Solaire passifs, Minergie Selon anciennes normes Selon normes actuelles Hors norme EPFL, LESO-PB 0 0 5
1000 15 20 30 25 2000 1500 9 500 10 Indice de dépense d'énergie [MJ/m²] IDE
1000
15
20
30
25
2000
1500
9
500
10
Indice de dépense d'énergie [MJ/m²]
IDE [litres/m²]
IDE en Suisse 35% Immeubles CH 30% Villas CH Ecoles CH 25% Hopitaux CH 20% 15%
IDE en Suisse
35%
Immeubles CH
30%
Villas CH
Ecoles CH
25%
Hopitaux CH
20%
15%
10%
5%
0%
IDE
0
250
500
750
1000 1250 1500 1750 2000 2250 2500
10
EPFL, LESO-PB
IDE en France 40% 35% 30% Villas F elec. Villas F gaz Villas F fioul Villas
IDE en France
40%
35%
30%
Villas F elec.
Villas F gaz
Villas F fioul
Villas CH
25%
20%
15%
10%
5%
0%
IDE
0
250
500
750
1000
1250
1500
1750
2000
2250
2500
11
EPFL, LESO-PB
Evolution de l'IDE en Suisse 12 EPFL, LESO-PB
Evolution de l'IDE en Suisse
12
EPFL, LESO-PB
Isolation thermique Isolation continue, pas de ponts thermiques 0,2 - 0,4 W/(m²K) 1,5 - 2,4 W/(m²K)
Isolation thermique
Isolation continue, pas de ponts thermiques
0,2 - 0,4 W/(m²K)
1,5 - 2,4 W/(m²K)
0,3 - 0,4 W/(m²K)
0,3 - 0,6 W/(m²K)
Dérogations possibles si confort et salubrité assurés.
13
EPFL, LESO-PB
2 m
Confort Énergie EPFL, LESO-PB 14 Le beurre et l’argent du beurre! Installations CVSE bien conçues Refroidissement
Confort Énergie
EPFL, LESO-PB
14
Le beurre et l’argent du beurre!
Installations CVSE bien conçues
Refroidissement passif
Forte isolation thermique
Aération adéquate
Solaire passif
Éclairage naturel
Budget énergétique global De l'énergie a été consommée pour construire chaque composant et pour assembler ces
Budget énergétique global
De l'énergie a été consommée pour construire
chaque composant et pour assembler ces
composants en un bâtiment:
• sous forme directe
• sous forme indirecte
15
EPFL, LESO-PB
Calcul de l'énergie grise Méthode statistique: contenu énergétique proportionnel au coût E = M p Méthode
Calcul de l'énergie grise
Méthode statistique: contenu énergétique
proportionnel au coût
E
=
M
p
Méthode input-output:
i
ij
j
i
Méthode du processus
16
EPFL, LESO-PB
Méthode statistique Consommation proportionnelle au coût CH : 6,2 MJ/Fr. ou 1,7 kWh/Fr. 1 m³ de
Méthode statistique
Consommation proportionnelle au coût
CH : 6,2 MJ/Fr. ou 1,7 kWh/Fr.
1 m³ de laine de verre à 200.- contiendrait
340 kWh
Pèse 20 kg, donc 17 kWh/kg
17
EPFL, LESO-PB
I 18 24 p j 5 2 33 F G H B 32 44 50 ∑
I
18
24
p
j
5
2
33
F
G
H
B
32
44
50
E
M
ij
32
Besoins en services, énergie, matériaux
Méthode input-output
10
E
A
1
B
4
99
C
23
D
26
D
45
C
EPFL, LESO-PB
=
E
i
i
Produit
A
Méthode du processus On suit la chaîne de production Exemple: laine de verre: 5 kWh/kg, comprenant
Méthode du processus
On suit la chaîne de production
Exemple: laine de verre: 5 kWh/kg, comprenant
Extraction et transport des matières premières
Fusion du verre
Fibrage et collage
Conditionnement
19
EPFL, LESO-PB
Conception globale Consommation globale minimale • Dimensionnement correct • Homogénéisation et cohérence des efforts 21 EPFL,
Conception globale
Consommation globale minimale
• Dimensionnement correct
• Homogénéisation et cohérence des efforts
21
EPFL, LESO-PB
23 EPFL, LESO-PB
23
EPFL, LESO-PB

Budget énergétique du bâtiment

     
Budget énergétique du bâtiment E= E +E = E +E + E + E + E

E= E D +E I = E D +E m + E c + E r + E d - E rec

E m = Σ V i e i contenu énergétique des divers matériaux bruts utilisés dans le bâtiment.

E r énergie de réparation. E c énergie de construction.

 

E d énergie de destruction du bâtiment.

E rec énergie récupérable après démolition.

EPFL, LESO-PB

20 Conception globale Satisfaire Satisfaire les les besoins besoins nnéécessaires cessaires Minimiser Minimiser les les frais
20
Conception globale
Satisfaire
Satisfaire les
les besoins
besoins nnéécessaires
cessaires
Minimiser
Minimiser les
les frais
frais d'entretien
d'entretien et
et
lala consommation
consommation
Assurer
Assurer lala fourniture
fourniture d'
d'éénergie,
nergie,
donc
donc utiliser
utiliser les
les sources
sources
renouvelables renouvelables
Eviter
Eviter lala saturation
saturation des
des rrééseaux
seaux
22
EPFL, LESO-PB
Capacité thermique
Chaleur
• énergie liée à l'agitation aléatoire des molécules
• agitation thermique se mesure par la température [K] ou [°C]
• chaleur se mesure par l'augmentation de température
Capacité thermique
• pour chauffer une masse m [kg] d'un matériau de chaleur spécifique
c [J/kg K], de la différence de température Δθ [K], il faut une
quantité de chaleur Q [J] donnée par l'expression:
Q = m · c · Δθ
• le produit C = m · c est la capacité thermique du corps considéré
[J/K]
24
EPFL, LESO-PB

Modes de transfert de chaleur

 
     
Modes de transfert de chaleur Conduction: transfert de l'agitation par chocs intermoléculaires Convection: transport de matière

Conduction: transfert de

Conduction: transfert de
Conduction: transfert de
 

l'agitation par chocs intermoléculaires

Convection: transport de matière entre zones chaude et froide

Rayonnement:émission- absorption de rayonnement électromagnétique

 

Evapo-condensation: évaporation et condensation

25

EPFL, LESO-PB

Conductivité thermique

 
     
Conductivité thermique Conductivité thermique λ : Quantité de chaleur passant en 1 seconde au travers de

Conductivité thermique λ:

 

Quantité de chaleur passant en 1 seconde au travers de 1 m² d'une

 
1K
1K

1 m

couche de matériau homogène de 1

mètre d'épaisseur, soumis à une

 

différence de température de 1 degré

[W/m K]

Autre définition de λ:

 

q = -λ · grad θ

(q = densité de flux [W/m 2 ])

Conductance thermique

 

unidimensionnelle g:

 

g = A · λ / x

[W/K]

P = g · Δθ [W] (puissance thermique)

 
 

26

EPFL, LESO-PB

Rayonnement solaire (spectre) Spectre du rayonnement solaire 27 EPFL, LESO-PB
Rayonnement solaire (spectre)
Spectre du
rayonnement
solaire
27
EPFL, LESO-PB

Rayonnement solaire (intensité)

 
     
Rayonnement solaire (intensité) Rayonnement solaire • composante directe (les rayons provenant directement du soleil) • composante

Rayonnement solaire

 
 

composante directe (les rayons provenant directement du soleil) composante diffuse (les rayons diffusés par l'atmosphère)

 

Rayonnement global

 

E g = E dir + E diff

maximum environ 1000 W/m 2 sur une surface perpendiculaire au rayonnement solaire, par ciel clair (E diff représente alors environ un tiers ou un quart de E g )

 

E dir,h =E dir,perp · cos (z)

z = angle zénital

 

ciel couvert: uniquement du diffus, distribution isotrope si ciel très couvert

 
 

28

EPFL, LESO-PB

Angles solaires et temps solaire (1) 29 EPFL, LESO-PB
Angles solaires et temps solaire (1)
29
EPFL, LESO-PB
Angles solaires et temps solaire (2) Déclinaison géocentrique: δ = 23.45° · sin((n-81) ·360/365) Temps solaire
Angles solaires et temps solaire (2)
Déclinaison géocentrique:
δ = 23.45° · sin((n-81) ·360/365)
Temps solaire vrai:
H v [h] = H s [h] + ΔH + Long/15 - F
30
EPFL, LESO-PB
Angles solaires et temps solaire (3) Angle horaire: ω = 15° · (H s - 12)
Angles solaires et temps solaire (3)
Angle horaire:
ω = 15° · (H s - 12)
Angle zénithal:
cos θ z = sin δ · sin φ + cos δ · sin φ · cos ω
(φ = latitude)
Angle d'incidence sur un plan quelconque:
cos θ = sin δ · sin φ · cos β -
sin δ · cos φ · sin β · cos ω · cos γ
+ cos δ · cos φ · cos β · cos ω + cos δ · sin φ · sin β · cos γ · cos ω
+ cos δ · sin β · sin γ · sin ω
(γ = orientation du plan, β = pente du plan)
31
EPFL, LESO-PB
Exercice supplémentaire 1.1
Quelle est la hauteur du soleil à Lausanne le 1 er
février à 12 heures (heure légale) ? et à 12 heures
(temps solaire) ?
Données:
• hauteur du soleil: h = 90° - θ z avec θ z = angle zénital
• Lausanne est située à une latitude de 46.5 °N et une
longitude de 6.6 °E
• fuseau horaire: +1 par rapport au méridien de Greenwich
33
EPFL, LESO-PB
Angles solaires et temps solaire Relation entre la déclinaison, la latitude et la hauteur du soleil
Angles solaires et temps solaire
Relation entre la déclinaison, la latitude et la hauteur du
soleil à midi solaire
32
EPFL, LESO-PB
Exercice supplémentaire 1.2
On remplit une boîte cubique de polystyrène expansé (λ = 0.04 W/m
K) de 30 cm d'arête (dimension intérieure) avec de l'eau à une
température de 20 °C. L'épaisseur des parois de la boîte est de 4 cm.
Combien de temps faut-il approximativement pour que l'eau
commence à geler lorsqu'on met la caisse dehors à –10 °C ? Après
combien de temps est-elle complètement sous forme de glace ?
Hypothèses et données:
1.
Supposer que l'eau reste à température uniforme lorsqu'elle se refroidit, et que le
mélange eau-glace reste à la température de 0°C jusqu'à la solidification
complète.
2.
Négliger la couche limite extérieure d'air (la couche de polystyrène est la seule
isolation vers l'air extérieur), et supposer une conduction unidimensionnelle.
3.
Chaleur spécifique de l'eau 4180 J/kg K, chaleur latente eau-glace 330'000 J/kg
Indications:
Ecrire l'équation différentielle de conservation de l'énergie et la résoudre !
Introduire la constante de temps.
34
EPFL, LESO-PB