Vous êtes sur la page 1sur 74

-CFI5 -

CHIMIE DE L’ENVIRONNEMENT

Christophe HOARAU
Département CFI
IRCOF-UMR COBRA
christophe.hoarau@insa-rouen.fr
SOMMAIRE

I. Le concept ‘Environnement’
a. Définition et enjeux
b. Impact environnemental
c. Protection, Législation, Organismes
d. Chimie de l’Environnement

II. L’environnement dans le cadre industriel –


Système de management pour le développement durable

III. L’écosystème terre


a. Constitution et cycles biogéochimiques (H2O, C, N, S)
b. L’atmosphère: Constitution et pollution
c. L’Eau: Ressource, pollution, traitement
d. Le sol: Constitution et pollution

IV. Les aspects règlementaires


a. Etude d’impact global des substances chimiques (REACH)
b. Maîtrise du risque industriel (SEVESO)
c. Bonnes pratiques environnementales (SME, NORMES ISO)
SOMMAIRE

I. Le concept ‘Environnement’
a. Définition et enjeux
b. Impact environnemental
c. Protection, Législation, Organismes
d. Chimie de l’Environnement

II. L’environnement dans le cadre industriel –


Système de management pour le développement durable

III. L’écosystème terre


a. Constitution et cycles biogéochimiques (H2O, C, N, S)
b. L’atmosphère: Constitution et pollution
c. L’Eau: Ressource, pollution, traitement
d. Le sol: Constitution et pollution

IV. Les aspects règlementaires


a. Etude d’impact global des substances chimiques (REACH)
b. Maîtrise du risque industriel (SEVESO)
c. Bonnes pratiques environnementales (SME, NORMES ISO)
I. Le Concept ‘Environnement’

‘Historiquement, le concept d’écologie a été introduit par Ernst Haeckel pour


designer la relation entre l’homme et son environnement mais l’ ‘Ecologie’ n’est
qu’une partie des sciences de l’environnement, que la part biologique’

L’Environnement est l’ensemble de toutes les influences directes ou indirectes


exercées sur les êtres vivants et ses relations au reste du monde
(naturel, social, intellectuel etc…):
- Influences dues à des facteurs abiotiques (sans vie) ou biotiques
- Influences naturelles ou anthropogéniques (Homme)
- Influences climatiques, chimiques, mécaniques
Le Concept ‘Environnement’

Compartiments de la biosphrere:
- Atmosphère (25km d’altitude),
- Croûte terrestre (30-70 km) ,
- Eau (10km de profondeur)
Le Concept ‘Environnement’

AIR

ANIMAUX PLANTES

EAU SOL

HOMME

Interaction entre l’homme et l’environnement


Le Concept ‘Environnement’

Paradigme: Développement humain / Environnement !


(Projection INSEE: 9,2 Mld en 2050)
Le Concept ‘Environnement’

Les enjeux des problèmes environnementaux:

‘L’homme fait partie de l’ecosystème et il influence son environnement et


réciproquement’. Aussi le développement de l’environnement dépend de la façon
dont l’homme comprend son environnement, le comportement de la biosphere et
les relations complexes entre les systèmes afin de pouvoir apporter des
rétro-actions ou d’autres moyens d’agir de façon à s’y intégrer’

‘L’être humain n’a pas tissé le fil de la vie, il est seulement un élément de ce fil. Tout ce qu’il fait à ce fil il le fait à lui-même’

Chef tribu américaine - 1855


Le Concept ‘Environnement’

‘La conscience publique est maintenant touchée par les effets négatifs!’

Accidents industriels: Fonte des glaciers (réchauffement général de la planète)


- Industrie chimique (AZF-Toulouse);
- Industrie nucléaire (Chernobyl, Fukushima)

Toulouse 21 sept. 2001

Marées noire et verte

Trou de la couche d’ozone


Le Concept ‘Environnement’

‘L’ Impact environnemental est l’ensemble de tous les facteurs qui perturbent l’environnement’

Par des interventions

- Physiques:
- Rayonnement (magnétique, énergétique…)
- Chaleur
- Bruit

- Chimiques:
- Substances chimiques (Médicament, pesticide, engrais, combustion…)

- Biologiques:
- Modification génétique (OGM…)

-Technologiques:
- Construction (Digue, barrage hydroélectrique etc…)
- Extraction massives de matières premières (Minerai, pétrole, gaz…)
- Transport
Le Concept ‘Environnement’

‘Lors de dommage réversibles ou irréversibles sur l’environnement’

Pollution
Utilisation de Physique
l’espace vital
Environnementale

Chimique

Air

Circulation

Sol Eau
Le Concept ‘Environnement’

‘Cycle des substances avec les points de transit vers l’environnement’

Substances résiduelles
dans l’eau

Traitement des rejets

Valorisation des déchets

Effluents gazeux,
eaux ruissellement Evacuation des déchets Utilisation Transport, Dispersion
des décharges

Recyclage
Matières
premières

Production

Stockage, Air pollué, déchets


transbordement et eaux usées non traités
Le Concept ‘Environnement’

‘Substances et Environnement’

Propriétés physiques:
Risque d’exposition

Point éclair
Explosive (E) Solubilité
Comburante (O) Pression de vapeur

Inflamable (F, F+) Toxicité


Accumulation:
Toxique (T, T+)

Nocive (Xn)

Corrosive (C) Compartiments: Bioaccumulation


Substances Air, sol, eau directe et indirecte
Sensibilisante

Cancérogène

Mutagène
Décomposition
Reprotoxique Toxicité
Persistance:
Dangereuse pour
l’environnement Biologique: Non biologique:
-Microorganismes -Hydrolyses
Voulue: Non désirée: -Oxydations
(Matériaux…) (Métabolisation…) -Photochimie
Le Concept ‘Environnement’

‘Mesures prises dans le secteur privé, public ou


domestique pour protéger l’environnement’

Protection de l’environnement

Prévention Réhabilitation Economie

Réduire les effluents gazeux, - Ressource


aqueux et les déchets Dépolluer l’environnement - Energie

Ecolabels officiels (AFNOR, Marque NF-Environnement) Technologies propres


(Circ. 18 juin 1979)

Mesures additives Mesures intégrées


Le Concept ‘Environnement’

D’une démarche traditionnelle Vers une technologie propre


(Voir Chap.II pour le management)

MAIND'OEUVRE
Réduction
ENERGIE

Prétraitement
MATIERES PREMIERES RECYCLAGE
Changement
du procédé ‘Mesures additives
OUTIL DE PRODUCTION ou Intégrée’

REJETS RECUPERATION

PRODUITS FINIS Collecte ‘Mesure intégrée’


Destruction
Stockage
VALORISATION:
- Matière première secondaire
- Solvant
REDEVANCES

Dépenses induites Optimisation


pour la COLLECTIVITE du procédé
‘Mesure intégrée’
Le Concept ‘Environnement’

‘Analyse du cycle de vie’

L’ECO-audit
(règlement CEE n°1836/93)

(Norme ISO 14001)


(Voir chap II pour l’obtention)

Analyse des processus Impact environnemental


de fabrication du produit

Extraction matière première


AVC (LCA)
Analyse du cycle de vie Fabrication/procédé
Norme ISO 14040
Transport, stockage
‘Analyse de tous les impacts Consommation
environnementaux au cours des phases de la
vie d’un produit’ Recyclage/Valorisation

Traitement de déchets
Le Concept ‘Environnement’

‘Législation sur l’environnement’

- Loi du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature

- Traité sur l’Union Européenne du 28 février 1986 (12 états membres) –Article 130R-130T

- Loi du 2 février 1995 relative au renforcement de la protection de l’environnement


‘ Patrimoine commun de la nation et que sa protection, sa mise en valeur et sa gestion sont d’intérêt général’

- Principe de précaution (l’absence de certitudes scientifiques et techniques ne doivent pas retarder


l’adoption de mesure visant à prévenir un risque)
- Principe d’action préventive (études d’impact, technologies propres…)
- Principe de pollueur-payeur
- Principe de participation (aides publiques à la réduction des nuisances)
- Droit de chacun à un environnement sain

‘Lois, décrets, circulaires…’

Substances chimiques Réglementation


Réglementation sur les techniques de sécurité
sur les compartiments
Voir chap.III
Le Concept ‘Environnement’

‘Législation européenne sur les substances


dangereuses ’
Le Concept ‘Environnement’

‘Institutions’

‘Structures politiques et administratives’

- Ministère de l’aménagement du territoire et de l’environnement


- Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie

‘Etablissement publics rattachés’

- Institut français de l’environnement industriel

- Institut français de l’environnement (IFEN)

- Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME)

- Institut national sur l’environnement industriel et les risques (INERIS)


- Bureau de recherche géologiques et minières (BRGM)
- Centre interprofessionnel technique d’études de la pollution (CITEPA)

- Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL)


(Fusion en 2009 de la DRIRE, DIREN et DR)

- INERIS (Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques)


Le Concept ‘Environnement’

‘Quelques chiffres’
‘Dépenses publiques liées à l’environnement en France de 2000 à 2009 (en millions d’euros)’

2000 (r) 2004 (r) 2005 (r) 2006 (r) 2007 (r) 2008 (r) 2009 (p)
Air 1 619 1 742 2 096 2 394 2 444 3 106 3 581
Eaux usées 9 935 11 692 12 056 12 644 13 076 13 483 13 272
Déchets 9 905 11 685 12 803 13 781 14 120 14 101 13 978
Sol, eaux souterraines et de surface 824 1 059 1 472 1 827 1 949 1 750 1 530
Bruit 1 496 1 583 1 929 1 900 2 054 2 252 2 362
Biodiversité et paysages 1 186 1 328 1 438 1 486 1 524 1 612 1 696
Déchets radioactifs 570 655 693 733 693 675 700
Recherche et développement 2 274 3 171 3 069 3 526 3 662 3 985 4 394
Administration générale 1 617 2 423 2 543 2 810 3 085 3 415 3 388
Protection de l'environnement 29 428 35 338 38 098 41 100 42 609 44 379 44 900
Adduction en eau potable 6 714 8 219 8 641 8 400 8 533 8 725 8 715
Récupération 3 406 4 650 4 620 4 729 4 855 5 454 3 956
Dépense de gestion des ressources 10 119 12 869 13 261 13 129 13 388 14 180 12 670
Espaces verts urbains 2 131 2 792 2 904 2 992 3 197 3 290 3 188
Dépense liée à l'environnement 39 547 48 207 51 359 54 229 55 997 58 559 57 571
p : données provisoires.
r : données révisées.
Source : Service de l'Observation et des Statistiques (SOeS).

En 2009, les dépenses de protection de l’environnement augmentent alors que le PIB baisse. Bien que les activités environnementales aient été affectées
par le ralentissement général de l’économie, ce n’est que dans une moindre mesure. Ainsi, en dépit de la baisse du PIB en 2009, les dépenses de
protection de l’environnement enregistrent une hausse de 1,2 %, à 44,9 milliards d’euros. Elles représentent 2,35 % du PIB, en augmentation de 0,3
point depuis 2000.
A l’instar des années antérieures, les dépenses de gestion des eaux usées et des déchets constituent la majeure partie de la dépense de protection de
l’environnement (60,7 %). La dépense de gestion des déchets reste stable en 2009, 57,1 % de celle-ci correspond à la dépense de gestion des déchets
municipaux, en baisse de 1,0% en 2009. Les dépenses de protection des sols et des eaux souterraines font également partie de celles qui reculent ; elles
sont de nouveau plus faibles que celles consacrées à la protection de la biodiversité. Les dépenses réalisées dans certains domaines augmentent
néanmoins sensiblement, telles les dépenses de recherche et développement et protection de l’air. Cette dernière progresse de 15,3 % en 2009, malgré
la baisse des investissements industriels, et dépasse légèrement celle de l’administration générale. La dépense consacrée à la lutte contre le bruit
progresse de 4,8 %, essentiellement du fait de la hausse des montants alloués à la construction de dispositifs de protection (+ 6,6 %) qui constituent les
trois quarts de la dépense. Du fait de la forte participation des administrations publiques à la protection de la biodiversité, les dépenses effectuées dans
ce domaine progressent à un rythme soutenu, tandis que celles de protection des paysages restent stables. Les mesures prises à la suite du Grenelle de
l’environnement ont pu accélérer cette tendance.
Le Concept ‘Environnement’

La ‘Chimie de l’Environnement’ est le domaine de la chimie qui traite de tous les


aspects chimiques des processus intervenant dans l’environnement’

Expertise:

- Connaissance des propriétés et la répartition des composés


- Etude des effets des substances chimiques (réactions) et impact le monde vivant
(Animaux, plantes, microorganismes) et le monde inerte (Bâtiments…)
- Vision globalisée des impacts (Transport et distributions entre compartiments)

Plateforme européenne : Suschem.org


Le Concept ‘Environnement’

‘Apport et rôle de la chimie dans le traitements des


problématiques environnementales’

Ressources
économiques
Activité
Biosphère humaine
Pollution/ Perturbation
environnementales

Diagnostic ? Détection (appareillage)

Traitement ? Transformation, séparation,


capture…

Valorisation ? Matière première


Le Concept ‘Environnement’

‘Rôle de la chimie dans le traitement des


problématiques environnementales’

Science et technologie Action environnementale

Identification / Détection Nouveaux polluants et santé


et effets sur la santé (Emerging polluants and Health)

Procédés de transformation
Traitement ou de capture des polluants
(Remediation and Capture)

Valorisation et Nouvelles Ressources ou Procédés


Innovation (Sustainable Engineering)

Réglementation
Usage produits chimiques
(Policy)

Ressources bibliographiques: Green Chem.; Environ. Sci Technol. ; ChemSusChem …


SOMMAIRE

I. Le concept ‘Environnement’
a. Définition et enjeux
b. Impact environnemental
c. Protection, Législation, Organismes
d. Chimie de l’Environnement

II. L’environnement dans le cadre industriel –


Système de management pour le développement durable

III. L’écosystème terre


a. Constitution et cycles biogéochimiques (H2O, C, N, S)
b. L’atmosphère: Constitution et pollution
c. L’Eau: Ressource, pollution, traitement
d. Le sol: Constitution et pollution

IV. Les aspects règlementaires


a. Etude d’impact global des substances chimiques (REACH)
b. Maîtrise du risque industriel (SEVESO)
c. Bonnes pratiques environnementales (SME, NORMES ISO)
II. L’environnement dans le cadre industriel
pour le développement durable
II. L’environnement dans le cadre industriel
pour le développement durable

‘Le développement durable’


II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

= Utilisation de produits moins impactants


= Grille de référence
= Système de Management de l’Environnement SME

= Considération du social = Amélioration de


l’organisation (indicateurs de
= Politique Hygiène et Sécurité pilotage, tableaux de bord,
etc.)

= Système de management = Système de management


de la sécurité SMS de la qualité SMQ
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Optimiser les ressources humaines’

Amélioration
continue
Politique
Hygiène
Revue Sécurité
de direction SMS
Contrôle, Planification
propositions
d’actions
Mise en œuvre
et
fonctionnement

OHSAS 18001
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Optimiser les ressources financières’

SMQ

Attentes Satisfaction
clients
clients

ISO 9001
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Minimiser les impacts environnementaux’

Amélioration
continue

Politique
Revue SME Environnement
de direction
Planification

Contrôle
et action Mise en œuvre
et
corrective
fonctionnement

ISO 14001
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘’Système de management structuré sur le développement durable


ou système de management intégré (SMI)’

SMQ
QSE SME
QSE

SMS
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Les bonnes pratiques pour réduire les impacts environnementaux’

- Prévenir et limiter la production des déchets,

- Trier ses déchets,

- Utiliser des matériaux recyclables,

- Réduire sa consommation d’eau et d’énergie,

- Réduire ses émissions polluantes grâce, par exemple, à la mise en place


de technologies propres,

- Utiliser des énergies renouvelables, ……


II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Les pré-diagnostics (Chambre du commerce et de l’industrie (CCI))

Pré-diagnostic « Déchets »:

Etat des lieux dans l’entreprise


Point sur la réglementation relative aux déchets produits par l’entreprise
Proposition de solutions pour la gestion des déchets et pouur l’amélioration
de leur élimination

Pré-diagnostic « Environnement »:

Sensibilisation de l’entreprise à l’intégration de l’environnement dans sa stratégie


État des lieux global des impacts environnementaux
Point sur la réglementation environnementale et hiérarchisation des priorités

Plan d’actions pour préconiser des solutions en adéquation avec les besoins
Identification des contacts et prestataires utiles
Recherche de financements pour conduire des actions prioritaires

Opérations collectives:

Regroupement de plusieurs entreprises pour des opérations pertinentes


II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Mise en place du SME’

1. Planification: Politique, analyse et programme environnemental

2. Mise en œuvre du SME (Interne ou Externe)

3. Contrôle du SME (Audit externe)

4. Reconnaissance du SME: Demande de NORME ISO 14001


II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Planification du SME’

Formalise la volonté de l’entreprise


Définir une politique Énoncer les principes
Confiée à un groupe de travail
environnementale Fait référence explicitement aux activités, produits et services
Écrite, datée et signée par la direction
Compréhensible et accessible à tous (interne et externe)

Dresser l’état des lieux (Inventaire de l’ensemble des impacts


environnementaux)
Réaliser une analyse Dégager les plus significatifs
environnementale Déterminer les exigences légales et autres
Proposer des objectifs environnementaux

Détaille les actions à mettre en place:


Concevoir un - Objectifs à atteindre (indicateurs de performance, tableaux de bord de suivi)
programme - Mesures prises ou envisagées pour ces objectifs
- Echéances prévues pour la mise en œuvre
environnemental
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Rédaction de l’analyse environnementale’

1- Présentation de la société (statuts, activités et produits, plan détaillé des installations, historique du site),

2- Caractéristiques de l'environnement du site (localisation, géologie et hydrologie, paysage, faune, flore,


monuments et sites historiques, climatologie, réseaux publics, ...),

3- Evaluation des entrants et sortants (énergie, eau, matières premières et fournitures)

Pour chaque flux entrant et sortant, il faut alors recenser les impacts
sur l'environnement et vérifier la conformité à la réglementation (seuils,
prescriptions techniques, ...).
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Rédaction de l’analyse environnementale (suite)’

4- Analyse réglementaire

5- Impacts sur l'environnement des activités du site en situation normale et anormale (sol, sous-sol, eaux
souterraines, eaux superficielles, air, écosystèmes, paysage, bruit, déchets, transport, …),

L'entreprise doit sélectionner les impacts significatifs sur lesquels elle pourra agir techniquement
et économiquement. Pour cela, elle doit procéder à une hiérarchisation des impacts repérés
grâce à l'analyse environnementale. Aucune méthode n'est imposée à l'entreprise.
Cependant, trois critères sont généralement pris en compte pour la cotation des impacts :
- le niveau d'importance,
- le niveau de maîtrise,
- le niveau de sensibilité de l'environnement.

6- Planification des nouveaux produits et des services (intégration de l'environnement dans la


conception de nouveaux produits),

7. Information, formation, communication (du personnel mais aussi des fournisseurs, des sous-traitants
et des clients).
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Mise en place de la SME’

Actions confiées à une personne, un groupe


de travail ou un consultant extérieur

Progression
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Mise en place de la SME’

Sensibiliser et former le personnel

L’ensemble du personnel doit être sensibilisé à la


démarche environnementale. Cette sensibilisation
permettra à chacun d'améliorer ses gestes au quotidien
et, de ce fait, les performances environnementales de
l'entreprise.

Les personnes dont le travail peut avoir un impact


significatif sur l'environnement doivent recevoir une
formation spécifique. Ne pas oublier les intérimaires,
stagiaires et sous-traitants travaillant sur le site !
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable
‘Mise en place de la SME’

Communiquer en interne
La mobilisation du personnel dans la démarche
environnementale est une condition essentielle de sa réussite.
Il faut:
- impliquer le personnel en organisant des réunions
d'information,
- annoncer les actions qui seront à entreprendre,
- communiquer l'état d'avancement de la démarche (via des
panneaux d'affichage, un "Journal environnement", ... ),
- mobiliser le personnel à chacune des étapes de la
démarche.

Communiquer à l'extérieur
La communication externe sur les actions et performances environnementales peut
permettre d'augmenter les parts de marché, de fidéliser les clients, d'améliorer les relations
de voisinage, de faire parler de l'entreprise dans la presse, de valoriser une action, ... .
Il faut :
- identifier les parties intéressées par la démarche (clients, populations voisines, médias,
autorités institutionnelles comme la DREAL ou la Préfecture, associations, assurances,
banques, ...),
- construire un argumentaire pour chacune des parties (ajout de l'aspect "protection de
l'environnement" à l'argumentaire de vente, communication sur les solutions apportées aux
problèmes de voisinage, ...).
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable
‘Mise en place de la SME’

Un système de management de
l’environnement nécessite une formalisation
écrite minimum appelée «documentation».
L’intérêt est de conserver une trace formalisée
et organisée de son propre système, ainsi que
de présenter et prouver à des tiers son
existence.

Il faut rédiger un manuel qui décrit le système


de management de l’environnement et
énonce la politique, les objectifs et
programmes environnementaux.

Le système documentaire comprend


également une description des procédures,
c’est à dire les manières spécifiées
d’accomplir une activité. Les procédures
doivent être déclinées en instructions
d'application. Enfin, les documents
d'enregistrement doivent être conservés.
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Certification internationale ISO 14001’

La délivrance du certificat

Le certificat ISO 14001 est délivré après la réalisation d'un audit externe par un organisme de certification qui vérifiera que
toutes les étapes du SME ont été respectées. L'organisme de certification doit être accrédité par le Comité Français
d'accréditation (Cofrac). La liste des organismes de certification accrédités par le COFRAC est disponible sur www.cofrac.fr.

La durée de vie du certificat


Le certificat ISO 14001 est valable 3 ans. Les 2 premières années suivant la certification, 2 audits de suivi sont réalisés. Un
audit de renouvellement est opéré la 3ème année

Le coût de la certification

Selon la taille de l’entreprise, le coût de certification varie d’environ 5 000 € (moins de 100 salariés) à environ 20 000 € (plus
de 500 salariés). Le coût de suivi annuel est moindre : de 1 000 € à 5 000 € pour les mêmes critères.
Source : Environormes 2005

La mise à jour de la certification version 2004


Les organismes déjà certifiés ISO 14001 version 1996 avaient jusqu’au 15 mai 2006 pour mettre à jour leur SME (version
2004).
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Certifications SME +SMQ’

ISO 14001 ISO 9001

L'engagement Une démarche volontaire.


Un engagement de la Direction.
La définition d'une déclaration, d'une politique.

La documentation Mise en place d'une documentation claire.

La formation Formation du personnel.

Le principe L'amélioration continue de ses performances.

Les objectifs Satisfaire les parties intéressées qui Satisfaire le client.


peuvent être les riverains,
l'administration, les clients, ... .

La communication Obligatoire en interne et en externe. Conseillée

Les résultats recherchés et leur Amélioration des impacts sur Amélioration de la qualité par la
mesure l'environnement par la mesure des mesure de la satisfaction du client,
émissions dans l'air, des rejets dans des taux de non-conformités, … .
l'eau, … .
II. L’environnement dans le cadre industriel pour le développement durable

‘Le règlement EMAS (Eco Management and Audit Scheme)’


Il est également appelé Eco-Audit, est une norme européenne révisée en 2004. Il définit un système volontaire basé sur
l’amélioration continue des performances environnementales.
Le système de vérification européen, l’EMAS, reconnaît explicitement la norme ISO 14001 depuis sa seconde version,
parue au JOCE le 24 avril 2001.
Règlement (CE) n° 761/2001 du Parlement Européen et du Conseil du 19 mars 2001 permettant la participation volontaire
des organisations à un système communautaire de management environnemental et d'audit (EMAS).

L'enregistrement EMAS
Il est accordé après :
- Réalisation d'un audit externe par un organisme de certification accrédité
par le Comité Français d'accréditation (COFRAC) qui vérifiera que toutes les
étapes du SME ont été respectées,
- Vérification de la déclaration environnementale par un vérificateur
indépendant accrédité par le COFRAC

Le demandeur adresse alors son dossier à l'ACFCI (Assemblée des Chambres de Commerce et d'Industrie) qui
examine la recevabilité administrative de la demande. L'ACFCI transmet le dossier au Comité EMAS qui prend la
décision de l'enregistrement. Les coordonnées des entreprises enregistrées sont publiées au Journal Officiel de
l'Union Européenne.

Une fois enregistrée EMAS, l'entreprise peut apposer le logo "EMAS, information validée" sur ses documents (mais
pas sur ses produits ni leur conditionnement).
SOMMAIRE

I. Le concept ‘Environnement’
a. Définition et enjeux
b. Impact environnemental
c. Protection, Législation, Organismes
d. Chimie de l’Environnement

II. L’environnement dans le cadre industriel –


Système de management pour le développement durable

III. L’écosystème terre


a. Constitution et cycles biogéochimiques (H2O, C, N, S)
b. L’atmosphère: Constitution et pollution
c. L’Eau: Ressource, pollution, traitement
d. Le sol: Constitution et pollution

IV. Les aspects règlementaires


a. Etude d’impact global des substances chimiques (REACH)
b. Maîtrise du risque industriel (SEVESO)
c. Bonnes pratiques environnementales (SME, NORMES ISO)
III. L’Eco-système Terre’

‘La Terre primitive’


III. L’Eco-système Terre’
III. L’Eco-système Terre’

‘Expérience de chimie prébiotique’’


III. L’Eco-système Terre’

‘Premières briques moléculaires’

Rq: Détection actuelle de formaldéhyde dans les gaz interstellaires !


III. L’Eco-système Terre’
‘De la fermentation à la respiration’!’
III. L’Eco-système Terre’

‘Les temps géologiques’


III. L’Eco-système Terre’
‘Variation du taux d’O2’
III. L’Eco-système Terre’

‘Les flux énergétiques’


III. L’Eco-système Terre’

‘Le compartiment ‘eau’’


III. L’Eco-système Terre’

‘Les flux énergétiques’


III. L’Eco-système Terre’
III. L’Eco-système Terre’
III. L’Eco-système Terre’
III. L’Eco-système Terre’

Bactéries

- Microorganismes
- Algues

Bactéries

Minéraux: KNO3, NaNO3


III. L’Eco-système Terre’

‘Cycle du soufre’

Teneur

Teneur en soufre des


combustibles fossiles (Kg/GJ)
(source pyrite: FeS):
Charbon : 10,9
Lignite: 8
Fioul lourd: 6,7 pH=4-4,5
Fioul leger: 1,7
Gaz naturel: 0,2

Algues
H2S

Emission mondiale pdts soufrés


(106t/an):
Combustion : > 250
Oxydation composés soufrés
des marais et océans: 80-200
Volcans: 10-20
III. L’Eco-système Terre’

‘Le compartiment Atmosphère’


III. L’Eco-système Terre’

‘Composition de l’atmosphère’

Gaz mineurs (ppt):

- CH3Cl: 620
Gaz mineurs (ppb): - CF2Cl2: 500
Gaz mineurs (ppm): - COS: 400-600
Gaz majeurs: - Xe: 87 - CFCl3: 280
- CO2: 367 - CO: 30-250 - CH3CCl3: 130
- N2: 78,084% - Ne: 18,18 - O3: 10-100 - CCl4: 100-200
- O2: 20,946% - He: 5,24 - NO2: 10-100 - CF4: 67
- Ar: 0,934% - CH4: 1,7 - NO: 5-100 - HNO3: 50-1000
- Kr: 1,14 - SO2: < 1-50 - CS2: 20-300
- H2 : 0,5 - NH3: 0,1-1 - CH3SH: 10-400
- N2O: 0,3 - HCHO: 0,1-1 - HO2: 4
- SF6: 0,5
- OH: 0,04
-H2O2: < 5
- H2S: < 5

Pour 1 atm à 25°C: 1 ppm = 10-6 atm = M*40,9µg.m-3


III. L’Eco-système Terre’

‘Composition de l’atmosphère (suite)’

- Durée de vie très différentes:

- Courte: 1-3600 s (radicaux: OH, NO3, HO2, …)

- Modérée: 1h-1 mois (Isoprène, C3H6, DMS, NOx, SO2, O3, aérosols, CO)

- Longue (persistent): 1an-100ans (CH4, CH3Br, CH3CCl3, N2O, CFC, CS2, O2, CO2, N2…)

- Composés Ubiquitaires: ‘ Composés mineurs présents en tout lieu sur terre émis
dans l’environnement en quantités suffisantes (typ: 50000t/an) ou formés à partir
d’autres substances appréciables’:

(CF2Cl2, CH3Cl, CCl2F, CCl4, CH2Cl2, CHCl3, PCB (polychlorodiphényle)…)

- Système dynamique faisant intervenir de nombreuses réactions chimiques complexes


notamment photochimiques dont beaucoup de sont pas encore élucidées!
III. L’Eco-système Terre’

‘La chimiosphère ( 0 à 110 km)’

A+hν

A + chaleur

CO: 1352 KJ/mol (88 nm)


N2: 1503 KJ/mol (80 nm)
A A* A+ + e - O2: 1164 KJ/mol (103 nm)
H2O: 1216 KJ/mol (98 nm)

M
A + M*

CO: 1077 KJ/mol (111 nm)


Photolyse
. .
B +C
N2: 945 KJ/mol (127 nm)
O2: 495 KJ/mol (242 nm)
Cl2: 243 KJ/mol (493 nm)
III. L’Eco-système Terre’

‘Photochimie dans la troposphère ( 0 à 12 km)’

O2

2O
. 2O 2
2 O3

Filtre UV

Barrière pour les échanges vers


la haute atmosphère
(‘couvercle du réacteur’)

Réacteur photochimique
λ > 310 nm

O3 O2 + O*
H2O
2 OH
.
OH
. H2S SO2 CH3Cl NO2
H2O2 H2SO4 HCl HNO3
III. L’Eco-système Terre’
‘Deux grandes perturbations’

Perturbation de la couche d’ozone (N2O, CFC (chloro-fluoro-carbures,..)

Rôle du N2O:
- Source: Dénitrification bactérienne
- Teneur volumique (ppb): 1800 (270ppb), 1950 (295), 2000 (>310)
- Persistance: 150a
- Puits: Photochimie stratosphérique (inerte dans la troposphère)

λ > 240 nm
N2O N2 + O*
N2O + O* 2 NO
NO + O* N2 + O2

- Effet indirect sur la destruction de la couche :


NO + O3 NO2 + O2
III. L’Eco-système Terre’
‘Deux grandes perturbations’

Perturbation du climat ou réchauffement climatique


III. L’Eco-système Terre’

‘Deux grandes perturbations’


III. L’Eco-système Terre’

‘Deux grandes perturbations’


III. L’Eco-système Terre’
‘Deux grandes perturbations’
III. L’Eco-système Terre’
‘Deux grandes perturbations’
III. L’Eco-système Terre’
‘Deux grandes perturbations’
III. L’Eco-système Terre’
‘Deux grandes perturbations’
III. L’Eco-système Terre’
‘Quelques pollutions majeures’

Pluies acides: Dépérissement des forêts (mécanismes?); troubles respiratoires (‘Smog londonien’)
Corrosion des matériaux

Les COV (composés organique volatils): Méthanique (hydrocarbures) et non méthanique


(COVNM: formaldéhyde, acétaldéhyde, alcool…)

Les aérosols (Transport de polluants et effets sur la santé)

Rejets gazeux (Traitement et réglementation)