Vous êtes sur la page 1sur 4

Le But de l’essai EQUIVALENT SABLE :

Cet essai est utilisé de manière courante pour évaluer la propreté des Sable utilisés pour la composition
du béton
L‘essai consiste à séparer les particules fines contenues dans le sol et les éléments sableux plus
grossiers ; Une procédure normalisée permet de définir un coefficient d‘équivalent de sable qui
quantifier la propreté du sable.
Appareillage :

 Des éprouvettes en matière plastique avec deux traits repères et leur bouchon.
 Un entonnoir pour l’introduction du sable.
 Une bonbonne de 5 l avec bouchon, siphon et tube souple de 1.5m.
 Un réglet métallique gradué en cm pour la mesure des hauteurs de sable et de floculat.
 Un piston taré à masse coulissante de 1 kg pour la mesure de ES
 Un chronomètre
 Une balance numérique.
 Tamis 5mm.
 Les tares.
Préparation de la solution :
La solution lavante permet e séparer les éléments fines argileux et provoque la floculation.
La solution lavante est composée, pour une quantité de 1 litre, de :
Mode opératoire :

1. Préparation de l’échantillon :
 Passer au tamis de 5 mm le sol étudier, en prenant soin de briser les mottes constituées par des
éléments < à 5mm et en récupérant toutes les fines.
 On prend une masse de 120 g de se sol sec.

2. Remplissage des cylindres gradués :

 On remplit le cylindre gradué jusqu'au premier trait avec la solution lavante.


 On y introduit la prise d'essai dans l’éprouvette (à l'aide d'un entonnoir) puis pour on enlève les
bulles d'air en tapotant le cylindre à la main.
 On attend alors 10 minutes (sont toucher).

3. Agitation des cylindres :


 A la fin de cette période, On bouche le cylindre avec un bouchon en caoutchouc.
 Puis on la maintenir horizontalement entre les deux mains et lui faire subir 90 cycles (ou on agite
avec la machine d'agitation pendant 30 secondes).
 On remette le tube en position verticale puis on lave.

4. Lavage :
 En descendant le tube laveur dans l’éprouvette, en rinçant les parois du cylindre avec la solution
lavante.
 Puis on traverse la prise d'essai pour descendre le tube laveur au fond du cylindre.
 On agite le contenu du cylindre pour favoriser la remontée des fines et des éléments argileux.
Quand le niveau du liquide avoisine le trait supérieur, on relève lentement le tube laveur de façon à
maintenir le liquide au niveau du trait supérieur.
 On lance le chronométrage quand le liquide est au trait supérieur ; et on laisse reposer les
cylindres pendant 20 minutes sans dérangement ni vibration.

5. Mesurages :
Après les 20 mn (la période de repos), on mesure la hauteur h1 du niveau supérieur du floculat par
rapport au fond du l’éprouvette gradué.
h’2 la hauteur de la partie grossière.
 On abaisse le piston dans le cylindre jusqu'à ce que l'embase repose sur le sédiment.
 On mesure h2, distance entre la face supérieure de la tête du piston et la face supérieure du
manchon.
Résultat et Interprétation :
Equivalent de sable visuel :
(ESv)= h’₂ /h₁x100.
Equivalent de sable est mesuré au piston :
(ESp)= (hₒ- h₂)/h₁x100.
Equivalent de sable moyen (ESmoy) :
ESmoy= (ESv + Esp)/2.
Avec :
 hₒ c’est la Hauteur totale (d’où la base de l’éprouvette jusqu’au trait repère supérieur).
 h₁ : Hauteur totale floculant.
 h₂ : Hauteur de sédiment.
 h’₂ : Hauteur de la partie grossière.
Conclusion des résultats :

Le But de l’essai VBS:


Il est utilisé également pour quantifier de manière sure et simple la propreté des granulats.
Pour cela on utilise du bleu de méthylène, substance adsorbée de préférence par les argiles.
Matériel :
 Burette de 50 cm³ ; fixée sur un statif.
 Papier chromatographique WHATMAN n°1.
 Tige de verre.
 Agitateur magnétique a vitesse de 400 t/m.
 Barreaux magnétique.
 Balance
 Chronomètre.
 Tamis.
 Eau distillée + pissette.
 Bécher d'une capacité d'environ 1 L.
 Bleu de méthylène.
Mode opératoire :
Préparer l’échantillon à étudier et pour cela suivre les étapes suivantes :
- On tamiser les échantillons au tamis de 2 mm ; et on Prélever une masse de (15 g ; 30g ; 10g).
- Verser un échantillon de sol sec dans le Bécher et ajouter 100 cm³ (100g) de l’eau distillée ; y ajouter
un barreau magnétique.
- Agiter sans arrêt le mélange à l’aide de l’agitateur magnétique qui restera constante le longe du
dosage (400t/mn).
- On place le tout sous la burette graduée.
- Ajouter dans le Bécher 5 cm³ de bleu de méthylène à 10 g/l.
- Prélever une goutte de mélange à l’aide d’une Tige de verre, et la placer sur papier
chromatographique.
- On a 2 possibilités :
1. La goutte centrale bleue est entourée d’une zone humide incolore : le test est négatif (répéter
l’opération).
2. La goutte centrale bleue est entourée d’une zone humide d’une auréole bleu-claire : le test est positif ;
dans ce cas on déclencher le chronométré ; au bout d’1mn ; on prélever une autre goutte.
On à a 2 cas :
I. Si l’auréole à disparu donc on laisser de couler 5cm³ de bleu de méthylène.
II. Si l’auréole elle persiste bout d’1mn ; on prélever une goutte →à 5mn, prélever une autre goutte :
a. Si elle aussi on à Apparition de l’auréole →Dans ce cas l’essai est terminé, et les particules argileuses
sont alors saturées en Bleu de Méthylène.
b. Et si l’auréole elle disparue → (Dosage à pas fin)

Dosage à pas fin :


Nous ajoutons 2cmᵌ → agiter→ prélever une goutte :
I. Pas d’auréole→ Nous ajoutons 2cmᵌ
II. L’auréole elle persiste → après 1mn → on prélever une goutte de Bleu de Méthylène→ à 5mn→
prélever une autre goutte, on à 2 cas :
 L’auréole elle disparue→ + 2cmᵌ.
 L’auréole elle persiste →donc le dosage est terminé.

Calculer VBS :
La VBS : est une grandeur qui exprime globalement la quantité et l’activité de l’argile contenu dans le
matériau étudié.
10 .lecture en c m3 . 100
VBS=
1000. pds se c de la prise d ' essai

Conclusion :

 Selon la norme NF P94-068 :


- VBS < 0,2 →sol sableux insensible à l’eau
- 0,2 ≤ VBS < 2.5→ sol limoneux, peu plastique sensible à l'eau
- 2,5 ≤ VBS < 6 →sol limoneux a argileux de plasticité moyenne.
- 6 ≤ VBS < 8→ sol argileux.
- VBS > 8 →sol très argileux.

Vous aimerez peut-être aussi