Vous êtes sur la page 1sur 3

Voix œsophagienne 1

Voix œsophagienne
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2013).
Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci
de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ». (Modifier l'article
[1]
)

La voix œsophagienne est un procédé qui permet à un individu n'ayant plus de cordes vocales, suite à une
laryngectomie totale, de produire des sons et donc une parole acceptable grâce à la mise en vibration de la bouche
œsophagienne (bouche, oropharynx et hypopharynx) lors du passage de l'air.

Procédés techniques
Deux techniques permettent la mise en vibration de la bouche oesophagienne : la première consiste à injecter la
quantité d'air intra-buccal dans la jonction pharyngo-oesophagienne, qui ressort par la suite sous forme d'un "rot", il
s'agit de la voix oro-oesophagienne (V.O.O), et la seconde consiste à projeter l'air pulmonaire dans l'œsophage, à
travers une fistule créée chirurgicalement entre la trachée et l'œsophage, il s'agit de la voix trachéo-oesophagienne
(V.T.O).
La voix oro-œsophagienne est moins forte et plus rauque que la parole laryngée. On peut prononcer moins de mots à
la suite. De bons locuteurs arrivent à produire environ 5 à 10 syllabes par injection d'air dans l'œsophage (voix
oro-œsophagienne classique) et bien davantage en voix trachéo-œsohagienne, soit 120 mots à la minute.
À cause de la grande surface de vibration pharyngo-œsophagienne, la hauteur de la voix œsophagienne est très basse,
entre 50 et 100 Hz. Pendant l'émission de la voix œsophagienne, la hauteur et l'intensité sont en corrélation ; une
voix grave est produite avec peu d'intensité et une voix aiguë est produite avec plus d'intensité. La production de
cette dernière demande plus de tonus et d'énergie.

Descriptif
Avec la voix trachéo-œsophagienne, l'air provenant des poumons (grâce à l'obturation au doigt du trachéostome ou
par une valve trachéale automatique) va créer des vibrations de la bouche œsophagienne comme pour la voix
oro-œsophagienne classique mais avec une qualité bien supérieure au niveau de l'intensité, de la modulation et de la
durée. La communication créée entre la trachée et l'œsophage peut être effectuée chez tous les laryngectomisés
totaux, en première intention (le jour de leur laryngectomie) ou en deuxième intention (à distance de la
laryngectomie). Le chirurgien insère dans la fistule un « implant phonatoire » qui permet de maintenir la
communication ouverte et qui comprend une valve de phonation. La valve de phonation ferme la lumière de
l'implant pour protéger les poumons des fuites salivaires et liquides, lors de la phonation, elle s'ouvre pour laisser
passer le souffle pulmonaire dans l'œsophage, à ce moment-là, le laryngectomisé obture son trachéostome à la parole
et l'ouvre pour la respiration.
Une gymnastique respiratoire et manuelle est ainsi à acquérir. L'apprentissage est rapide, quasi instantané dans la
majorité des cas. La mise en place de l'implant est une procédure simple dont la durée peut varier entre 25 et 35
minutes, elle nécessite un passage au bloc opératoire avec anesthésie générale. Les implants sont remplacés au
fauteuil de consultation, avec une simple anesthésie locale, pas souvent nécessaire. Le changement de l'implant est
prévu tous les 8 mois en moyenne et prend entre 10 à 15 minutes. Les implants phonatoires présentent des
complications (fuites alimentaires autour de l'implant, granulomes, déplacements etc.) mais ne sont pas sévères et
sont maîtrisées rapidement par le chirurgien lors de la consultation.
Voix œsophagienne 2

Appareillage
Un électrolarynx est un appareil portable qui est maintenu contre le cou, et qui fournit des vibrations pour permettre
la parole. C'est un pis-aller en attendant l'acquisition d'une voix œsophagienne ou en cas d'échec. Les électrolarynx
peuvent être utilisés immédiatement après l'intervention chirurgicale (parfois une sonde buccale est nécessaire, le cou
étant trop sensible juste après l'opération).

Notes et références
[1] http:/ / fr. wikipedia. org/ w/ index. php?title=Voix_%C5%93sophagienne& action=edit

Article connexe
• Laryngectomie

• Portail de la médecine
• Portail du handicap
Sources et contributeurs de l’article 3

Sources et contributeurs de l’article


Voix œsophagienne  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?oldid=98816370  Contributeurs: Ange Gabriel, Arnaud.Serander, Badmood, Bob08, Erasmus, Franz53sda, Gh, Hermi, Jihaim,
Jyp, Linan, Muselaar, NicoV, Ollamh, Pmx, Trex, 9 modifications anonymes

Source des images, licences et contributeurs


Fichier:Question book-4.svg  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Question_book-4.svg  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: Tkgd2007
Fichier:Star of life2.svg  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Star_of_life2.svg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Verdy p
Fichier:Wheelchair.svg  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Wheelchair.svg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Andros 1337, Ed g2s, NE2, Nevit, Rappingwonders2,
Wst

Licence
Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0
//creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/