Vous êtes sur la page 1sur 5

Introduction :  On peut classer l’audit selon les  Les relations entre les différents 2) LES NORMES D’AUDIT

L’environnement des entreprises est critères suivants : domaines d’activités


instable, turbulent ce qui rend difficile 1er critère : Selon la situation de  Les normes générales : L’auditeur
pour une entité d’atteindre ses objectifs. l’auditeur par rapport à l’entité auditée : Deux critères peuvent être utilisés pour doit respecter le code d’éthique
L’audit permet d’avoir des informations l’audit externe et l’audit interne. déterminer ces relations : L’objectif de professionnelle publié par l’IFAC,
nécessaire pour : 2ème critère : Selon le statut de l’auditeur, La position de l’auditeur par notamment les règles d’éthique ci-
 Prendre des bonnes décisions pour l’auditeur défini par la loi et le règlement. rapport à l’entité auditée. après :
mieux gérer les activités (Dirigeants). 3ème critère : Selon la nature des Ces deux critères sont liés. En  Intégralité
 Apprécier leurs investissements ou bien objectifs assignés à la mission d’audit effet, les objectifs de l'auditeur  Objectivité
donner un jugement sur le sort de leurs Nous pouvons distinguer : déterminent sa position.  Indépendance
investissements (Propriétaires).  L’audit financier qui consiste à  Audit interne et audit opérationnel :  Compétence professionnelle, soin et
 se rassurer leur avenir (Salariés) certifier les comptes à l’entreprise. les objectifs de ces deux types d’audit diligence
 savoir plus sur la situation réelle de  L’audit de gestion qui vise à formuler sont les mêmes ; concerner toutes les  Confidentialité
l’entreprise et prendre des bonnes un jugement sur l’action des fonctions de l’entité dans le but  Professionnalisme
décisions (tiers) dirigeants et sur leurs résultats. d’améliorer la performance globale.  Respect des normes techniques et
Et donc pour remplir cette tâche ou bien  L’audit opérationnel dont l’objectif Cependant, la notion d'audit professionnelles.
produire de bonnes informations, les est d’améliorer la performance de opérationnel est plus large que celle  Les normes de travail : Le travail
entreprises recourent souvent à l’audit. l’entreprise. d'audit interne dans le sens où d’audit doit être effectué avec soin,
l’auditeur opérationnel peut avec une bonne planification, un
Ch1 : La démarche générale d’audite  Domaines principaux d’audit d’étendre même à la direction respect scrupuleux des calendriers et
générale (l’auditeur opérationnel supervision des collaborateurs, la
 Définition de l’audit :  Audit financier : on a deux types : peut être interne ou externe). tenue correcte des dossiers et papiers
L'audit peut être défini comme étant « Un  La mission d’audit financier contractuel :  Audit financier et audit opérationnel : de travail en tant que moyens de
examen professionnel / critique d'une Réalisé à la demande d’une entité ou L’audit opérationnel agira dans la preuve des conclusions d’audit.
information réalisé par un professionnel d’un individu pour des fins précisées perspective d’exploitation de La prise en compte des risques, de
en vue d'exprimer une opinion juste, dans la convention avec l’auditeur. Cet l’information financière en tant qu’un fraudes et d’erreurs (ISA 240), des
motivée, responsable et indépendante sur audit a pour objectif souvent la instrument de gestion, et non pas un textes législatifs et réglementaires
cette information par référence à un certification des comptes aux tiers. garant de la sincérité et de la dans un audit des états financiers (ISA
critère de qualité en vue de donner plus  La mission d’audit financier légal : régularité de cette information. 250) et la collecte des informations
de crédibilité à cette information ». Réalisé par un commissaire aux l’audit financier peut être amené à suffisantes et fiables.
 Le caractère professionnel de comptes, sa mission est réglementée certifier les comptes aux tiers alors  Les normes de rapport :
l'examen se manifeste par la par la loi et elle comporte : que l’audit opérationnel ne le fait pas.  Nécessité de la rédaction de rapports
méthode, techniques et outils à - Une mission d’audit externe ;  Relation L’audit interne et l’audit d’opinion (de certification ou non) ;
utiliser. - Un ensemble d’obligations spécifiques financier : L’auditeur financier peut  Rapport de recommandations sur le
 variété des informations qui peuvent sous la responsabilité du commissaire certifier les comptes à des tiers.
contrôle interne et parfois sur la
être soumises à l'audit montre que le aux comptes prescrites par des l’audit interne ne peut assurer la
dispositions réglementaires qualité de l’information comptable conformité avec les lois et règlements
champ d’investigation de l’audit est
(Informations aux actionnaires, que pour la direction de l’entreprise, en vigueur ;
élargi.
 L'opinion est motivée (justifier), détection des actes frauduleux,…). par contre l’auditeur financier doit  Rapport spécial pour les missions de
opinion responsable (engagement sur  Audit interne : est défini comme une être externe. commissaire aux comptes ;
le plan civil et pénal), opinion révision périodique des instruments  Qualité des rapports : datés et signés
indépendante (neutre, objectif) dont dispose une direction pour Ch2 : Audit financier et ses objectifs et discutés avec les responsables de
 L'expression d'une opinion implique contrôler et gérer l'entreprise. Cette
1) Les assertions d’audit l’entité auditée.
toujours la référence à un critère de activité est exercée par un service
qualité connu et accepté de dépendant de la direction générale et  Completeness : vérifier si toutes les  Un travail d’équipe : L’exercice de
indépendant des autres services. Les opérations (actifs, dettes et l’audit doit être effectué avec une
l'émetteur, des récepteurs et de équipe de collaborateurs. La
l'auditeur. objectifs principaux des auditeurs transactions) ont été enregistrées
internes sont de vérifier si les dans les comptes annuels bilan et collaboration est exigée entre les
procédures en place comportent les CPC. membres de l’équipe afin de faciliter
Parmi les critères de qualité il y a : la communication entre eux de toute
 La régularité : la conformité à la sécurités suffisantes, si les informations  Accuracy : signifie que toutes les
sont sincères, les opérations régulières, opérations réalisées par l’entreprise information intéressante, à identifier
réglementation ou à des principes et soulever les grandes difficultés.
généralement admis (un annuel de les organisations efficaces, les doivent être enregistrées dans les
procédures : ensemble des structures claires et actuelles. comptes pour leurs montants exacts.
documents qui décrivent la manière  Audit opérationnel : Il est réalisé par des  Evaluation : signifie que toutes les
de faire les choses et les spécialistes moyennant des techniques opérations comptabilisées doivent
responsabilités de chaque et des méthodes sous la forme d'un être évaluées conformément aux
responsable ; les usages et les projet afin de : Voir les différentes principes et méthodes d’évaluation
coutumes : ces principes qui ne sont possibilités pour améliorer les fonctions généralement admis.
pas écrits mais utiliser chaque jours et l’utilisation des moyens. Et de créer  Existence ou réalité : Pour les
par les employés. Et donc l’auditeur au sein de l’entreprise une dynamique éléments matériels une réalité ou
doit connaitre ces principes qui ne de progrès selon les axes d’amélioration existence physique ; -Pour les autres
sont pas écrits dans la réglementation définis. éléments la traduction d’opérations
intérieure. réelles effectuées
 La sincérité : C’est l'évaluation  Séparation des exercices : Il s’agit de
correcte des valeurs comptables. Il rattacher à chaque exercice tous les
s'agit de donner une image fidèle de produits et les charges qui le
l'entreprise ; concernent
 La performance : Il faut respecter les  Droits et obligations : vérifier si les
critères d'efficacité, d'efficience et de éléments d’actif constituent les droits
la pertinence. de l’entreprise réellement acquis et si
les éléments de passif ses obligations
 L'opinion fondée par l'auditeur a pour effectivement à sa charge à une date
objet fondamental de crédibiliser donnée.
l'information surtout financière  Présentation et information /
publiée par l’entreprise, c.à.d. Publication : signifie que les
d’accroitre son utilité pour les opérations sont présentées dans les
utilisateurs qui sont généralement en comptes conformément aux règles
situation d’asymétrie d’information. comptables généralement admises en
la matière, appliquées de façon
constant.
CH3 : LE CADRE CONCEPTUEL DES Les missions d’audit spéciales : La matérialité d’audit Les moyens dont dispose l’auditeur sont
MISSIONS D’AUDIT Les missions d’audit spéciales portant sur : L’auditeur ne peut pas procéder à une les suivants :
 Rapport sur des états financiers établis vérification complète ce qu’on appelle un  Relations directes avec les dirigeants
Les missions d’assurance selon un référentiel comptable différent « Full audit ». L’audit a pour but de  Collection des informations auprès
L’objectif d’une mission d’assurance est des Normes Comptables Internationales : donner une assurance raisonnable que les des tiers relatives aux opérations
d’évaluer ou d’apprécier une information, Le rapport de l’auditeur doit préciser le états financiers ne contiennent pas des effectuées avec la société
par rapport à des critères appropriés, et de référentiel comptable utilisé ou indiquer erreurs importantes pouvant avoir une  Les diverses publications internes
formuler une conclusion visant à fournir à la note annexe aux états financiers incidence significative sur les résultats.  Rapports des autres auditeurs
l’utilisateur auquel elle est destinée, un donnant cette information. Un seuil de matérialité est atteint lorsque internes et externes
niveau d’assurance sur sa fiabilité.  Rapports sur une rubrique des états l’importance d’une erreur ou omission  Les législations applicables à
Cette assurance renforce la crédibilité de financiers : Dans son rapport, l’auditeur dans une information financière. Ce seuil l’entreprise
l’information. doit indiquer les rubriques ou les comptes de matérialité est défini par rapport à son  Rapport financier d’une entreprise
La norme distingue deux niveaux concernés. Il doit prendre en compte des effet sur les états financiers. similaire exerçant dans le même
d’assurance : états financiers pouvant avoir un impact secteur.
 Les missions d’assurance de niveau élevé significatif sur les informations relatives à Critères d’établissement du seuil de
(audit) : pour objectif de permettre à son opinion. Par exemple : ventes et matérialité
l’auditeur d’exprimer une opinion selon créances clients,… Les techniques utilisées par l’auditeur
laquelle les états financiers ont été établis, Rapport sur le respect de clauses  Critères quantitatifs : Ces critères
dans tous leurs aspects significatifs, contractuelles : L’auditeur doit exprimer consistent à mesurer l’effet d’un  Entretiens avec le personnel de
conformément à un référentiel comptable dans son rapport une opinion quant au élément par rapport à une base de l'entreprise
identifié respect par l’entité des clauses référence.  l’analyse de la documentation
 Les missions d’assurance de niveau particulières de l’accord. Exemples de références : Résultat final ou interne et externe : Comparaisons
modéré (examen limité) : a pour but de Rapport sur des états financiers intermédiaire ; Résultat moyen (sont des données absolues par rapport
permettre à l’auditeur de conclure condensés : L’auditeur doit exprimer dans considérés comme significatifs : S’il à:
qu’aucun fait d’importance significative son rapport que pour mieux comprendre modifie le résultat à ≥ 10% ; S’il modifie le Des données de périodes
n’a été établi permettant de dire que les montant du poste concerné à ≥ 10%.) antérieures pour déterminer si
la situation financière de l’entité et il doit
états financiers n’ont pas été faits  Critères qualitatifs : Les caractéristiques l’évolution semble cohérente dans le
conformément au référentiel comptable éviter d’utiliser les termes « Image fidèle » de l’environnement économique de contexte économique de l’entreprise.
identifié. L’examen limité met en œuvre pour formuler son opinion sur les états l’entreprise (contexte politique et socio- Au budget pour savoir si les objectifs
des investigations et des procédures financiers. économique) ; Les caractéristiques de fixés ont été atteints ou obtenir les
analytiques conçues pour apprécier la l’entreprise (nature des opérations, justifications des écarts.
fiabilité d’une information destinée à une Les missions d’examen d’informations tendance des résultats). à des données identiques dans des
autre partie. Dans une mission d’examen financières prévisionnelles : Dans une entreprises du même secteur pour
limité, l’auditeur donne une assurance mission d’examen d’informations identifier les particularités de
Ch4: La démarche de l’audit financier
modérée, exprimée sous forme d’une financières prévisionnelles, l’auditeur l’entreprise contrôlée.
Ils doivent avoir une connaissance globale
assurance négative. doit réunir des éléments probants des données relatives (des ratios /
de l'entité auditée afin d’orienter leurs
suffisants lui permettant d’apprécier si : rapports) qui supposent l’existence
missions et d’appréhender les domaines
Le référentiel comptable utilisé : a) Les hypothèses retenues par la d’une relation fixe entre une donnée
et systèmes significatifs.
Le référentiel comptable utilisé pour direction ne sont pas déraisonnables et et un élément de référence, cette
l’audit des états financiers est composé que les hypothèses théoriques sont relation est généralement calculée
1. La phase préliminaire :
des Normes Comptables nationale (Cas de cohérentes avec l’objectif ; sous forme de pourcentage.
la France NEP depuis 2007) et b) Les informations financières  Acceptation de la mission d’audit :  La visite des locaux
Internationales IAS/IFRS. prévisionnelles sont préparées de manière Pour accepter une mission d’audit, un  Analyse des tendances qui
satisfaisante sur la base des hypothèses certain nombre de conditions doivent consistent à procéder à des
Services connexes comportent : retenues ; être satisfaits : Disposer des analyses généralement sur des
 Les missions d’examen limité (ISA 910): c) Les informations financières compétences nécessaires pour longues périodes pour essayer d’en
 Les missions d’examen sur la base des prévisionnelles significatives sont effectuer sa mission ; Disposer du tirer les règles précises sur les
procédures convenues (ISA 920) : Dans les correctement décrites en notes annexes personnel et du temps nécessaire relations existantes entre les
missions de procédures convenues, et s’il est indiqué qu’il s’agit d’hypothèses pour faire l’audit ; Capable de données utilisées et de faire des
l’auditeur n’exprime aucune assurance. les plus plausibles ou d’hypothèses mesurer les risques dans l'entreprise ; prévisions sur le base de ces règles.
L’auditeur établit simplement un rapport théoriques ; La mission d’audit doit permettre à  Examen de l’environnement
sur les faits relevés (ou observations d) Les informations financières l’auditeur de conserver son informatique : Après la
factuelles. Les utilisateurs eux-mêmes prévisionnelles sont préparées de manière indépendance. détermination de l’importance
évaluent les procédures mises en œuvre cohérente avec les états financiers respective du contrôle manuel et
et les faits présentés et tirent leurs historiques. A ce niveau, l'auditeur rassembler informatisé, cet examen permet à
propres conclusions. le maximum d'informations dans un l’auditeur de programmer des
temps minimum pour savoir si sa mission prochaines interventions portant
 L’examen d’informations prévisionnelles Le risque d’audit
Le risque inhérent : certaines opérations est réalisable ? Avec quel budget ? Et dans sur l’évaluation du contrôle interne
(ISA 810) ;
comptables contiennent des erreurs, A la combinent de temps ? de la fonction informatique et des
 Les missions d’audit spéciales (ISA 800) ; A la fin de cette phase, l’auditeur évaluations des applications
nature complexe de l’activité ou du
 Les missions de compilation secteur d’activité de l’entreprise, ou A rédige une lettre de mission dans lequel il informatisées, Faire appel à un
d’informations financières (ISA 930) : Dans l’environnement de l’entreprise ou à la précise les informations constitue la base spécialiste pour effectuer des
une mission de compilation aucune règlementation en vigueur. de l’engagement de l’auditeur. tâches relatives à des
assurance n’est exprimée. L’opinion est Le risque de contrôle : Dans certaines  Prise de connaissance générale de environnements informatiques
exprimée avec les termes ci-après : « Sur situations les inexactitudes dans les l'entreprise : L’auditeur doit être complexes.
la base des informations fournies par la différents comptes et opérations sont capable de classer les informations
direction, nous avons préparé… » dues à un contrôle interne inefficace et financières en fonction de leur  L’examen analytique :
inefficient. origine :Données répétitives ;
Le risque de détection : Ce type de risque Données ponctuelles ; Données
est en fonction des procédures utilisées exceptionnelles.
par l’auditeur pour révéler les Cela va lui permettre d’obtenir
inexactitudes dans les opérations une compréhension suffisante des
Le risque global = Risque inhérent x particularités de l’entité, de son
Risque de contrôle x Risque de détection environnement et de son fonctionnement
Donc le RD est exogène par rapport aux RI pour déterminer les risques généraux et
et RC, si on arrive à déterminer le RI et RC identifier les domaines et systèmes
on peut facilement déduire le RD et donc significatifs.
on pourra agir sur ces variables pour
pouvoir réduire le RG de notre mission
d’audit.
 L’examen analytique :  Identification des domaines et systèmes
significatifs : La prise de connaissance
 L’examen analytique est une permet par le biais de l’examen analytique
technique permettant d’identifier les de mettre en évidence les domaines et
flux financiers, les variations systèmes significatifs sur lequel l’auditeur
anormales et les tendances. devra orienter sa mission.
 Il consiste à :
Faire des comparaisons entre les Les domaines significatifs peuvent être
données des comptes annuels au
classés en deux catégories :
niveau du même exercice et des
données antérieures, postérieures ou
prévisionnelles de l’entreprise ou  Les comptes significatifs en raison de
d’entreprises similaires et établir des leur montant et leur nature peuvent
relations entre elles ; cacher des erreurs dont le montant
Analyser les fluctuations et dépasse le seuil de signification.
tendances ; L’auditeur peut être amené à faire des
Analyser et étudier les éléments vérifications spécifiques en contrôlant le
inhabituels résultant des respect ou non des dispositions légales.
comparaisons.  D’autres comptes dont le solde est à
 L’examen analytique permet à première vue non significatif peuvent
intéresser l’auditeur dans le sens où ces
l’auditeur de :
comptes peuvent receler une des
Comprendre les interrelations erreurs probables.
existantes entre les différents
éléments constitutifs des comptes Les systèmes significatifs
annuels et de révéler les variations Tout système qui traite les
qui peuvent montrer les modifications données et peut avoir des incidences
de structure significatives sur les comptes annuels est
considéré comme système significatif.
De définir les ratios qui lui semblent
L’auditeur peut décider de voir
intéressants pour comprendre quel système qui doit faire l’objet d’une
l’évolution de l’entreprise et de évaluation du contrôle interne ou d’un
s’assurer que les éléments programme de contrôle spécifique, de
nécessaires à l’explication de leurs planifier, l’exécution des travaux et si
variations seront disponibles. possible de faire intervenir des
spécialistes.

 La mise en place d’un plan de mission


L’auditeur cherche à déterminer :  Le plan de mission a pour but de
synthétiser l’information obtenue et
 La première année de sa mission, Les formaliser les décisions qui en
différentes transactions qui ont ou ressortent sur l’orientation et la
peuvent avoir une incidence sur les planification de la mission, plus tard
comptes en raison de leur poids ce document va être employé comme
relatif étant une base de référence pour
et / ou de leur nature. faciliter la prise de connaissance de
 Les années suivantes, les événements l’entreprise pour les prochaines
propres à chaque exercice qui missions.
permettent une mise à jour de sa  Le plan de mission permet une
planification et une modification de connaissance facile et rapide des
son programme de travail particularités de l’entreprise et de la
mission. Il doit contenir les
informations suivantes :
Les informations sur l’entreprise :
Dénomination sociale, coordonnées,
structure générale, nature de
l’activité, …
Les informations au niveau des
comptes : Organisation et politique
comptable, les comptes prévisionnels,
comparaison pluriannuelle du bilan et
du CPC…
Systèmes et domaines significatifs :
Détermination de seuil de
signification, identifier les fonctions et
les comptes significatifs, présentation
des zones à risques, identification des
points forts de systèmes et la
sensibilité des dirigeants à
l’environnement du contrôle interne.
Informations au niveau de la mission :
Nature de la mission, certification des
comptes annuels, Les axes principaux
des travaux de contrôle, Délai
d’émission des rapports et attestations,
L’organisation de la mission.
Au niveau du budget : Déterminer les
heures et les couts nécessaires ;
Chapitre 4 : Audit financier et contrôle Cinq catégories de contrôles internes : 2/Système de documentation et Chapitre 5 : Le calcul des seuils
interne d’information Exemple de
Après avoir pris connaissance globale de Autorisation : Ces contrôles permettent de  Les procédures écrites : Ces Exemples critères
fourchette en
l’entreprise et recueilli l’ensemble des s’assurer que les décisions émanent par la procédures doivent permettre à tout pertinents (NEP
fonction du
informations, l’auditeur va essayer de instant d’aller vers l’origine de 320)
direction générale au niveau supérieur et risque d’audit
comprendre comment les données sont donc limiter les risques d’opérations l’information et de la retrouver dans les CA 1% à 3%
générées par les systèmes d’information, injustifiées. documents de synthèse.
Résultat net 3% à 7%
cela va permettre à l’auditeur d’identifier Réalité : L’objectif de ce contrôle permet  Les supports d’information et autres
les contrôles pertinents mis en place par d’éviter tous les risques liés à des documents : Pour garantir l’exhaustivité Résultat courant
3% à 7%
l’entreprise. Cette appréciation du contrôle enregistrements fictifs ou des opérations et l’exactitude des informations, il faut avant impôt
interne permette : qui ne concernent pas l’entreprise ; qu’il y ait des documents qui servent Capitaux propres 3% à 5%
 La protection et la sauvegarde du Exhaustivité : Ces contrôles permettent de comme support. Endettement net 1% à 2%
patrimoine de l’entreprise et la vérifier que toutes ces opérations ont été  Rapport financier ou de gestion : Taux proposés par la matrice PEV3
prévention contre la fraude ; totalement enregistrées. Toutes les opérations traitées par (Petites Entreprises Version 3)
 La conformité par rapport aux Evaluation correcte : Ces contrôles l’entreprise doivent être synthétisées
règlements et lois applicables ; permettent de s’assurer que toutes les (rapport) afin de permettre leur Il existe deux types de seuil :
 Le respect continuel et constant des opérations ont été comptabilisées en utilisation pour la prise de décision et 1/Le seuil de signification (de
règlements et instructions établis par la bonnes valeurs et en conformité avec les par les tiers. Ces rapports doivent être matérialité) :
direction ; principes comptables et à la date de clôture Vérifiables, Simples, Utiles et Son objectif est de déterminer le seuil au-
 La communication rapide des documents de l’exercice comptable. Pertinents. delà duquel des anomalies sont jugées
comptables et financiers ; La comptabilité juste et correcte des  Le manuel de procédures : L’ensemble d’une importance telle qu’elles sont
 Le développement de la rigueur et opérations : Ces contrôles permettent de des procédures doivent être réunis dans susceptibles d’influencer le jugement de
l’amélioration de la performance ; s’assurer que l’enregistrement des un manuel afin d’en faciliter la l’utilisateur se basant sur les comptes. Le
opérations se fait dans les comptes bien consultation par les personnes chargées à but est donc de déterminer le seuil de
Le contrôle interne ayant une incidence précis et que la tenue des bilans et CPC se les appliquer. travail de l’auditeur. Le seuil de matérialité
sur les comptes : fait de manière à respecter les principes de permet de donner un cadre de référence
comptabilisation. 3/Système de preuve pour apprécier le caractère matériel des
1/ La protection du patrimoine et  Organisation de la comptabilité : La anomalies et aussi de déterminer les seuils
ressources : Le contrôle sans incidence directe sur comptabilité doit être organisée de d’investigation pour la réalisation des
Il arrive parfois que le patrimoine de les comptes manière à fournir les preuves de validité procédures d’audit.
l’entreprise et ses ressources sont mal des opérations enregistrées. Étapes d’utilisation du seuil de
protégés pour différentes causes. De ce 1/Application correcte des décisions de  Les moyens informatiques : Le matérialité :
fait, un risque lié à des pertes la direction de l’entreprise système de traitement des informations  1ère étape : On sélectionne l’agrégat
d’informations n’est pas à sous-estimer. L’auditeur doit s’assurer que : doit être conçu d’une manière rigoureuse pertinent, au cas d’espèce en tenant en
Souvent, ces pertes de données ne sont  La transmission correcte des afin d’assurer une meilleure production considération les attentes des
reflétées dans les comptes annuels, c’est instructions de la direction à tous de ces informations. utilisateurs des états financiers et au
dans ce sens que le contrôle interne est les membres de l’entreprise ;  La pré-numérotation des documents regard des caractéristiques propres à
primordial pour l’auditeur. La protection  Une diffusion des informations et contrôles : Les documents numérotés l’entreprise (le secteur d’activité, la
du patrimoine de l’entreprise concerne : claire à leurs destinataires afin est le meilleur moyen pour faciliter leur nature de l’activité etc.)
 La protection physique des biens et les d’éviter tout risque lié à utilisation et leur enregistrement. Les  2ème étape : En fonction du risque
moyens mis en œuvre pour assurer cette l’asymétrie d’information ; contrôles automatisés ou non doivent d’audit, on détermine le pourcentage à
protection (la procédure de suivi des  Application des procédures des permettre la détection des failles au retenir dans la fourchette.
encaissements et décaissements contre le comptes rendus d’exécution ; niveau des séquences.  3ème étape : A partir du seuil de
double paiement) ; Une adéquation entre les moyens mis en  Contrôles des totaux : L’addition des matérialité obtenu, on établit un seuil
 La protection contre les risques œuvre pour appliquer les instructions et la données chiffrées existantes dans les de planification et d’investigation.
environnementaux et s’assurer qu’il nature des instructions données. documents permet de vérifier que tout a
existe des assurances adaptées à ce genre été correctement traité. 2/Le seuil de planification
de risque ; 2/Amélioration des performances  Les rapprochements : entre deux la NEP 450, c’est la norme d’exercice
 La protection contre les risques de Dans l’organisation, des mesures peuvent chiffres obtenus, ou entre un chiffre et sa professionnel relative à l’évaluation des
fraude et manipulation frauduleuse des être prises en compte à tous les niveaux source est l’un des contrôles efficaces anomalies relevées au cours de l’audit
documents. permettant d’améliorer le rapport coût / pour détecter les différentes erreurs qui comme étant le seuil d’un montant
efficacité des différentes opérations. auraient pu se produire malgré les inférieur au seuil de signification utilisé
2/La régularité et la sincérité des Plusieurs formes de contrôle sécurités et le contrôle préalable au par le CAC pour définir la nature et
informations : peuvent être distinguées : traitement. l’étendue de ses travaux.
En vue d’assurer la régularité et la  Analyse statistique ;  La documentation des contrôles : En
sincérité des informations des opérations  Tableau de bord ; cas de détection des anomalies, il Le seuil de planification est fixé à un
comptables, le contrôle interne vérifie Contrôle de la qualité d’information. convient de savoir soit elle est due à montant tel qu’il permet de réduire à un
que : l’absence du contrôle soit au mauvais niveau acceptable le risque que le montant
 Les documents nécessaires (documents Les composantes du contrôle interne fonctionnement du contrôle. des anomalies relevées non corrigées et
financiers, fiscaux, …) sont établis dans  Le classement des documents : des anomalies non détectées excède le
les délais et en respect de la manière 1/Le système d’organisation : L’existence d’un système de classement seuil de matérialité.
dont ces documents sont produits.  Définition des responsabilités des des documents doit permettre de faciliter
 Les informations nécessaires à la prise membres de l’entreprise: établir un la recherche des opérations et leur
de décision ayant les mêmes organigramme un organigramme faisant justification.
caractéristiques. apparaitre les différentes fonctions et le 4/Les moyens matériels de protection
nom de leur responsable. Ensemble des matériels qui permettent de
 Séparation des tâches et des fonctions: protection contre toute sorte de vol, perte
doit permettre de distinguer les défirent ou braquage.
activités de l’entreprise pour faciliter le 5/Le personnel
contrôle de leurs exécution. Un contrôle interne n’est fiable que s’il est
 La description des fonctions: pour doté de la qualité des personnes qui le font
éviter les erreurs de compréhensions et fonctionner et qu’il y a des mesures pour
aider à la percevoir des changements, garantir cette qualité.
des remplacements du personnel. 6/La supervision
 Le système d’autorisation: permette Étant donné qu’aucun système ne peut
de lister les personnes pouvant engager s’autocontrôler, cela veut dire qu’une
l’entreprise doit être mise à la procédure de supervision est nécessaire.
disposition des personnes chargées des
enregistrements et des opérations ; Ces
personnes doivent d’assurer que ces
opérations ont été approuvées de
manière correcte.
Exemple/Réponse :
1. Détermination du seuil de matérialité : Oujda, le ………
Puisqu’au niveau du CA, on a des Adresse de la société Adresse de la société client
créances devenues irrécouvrables, le fournisseur
seuil de signification est de 300 KDH.
Si par exemple les deux critères sont Messieurs,
importants et les deux comportent des A la demande de M. HARFOUF Directeur du cabinet Z et
risques on retient le plus élevé. CAC de notre société, nous vous adressons ci-joint le relevé de votre
2. Détermination du seuil de planification : compte dans nos livres arrêtés le 31 mai 2017.
Compte tenu de l’historique des erreurs A cette date, la position de votre compte dans nos livres était
identifiées au cours des exercices la suivante :
précédents, le seuil de planification a été - Solde : 25 000 MAD
déterminé à - Effets acceptés à notre ordre et non échus : 4 000 MAD
50 % du seuil de matérialité, donc SP =
= Total : 29 000 MAD
150 KDH.
Nous vous serions reconnaissants de retourner directement à l’aide de
Le calcul du seuil de matérialité fait appel
l’enveloppe timbrée ci-jointe à M. HARFOUF la présente lettre après
au jugement professionnel de l’auditeur, il l’avoir signé pour accord ou éventuellement après y avoir fait indiquer vos
est souvent déterminé en amont de la
observations.
clôture de l’exercice pour permettre
Nous tenons à préciser que la présente demande a uniquement pour
d’appréhender au mieux la sélection des objectif le contrôle de nos comptes dans le cadre de l’accomplissement
circularisations, la réalisation de travaux
normal de sa mission par notre CAC. Il ne s’agit pas d’une demande de
de pré-final et de définir les seuils
règlement.
d’investigation nécessaires au test de Avec nos remerciements anticipés, nous vous prions d’agréer messieurs
détail.
l’expression de nos sentiments distingués
Le choix de l’agrégat pertinent :
Cas des agrégats négatifs ou à forte
Signature
volatilité
Directeur financier
L’auditeur doit d’interroger sur la
pertinence de calculer son seuil sur ce
critère. L’auditeur peut estimer qu’il est
plus pertinent de choisir un autre critère
pour son audit. Il en est de même en cas Rapport général du CAC
d’agrégats connaissant des fluctuations Conformément à la mission qui nous a été confié par votre assemblée
économiques d’une année à l’autre. En générale du 9 mai 2016,nous avons effectué l’audit des états de synthèse
effet, le risque d’audit n’évolue pas ci-joint de la société, comprenant le bilan, le CPC, l’état des soldes de
forcément de la même manière. Ainsi gestion, le tableau de financement et l’ETIC relatifs à l’exercice clos le31
réduire ou augmenter le seuil de décembre 2015. Ces états de synthèse font ressortir un montant de capitaux
matérialité peut ne pas être approprié dans propres et assimilés de 12 MMAD dont un bénéfice net (perte nette) de
certaines situations. 500 000 MAD.
La responsabilité de l’auditeur :
Chapitre 6 : La circularisation ou la Notre responsabilité est d’exprimer une opinion sur ces états de
confirmation directe synthèse sur la base de notre audit. Nous avons effectué notre audit sur la
base des normes de la profession au Maroc. Ces normes requièrent de
La circularisation permet d’obtenir la notre part de nous conformer aux règles d’éthique, de planifier et de
confirmation d’une information relative à réaliser l’audit pour obtenir une assurance raisonnable que les états de
l’entité auditée par un tiers indépendant, synthèse ne comportent pas d’anomalies significatives.
c.à.d. que l’auditeur est susceptible Nous estimons que les éléments probants recueillis sont suffisants et
d’écrire à différents tiers par exemple les appropriés pour fonder notre opinion sur les états de synthèse.
banques, les fournisseurs, … de détenir Opinion sur les états de synthèse :
une information importante sur l’entité. Cas d’une certification sans réserve :
Nous certifions que les états de synthèse cités au premier
Les étapes de la circularisation paragraphe ci-dessus sont réguliers et sincères et donnent dans tous leurs
 Etape1 : On sélectionne les tiers à aspects significatifs une image fidèle du résultat des opérations de
circulariser sur la base des critères l’exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de la
adaptés en fonction de l’objectif société au 31 décembre 2015 conformément au référentiel comptable
recherché. admis au Maroc.
 Etape 2 : La communication de cette Cas d’une certification avec réserve :
liste à l’entreprise qui prépare et signe Sous réserve de l’incidence des situations décrites aux paragraphes (n°),
les courriers puis les communique à nous certifions que les états de synthèse cités au premier paragraphe ci-
l’auditeur. dessus sont réguliers et sincères et donnent dans tous leurs aspects
 Etape 3 : L’envoi des courriers par significatifs une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice
l’auditeur en joignant une enveloppe à écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de la société au
son adresse pour obtenir la réponse 31 décembre 2015 conformément au référentiel comptable admis au
directement. Maroc.
 Etape 4 : Le suivi des retours et la mise Cas d’un refus de certifier pour limitations ou déni d’opinion :
en place de relance (si cela est Compte tenu de situation décrite aux paragraphes (n°), nous ne
nécessaire). sommes pas en mesure de certifier que les états de synthèse cités au
 Etape 5 : L’exploitation des réponses premier paragraphe ci-dessus du résultat des opérations de l’exercice
reçues (la comparaison de la réponse écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de la société au
avec la comptabilité) 31 décembre 2015 conformément au référentiel comptable admis au
 Etape 6 : La mise en œuvre des travaux Maroc.
alternatifs Par conséquent, nous ne mettons pas d’avis les concernant.
Cas d’un refus de certifier pour désaccord (opinion défavorable) :
Différents cas de circularisation Compte tenu de l’importance de l’effet de la situation décrite aux
La circularisation des clients est dite paragraphes (n°) Les états de synthèse cités au premier paragraphe ci-
« fermée » : La société communique à ses dessus ne donnent pas une image fidèle du résultat des opérations de
clients les montants des créances détenues l’exercice écoulé ni de la situation financière ni du patrimoine de la société
à charge pour ces derniers de les confirmer au 31 décembre 2015 conformément au référentiel comptable admis au
ou de produire une édition d’un compte Maroc.
fournisseur afin de comprendre les écarts.
La circularisation des fournisseurs est dite
« ouverte » c.à.d. que la société ne
communique pas le montant de sa dette à
ses fournisseurs mais elle leur demande de
communiquer le montant de leur créance.