Vous êtes sur la page 1sur 5

LES CELLULES DU SANG ET LES GROUPES SANGUINS

Buts
• Connaître et identifier les différentes cellules du sang
• Démontrer le principe d'agglutination de la réaction Ag-Ac.

Matériel
• Dispositif de prélèvement sanguin • Alcool et tampon
• Sérum anti-A • Sérum anti-B
• Sérum anti-D • Lames
• Petits agitateurs de bois (3) • Crayon gras

À lire : Marieb, Biologie humaine, pages 368 à 374


À faire : Marieb, Cahier d’activités, pages 169 à 173 #1, 2, 4, 6

Les cellules du sang (révision)


Le sang est un tissu caractéristique car il est liquide. Il contient des éléments solides
et liquides visibles au microscope. Les éléments figurés (45% du sang total), les cellu-
les, sont en suspension dans une matrice liquide, le plasma (55% du sang total).

Cellules du sang et leurs fonctions


Groupes cellulaires Cellules % % des
Fonctions
leucocytes
Globules rouges ou Érythrocytes 98 --

Lymphocytes 20 à 45

Agranulocytes Monocytes 4à8

Granulocytes neutrophiles 40 à 70
Globules Moins
blancs ou Granulocytes Granulocytes éosinophiles de 2 1à4
leucocytes
Granulocytes basophiles 0à1

Thrombocytes ou Plaquettes --

Prévention des infections Laboratoires 7


Les groupes sanguin et la réaction antigène - anticorps
C'est Landsteiner qui, en 1900, découvrit les principaux groupes sanguins chez
l'humain. Il donna par la suite l'idée de déterminer le groupe sanguin du donneur et du
receveur avant toute transfusion sanguine. Lorsqu'on met en présence le sang d'une
personne appartenant à des groupes sanguins incompatibles, il se produit après quel-
ques secondes une réaction visible qui se traduit par l'apparition de petits amas dans
le mélange jusque-là limpide suivi de l’obstruction de petits vaisseaux sanguins et dans
les heures qui suivent, l’hémolyse. Il peut s’en suivre d’énorme problème. Cette réac-
tion découle du fait que les érythrocytes présentent à leur surface des antigènes ou
agglutinogènes qui réagissent avec des anticorps ou agglutinines présents dans le
plasma. La réaction que se produit est une réaction antigène - anticorps,
l’agglutination. L’étude de ce principe a donné naissance au système ABO. Dans la popu-
lation, la composition des érythrocytes et des sérums montre quatre possibilités de
groupement.

Groupes Antigènes ANTICORPS


sanguins sur érythrocytes dans le plasma
A A anti-B
B B anti-A
O Aucun anti- A et
anti-B
AB A et B Aucun

En plus du système ABO, il existe le système Rh. C’est en fait la présence sur les
érythrocytes d’agglutinogènes D ou antigène D. La plupart des Nord américains sont
Rh positif, c’est-à-dire qu’ils possèdent l’agglutinogène D sur leurs globules rouges. Ce-
pendant, contrairement au système ABO, le sang des individus Rh négatif ne possède
pas spontanément des anticorps ou agglutinines anti-D. Ce n’est qu’après une transfu-
sion ou un contact avec du sang Rh positif que le système immunitaire du receveur se
sensibilise et produit ces agglutinines anti-D (antiRh). Lors des contacts subséquents,
la réaction d’incompatibilité, l’hémolyse, est immédiate.

Prévention des infections Laboratoires 8


Expérimentation, Réaction ag-ac des groupes sanguins (hémagglutination)

1- Sur une lame dessiner deux cercles avec le cayon gras.

2- Identifier les deux cercles anti-A et anti-B.

3- Sur une autre lame dessiner un cercle avec le cayon gras et

4- Identifier ce cercle anti-D .

5- Laver les mains à l’eau chaude et au savon et sécher soigneusement

6- Stériliser la zone de prélèvement avec un tampon et de l’alcool, bien sécher.

7- Insérer une lancette dans le porte lancette.

8- Pousser fermement et en ligne droite la lancette dans le porte lancette.

9- Retirer le bouchon protecteur de la lancette.

10- Mettre un bouchon de protection sur le bout du dispositif.

11- Pour armer le dispositif tirer l’extrémité opposée à la lancette jusqu’au déclic.

12- Placer fermement le dispositif sur le site de prélèvement

13- Pratiquer la piqûre en déclenchant le dispositif.

14- Masser la main et ensuite le doigt afin de faire sortir une goutte de sang à

l’endroit de la piqûre.

15- Déposer une goutte de sang dans chacun des cercles dessinés sur les lames.

16- Déposer une goutte d’anti-A dans le cercle identifié et bien mélanger avec un petit

agitateur.

17- Déposer une goutte d’anti-B dans le cercle identifié et bien mélanger avec un petit

agitateur.

18- Déposer une goutte d’anti-D dans le cercle identifié et bien mélanger avec un petit

agitateur.

19- Faire l’observation des lames et dessiner les résultats obtenus dans l’espace prévu.

20- Comparer les résultats avec la figure mise à votre disposition et déterminer le

groupe sanguin.
Prévention des infections Laboratoires 9
Résultats
Faire un dessin du résultat obtenu pour chacun des antisérums dans le tableau sui-
vant et identifier le groupe sanguin.

Anti-A Anti-B Rh Groupe sanguin


(ABO-Rh)

Inscrire dans le tableau suivant les résultats du groupe et comparer aux fréquences
théoriques.

Groupe sanguin Nombre Pourcentage (%) Fréquence théorique


A
B
AB
O

Rh Nombre Pourcentage (%) Fréquence théorique


Positif
Négatif

Prévention des infections Laboratoires 10


Un peu de pratique
1. Complétez le tableau suivant?

Groupes Antigènes Anticorps Peut recevoir de Peut donner à


sanguins
A anti-B
A
B anti-A
B

Aucun anti- A et
O
anti-B
A et B Aucun
AB

2. Voici une petite astuce pour retenir le principe du système ABO. À partir de vos
connaissances, faites des flèches montrant dans quel sens on peut donner du sang ?

3. En tenant compte du groupe et Rh, quel est le donneur universel ?

4. En tenant compte du groupe et Rh, quel est le receveur universel ?

5- Sur une lame de verre on met trois gouttes de sang et qu'on ajoute une goutte d'an-
ti-A à la première, une goutte d'anti-B à la deuxième et une goutte d'Anti-D à la
troisième. Après mélange, on obtient des agglutinations comme ci-dessous. Dites quel
est le groupe et rh des personnes suivantes ?

a) b) c) d) e) f)

Évaluation
Un test théorique suivra cette séance de laboratoire.

Prévention des infections Laboratoires 11